passion selon st matthieu / bach

Commentaires

Transcription

passion selon st matthieu / bach
mercredi 23.3
20:00, BOZAR
PASSION SELON ST MATTHIEU / BACH
klara
festival
Brussels
International
Music
PASSION SELON
ST MATTHIEU / BACH
MAIN
OFFICIAL
FESTIVAL
CAR
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
PASSION SELON
SAINT MATTHIEU
Bach
P2
mercredi 23.3
2016
20:00
BOZAR
Grande Salle
Henry Le Bœuf
English
Baroque Soloists
Monteverdi Choir
John Eliot Gardiner
English Baroque Soloists
Monteverdi Choir
Nationaal Jeugdkoor
John Eliot Gardiner, chef d’orchestre
Mark Padmore, ténor (Evangéliste)
Stephan Loges, basse (Jésus-Christ)
Hannah Morrison, soprano
Jessica Cale, soprano
Alison Hill, soprano
Angharad Rowlands, soprano
2016
Eleanor Minney, alto
Reginald Mobley, contreténor
Clare Wilkinson, alto
Thomas Herford, ténor
Hugo Hymas, ténor
James Way, ténor
Alex Ashworth, basse
Nicholas Mogg, basse
Ashley Riches, basse
Jonathan Sells, basse
European Gala
fin du concert : 23:10
Johann Sebastian BACH
coproduction
1685-1750
Klarafestival, BOZAR
Passio secundum Matthaeum, BWV 244 (1727)
Parte prima
en direct sur Klara dès
19.00 heures
pause
Parte seconda
en direct sur Musiq’3 dès
20.00 heures
Greet Samyn,
tenue Manufactuur et
accessoires Confetti
présentation :
mise en scène florale : Daniël Ost
La Boîte à Musique proposera des
CD à la fin du concert
Le Klarafestivalcafé@Bozar est le lieu de rencontre
par excellence pour tous ceux qui veulent boire
un verre avant ou après le concert, rencontrer les
artistes ou simplement passer un bon moment.
Partagez votre expérience Festival dès à présent
sur Facebook et Twitter
#Klarafest Klarafestival
N
F
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
P3
Jean-Sébastien Bach (1685-1750) :
la Passion selon saint Matthieu
Le manuscrit autographe de la Passion selon saint
Matthieu de Bach est un miracle calligraphique. L’élégance
et l’aisance phénoménales de la notation, caractéristiques
du Bach quadragénaire, contrastent avec l’écriture dense et
rigide des années ultérieures, où sa vue s’était détériorée,
avec des corrections notées sur des bandes de papier collées
qui y sont soigneusement insérées. On a l’impression d’être
face à une partition autographe méticuleusement construite,
élaborée, révisée, réparée et laissée dans un état aspirant à
une espèce d’idéal.
Pourtant, avec seulement cette copie au net datant du
milieu des années 1730 et un ensemble de parties, des générations de musicologues ont été incapables jusqu’à présent de
retracer la naissance, la conception ou les étapes successives
de l’évolution de la Passion avec la moindre certitude. Nous ne
savons pas exactement qui prit part aux exécutions données
sous la direction de Bach – pas plus que la composition de
son effectif vocal et orchestral, ni son nombre précis, ni la
manière dont il était disposé dans la tribune occidentale de la
Thomaskirche. Et nous n’avons connaissance d’aucune réaction contemporaine – pas le moindre témoignage sur ce que
les auditeurs de l’époque en pensaient.
Il est possible, mais rien ne le prouve, que la Passion
selon saint Matthieu ait été conçue dans le cadre du deuxième
cycle annuel de cantates du compositeur à Leipzig, celui de
1724-1725, avec pour caractéristique commune la place importante accordée à des chorals choisis comme base ou centre
de chaque cantate. La Passion pourrait avoir été conçue pour
figurer en son centre, tel l’umbo d’un bouclier. Mais ce ne fut
pas le cas : sa première exécution fut retardée de deux ans, et
Bach continua à la modifier au cours des années 1730 et 1740.
Après des exécutions successives, en 1724 et 1725,
de la Passion selon saint Jean à un rythme rapide, dans deux
versions très différentes, et la controverse qui paraît avoir
entouré l’œuvre, Bach semble avoir voulu écrire une œuvre
laissant à ses auditeurs plus de temps pour réfléchir et méditer
entre les scènes retraçant les récits de l’Évangile. Dans la
Passion selon saint Matthieu, Bach adopte une tactique
moins polémique, dictée en partie par la vision de Matthieu,
et cherche à laisser beaucoup plus de place à l’auditeur pour
assimiler le drame.
Bach convint dès le départ avec son librettiste
Picander que la plupart des airs seraient précédés d’un arioso
(ou alors il lui en fit la demande) afin de former une étape
intermédiaire, comme pour préparer l’auditeur à l’espace
contemplatif qu’offrirait l’air. Ainsi, on a le temps de savourer la
prodigieuse beauté de chaque air tour à tour, la subtile couleur
des accompagnements obligés et l’éventail élargi des réactions émotionnelles et méditatives qu’ils englobent. Au lieu
d’attendre impatiemment qu’un air s’achève et que l’histoire
reprenne, on commence à apprécier la voix qui nous pousse
à nous identifier au remords, à l’indignation et à l’effusion de
chagrin manifestés par les porte-parole individuels au cours du
drame et par la communauté entière qui exprime sa contrition
dans les chorals. Avec une liturgie réduite à quelques prières
et cantiques seulement, pour ouvrir et clore le culte, et au
milieu la prédication, malgré sa longueur considérable, c’était
l’épreuve ultime lui permettant de justifier la grande revendication de Luther pour la musique : « Les notes donnent vie au
texte. »
•••
Alors que Bach et ses musiciens n’étaient que
partiellement visibles de l’assemblée, la musique de Bach
était essentiellement dramatique : une musique destinée
à s’adresser aux sens de ses auditeurs – et même parfois à
les agresser. Dès le début de son engagement, il avait été
demandé à Bach de faire « des compositions qui ne soient pas
trop théâtrales », et pourtant son dessein était irréprochable :
faire revivre l’histoire de la Passion dans l’esprit de ses auditeurs, affirmer sa pertinence pour les hommes et les femmes
de son temps, aborder leurs préoccupations et leurs craintes
et les orienter vers le réconfort et l’inspiration qu’on pouvait
trouver dans son récit.
Bach contrebalance le fil central, la relation de l’histoire
de la Passion par Matthieu, avec des réactions immédiates et
des réflexions plus mesurées de spectateurs inquiets, pour
le ramener dans le présent. Il serait difficile de faire mieux en
matière de drame essentiellement humain – avec d’immenses
luttes et difficultés, trahison et pardon, amour et sacrifice,
compassion et pitié.
