Résumé de Balzac et la Petite Tailleuse chinoise

Commentaires

Transcription

Résumé de Balzac et la Petite Tailleuse chinoise
Résumé de
Balzac et la Petite
Tailleuse chinoise
Bridget Clarke et Kathlyn Pascua
FSL 406
le 26 mars, 2012
L’histoire
L’histoire se déroule en Chine pendant la révolution culturelle
de 1966- 1975.
Le président Mao Zedong était communiste.
• Il a décidé de commencer une grande expérience humaine.
• Les adultes instruits étaient emprisonnés et les jeunes
intellectuels étaient envoyés à la campagne pour un
programme de rééducation par les paysans pauvres.
Le personnage principal
Le narrateur, un jeune garçon de 18 ans, ainsi qu’un ami sont envoyés au village
du Phénix du Ciel.
Le père de l’auteur était pneumologue et sa mère était spécialiste de maladies
parasitaires. Le père de Luo était un grand dentiste.
•
Ils habitaient dans une maison sur pilotis.
•
Pendant leur séjour dans ce village, ils ont rencontré une petite tailleuse chinoise
don’t Luo est tombé amoureux. Elle n’était pas insruite.
Les deux jeunes gens ont travaillé dans les mines de charbon. C’était un travail
très pénible et ils ont pensé qu’ils allaient mourir.
Le programme de rééducation
Luo avait un don pour raconter des histoires. Alors, le chef du village a envoyé les
deux garçons à la ville de Yong Jing pour faire des séances de cinéma orales.
Au bout de la sixième semaine Luo est tombé malade. Il a eu une crise de
paludisme.
•
Ils avaient un ami surnommé le Binoclard qui éait le fils d’un écrivain et d’une
poète.
•
Il gardait une valise secrète sous son lit et le narrateur et son ami soupçonnaient
qu’elle était pleine de littérature occidentale.
Un jour Binoclard a cassé ses lunettes et il a accepté l’aide des garçons en
échange d'un livre. Le livre était un livre de Balzac.
La valise secrète
Le Narrateur a décidé de copier mot à mot sur la peau de mouton de sa veste ses
passages préférés d’Ursule Mirouët.
Le Binoclard a reçu une lettre de sa mère la poète, jadis connue dans la province.
Elle avait un ami qui était rédacteur en chef d’une revue de littérature
révolutionnaire qui lui avait promis d’essayer de trouver une place dans sa revue
pour le Binoclard.
•
Il fallait qu’il trouve des chants de montagnards authentiques, sincère et empreints
d’un romantisme réaliste.
•
Il y avait un vieux meunier de la falaise des Mille Mètres qui connaissait des
chansons populaires de la région. C’était un ivrogne et Binoclard n’est pas arrivé à
obtenir une seule chanson de lui.
Le Binoclard a accepté de prêter un livre aux deux garçons s’ils obtenaient
quelques chansons du meunier.
Le vol de la valise
Les deux garçons ont passé la nuit chez le vieil homme (qui était plein de poux) et
ont copié quelque chansons.
Binoclard n’a pas aimé les chansons parce que ce n’étaient pas élégantes. Il a
décidé de changer les mots pour rendre les chansons plus politiquement correctes.
La mère de Binoclard est venue le chercher. La veille de son départ, elle a ait une
grande fête avec tous les villageois.
C’est la petite tailleuse chinoise qui a suggéré de voler la valise.
La valise était pleine de livres de Victor Hugo, Faubert, Baudelaire, Dickens,
Kipling et Emily Brontë.
Avec ces livres, Luo a commencé à faire l’«éducation» de la petite tailleuse.
La mauvaise dent du chef de village
Le narrateur rêvait que la petite tailleuse tombait dans la falaise.
Le vieux tailleur est venu et resté avec les amis de sa fille pour entendre les
histoires basée sur les livres occidentaux. Le narrateur lui a raconté une histoire
qui a duré plusieurs nuits.
•
