Les Ultrasons focalisés pour le cancer de la prostate

Commentaires

Transcription

Les Ultrasons focalisés pour le cancer de la prostate
Les Ultrasons focalisés pour
le cancer de la prostate
Les Ultrasons (Ablatherm ou HIFU)
Les ultrasons ont pour but de détruire les tumeurs à
l’intérieur du corps humain.
La technique a été développée par l’INSERM, avec le Docteur
Albert Gelet à l’hôpital Edouard Herriot à Lyon, pour traiter
le cancer de la prostate.
Le département d’urologie de l’Institut Mutualiste Montsouris
a commencé à traiter des malades dès 1996, en collaboration
avec l’équipe de Lyon.
Actuellement, près de 500 patients ont été traités à
l’Institut Montsouris dont les premiers ont un recul de 12
ans.
Technique classique (traitement
complet de la prostate) :
L’objectif actuel est d’obtenir un contrôle local des cancers
de la prostate encore limités à la glande prostatique. La
technique est réalisée sous anesthésie générale ou péridurale.
Elle consiste à détruire à travers le rectum les zones de la
prostate repérées par l’échographie. Un système expert permet
en permanence de s’assurer de la bonne position de la zone
cible. Pour éviter une rétention d’urine, une résection
endoscopique de la prostate est souvent proposée dans le même
temps opératoire.
Les Malades :
La bonne indication de la technique est un cancer de la
prostate localisé chez un homme avec un taux de PSA inférieur
à 10, un nombre de 1/3 de biopsies positives et une prostate
dont le volume ne dépasse pas 30g. Si la prostate est plus
grosse, un traitement hormonal pré-opératoire est indiqué
pendant 6 mois.
Les Résultats :
Actuellement le taux de biopsie négative après traitement est
de 70% après une séance d’ultrasons et 85% après 2 séances.
L’intérêt de la méthode est de pouvoir être répétée en cas de
récidive, car il n’y a pas d’effets cumulatifs des ultrasons
comme il en existe pour les rayons (radiothérapie ou
curiethérapie). Chez les malades ayant déjà subi un traitement
par rayons, les ultrasons ont la même efficacité avec un taux
de biopsie négatif de 80 %.
Les complications sont rares :
incontinence urinaire à l’effort : 2 %
impuissance : 25 %
infection urinaire: 8%
Technique innovante (le traitement
focal) :
Comme pour la curiethérapie et la cryothérapie, une nouvelle
modalité consistant en un traitement focal et non plus global
de la prostate est aujourd’hui en évaluation et peut être
proposé selon des critères précis (très petit cancer, peu
agressif, bien limité).
L’objectif de ce traitement focal est de tenter de réduire les
effets secondaires (urinaires et sexuels), tout en maintenant
la même efficacité sur le cancer
possibilité de retraitement).
(avec
en
outre
une

Documents pareils

Traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU)

Traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) Avant votre départ de l’Institut La sonde vésicale est retirée et, lorsque vous aurez retrouvé un fonctionnement normal de votre vessie, vous pourrez quitter l’Institut. Un désinfectant oral pourra...

Plus en détail

Ablatherm® (Traitement du cancer localisé de la prostate par

Ablatherm® (Traitement du cancer localisé de la prostate par avec un dosage du PSA et une analyse cytobactériologique des urines . Le taux de PSA va progressivement diminuer sur les 3 à 4 mois post-opératoire. Le plus souvent, à 6 mois, des biopsies prostati...

Plus en détail