•••
On ne sait pas si ce fut son idée ou celle de Picander
de lier l’interprétation traditionnelle du Christ en tant que
fiancé allégorique (Cantique des Cantiques) à celle de son
identité d’agneau sacrificiel. Ce que l’on sait est que le point de
départ de Bach – dont il dut discuter et convenir avec Picander
dès l’origine – est le concept de dialogue, procédé qu’il avait
déjà expérimenté avec succès dans deux mouvements de sa
Passion selon saint Jean, et qu’il développa alors jusqu’au
point de conduire logiquement à la division en deux chœurs,
chacun avec son ensemble instrumental de soutien.
Le chœur d’ouverture nous est présenté comme un
immense tableau – l’équivalent sonore, disons, d’un grand
retable de Véronèse ou du Tintoret. Dès le moment où le
premier chœur fait référence à Jésus en tant que « fiancé » puis
en tant qu’« agneau », dans une expansion abrupte du spectre
sonore, Bach fait entrer un troisième chœur avec le choral
« O Lamm Gottes unschuldig » (« Ô innocent agneau de Dieu »),
chanté à l’unisson par un groupe de sopranos (soprano in
ripieno) placé dans la tribune d’orgue en « nid d’hirondelle » de
la Thomaskirche – séparée alors (mais, hélas, plus aujourd’hui)
des autres musiciens par toute la longueur de la nef. En
choisissant de superposer à son tableau choral l’Agnus Dei
intemporel de la liturgie dans sa versification allemande – qui
avait déjà été entendu plus tôt dans la journée en conclusion
du culte du matin –, il pouvait contraster la Jérusalem historique en tant que site du procès et de la Passion imminente
du Christ et la cité céleste dont le souverain, d’après l’Apocalypse, est l’Agneau. C’est la dichotomie essentielle – l’Agneau
de Dieu innocent et le monde de l’humanité errante dont Jésus
doit porter les péchés – qui sous-tendra toute la Passion, le
destin de l’un étant lié à celui de l’autre.
N
F
Klarafestival
Erbarme dich
Le récit biblique peut désormais commencer. Dès le
départ, Bach propose de saisissantes juxtapositions nouvelles
de textures et de sonorités – un récitatif secco formant une
grande arche pour le narrateur, une « auréole » de cordes à
quatre voix entourant chacune des déclarations de Jésus, des
interventions antiphoniques tendues de la foule, une réduction
à un chœur unique pour les disciples et un nouveau rassemblement pour la prière collective. Bientôt, on discerne une série
de motifs trifoliés : récit biblique (en récitatif), commentaire (en
arioso) et prière (en air). Ceux-ci commencent progressivement
à prendre l’apparence d’une succession ordonnée de scènes
distinctes, comme empruntées à un opéra contemporain,
chacune progressant vers une réponse individuelle (air) ou
collective (choral) à la narration.
La transition musicale primitive de Bach vers la prédication, après l’emphatique mouvement à double chœur
« Sind Blitze, sind Donner », où Picander s’arrête dans son
livret imprimé, était une harmonisation simple du choral
« Jesum lass ich nicht von mir ». Quand il révisa et recopia la
partition au milieu des années 1730, il dut avoir le sentiment
que ce choral était loin de contrebalancer la masse structurelle de son chœur initial. C’est là qu’il prit la décision de le
remplacer par une fantaisie de choral beaucoup plus élaborée
écrite sur le cantique de la Passion de Sebald Heyden, O
Mensch, bewein dein Sünde groß. Ce pilier qui fait pendant
au grandiose prologue était désormais en place, et en tant
que conclusion de la première partie, il offrait une occasion
idéale pour la communauté chrétienne de méditer et de s’unir
dans la contrition, tirant de l’histoire de la Passion la signification que lui donne Luther et formant une réponse directe aux
derniers mots de Jésus sur l’« accomplissement » des écrits
des prophètes.
•••
Lorsque la musique reprend après la prédication, il faut
une seconde ou deux pour comprendre où l’on en est dans le
récit. Superficiellement, rien ne semble avoir changé. La scène
se passe toujours à Gethsémani, cette fois après la tombée
de la nuit. On voit la fille de Sion chercher d’un air égaré son
amant qui a été fait prisonnier, bien que Jésus, pieds et mains
liés, soit parti depuis longtemps, emmené à son procès devant
les grands-prêtres.
Tandis que la Passion progresse vers sa culmination,
la stratégie de Bach consistant à nous attirer dans l’action
(dans les ariosos) puis à arranger les angles sous lesquels on
peut contempler son application à soi-même (dans les airs et
les chorals) devient de plus en plus claire. En choisissant une
voix spécifique et un timbre obligé pour chaque air – violon
solo, flûte, hautbois, hautbois da caccia ou viole de gambe
–, il détermine l’accompagnement le plus approprié : ce peut
être l’ensemble de cordes complet de gauche ou de droite ou
une subtile combinaison de sonorités. Malgré leur apparente
opposition de climat, le timbre instrumental choisi est le dénominateur commun dans ces paires arioso-air : un lien entre la
voix et le fil narratif. Les permutations kaléidoscopiques de
couleur instrumentale que Bach opère semblent sans limites.
Alors que dans la Passion selon saint Jean, Bach
terminait par un rondo choral (« Ruht wohl ») pour accompagner
respectueusement la mise au tombeau du corps du Sauveur –
évoquant donc une espèce de point final –, ici, pour conclure
la Saint Matthieu, il choisit une sarabande. C’est une sensation
de mouvement continu, comme si tout le rituel de l’histoire de
la Passion avait maintenant été entendu dans la conscience
9 24.3
2016
P4
de l’auditeur et avait désormais besoin d’être revécu chaque
Vendredi saint.
•••
En regardant la conclusion de la Passion selon
saint Matthieu, on est frappé par la manière dont le personnage de Jésus – figure beaucoup plus humaine que celle
dépeinte dans la Saint Jean – est dessiné de façon puissante
et subtile, même lorsqu’il est réduit, comme il l’est dans toute
la deuxième partie, à trois formules lapidaires : son « Eli, Eli,
lama asabthani? » (« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu
abandonné ? ») final et, avant cela, « Du sagest’s » (« Tu l’as
dit ») – une fois à Caïphe, une fois à Pilate. En dehors de cela,
nous dit Matthieu, « il ne lui répondit rien ». Il n’y a pourtant pas
un seul instant où l’on n’ait conscience de sa présence. On le
voit reflété dans les yeux et les voix des autres, surtout dans
l’émouvante récapitulation « Vraiment, celui-ci était le Fils de
Dieu » (63b) – deux des mesures les plus chargées d’émotion
de toute l’œuvre de Bach, dans lesquelles la musique magnifie
la présence du Christ au moment même de sa mort physique et
établit l’essence véritable de son identité pour la première fois.
