Catalogue 1997

Commentaires

Transcription

Catalogue 1997
Du 13 au 22 juin 1997
Le Conseil général
de la Seine-Saint-Denis
et la Ville de Pantin
présentent
Côté court
6e festival du film court
au Ciné 104 - Pantin
et aux cinémas :
Le Cin'hoche - Bagnolet
Cinéma Louis Daquin - Le Blanc-Mesnil
Magic Cinéma - Bobigny
Espace Cinéma - Épinay-sur-Seine
Écran 3 - Saint-Denis
Avec le soutien du Ministère de la
Culture, Direction Régionale
des Affaires Culturelles lie-de-France,
et du Centre National
de la Cinématographie
•
Palmarès Côté court
1996
....
Grand prix Côté court
Jeux de plage
Composition
du jury 1996
Composition
du jury de la presse
Judith Cahen
réalisatriCe
Claire Gennouty
France 3 1 Cinéma et toiles
Ann-Giael Glass
comédienne
Christophe Chauville
Mention à
Bref
Petite météorologie
ou 7 histoires de temps
Jean-Yves Berteloot
comédien
Noël Herpe
de Charles Castella
Positif
Hervé Lavaysslère
directeur de production
Stéphane Malandrin
les Cahiers du Cinéma
Marco Pico
réalisateur
Dominique Marchais
Les lnrockuptibles
de Laurent Cantet
Prix ~écial du jury
Ali et ylin
de Julien Cunillera
....
Grand prix de la jeunesse
La Lettre de Nabil
de Sheila Barakat
Mention à
Rebonds
de Marin e Place
.,..
Prix du public
Une robe d'été
de François Ozon
.,..
Prix de la presse
Comme les autres
d e Didier Bivel
Mention à
Eau douce
de Marie Vermillard
Editorial
Les films de court métrage occupent une place singulière et paradoxale dans le
cinéma français et international. A la fois libérés des contingences commerciales
de la production et victimes de la fragilité de leur économie, ils peinent parfois
à affirmer une véritable identité pour se cantonner dans l'expérimentation
et l'apprentissage de la réalisation. Leur force créatrice est davantage fonction
d'une écriture qui parvient à exister dans une durée donnée, légale - moins de
60 minutes - que d'une économie qui autorise parfois l'approximation.
Dans le domaine du court métrage, une certaine générosité est nécessaire pour
favoriser l'affirmation d'une œuvre à venir, pour découvrir ceux qui seront dans
un avenir proche la référence du plus grand nombre.
C'est dans ce contexte, et grâce au soutien actif de la ville de Pantin, qu'est né
en 1992 "Côté court'', festival qui revendique la défense d'écritures cinématographiques fortes et fait preuve d'une grande exigence de qualité. Tout en valorisant
la diversité de la création, il s'emploie à révéler les auteurs de demain.
Ce rôle de révélateur, fonction essentielle d'un festival, dépasse aujourd'hui le temps
de l'événement. Les prolongements de "Côté court", dans le cadre de la procédure
d'aide à la réalisation développée depuis 1994 par le Conseil général de la SeineSaint-Denis, dans le cadre de la diffusion des programmes "Côté court" et dans
le cadre des actions éducatives initiées par la convention entre le Département et
le Centre National de la Cinématographie, permettent aujourd'hui de garantir l'accès
d'un large public au cinéma de court métrage au travers d'actions innovantes.
Pleine réussite à cette 5e édition du festival "Côté court'; à Pantin et dans les villes
du département qui s'associent à cet événement.
Robert Clément
0
·esieent d~ Corsei genéral ce la S€11"·Sa nl-Dervs
Jacques lsabet
Maire de Pi'! 'l' n
Sommaire
Page 2
Palmarès 1996
Page 7
Soirée d 'ouverture
Page8
Prix et aides
Page 9
Films en compétition
Page 16
Sélection
internationale
Oage 20
Jeune cinéma d' Egypte
Page 2'
Programme
européen
Page 22
Panorama
français
Page 24
Cinéaste invité
Matthias Müller
Page 26
Cinéaste invité
Jan Svankmajer
Page33
Ciné jeunes
Page3L
Munk, Lemmy
et compagnie
Page35
Betty Boop, Popeye
et leurs amis
Page 36
Une nuit enchantée
Page 41
Nuit des étoiles
du fantastique
Page.:.:
Nouvelles bobines
Oage 46
Forum au long court
Page .!.7
L'équipe du festival
Page48
Index
-
•
Le film annonce
Rébus
Jean-Baptiste Huber
1997 • 35 mm • 1,66 • couleur • 1'
Réalisation et scénario : Jean-Baptoste Huber. 8 rue
du Terrage, 75010 Pans. Tél : 01 42 09 55 19 •
Image : Georges Lechaptois. lionel Perron
• Montage : Marie Colonna • Accessoires : Rachel
Glass • Post-production : Claore-lise Gaudochon •
Modèle : Laetitia Viallet.
Ce film a été réalisé grâce au concours de
Telcipro, Kodak, Le Groupe TSF, Iris Caméra
et Locaflash, Baal Rlms, Jackson, SIS, LYT,
Test. Documents sonores issus de la
Phonothèque de l'INA.
Et un grand merci à Richard Hasselmann, Jean-Claude Létrillard, Gilles Podesta, Frédéric
André, Vincent Bergeron, Olivier Gal, Suy Nhek, Fabienne Gély, Jean-Christophe Julé, Florence
Abiven, Claude Allaire, Christophe Drach, Frédéric Velle, Pierrot Planckaert, Maie Chome!,
Madame Chantereau, Wally et Christophe chez Samalga, Monsieur Clozeau de l'Antenne des
Amandiers, Nezha Cohen, Monsieur Laziz, Carmen Castillo, Michel Magne, Sophie Simonot.
