Études bibliques

Commentaires

Transcription

Études bibliques
FACULTÉS JÉSUITES DE PARIS
CENTRE SÈVRES
Études bibliques
et
Langues anciennes
2012-2013
www.centresevres.com
35 bis, rue de Sèvres – 75006 Paris
Tel : 01 44 39 75 00
Établissement privé
d’enseignement supérieur
L
es enseignements proposés sont ouverts à tous. Seuls, les ateliers et
séminaires du 1er, 2e et 3e cycle sont réservés aux étudiants. Cependant
les personnes ayant le niveau requis peuvent demander leur inscription au
directeur du cycle concerné. S’adresser au secrétariat.
BIBLE
Parcours biblique
Yves SIMOENS B00J (30h)
Parcours biblique. Tradition de l’Écriture
ECTS 4
Samedi de 14h30 à 18h les 6 octobre, 10 novembre, 8 décembre,
12 janvier, 9 février, 23 mars et week end conclusif au Cénacle à Versailles du
Vendredi 19 avril à 19h au dimanche 21 avril à 17h
Le livre de Jérémie tient lieu cette année d’entrée dans la littérature prophétique. Il sensibilise en effet aux genres littéraires souverains des prophètes : vocation ; procès ; oracles contre Juda et Babylone. L’ouverture sur
la nouvelle alliance dans le livre de la consolation (Jr 30–31) impose que l’on
revienne en conclusion sur l’alliance. Un choix de textes du Deutéronome
honorera la parenté reconnue entre ce dernier livre du Pentateuque et le
prophète Jérémie.
Conditions particulières d’inscription. Renseignements auprès du secrétariat.
Cours introductifs
Jean-Marie CARRIÈRE B01C (22h)
L’alliance dans la Bible
ECTS 4
Mardi de 14h30 à 16h30 • du 9 octobre au 15 janvier, sauf le 11 décembre
La catégorie d’alliance est centrale et structurante dans l’ensemble de la
Bible. Forgée dans l’histoire d’Israël, elle trouve son achèvement dans l’événement du Christ. On suivra ce parcours en proposant un travail pédagogique sur les textes bibliques, de l’Ancien et du Nouveau Testament, qui la
déploient et l’enrichissent.
2
Jacques TRUBLET B00C (22h)
Solange NAVARRO B00C (14h)
Marc RASTOIN B01C (18h)
Parcours d’Ancien Testament
ECTS 3
Mercredi de 19h30 à 21h30 • du 21 novembre au 13 février
Ce cours s’adresse à tous ceux qui veulent découvrir ce monument de notre
patrimoine culturel et spirituel de l’humanité, mais qui ne savent pas très
bien comment s’y prendre. Mais plutôt qu’une étude des différents livres,
notre approche consistera à s’orienter dans les grands ensembles qui ont
formé notre Bible actuelle.
À la découverte des psaumes
ECTS 2
Lundi de 19h30 à 21h30 • du 4 février au 25 mars
Le psautier est un petit livre, un recueil de prières, de méditations, qui n’a
cessé d’être traduit, commenté, chanté. Et cependant, ce petit livre peut
déconcerter… En fait, les psaumes sont avant tout des poèmes, qui enseignent une grammaire, un vocabulaire de la prière, qui apprennent à parler à Dieu. Si parler à Dieu ne va pas de soi, alors parcourir les psaumes est
essentiel et libérant.
Introduction au Nouveau Testament
ECTS 3
Jeudi de 19h30 à 21h30 • du 14 février au 25 avril
Comment s’est formé le Nouveau Testament ? Quelle est son unité ? Le
cours présentera les différents textes qui le composent et cherchera à montrer le sens de leur présence dans le canon. L’origine, le style et les principaux axes de la théologie de chaque écrit seront étudiés. Des passages
spécifiques seront lus de près pour ne pas en rester aux généralités d’une
introduction.
Cours
Chantal REYNIER B11C (28h)
Les écrits pauliniens
ECTS 4
Mercredi de 14h30 à 16h30 • du 3 octobre au 23 janvier
Les écrits de Paul sont le fruit de la triple expérience de l’Apôtre (connaissance de Dieu dans le judaïsme, événement de Damas et relations avec les
communautés chrétiennes). Nous analyserons, à partir de textes choisis et
situés dans le monde du Ier siècle, quelques thèmes majeurs de la réflexion
paulinienne afin d’en saisir l’articulation, leur évolution respective et leurs
enjeux théologiques.
3
Marc RASTOIN ® B11C (14h)
Odile FLICHY B11C (26h)
Marina POYDENOT B01C (16h)
Brigitte PICQ T01C (14h)
Théologie biblique
ECTS 3
Jeudi de 17h à 19h • du 4 octobre au 22 novembre
Selon Vatican II, l’étude de l’Écriture sainte doit être considérée comme
« l’âme de la théologie ». C’est une invitation à réfléchir, au terme du premier cycle, sur l’articulation entre l’acte théologique et la lecture de l’Écriture, autour de quelques questions centrales pour la foi chrétienne. À partir de quelques thèmes, nous lirons ensemble l’Écriture et des théologiens
anciens ou modernes.
Cours réservé aux étudiants.
