10.000 pas sans amour

Commentaires

Transcription

10.000 pas sans amour
Compagnie La baleine-cargo
« 10.000 pas sans amour »
d’après Lysistrata d’Aristophane
Arts de la rue
Françoise Guillaumond
Création prévue en 2015
1
J’ai une histoire dans mon sac. Bonnes mères ! Ecoutez-moi ! Sortez de vos
cuisines. Réchauffez-vous ! Par les temps qui courent on voit se multiplier
les tyrans. Parbleu, cela fait bien 3000 ans que cela dure, que l’homme ne va
pas bien, qu’il chaudronne nos cigales, une vraie boucherie ! Il tartine à
coups de battes de base-ball, de masses, de guns, de missiles, le barbare dans
nos cœurs.
Nos amours sont comme des poings fermés, uppercut au cœur. Regardez :
Foudres de la vengeance ! guerres à tous les ronds-points ! Ils coupent,
tranchent, pillent, violent, assassinent. Ils nous fabriquent à tour de bras de
longues processions, destination la morgue. Quand le vivre devient pire que
le mourir, il faut que cela cesse […]
*…+ Nous voici, plus de 10.000 pas sans amour, barbares après l’averse, nous
avons traversé des allées de platanes s’effeuillant dans un cri. Aucune eau ne
pouvait nous laver. J’ai couru après quelque chose. Mais quoi ? Je ne me
souviens plus. Au fond de mes yeux tremble encore le terrible bourreau que
je fus. J’ai vu des postillons d’acier traverser des corps comme des grains de
poivre s’enfoncent dans la purée. Comme c’est facile à fabriquer, comme
c’est simple, un naufrage de morts. Mais pourquoi je courrais ? je ne me
souviens plus. Femme, tu seras fière pourtant, car nous avons reçu l’ordre de
victoria, la croix du combattant, de la guerre et de la conquête, la médaille
du mérite, l’étoile de la bravoure, tout cela et plus encore, ferrailles et
chiffons épinglés au poitrail ! Et nous nous sommes branlés debout en
chantant l’hymne national.
Viens femme, douce mer, un essaim de soleils pour moi jusqu’au matin. Je
ne demande rien d’autre. Viens. *…+
« 10.000 pas sans amour » extraits de texte au travail, Françoise Guillaumond
2
Descriptif du projet
« 10.000 pas sans amour » s’inspire de la comédie antique Lysistrata d’Aristophane. C’est une
comédie burlesque qui met en jeu 6 artistes, 6 frigos et qui mêle texte, danse, musique et création
sonore.
Origine du projet et intention
Le texte d’Aristophane a été écrit 400 ans avant J.C. Il raconte comment, alors
qu’Athènes et Sparte sont en guerre, Lysistrata convainc les femmes d’Athènes (et celles
de toutes les cités grecques), de déclencher et de poursuivre une grève totale du sexe,
jusqu’à ce que les hommes cessent le combat.
Lysistrata est une comédie paillarde et gourmande, burlesque et grave, et surtout un
texte terriblement actuel. En effet, comment ne pas désespérer du monde aujourd’hui ?
De l’homme, cet éternel barbare qui n’apprend rien des tragédies passées ?
Ce texte renvoie au combat de nombreuses femmes dans le monde.
Ainsi Leymah Gbowee, lauréate du prix Nobel de la paix en 2011, lance en 2002 une
grève du sexe, pour obliger le président du Libéria à associer les femmes aux
pourparlers de paix.
Dernièrement au Togo, Isabelle Arméganvi, présidente d’un des principaux partis
d’opposition, appelle toutes les femmes à une grève du sexe : « Les femmes sont les
premières victimes de la situation catastrophique que nous vivons au Togo. Raison pour laquelle
nous disons à toutes les femmes : une semaine sans sexe. C’est aussi une arme de lutte. »
Cette thématique se retrouve également au cinéma, dans La source des femmes de Radu
Mihaileanu qui s’est inspiré, pour son film, d’un fait divers survenu en Turquie, en
2001 : des femmes avaient décidé de faire la grève du sexe pour obtenir l’eau courante.
Enfin, « le 19 mars 2014, le campagne « Ne te donne pas à un russe » est lancée via
Facebook par un groupe d’entrepreneuses, journalistes, écrivaines de Crimée. Ainsi,
tandis que les sanctions politiques et économiques semblent ne pas
3
impressionner Vladimir Poutine, un groupe de femmes ukrainiennes proteste contre
l'action russe en Crimée en imposant une grève du sexe.
Il s’agit pour elles de mettre au point une forme de résistance non violente et tenter de
calmer l'appétit de Moscou pour les territoires ukrainiens et d’attirer l'attention sur ce
qui s'est passé en Crimée. « On doit combattre l'ennemi par tous les moyens », disent à leurs
compatriotes les animatrices de cette campagne. Elles proposent à la vente des tee-shirts
sur lesquels on peut lire leur slogan sous le dessin de deux mains jointes formant un
vagin. Dans les médias russes des commentateurs qualifient ces manifestantes
pacifistes de « prostituées », vocabulaire qu'ils réservaient jusque-là aux Femen. »
In France TVinfo
J’ai donc eu envie de m’emparer de ce propos qui interroge les relations hommes
femmes, la question du pouvoir, de la guerre et de la paix, avec mes mots à moi, dans
une langue que j’inventerais et qui parlerait de mon impuissance, de mon
incompréhension face à un monde où l’on tue, où l’on pille, où l’on détruit toujours,
et où la femme est souvent la première victime des conflits.
