La gestion tactique du service

Commentaires

Transcription

La gestion tactique du service
LA GESTION TACTIQUE DU SERVICE
Au Beach-Volley
Du site multivolley.com
..:: LA GESTION TACTIQUE DU SERVICE ::..
Le service est une arme essentielle en volley-ball et en beach-volley. Action tactique par excellence,
c'est aussi le seul moment où l'on porte la balle, où l'on décide du moment de la frappe, et surtout où
l'on est seul(e) responsable de la réussite et surtout de l'échec. Voici quelques conseils pour gérer
votre service, sur tous les plans. La description technique est illustrée par Vicky dans un autre article !
Comme d'habitude, nous vous invitons à réagir par mail, pour compléter nos propos ou commenter les
conseils.
o
o
o
o
Le
La
La
La
choix de la cible
gestion des trajectoires
gestion du stress
gestion du match
..:: Le Choix de la cible ::..
Plusieurs solutions sont envisageables. Il faut cependant choisir en fonction de l'effet recherché: la
rupture directe, ou la rupture différée.


La rupture directe consiste à rechercher l'ace ou le service gagnant.
La rupture différée consiste à mettre en difficulté un des deux jours à l'attaque, afin de
faciliter le bloc-défense. Il y a donc une liaison entre le service et le bloc.
- La rupture directe -
Pour obtenir un ace ou un service gagnant, il faut servir un service difficile à forte prise de risque (ce
qui signifie que l'échec fait partie du choix), et choisir une solution entre:
o
o
Agresser un des deux réceptionneurs, en utilisant les trajectoires pour le mettre en
difficulté en réception
Agresser le système de réception, en servant dans la zone de conflit !
Dans le premier cas, il y a une pression psychologique sur le réceptionneur qui sait qu'il a été pris
pour cible, et le serveur qui prend le risque de l'échec et par voie de conséquence d'augmenter la
confiance du réceptionneur. Il s'agit d'une notion de duel qui doit être gérée psychologiquement sur
le match. Dans le second cas, il y a une gestion tactique sur le match qui doit être prise en compte:
servir dans une zone de conflit n'est efficace que si les deux réceptionneurs ne sont pas calés sur
leurs responsabilités de zone. Dès lors que leurs responsabilités sont attribuées et respectées, la
zone de conflit devient inintéressante. Cependant, il restera toujours la possibilité de servir par
surprise dedans, ce qui peut marcher ponctuellement.
- La rupture différée Ici, l'effet est moins évident à lire ! L'objectif est de gêner un des joueurs pour diminuer l'efficacité
offensive de l'équipe en réception. Pour cela, plusieurs solutions sont envisageables: En premier lieu, il
faut déterminer le joueur sur lequel on veut servir. Il est évident qu'il ne faut pas servir sur le
meilleur attaquant lorsqu'on recherche une rupture différée !! on peut servir sur lui dans le cas d'une
rupture directe, mais si le service est inefficace, on s'expose à l'attaque du meilleur joueur. Il faudrait
donc servir sur le moins bon attaquant, pour faire en sorte que ce dernier attaque. Mais il faut aussi
prendre en compte la capacité du joueur à réceptionner, ainsi que sa capacité à enchainer une
attaque après réception. Certains joueurs ont du mal à réceptionner d'un certain côté, ou encore à
enchainer des déplacements longs. Sur ce dernier point, la diminution des dimensions du terrain
devrait réduire la possibilité de recherche de l'ace, et de créer de longs déplacements
d'enchainements de récep-attaque. Enfin, Dans le choix de la cible, intervient aussi la capacité du
serveur à produire des trajectoires adaptées à l'objectif, ce qui réduira le choix à quelques options.
Plusieurs types de service sont envisageables.
..:: La gestion des trajectoires ::..
Voici quelques illustrations de trajectoires destinées à vous aider à améliorer votre service. Ce n'est
pas compliqué, voire même très logique, mais encore faut-il être capable de les produire avec
efficacité et au bon moment !
- Attaquer un joueur -
- Gêner l'enchainement réception+attaque -
- Attaquer le système Enfin, il faut tenir compte des éléments naturels: le soleil participe à l'éblouissement, avec cependant
peu d'impact réel hormis dans le cas d'un service soleil; mais le vent peut influencer les trajectoires de
manière assez marquée. Il faut en tenir compte sur la trajectoire ascendante du service, dans les
composantes d'angle bien sur, mais aussi de hauteur, car plus le ballon à une trajectoire longue, plus
il est exposé à des déviations importantes dûes au vent.
..:: La gestion du stress ::..
Comme nous en avions parlé dans la préface, le service est la seule action où l'on est responsable du