Introduction aux évangiles synoptiques
ECTS 4
Mercredi de 14h30 à 16h30 • du 10 octobre au 23 janvier
Héritiers de la tradition apostolique, les évangiles synoptiques racontent
les événements concernant Jésus de Nazareth. Cependant, organisés selon
une cohérence propre à chacun, ils ouvrent à une diversité de perspectives
théologiques. L’étude plus approfondie de certaines péricopes visera à entrer dans le « monde du récit » de Marc, Matthieu et Luc.
L’introduction du livre des Proverbes
ECTS 2
Jeudi de 14h30 à 16h30 • du 11 octobre au 6 décembre
Les chapitres 1 à 9 du livre des Proverbes diffèrent sensiblement du corps du
recueil. Si le corps du recueil comprend différentes collections de proverbes
courts, Pr 1-9 entremêle une dizaine d’instructions d’un père à son fils et
des «discours de la Sagesse». Nous ferons une lecture continue de ces neuf
chapitres, porche d’entrée de la «bibliothèque sapientielle» d’Israël. Nous
combinerons lecture historico-critique et lecture poétique, nous interrogeant sur l’affinité profonde entre sagesse et poésie.
Introduction à l’œuvre de Paul Beauchamp
ECTS 2
Jeudi de 10h à 12h • du 10 janvier au 28 février, sauf le 7 février
Les thèmes développés par Paul Beauchamp dans sa lecture de la Bible ont
une portée anthropologique et théologique que le cours cherchera à mettre
en évidence. Seront ainsi abordées, parmi d’autres, des notions telles que :
parole et écriture, corps, récit et loi, figures, accomplissement, en prenant
appui sur des textes choisis dans l’ensemble de l’œuvre.
4
Yves SIMOENS B11C (20h)
L’Apocalypse de Jean
ECTS 3
Mardi de 14h30 à 16h30 • du 12 février au 23 avril
Dernier livre de la Bible, l’Apocalypse récapitule le dessein de Dieu dans le
Christ de la création à la fin des temps, transmis par les Écritures. Cette synthèse biblique sera traversée dans son ensemble, avec une attention spéciale aux difficultés du texte, liées au jugement de Dieu sur les forces du mal
pour en délivrer l’Église et l’humanité entière.
Jacques TRUBLET B11C (19h30)
Sages et Sagesse dans l’Ancien Testament
ECTS 3
Mardi de 15h à 16h30 • du 12 février au 28 mai
Après une présentation d’ensemble de ce qui fait l’unité des auteurs dits sapientiaux (Proverbes, Qohélet, Job, Siracide et Sagesse de Salomon), nous
étudierons quelques passages importants de Proverbes, Job et Sagesse.
Jean-Marie CARRIÈRE B11C (26h)
Elena DI PEDE B11C (26h)
Chantal REYNIER B11C (12h)
Le Pentateuque : le corpus des lois
ECTS 4
Jeudi de 14h30 à 16h30 • du 14 février au 6 juin
Le Pentateuque contient un ensemble de codes de droit et de lois qui seront
présentés du point de vue de l’histoire du droit en Israël. Élargissant ensuite
le parcours vers la conception de la Torah dans l’histoire d’Israël, on pourra
mieux préciser la fonction de la Loi dans celle-ci, et par là-même dans la
prédication chrétienne.
Introduction à la littérature prophétique ECTS 4
Jeudi de 14h30 à 16h30 • du 14 février au 6 juin
Le prophète est un homme de parole revêtu de l’esprit de Dieu et profondément ancré dans l’histoire de son peuple. Ce cours présentera quelques
grandes figures prophétiques d’Israël à travers la lecture de récits et
d’oracles. On mettra en lumière l’articulation entre parole et histoire, ainsi
que l’importance de la relecture théologique dans l’élaboration de la littérature prophétique.
La lettre aux Hébreux : le sacerdoce en question
ECTS 2
Mardi de 19h30 à 21h30 • du 12 mars au 16 avril
Une lecture intégrale de l’épître aux Hébreux est proposée. L’attention est
centrée sur la vision christologique que déploie l’épître dans sa composition
littéraire elle-même. Cette vision est inséparable du passage de l’Ancien au
5
Nouveau Testament. Pour la situer, elle implique une étude précise de deux
principales catégories de l’Ancien Testament (sacerdoce et culte) ainsi que
des figures d’Abraham, de Moïse et de Melchisédek.
Solange NAVARRO B01C (12h)
Sylvie de VULPILLIÈRES B01C (16h)
L’Exode et la justice sociale
ECTS 2
Jeudi de 19h30 à 21h30 • du 14 mars au 25 avril
Dans le livre de l’Exode, tout débute par une situation d’injustice, le peuple
se trouve en esclavage, dans un lieu de violence et d’aliénation. L’enjeu du
récit va consister à inverser cette situation, à la quitter. Cela se produira,
en faisant sortir le peuple de la servitude, puis en lui proposant une loi de
liberté. Une manière de vivre où sera honorée la justice, le respect des plus
démunis.