Inscription dans l’espace public
Si je souhaite créer ce spectacle pour l’espace public, c’est qu’il est évident pour moi
de jouer « 10.000 pas sans amour » sur la place publique, avec un souci de
déconstruction et reconstruction de l’espace commun qui participe à la dramaturgie.
Le théâtre a 25 siècles d’existence. Or, pendant les 21 premiers siècles il s’est déroulé en
plein air, il était gratuitement offert à la population par les autorités, c’était un service
public. Il n’y avait pas de séparation entre scène et salle : acteurs et spectateurs étaient
rassemblés dans un même lieu.
J’imagine le public rassemblé avec les artistes. Le public, partie prenante de cette
transformation de l’espace, où tout bouge, se module et se transforme pour dessiner un
nouveau rapport de force entre les êtres vivants (hommes / femmes), entre différents
territoires qui s’affrontent, s’unissent, se séparent ; avec au bout du compte, le désir
affirmé de vivre en paix et de s’aimer.
Scénographie
6 frigos extrêmement mobiles, sonorisés et transformables, montés sur roulettes.
6 artistes les manipulent.
Pour cette création, le choix des frigos s’est imposé d’emblée.
Dans « 10.000 pas sans amour », j’imagine les 6 frigos devenir tour à tour machines de
guerre, prisons, refuges.
Les frigos sont des objets du quotidien, leur place est d’ordinaire dans la cuisine, au
cœur de la maison. Là, on prépare la nourriture autour de laquelle on se réunit. Là, on
se retrouve seul pour manger. Frigos de familles nombreuses, frigos de célibataires,
frigos de personnes âgées… Nos frigos parlent nécessairement de nos relations à la vie,
à l’autre.
4
On y conserve la viande au frais, on y refroidit ce qui est trop chaud, on les vide, on les
remplit …
Lorsque la porte du frigo est fermée, à l’intérieur tout est froid, noir, figé. La vie, la
lumière, la chaleur, ne reviennent qu’une fois la porte ouverte.
Ils évoquent le chœur du foyer, la relation homme/femme , le froid, le blanc, la pureté,
le sang, l’enfermement, le vivant et le mort.
C’est là que les hommes enfermeront leurs femmes avant de partir au combat (femmes
gelées, hors la vie, enfermées dans l’obscurité, attendant le retour des hommes).
C’est cette porte que poussera la descendante de Lysistrata, appelant les autres femmes
à la rejoindre pour recouvrer parole, chaleur et lumière et déclarer la guerre à la guerre.
C’est là aussi que les hommes se réfugieront pour calmer leurs ardeurs lorsque les
femmes feront la grève du sexe.
Si ces frigos sont mobiles et sur roulettes, c’est que leur mouvement accompagne la
révolte des femmes.
L’idée est de conserver le fil narratif d’Aristophane tout en l’éclairant de notre actualité.
Avec ces frigos sur roulettes, on passe de l’immobile au mobile. C’est lorsque les
femmes osent enfin sortir des frigos qu’un mouvement s’enclenche et qu’une révolution
s’opère.
L’imagerie liée aux frigos est la suivante
- Défilé militaire des frigos sur roulettes, frigos sonorisés : chants militaires, bruit de
bottes.
- Frigos parures, armures de soldats, machines de guerre, chars d’assaut.
- Frigos nids d’oiseaux, maisons, protections quand la porte se referme, frigos refuges.
- Frigos avec tourelle de char qui apparait quand on fait coulisser le bloc congélation
avec canon qui se dressecomme un sexe d’homme en érection et artifice (confettis
papier) comme une gigantesque éjaculation.
- Femmes dans les frigos. Grille d’aération ouverte/fermée, comme une burka massive.
La lumière ne s’allume que lorsque la porte s’ouvre.
- Hommes dans les frigos, prison de leur désir inassouvi. Obscurité. Obscurantisme.
- Frigos prisons pour les femmes, impuissantes, prisonnières, gelées, qui n’ont pas leur
mot à dire. Les hommes entrent, les baisent et repartent faire la guerre.
- Frigo monument aux morts.
- Frigos contenant de la viande saignante. Morgues. Salles d’autopsie.
La manipulation des frigos permet une appropriation de l’espace qui évolue et participe à
la narration :
- Occupation de l’espace en déambulation (défilé militaire, parade).
- Prise de l’espace d’une place, d’un parking. L’espace se brise, s’amenuise, se
reconquiert. Chargement frontal, frigos chars de guerre, combat chorégraphié,
cascades.
- Espace scénique comme un champ de bataille où le public est lui aussi en
occupation de territoire, repoussé, chassé, ou au contraire en position de force et
on fuit devant lui.
5
-
Rapport frontal, bi-frontal : le public circule entre les rangées de frigos / le public
reste à l’extérieur et observe le défilé délimité par les deux rangées de frigos.
