ou 5 - IDAF

Commentaires

Transcription

ou 5 - IDAF
Titre de la présentation
Février 2012
Actualité sur les placements des
Associations et Fondations
Marc Sonnet - Salle Des Marchés Paris Île de France
Contexte économique
8 February 2012
2
2012 : rappel des enjeux
Crise de la dette souveraine et crise de la zone euro
„ Dette publique / PIB
„ Trappe à austérité
„ Montants bruts à refinancer
Zone euro, % PIB
Ralentissement
économique
Rigueur
budgétaire
90
80
BE
NL
70
Hausse des coûts de
financement
Doute sur la
soutenabilité des
dettes
2012, €mds
IRL
FIN
AT
EL
PT
ES
60
DE
FR
IT
50
„Nouveaux outils de
stabilité (FESF, MES,
Eurobonds…)
„Prêts en dernier
ressort (BCE)
„Fédéralisme
budgétaire
2007
8%
4%
2%
Croissance du PIB
0%
-2%
-4%
-6%
Climat des affaires
ÔGRÈCE
4%
0%
-4%
-8%
2006 2008 2010 2012
2009
ÔPORTUGAL
2006 2008 2010 2012
2011
0
4%
2%
0%
-2%
-4%
-6%
100
200
ÔESPAGNE
2006 2008 2010 2012
300
4%
2%
0%
-2%
-4%
-6%
400
ÔITALIE
2006 2008 2010 2012
8 February 2012
3
2012 : rappel des enjeux
„ Apaisement des tensions sur les taux … à court terme
Courbe des rendements sur emprunts d’État
8
8
7
7
„ Spread taux pays core versus PIIGS
Taux à 10 ans
10
€
8
IT-ES
6
4
6
6
5
5
4
2
3
1996
ITALIE
3
2a 3a 5a 7a 10a 15a 30a
─ Au 25 novembre 2011
▬ Au 26 décembre 2011
Changement de cap de la
BCE
(soutien à la liquidité)
21-déc
0
4
ESPAGNE
FR
AL
2a 3a 5a 7a 10a 15a 30a
2001
2006
2011
„ Quantitative easing
Achats cumulés d’obligations d’État, % du PIB
(décembre 2011)
25%
19,2%
20%
15,2%
15%
11,1%
10%
5%
2,2%
0%
BCE
FED
BoE
8 February 2012
BoJ
4
2012 : rappel des enjeux
Les dégradations de notation se succèdent : Le Japon a vu sa note dégradée AA-, les EtatsUnis AA+,
Notations S and P
8 February 2012
5
2012 : rappel des enjeux
Crise de la dette souveraine et crise de la zone euro
„ Quelques
progrès réalisés
„ Encore
des points d’effort
` La BCE intervient plus énergiquement …
… mais répugne à augmenter significativement la taille de
♦ Baisse des taux directeurs et du coefficient des réserves son programme pour les marchés de titres
♦ Prêts illimités à trois ans, à taux fixe (révisable)
♦ Elargissement de la gamme des collatéraux
` Conversion solennelle des États à la discipline
budgétaire …
♦ Adoption d’une “règle d’or” commune inscrite dans les
lois de finances (déficit structurel < 0,5% du PIB…)
♦ Renforcement des outils de surveillance et de sanction
` Mise en route & clarification des outils de la stabilité …
♦ Entrée en vigueur du MES avancée à mi-2012,
administré par la BCE et agissant à la majorité qualifiée
♦ Plus de PSI (private sector involvement)
♦ Augmentation des moyens du FMI
… mais sans engagement européen (Royaume-Uni) et
restant à approuver par les parlements nationaux
… mais toujours un manque de ressources et d’engagement
politique envers une véritable mutualisation des dettes…
♦ Pas d’eurobonds
♦ Pas de dotation supplémentaire pour le MES, sous
forme d’impôt européen ou de prêt de la BCE…
♦ Encore beaucoup d’aléas pour les investisseurs privés
(statut de créancier « senior » pour le FMI et le MES, clauses
d’actions collectives adjointes aux futures émissions de dette ?
… alors que les besoins de financements des Etats
atteignent des records en 2012
8 February 2012
6
Prévisions BNPP
ƒ Les Etats de la zone euro resteront sous pression, les notations AAA vont devenir une denrée très rare.
ƒ Les financements de marché resteront difficiles d’accès et chers, mais…
ƒ La BCE prolongera autant que nécessaire ses prêts à plus longue échéance ; elle baissera encore ses
taux d’intérêt.
ƒ L’euro restera bon marché.