Le Christ dans l’évangile de Marc
ECTS 2
Jeudi de 10h à 12h • du 14 mars au 23 mai
La lecture de l’Évangile de Marc nous conduira à nous interroger sur l’identité de Jésus. Que signifient les titres énoncés au début du récit de Marc,
à savoir Christ et Fils de Dieu ? Si le narrateur ne donne pas de réponses
immédiates, c’est pour laisser le lecteur voir l’évolution de la reconnaissance
de Jésus par les différents acteurs du récit et comprendre à son tour ce
qu’elle signifie. À l’aide d’une approche narrative, nous mettrons en lumière
la christologie de Marc.
Session
Sylvie de VULPILLIÈRES, Jean-Noël ALETTI
B01N (18h)
La formation du disciple dans les évangiles synoptiques ECTS 2
(Mt/Mc/Lc)
Du lundi 15 au jeudi 18 avril de 10h à 12h et de 14h30 à 16h30 et le vendredi 19
avril de 10h à 12h
Être croyant ou être disciple ? Car Jésus étant ressuscité que veut dire
concrètement le suivre ? Est- ce que le lecteur croyant est invité à imiter les
disciples des Évangiles, à avoir le même itinéraire qu’eux, lequel semble, au
moins chez Marc, finir négativement ? Pour pouvoir répondre à ces questions, nous reprendrons l’itinéraire et le projet suivi par les trois Synoptiques.
6
Ateliers
Sylvie de VULPILLIÈRES
B01V (16h)
Michel FARIN B01C (20h)
Noël COUCHOURON B01A (12h)
La Passion et la Résurrection.
ECTS 2
Lecture de récits évangéliques chez Matthieu, Marc et Luc
Jeudi de 10h à 12h • du 18 octobre au 13 décembre
L’atelier propose une lecture en parallèle (dite en synopse) de huit récits
pris dans les évangiles de Matthieu, Marc et Luc. La lecture sera centrée sur
les récits de la Passion et de la Résurrection. Après avoir dégagé les motifs
de ces récits et analysé les éléments communs puis les développements
propres à chaque évangéliste, l’atelier donnera des clefs de lecture narrative
pour étudier les perspectives de chaque Évangile et en dégager l’originalité.
L’enfant et la violence
ECTS 2
Lundi de 19h30 à 21h30 • du 7 janvier au 25 mars, sauf le lundi 11 mars
À partir de cinq films : Mon nom est Tsotsi (2005), Gloria (1980), Paris, Texas
(1984), Incendies (2011), Miracle en Alabama (1962), nous méditerons sur
l’énigme de la violence dans l’histoire humaine, dont la Bible nous dit qu’elle
cherche à dévorer l’enfant aussitôt né. Enigme inséparable du mystère de la
vie qui se donne à l’homme, en chaque enfant.
L’anthropologie du Père Marcel Jousse et la mémorisation E
CTS 2
de récitatifs bibliques
Mardi de 19h15 à 21h15 • du 19 mars au 23 avril
Jésuite, chercheur et professeur en anthropologie, le Père Marcel Jousse
(1886-1961) fut un serviteur de la Parole vivante du Seigneur et un ouvrier
de sa transmission. Chaque séance comprendra un exposé des grands principes de sa recherche anthropologique, qui s’appuiera sur des extraits significatifs du Style oral et de l’Anthropologie du geste. Il sera suivi d’un second
temps consacré à la mémorisation de récitatifs bibliques cantillés et gestués.
7
Session de 1er et 2e cycles
Réservée en priorité aux étudiants de ces cycles
Nombre limité
Daniel MARGUERAT ® B11N (37h30)
Comment lire les textes bibliques
ECTS 5
Les jeudis 11 octobre, 8-29 novembre, 20 décembre, 10 janvier de 17h à 19h30
Les vendredis 12 octobre, 9-30 novembre, 21 décembre, 11 janvier
de 9h30 à 12h et de 14h15 à 16h45
La question posée aujourd’hui à l’exégète est : quel type de lecture choisir
pour quel texte biblique ? Car l’exégèse a quitté ce qui pouvait apparaître
comme une monoculture historico-critique pour s’ouvrir désormais, d’une
part aux lectures inspirées des sciences du langage (narratologie, rhétorique), d’autre part aux lectures dites engagées (féministe, sociologique,
politique, etc.). L’atelier présentera quatre types de lecture en détaillant
leur outillage méthodologique, mais en proposant aussi des exercices permettant de vérifier l’acquisition des outils. On s’interrogera sur les postulats
épistémologiques de chaque lecture, sur leur visée et leurs limites. L’application se fera sur des textes néotestamentaires, mais la démonstration vaudra tout autant pour l’Ancien Testament.
Lectures présentées : a) analyse historico-critique ; b) analyse narrative ; c)
analyse rhétorique ; d) lecture féministe.
Bibliographie initiale :
yy Hans CONZELMANN, Andreas LINDEMANN, Guide pour l’étude du Nouveau Testament (Le Monde de la Bible 39), Genève, Labor et Fides, 1999.
yy Daniel MARGUERAT, Yvan BOURQUIN, Pour lire les récits bibliques. Initiation à
l’analyse narrative, Paris-Genève, Cerf-Labor et Fides, 42009.
yy Élisabeth PARMENTIER, L’Écriture vive. Interprétations chrétiennes de la Bible (Le
Monde de la Bible 50), Genève, Labor et Fides, 2004.