Arènes (frigos disposés en cercle : le public est dedans / le public est dehors),
cercle de guerriers. Le cercle s’élargit, l’espace s’ouvre / le cercle se resserre,
emprisonnement, siège.
6
Construction des prototypes de frigos
3 frigos féminins en construction : formes arrondies, différentes tailles et poignées (qu’il soit masculin ou féminin,
chaque frigo est un personnage à part entière). Une trappe est positionnée sur le dessus. Dans la porte, une petite
fenêtre découpée sera fermée par une grille, comme une burka massive. Ils seront blancs. Leur aspect : celui d’un frigo
ordinaire. Comme les frigos des hommes d’ailleurs.
3 frigos masculins : formes carrés, différentes tailles et poignées, une trappe s’ouvre sur le côté et un compartiment
congélation sera ajouté lors de la construction qui permettra de tranformer le frigo en machine de guerre. Le bloc fixé
sur le bloc congélation coulissera : un canon en surgira et se dressera comme un sexe d’homme en érection.
7
8
Manipulations et expérimentations
9
10
Personnages, protagonistes de l’histoire
6 artistes
3 hommes (guerriers) : Duracuir, Promptauboulot et Chaudlapin ;
3 femmes : Lisa (descendante de Lysistrata, elle décide de reprendre le combat de son
ancêtre), Dora et Minouche.
Les 6 artistes sont des comédiens capables d’évoluer dans différents champs
disciplinaires : théâtre, danse, chant, musique.
Le public
Hommes, femmes, enfants, rassemblés sur la place avec les artistes.
11
Ecritures plurielles
Le texte
Une écriture contemporaine.
Aujourd’hui, il n’est pas question pour moi de monter Lysistrata dans sa version
originale, mais d’écrire un texte actuel, inspiré de la comédie d’Aristophane, qui
parle du monde dans lequel nous vivons.
Il s’agit de garder l’ampleur, le souffle, le rythme du texte original, son côté gourmand
et paillard ; d’inscrire mon travail d’écriture dans la langue d’Aristophane, dans sa
poésie, sa verve dionysiaque, culottée et impertinente.
Les traductions de Lysistrata sont parfois extrêmement différentes les unes des autres,
voilà pourquoi je me suis mise en contact avec une spécialiste du grec antique qui m’a
précisé la traduction la plus proche du texte initial.
Il s’agit de celle de Victor-Henry Debidour. Dans cette version, le manichéisme que l’on
peut parfois trouver dans certaines traductions n’existe pas. La farce elle, est énorme et
le texte extrêmement cru. C’est bien évidemment la version que je préfère, car pour moi,
il n’est pas question d’écrire et de monter un texte manichéen qui opposerait de façon
schématique les femmes aux hommes, mais un texte engagé, politique et résolument
antimilitariste, une comédie qui donne à penser et à réfléchir sur l’état du monde
aujourd’hui.
Ce texte a pour point de départ la mise en accusation par les femmes de toutes les
guerres, celles d’hier et celles d’aujourd’hui, et leur décision de prendre en main leur
destinée face au grand gâchis du monde.
La danse, la musique et la création sonore
Si l’écriture textuelle est fondamentale dans ce projet, l’écriture chorégraphique, les
créations sonores et la musique y tiennent une place importante.
Toufik,
de la compagnie TOUFIK O.I, danseur et chorégraphe, travaillera
l’engagement physique des corps en lien avec les frigos, la confrontation des
hommes et des femmes, au travers de scènes de parade de coqs, scènes de combats,
poursuites, fuites, scènes de séduction et d’amour.
Les dernières créations de Toufik Oudrhiri Idrissi tournent autour de la féminité et la
masculinité. Deux thématiques à l’œuvre dans « 10.000 pas sans amour » que Françoise
Guillaumond a l’intention de creuser avec le chorégraphe.
Quant à la musique et à la création sonore, elles accompagnent et pontuent le récit.
Elles sont présentes :
- dans les frigos sonorisés (bandes sons pré-enregistrées qui constituent des paysages
sonores) ;
- avec les artistes musiciens et chanteurs engagés dans la création.
12
Calendrier de travail « 10.000 pas sans amour»
2013 – 2014
- Résidences d’écriture (Françoise Guillaumond) et de construction (Thierry Grasset).
- Ateliers laboratoires (écriture, théâtre, arts de la rue) sur plusieurs territoires :
Ville de La Rochelle
Collège Jean Guitton, 7 séances de 2 heures en classe de 3ème
Centre Social Saint Eloi, stage de 6 séances de 2 heures
Lycée Hôtelier, 7 séances de 2 heures en classe de 1ère service
Université de La Rochelle Atelier arts de la rue, 64 h d’intervention sur
Lysistrata
d’Aristophane (participation au Festival Mimésis et Etudiants à l’affiche)
Quartier de Villeneuve Les Salines Rencontres organisées avec les écoles, collège et lycée
du quartier, les associations de femmes implantées à Villeneuve
CDC Aunis Atlantique
Collège de Courçon, 7 séances de 2 heures en classe de 4ème, option théâtre
Collège de Marans, 5 séances de 2 heures, en atelier théâtre (élèves de la 6ème à la 3 ème)
Groupe de jeunes de la CDC, 3 séances de 2 heures
Maison de retraite de Marans, 3 séances de 2 heures
IME Le Breuil à Saint Ouen d’Aunis, 3 séances de 2 heures
2014 – 2015
- Constitution de l’équipe artistique (comédiens, danseurs, musiciens / chorégraphe).
