CadreAPQtrLibreNature2016

Commentaires

Transcription

CadreAPQtrLibreNature2016
MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE,
DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE
Direction régionale de l'Environnement,
de l'Aménagement et du Logement d'Alsace
Service Connaissance, Évaluation
et Développement Durable
Mission Développement Durable
Affaire suivie par : Maryse LUXEREAU
Tél. : 03 88 13 06 40 – Fax : 03 88 13 08 15
Courriel : [email protected]
DREAL Alsace
QUARTIER LIBRE POUR LA NATURE
Education à l'environnement et au développement durable
dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville
Appel à projets 2016
Le domaine de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD) a connu
ces dernières années un fort développement, sous l’effet de la demande sociale, et des
initiatives publiques et associatives. Le territoire alsacien dispose aujourd'hui d'un réseau actif
et organisé d'acteurs impliqués dans l'éducation à la nature et à l’environnement (ENE),
notamment sous l’impulsion de l’Association Régionale pour l’Initiation à l’Environnement et à
la Nature en Alsace (ARIENA), association tête de réseau, qui assure son animation et son
développement, et agit en concertation avec les partenaires associatifs et institutionnels
(grandes collectivités, services de l’Etat...).
Toutefois, si les projets se sont multipliés, le public visé reste encore, en Alsace comme
ailleurs, en majorité composé d’enfants dans le cadre scolaire et, pour le grand public, de
personnes issues des classes sociales les plus favorisées.
On constate ainsi que les publics traditionnellement les plus éloignés de ce type d’activités,
comme les habitants des quartiers d’habitat social ou les familles socialement et
économiquement les plus fragiles, restent encore trop souvent à l’écart du mouvement en
faveur de l’EEDD, malgré l’existence de certaines initiatives dans les principales
agglomérations alsaciennes ou en zones rurales.
L’EEDD peut pourtant constituer un levier potentiel vers les notions de citoyenneté, de respect
- de la nature, de l’autre - et apporter aux habitants de ces quartiers une ouverture vers des
sujets et des lieux (milieux naturels...) qu’ils n’ont pas l’occasion d’aborder au quotidien.
L’application concrète de la notion de développement durable dans le quotidien des familles
représente également un domaine potentiel, de même que la découverte d’opportunités
professionnelles pour les adolescents ou les jeunes adultes (« métiers verts »).
Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Alsace
2, route d'Oberhausbergen
BP 81005 / F 67070 STRASBOURG
Tel : 03 88 13 05 00 – Fax 03 88 13 05 30
9h30-12h / 14h-16h30 - Tram A-D ou bus 17-19 La Rotonde
www.alsace.developpement-durable.gouv.fr
Le présent appel à projets vise à favoriser le développement de partenariats entre les
associations dédiées à l'éducation à la nature et à l’environnement et les acteurs spécialisés
dans l’animation à destination des habitants des quartiers d’habitat social des principales
agglomérations alsaciennes (Centres socio-culturels, associations de prévention spécialisée,
associations de quartiers...) afin de mettre en synergie les compétences pédagogiques en
matière d’environnement et de développement durable des premières, et l’expérience de
l’animation sociale et la connaissance des quartiers et de leurs habitants des seconds.
Les thématiques abordées et les lieux fréquentés peuvent être très divers, à l’image des
projets d’Education à l’Environnement et au Développement Durable développés sur
l’ensemble du territoire alsacien : sensibilisation au développement durable, modes de
consommation et de vie, transition énergétique et changement climatique, biodiversité,
aménagement de l’espace... dans les quartiers eux-mêmes ou dans des milieux naturels
voisins, voire plus éloignés.
Bien que destiné aux habitants des quartiers d’habitat social des agglomérations, l’appel à
projets n’est en effet pas réservé aux seules associations implantées dans ces territoires, mais
également ouvert à celles des territoires plus ruraux, qui peuvent développer des partenariats
avec les acteurs plus urbains (centres socio-culturels ou autres structures associatives
implantés dans les quartiers concernés).