8
Ateliers de 1er cycle
Réservés en priorité aux étudiants de ce cycle
Sylvie de VULPILLIÈRES ® B11A (14h)
Elena DI PEDE ® B11A (14h)
De l’exégèse à la théologie
ECTS 2
Jeudi de 14h30 à 16h30 • du 25 octobre au 13 décembre
Le but de l’atelier sera de lire et d’étudier sept ou huit textes du Nouveau
Testament à l’aide de différentes approches exégétiques afin de mettre en
lumière la théologie de ces passages. Dans un premier temps, il s’agira de
lire 4 textes évangéliques (essentiellement des textes Luc) à l’aide d’une approche narrative complétée par une approche synoptique. Dans un second
temps l’atelier s’efforcera d’étudier quatre textes pauliniens à l’aide d’une
analyse rhétorique.
Atelier d’exégèse
ECTS 2
Jeudi de 10h à 12h • du 14 février au 11 avril
On étudiera des récits de vocations prophétiques : Moïse (Ex 2,23-4,17),
Isaïe (Is 6), Jérémie (Jr 1), Ézéchiel (Éz 1-3), Amos (Am 7,4-17) à l’aide d’outils
synchroniques. Chaque texte sera étudié en lui-même et dans son lien aux
autres. On montrera comment ces récits caractérisent le prophète et son
message et incitent le lecteur à rapprocher les différentes figures dont la
compréhension s’enrichit de la comparaison.
Séminaires de 1er cycle
Réservés en priorité aux étudiants de ce cycle
Chantal REYNIER ® B11S (26h)
La première lettre aux Corinthiens. ECTS 5
Problèmes et actualité Mardi de 10h à 12h • du 9 octobre au 22 janvier
Nous proposons une lecture intégrale de la lettre afin d’en dégager la dynamique et de mettre en lumière les problèmes qu’elle affronte ainsi que
l’actualité de son questionnement. En situant ce texte historiquement et
9
culturellement, nous envisagerons les grands thèmes traités : le langage de
la croix, la résurrection du Christ et celle des morts, la question des mœurs
(sexualité, mariage, célibat, vie en société), l’eschatologie, les sacrements
(baptême, eucharistie, mariage), l’Église, dans son inspiration, son organisation et sa vie ainsi que les questions de la tradition et de la transmission,
sans oublier la figure de l’Apôtre lui-même.
Cette lettre est très importante du point de vue christologique. Elle est non
moins importante du point de vue des sacrements. Les enjeux ecclésiologiques sont à étudier dans leur originalité. De plus, cette lettre est à situer
dans la maturation de la pensée paulinienne affrontée à la réalité culturelle
de son temps. Certains thèmes sont à présenter en fonction des développements ultérieurs qu’ils connaîtront dans les écrits de Paul et des enjeux
théologiques qu’ils représentent.
Pour une approche introductive :
yy C. REYNIER, Pour lire Saint Paul, Paris, Cerf 2008.
yy H.CONZELMANN, First Corinthians, (tr anglaise),Fortpress, 1976.
yy H.FABRIS, Prima lettera ai Corinzi, Milano, ed. Paoline, 1999, 2005.
yy C.SENFT, La première épître de Saint Paul aux Corinthiens, Labor et fides, Genève
19902.
yy A.C.THISELTON, 1 Corinthians. A Shorter Exegetical and Pastoral Commentary,
Grand Rapids, MI, Eerdmans 2006.
Solange NAVARRO ® Tes morts vivront. Le Livre d’Ezéchiel
B11S (26h)
ECTS 5
Jeudi de 10h à 12h • du 11 octobre au 24 janvier
“ Tes morts vivront “
Comment annoncer la vie, l’espérance, sans annoncer au préalable la ruine,
la fin des fausses espérances ? Ezéchiel est un prophète jouant des paradoxes, surréaliste dans ses visions, déconcertant.
Le petit livre qu’il doit avaler au début de sa mission indique cet itinéraire.
Ce livre tendu au prophète est rempli de plaintes, de gémissements. Mais
ce livre amer est aussi doux au palais et il en sera de même pour le message
du prophète.
Prophète de l’exil, il doit commencer par annoncer la ruine imminente et
aider à dévoiler les fautes, les responsabilités de chacun. Il invite à un regard
lucide face à l’histoire, il s’agit de comprendre ce qui s’est passé.
Et quand le malheur sera à son comble, lorsque Jérusalem et le temple
seront détruits, c’est alors que se manifestera la douceur du message.
Ezéchiel annoncera soudain la possibilité d’une nouveauté radicale : un
nouveau temple, une nouvelle alliance, un nouveau David, une nouvelle
terre.…
10
Nous tenterons de voir comment ces différents thèmes se conjuguent et
quelle est leur portée théologique.
Le séminaire suivra les étapes suivantes :
• le contexte historique : la chronologie du livre d’Ezéchiel, l’histoire dont il
est témoin, le type de rapport à l’histoire...
• la vocation prophétique : le prophète comme guetteur, les modalités du
message : mimes, gestes symboliques, visions, oracles...
• l’histoire d’Israël et de Juda : les différentes images ....
• le jugement des nations
• la responsabilité : responsabilité collective ? personnelle ?
• la nouveauté radicale : nouvelle alliance, nouveau temple etc...