- Captations et créations sonores.
- Résidences de création sur plusieurs territoires
14 au 18 avril 2014 – IME Le Breuil - Saint Ouen d’Aunis
6 au 9 mai 2014 –La Rochelle - salle polyvalente du 5 au 9
2 au 6 juin 2014 – La Rochelle salle polyvalente
8 au 12 septembre 2014 - La Rochelle (salle des fêtes de Villeneuve Les Salines)
13 au 17 octobre 2014 - La Rochelle (salle des fêtes de Villeneuve Les Salines)
10 au 13 novembre 2014 - La Rochelle (salle des fêtes de Villeneuve Les Salines)
8 au 12 décembre 2014 – Salle des fêtes de La Ronde
5 au 8 janvier 2015 (4 j à confirmer) – Maison des Etudiants – La Rochelle
février 2015 ( 5 j à préciser et confirmer) – CNAR (hors Poitou Charentes)
mars 2015 ( 5j à préciser et confirmer) – Atelline ( Midi Pyrénées)
30 mars au 2 avril – CREA Saint Georges de Didonne (17)
mai 2015 (4 j à préciser) – La Rochelle ou CDC Aunis Atlantique
-
Premières de « 10.000 pas sans amour », d’après Lysistrata d’Aristophane.
printemps/été 2015, CDC de Courçon (17).
Projet soutenu par la DGCA, la DRAC Poitou-Charentes, le Conseil Régional de Poitou
Charentes, le Conseil Général de Charente Maritime, le CNAR en Poitou Charentes (Niort), la
Ville de La Rochelle.
Co-produit par la CDC Aunis Atlantique en partenariat avec la région Poitou Charentes, Le
collectif de Villeneuve Les Salines et l’espace culture de l’université de La Rochelle.
Autres partenaires sollicités : SPEDIDAM 2015, SACD Auteurs d’espace 2015, L’Atelline,
CNAR(S) hors région Poitou Charentes.
Projet sélectionné dans le cadre des Rencontres à l’Ouest 2014 par la Région Poitou Charentes.
13
Une équipe de création au service du projet
L’équipe
Françoise Guillaumond
Auteur, metteur en scène, responsable artistique de la compagnie
La baleine-cargo.
Ecriture
Elle publie une trentaine de livres (albums, romans, contes, théâtre
jeunesse) aux Editions CASTERMAN, MILAN, ALBIN MICHEL,
LE ROUERGUE, MAGNARD. Elle est affiliée à l’AGESSA,
Adhérente des EAT (Ecrivains associés du théâtre), membre de la
Maison des Ecrivains et de la Charte des auteurs et illustrateurs
pour la jeunesse.
Depuis 2007 elle s’intéresse plus particulièrement à l’écriture dans
l’espace public et fait partie des AEP (Auteurs dans l’Espace
Public).
Théâtre
Elle se forme auprès de la compagnie du théâtre de La Mezzanine
(77). Elle participe aux créations de la compagnie Le ventre de la
baleine (77) avec Thierry Grasset. Elle écrit, joue et met en scène
« Les guitares sèchent », sélection des Moissons 2005 du Conseil
Général 77.
En 2007 elle fonde la compagnie La baleine-cargo à La Rochelle (17)
où elle crée pour l’espace public : « Le cimetière itinérant de
canapés » (création 2009 – 2010), pour ce projet elle bénéficie du
dispositif « Ecrire pour le rue » (2007) et est lauréate Beaumarchais
SACD Arts de la rue (2009). En 2012, elle crée « Où vont les
sentiments quand ils disparaissent ? » qui reçoit le prix du Fond
Maif pour l’éducation en Poitou Charents et le prix de La Fondation
La Poste.
14
Toufik Oudrhiri Idrissi
Chorégraphe et danseur, Compagnie Toufik OI à La Rochelle
Toufik découvre la danse contemporaine à 15 ans au Maroc.
Arrivé en France en 1990, il intègre l’année suivante le Centre
National de Danse Contemporaine d’Angers. Il découvre la danse
butô auprès d’Ushio Amagatsu, fondateur de Sankai Juku dont le
travail le marquera profondément.
Après sa formation, Toufik devient danseur-interprète pour JeanClaude Gallota, Régine Chopinot, Odile Duboc, Françoise Murcia,
Odile Azagury... Il vit également une expérience formatrice, tant
sur le plan humain que professionnel, au sein des
« Em.B.A.R.C.qués » dirigés par Régine Chopinot et Jacques Garros.
En 1995, Toufik crée sa première pièce, Graine d’amour et en 1997,
il fonde la compagnie Toufik OI, à la Rochelle.
Toufik met à jour les connections que l’individu construit entre son
espace mental et son environnement. Le corps nu, est la base qui
nourrit son travail.
Diplômé d’Etat, Toufik mène également
sensibilisation en direction des publics.
un
travail
de
http://www.cie-toufik-oi.org
15
Thierry Grasset
Plasticien, sculpteur et constructeur
De 1992 à 1995, Thierry Grasset se forme au dessin, à la sculpture et
à la peinture au centre culturel d’Agen où il vit, puis à l’école des
Beaux Arts de Bordeaux.