__________________________________________
CADRE DE L’APPEL A PROJETS :
Public visé :
– habitants des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville
– en priorité enfants, adolescents (6-15 ans), voire jeunes adultes et familles
– NB : enfants ou adolescents sur le temps péri-scolaire en priorité (les animations dans
le cadre purement scolaire ne sont pas éligibles)
Territoires concernés : Quartiers prioritaires de la politique de la ville (cf. liste en annexe).
Calendrier de réalisation :
Les projets devront impérativement démarrer en 2016, et leur réalisation devra pour
l’essentiel avoir lieu dans le courant de l’année civile.
Types de projets concernés : Les projets éligibles sont des projets d’éducation à
l’environnement pouvant par exemple par exemple comporter (liste non exhaustive) :
– des animations dans les quartiers,
– des sorties, des visites de milieux naturels,
– des ateliers pratiques,
– des formation des animateurs,
– des supports pédagogiques.
Thématiques privilégiées :
– sensibilisation au développement durable,
– nouveaux modes de consommation, écocitoyenneté,
– énergie et changement climatique,
– biodiversité (en ville ou en milieu rural),
– aménagement, urbanisme durable,
– métiers verts.
www.alsace.developpement-durable.gouv.fr
Porteurs de projets :
Les projets seront obligatoirement portés et co-construits par un binôme de structures associatives
alsaciennes, constitué d’une association d’Education à l’environnement, et d’une structure agissant
dans le domaine social implantée dans le quartier concerné par l’action (Centre socio-culturel,
association de quartier, associations de prévention spécialisée, association d’insertion ou
caritative...).
Un réel partenariat entre les deux structures est à rechercher, et constituera un critère
important dans le choix des projets soutenus.
Un dossier de candidature unique sera présenté par l’un des partenaires, en veillant à
préciser le rôle respectif de chacun dans les actions prévues, et l’engagement financier
de chaque partenaire (plan de financement précis, notamment en ce qui concerne les
éventuels co-financements et les dépenses assumées par chacun des porteurs de projet, et
les surcoûts spécifiquement liés au projet (par distinction avec le fonctionnement normal de la
structure).
Si le projet fait l’objet d’autres financements, le dossier devra, dans la mesure du possible,
être déposé par la structure sollicitant ces co-financements (pour assurer une meilleure
lisibilité du plan de financement global du projet).
Objectifs pédagogiques/critères d’appréciation des projets :
–
–
–
–
–
Le dossier devra faire apparaître clairement la démarche pédagogique qui sous-tend
le projet : à quels enjeux le projet répond-il, quels sont les changements de
comportement et/ou de perception attendus à l’issue du projet ? Les thématiques
environnementales ne doivent en effet pas être abordées seulement pour ellesmêmes, mais également comme un support éducatif, un vecteur de transmission de
valeurs plus larges, telles que la citoyenneté, l’engagement dans un projet collectif, la
responsabilité individuelle et collective, de la solidarité territoriale et intragénérationnelle, le respect (de l’autre, de la nature...)...
L’ancrage de l’un des deux partenaires dans le quartier constitue une condition de
réussite majeure des projets, notamment dans un objectif de pérennité des actions sur
le long terme et d’évolution des comportements et des modes de vie.
Les éléments contribuant à la pérennisation du projet et du partenariat initié seront
examinés avec une attention particulière (ancrage dans le quartier, participation des
habitants, formation des animateurs...).
Les projets doivent permettre l’implication concrète des bénéficiaires, dans la
construction du projet et dans des actions proposées, qui pourront trouver un
prolongement dans la vie quotidienne, sur le lieu de travail, à l’école, dans les loisirs,
etc. (y compris pour les projets se déroulant pour une partie des actions en-dehors du
quartier).
la notion de développement durable, en tant qu’interface entre environnement, social
et économique, peut trouver tout son sens ici, à travers des projets sur les
thématiques de l’éco-responsabilité comme source d’économies financières au
quotidien, ou encore dans le domaine santé-environnement. Pour les projets
proposant des ateliers pratiques, une attention particulière sera portée à la démarche
pédagogique globale dans laquelle ils sont inscrits (cf. § ci-dessus).