Jean-Marie CARRIÈRE ® B11S (26h)
Les débats dans le livre de Job
ECTS 5
Jeudi de 10h à 12h • du 14 février au 6 juin
Alors que ses amis se taisent pendant une semaine entière par effroi devant
l’état de Job, c’est lui qui ouvre les débats, au début du chapitre 3. S’ensuivent plus d’une vingtaine de chapitres où la discussion semble porter en
premier lieu sur la théologie de la rétribution, âprement défendue par les
amis. Les interventions de Job sont animées par un mouvement très net,
par où il apparaît combien Job évolue au cours de ces débats. Et, de fait,
après l’apologie personnelle des chapitres 29 à 31, Job se tait, ayant dit «son
dernier mot».
Le séminaire se propose d’étudier les chapitres présentant les débats (de 3 à
27), principalement, en cherchant la meilleure manière de lire ces passages
difficiles : à la fois comme un texte biblique, c’est-à-dire organisé et structuré, et comme un fil d’arguments à démêler.
On prendra cependant le temps de situer ces chapitres dans l’ensemble du
livre, de manière à avoir une bonne perception d’ensemble, au final, du livre
de Job, et sans esquiver les «réponses» de Dieu dans les derniers chapitres.
Le travail se fera en petits groupes, avec comme objectif d’animer un temps
de lecture sur les textes choisis, non de faire un exposé.
Bibliographie
yy J. DANIELOU, « Les quatre visages de Job » , Études, 1955, pp. 145-56.
yy P.-E. BONNARD, « Job ou l’homme enfin extasié », Lumière et vie 13, 1964,
pp. 15-32.
yy A. NEHER, « L’homme biblique : Job » in L’existence juive, Seuil, Paris, 1962,
pp. 60-72.
11
Yves SIMOENS ®
B11S (26h)
Les prophètes de la nouvelle alliance
ECTS 5
Vendredi de 10h à 12h • du 15 février au 7 juin
La justice entre dans la trame des traditions sur l’alliance et la nouvelle
alliance, sans s’y réduire. Elle exprime une gratuité de plus en plus inconditionnelle à mesure que s’approfondit la relation entre Dieu et son peuple
dans l’alliance, surtout chez les prophètes. Se précise ainsi un objet formel
fécond pour l’examen de ces traditions d’Israël jusqu’à leur interprétation à
la lumière du Christ par les auteurs du Nouveau Testament. Le rapport entre
alliance et création (Is 54,5) se révèle décisif en la matière. La nouvelle alliance annoncée s’inscrit dans le corps individuel et social, lieu prioritaire du
lien de créature à Créateur. Dieu est juste en assurant son droit, c’est-à-dire
ce qui est nécessaire à sa créature et à son partenaire dans l’alliance, pour
vivre sa condition humaine dans l’espace et le temps. Le Christ accomplit
cette justice en suscitant la foi requise par chacun pour accueillir le don qu’il
est.
Bibliographie
yy P. BEAUCHAMP, « Proposition sur l’alliance de l’Ancien Testament comme structure centrale » ; « Accomplir les Écritures : un chemin de théologie biblique »,
dans Pages exégétiques (Lectio Divina 202), Paris, Cerf, 2005, pp. 55-86 ; 413-446.
yy J.BLENKINSOPP, Une histoire de la prophétie en Israël depuis le temps de l’installation en Canaan jusqu’à la période hellénistique. Traduction de l’anglais par M.
Desjardins (Lectio Divina 152), Paris, Cerf, 1993.
yy J.ASURMENDI, J.FERRY, A.FOURNIER-BIDOZ, J. NIEUVIARTS, Guide de lecture
des prophètes, Montrouge, Bayard Compact, 2010.
Ateliers de 2e cycle
Réservés en priorité aux étudiants de ce cycle
Alain DECORZANT ® B22A (12h30)
Des « petits prophètes » pour de « grandes clés » ECTS 2
Ouvrir quelques livres prophétiques
Mardi 23 octobre de 17h à 19h30, jeudi 25 octobre de 17h à 19h30,
lundi 5 novembre de 14h30 à 17h mercredi 7 novembre de 17h à 19h30,
vendredi 9 novembre de 17h à 19h30
La liturgie et la prière personnelle nous placent souvent face à des « confettis
de prophétie ».
Parcourir des livres prophétiques dans leur entier permet de mieux saisir leur
12
contenu, mais aussi leur dynamique d’ensemble et leur théologie. Cet atelier
le montrera et proposera également des clés applicables à d’autres textes poétiques de l’Écriture.
Pierre GIBERT ®
B22A (12h30)
Jean-Noël ALETTI ®
B22A (12h30)
Exégèse critique et théologique
ECTS 2
Jeudi de 14h15 à 16h45 • du 8 novembre au 6 décembre
Née entre le XVe et le XVIe siècle, l’exégèse critique fut conçue comme une exigence de théologiens. Par delà le divorce à la fin du XVIIe siècle entre la critique
et les théologiens, cet atelier voudrait montrer, à partir d’exemples classiques
et de questions récentes, les enjeux d’une nécessaire critique littéraire et historique dans la perspective d’une théologie de l’incarnation.
