SIAO Insertion 91 - DRIHL Ile-de

Commentaires

Transcription

SIAO Insertion 91 - DRIHL Ile-de
SIAO Insertion 91
DECEMBRE
2013,
BULLETIN
N°6
Edito
Un grain de sable est toujours rugueux
DANS CE
NUMÉRO :
Edito
Actualités du
SIAO
En quelques
chiffres
1
1-2
2
Entretien avec
Philippe
Brousse
Actu hébergement/logement
Agenda
3
Avez-vous déjà observé l’écoulement d’un sablier à la loupe ? Ils
sont là tous ces
morceaux de roche minuscules, entassés dans un récipient. Ils se
précipitent
sans
exception par un unique passage qui les y entraîne selon les lois
de la gravité. Ils se
bousculent, certains se doublent, d’autres semblent parfois stagner sur place. Mais
une seule chose les lie : ils tendent vers le même goulet étroit,
ne permettant de
les laisser choir qu’un par un vers un ailleurs incertain et inexorable. Ce chemin
qui relie ici à là-bas a des parois lisses ; dans l’idéal d’une clepsydre, ce même
lieu ne souffrirait aucune anicroche : avec la fluidité de l’eau, tout coule de source ! Mais nos grains de
sable sont rugueux, leurs contours sont irréguliers. C’est qu’ils en ont vécu des choses depuis que, alors
gros morceaux, ils se sont détachés de la roche mère : ils ont roulé, se sont frottés à mille autres choses
qui les ont façonnés au fil du temps. Aujourd’hui ils sont là tel qu’ils sont et ils continuent à avancer bon
gré, mal gré se frayant un passage parmi tous ces autres aussi rugueux qu’eux. Bien sûr, ils finiront tous au
même endroit mais il leur faudra du temps. A moins que quelqu’un ne leur élargisse le passage afin de
prendre en compte toutes leurs rugosités. Un besoin commun ne signifie pas forcément une solution dite
« adaptée » à laquelle tous doivent se plier.
Renaud Depond
Référent CHRS-CHS
Actualités du SIAO Insertion
4
4
Les places accessibles au
SIAO Insertion 91
L
e SIAO insertion 91 accède à toutes les
places de CHRS et de stabilisation (CHS),
au contingent Etat des résidences sociales et
à certaines places financées par l’Allocation
de Logement Temporaire (ALT) du département de l’Essonne.
Concernant les CHRS, nous travaillons en
partenariat avec les associations suivantes :
Association communauté jeunesse (Caron,
Vallès, Femmes solidarités), La Croix-Rouge
(Henri Dunant, Les Colibris), OPPELIA (les
Buissonets), Cité du Secours Catholique
(Cité Bethléem « La briche »), ARAPEJ
(Belle étoile, Le phare, le Rebond), Connaissance Espoir et Savoir, Jeunesse Feu Vert
(Coquerive). Il n’existe aujourd’hui pas
d’autres moyens d’accéder à ces places.
Communauté Jeunesse (Logimons), La CroixRouge (le SIL, Les Colibris) le Secours Islamique France, AISH, CES, SNL nous mettent
à disposition l’ensemble de leurs places financées par l’ALT.
Nous avons également, accès au contingent
Etat des résidences sociales du département :
ADOMA, ARAPEJ, ADEF, AURORE, ARPEJ,
ALJT, AFTAM -COALLIA, ALFI, Coopéra-
tion famille, Logement francilien. Certaines s’adressent plus spécifiquement à un public « jeunes travailleurs ». Les résidences sociales ont différents contingents qui donnent la possibilité aux travailleurs sociaux de faire également des demandes directement
aux structures.
Par ailleurs, Le SIAO INSERTION 91 n’accède pas
aux pensions de famille (ou maison relais) – se renseigner auprès de la DDCS- ni aux centres maternels – se renseigner auprès des services sociaux du
Conseil général, ni au dispositif SOLIBAIL géré par
le SIAO urgence, ni au foyer logement (public personnes agées) .