•
C R O U PE TSF
BAAL
·---~·-·
~
Cinémaet
~ j Télévision
Soirée dJouverture
Vendredi 13 juin à 20h30
Nous, les sans papiers de France
1997 • 35mm • couleur • 3'
Au générique de ce film figure une liste de réalisateurs, producteurs, distributeurs, exploitants en soutien aux
sans papiers, qui en ont permis la réalisation.
Le 18 mars 1996, trois cents Africains sans papiers demandent la régularisation de leur situation. Ils passent
par l'occupation des églises Saint-Ambroise, Saint-Hippolyte, Saint-Bernard pour se faire entendre.
Le refus du gouvernement de négocier entraÎne une grève de la faim de dix d'entre eux ... Ce film de
3 minutes, nous livrant en plan fixe une Madjyguène Cissé plus déterminée que jamais, présuppose que
cette histoire ne s'est pas arrêtée à ce coup porté.
Ouest
La Quête
Tyron Montgomery
Allemagne • 1996 • 35 mm • 1,85 • 12'
Scénario et image : Tyran Montgomery • Son :
Tyron Montgomery, T. Stellmaach • Musique :W. der
Spyra • A nimation : T. Stellrnach.
En quête d'eau, un bonhomme de sable quitte le
Tu mi fai girar...
monde de sable où il vit. Il erre à travers des
Laura Scozzi
mondes de papier, de pierre et de fer, en suivant Je
bruit de l'eau. Le bonhomme parviendra finalement
1996 • 35 mm • couleur • 5'
Scénario et image : Laura Scozzi • Musique : Chartes Dumont & Editl1 Piaf • Interprétation : Sylvie Cavé,
à trouver cette eau... dans des conditions
tragiques.
Olivier Sfertazza • Contact : Agence du court métrage.
Chorégraphie d'une histoire d'amour, sur une chanson de Piaf et Dumont.
Nourriture
Jidlo
1992 • 35mm • couleur • 17'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Bedrich
Glaser • Image : Svatopluk Maty • Montage : Marie
Zemanovâ • Interprétation : ludvik Svab, Josef
Fiata, Jan Kraus, Pavel Marek, Karel Hamr •
Production : Channel 4 1 Heart of Europe / Koninck
international 1 Kratky Film Praha.
Protestation contre d'un côté la faim et de l'autre
Alpsee
1994 • 16 mm • couleur • 15'
Scénario· et montage : Matthias Müller • Son et musique : Dirk Schaefer • Interprétation : Christina
le gaspillage insensé. Ces deux extrêmes mènent
Essenberger. Victor Herpap.
Une enfance dans /es années soixante. Un cœur bat dans un tiroir. Des voix pleuvent svr la ville. Un arbre
inexorablement à l'auto-destruction.
pousse sur la planète Mars. C'est un miracle...
..
Prix et Aides
Grand prix Côté court
Décerné par un jury de professionnels,
doté par le Conseil général de Seine-Saint-Denis (20 000 francs au réalisateur)
et par KODAK (20 000 francs en pellicule).
Prix spécial du jury
Décerné par un jury de professionnels,
doté par la Ville de Pantin (20 000 francs au réalisateur).
Corps inflammables. J<>cQues Mailla<.
Prix du public
Décerné par un vote du public,
(10 000 francs au réalisateur)
et par LVT (10 000 francs de prestations).
Prix de la jeunesse
Décerné par un jury composé de sept jeunes du département agés de 16 à 22 ans,
parrainé par La Cinquième (20 000 francs au réalisateur).
Prix du jury de la presse
Romaine, Agnès Obadia.
Décerné par le jury de la presse,
(10 000 francs au réalisateur)
et par Eclair (10 000 francs de prestations laboratoire pour un film à venir).
Le coup de pouce du Conseil général
L'aide à la création est reconnue comme une intervention nécessaire depuis
de nombreuses années par le Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Cette
intervention se déroule notamment dans le cadre de résidences d'artistes, écrivains,
)+....
chorégraphes, metteurs en scène. Elle concerne également le cinéma et l'audiovi-
Jeux de plage, Laurent Cantet
suel, dans deux domaines particuliers : le documentaire et le court métrage. Depuis
plus de dix ans, l'association "Périphérie'; Centre régional de création cinématographique soutenu par le Conseil général, développe et accueille des projets de
réalisation de films documentaires. Parallèlement, le Conseil général intervient
depuis 1993 en faveur de projets de films de court métrage. Cette intervention a été
conçue comme un prolongement du festival "Côté court': En effet, les réalisateurs
lauréats et mentionnés dans le cadre du festival peuvent être aidés pour un nouveau
La Mise au monde. Jot:tn-Baptiste Huber.
projet de court métrage. Il n'est pas question dans ce cadre, de commande ou
de soutien automatique, mais d'incitation à l'écriture et d'aide à la réalisation de
projets dans de bonnes conditions de production, cela dans un véritable souci
d'indépendance d'esprit Les réalisateurs aidés ont répondu à cette exigence :
Laetitia Masson, Bruno Montagnon, Serge Avedikian, Sébastien Nuzzo, Claude
Andrieux, Laurent Achard, Laurent Cantet, Erick Zonca, Jacques Maillot, JeanBaptiste Huber, Orazio Massaro, Bruno Bontzolakis, Marc Salmon, Philippe
Didier 8ivel en tcunage.
Harel, Agnès Obadia, Julien Cunillera, Didier Bivel, François Ozon, Charles
Castella, Marine Place, Marie Vermillard.