Les interprétations de la mort de Jésus dans les évangiles
et les lettres pauliniennes
ECTS 2
Mardi de 17h à 19h30 • du 19 février au 26 mars
Les premiers disciples ont rencontré Jésus ressuscité et se sont réjouis de
le savoir vainqueur de la mort. Mais cela ne disait rien sur le pourquoi de
sa mort en croix. Il leur fallait relire les événements, en percevoir la logique
paradoxale et fournir des grilles de lecture. Ces diverses lectures proposées
par les évangiles et Paul seront interrogées pour en peser la continuelle pertinence.
Séminaires de 2e cycle
Réservés en priorité aux étudiants de ce cycle
Odile FLICHY ®
B22S (32h30)
La crise de l’irruption du royaume des cieux selon ECTS 12
Matthieu
Lundi de 9h30 à 12h • du 15 octobre au 28 janvier
« Depuis les jours de Jean-Baptiste, le Royaume de Dieu a fait irruption… »
(Mt 11,12).
Ainsi lu, ce verset à l’interprétation discutée, nous introduit directement à
la problématique retenue pour ce séminaire. La thématique du Royaume
occupe, en effet, une place majeure dans le récit de Matthieu. Métaphore
de la venue des temps eschatologiques annoncée par les prophètes et de
l’accomplissement inouï des attentes messianiques d’Israël, elle se déploie
13
en des motifs contrastés pour faire apparaître, dans toute leur radicalité, les
enjeux ultimes de la crise de l’irruption du royaume des cieux.
Comment Matthieu raconte-t-il le surgissement de l’inattendu au cœur de
l’histoire d’Israël ? Pourquoi la proclamation du Royaume de Dieu et l’offre
inconditionnelle de salut qui l’accompagne provoquent-elles un grave
conflit d’interprétation de la Loi ? Quelle est la fonction narrative de l’imagerie apocalyptique à laquelle le récit recourt massivement pour évoquer la
fin des temps, le jugement dernier et la venue du Fils de l’homme ?
Toutes ces questions nous guideront pour entrer dans la théologie, la christologie et l’ecclésiologie matthéennes et explorer, en particulier, les perspectives de catastrophe et/ou de renouveau qui s’y déploient.
Bibliograpbie
yy M. KONRADT, Israel, Kirche und die Völker im Matthäusevangelium (WUNT 215),
Tübingen, Mohr Siebeck, 2007.
yy D. MARGUERAT, Le jugement dans l’évangile de Matthieu, Genève, Labor et
Fides, 19952 .
yy D. SENIOR ed, The Gospel of Matthew at the Crossroads of Early Christianity
(BETL 243), Leuven, Peeters, 2011.
yy J. ZUMSTEIN, La condition du croyant dans l’évangile selon Saint Matthieu, Göttingen, Vandenhoeck and Ruprecht, 1977.
Marc RASTOIN ® B22S (32h30)
Jérémie, prophète en temps de crise
ECTS 12
Mercredi de 14h15 à 16h45 • du 6 février au 22 mai
Le prophète Jérémie a parlé avant la catastrophe que fut la prise de Jérusalem en 587 par les armées babyloniennes et il l’a vécue. Prophète dont la
vie nous est en partie connue et qui fut persécuté de son vivant, Jérémie vit
dans sa chair et dans son âme le drame de son peuple. C’est à partir de sa foi
qu’il parle au nom du Seigneur. Sa théologie dérangeante mérite d’être lue
à nouveau en nous souvenant que le ministère de Jésus fit penser au sien (cf.
Mt 16,14). En étudiant certains passages, on cherchera à mieux comprendre
ce que ce texte canonique, à l’histoire également tourmentée, peut dire aux
croyants du XXIe siècle.
14
LANGUES ANCIENNES
Cours
Nathalie REQUIN
L11C (33h)
Latin I
ECTS 3
Lundi de 14h à 15h30 • du 5 novembre au 3 juin, sauf les 28 janvier et 4 février
Le cours de latin I s’adresse à des débutants qui doivent acquérir les bases
de la morphologie et de la syntaxe latines. Il a pour objectif de les rendre
capables de se repérer dans la version originale d’un texte et de leur donner
le goût d’une langue porteuse d’un héritage chrétien intellectuel, spirituel,
liturgique et pastoral d’une extraordinaire richesse.
Bruno de LA FORTELLE
L11C (36h)
Latin II
ECTS 3
Lundi de 14h à 15h30 • du 8 octobre au 27 mai, sauf les 28 janvier et 4 février
Le but du cours est de lire en latin des textes de la tradition latine, Pères
de l’Église, médiévaux ou modernes, éventuellement selon la demande
des participants, en procédant à toutes les mises au point de langue nécessaires. Il est ouvert à tous et requiert quelques connaissances en latin (un
cours de latin I, deux ans au collège par exemple, etc).
Philippe ROGER L11C (36h)
Grec biblique I
ECTS 3
Lundi de 14h à 15h30 • du 8 octobre au 27 mai, sauf les 28 janvier au 4 février
L’objectif de ce cours est de permettre une approche du Nouveau Testament
dans le texte original, par une initiation progressive à la langue grecque (vocabulaire et système grammatical) et par la lecture régulière de textes bibliques.