Il entre à la Compagnie du théâtre de la Mezzanine (77), comme
objecteur de conscience. Là, il travaille sur le spectacle « Chien de
faïence » comme constructeur de décor manipulateur, machiniste et
accompagne les tournées.
De 1997 à aujourd’hui, il poursuit l’aventure professionnelle avec la
compagnie de la Mezzanine en travaillant sur la scénographie et la
construction de décors des spectacles: « La transhumance des
riens », « Trésor public », « Côte d’Azur », « Eden Palace », « Les
tragédiennes de l’amour », « Didon et Enée ».
Entre 2000 et 2010, parallèlement à son travail au sein de la
compagnie de la Mezzanine, il participe à la création de la
compagnie de théâtre Le Ventre de la Baleine à Grandpuits, en
Seine et Marne où il assure la direction artistique et la régie
générale.
Depuis 2011, il partage son temps entre La Rochelle et Paris.
www.theatredelamezzanine.com
16
François Vivier, Créateur sonore, musicien
(batteur), compositeur
Théâtre
- Conception habillage sonore et vidéo pour la compagnie Haute Tension
(17), dirigée par Martine Fontanille : L'Avare d'après Molière (2011) ; Hôtel
Problemki de Dimitri Verhulst (2009-2010) ; Noir ou Blanc d’après les contes
de Grimm (2008) ; Mais où vole-t-elle ? (2005-2006) ; Un monstre peut en cacher
un autre (2003-2004) ; La Femme Juive de B. Brecht et Avant-garde de Marie
luiser Fleisser (2001-2002)
- Conception habillage sonore pour la compagnie Baleine Cargo : Où vont les
sentiments quand ils disparaissent ? (2012)
Cinéma
Réalisation documentaire
Pierre Loti un Homme du Monde - Coréalisation avec Didier Rotten France 3
(2011) ; Vers une seconde abolition de l'esclavage documentaire - Coréalisation avec Didier Rotten France ô (2011) ; Etienne Coréalisation avec
Jacques Epaud (2008) ; Les pierres on les mange pas tourné à Madagascar
(2004) ; Coutelets Prix du Patrimoine Escales Documentaires ? La Rochelle
(2002).
Chef opérateur photo
Liberté Générale de Didier Roten Anekdota Productions, France ô (2009) ;
Ne-suis-je pas ton frère ? de Didier Roten Anekdota Productions, France ô
(2008) ; Légende D'Aufrédy de D. Roten et J. Varela (Anekdota Productions,
France 3 (2007) ; Jurgen Rebetez de Jacques Epaud L'Art en Mouvement
(2005) ; Le Courant d'Huchet de Jean Déchamps, région Aquitaine (2004),
Ingénieur du son Fiction court-métrage
Ivan et Sonore de Didier Zueli (2010) ; La Robe de Denis Rochas (2009) ;
Huit de Gil Attanassoff (2009) ; L'âge des premières fois de Dom Gelin
(2003) ; Coup de Pouce de G. de Azevedo (2002)
Musicien
Batteur du groupe Smashed Potatoes, plus de mille concerts depuis 1990.
17
Les comédiennes et comédiens engagés dans ce projet
Aurélie Emerit, musicienne (flûte traversière,piccolo) et comédienne
Elle nourrit une passion pour le théâtre grâce à l'Art de la Marionnette, elle travaille avec
Christian Remer et Brice Coupey (intervenants du théâtre aux mains nus d'Alain Recoing).
Elle participe en qualité de comédienne et musicienne à plusieurs créations au sein de compagnies
de la Région : La Cie Le loup qui zozote , la Cie La Belle Étoile, le groupe des « hurleurs de
carrefour » au côté de Jean Louis Hourdin, la Cie Aftobouss, le collectif Champ Des Toiles, la
compagnie Féros et le collectif Chap de Lune.
Depuis deux ans, elle cherche un nouveau terrain de jeu dans le travail du clown avec Hélène
vieilletoile et Eric Blouet.
Elle rencontre des personnes issues de la musique traditionnelle et improvisée et travaille à
plusieurs reprises sur l'interprétation et la création vocale et instrumentale avec Dominique
Piffarelly, Jacques Didonato, Jany rouger, Christian Pacher, Marie Anne Mazeau (Manufactures
Verbales) et Claire Bergerault.
Elle fait partie de plusieurs projets musicaux en qualité de chanteuse dans Le Quai des Garces
groupe punk rock du label Zombie girl Boogie, « Les goules Poly » porté par la Ronde des
Jurons, en qualité de flûtiste dans la Fanfare « Le Cri du Chapeau » du collectif Chap de Lune
musique mis en scène par Jean-Jacques Luteau et composée par Eric Proud.
Sophie Péault, comédienne
Théâtre de rue / théâtre d’intervention
- « Rien que des hommes » 2012 - 2013 Cie Internationale Alligator - Direction artistique et
texte : Frédéric Michelet ; mise en rue : Manu Moser (Cie Les Batteurs de Pavés).
- « Le Jour où nous avons cessé d’avoir peur » 2012 Groupe Artistique Alice.