Films en compétition
1
Samedi 14 juin à 14h
Lundi 16 juin à 18h
M e rcredi 18 juin à 22h15
Sa medi 21 juin
à 20h15
Seule
Erick Zonca
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 34'
Réalisation : Eriek Zonca, 3 rue Saigne. 93100 Montreuil. Tél : 01 48 18
72 38 • Production : Production s
Bagheera, 10 rue de Chéroy. 75017 Paris. Tél: 0 1 42 93 60 94 1 Fax: 0 1 42 93 37 77 • Scénario: Erick Zonca
• Image : Pascal Poucet • Montage: Jean -Robert Thomann • Son :Jean · Luc Audy • Interprétation : Florence
Loiret. Véronique Octon • Filmographie : Rives (1992~ Éternelles (1994).
Amelie, une jeune fille de vingt ans. perd subitement son logement, son emploi et sombre peu à peu dans
/a m isére.
A twenty-year·old girl suddenly /oses 11er apartment and her job. She slow/y sinks into poverty.
Citron amer
Ch rist iane Lac k
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 9'
Réalisation : Christiane Lack, 41 rue Pelleport. 75020 Paris. Tél : 01 40 3 1 ï9 22 1 Fax : 01 43 61 19 11 •
Production : Périphérie Production, 40 rue Hector-Berlioz. 93000 Bobigny. Tél : 01 48 95 23 60 1 Fax : 01 48 32
46 52 • Scénar io : Christiane Lack • Image : Dominique Chapuis • Montage : Christiane Lack • Son : Pierre
Donnadieu. Eric Tisserand • Musique : extrait d u Requiem de Verdi • Inte rprétation : Tonie Marshall, M icheline
Presle • Filmographie : Puisque tu ne travailles pas ce matin (1991).
L'art et la m aniére de rouler un citron entre les mains pour en extraire au mieux le jus. C'est l'occasion pour
Frédérique d'evoquer des moments de son enfance et de rappeler à sa mére le poids de son éducation.
The knack of rolling
a lemon in her hands in order 10 squeeze oui eve!}' drop of juice provides Frederique with
an opportunity to remind her aging mother of how her upbringing has shaped her entire fife.
Bleus de Chine
Pierre Filmon
1996 • 16mm • c ouleu r • 15'
Réalisation: Pierre Filmon. 6 rue Montgolfier, 93500 Pantin. Tél : 01 49 42 92 89 • Production: Frédéric Robbes
Productions, 20 rue Ballu, 750 09 Paris. Tél: 01 44 91 91 04 1 Fax : 01 44 91 91 08 • Scénario: Pierre Filmon
d'après l'album Saigon·Hanoï de Cosey
• Image : Sabrina Varani
• Montage: Anouk Zrvy
• Son : Jean -Daniel
Bécache • M usique : Alain Berlaud • Interprétatio n : Jean-Marc Mavrel • Voix : Myriam Elbaz
• Filmographie : premier film.
Alexandre, la quarantaine, passe seul le Nouvel An dans son chalet p erdu sous la neige. Il va regarder à la
TV un reportage qu'il a tourné dix ans plus tôt, en Chine. Le téléphone sonne. C'est Alice... Chang.
Alexandre is in his early forties. A/one on New Year~ Eve in his cottage buried deep in snOVI( he watcfles a TV
documentary thal Ile stlot in Clllna ten years before. Tl1e pflone rings : it~ Alice... Chang.
Tout doit disparaître
Jean- Marc Mouto u t
1996 • 16 mm • couleur • 14'
Réalisation : Jean · Marc Moutout, 21 rue Meynadier, 75019 Paris. Tél et Fax: 01 42 06 6 6 73 • Production :
G.R.E.C.. 14 rue Atexandre-Parod i, 75010 Paris. Tél: 01 44 89 99 99 1 Fax: 01 44 89 99 94 • Scénario : Jeafl·
Marc Mo utout • Image : Valérie Le Gurun. Alexandre Monnier • Montage : Marie·Hétène Mora • Son : Ëric
Boisteau. Roland Beon • Musiq ue : Alain Besson, Toups Bebey • Interprétation : Romain Lagarde, Emile
Abosso lo M bo, Bruno LOpez • Filmograp hie : No Time (1990), En hau1 et en bas (1991).
A Paris, des hommes attendent un eventuel emploi journalier dans une agence d 'intérim. Parmi eux, deux
novices, Jean-Pierre et Théo. Ils se retrouvent en banlieue pour effectuer, croient-ils, un déménagement
ordinaire.
Paris. Men
ara waiting in a lerf!porary emp/Oyment agency for a job for the day. Among them, two beginners :
Jean-Pierre and Theo. They end up in a suouril for what tl1ey think to be an ordinary hovse·moving joo.
Je suis venue te dire ...
Laltitia Masson
1997 • 3 5mm • 1,33 • couleur • 22'
Réalisation : La:!titia Masson c/o C.L.P. • Productio n : C.L.P. 1 INA, 11 rue Dulong, 75017 Paris. Tél : 01 47 63
99 30 1 Fax : 01 46 22 12 19 • Sc énario : Lcetitia Masson • Image : Caroline Champetier • Montage : Jean·
Pierre Pruilh • Son : Xavier Vauthrin, Pascal Rousselle, Laurent Thomas • Musique : Lamb, Bim Sherman, Dig,
Definition of So und • Filmographie : Chant de guerre parisien ( 1993), Nlllle part (1993), Ver tiges de l'amour
(1994), En avOir (ou pas) (LM. 1995), Privée d'amour (19961 A vendre (LM. 1997).
Chronique d 'une rupture en dix lettres. Des images, des sons, des musiques pour lui dire...