ƒ L’intégration européenne progressera par nécessité autant que par choix : ébauche d’un ministère des
Finances de la zone euro ? Eurobonds ? Renforcement du MES ?
„ Croissance du PIB
Î États-Unis
Ò Japon
Ô Zone euro
Allemagne
Ô France
ÔÔ Italie
ÔÔ Espagne
Î Emergents
Î Chine
Î Monde
2011
+1,7%
-0,3%
+1,5%
+2,9%
+1,6%
+0,6%
+0,6%
+5,9%
+9,2%
+3,8%
2012
+1,5%
+1,4%
-0,0%
+0,4% Ò?
+0,3%
-0,8%
-0,9%
+5,2%
+8,5%
+3,3%
„ Inflation
Ô États-Unis
Î Japon
Ô Zone euro
Ô Allemagne
Î France
Î Italie
Ô Espagne
Î Emergents
Ô Chine
2011
+3,1%
-0,3%
+2,7%
2012
+1,9%
-0,2%
+1,9%
+2,5%
+2,1%
+2,9%
+3,1%
+1,8%
+1,9%
+2,7%
+2,0%
+5,9%
+5,4%
+4,9%
+4,0%
8 February 2012
7
Prévisions BNPP
Taux d'intérêt
Fed Funds
Libor 3 mois $
T-Notes 10 ans
T1
0,25
0,30
3,45
Zone euro
Taux "refi" BCE
Euribor 3 mois
Bund 10 ans
OAT 10 ans
BTP 10 ans
1,00
1,24
3,35
3,72
4,82
1,25
1,55
3,01
3,41
4,77
1,50
1,55
1,90
2,62
5,55
1,00
1,25
2,00
3,40
6,90
0,75
0,95
2,00
3,10
6,00
0,75
0,90
2,00
2,90
5,80
0,75
0,85
2,20
3,10
5,90
0,75
0,85
2,40
3,20
5,90
1,00
1,01
2,89
3,36
4,71
1,00
1,25
2,00
3,40
6,90
0,75
0,85
2,40
3,20
5,90
0,75
0,95
2,80
3,40
5,80
Royaume-Uni
Taux de base BoE
Libor 3 mois GBP
Gilts 10 ans
0,50
0,82
3,69
0,50
0,83
3,38
0,50
0,95
2,43
0,50
1,10
2,10
0,50
1,00
2,05
0,50
1,00
2,20
0,50
0,90
2,40
0,50
0,85
2,65
0,50
0,76
3,51
0,50
1,10
2,10
0,50
0,85
2,65
0,50
0,80
3,15
Taux JJ BoJ
0,06
Taux 3 mois (%)
0,34
JGB 10 ans
1,26
e: Estimations, Prévisions BNP Paribas
0,07
0,34
1,14
0,08
0,34
1,03
0,10
0,35
0,90
0,10
0,35
1,00
0,10
0,35
1,10
0,10
0,35
1,10
0,10
0,35
1,15
0,08
0,34
1,12
0,10
0,35
0,90
0,10
0,35
1,15
0,10
0,35
1,30
Taux de change
2011
T2
T3
1,45
1,34
81
77
1,61
1,56
0,84
0,91
T4 e
1,30
73
1,52
0,96
T1 e
1,30
71
1,57
0,93
2012
T2 e
1,35
70
1,59
0,93
T3 e
1,35
70
1,59
0,93
T4 e
1,35
75
1,53
0,96
2010 2011 e 2012 e 2013 e
1,34
1,30
1,35
1,35
81
73
75
90
1,57
1,52
1,53
1,48
0,93
0,96
0,96
1,00
0,86
1,25
94,9
0,83
1,21
92,3
0,85
1,26
94,5
0,85
1,26
94,5
0,88
1,30
101,3
Fin de période
Etats-Unis
Japon
Fin de période
USD
EUR
EUR / USD
USD / JPY
GBP / USD
USD / CHF
T1
1,42
83
1,60
0,91
EUR / GBP
0,89
EUR / CHF
1,30
EUR / JPY
117,6
e: Estimations, Prévisions BNP Paribas
0,90
1,22
117,1
0,86
1,22
103,4
T4 e
0,25
0,50
2,00
T1 e
0,25
0,40
2,25
2012
T2 e
0,25
0,35
2,50
T3 e
0,25
0,30
2,75
T4 e
0,25
0,30
3,00
####### ####### ####### #######
2010 2011 e 2012 e 2013 e
0,25
0,25
0,25
0,25
0,30
0,50
0,30
0,25
3,31
2,00
3,00
3,25
2011
T2
T3
0,25
0,25
0,25
0,37
3,16
1,93
0,86
1,25
108,8
0,86
1,25
94,9
0,88
1,30
101,3
0,91
1,35
121,5
8 February 2012
8
Incidences sur l’allocation d’actifs
8 February 2012
9
Une diversification nécessaire des actifs …
•
Perform ance annuelle
Haut
Bas
Sur longue période, une diversification des actifs est un gage de performance et de régularité.