ballon à 100%: échec, succès... Le temps règlementaire pendant lequel on peut effectuer la mise en
jeu est le moment où peut se manifester une certaine appréhension... Pour "apprivoiser" cette
dernière, encore faut-il la comprendre ! Le stress peut être caractérisé de différentes manières:
o
o
o
Le stress nerveux
Le stress physique
Le stress social
Cette liste n'est pas exhaustive !
Le stress nerveux est souvent intrinsèque dans le cas du service: le joueur face au ballon, a une
tâche à réaliser. La pression du score, de l'adversaire, de son vécu positif ou négatif dans le match ou
sa carrière sont autant de facteurs qui influencent la réalisation motrice. Pour cela, il est essentiel que
l'objectif prenne le dessus dans le "mental" du joueur: "je dois servir à cet endroit de cette façon pour
provoquer cela". C'est un process rationnel et sécurisant. Le danger est de songer aux conséquences
négatives d'une action manquée: "si je manque ça on est cuits !!" etc... Il faut penser aux moyens et
non aux conséquences.
Le stress physique se caractérise d'une autre manière: la fatigue, les microtraumatismes enregistrés
lors du match, la chaleur ou les vieilles blessures apparaissent comme un stress plus ou moins
palpable, mais qui peut vite devenir gênant lorsqu'on prend conscience ou que l'on se focalise sur ce
dernier. La solution consiste bien sûr à se préparer au mieux physiquement, à gérer l'hydratation et
les blessures avec rigueur, et à veiller à avoir la meilleure récupération possible.
Le stress social est le plus pernicieux ! il est difficilement détectable pour le partenaire, même si le
vécu de la paire est conséquent. Il s'agit de l'enjeu du match ou d'un point aux yeux du partenaire, ou
du public (ce qui peut être accentué à domicile ou sous des yeux familiaux). Il peut aussi s'agir de
précédents avec la paire adverse si elle a déjà été rencontrée: il s'agit pour l'essentiel de notions de
valeur interne, à relier à un côté affectif. Il n'y a que l'expérience qui permet à un joueur de
dédramatiser, ou tout au moins de relativiser la portée des actes manqués ou réussis. Un état de
transe peut être atteint à certains moments par n'importe quelle personne, mais il est relativement
rare que ce phénomène, qui immunise contre le stress social, se stabilise sur la durée.
Enfin, il faut noter que ces trois formes essentielles de stress peuvent se combiner entre elles. Dans
de nombreux cas, une routine de service (exécuter un geste standardisé de la même manière en se
concentrant sur des repères immuables et personnels) permet d'oublier temporairement ces
différentes formes de stress.
..:: La gestion du match ::..
Tous les éléments précédents doivent être ramenés à l'adversaire et son évolution pendant la
rencontre. Dans l'absolu, on pourrait tout faire quand on en a envie, ou simplement ne faire que ce
que l'on sent sur le moment. Alors sur quoi doit on se baser ?
- Se focaliser sur soi-même Pour éviter un certain nombre de paramètres de stress, on peut tenter de se concentrer sur soi-même
et d'évacuer l'observation de l'adversaire... servir ce que l'on sent a souvent, et c'est normal, pour
conséquence de diminuer les perturbations extérieures, et par correspondance, d'améliorer
significativement la qualité de la trajectoire ! Cela semble logique puisque le serveur réalisera la
plupart du temps ce qu'il maitrise le mieux...



Le premier risque, c'est que l'adversaire ne soit que peu géné s'il se trouve aussi sur son point
fort.
Le second risque, c'est que l'adversaire s'adapte rapidement, ou qu'il se prépare à vous
réceptionner s'il a eu le loisir d'étudier votre jeu.
Les préparations de matchs par ordinateur arrivent dans le beach-volley, et les tendances des
joueurs sont encore plus faciles à identifier !
Dans l'idéal, chaque joueur devrait disposer d'un service à risque pour tenter de faire le point, d'un
service tactique avec une précision de l'ordre du quart de terrain, et d'un service à point fort, sur un
angle spécifique.
- Jouer en fonction de l'adversaire En revanche, un service moyen utilisé à bon escient peut provoquer des dégâts importants sur la
construction offensive.Cela ouvre la porte à une gestion étalée sur le match et réactive:







Servir sur un joueur en début de match
Servir sur l'autre joueur en fin de match
Servir sur un seul joueur pour le fatiguer le plus possible
Ne pas servir sur un joueur qui est à l'aise sur l'enchainement réception + attaque.
Servir dans la zone de conflit lorsque l'on arrive à égalité de score...
Prendre un risque pour combler le retard
Ne pas faire de faute lorsque l'on est à égalité