Ct1ronicle of a separation in ten letters. Images, sounds, musics io tell he~:..
Films en compétition
2
Samedi 14 juin à 16h
Lundi 16 juin à 20h15
Jeudi 19 juin à 18h
Samedi 21 juin
à 22h15
Une odeur de géranium
Laurent Achard
1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 30'
Réalisation : Laurent Achard c/o Movirnenlo Production • Production : Movimento Production. 16 rue Caffarelli,
75003 Paris. Tél : 01 42 77 00 07 1 Fax: 01 48 87 48 55 • Scénario: Laurent Achard • Image : Pierre Stoeber
• M ontage : Agnés Bruckert, Anja Maedel • Son : FraOÇOIS Maure! • Interprétation : Vincent Taveau. Babel
Ferrier. Lola Marquet, Jérôme Le Paulmier • Filmographie : Otlen savent les morts (1991 ~ D.manche ou tes
fantômes (1994~
Françoise a rendez-vous a~~aC son amoureux, mais pour s'y rendre elle a besoin de Juflen. Julien a douze
ans, Françoise en a seize. Ils sont frère et sœur.
Franço1se has a rendez-vous with her lover. ln order to gel there, she needs Juliens he/p. Julien is twelve,
Franço1se is sixteen, they're brother and sister.
C'est Noël déjà?
Siegfried
1997
o
35mm
o
1,66
o
couleur
o
25
Réalisation : Siegfned c/o ln.tial Production o Production : Initial Production. 26 rue Marbeuf, 75008 Paris.
Tél: 01 53 93 71 71 / Fax: 01 53 93 71 70
o
Scénario : Siegfried
o
Image: Stegfried
o
Montage : Stegfned
• Son : Jean -Luc Audy, OliVIer Busson • Musique : Siegfried • Interprétation : Roshdy Zem, Élodie Bouchez •
Filmographie : La Fatm (1996).
Yes erre dans les rues Je soir de Noël.
Yes roams the streets on Christmas Eve.
Betty
Jessica Villaseiior
1996 • 16mm • couleur • 15'
Réalisation : Jessica Villaseiior, 3 rue d e Sévigné, 75004 Paris. Tél : 01 42 77 53 63 1 Fax : 0 1 42 77 50 44
Production : G.R.E.C.. 14 rue Alexand re-Parodi, 75010 Paris. Tél : 01 44 89
o
99 99 1 Fax : 0 1 44 89 99 94
• Scénario : Jessica Villasenor • Image : Thierry Jauit • Montage : Cécile Kielar • Son : Jean-Paul Guirado
o
Musique : Boom Bass • Interprétation : Uza Michel, David Bursztein, Myriam Derbal Hélène Jupin, Claude
Baque1 • Filmographie : premier film.
Un jour ensoleillé, sur l'autoroute. Un couple et leur filleNe font la route. Un problème mécanique
immobilise la voiture prés d'une prairie. En se p.romenant, la fillette découvre une ferme...
On the hlg/1~ on a StJflfiY da}! A couple travels along the road with their young daughter. A mechanical fault
makes them stop the car next to a meadow. The gif! goes lor a wall< and discovers a farm...
Ici- Bas
Philippe Ramos
1997 • 35mm • 1,66
o
couleur
o
26'
Réalisation: Philippe Ramos, 5 VIlla Etex, 75018 Paris. Tél: 01 42 28 96 14 • Production: Sésame Films, 1820 rue Claude-Tillier, 75012 Paris. Tél : 01 43 56 12 46 1 Fax: 01 43 56 10 42 o Scénario: Philippe Ramos
o Image : Nathafie Descamps o M ontage : Phiippe Ramos o Son : Philippe Grive! o Interprétation : Pascal
Andres, Françoise Descarrega, Maunce Febrinon. Alain Seber1
o
Filmographie : Madame Edwarda (1992~
Les lies désertes {1993~ Vers le s~ence {1995~
A la mort de sa mère, un jeune homme décide de devenir curé. Mais il ne croit pas en Dieu....
After his mo/her's death, a young man decides to become a priest. Buc he does not believe in God ..
Films en compétition
3
Samedi 14 juin à 18h
Lundi 16 juin à 22h15
Jeudi 19 juin à 20h15
Samedi 21 juin à 14h
Les Vacances
Emmanuelle Bercot
1997 • 35mm • 1,85 • couleur • 18'
Réalisation : Emmanuelle Bercot. 34 boulevard de Clichy, 75018 Paris. Tél : 01 53 41 05 29 • Production :
FEMIS, 6 rue Francœur, 75018 Paris. Tél : 01 53 41 20 32 1 Fax : 01 42 62 21 00 • Scénario : Emmanuelle Bercot,
Marcia Romano • Image : Stephan Massis • Montage : Julien Leloup • Son : Pierre André. Navjot Hansra
• Interprétation : Catherine Vinatler. ls1ld Le Besco, Michaêl Fitoussi. Nagim Bendidi, Dominique Bouchard,
FrédériC Niedermayer, AJejandra Richman Béatrice Talman • Filmographie : premier film.
A la veine des vacances, Anne n'a pas assez de sous pour emmener sa fille passer quelques jours loin de
leur petite ville de province. EUe va tout faire pour trouver la somme nécessaire...
School's out. Anne can't a/ford to teave her sma/1 provincial town and take her daugflter away for a few days.
She'// do he utmost to find the money sfle needs...
