Programme de 15e Rencontre du CSFEF

Commentaires

Transcription

Programme de 15e Rencontre du CSFEF
e
15 RENCONTRE
DU CSFEF
N ÉVÉ
NEMENT D
NOVEMBRE
2016
U P
RO
ME O
FRANCOPH
AM
ON
U
• 16
GR
IE
Comité Syndical
Francophone
de l’Éducation
et de la Formation
14
M
A
D
A
G
A
S
C
A
R
A
CT
ET
S DE
DE
L A
FFICIEL
IV
MM
L’ÉDUCATION
ET LA FORMATION
DE QUALITÉ
POUR TOUS
ITÉ
S D U X V I E S
O
Les conditions décisives
d’une croissance partagée
et d’un développement
responsable dans
l’ensemble des pays
francophones et en
particulier à Madagascar
Perspectives et
propositions du mouvement
syndical enseignant
Avec le soutien de :
PROGRAMME • TABLES-RONDES
La Rencontre du CSFEF d’Antananarivo va rassembler,
du 14 au 16 novembre 2016, 80 délégué-e-s syndicaux-ales,
dont 45 étranger-e-s, venu-e-s de 30 pays francophones.
Les tables-rondes sont ouvertes aux représentants de tous les partenaires du CSFEF :
élégation générale à l’organisation
D
du Sommet, Organisation
Internationale de la Francophonie,
gence Universitaire de la
A
Francophonie, Conférence des
ministres de l’Éducation des États
et gouvernements de la Francophonie
(CONFEMEN)
mbassades et consulats de l’union
A
Africaine, des pays francophones et
de l’Union Européenne
inistres malgaches de l’Éducation
M
Nationale, de l’Enseignement
Supérieur, de la Jeunesse, de l’Emploi
de l’Enseignement Technique et de la
Formation Professionnelle, Institut
National de Formation Pédagogique
2
UNESCO, UNICEF
gence Française de Développement,
A
Campus France, Institut Français,
Alliance Française, Lycée français
onfédération des Travailleurs de
C
Madagascar, Conseil National de
l’Éducation, Plate-forme des syndicats
de l’éducation malgache
ide et Action, fondation FriedrichA
Ebert Stiftung, Fédération
Internationale des CEMEA,
CONAMEPT, MONEPT
Banque mondiale
3
LUNDI
14 NOVEMBRE
MARDI
15 NOVEMBRE
Salle de conférences du Ministère
de l’Éducation Nationale
Institut National de Formation
Pédagogique
8H
10H30
8H30
10H30
ACCUEIL
TABLE RONDE
TABLE RONDE
TABLE RONDE
La communauté internationale a adopté
lors de l’Assemblée Générale des Nations
Unies, à New-York en septembre 2015, les
Objectifs pour le Développement Durable.
L’ODD 4 est consacré à l’éducation, et
comprend des objectifs extrêmement
ambitieux, notamment la scolarisation
universelle au secondaire.
L’atteinte de l’ODD 4 représente, pour
les pays d’Afrique francophone, un saut
qualitatif et quantitatif considérable. Si
des gains en efficacité, tant au niveau
de la gouvernance que des pratiques
pédagogiques, peuvent être envisagés,
de nombreuses réformes vont nécessiter
des moyens financiers colossaux. Dans
l’état actuel des choses, ces besoins
dépassent les capacités d’action des
États. Faut-il agir nationalement,
internationalement ? Comment trouver
les fonds nécessaires ? Le secteur privé
peut-il être une solution ?
Dans de nombreux pays, les filières
techniques et professionnelles sont peu
développées, ou ont moins de prestige
que les autres. Il en résulte souvent une
inadéquation formation-emploi, avec des
conséquences sociales et économiques
importantes.
8H30
PLÉNIÈRE D’OUVERTURE résentation de la vidéo « L’éducation
P
à Madagascar - Un regard syndical »
onsieur le président du comité
M
malgache du CSFEF, Jean Paul Emile
Rakotozafy
onsieur le Secrétaire Général
M
du CSFEF, Luc Allaire
onsieur le représentant de
M
l’Internationale de l’Éducation,
Duncan Smith
onsieur le représentant de la
M
CONFEMEN, Rolland Justet Rabeson
adame/Monsieur Le-la
M
représentant-e de l’OIF
onsieur le représentant de l’Union
M
Africaine, François Butedi
onsieur le représentant de
M
la Conférence des OING de la
Francophonie, Roger Ferrari
adame la Ministre de
M
l’Enseignement Supérieur,
Marie Monique Rasoazananera
10H
PAUSE
4
Comment assurer l’accès de tous
à une éducation de qualité, sur un
pied d’égalité, et promouvoir les
possibilités d’apprentissage tout
au long de la vie ? (objectif 4 des ODD)
Le processus ODD, et maintenant ?
Quelles implications politiques ? Quels
enjeux ?
Matthias Lansard, spécialiste en éducation,
UNICEF Madagascar
Le RESEN, rapport de diagnostic
du système éducatif malgache, un outil
pour atteindre l’ODD4
Joël Sabas Andrianalizandry, Directeur
de Planification de l’Education, Ministère