18
- « Molière dans tous ses états » 2010 Cie Les Goulus - Mise en rue de Jean-Luc Prévost.
- “Sleepy Clown” 2009 Winchester Summer Festival, Angleterre - Solo de clown-mime.
- « Clown à l’hôpital » 2007-2008 ONG Payamédicos, Buenos Aires
- « La Fleur et le Jardinier » 2000-02 Cie Les Humanoïdes Interactifs Spectacle déambulatoire.
Théâtre
- « Egg » 2013 Cahoots NI (Belfast) - Spectacle jeune public. Mise en scène : Paul McEneaney.
- « Pillage » de Barnara Métais-Chastanier 2011 Collectif Les Entropiques
- « Princesse Amazonia »2010 Grande Halle de la Villette, Paris - Spectacle musical - Mise en
scène de Sébastien Rabbé, Training : Tapa Sudana.
- « Le Cabaret pour s’entendre » 2010 Cie Pour L’Artisanat des Menteurs - Direction de
Sébastien Rabbé.
- « Una Franchu en Buenos Aires » 2007-2008 Paseo La Plaza, Buenos Aires.
Formation artistique
Théâtre
Formation Professionnelle Théâtrale 2008 - 2009 Ecole Jacques Lecoq, Paris / Stage « Le Jeu »,
Philippe Gaulier 2008 - 2009 Ecole Philippe Gaulier, Paris
Clown
Stage avec Alexandre Pavlata (2012), Julien Cottereau (2009), Ecole Marcelo Katz -Buenos Aires,
Argentine (2007- 2008)
Masque
Stage de Kyogen avec Mansai Nomura & Horaru Fukata (2011), Stage de jeu masqué avec la Cie
Varsorio (2011)
Chant
Chant et techniques vocales avec Patrick Aubailly (2012-2013), Atelier jazz du Conservatoire de
Cholet en chant (2012) / Chant lyrique avec Mireille Julian (2009-2011), chant jazz avec Letizia
Morelli (2011)
Sylvie Peteilh, comédienne et chanteuse
Spectacles et Créations
2012 : Création d’un spectacle pour enfants. Paris. m.e.s : Yann Goossens.
2011 : Avant le mère Denis… D’Agnès Brion. Site en Scène Surgères.
2010 : Soubresauts Création danse/théâtre. Espace altitude 500. Grasse / Il neige à Buenos Aires de
Dominique Louyot. Lecture au Théâtre de L'Aquarium.
2009-2010 : Zoulma création, tournée entre la France le Sahara occidental et le Sénégal.
19
2009 : Ramdames, création dansée, jouée et chantée au festival d'Aurillac / Une Nuit Arabe de
Roland Schimmelpfennig, Théâtre de Ménilmontant.
2006-2008 : La Maladie De La Mort de Marguerite Duras. Tournée Paris et Province..
Pratiques corporelles et vocales
2013 : Classe de chant lyrique de F. Cellier à l’Ecole de musique de Surgères.
2011 : Création du groupe Hambodedio Orchestra (chanteuse).
Formations
Théâtre
2006-2009: Formation diplômante au conservatoire de théâtre Nadia et Lili Boulanger (Paris IX
ème)
2005-2006: Conservatoire du centre. Spécialisation théâtre contemporain.
Stages : Elise Bernard : B.M.C et mouvement authentique / Beñat Achiary : Le chant improvisé /
Gloria Paris : Le théâtre Shakespearien / Luc Perrot. Le théâtre de rue /Luc Baby. Le Clown de
théâtre / Frédéric Maragnani. Le théâtre Contemporain / Wajdi Mouawad. Le travail du jeune
comédien
Chant
Apprentissage du chant et des techniques vocales avec Mme Alcaraz et Mme Léger de l'opéra de
Paris.
Nicolas Beauvillain, comédien
Théâtre
- Comédien-improvisateur dans « In Situ » , «Deus ex Machina » spectacles de la compagnie Aline
et Cie (Niort)
- « Caravanophonie » , l'émission de radio dont vous êtes les invités, Compagnie La Chaloupe (Niort)
- Crieur Public, rendez-vous mensuels à Niort et interventions spécifiques, Amicale des Citoyens
Crieurs (Niort)
- Comédien-improvisateur de «Matchs d’Improvisations théâtrales», arbitre et joueur avec l'équipe
professionnelle d'Aline et Cie, championne de France en titre.
a aussi joué dans :
«Un pied devant l'Autre», duo de clowns joué au Ladâkh (Nord de l'Inde) puis en France (Cie
Mouvement de Foule) , «C’est quand qu’on va où ?» , pièce de théâtre écrite uniquement avec les
paroles des chansons de Renaud (Aline et Cie), «Vaccin de Vie», pièce préventive contre le S.I.D.A
(Compagnie La Tarte aux Plumes -Poitiers)
et en rue :
20
Mr Loyal décalé pour « Cirque en scène fait son N°» , Clown pour le «Très Grand Conseil Mondial
des Clowns» à Niort, Cie Les Matapeste, «Visites Taupes Secrètes», à Pougne-Herisson avec Le Beau
Monde, nombreux événementiels et restitutions improvisées avec Aline et Cie
Musique
Guitariste et chanteur dans le groupe «Les Bossa Boys », duo guitare/chant, bootleg accoustique et
reprises détournées, Cie Mouvement de Foule (Niort)
Parcours et formation
De 1991 à 1997, spectacles avec la Section d'Education Populaire de Prahecq (79). En 1995,
découverte de l'improvisation théâtrale avec Aline et Compagnie. Février 1997, création de la
Ligue Universitaire d'Improvisation théâtrale de Poitiers.