Impair, passe et manque
Charlotte Walior
1996 • 35mm • 1,85 • couleur • 8'
Réalisation: Charlotte Wahot, 57 rue Au-Maire, 75003 Paris. Tél: 01 42 71 32 86 • Production : Aquarelle, 9 rue
Quentin-Bauchart. 75008 Paris. Tél: 01 47 20 31 78 1 Fax : 0147 20 30 94 • Scénario : Charlotte Walior • Image :
Adrien An9liviel • Montage : Jean Dubreuil • Son : Anne-Dominique Termont • Musique : Jam'Ba
• Interprétation : Marie Matheron, Etienne Chicot • Filmographie : Mon ami, mon frère (1993), Le Wagon (1994).
Dans les sons rythmés d 'un wagon de m étro, M arie rencontre le regard d 'un homme, la cinquantaine. Sans
un mot, les regards se croisent, s'évitent, s'agressent puis se provoquent.
ln the rythmic noise of the underground, a man in his fifties states at Marie. Without a word being uttered,
stateS meet, avold. attack, proVOI<e one another...
Dounia
Zaïda Ghorab-Volta
1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 17'
Réalisation : Zaïda Ghorab.Volla. 12 rue Bouret. 75019 Paris. Tél : 01 40 03 83 ~ 1 Fax : 01 45 08 83 97
• Production : Sunday Morning Productions. 25 rue Michel-Le-Comte, 75003 Paris. Tél: 01 42 74 54 37 / Fax :
01 42 74 41 00 • Scénario : Zaïda Ghorab-Volta. Gilles Volta • Image : Emmanuelle Le Fur, Hélène Louvart
• Montage : Hélène Aubert, Anita Agnello • Son : André Rigaut • Interprétation : Zaïda Ghorab-Volta, Zahra
Benaïssa, Chérif Cherfi, Fahra Hadj·Hamdri • Filmographie : Souviens-toi de moi (1995). Le Manège du métro
Saint Paul (1996), Chantal ! {1997).
Dounla a vingt ans et travaille comme infirmière de nuit. Un matin, alors qu'elle revient de l'h6pital, son
père, immigré algérien, f a/tend sur le perron. Il a bu et lui interdit de retourner travailler. Pour Dounia,
il n'est pas question de céder...
Douroa. 2Q works as a nurse on the nigflt sl1ift. One moming. as she comes home from the hospita( her
fathcr, an Algerian immigrant, stands on the steps waiting for 11er. He is drunk. He forbids her to go b8ck to
work. But Dounia has no intention to o bey him. ..
La Vie sauve
Alain Raoust
1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 55'
Réalisation : Alain Raoust, 50 rue de la Bidassoa. 75020 Paris. 1él : 01 46 36 39 89 • Produc tion : Ahora, 12
rue de la Forge Royale, 750 11 Paris. Tél : 01 43 67 17 00 1 Fax : 01 43 67 12 13 • Scénario : Alain Raoust •
Image : Hélène Low art • Montage : Sophie Deseuzes • Son : Franck Cartaut • Musique : Manolo Cedron
• Interprétation : Mita Savic, 'f.Jsna Zovanov•c, Agoumi Phiüppe Dormoy, Pierre Berriau, Mathilde Wambergue •
Filmographie : L.:Hiver encore (1989). La Fosse CQ()'YTIUne (1990~ Attendre le navire {1992~ Muette est la
girouette (1994~
Senka a fait son choix : elle rentre chez elle, il est temps qu'elle retrouve sa vie.
Senka has made her cfloice : she comes back home, it 1S high lime for her to iind her OI'Hllife aga1n
..
•
Films en compétition
4
Samedi 14 juin à 22h15
Mardi 17 juin à 18h
Mercredi 18 juin à 20h15
Samedi 21 juin à 18h
Il faut dormir
Yves Caumon
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 25'
Réalisation : Yves caumon. 4 place Eugénie-de-Guérin. 81600 Gaillac. Tél : 05 63 41 07 18 • Production :
Sunday Moming Produclions. 25 rue Michel-Le-Com te. 75003 Paris. Tél : 01 42 74 54 ;JT 1 Fax : 01 42 74 41 00
• Scénario : Yves Gaumon • Image : Isabelle Razavet • Montage : Sylvie Fauthoux. Claire Raingeval • Son :
Olivier Mauvezin • Interprétation : Stéphanie Caban, Alexandre M uheim. Marie-Ange Mercade, Alésia Ehlinger •
Filmographie : Antonin {1989), t:Ami d e la famille (1992).
Le jour. Laure s'occupe de sa fille. La nuit, elle travaille. Elle n'a pas le temps de dormir.
ln the daytime, Laura looks after her daughter. ln the night-time, s/Je works. She has no lime to steep.
Soyons amis
Thomas Bardinet
1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 15'
Réalisation : Thomas Bard1net, 6 rue Mabillon, 75006 Paris • Production : Sérénade Productions. 12
rue
Gouthière, 75013 Paris. Tél : 01 45 88 32 62 1 Fax : 01 45 81 43 91 • Scénario : Thomas Bardinet • Image :
Matthieu Poirot-Delpech • Montage : Joseph Guinvarc'h • Son : François Maurel • Interprétation : Arielle
Dombasle, Gathenne Vinatier, Gathenne Le Hénan, Thomas Bardinet, François Chattot • Filmographie : Garoline
et ses amis (19911 Le Jour du bac {1993). Le Cri de Tarzan (lM 1995).
Un jeune metteur en scène a rendez-vous avec une actrice célèbre, mais il va être dérangé dans son
entrevue par une autre femme qui essaye de convaincre le metteur en scène et l'actrice de devenir ses amis.
A young film-maker has a meeting wilh a ramous actress ; he is disturbed by another woman who tries to
convince t/Jem bolh to become her friands.
Le Premier qui parle ...