Comme toujours, la musique est aussi l’endroit où trouver Bach
lui-même. Bien que tout son projet soit de donner une voix
aux autres – aux protagonistes, à la foule, à l’Évangéliste –,
la sienne est toujours présente dans l’histoire. On l’entend dans
sa ferveur, dans son empathie avec la souffrance du Christ
innocent, dans son sens des convenances, dans ses choix et
juxtapositions de narrations et de commentaires, et surtout
dans la manière abrupte dont il arrête la vague d’hystérie
vengeresse, coupant net le récit de Matthieu avec un choral
qui exprime une contrition et une indignation profondes.
Il n’y a pas un seul opera seria de l’époque que j’aie
étudié ou dirigé qui se compare aux deux Passions de Bach,
où l’intense drame humain et le dilemme moral sont exprimés
de manière aussi convaincante et profondément poignante.
Bach s’inspire de Luther, qui, sachant par expérience directe
ce que c’est qu’être persécuté, disait de la Passion du Christ :
« Ce n’est pas par les paroles ou les apparences, mais bien à
travers la vie et la véracité [des actes] que la Passion du Christ
doit être vécue. »
La recherche de la façon la plus efficace possible de
présenter ces œuvres extrêmement exigeantes a conduit,
dans bien des cas, à un abandon opportun des rigides rituels
révérencieux de l’oratorio. On peut comprendre que certains
metteurs en scène aient voulu déconstruire les Passions de
Bach et explorer différentes manières de les présenter. Mais
en projetant ces puissants drames musicaux via des émotions
« consacrantes » et explicites plutôt qu’en nous attirant comme
des participants actifs faisant l’expérience de la douleur, de la
culpabilité et de la catharsis humaines, nous devenons des
observateurs devant un spectacle tandis que des personnages figuratifs nous disent ce que nous sommes supposés
ressentir à tel moment.
Ma propre démarche est fondée sur la conviction
qu’une relation similaire entre action et méditation peut être
obtenue aussi bien par un déploiement réfléchi des effectifs musicaux dans une église ou sur une scène de concert
conventionnelle, sans qu’il faille remplacer un ensemble de
rituels par un autre. Donnez-moi une scène nue (pas un cadre
de photo) avec des choristes libérés de leurs partitions et des
solistes qui interagissent avec les musiciens du continuo et, je
crois, l’imagination du public pourra la remplir avec des images
bien plus vivantes qu’aucun scénographe ou metteur en scène
N
F
Klarafestival
Erbarme dich
pourra jamais le faire. C’est l’intense concentration du drame
au sein de la musique et la force imaginative colossale que
Bach introduit dans ses Passions qui en font les égaux des
plus grands drames scéniques : leur puissance tient à ce qu’ils
laissent non dit. On l’ignore à ses risques et périls.
9 24.3
2016
P5
John Eliot Gardiner
Extr. John Eliot Gardiner, Musique au château du ciel. Un
portrait de J.-S. Bach, traduit par Laurent Cantagrel et Dennis
Collins, Flammarion, 2014.
English Baroque Soloists
Under the patronage of HRH the Prince of Wales
L’English Baroque Soloists, réputé comme l’un des
meilleurs ensembles sur instruments d’époque au monde, en
est aujourd’hui à sa 38e saison. Le répertoire de l’orchestre
s’étend de Monteverdi à Mozart et à Haydn, et l’ensemble est
aussi à l’aise dans les productions théâtrales qu’en musique de
chambre et symphonique. L’English Baroque Soloists se produit
dans les maisons les plus renommées, telles que La Scala de
Milan, le Concertgebouw d’Amsterdam et l’Opéra de Sydney.
Dans les années 1990, l’orchestre a présenté les sept opéras
de la maturité de Mozart et a réalisé les enregistrements des
dernières symphonies du compositeur ainsi que de l’intégrale
de ses concertos pour piano. Outre ses activités d’ensemble
indépendant, l’orchestre collabore régulièrement avec le
Monteverdi Choir, avec lequel il a entrepris le fameux « Bach
Cantata Pilgrimage » en 2000, à l’occasion duquel il a donné
toutes les cantates religieuses de Bach.
Monteverdi Choir
Under the patronage of HRH the Prince of Wales
Le Monteverdi Choir, fondé par Sir John Eliot Gardiner,
s’efforce de porter sur les œuvres un regard toujours neuf.
Cette approche, combinée avec son engagement et sa virtuosité, a conduit le chœur à être considéré comme l’un des
meilleurs au monde. Le Monteverdi Choir a plus de 150 enregistrements à son actif et a remporté de nombreux prix. L’un
des points culminants de sa longue histoire est la tournée «
Bach Cantata Pilgrimage », lors de laquelle il a donné les 198
cantates de Bach dans des églises à travers l’Europe et les
États-Unis. Le projet a été enregistré par Soli Deo Gloria, le
propre label du chœur, et a été qualifié de « l’un des projets
musicaux les plus ambitieux jamais réalisés » par le magazine
Gramophone. Le Monteverdi Choir se consacre à la formation des futures générations de chanteurs via le « Monteverdi
Apprentices Programme ». Son prochain grand projet consistera en une tournée à l’occasion du 450e anniversaire de
Monteverdi en 2017.
John Eliot Gardiner, chef d’orchestre
Sir John Eliot Gardiner est l’un des chefs d’orchestre
les plus demandés et polyvalents d’Europe. Il est à la tête du
Monteverdi Choir, de l’English Baroque Soloists et de l’Orchestre révolutionnaire et romantique. En tant que chef invité,
il collabore régulièrement avec des orchestres renommés tels
que le London Symphony Orchestra, le Gewandhausorchester
de Leipzig, le Koninklijk Concertgebouworkest d’Amsterdam et
l’orchestre du Royal Opera House. Au cours des trois dernières décennies, Gardiner a été à la barre du mouvement de la
musique ancienne et a initié avec ses ensembles de nombreux
projets novateurs. Le projet « Bach Cantata Pilgrimage », avec
lequel Gardiner et ses ensembles ont rendu hommage à Bach
250 après sa mort, en est l’exemple le plus célèbre.
Il a été récompensé du « Gramophone Special
Achievement Award » pour l’enregistrement de l’intégrale
des cantates d’église de Bach sous le label Soli Deo Gloria.
Gardiner a également reçu plusieurs autres distinctions et
doctorats honorifiques. Il lui a été décerné en Angleterre le
titre de « Knight Bachelor », en France ceux de Commandeur
dans l’Ordre des Arts et des Lettres et de Chevalier de la
Légion d’honneur et en Allemagne celui de « Verdienstorden
der Bundesrepublik Deutschland ».