de l’Education Nationale
Quelle contribution des syndicats
pour atteindre l’ODD 4 ?
Awa Wade, secrétaire générale de l’Union
Démocratique des Enseignantes et des
Enseignants, Sénégal
La société civile, un partenaire
indispensable pour atteindre l’ODD 4.
Samuel Dembele, président du Réseau africain
de la Campagne mondiale pour l’éducation
Quels financements pour l’atteinte
des ODD ? La place des secteurs
public et privé ?
Banque Mondiale
Adria Rakotoarivony, spécialiste en éducation
Campagne de l’IE contre la
marchandisation de l’éducation
Duncan Smith, coordinateur
Exemple d’une recherche soutenue
par l’IE
Paul Gnelou, Président de l’IE Côte d’Ivoire
Le système d’éducation privée
en France
Philippe Legrand, SNEIP-CGT
Comment développer la formation
professionnelle et technique ?
Comment améliorer l’adéquation
formation-emploi ?
Marie Lydia Toto Raharimalala,
ministre de l’Emploi,
de l’Enseignement technique
et de la Formation professionnelle
Bertrand Ficini, directeur-adjoint,
Agence Française de Développement
Madagascar
Ange Nina Rakotomalala, responsable
de projet de l’Agence Universitaire de la
Francophonie
Luc Allaire, responsable des relations
internationales Centrale des Syndicats
du Québec
Augustin Tumba Nzuji, secrétaire
général de la FENECO-RDC
10H15
PAUSE
5
MERCREDI
16 NOVEMBRE
PROJECTION
DÉBAT
Institut National de Formation
Pédagogique
MARDI
15 NOVEMBRE
19H30
Mairie d’Antananarivo
parking gardé
Séance réservée aux délégué-e-s et invité-e-s de la XVe Rencontre du Comité Syndical
Francophone de l’Éducation et de la Formation.
8H30
10H15
SÉMINAIRE
TABLE RONDE
La Conférence des ministres de
l’Éducation des États et gouvernements
de la Francophonie (CONFEMEN) conduit
un Programme d’analyse des systèmes
éducatifs (PASEC) dans dix pays
francophones. La mesure des acquis des
élèves, en entrée et en sortie du primaire,
conduit à des recommandations de
réformes des systèmes éducatifs des
États concernés.
Depuis plus de quinze ans, notamment
pour faire face au besoin massif
d’enseignant-e-s lié à l’élargissement
de l’accès au primaire (Éducation
Pour Tous, Dakar 2000), les bailleurs
internationaux ont incité les États
d’Afrique francophone à recruter
massivement des enseignant-e-s
contractuel-le-s. Ces enseignant-e-s, au
statut plus précaire que leurs collègues
titulaires, moins bien rémunérés, sont
souvent également moins bien formés.
Nombreux-ses sont ceux-celles sont
ceux qui fuient cette condition dès
qu’une opportunité se présente.
Les évaluations du PASEC/
CONFEMEN : quels sont actuellement
les acquis des élèves ? quels leviers
actionner en priorité pour atteindre
l’ODD 4 et pour revaloriser la condition
enseignante ?
Jacques Malpel, coordonnateur
du PASEC
10H
PAUSE
Comment sortir de la précarité en
éducation ? Quel statut pour les
enseignants ?
Recommandation OIT/UNESCO
concernant la condition du personnel
enseignant : quel outil, 50 ans après ?
Raymondine RAKOTONDRAZAKA, spécialiste
des programmes à l’UNESCO Madagascar
Le cas des enseignant-e-s
communautaires à Madagascar
Jean Paul Emile Rakotozafy, président
du comité malgache du CSFEF
Le débat sera animé par Augustin Tumba Nzuji,
Secrétaire Général de la Fédération Nationale des
Enseignants et Educateurs du Congo.
EXAMEN D’ÉTAT
Un film de Dieudo Hamadi
2013
90 min.
Congo RDC, France, Sénégal
À Kisangani, en République
démocratique du Congo,
un groupe de jeunes lycéens
s’apprête à passer son
examen d’État, l’équivalent
du baccalauréat français.
La caméra de Dieudo Hamadi
le filme tout au long de sa
préparation, depuis les bancs
de l’école d’où les élèves se
font régulièrement chasser
parce qu’ils n’ont pas payé
la « prime des enseignants »,
aux « maquis » (maisons
communes) où ils se
retrouvent pour réviser
et dans les rues chaotiques
de la ville où ils passent leur
temps à «chercher la vie ».
Exemple d’un processus d’intégration
Maouloud Ben Kattra, SNEC Mali
Quelle réponse syndicale ?
Dr. Hanta Andrianasy, chargée de programmes,
fondation Friedrich-Ebert-Stiftung Madagascar
6
7
www.csfef.org
Comité syndical francophone
de l’éducation et de la formation
9405, Rue Sherbrooke Est,
Montréal (Québec),
Canada H1L 6P3
[email protected]
Bureau de représentation en France
46, avenue d’Ivry,
75013 Paris
France
[email protected]