Antoine Laurain
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 11 '
Réalisation : Antoine Laurain • Production: Antoine Laurain, 79 rue d e Rome, 75017 Paris. Tél : 01 45 22 6g 83
• Scénario : Antoine Laurain • Image : Olivier Ruan • Son : Jean -Christophe Girard, Sébastien de Monchy •
Interprétation : Jean-Marc Boissey. Annick Gounon • Filmographie : pre mier film.
François et Valérie sont au lit. Ils viennent de faire l'amour. François, pris d'une "bouffée culturelle", cite
Montherlant : "Après l'amour, le premier qui parle d it forcément une connerie... • Sans s'en apercevo ir,
il vient de la dire ...
François and ~hl/érie are in bed ; they 've just made love. François suddenly wants to "sound cultured" and
quetes Montherlant : "After sax. the flfSt who speaks necessan1y says something stupid. ..• Wïthout realiZJng it.
he just has. ..
Une vague idée de la mer
Anne-Sophie Birot
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 30'
Réalisation : Anne-Soph1e Birot, 61 rue Daguerre. 75014 Paris. Tél : 01 43 22 3 4 72 • Production : Les Films
du Kiosque, 55 rue de Rivoli, 75001 Paris. Tél : 01 44 88 26 75 / Fax : 01 44 88 26 76 • Scénario : Anne-Sophie
Birot • Image : Guillaume Parent • Montage : Annick Raoul • Son : Patrick Raymond • Musique : Hélène Blazy
• Interprétation : Cindy Ro drigu ez. Karine Antonop oulos, Marie-Thérèse Micalef, Jacqueline Noël
• Filmographie : premier film.
Lise, douze ans, a l'habitude de passer ses vacances en Bretagne et d'y retrouver son amie Lou. Cette
année, ses vacances sont perturbées par la mort récente de son père .. .
Lise. 12. usually spends her holidays in Brittany. where she m eets her friend Lou again. This year. her holiday is
perturbed by her father's recent deat/1 ..
Rétention
Marina de Van
1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 14'
van.
Réalisation : Marina de
58 boulevard de Port Roya~ 75005 Paris. Tél : 01 45 35 43 32 • Production :
FEMIS, 6 rue Francœur. 75018 Pans. Tél : 01 53 41 20 32 • Scénario : Marina de Van • Image : Marie-Pierre
Ezan • Montage : Marina de Van • Son : Ouazene Karnal • Interprétation : Marina de Van • Filmographie :
Bien sous tous rapports {1996).
Une jeune fille, travaillée par un malaise, déambule dans son appartement.
A young woman wenders in her apartment. feeling fajnt.
Films en compétition
.
5
Dimanche 15 juin à 14h
Mardi 17 juin à 20h15
Vendredi 20 juin à 22h1 5
Samedi 21juin à 18h
Une souris verte
Orso Miret
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 35'
Réalisation : Orso Miret. 70 boulevard de Clichy. 75018 Paris. Tél : 01 42 57 41
30 • Production : Sunday
Moming Productions. 25 rue Michet·Le-Cornte. 75003 Paris. Tél : 01 42 74 54 37 1 Fax : 01 42 74 41 00
• Scénario : Orso Miret. Pierre Schoeller • Image : Olivier Chambon • Montage : Sopl1ie Delaage. Claire
Raingeval • Son : Patrice Mendez • Musique : André Serre • Interprétation : Jocelyne Desverchere, Henri de
Lorme. Gilles Troulet, Jean-Pierre Maurin • Filmographie : Épilogue (1989). De l'histoire ancienne (1990), Dans la
foret lOintaine (1995).
Sylvie, prostituee toxicomane, est confiée à Marc, occasionnel homme de main, mais surtout chasseur
passionné. Enfreignant les ordres de son patron, il entraine Sylvie dans une battue.
Marc. an occasional hired man and a IJunt fanatic, is entrusted to Syivie's cere ; she is a drug addict and a
prostitute. Disobeying /liS boss's orders, he drags Sylvie ofi on a deer hunt.
Des majorettes dans l'espace
David Fourier
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 6'
Réalisation: David Fourier c/o Haut et Court • Production: Haut et Court, 5 passage Piver. 75011 Paris. Tél :
01 43 38 53 00 1 Fax : 0 1 43 38 38 72 • Scénario : David Fourier • Image : Pierre Stoeber • Montage : Fabrice
Rouaucl • Son : Renaud Michel • Interprétation : Cléo Delacruz, Aurélien Bianco. Jean-Mate Delacruz. Elise
Laurent. Qravier Laville, Philippe BiallCo • Filmographie : premier film.
Dimitri, cosmonaute soviétique de Soyouz 27, aime les majorettes. Catherine et Laurent aiment faire l'amour.
Jean-Paul i/ aime les aéroports. Vincent aime les garçons.
Dimitri,
a Soviet astronaut on Soyuz 27. loves majorettes. Caillerine and Laurent love making love. John Paul//
loves airports. Vincent loves men
Une nouvelle douceur
Alejandra Rojo
1996 • 16mm • couleur • 14'
Réalisation : Alejandra Roja, 31 rue de ta Ferme, 93000 Bobigny. Tél et Fax : 01 48 95 24 73 • Production :
G.R. E.C., 14 rue Alexandre-Parodi, 75010 Paris. Tél : 01 44 89 99 99 / Fax.: 01 44 89 99 94 • Scénario : Alejandra
Rojo • Image : Emmanuelle Le Fur • Montage : Cécile Fernandez • Son : Camille Chenal • Interprétation :
Alexandra Scicluna, Françoise LebrLin • Filmographie : Deux sœurs (doc. vidéo. 1989), Non-lieux (doc, vidéo,
1991~
Dans la chambre du fond (doc, vidéo, 1991). Membre de famille (doc, 1992).