Son livre sur Bach, La Musique au château du ciel
(Flammarion), a reçu un accueil critique très positif. Gardiner a
récemment été nommé président de la Bach-Archiv de Leipzig.
F
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
P6
Mark Padmore, ténor (Évangéliste)
Le ténor britannique Mark Padmore a grandi à Londres
et a étudié au King’s College de Cambridge ; il mène une
carrière florissante comme chanteur d’opéra, de concert et de
récital. Ses performances dans le rôle de l’Évangéliste dans les
passions de Bach en particulier lui ont valu une reconnaissance
mondiale. En concert, il a notamment partagé la scène avec les
Orchestres philharmoniques de Berlin et de Vienne, le Koninklijk
Concertgebouworkest d’Amsterdam, le London Symphony
Orchestra et l’Orchestra of the Age of Enlightenment. Padmore
jouit en outre d’une notoriété croissante dans le domaine
du lied. Il s’est produit avec les pianistes Julius Drake, Roger
Vignoles, Kristian Bezuidenhout, Andrew West et d’autres
dans les plus belles salles de concert du monde telles que le
Wigmore Hall de Londres, le Concertgebouw d’Amsterdam et le
Musée Pouchkine de Moscou. Ses enregistrements ont reçu de
nombreux prix, dont le « BBC Music Magazine Vocal Award »,
le « Gramophone », l’« Edison Klassiek » en l’« ECHO Klassik ».
Stephan Loges, basse (Jésus-Christ)
L’Allemand Stephan Loges a étudié le chant à Berlin et
à Londres avant de percer rapidement grâce à une première
place au Wigmore Hall International Song Competition. Il a
chanté dans de nombreuses cantates de Bach sous la direction
de Sir John Eliot Gardiner et a interprété le rôle du Christ dans
la Passion selon saint Mattieu de Bach dirigée notamment par
Paul McCreesh et Trevor Pinnock. Stephan Loges s’est produit
comme chanteur d’opéra à La Monnaie, à l’Opéra d’État de
Berlin, au Royal Opera House, à l’Opéra national du Rhin et au
Festival d’Edimbourg. En concert, il a collaboré avec des chefs
tels que Bernard Labadie, Ivor Bolton, Robin Ticciati et Fabio
Bondi.
Hannah Morrison, soprano
Hannah Morrison a étudié le chant à Cologne auprès
de Barbara Schlick puis à Londres auprès de Rudolf Piernay.
Elle travaille régulièrement en tant que soliste avec Sir John
Eliot Gardiner et partage également la scène avec William
Christie et Les Arts Florissants, Masaaki Suzuki et le Bach
Collegium Japan et Philippe Pierlot et le Ricercar Consort.
Dans le domaine du lied, elle a donné des récitals dans des
lieux prestigieux tels que la Beethoven-Haus de Bonn, la
Philharmonie de Cologne et le Wigmore Hall de Londres.
Eleanor Minney, alto
Eleanor Minney a étudié le chant au Trinity Laban
Conservatoire of Music de Londres. Elle s’est fait remarquer
en interprétant, dans le documentaire de la BBC Bach: A
Passionate Life, l’aria Erbarme dich avec l’English Baroque
Soloists sous la direction de Sir John Eliot Gardiner. Elle est
membre fixe du BBC Singers et se produit régulièrement avec
des ensembles vocaux comme le Monteverdi Choir, I Fagiolini,
The Sixteen et Tenebrae. Elle est également active dans le
domaine de l’opéra. Parmi ses rôles récents, citons Ruggiero
dans Alcina de Händel, Cherubino dans Le Nozze di Figaro et
Mercedes dans Carmen.
Reginald Mobley, contreténor
Le contreténor Reginald Mobley s’est d’abord consacré à la peinture avant d’opter pour une carrière de chanteur.
Il a étudié le chant à l’Université de Floride avec Ronald
LaFond et à l’Université d’État de Floride avec Roy Delp. Il est
membre fixe de l’ensemble vocal Seraphic Fire et se produit
avec de nombreux ensembles américains tels qu’Apollo’s Fire,
Dartmouth Handel Society, l’Orchestre baroque de Portland,
l’Ensemble baroque de Caroline du Nord, San Antonio
Symphony et Early Music Vancouver. On peut également l’entendre dans des productions de théâtre musical contemporain,
des spectacles de cabaret et des clubs de jazz.
Clare Wilkinson, alto
En tant que soliste, Clare Wilkinson est très recherchée
pour la musique de Bach. Sous la direction de Sir John Eliot
Gardiner, elle a interprété presque toutes ses grandes œuvres.
Elle a gravé sur CD ses deux passions avec le Dunedin Consort
sous la direction de John Butt et a également enregistré la
musique de Bach et de Monteverdi sous la direction d’Andrew
Parrott. Elle collabore régulièrement avec le luthiste Jacob
Heringman et le Rose Consort of Viols. Elle est également
membre de l’ensemble vocal I Fagiolini et se produit avec son
propre ensemble, Courtiers of Grace.
F
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
P7
Alex Ashworth, basse
Alex Ashworth a étudié à la Royal Academy of Music
de Londres avec Mark Wildman et Julius Drake. Il a collaboré
avec des chefs d’orchestre anglais renommés tels que Sir John
Eliot Gardiner, Sir Colin Davis, Sir Roger Norrington, Trevor
Pinnock et Paul McCreesh. Comme chanteur d’opéra, on a pu
l’entendre dans le rôle de Curio dans Giulio Cesare au Festival
de Glyndebourne et à l’Opéra de Lille, dans celui d’Eugène
Onéguine à l’Opéra d’Écosse, dans celui de Wozzeck à l’Opéra
national du pays de Galles et dans celui d’Ottokar dans Der
Freischütz de Carl Maria von Weber à l’Opéra-Comique de
Paris.
Nicholas Mogg, basse
Nicholas Mogg a étudié à la Royal Academy of Music
de Londres avec Mark Wildman et Iain Ledingham. Il a auparavant été choriste au Clare College de Cambridge et a chanté
comme « stagiaire » dans le cadre du programme éducatif du
Monteverdi Choir. Il a tenu différents rôles d’opéra et notamment au Hampstead Garden Opera, au Cambridge University
Opera, à l’Opéra de Shadwell et à l’Edinburgh Festival Fringe.
En février, il a donné son premier récital de lied au Wigmore
Hall de Londres.