L’appel à projets vise à soutenir en priorité l’émergence de projets et de partenariats
nouveaux, plus qu’à contribuer au fonctionnement d’actions déjà installées dans les
quartiers. Le soutien n’a ainsi pas vocation à se pérenniser au-delà de quelques
années, et devrait être dégressif au fur et à mesure des années. Pour les projets déjà
existants, le financement par l’appel à projets devra apporter une réelle plus-value, en
permettant une dimension nouvelle (nouvelles actions, nouvelles thématiques,
nouveaux acteurs, nouveaux territoires, nouvelle approche pédagogique...).
www.alsace.developpement-durable.gouv.fr
Animation du dispositif et communication :
Le dispositif fera l’objet d’une animation conjointe par la DREAL et l’ARIENA, sous la forme
d’un groupe de travail, avec les objectifs suivants :
– partage d’expérience,
– capitalisation pédagogique,
– pérennisation des projets existants,
– soutien à l’émergence de nouveaux projets.
La participation à l’appel à projets suppose donc une contribution active à ce dispositif
collectif.
Les associations candidates pourront également être sollicitées pour participer aux opérations
de communication organisées dans le cadre de l’appel à projets.
Le cas échéant, les opérations propices à une opération de communication et de valorisation
du projet et du dispositif pourront être identifiées dès le dossier de demande par les porteurs
de projets, afin d’en faciliter l’organisation.
Modalités pratiques de dépôt des dossiers :
Les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 30 octobre 2015.
Un jury se réunira pour examiner les candidatures début 2016.
Les dossiers sont à transmettre à l’adresse suivante :
DREAL Alsace
Service Connaissance, Evaluation et Développement Durable
Mission Développement Durable
2, route d’Oberhausbergen
BP 81005/F
67070 STRASBOURG CEDEX
Ou à envoyer par courrier électronique :
[email protected]
Composition des dossiers de candidature :
Formulaire cerfa n° 12156*03 (http://www.associations.gouv.fr/1013-subventions.html),
accompagné de tous les éléments complémentaires utiles à la compréhension
du projet (il est notamment possible de fournir une note de présentation du projet, qui
viendra compléter le formulaire Cerfa par des éléments plus détaillés sur le contexte,
le partenariat, le programme des actions prévues, etc.).
–
–
NB 1 : le formulaire cerfa devra être signé par le président de la structure porteuse, y
compris pour les dossiers transmis par voie électronique.
NB 2 : le plan de financement devra faire apparaître la subvention demandée à l’Etat
sous l’appellation « Etat : DREAL + Politique de la Ville/Acsé ».
www.alsace.developpement-durable.gouv.fr
ANNEXE
LISTE DES QUARTIERS PRIORITAIRES
DE LA POLITIQUE DE LA VILLE
Département du Bas-Rhin :
• Strasbourg : quartiers Hautepierre, Cronenbourg, Elsau, Neuhof/Meinau, Cité de l’Ill,
Spach,
Musau,
Port
du
Rhin,
Elsau,
C
Koenigshoffen/Hohberg,
Koenisghoffen/Charmille, Montagne Verte/Molkenbronn, Montagne Verte/MurhofFriedolsheim, Gare-Laiterie
• Illkirch-Graffenstaden : quartier Libermann
• Lingolsheim : quartier Hirondelles
• Bischheim : quartier Guirbaden
• Schiltigheim : quartiers Ecrivains et Marais
• Haguenau : quartier Les Pins
• Bischwiller : quartier Liberté
• Saverne : quartier Les Gravières
Département du Haut-Rhin :
• Colmar : quartiers Europe/Schweitzer, Florimont /Bel Air
• Cernay : quartier Bel Air
• Mulhouse : quartiers Drouot/Jonquilles (Jonquilles étant situé sur le ban d'Illzach),
Coteaux, Bourtzwiller, Brustlein, Péricentre
• Wittenheim : quartier Markstein/La Forêt
• Saint-Louis : quartier de la Gare
www.alsace.developpement-durable.gouv.fr