Juillet 1999, stage sur le mime encadré par Nola Rae, organisé par le Footsbarn Travelling Théâtre.
D'octobre 1999 à juin 2001, élève en dernière année du département d’Art dramatique du
Conservatoire National de Région de Poitiers. Travail avec Ph. Faure, J.P. Berthomier, Ph. Lebas, G.
Hardy, C. Lasne, A. Delume.
Durant l’année 2000, stage avec Claire Lasne puis avec Tanguy Viel (auteur) et Gérard Hardy.
Entre 2002 et 2004, stages organisés par Le Beau Monde sur le conte avec Titus, Y. Jaulin et P.
Matéo puis sur «l’engagement de l’artiste dans son art» avec Frédéric Faye.
Travail régulier de l'improvisation avec Richard Perret et « stage France » avec Philippe Peychaud.
Du 1er au 20 Août 2005, stage pluridisciplinaire «Ecole d’été du Footsbarn», avec le Footsbarn
Travelling Théâtre.
Pierre Bertrand, circassien et musicien (trompette)
Pierre Bertrand, étudiait la sociologie lorsque son corps s’imposa comme l’outil à développer, à
déformer. L’acrobatie, la danse contemporaine, et la musique, arrivent tout de go.
Découverte du monde du spectacle à 21 ans :
- travail de l’acteur et du clown à JoBitume,
-
deux ans de formation professionnelle au Centre des arts du cirque Piste d’ Azur.
-
Première collaboration avec la chorégraphe Emmanuelle Pépin, qui aboutira à Kundalino,
solo de cercle acrobatique dansé, chorégraphié et improvisé. Cette courte pièce est jouée en
festival, dans diverses ruelles ou places publique, cours d’écoles ou garages, accompagné
de musiciens, en Europe et en Afrique.
Intreprète auprès de différentes compagnies de danse : Loutop, Le Grand jeté !, 7pépinière
21
Trompettiste et/ou bateleur dans un groupe de rock et de spectacle forain ( Les barbouzes de la
Perouse, Hambodédio Orchestra, Le Grand Kabar, le collectif des Héliotropes), et acrobate
manipulateur de roue avec la compagnie de cirque La Tournoyante.
Tout le long de sa courte carrière la pierre d’angle de Pierre, roule autour de recherches sur la
présence, l’itinérance, le mouvement juste dans l’improvisation, la composition instantanée, en
tant que performer ou enseignant ( Fonty’s Art School, Tilburg).
Une recherche qui trouve sa place aussi dans la collaboration à des pièces très chorégraphiées.
Rencontre avec Eric Blouet, qui confirme la justesse de l’outil mot sur le plateau.
Julien Pérignon, comédien et musicien (saxophone)
Formation
Ecole d’art dramatique du Centre Dramatique National (la Comédie de Reims), 1995 – 1998, dirigé
par Christian SCHIARETTI, Françoise ROCHE et Christine BERG
Stages
Stage A.F.D.A.S. sur A. ARTAUD avec P.A. VILLEMAINE (CDN de Reims) / Acrobatie avec E.
AUDIBERT et A. DEL PERRUGIA ( Regards et mouvements, Pontempeyrat ) / Kathakali à fort
Cochin (Kerala) / Stage avec El Teatro de los Andes, César BRIE ( Sucre, Bolivia) / Analyse du
mouvement et poétique du Masque neutre, avec Norman TAYLOR ( Théâtre Organic, ParisBuenos Aires)/ Présence et imaginaire , avec Lilo BAUR ( Théâtre Organic, Paris- Buenos Aires) /
Balkans,caucase… une nouvelle Europe, un nouveau théâtre contemporain-dirigé par Philippe
LANTON (Cie Le Cartel -Montreuil)
Comédien
De 1998 à 2000
TRANS’ORIENT OMNIBUS de Bernard WEBER et LE JEU DE DON CHRISTOBAL de F.G.
LORCA, Comédie de Reims (51) / LES VACANCES de J.C. GRUMBERG, mise en scène Gérard
ABELA, Comédie de Picardie / SUR LA ROUTE DE SAINT-JACQUES et LE PARAPLUIE
ROUGE, compagnie LE SEMAPHORE /Georges DANDIN et P’TIT MARCEL, Compagnie
L’ECHAPPEE / LES LANGAGIERES Festival de Poésie organisé par le C.D.N. de Reims.