Demandes d’hébergement
d’insertion pour le SIAO 75
L
es demandes d’hébergement sont désormais à
effectuer directement par internet (guide d’utilisation)
Demandes d’hébergement pour la
province
P
our rappel, toute demande d’hébergement pour
la province doit être exprimée au SIAO du département visé (annuaire national des SIAO). Chaque
SIAO sera en mesure d’indiquer ses propres procédures
.
PAGE
2
L’Equipe du
SIAO Insertion 91
***
Secrétariat
Christine SIMON et Yasmina
LE JOLY
[email protected]
01.80.45.00.51
***
Directrice
Marie-Pierre EL OMARI
[email protected]
***
Coordinatrice logt temporaire
et observatoire
Charlotte POULET
[email protected]
Domiciliation Croix-Rouge
Les personnes domiciliées à la Croix-Rouge
de Corbeil se voient désormais attribuées
un numéro d’enregistrement afin de faciliter
le tri et la remise du courrier. Ce numéro
doit impérativement être noté dans
l’adresse, sous peine de voir le courrier
retourné à l’envoyeur. De ce fait, il est indispensable que ce numéro soit également
indiqué sur la fiche SIAO de demande d’hébergement d’insertion afin que le demandeur
puisse recevoir son attestation d’enregistrement.
L’hébergement des demandeurs d’asile
L
’offre d’hébergement en Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA)
est présentée par la Préfecture au demandeur d’asile (DA) lors du dépôt de sa demande d’asile. En cas d’acceptation
(signature d’un document), le DA est dirigé
vers l’OFII d’Evry afin d’y effectuer la demande de place en CADA (valable pour la
France entière). Une fois enregistré, le DA
***
Référent CHRS/CHS
Renaud DEPOND
Référent ALT
Mathieu LE CLEAC’H
[email protected]
En cas de besoin d’hébergement d’urgence, le
DA est invité à contacter le 115 qui le dirigera
alors vers un Hébergement d’Urgence pour
Demandeurs d’Asile (HUDA) (en Essonne uniquement) ou une place d’hôtel. Le 115 et l’OFII
sont en lien régulièrement afin d’organiser ensuite l’orientation des personnes ayant sollicité
le 115 vers les CADA. La réalité de l’hébergement des DA en Essonne veut qu’un DA, pour
accéder à une place en CADA, devra systématiquement avoir sollicité le 115 et être passé par
un accueil préalable en HUDA ou autre place
d’urgence.
Précisions : les DA en procédure dite normale
(titulaires d’un récépissé) peuvent accéder aux
places en HUDA et en CADA, les DA en procédure prioritaire ou sous « convocation Dublin » sont uniquement admissibles en HUDA.
Horaires d’accueil de l’OFII pour la demande
d’hébergement en CADA : mardi et vendredi,
de 9h à 12h et 14h à 16h.
Dispositif essonnien : 80 places d’HUDA et
451 places de CADA (réparties dans 6 CADA).
EN QUELQUES CHIFFRES

Une augmentation du nombre de demandes
Au mois d’octobre, le SIAO a enregistré 281 demandes, ce qui représente une
hausse de 39% par rapport au mois d’octobre 2012.
[email protected]
***
est inscrit sur la liste d’attente. Si le DA refuse
l’offre générale d’hébergement en CADA ou
une proposition effective dans ce type de structure, le bénéfice de l’Allocation Temporaire
d’Attente (ATA) lui sera supprimé.

Des temps d’attente différenciés pour l’obtention d’une place
L’augmentation du nombre de demandes et la stagnation du parc hébergement accroissent la file
active du SIAO et allongent les délais d’attente pour l’obtention d’une place. Si cela est vrai pour
tous, nous observons une inégalité grandissante dans l’accès à une solution d’hébergement selon le
profil du ménage (typologie, situation professionnelle, préconisation d’orientation). Ce phénomène
est particulièrement observable en ce qui concerne les hommes seuls.