Ashley Riches, basse
Ashley Riches a étudié à la Guildhall School of Music
and Drama et a ensuite intégré le programme « Young Artists »
du Royal Opera House de Covent Garden. Il a auparavant tenu
les rôles de Michael lors de la première de Glare d’Eichberg
(Linbury), de Guglielmo dans Così fan Tutte (Garsington) et
du Gardien de l’asile dans The Rake’s Progress de Stravinski
(SCO/Ticciati). Il se produit également en concert. Son répertoire large et varié comprend notamment le Requiem de Verdi,
le War Requiem de Britten et Orango de Chostakovitch. Cette
saison, Ashley Riches a fait ses débuts à l’English National
Opera de Londres dans le rôle de Schaunard dans La Bohème
de Puccini ; il interprètera ensuite Créon dans Œdipus Rex
(Stravinski) avec le l’Orchestre philharmonique de Berlin.
Jonathan Sells, basse
Jonathan Sells a étudié à l’Université de Cambridge et
à la Guildhall School of Music and Drama. Il a ensuite été durant
deux ans associé à l’Opéra studio de Zurich. Il s’est produit
dans de nombreuses cantates de Bach sous la direction de
Sir John Eliot Gardiner et a fait partie de la tournée mondiale
« Jardin des Voix » sous la direction de William Christie. Comme
chanteur d’opéra, il s’est produit sur la scène du Festival de
Glyndebourne, à l’Opéra de Dijon, à l’Opéra de Paris, au Teatro
Real de Madrid et au Festival international d’art lyrique d’Aixen-Provence. Son premier récital de lied au Wigmore Hall de
Londres a été très remarqué.
N
F
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
P8
Musiciens
English Baroque Soloists
Orchestre I
Premier violon
Alto
Viole de gambe
Hautbois
Kati Debretzeni
Iona Davies
Julia Kuhn
James Boyd
Aliye Cornish
Reiko Ichise
Michael Niesemann
Mark Baigent
Second violon
Anne Schumann
Roy Mowatt
Jane Gordon
Contrebasse
Violoncelle
Valerie Botwright
Marco Frezzato
Catherine Rimer
Flûte
Basson
Györgyi Farkas
Rachel Beckett
Christine Garratt
Orgue
James Johnstone
Orchestre II
Premier violon
Alto
Contrebasse
Basson
Catherine Martin
Madeleine Easton
Henrietta Wayne
Fanny Paccoud
Lisa Cochrane
Cecelia Bruggemeyer
Marco Posthingel
Flûte
Orgue / clavecin
Eva Caballero
Rachel Helliwell
Silas Wollston
Violoncelle
Second violon
James Toll
Emily Dupere
Hildburg Williams
Richte van der Meer
Kinga Gáborjáni
Hautbois
Leo Duarte
Robert de Bree
Monteverdi Choir
Soprano
Alto
Ténor
Basse
Emily Armour
Charlotte Ashley
Jessica Cale*
Rebecca Hardwick
Angela Hicks
Alison Hill*
Gwendolen Martin
Eleanor Meynell
Hannah Morrison*
Angharad Rowlands*
Eleanor Minney*
Reginald Mobley*
Simon Ponsford
Kate Symonds-Joy
Matthew Venner
Clare Wilkinson*
Rory Carver
Thomas Herford*
Hugo Hymas*
Tom Kelly
Nicolas Robertson
James Way*
Alex Ashworth*
Nicholas Mogg*
Ashley Riches*
Rupert Reid
Jonathan Sells*
Lawrence Wallington
* soliste de l’ensemble
Nationaal Jeugdkoor
Tal Sasha
Joelle Ocheng
Nimaro Ocheng
Sophia Faltas
Romy Gansevoort
Emma Becker
Hella de Ridder
Britte Wijtmans
Veronika Akhmetchina
Diana van Faassen
Hanneke Hommes
Fenna Heijbroek
Hilde van Zandbergen
Noëmi Schermann
Floor van Dijk
Levy Pletting
Noor Eddes
Femke Bruggeman
Isabel Houtmortels
Karen Stok
Clara van Vliet
Wilma ten Wolde,
chef de chœur
Theo Berkhout,
responsable de production
Partner Festival van Vlaanderen Brussel
3,9 - 5,5 L/100 KM •102 - 144 G CO2/KM
9 24.3
2016
Environmental information RD 19/3/2004: www.mercedes-benz.be - Give safety priority.
The new E-Class.
Masterpiece of Intelligence.
MBS8038792_E-Klasse launch_297x210mm_EN_NoBody_v01.indd 1
09/03/16 10:13
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
U huilt niet
graag in het
openbaar?
Dan doet u dat gewoon thuis, luisterend naar ontroerend mooie muziek. Want dat
is de kracht van het Klarafestival, ook op radio. Klara zendt elke dag het beste van
het Klarafestival uit, van 6 tot middernacht. Leg alvast uw zakdoek klaar.
2440_KLA_Sponsor_ad_huilen_297x210.indd 1
08/03/16 11:03
Klarafestival
Erbarme dich
9 MUSIQ’3 PARTAGE
LES PASSIONS
DU KLARAFESTIVAL !
RETROUVEZ 5 CONCERTS EN DIRECT
ET 7 CONCERTS EN DIFFÉRÉ SUR
WWW.MUSIQ3.BE
AMATEURS DE FESTIVALS DE MUSIQUE CLASSIQUE,
NE MANQUEZ PAS LE FESTIVAL MUSIQ’3
LES 1, 2 ET 3 JUILLET 2016 À FLAGEY!
PLUS DE 50 CONCERTS ET 200 ARTISTES
24.3
2016
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
be
beclassic_BEBRUSSELS_A4_vert.indd 1
28/01/15 16:59
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
A LLES IS
MO G EL IJ K
TO UT EST
PO S S IBLE
DA N K Z I J U
GRÂCE À
VO U S
Klarafestival
DIT PROJECT IS ER DANKZIJ U.
C E P ROJE
ROJ E T E X I S T E G R ÂC E À VO U S .
Via de Nationale Loterij steunt u onrechtstreeks tal van
projecten waar iedereen iets aan heeft.
In 2014 ging op die manier meer dan 10 miljoen euro
naar culturele projecten zoals dit.
Avec la Loterie Nationale, jouer, c’est aussi soutenir
de nombreux projets qui profitent à tous.
En 2014, plus de 10 millions d’euros ont été redistribués
à des projets culturels comme celui-ci.
Annonce sponsor JTI_HiRes.pdf
Klarafestival
1
2/05/13
17:12
Erbarme dich
9 24.3
2016
jti.com
adv_ostFVV2010:Layout 1
Klarafestival
4/6/10
4:24 PM Page
Erbarme
dich
1
9 C R É A T E U R
13 RUE ROYALE, 1000 BRUSSELS
•
[email protected]
F L O R A L
TEL 02 217.29.17
O.L.VROUWPLEIN 26, 9100 SINT- NIKLAAS
•
24.3
•
•
FAX 02 217.31.99
TEL 03 776.17.15
•
WWW.DANIELOST.BE
FAX 03 778.13.58
2016
Partner BOZAR
9 ALLEGRO
CRESCENDO.