Une jeune femme vivant en banlieue parisienne répond à une enquête de marketing. L'entretien dérive.
A young woman living in a Paris suburb takes part in a marketing survey The interview.goes overboard.
Chantal!
Zaïda Ghorab-Volta, Marie Vermillard
1997 • 16mm • couleur • 14'
Réalisation : Zaïda GhorabVolla, Marie Vermillard chez Agat Films et Cie • Production : Agat Films & Cie. 52
rue Jean-Pierre Timbaud. 75011 Paris. Tél : 01 53 36 32 32 1 Fax : 01 43 57 00 22 • Scénario : Zaïda GhorabVolla, Marie Vermillard • Image : Pascal Lagriffoul • Montage : Gilles Volta • Son : Cyril Moisson • Musique :
Luis LlaCil • Interprétation : Véra Briole, Aurélia Petit. laida Gllorab-Volta • Filmographie Zaïda Ghorab-Volta :
Souviens- toi de moi (1995), Le Manège du métro Saint Paul (1996), Dounia {1997) • Filmographie Marie
Vermi llard : Reste (1992). Quelqu'un (1995), Eau douce (1996).
Éliane et Lila se retrouvent pour fêter un heureux événement. Elles vont rencontrer Chantal, qui va un peu
gâcher leur soirée.
Eliane and Li/a are celebrating a llappy event. They meet Chantal, w110 will spoil their evenin g somewhat.
L'Amateur
Olivier Smolders
1996 • 35mm • 1,37 • noir et blanc • 26'
Réalisation : Olivier Smolders Cio Les Films du Scarabée • Co-Produc tion : Les Films du Scarabée, 28 rue
de Rotterdam, 4000 Liège. Belgique. Tél : 32 4 253 30 57 1 Fax : 32 4 254 13 10 1 V\'allonie Image Production 1
Ab lrato Films (Paris) • Scénario : Olivier Smolders • Image : Louis Philippe Capelle • Montage : Philippe
Bourgueil • Son : Henri Morelle • Interprétation : Eric Pauwels, Cathy Grosjean, Mélanie Rullier. Alexandra
Jedroszkowiak, Anne Heczey, Marité Leguein, Fabiola Herremans, Jézaelle Welchen, Cindy Lanoy. Freddie
Sherman. Andréa, Johane Saunier, Anne Lambert • Filmographie : Neuvajne (1983). t:Art d'aimer (1984), Point
de fl.ite (19871 Seuls (1989~ La Philosophie dans Je boudoir (1991). Pensées et visions d'une tête coupée (1991).
Ravissements (1991 ).
Un homme filme la nudité des femmes.
A man films nude women.
..
Films en compétition
6
Dimanche 15 j uin à 16h
M ardi 17 j uin à 2.2 h15
Vendredi 20 j uin
à 18h
Sa m edi 21 juin à 20h15
Une nuit ordinaire
Jean-Claude Guiguet
1996 • 3 5mm • 1,66 • cou leur • 7'
Réalisation : Jean-Claude Guiguet c/o Little Bear • Produc tion : Little Bear. 7/9 rue Arthur Groussier, 75010
Paris. Tél: 01 42 38 06 55/ Fax : 01 42 45 00 38 • Scénario: Franck Dcmules • Image: Philippe Bottiglione
• M ontage : Khadicha Bariha • So n : Jean-François Chevalier • Interpré tation : Philippe Garziano. Emmanuel
Bolève, Thomas Badek • Filmographie: Les Belles manières (LM. 1978), FaubOurg Saint-Martin (LM. 1986). Le
Mirage (LM. 1992~
Un jeune homme traverse Paris à vélo. Il va retrouver pour la nuit son ami hospitalisé.
A young man rides his bicycle through Paris. He's going to see his friend m hospital and spend the nlght
there with him
Il n'y a pas de mal
Emmanuel Mouret
1997 • 3 5mm • 1,66 • coule ur • 20'
Réalisation : Emmanuel Mouret. 42 rue CaL1Ia1ncourt. 75018 Paris. Tél : 0 1 42 58 12 06 1 Fax : 01 42 62 61 00
• Production : FEMIS, 6 rue Francœur, 75018 Paris. Tél : 01 53 41 20 32 1 Fax : 01 42 62 21 00 • Scénario :
Emmanuel Mouret • Im age : Christophe Oorgebray • Montage : Sarah Turoche • Son : Gildas Mercier, P1errc
André • Interprétation : David Noir, Cécile Valérian. Marie-Anne Lecomte • Filmographie : Vile & vite ( 1990),
Montre moi (Cioc, 1995).
France cherche à se débanasser de Cerise, une camarade de tac venue "s'incltlster'" dans sa maison à SaintGermain-en-Laye pour le week-end. Mais France se révéle incapable de faire du mal à autnJi Heureusement, eRe
croise François, une connaissance venue à Saint-Germain-en-Laye pour se changer les idées et prendre l'air.
France tries to get rid or Cerise. a university friend who is "taking root" for tho weekend in her Paris suburb hovse.
But France is just incapable of hurting anyone. Fortunately François, an acquaintance or hers, also cornes to her
place to lake a break.
Charles Péguy au lavomatic
Chantal Richard
1996 • 35mm • 1,66 • c ouleur • 15'
Réa lisation: Chantal Richard. 132 rue Saint-Maur, 75011 Paris. Tél : 01 48 05 30 78 • Production : Pickpocket
Productions, 144 boulevard Magenta, 75010 Paris. Tél : 01 45 26 16 96 1 Fax: 0 1 42 82 19 51 • Scénario : Chantal
Richard • Image : Jean-René Dweau • Montage : Claude Mercier • Son : Nicolas Cantin • Musiq ue : Maioé
• Interpréta tion : Laurentne Milebo, Alsseny Cissoko. Guévin Eugénie, Nahé Gassama. Mariame Gassama
Brama Coulibaly • Filmographie : Tupik (1987). NatiVité (1990). Paroles {1995~ La Vie en chantier (doc, 1996).