De 2001 à aujourd’hui
L’ENFANT D’ELEPHANT de B. BRECHT, NOCES DE GRAPHITE d’après « La supplication » de
S.ALEXIEVITCH, CARMEN OU LA BARLACHI d’après G.BIZET, LA FOLLE TRANQUILLE ,
extrait du « Théâtre décomposé » de Matéi VISNIEC, PUCK TIME GRAPHIC / ROM &JULY
Festival « Résonnances » à Rochefort (17), LE CHANT DU DIRE-DIRE, de Daniel DANIS,
22
STRONK de Pascal ARNAUD, DUMAS GOURMAND de Pascal ARNAUD mises en scène Hélène
ARNAUD, Compagnie L’Esquif (17)
MON AMI FREDERIC de H.P. RICHTER, mise en scène Jean-louis WACQUIEZ, Compagnie
NOMADES
13 ème AVENIR de Sébastien JOANNIEZ et LA CUISINE D’ELVIS, de Lee HALL, mises en scène
Maïa COMMERE, Compagnie Les Fous de Chaillot (16)
CONCESSIONS, de Kossi EFOUY, mise en scène de Nicolas SALENS, Compagnie Le Théâtre
inutile (80)
23
La compagnie La baleine-cargo
Depuis 2009 la compagnie La baleine-cargo est régulièrement soutenue par la ville de La Rochelle
(aide au fonctionnement), le Conseil Général de Charente Maritime, la région et la DRAC Poitou
Charentes (aide aux projets).
Son projet
Depuis sa création en 2007, la compagnie de théâtre La baleine-cargo multiplie les rencontres avec
d’autres artistes (compositeurs, musiciens, danseurs, chorégraphes, vidéastes, plasticiens).
Son travail s’organise autour de deux axes : la création de spectacles professionnels et l’animation
d’ateliers (écriture et création théâtrale) auprès d’amateurs.
Dans les deux cas, la dimension d’échange et de partage est primordiale.
Chacune de ses créations donne lieu à un travail de fond (ateliers d’écriture, de théâtre, arts de la
rue, collectage, installations..), sur différents territoires, auprès de publics variés.
La compagnie bataille pour que le théâtre vienne à la rue et la rue au théâtre. Voilà pourquoi, elle
choisit de créer ses spectacles pour l’espace public ou pour des lieux atypiques et non
institutionnels.
Son projet : dire un état du monde et des êtres en gardant trace de ces bouts d’humanité qui nous
constituent tous.
Son territoire d’exploration : l’intime universel, ce quelque chose qui nous ressemble et nous
rassemble.
Ses créations
Le cimetière itinérant de canapés - Arts de la rue, tout public / Création 2009 – 2010
Coup de coeur Presse, Aurillac 2010 / Chalon dans la rue 2012
« Le cimetière itinérant de canapés » se compose de 30 vieux canapés,
dont 13 sont sonorisés. A l’heure dite le spectacle commence : Un
cortège se forme au son d’une marche funèbre, un vieux canapé porté
comme un cercueil rejoint le cimetière. Ses propriétaires lui rendent un
dernier hommage. Mais ce jour là, rien ne se passe comme prévu. De
catastrophe en catastrophe, la cérémonie mortuaire se transforme en
une fête décalée avec orgie de tisane aux chrysanthèmes !
Bourse « écrire pour la rue », 2007 - Lauréate Beaumarchais/SACD 2009
Soutenu par la Région Poitou-Charentes, le Conseil Général de Charentes Maritime, la ville de La
Rochelle (17) et co-produit par le CNAR en Poitou Charentes (79), le CNAR La Paperie (49), la
Compagnie Décor Sonore (75) et le collectif Zo-Prod Poitiers (86).
24
« Le cimetière itinérant de canapés » en quelques chiffres :
- 500 personnes sollicitées pour écrire en amont de la création.
- 20 artistes et techniciens impliqués.
- 1100 textes (souvenirs de canapés) récoltés auprès du public au cours des spectacles.
- 21650 spectateurs, dont 11000 hors région Poitou-Charentes
« Où vont les sentiments quand ils disparaissent ? »
Arts de la rue, tout public / Création 2012
Les lieux sont bavards. Ils nous parlent du passé. Deux archéologues du
sentiment amoureux partent à la recherche d'histoires d’amour perdues.
Ils explorent les rues et les façades à l’aide d’un échafaudage. Chaque
trace découverte devient une histoire racontée au public. Au cours de
leurs fouilles, les archéologues rencontrent un musicien de rue et une
habitante du lieu qu'ils explorent. Et tout déborde, y compris leurs propres
histoires d'amour, jusqu'au lâcher final de sentiments.
Prix de la Fondation La Poste et du Fond Maif pour l’éducation
Soutenu par la DRAC, la Région Poitou-Charentes, le Conseil Général de Charente Maritime, la
ville de La Rochelle et co-produit par le CNAR en Poitou Charentes (79), la CDC de l’Ile de Ré (17),
le collectif Zo-Prod, Poitiers (86).
« Où vont les sentiments quand ils disparaissent ? » en quelques chiffres :
- 880 mots d’amour récoltées dans les boîtes à sentiments.
- 225 personnes sollicitées pour écrire en amont du projet.
- 12 artistes et techniciens impliqués.
- 3450 spectateurs donc 550 hors région Poitou Charentes
Compagnie La baleine-cargo
7 rue du Rhin
17000 La Rochelle
06 82 39 51 06 – [email protected]
Site : http://www.labaleinecargo.com
Responsable artistique : Françoise Guillaumond
Attachée de production : Bénédicte Chaleroux
25