2002
2003
M atières
premières
32%
M atières
premières
21%
2004
Immo bilier
38%
Immo bilier
15%
Immo bilier
19%
Obligat io ns
9%
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
Immo bilier
29%
Immo bilier
50%
M atières
premières
33%
Obligatio ns
9%
Immo bilier
43%
Immo bilier
15%
Obligatio ns
9%
M atières
premières
17%
M atières
premières
26%
A ctio ns
18%
Alternatif
14%
Alternatif
-19%
C o nvertibles
36%
C o nvertibles
12%
Alternatif
1%
A ctio ns
18%
Alternatif
10%
A ctio ns
24%
Alternatif
14%
A ctio ns
10%
C o nvertibles
-29%
A ctio ns
26%
M atières
premières
9%
M at ières
premières
-1%
Alternatif
3%
Alternatif
14%
A ctio ns
9%
Alternatif
8%
C o nvertibles
13%
C o nvert ibles
7%
A ctio ns
-42%
Alternatif
17%
Alternatif
9%
C o nvertibles
-6%
C o nvertibles
-4%
C o nvertibles
14%
Obligatio ns
9%
C o nvertibles
6%
Obligatio ns
9%
Obligatio ns
9%
Immo bilier
-43%
M atières
premières
13%
Obligatio ns
9%
A ctio ns
-14%
A ct io ns
-36%
Obligatio ns
9%
C o nvert ibles
5%
Obligatio ns
9%
M atières
premières
-15%
Immo bilier
-24%
M at ières
premières
-46%
Obligatio ns
9%
A ctio ns
-3%
Immo bilier
-14%
Source : BNP Paribas Investment Partners au 31/12/2011
8 February 2012
10
8 February 2012
11
Conséquences sur l’allocation d’actifs des OSBL
ƒ Récession en zone Euro et croissance molle en zone US => forte aversion au risque.
9 Les investisseurs continuent à sur-pondérer l’investissement obligataire dans leur allocation d’actifs.
9 Défiance à l’égard des investissements « risqués » (actions, matières premières, gestion alternative…) et recherche de
la liquidité => décollecte sur les fonds actions et diversifiés.
ƒ Baisse du taux refi de la BCE et forts excédents de liquidités sur les marchés monétaires =>
faiblesse des taux courts qui s’amplifie.
9 Rendements faibles ou nuls sur BTF et billets de trésorerie => Décollecte sur les supports monétaires notamment sur les
fonds souverains et monétaires court terme.
9 Arbitrages en faveur des fonds monétaires 3 mois (investis essentiellement en papiers taux fixes bancaires).
9 Succès des supports bancaires taux fixes à 1 an et plus (DAT, CD, obligations).
ƒ Faiblesse des taux courts mais inflation encore élevée malgré des anticipations clairement
baissières.
9 Résistance des taux des livrets bancaires. Livret A et compte sur Livret BNPP.
9 Performance des stratégies liées à l’inflation (OATi ou fonds govies indexés sur l’inflation).
ƒ Dégradation des notations des Etats et des entreprises, inquiétudes sur la liquidité des banques,
contraintes bilantielles des banques => recherche de la liquidité et des placements court terme.
9 Forte rémunération de l’épargne bilantielle des banques => Succès des livret A, Comptes sur livret et DAT / CD / BMTN.
8 February 2012
12
Conséquences sur l’allocation d’actifs des OSBL
ƒ Tensions sur les taux longs qui restent à des niveaux très faibles, crise de la dette souveraine (fort
écartement des spreads et forte volatilité y compris sur pays core, risque de défaut sur pays PIIGS).
9
9
9
9
Baisse des performances des fonds obligataires et décollecte.
Méfiance à l’égard des obligations sur signatures souveraines au bénéfice des signatures financières et corporate.
Les investisseurs privilégient les stratégies de portage obligataire et racourcissent la duration de leurs portefeuilles.
Décollecte sur les contrats d’assurance vie et contrats de capitalisation Euro (changement des règles de
commercialisation).
ƒ Volonté de sécurisation des rendements et incertitudes sur l’évolution des taux à horizon 3 ans et
plus.
9 Succès des placements à taux variable indexés sur l’Euribor 3 mois avec un rendement min garanti.
ƒ Face à la faiblesse des rendements des actifs classiques, recherche d’opportunités de diversification
sur de nouveaux sous jacents.