Marie-Anne LADRANGE
L11C (36h)
Grec biblique II
ECTS 3
Lundi de 14h à 15h30 • du 15 octobre au 3 juin, sauf les 28 janvier et 4 février
Ce cours a pour objectif de continuer l’approche du texte original par un approfondissement morphologique, syntaxique, et sémantique de la langue. Il
proposera à travers la lecture suivie d’écrits du Nouveau Testament de donner le goût du texte grec pour qu’il devienne un outil d’interprétation.
15
Annie ANDRIER
L11C (19h30)
Grec biblique III
ECTS 2
Lundi de 14h à 15h30, les 8-22 octobre, 19 novembre, 3-17 décembre,
7-21 janvier, 11-25 février, 11-25 mars, 8-22 avril
Le cours suppose acquise une certaine connaissance des bases de la
morphologie et de la syntaxe de la langue greque biblique. Sa visée principale
est de donner le goût de la lecture des textes du Nouveau Testament, de la
Septante et des Pères de l’Église.
Isabelle LIEUTAUD
L11C (36h)
Hébreu biblique I
ECTS 3
Lundi de 14h à 15h30 • du 8 octobre au 27 mai, sauf les 28 janvier et 4 février
Cours d’initiation à l’hébreu biblique : il s’agira d’entrer dans le texte biblique, de « l’apprivoiser » tout en assurant des bases qui permettent un
approfondissement ultérieur : apprentissage de la lecture et de l’écriture,
premiers éléments de morphologie et de syntaxe, acquisition du vocabulaire essentiel, présentation des bases de la conjugaison du verbe fort.
Robert KREMER
L11C (36h)
Robert KREMER
L11C (21h)
Hébreu biblique II
ECTS 3
Lundi de 14h à 15h30 • du 8 octobre au 27 mai, sauf les 28 janvier et 4 février
Ce cours suppose connues les bases de l’hébreu biblique et propose une présentation différenciée de l’ensemble de la conjugaison du verbe fort ainsi
qu’une initiation aux grandes familles de verbes faibles. Il s’appuie sur des
exercices ciblés et sur la lecture d’un choix de textes bibliques.
Hébreu biblique III
ECTS 2
Mardi de 13h30 à 15h, les 9 et 23 octobre, 6 et 20 novembre, 4 et 18 décembre,
8 et 22 janvier, 12 et 26 février, 12 et 26 mars, 9 et 23 avril
Ce cours suppose acquise une certaine familiarité avec le système verbal
hébreu (verbe fort/faible). Sa visée principale est de donner le goût de la
lecture de la Bible hébraïque. Un choix des textes sera proposé : des récits
en prose et des textes « poétiques ».
RENSEIGNEMENTS / INSCRIPTIONS
Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris
35bis, rue de Sèvres – 75006 Paris
Tél. : 01 44 39 75 00 – Fax 01 45 44 32 06 – w ww. c entr es ev r es . c o m
Établissement privé d’enseignement supérieur
16
Les enseignants
ALETTI Jean-Noël,
Pontifical de Rome.
jésuite, professeur d’exégèse à l’Institut Biblique
ANDRIER Annie (Mme), licence de Lettres classiques, maîtrise et DES Lettres
classiques et philosophie, CAPES de Lettres classiques.
CARRIÈRE Jean-Marie, jésuite, licence de l’Institut Biblique Pontifical
(Rome), doctorat à l’Institut Catholique de Paris, professeur d’exégèse biblique,
directeur du Service Jésuite des Réfugiés (France).
COUCHOURON Noël, jésuite, agrégé de musicologie, organiste, étudiant en
maîtrise de théologie au Centre Sèvres.
DECORZANT Alain, jésuite, doctorat en théologie (Innsbruck), dirige
actuellement l’Atelier Œcuménique de Théologie à Genève.
DI PEDE, Elena (Mme), licenciée en philologie biblique, docteur en théologie
de l’Université Catholique de Louvain, maître de conférences au département de
théologie (Centre Autonome de Pédagogie Religieuse) de l’Université de Lorraine,
membre du centre de recherche « Écritures » (EA 3943) de cette même Université.
FARIN Michel, jésuite,et réalisateur, a travaillé durant trente-cinq ans pour
l’émission « Le Jour du Seigneur », avec le projet de promouvoir la lecture de la
Bible à travers les moyens offerts par la télévision : interview, documentaire,
fiction, jusqu’aux effets spéciaux que permet aujourd’hui le numérique.
FLICHY Odile (Mme), agrégée de grammaire, licence en Écriture Sainte
(commission biblique pontificale), docteur en théologie (Lausanne), membre de
l’ACFEB , de l’AETC, participe aux activités du RRENAB, associée à la Faculté de
théologie.
de la FORTELLE Bruno (Mr), agrégé de lettres classiques, professeur dans
l’enseignement secondaire public.
GIBERT Pierre, jésuite, docteur en théologie, docteur-ès Lettres et Sciences
humaines (histoire), docteur en littérature comparée (3ème cycle), professeur
honoraire de l’Université Catholique de Lyon.
KREMER Robert (Mr), maîtrise de théologie, licence de sciences bibliques
(Rome).
LADRANGE Marie-Anne (Mme), professeur de lettres classiques, quarante
ans d’enseignement du grec dont douze en classes préparatoires avec un travail
spécifique sur les méthodes d’apprentissage. Animatrice de groupes bibliques.
17
LIEUTAUD Isabelle (Mme) Laïque consacrée dans un institut séculier.