24.3
2016
BMW
www.bmw.be
Sheer
Driving Pleasure
Experience joy that is more powerful and more
intense every time you take the wheel of a BMW.
Become the conductor of your own driving pleasure –
playing on the most beautiful instrument. Like an artist,
BMW aspires to perfect aesthetics.
Environmental information (RD 19/03/04): www.bmw.be
BMW19631_Klara annonce_273x186.indd 1
0.0-11.1 L/100 KM • 0-258 G/KM CO2
2/03/16 10:16
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
MUSIC
Centre for fIne artS
BrUSSelS
QUATUOR
EBENE
MATTHIAS GOERNE, BARITONE
100%
SCHUBERT
17 APR. ’16 — 19:00
PaleIS voor SChone KUnSten
BrUSSel
PalaIS deS BeaUx-artS
BrUxelleS
Rue Ravensteinstraat 23
1000 Brussels
+32 2 507 82 00 / bozar.be
Copyright photo: Quatuor Ebène (2015) © Julien Mignot
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
cEntrE fOr finE arts
BrussEls
EXPO
THE POWER OF
THE AVANT-GARDE
ART iN EuROPE DuRiNG
THE GREAT WAR & bEyOND
29 SEP. ’16 —
22 JAN. ’17
PalEis vOOr schOnE KunstEn
BrussEl
Palais dEs BEauX-arts
BruXEllEs
Rue Ravensteinstraat 23
1000 brussels
+32 2 507 82 00 / bozar.be
Copyright : Kazimir Malevich, Lady in Tram, 1913. Collectie Stedelijk Museum Amsterdam
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
Wij danken onze bozar PaTronS voor hun TrouWe STeun
nouS remercionS noS bozar PaTronS Pour leur SouTien Précieux
Monsieur et Madame Charles Adriaenssen • Madame Geneviève Alsteens • Madame Marie-Louise Angenent • Monsieur et Madame Etienne d’Argembeau
• Comte et Comtesse Christian d’Armand de Chateauvieux • Monsieur Laurent Arnauts • Duchesse d’Audiffret Pasquier • Monsieur et Madame Laurent Badin
• Baron en Barones Jean-Pierre de Bandt • Monsieur Erard de Becker • Monsieur et Madame Roger Begault • Madame Marie Bégault • Monsieur Jean-François
Bellis • Baron et Baronne Berghmans • Monsieur Tony Bernard • Baron en Barones Luc Bertrand • De Heer Stefaan Bettens • De Heer en Mevrouw Carl
Bevernage • Madame Bia • Mevrouw Liliane Bienfet • Professor en Mevrouw Roger Blanpain • Monsieur et Madame Mickey Boël • Comte et Comtesse Boël
• Monsieur et Madame Bernard Boon Falleur • Monsieur Vincent Boone • Monsieur Thierry Bouckaert • De Heer Harry Boukes • Monsieur Olivier Bourgois
et Madame Alice Goldet • De Heer en Mevrouw Alfons Brenninkmeijer • Ambassadeur Dr. Günther Burghardt en Mevrouw Rita Burghardt-Byl • Mevrouw
Helena Bussers • Comte et Comtesse Buysse • Madame Marie Anne Carbonez • Baron Cardon de Lichtbuer • Monsieur et Madame Michel Carlier • Monsieur
et Madame Hervé de Carmoy • Mevrouw Ingrid Ceusters-Luyten • Monsieur et Madame Jean-Charles Charki • Monsieur Robert Chatin • Prince et Princesse
de Chimay • Monsieur et Madame Christian Chéruy • Madame Marianne Claes • Monsieur Nicolas Clarembeaux • Monsieur Jim Cloos • Madame Jean de Cock
de Rameyen • Monsieur Bernard de Cock de Rameyen • Comtesse Michel Cornet d’Elzius • Monsieur et Madame Patrice Crouan • De Heer Géry Daeninck
• Monsieur et Madame Denis Dalibot • Monsieur et Madame Bernard Darty • Vicomte Davignon • De Heer en Mevrouw Philippe De Baere • De Heer en
Mevrouw Philippe Declercq • Monsieur Pascal De Graer • De heer en Mevrouw Bert De Graeve • Baron Andreas De Leenheer • Monsieur Michel Delloye
• Monsieur Jean-Marie Delwart • Monsieur et Madame Alain De Pauw • Monsieur Patrick Derom • Monsieur Laurent Desseille • Monsieur Eric Devos • Monsieur
Régis D’Hondt • De Heer en Mevrouw Xavier D’Hulst-Struyven • Monsieur et Madame Thierry R. Dillard-Desjonquères • Monsieur Michel Doret • Monsieur
Jean-Baptiste Douville de Franssu • M. Bruce Dresbach et Dr. Corinne Lewis • Monsieur Alain Dromer • De Heer en Mevrouw Bernard Dubois • Madame
Sylvie Dubois • Monsieur et Madame Pierre Dumolard-Balthazard • Monsieur et Madame Paul Dupuy • Mr. Graham Edwards • Madame Jacques E. François
• Madame Monique Fritz • Madame Sophie de Galbert • De heer en Mevrouw Marnix Galle Sioen • Madame Marie-Christine Gennart • Monsieur Oscar
Geyer • Monsieur et Madame Léo Goldschmidt • Madame Sylvia Goldschmidt • De heer André Gordts • Comtesse Nadine le Grelle •Monsieur et Madame
Pierre Guilbert • Madame Bernard Guttman • Monsieur et Madame Regnier Haegelsteen • Monsieur et Madame John van der Hagen • Monsieur Paul Haine
• Monsieur et Madame Bernard Hanotiau • De Heer en Mevrouw Philippe Haspeslagh • Monsieur Thierry Hazevoets • De Heer en Mevrouw Pieter Heering
• Monsieur Jean-Pierre Hoa • De Heer Xavier Hufkens • Madame Christine Huvelin • Mevrouw Bonno H. Hylkema • Monsieur Fernand Jacquet • Monsieur
Maxime Jadot • Barones Janssen • Baron et Baronne Paul-Emmanuel Janssen • Monsieur et Madame Mathieu Janssens van der Maelen • Madame Patricia de
Jong • Madame Elisabeth Jongen • De Heer en Mevrouw Martin Kallen • Monsieur et Madame Adnan Kandiyoti • Monsieur Claude Kandiyoti • Madame Harold
t’Kint de Roodenbeke • Monsieur Peter Klein et Madame Susanne Hinrichs • Dr. et Madame Klaus Körner • Monsieur Charles Kramarz • Madame Jean-Jacques
Kreglinger • Monsieur et Madame Charles Kriwin • Madame Marleen Lammerant • Mademoiselle Alexandra et Monsieur Ludovic van Laethem • Monsieur