***
Référente RS et chargée de
mission FNAVDL
Marjorie CHARTRAIN
[email protected]
Délai d'attente moyen* des
hommes seuls pour l'obtention
d’une place de
(En jours)
Moyenne
min
max
CHRS/Stabilisation
496
232
644
RS** avec le RSA
240
20
454
RS avec un emploi
97
18
388
RS jeune avec un emploi
74
12
183
***
Référente FNAVDL
Florence DAHIREL
[email protected]
Ces chiffres s’expliquent notamment par le fait que seules 8 places de CHRS pour homme seul ont
été disponibles en 2013 (dont 3 dédiées au plan hiver 2012) alors qu’au 15 décembre 2013, 459
hommes seuls étaient en attente d’une place de CHRS auprès du SIAO.
On constate également que la situation professionnelle et l’âge sont des variables qui influent de manière importante sur l’accès au logement temporaire.
Ces inégalités sont génératrices de tensions intensifiant l’enjeu de solutions.
SIAO
INSERTION
* ces délais ont été calculés à partir du temps d’attente des ménages entre leur demande et leur entrée effective (pour les ménages entrés en 2013). ** Résidence sociale
DECEMBRE
2013,
BULLETIN
N°6
PAGE
Entretien avec : Philippe Brousse, Directeur de la Mission
Locale Nord Essonne
SIAO Insertion: Qui êtes-vous P.
Brousse et quel a été votre
parcours professionnel ?
PB: Je dirige la Mission locale
Nord Essonne qui intervient sur
les communes d'Athis-Mons, Paray-Vieille-Poste, Juvisy-sur-Orge,
Savigny-sur-Orge
et
ViryChâtillon. J'ai 43 ans et je vis sur le
territoire de l'Essonne depuis plus
de 20 ans. Après des études universitaires en économie du travail,
j'ai commencé ma vie professionnelle en Mission locale (Aux Ulis)
en tant que conseiller et j'ai rejoint en 2001 la Mission locale Nord Essonne dans laquelle je
suis depuis. J'y ai occupé les fonctions de responsable de secteur,
puis directeur adjoint pour enfin
en prendre la Direction en avril
2010. La Mission Locale a suivi
3064 jeunes en 2012 dont plus de
la moitié a pu accéder à un emploi
ou une formation. Nous développons également des actions dans
le domaine de la santé, du logement, de l'accès au sport et à la
culture. Les Missions Locales ont
pour spécificité l'accompagnement global
des
jeunes
:
"reglobaliser
une vie
éclatée" (Bertrand SCHWARTZ fondateur du réseau)
SIAO
Insertion:
qu’un CLLAJ ?
Qu’est-ce
PB: Un Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes est
un
dispositif
d'accueil, d'information et d'accompagnement vers le logement pour les
jeunes de 18 à 30 ans.
Chaque CLLAJ a une identité
spécifique en fonction des caractéristiques de son territoire.
SIAO Insertion: Comment concevez-vous son élaboration en
Essonne ?
PB: La Mission Locale Nord Essonne a développé une expertise
sur l'accès au logement des
jeunes. En effet, depuis 1997, nous
avons en responsabilité l'accompagnement social des jeunes de la
Résidence Sociale Adoma de Juvisy-sur-Orge. Ainsi, forts de cette
expérience, nous avons proposé,
compte tenu des besoins identifiés, d'élargir ce dispositif d'aide au
logement par des missions complémentaires axées
sur l'information et l'orientation
d'une part et l'accompagnement
vers le logement d'autre part.
Nous visons notamment à favoriser l'accès au logement social et
proposer un accompagnement
global dans la construction du
parcours résidentiel.
Le CLLAJ Nord Essonne est une
expérimentation sur trois ans. Il
répond aux priorités définies par
le PDALP et le PDHAI. Il doit
définir les conditions de son élargissement à tout le département
et préciser le périmètre de ses
interventions. Il est soutenu par
les collectivités locales du territoire de la Mission Locale, le Conseil Général, Le GIP FSL et l'Etat.
SIAO Insertion: Quels sont les
axes de travail pour les mois
à venir ?
PB: Nous sommes en ce moment
dans la phase de lancement du
dispositif. Il faut organiser le service et finaliser les outils. Viendront ensuite les rencontres partenariales avec les différents acteurs concernés notamment les
services sociaux mais aussi, les
structures d'hébergement
et
d'accompagnement vers le logement. Enfin, le CLLAJ travaillera
en étroite collaboration avec
le SIAO mais également le CRE
(Collectif Relogement Essonne).