9 Intérêt pour l’immobilier (SCPI).
9 Clients avertis : recours aux obligations high yield ou aux obligations synthétiques (CLN).
8 February 2012
13
Quelques placements dédiés aux
organismes sans but lucratif.
8 February 2012
14
Placements plébiscités par les OSBL
ƒ Compte d’épargne, monétaires, dépôts bancaires :
9 Livret A, Compte sur livret BNP Paribas.
9 DAT et CD à moins d’1 an.
9 Monétaires court terme AAA (BNPP Money prime euro) et monétaires 3 mois (BNPP Deposit et BNPP
Money 3M).
ƒ BMTN avec versement régulier des intérêts et rendement minimum garanti :
9
BMTN Taux fixes ou progressifs.
9
BMTN taux variables avec rendement plancher.
9
BMTN taux révisables par palliers.
9
BMTN taux fixes la ou les 1ere années puis variables les années suivantes.
ƒ Clients avertis recherchant la diversification de leur portefeuille :
9
Placement à moteur actions avec garantie en capital à l’échéance.
9
Mandat de gestion diversifié ou fonds diversifiés avec volatilité contrôlée (Parvest diversified
conservative).
9
Obligations en direct avec logique de portage à l’échéance ou contrat de capitalisation sur fonds euro.
9
SCPI
8 February 2012
15
1 - BMTN CF Digital - 3 ans (ou 5)
placement à capital garanti à l’échéance / sous jacent taux
Emetteur
BNP Paribas SA (AA-/Aa3)
Durée
3 (5) ans
Coupon
Euribor 3 mois avec un minimum de 2,45% (3,30%) et un maximum de 4,5 % (5,50%)
Digitale
Si l’Euribor 3 mois est <à 0.75% à une date de fixing trimestriel, alors le coupon devient
0.75% pour la période considérée.
Si l’Euribor 3 mois remonte au-dessus de 0.75% à une date de fixing ultérieure, alors le
minimum garanti redevient 2,45% (3,30%) pour la période considérée.
Constatation
Constaté 2 jours ouvrés avant le début de la période
Paiement des coupons
Trimestriels, fin de période
Base
30/360
Liquidité
Quotidienne, aux conditions de marché
Avantages
Inconvénients
La garantie de recevoir Euribor 3 mois dans la limite de
4,5% (5,50%).
Rendement maximum de 4,5% (5,50%) même si l’€uribor 3
mois est supérieur à 4,5% (5,50%)
Rendement min garanti de 2,45% (3,30%) si Euribor 3
mois >0.75%.
Le coupon passe à 0.75% pour la période considérée si E3M
<= 0.75% à une date de fixing.
Capital garanti à l’échéance par l’émetteur
Le capital n'est garanti qu'à l'échéance (toute sortie par
anticipation serait réalisée aux conditions de marché et
pourrait entraîner une perte en capital). Les sorties partielles
sont possibles à partir d'un minimum de 150 K€.
8 February 2012
16
2 - BMTN Crescendo - 5 ans
placement à capital garanti à l’échéance / sous jacent taux
Emetteur
BNP Paribas SA (AA-/Aa3)
Durée
5 ans
Coupon
2 % si Euribor 3 mois < 2 %
3 % si Euribor 3 mois >= 2 % et < 3 %
4,50 % si Euribor 3 mois >= 3 %
Constatation
Constaté 2 jours ouvrés avant le début de la période annuelle
Paiement des coupons
Annuels, fin de période
Base
30/360
Liquidité
Quotidienne, aux conditions de marché
Avantages
Inconvénients
La garantie de recevoir 2 % minimum chaque
année
Rendement maximum de 4,50% même si l’€uribor 3 mois est
supérieur à 3%
Bénéficier de la remontée des taux avec un taux
fixe qui se bonifie
Le capital n'est garanti qu'à l'échéance (toute sortie par
anticipation serait réalisée aux conditions de marché et pourrait
entraîner une perte en capital). Les sorties partielles sont
possibles à partir d'un minimum de 150 K€. Dans le cas d'un
rachat anticipé important, l'investisseur doit veiller à laisser au
minimum 150 K€ sur le BMTN, ou à clôturer en totalité son
placement.
Capital garanti à l’échéance par l’émetteur
8 February 2012
17
3 - CLN Axa - 4 ans
Réservé aux clients avertis
placement à capital et intérêt en risque sur l’entité Axa
Emetteur
BNP Paribas SA (AA-/Aa3)
Format
EMTN
Produit
CLN
Durée
4 ans
Entité de référence
Axa (A/A2/A)
Coupon annuel
3,85%
Base
30/360
Remboursement
100% à maturité en absence d’évènement de crédit
Sinon remboursement à la date de l’évènement par paiement du montant de
recouvrement déterminé par l’enchère ISDA.
