tract novembre 2015

Commentaires

Transcription

tract novembre 2015
association ayant pour objectif une véritable information de la population
www.wigilance.fr - [email protected] - Facebook : Wigilance
N°2
la haine sous un éclairage plus proche de la réalité.
Le Maire affirme avoir été bloqué par la préfecture
alors que, selon un intervenant, toutes les démarches
n’auraient pas été entreprises.
Wigilance témoigne sa profonde tristesse à tous
ceux qui ont subit les attentats de Saint-Denis et de
Paris.
Nous condamnons ces crimes odieux et appelons à
éviter tout amalgame.
La réunion publique sur
la question Roms
Lundi 28 septembre, plusieurs centaines de
Wissoussiens se sont massés dans la salle des fêtes
de la mairie pour entendre ce que le Maire avait à
dire sur les camps des Roms.
Consciente du problème, Wigilance était présente
pour écouter le Maire, craignant des paroles et des
comportements indignes.
Nos craintes étaient malheureusement fondées, car
après une présentation de la situation, le Maire
entama un discours à charge contre les Roms, la
Préfecture, les magistrats, la police et sur les
associations qui viennent en aide à cette
population, telle que la Ligue des Droits de
l’Homme (LDH) par exemple.
Wigilance, fidèle à sa promesse d’une information
réelle, analyse pour vous ce discours d’incitation à
Le Maire instrumentalise les enfants des camps qui,
selon lui, créeraient des problèmes organisationnels
dans les écoles alors qu’il dit plus tard qu’ils ne s’y
présentent pas. Or, Wigilance est en mesure d’affirmer
qu’une grande partie de ces enfants viennent à l’école
tous les jours.
Attaqués et insultés durant plus d’une heure, les
membres des associations venant en aide à cette
population ont été finalement livrés en pâture à une
foule chauffée à blanc ! À en croire le Maire, ces
bénévoles sont responsables de la situation actuelle. En
procédant ainsi, il a mis en danger des personnes
physiques sans se préoccuper d’éventuels dérapages.
Ce qui n’a pas manqué de se produire dans la même
nuit.
Il ressort de cette
réunion, que la
Municipalité
ne
cherche nullement
à résoudre cette
problématique et,
plutôt que d’apaiser
la
population,
attise la haine et
invite à la chasse à
l’homme !
La mise en scène finale abonde dans ce sens : après
avoir bien excité la salle durant deux heures, le Maire
annonce que des listes d’inscriptions sont à la
disposition du public pour créer des groupes de
surveillance « quartier par quartier » et de volontaires
pour faire signer des pétitions.
Serions-nous revenus plus de 80 ans en arrière ?
Catch au Conseil Municipal
Wissous Flash
Lors du conseil municipal du 23 novembre, Marc Mercier le «célèbre
catcheur» s’en est pris verbalement aux élus de l’opposition.
À la fin de la séance, il a menacé violemment un élu et des membres du
public. La police municipale a tenté de le calmer en vain et essuyé elle
aussi un flot d’insultes.
Enfin arrivé le Maire, plutôt que de calmer son ami, a choisi de demander
aux personnes agréssées de s'éloigner.
Le 6 octobre, Wigilance envoie
un courrier aux préfet et souspréfète dénonçant les propos
tenus lors de la réunion du 28
septembre dernier sur les Roms.
Pour rappel notre ville a payé 20 000€ pour un gala de catch (décision du
Maire 15-150).
Ce choix "culturel" de la municipalité est discutable. Que son
organisateur vienne troubler l’ordre public, insulter des élus et des
Wissoussiens sans que Monsieur le Maire, 1er magistrat de la ville et
officier de police judiciaire, n' intervienne est inadmissible.
En mars 2014, "compétence et
force du rassemblement" autour
de Richard Trinquier.
Fin du "bien vivre ensemble"
50% des adjoints démis de
à la cantine
Très peu de municipalités ont osé le faire, mais celle de Wissous en est
une. Rompant ainsi avec une habitude communale, elle supprime le repas
alternatif sans porc de la restauration scolaire.
Et plutôt que de le faire en toute transparence, la Mairie publie pour
octobre un premier menu sans aucun plat contenant du porc et 5 jours
plus tard un rectificatif.
Ce nouveau menu prévoit du
porc 2 fois dans la semaine.
Lorsqu'on
examine
les
modifications comment ne pas
penser à de la pure malveillance :
une salade verte remplacée par
une salade aux lardons, une
salade niçoise remplacée par une
salade strasbourgeoise, etc.
En
procédant
ainsi,
la
municipalité
stigmatise
des
enfants pour s'en prendre à la
communauté
musulmane
Wissoussienne. Est-ce là son
idée du "vivre ensemble" ?
Aprés 18 mois,
leurs
fonctions
et
délégations.
Toujours pas de haut débit.
Ni école ni centre de loisirs
en chantiers.
La gazette municipale
porte ouverte à
régionale, porte
la
presse
close
certaines associations.
à
La
tribune
des
élus
d'opposition
"Wissous
Avant Tout" dans la gazette
Des propos sans équivoque tenus
sur sa page Facebook et relayés
dans Le Parisien du 18 novembre
2015.
municipale portant sur le
traitement du dossier Roms par
la municipalité, censurée.
Est-ce cela la démocratie
selon le Maire ?
www.wigilance.fr - Facebook : Wigilance