Le chef de village est arrivé à la maison sur pilotis pour dire qu’il allait envoyer le
narrateur au bureau de la sécurité publique de la commune parce qu’il était un
conteur d’histoires réactionnaires, donc un ennemi du peuple.
•
«Mais» si Luo pouvait arracher sa mauvaise dent il «ficherait la paix à son copain»
•
Le chef voulait que Luo mette un étain dans sa dent pourrie pour qu’il tue les vers
qui se trouvent à l’intérieur. Luo a ouvert la carie avec l’aiguille de la machine à
coudre en faisant très mal au chef pour se venger.
Luo quitte le village
Le meunier a vu Luo et la petite tailleuse nager dans l’eau de la baie. Il a reconnu
Luo comme le jeune interprète mais il n’a rien dit.
Luo a décrit un jeu avec la petite tailleuse. Il a jeté les clés de la maison de sa
mère, dans l’eau et elle a plongé pour les récupérer. La dernière fois, elle a été
mordue par un serpent et elle ne pouvait pas les trouver.
Luo a reçu un télégramme qui annonçait l’hospitalisation d’urgence de sa mère et
réclamait son retour immédiat.
C’était ironique de le voir retourner chez lui sans les clés.
Il a demandé au narrateur de s’occuper de la petite tailleuse pendant son absence
parce qu’il y a beaucoup d’autres garçons qui voulaient être avec elle.
La petite tailleuse est enceinte
Le narrateur est resté avec la petite tailleuse pour l’aider à faire son travail.
Un jour il a été attaqué par le boiteux du village qui se moquait de lui parce qu’il
faisait la lessive.
Au cours de la lutte Il a laissé tomber sa hotte et le livre, qui était à l'intérieur, est
tombé par terre. Les agresseurs ont pensé que c’était un livre de Karl Marx ou
Lénine. Le narrateur a été blessé à l’oreille gauche.
La petite tailleuse a confié au narrateur qu’elle était enceinte de deux mois. C’était
interdit d’avoir un bébé si on n’était pas marié et c’était interdit de se marier avant
l’âge de vingt-cinq ans.
L’avortement
A la dernière minute il a décidé de chercher le pasteur de la ville, pour le consulter
au sujet d’un avortement.
•
Quand le narrateur a trouvé le pasteur il était en train de mourir d’un cancer à
l’hôpital.
•
En sortant de l’hôpital il a aperçu un gynécologue en blouse blanche qui avait
connu le père du narrateur. Celui-ci a accepté de faire avorter la petite tailleuse en
échange d'un livre de Balzac.
•
En retournant à la montagne la petite tailleuse voulait ressembler à une fille de la
ville. Elle s’est coupé les cheveux, elle a changé de vêtements. Elle a commencé à
parler avec un accent plus sophistiqué etc.
Elle quitte le village pour devenir
une fille de la ville
Peu de temps après le retour de Luo, elle est partie. Luo et le narrateur ont
couru après elle mais elle avait déjà décidé de déménager en ville. Elle
leur a expliqué que :
•
«Balzac lui a fait comprendre une chose, la beauté d’une femme est
un trésor qui n’a pas de prix»
•
C’était ironique de constater que c'était Balzac qui les avait réunis, et que
c’est lui qui a convaincu le médecin de les aider à résoudre leurs
problèmes médicaux, et qu’il était responsable de la décision de la petite
tailleuse chinoise de tout abandonner pour commencer une nouvelle vie
en ville.
À la fin de l’histoire, le narrateur et Luo ont brûlé tous les livres de la
valise. Tous les deux avaient le coeur brisé.

Documents pareils

BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE, Dai Sijie

BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE, Dai Sijie l’expression et l’orthographe. 1°) A quelle époque se situe l’action de ce roman ? (1 point) 2°) Quel âge ont respectivement Luo et le narrateur ? (1 point) 3°) De quel instrument de musique le nar...

Plus en détail