Liquidité
Quotidienne, aux conditions de marché
Avantages
Inconvénients
Un rendement qui peut être plus élevé que l’obligation
correspondante.
Risque de crédit sur l’entité de référence et sur la
signature BNPP.
Capital garanti à l’échéance par
l’absence d’évènement de crédit.
Le capital n'est garanti qu'à l'échéance qu’en l’absence
d’évènement de crédit (toute sortie par anticipation
serait réalisée aux conditions de marché et pourrait
entraîner une perte en capital). En cas d’évènement de
crédit, l’investisseur peut éventuellement subir un risque
en capital.
l’émetteur
en
8 February 2012
18
Réservé aux clients avertis
M
E
C
A
N
I
S
M
E
4 - Euroboost - 3 ans
placement à capital non garanti à l’échéance / sous jacent actions
„
Sous-jacent :
Eurostoxx 50 (ticker bloomberg SX5E)
„
Émetteur :
BNP Paribas (AA- / Aa3)
„
Maturité :
3 ans
„
Protection du capital : jusqu’à 70% de baisse de l’Indice
„
Mécanisme du produit :
ƒ Coupons garantis :
ƒ Tous les trimestres, le produit verse un coupon garanti de Euribor 3 mois + 2,55% p.a. quelle
que soit l’évolution des marchés actions
ƒ Possibilité de remboursement anticipé tous les trimestres (à partir du 2e trimestre):
ƒ Si le niveau de l'Indice est supérieur ou égal à 125% de son niveau initial, alors le produit est
remboursé par anticipation à 100% du capital investi majoré du coupon garanti.
ƒ A maturité :
ƒ Si le niveau de l’Indice n’a jamais clôturé en dessous de 30% de son niveau Initial (soit une
baisse de 70%!), alors le capital investi est remboursé intégralement.
ƒ Sinon, le remboursement est égal au capital investi minoré de la baisse constatée de l’Indice.
I
N
T
E
R
E
T
Avantages
La possibilité d’être remboursé par anticipation
Une protection du capital jusqu’à 70% de baisse de
l’Indice au cours des 3 ans
Un coupon trimestriel garanti quelle que soit
l’évolution des marchés actions, permettant de
bénéficier d’une éventuelle hausse des taux
Inconvénients
Un rendement pouvant être inférieur à celui d’un
investissement direct dans l’Indice
Le placement comporte un risque en capital et ne
peut donc être considéré comme un produit à
capital garanti
8 February 2012
19
Disclaimer
Toute opération de marché sur instrument financier comporte des risques, du fait notamment des
variations de taux d’intérêt, de taux de change, de cours ou prix d’autres instruments financiers, de ceux de
matières premières ou de différents indices. Au regard de ces risques, tout client BNP Paribas doit
disposer des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les caractéristiques et les risques
liés à chaque opération envisagée. A cet effet, BNP Paribas pourra fournir, sur demande, des informations
complémentaires jugées nécessaires par ses clients. Tout client BNP Paribas doit, avant toute décision
d’investissement, procéder à sa propre analyse, en lien le cas échéant avec ses propres conseils habituels,
des aspects juridiques, fiscaux, comptables et réglementaires de chaque opération afin de pouvoir
déterminer et évaluer les risques, les avantages et les inconvénients de celle-ci, et sans s’en remettre pour
cela à BNP Paribas. Ainsi, lorsqu’il conclue une opération, le client est réputé (i) avoir compris et accepté
les caractéristiques et les risques y afférents, (ii) avoir agi pour son propre compte et pris sa décision
d’investissement de manière indépendante et en toute connaissance de cause.
Les informations contenues dans le présent document sont de nature confidentielle et n’emportent aucun
engagement contractuel de la part de BNP Paribas. Les prix, exemples d’opérations ou autres données
contenus dans ce document sont donnés à titre indicatif et/ou d’information seulement et ne permettent
pas au client de conclure une opération avec BNP Paribas. Seule la documentation finale relative aux
opérations décrites, qui en détaille l’ensemble des caractéristiques, des risques et des éventuelles
restrictions de ventes fait foi. Les prix des opérations éventuellement conclues dépendront des conditions
du marché au moment où les opérations seront éventuellement réalisées. BNP Paribas ne saurait être tenue
responsable des conséquences financières ou autres liées à la mise en œuvre des opérations décrites
dans le présent document.
8 February 2012
20

Documents pareils