SIAO Insertion: Comment percevez-vous l’accès à l’hébergement et au logement sur le
département ?
PB: Plus de 34% des jeunes suivis à
la Mission Locale présentent une
problématique de logement. Les
difficultés rencontrées sont de
multiples natures mais souvent se
cumulent. Les jeunes sont confrontés à des difficultés d'accès à
leur premier emploi qui se conjuguent avec l'absence de solution
d'hébergement ou de logement. Si
on peut évoquer la pénurie de
logements adaptés, il faut aussi
pointer la très
forte
sousreprésentation des jeunes dans
l'accès au logement social.
Enfin, de notre point de vue, le
parcours vers le logement ou
l'accès à une solution d'hébergement reste particulièrement compliqué pour les jeunes que nous
accompagnons. Il
l’est
également pour les professionnels que
nous sommes. Cette difficulté vise
autant la nature des solutions
disponibles que la complexité des
dispositifs et des procédures qui
les animent. Ils convient donc
d'organiser autant la formation
des professionnels que l'information du public.
La mise en place du CLLAJ doit
donc permettre une prise en
compte spécifique de l'accompagnement des jeunes dans un parcours résidentiel en optimisant les
dispositifs existants. Par ailleurs, le
département de l'Essonne présente un réseau de partenaires
"logement" efficaces et coordonnés. C'est un atout majeur pour la
réussite de ce projet qui ne pourra être mené sans eux.
SIAO Insertion: Quel regard portez-vous sur le SIAO insertion ?
PB: Le regard de la nouveauté,
bienveillant qui observe et envisage le partenariat possible. De
notre position, le SAIO constitue
un centre de gravité qui centralise
et organise la demande de logement
d'insertion. Le SIAO est une sorte de
balise qui permet de relier les
structures d'accompagnement des
publics et les structures de loge-
« Plus de 34%
des jeunes
suivis à la
Mission Locale
présentent une
problématique
de logement. »
3
PAGE
A
4
CTU HEBERGEMENT/
LOGEMENT
A
MISE A JOUR ET RENOUVELLEMENT
DEMANDE DE LOGEMENT SOCIAL
DE
LA
Ces démarches peuvent à présent être réalisées directement par
le demandeur par le biais du site internet dédié.
OUVERTURE D’UNE
SOCIALE DANS LE 91
NOUVELLE
RESIDENCE
En Janvier, ALFI ouvre une résidence sociale à Palaiseau. Elle est
dédiée aux jeunes actifs de 18 à 35 ans et propose des studios de
20m2 à 515,94 € (Charges comprises).
ACCES AUX SOINS PALLIATIFS EN HEBERGEMENT
Dans le département de l’Essonne, deux associations organisent
gratuitement la mise en place de soins palliatifs à domicile. Elles
peuvent également intervenir au sein des structures
d’hébergement qui le souhaitent, sous réserve de l’accord du
patient et d’un dossier instruit par le médecin traitant.
Informations relatives aux prestations, modalités et contacts sur
les sites internet dédiés :
http://www.nepale.fr/
http://www.reseau-spes.com/index-0-1-1.html
BAROMETRE 115
Un hiver critique pour les sans-abri, une forte hausse des
demandes des hommes seuls. A lire ici.
Agenda
GENDA
16 JANVIER 2014: 27ème atelier de la DIHAL
« Prévention des ruptures de prise en
charge: le cas des jeunes sortant d’institution ». De 9h à 13h.
Comment mieux préparer ces sorties d’institution? Comment prévenir les ruptures de
prise en charge de ces jeunes? Quels dispositifs et quels partenariats mettre en œuvre
pour mieux les accompagner vers l’autonomie? A travers les présentations de différents
acteurs impliqués dans la prévention de ces
ruptures, cet atelier sera l’occasion de débattre de cette problématique.
Inscriptions
31 JANVIER 2014: La fondation Abbé Pierre
présente son rapport du mal-logement 2014
(parc des expositions de la porte de Versailles). De 9h à 16h30. Clôture des inscriptions le 29 janvier.
Inscriptions

Documents pareils