et Madame Francis-Charles Lang • Monsieur et Madame Richard Laub • Madame Brigitte de Laubarede • Comte et Comtesse Yvan de Launoit • Chevalier et
Madame Laurent Josi • Monsieur Pierre Lebeau • Monsieur et Madame François Legein • Monsieur et Madame Laurent Legein • Monsieur et Madame CharlesHenri Lehideux • Monsieur Mark Le Jeune • Monsieur et Madame Gérald Leprince Jungbluth • Madame Dominique Leroy • De Heer en Mevrouw Thomas
Leysen • De Heer en Mevrouw Paul Lievevrouw – Van der Wee • Madame Florence Lippens • Madame Daphné Lippitt • Monsieur et Madame Clive Llewellyn
• Monsieur Manfred Loeb • Madame Marguerite de Longeville • Comte et Comtesse Jean-Baptiste de Looz-Corswarem • Monsieur et Madame Thierry Lorang
• De Heer Peter Maenhout • Madame Oscar Mairlot • Monsieur et Madame Jean-Pierre Mariën • Notaris Luc L. R. Marroyen • De Heer en Mevrouw Frederic
Martens • Monsieur et Madame Yves-Loïc Martin • De Heer en Mevrouw Paul Maselis • Monsieur et Madame Dominique Mathieu-Defforey • Madame Luc
Mikolajczak • De Heer en Mevrouw Frank Monstrey-Noé • Baron et Baronne Dominique Moorkens • Madame Jean Moureau-Stoclet • Madame Nelson • De
Heer en Mevrouw Robert van Oordt • Mevrouw Thérèse Opstal • Monsieur Laurent Pampfer • Monsieur Jean-Philippe Parain • Comte et Comtesse Baudouin
du Parc Locmaria • Madame Jessica Parser • Monsieur et Madame Dominique Peninon • Monsieur et Madame Olivier Périer • Monsieur Frédéric Peyré
• Madame Florence Pierre • Madame Marie-Caroline Plaquet • Madame Suzanne de Potter • Madame Marie-Neige Prignon • Monsieur et Madame André
Querton • Madame Hermine Rédélé Siegrist • Madame Agnès Rein – Bollack • De Heer Hendrik Reychler • Madame Olivia Nicole Robinet-Mahé • De Heer
en Mevrouw Anton van Rossum • Monsieur et Madame Bernard Ruiz Picasso • Monsieur et Madame Jean Russotto • Monsieur et Madame Dominique de
Saint-Rapt • Monsieur et Madame Frederic Samama • Mevrouw Anne-Marie Saquet • Monsieur Jean-Pierre Schaeken-Willemaers • Monsieur Eric-Emmanuel
Schmitt • Monsieur et Madame Philippe Schöller • Monsieur et Madame Hans C. Schwab • Madame Ingrid Schwaiger • Chevalier Alec de Selliers de Moranville
• Chevalier Baudouin de Selliers de Moranville • Monsieur et Madame Tommaso Setari • Madame Gaëlle Siegrist Mendelssohn • Madame Valérie Siegrist du
Couëdic • Monsieur Sergio Gondim Simao • Messieurs Bernard Slegten et Olivier Toegemann • Mr. & Mrs. Trevor Soames • Monsieur Patrick Solvay • Madame
Mario Spandre • Monsieur Eric Speeckaert • Vicomte Philippe de Spoelberch • Monsieur Bernard Steyaert et Madame Wivine de Traux • De Heer en Mevrouw
Jan Steyaert • Stichting Liedts-Meesen • Monsieur et Madame Stoclet • Baron et Baronne Hugues van der Straten • Monsieur et Madame Julien Struyven • De
Heer en Mevrouw Frank Sweerts • De Heer Coen Teulings • Monsieur Daniel Thierry • Monsieur Gilbert Tornel • Madame Astrid Ullens de Schooten • Madame
Brigitte Ullens de Schooten • Monsieur Marc Urban • De Heer Marc Vandecandelaere • De heren Pascal van der Kelen en Patrick Haemelinck • Monsieur et
Madame Bruno Vanderschelden • Mevrouw Greet Van de Velde • De heer Jan Van Doninck • Madame Nadine van Havre • Madame Lizzie Van Nieuwenhuyse
• Mevrouw Ludo Van Thillo • De Heer Johan Van Wassenhove • Baron et Baronne de Vaucleroy • Baronne Velge • De Heer Eric Verbeeck • Monsieur et Madame
Denis Vergé • Monsieur et Madame Bernard Vergnes • Monsieur et Madame Alexis Verougstraete • Mevrouw Eddy Vermeersch • De Heer en Mevrouw Axel
Vervoordt • Monsieur Guy Vieillevigne • De Heer en Mevrouw Karel Vinck • Vrienden van het Zoute • Monsieur Alain Vulihman • Madame Gabriel Waucquez
• Monsieur et Madame Peter Wilhelm • Monsieur et Madame Luc Willame • Monsieur Robert Willocx • Madame Véronique Wilmot • Monsieur et Madame
Antoine Winckler • Monsieur et Madame Bernard Woronoff • Chevalier Godefroid de Wouters d’Oplinter • Baron Guy de Wouters d’Oplinter†• Mr. Johan
Ysewyn & Ms Georgia Brooks • Zeno X Gallery – Antwerp • Monsieur et Madame Jacques Zucker
corporate patrons
ABN AMRO · BANK OF NEW YORK MELLON · EDMOND DE ROTHSCHILD (EUROPE) · BIRD & BIRD · BKCP · KBC BANK NV · EDF LUMINUS · LHOIST
· LINKLATERS · LOMBARD ODIER · NH HOTELES · PUILAETCO DEWAAY PRIVATE BANKERS S.A. · SOCIéTé FéDéRALE DE PARTICIPATIONS ET
D’INVESTIDDEMENTS S.A. · FEDERALE PARTICIPATIE EN INVESTERINGSMAATSCHAPPIJ NV ·
Contact : 02 507 84 21 ou 02 507 84 01 - [email protected]
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
ONZE PARTNERS · NOS PARTENAIRES · OUR PARTNERS
Overheidssteun · Soutien public · Public partners
KONINKRIJK BELGIË
Federale Overheidsdienst
Buitenlandse Zaken,
Buitenlandse Handel en
Ontwikkelingssamenwerking
ROYAUME DE BELGIQUE
Service public fédéral
Affaires étrangères,
Commerce extérieur et
Coopération au Développement
Federale Regering · Gouvernement Fédéral
Diensten van de Eerste Minister, Cel algemene beleidscoördinatie · Services du Premier Ministre, Cellule de coordination générale de la politique · Diensten
van de Vice-eersteminister en Minister van Werk, Economie en Consumenten, belast met Buitenlandse Handel · Services du Vice-Premier Ministre
et Ministre de l’Emploi, de l’Economie et des Consommateurs, chargé du Commerce extérieur · Diensten van de Vice-eersteminister en Minister van