Docteur en histoire des religions et anthropologie religieuse (Paris IV-Sorbonne).
Secrétaire de rédaction de la revue Archives de philosophie.
MARGUERAT Daniel, pasteur, professeur honoraire de Nouveau Testament,
Université de Lausanne
NAVARRO Solange, xavière, licence canonique et capacité doctorale en
théologie, maître-assistant en exégèse biblique.
PICQ Brigitte (Mme), docteur en théologie, formation littéraire, diplômée de
l’École des langues orientales (russe), membre du comité de rédaction de la revue
Christus de 2000 à 2011, associée à la Faculté de théologie.
POYDENOT Marina, sœur consacrée, membre de la Communauté du Chemin
Neuf. Licence d’exégèse à l’Institut Biblique de Rome. Dans son enseignement,
s’attache à la force poétique des Écritures.
RASTOIN Marc, jésuite, docteur en théologie biblique, membre de l’ACFEB,
diplômé de l’Institut d’Études politique de Paris, directeur du deuxième cycle,
rédacteur du bulletin sur les évangiles synoptiques et les Actes dans les Recherches
de Science Religieuse.
REQUIN Nathalie (Mlle), religieuse marianiste, normalienne agrégée de
Lettres classique, thèse de doctorat en cours sur l’exégèse augustinienne des
évangiles (EPHE, Laboratoire d’Études sur les Monothéismes), enseigne le latin
patristique à l’EPHE.
ROGER Philippe, (Mr), professeur de Lettres classique au Lycée Saint Jean Hulst
de Versailles.
REYNIER Chantal (Mlle), fille du Cœur de Marie, docteur et professeur en
exégèse biblique, spécialiste des écrits pauliniens, membre du comité directeur de
la col. « Commentaires bibliques. Nouveau Testament » (Cerf), membre du cercle
culturel de l’Oasis.
SIMOENS Yves, jésuite, maîtrise de lettres modernes, licence en théologie
biblique, doctorat en exégèse biblique (Rome), professeur d’Écriture Sainte,
professeur invité à l’Institut Biblique de Rome.
TRUBLET Jacques, jésuite, licence canonique en théologie, licence canonique
d’Écriture Sainte
de VULPILLIÈRES Sylvie, (Mme), licence de philosophie (Paris IV-Sorbonne),
maitrise de droit du travail (Paris X- Nanterre), docteur en théologie, enseignante
associée à la Faculté de théologie, aumônerie du Centre Saint Guillaume (Sciences
Po-Paris), membre de l’ACFEB.
18
Publications du Centre Sèvres
(extrait du catalogue des publications)
Éditions Facultés jésuites de Paris
 P. BEAUCHAMP
Conférences. Une exégèse biblique.
Ses dernières conférences jusqu’en 1998,
un inédit sur l’Épître aux Romains et une bibliographie complète,
176 p., 20 €
 Actes du Colloque. Paris, 15-16 octobre 2004.
L’unité de l’un et l’autre Testament dans l’œuvre de Paul Beauchamp
Premier colloque sur l’œuvre de Paul Beauchamp, 200 p., 14 €
 R. MEYNET, Prière et Filiation. Le témoignage de Luc
Les hommes sont invités à entrer dans la relation filiale, fondatrice de
leur être, 287 p., 16 €
 Y. SIMOENS, Le corps souffrant. De l’un à l’autre Testament.
Un parcours exégétique rigoureux, chemin de prière et de réflexion,
à même la souffrance, 236 p., 22 €
 Y. SIMOENS, Apocalypse de Jean, Apocalypse de Jésus Christ.
1. Une traduction
2. Une interprétation
Plus qu’un commentaire, une étude originale pour entrer dans le texte
lu dans sa tradition exégétique, ancienne et moderne.
(vol. 1 & vol. 2) 60 p. et 290 p., 25 € les 2 vol.
19
Publications du Centre Sèvres
(extrait du catalogue des publications)
Cahier Médiasèvres
 n° 51 P. BEAUCHAMP, Le Deutéro-Isaïe dans le cadre de l’Alliance,
nouvelle édition avec un avant-propos d’Yves Simoens, EBL, 2010,
154 p., 14 €.
 n° 53
P. BEAUCHAMP, Introduction à cinq textes sapientiaux, réédition, 2008, 57 p., 5 €.
 n° 60
J. TRUBLET, Parcours d’Ancien Testament, fiches de travail,
réimpression, 2010, 14 €.
 n° 123 Y. SIMOENS, Entrer dans l’Alliance. Une introduction au Nou-
veau Testament, 2001, 272 p., 20 €.
 n° 142, L’exégèse patristique de Romains 9–11, Grâce et liberté ; Israël
et nations ; Le mystère du Christ, 2007, 167 p., 15 € (colloque
2007).
 n° 145 B. RÉGENT, L’énigme des talents. Une lecture de la parabole
de Matthieu, 2008, 156 p., 13 €.
 n° 160 B. RÉGENT, L’énigme des invités aux noces, 2011, 140 p., 13 €.
 n° 167 Y. SIMOEN, Le cantique des cantiques. Livre de la plénitude.
20
Une lecture anthropologique et théologique, 2012,
15 € (livre, 191 p. et fascicule, 20 p.).

Documents pareils