Veiligheid en Binnenlandse Zaken, belast met Grote Steden en de Regie der gebouwen · Services du Vice-Premier Ministre et Ministre de la Sécurité et
de l’Intérieur, chargé des Grandes Villes et de la Régie des bâtiments · Diensten van de Vice-eersteminister en Minister van Ontwikkelingssamenwerking,
Digitale Agenda, Telecommunicatie en Post · Services du Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au développement, de l’Agenda numérique,
des Télécommunications et de la Poste · Diensten van de Vice-eersteminister en Minister van Buitenlandse Zaken en Europese Zaken, belast met Beliris
en de Federale Culturele Instellingen · Services du Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes, chargé de Beliris et des
Institutions culturelles fédérales · Diensten van de Minister van Begroting, belast met de Nationale Loterij · Services du Ministre du Budget, chargé de la
Loterie nationale · Diensten van de Minister van Financiën · Services du Ministre des Finances
Vlaamse Gemeenschap
Kabinet van de Minister-president en Minister van Buitenlands Beleid en Onroerend Erfgoed · Kabinet van de Minister van Cultuur, Media, Jeugd en Brussel
Communauté Française
Cabinet du Ministre-Président · Cabinet de la Vice-Présidente et Ministre de l’Education, de la Petite enfance, des Crèches et de la Culture · Cabinet du
Ministre de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice et de la Promotion de Bruxelles
Deutschsprachige Gemeinschaft Belgiens
Kabinett des Ministerpräsidenten
Région Wallonne
Cabinet du Ministre-Président
Brussels Hoofdstedelijk Gewest · Région de Bruxelles-Capitale
Kabinet van de Minister-President · Cabinet du Ministre-Président · Kabinet van de Minister van Financiën, Begroting, Externe Betrekkingen en
Ontwikkelingssamenwerking · Cabinet du Ministre des Finances, du Budget, des Relations extérieures et de la Coopération au Développement
Vlaamse Gemeenschapscommissie ∙ Commission Communautaire Française Stad Brussel ∙ Ville de Bruxelles
Internationale partners · Partenaires internationaux · International partners
European Concert Hall Organisation: Concertgebouw Amsterdam · Gesellschaft der Musikfreunde in Wien · Wiener Konzerthausgesellschaft · Cité
de la Musique Paris · Barbican Centre London · Town Hall & Symphony Hall Birmingham · Kölner Philharmonie · The Athens Concert Hall Organization ·
Konserthuset Stockholm · Festspielhaus Baden-Baden · Théâtre des Champs-élysées Paris · Salle de concerts Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte de
Luxembourg · Paleis voor Schone Kunsten Brussel/Palais des Beaux-Arts de Bruxelles · The Sage Gateshead · Palace of Art Budapest · L’Auditori Barcelona ·
Elbphilharmonie Hamburg · Casa da Música Porto · Calouste Gulbenkian Foundation Lisboa · Palau de la Música Catalana Barcelona · Konzerthaus Dortmund
Institutionele partners · Partenaires institutionnels · Institutional partners
Structurele partners · Partenaires structurels · Structural partners
Media partners · Partenaires médias
Bevoorrechte partners · Partenaires privilégiés · Privileged partners
BOZAR
Stichtingen · Foundations
Officiële leveranciers · Fournisseurs officiels
EXPO PHOTO
MUSIC
Promotiepartners · Partenaires promotionnels
Klarafestival
Erbarme dich
klara
festival
Brussels
International
Music
9 24.3
2016
Klarafestival is s a joint project of Flanders Festival Brussels & Klara
main partners public funding Vlaamse Gemeenschap
͸ Kabinet van de Minister van
Cultuur, Media, Jeugd en Brussel
De Heer Sven Gatz
͸ Viceminister-president van de Vlaamse
Regering, Vlaams minister van Binnenlands Bestuur, Inburgering, Wonen,
Gelijke Kansen en armoedebestrijding
Mevrouw Liesbeth Homans
Brussels Hoofdstedelijk Gewest / Région de Bruxelles-Capitale
͸ Kabinet van de Minister van Financiën,
Begroting, Externe Betrekkingen
en Onwikkelingssamen-werking
& Voorzitter van het College van de
Vlaamse Gemeenschapscommissie
(VGC), belast met Onderwijs, Vorming,
Begroting en Communicatie
De Heer Guy Vanhengel
͸ Staatssecretaris van het Brussels
Hoofdstedelijk Gewest belast met
Ontwikkelingssamenwerking, Verkeersveiligheidsbeleid, Gewestelijke en
gemeentelijke Informatica en
Digitalisering, Gelijkekansenbeleid
en Dierenwelzijn
Mevrouw Bianca Debaets
concert partners ͸ Minister van de Brusselse
Hoofdstedelijke Regering, belast
met Mobiliteit & Openbare Werken
͸ Minister, Lid van het College van de
Vlaamse Gemeenschapscommissie
(VGC), belast met Cultuur, Jeugd,
Sport en Stedelijk Beleid
De Heer Pascal Smet
official festival car
associations AMARANT / BRUSSELS NV / DE BUURTWINKEL / DE ZILVEREN PASSER / HOBO / LCD CHARMONY / LOKAAL DIENSTENCENTRUM DE HARMONIE /
LOKAAL DIENSTENCENTRUM LOTUS / NEOS / OCMW'S VAN ANTWERPEN, BRUGGE, GENT, MECHELEN EN WEMMEL / ROTARY VAN COUDENBERG /
SENIORENCENTRUM BOD / VUB ALUMNI / WIJKPARTENARIAAT DE SCHAKEL
official festival suppliers business seats OPTIMA, BNP PARIBAS FORTIS, KLARA, ERIK DRALANS, GIMV, KBC, MÖBIUS, OMNIA TRAVEL, QUANTEUS
Klarafestival
Erbarme dich
9 24.3
2016
klara
festival
Brussels
International
Music
Roots
& Exile
8
24.3 2017
Save the date
klarafestival.be
ARTISTIC PARTNERS MAIN
PARTNERS OFFICIAL
FESTIVAL
CAR