Parfois, la vie d'un enfant commence bien avant l'heure de l'école... Parfois, la poésie résonne là où on ne
l'histoire d'lbrahima et de ses freres et sœurs, qui commence un matin à 7 h 30 dans
un lavomatic et se finit dans une salle de classe à 8 h 30 ...
A child's day sometimes starts weil before schooltime. Somelimes poe!Jy resounds in places where it is not
expected. The story of lbrallima and /1is brothers and sisters begins one morning at 7:30 in a laundromat.
l'atte~d pas... C 'est
Solo tu
Arnaud Dommere, Anne Benhaïem
1997 • 35mm • 1,33 • couleur • 56'
Réalisation : Arnaud Dom mere, 111 bd Ménilmontant. 75011 Paris. Tél : 01 43 55 65 08 / Anne Benhaïem, 14 rue
de Beauce. 75003 Paris. Tél: 01 42 71 53 44 • Production: Arnaud Dommerc. Anne Benhaïem • Scénario :
Arnaud Dommerc, Anne Benhaïem • Image : Charles Lehmann • Mo ntage : Arnaud Dommerc: Anne
Benhaïem • Son : Hughes Peyret • Interprétation : Phlippe Suner. Anne Benhaiem, Jonas Rosales. Marie-Ëve
Dacloun. Paul Orth • Filmographie Arnaud Oommerc : premer film • Filmographie Anne Ben haiem : Pierre
(19891 Les Uens ou Autant que faire se peut (1990), Paroles (1992i Théâtre des famines (1994).
A Paris, Philippe rencontre Anne et ce n'est pas un coup de foudre. Philippe propose à Anne d'aller en
Italie, mais ils s'arrêtent chez la mère d'Anne. Assez vite, Philippe prétend qu'il doit rentrer à Paris pour
trouver un hypothétique emploi.
Philippe meets Anne in Paris. ft is not love at first sight. He suggests they go to /ta/y together, but tlley stop at
Anne's mother's. Betore long. Philippe claims he must retum to Paris for a hypothetical job-hunt.
Hlms en compétition
7
Dimanche 15 juin à 20h15
Mercredi 18 juin à 18h
Jeudi 19 juin à 22h15
Samedi 21 juin à 16h
La Fleur à la bouche
Arnaud Via rd
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 11 '
Réalisation : Arnaud Viard, 97 avenue de Clichy. 75017 Paris. Tél et Fax : 01 46 27 05 37 • Production : Général
Image. 69 rue de Bretagne. 75003 Paris. Tél et Fax: 01 44 61 03 48 • Scénario : Arnaud Viard • Image : Jean
Alard. Mathieu Czernichow • Montage : Pascale Fenouillet, Eliette Ccnchon • Son : Jacques Sans
• Interprétation : Astrid Bas. Arnaud Viard, Annie Noël, Christiane Noyelle • Filmographie : p remier film.
C'est l'histoire d'une rencontre la veille de Noël, dans un café de gare, entre un jeune homme et une jeune
femme au charme troublant : elle est joueuse de poker, elle a un revolver sur elle, une fleur à la bouche et
dans la tête la chanson de Gainsbourg ':.Je suis venu te dire que je m'en vais ... "
T!Je story of an encounter on Christmas Eve, in a station café. between a young man and a strangefy charming
young woman. S/Je is a poker player. carries a revolver. has a flower in /Jer mouth and hums a Gainsbourg
song : "Je suis venu te dire que je m'en vais..."
Il n'y a rien à faire
Jean-Raymond Garcia
1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 27'
Réalisation :Jean-Raymond Garcia, 25 rue Béranger. 92240 Malakoff. Tél : 01 47 35 42 54 • Production :
Capharnaüm Production, 3 rue du Coq-Français, 93260 Les Lilas. Tél et Fax: 01 43 60 07 39 • Scénario: Pierre
Chosson, Jean-Raymond Garcia • Image : Emmanuelle Le Fur • Montage : Marielle Babinet. Barbara Bascou
• Son : Pierric Guennegan • Musique : Théo Hakola • Interprétation : Céc~e Reigher, Isabelle Olive, Monique
Jouvancy. Dominique Compagnon • Filmographie : Temps mort (1992).
Une jeune femme, Sylvie, tire sur son compagnon. Elle s'enfuit et cherche à retrouver sa mère, assistante
maternelle. A l'école, elle est prise en charge par Christine, une institutrice.
Sylvie. a young woman, shoots !Jer boyfriend She fiees and tries to find her mother. a kindergarten assistant.
One of t/Je schoof teac!Jers. Christine. takes her under her wing.
Dedans
Marion Vernoux
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 8'
Réalisation : Marion Vernoux c/o Utile Bear • Production : Little Bear, 719 rue A rthur-Groussier, 75010 Paris.
Tél : 01 42 38 06 55 1 Fax : 01 42 45 00 38 • Scénario : Stéphane Galas • Image : Jean-Marc Fabre
• Montage : Jennifer Augé • Son : Mailhieu Imbert • Interprétation : Éric Garavaca • Filmographie : Pierre
qui roule (1991 ). Personne ne m'aime (LM, 1994), Love etc (LM. 1gg6).
Un homme seul parle à son caméscope et lui raconte tout ce qu'il aurait aimé faire ... s'il n'avait pas
été malade.
A /one man tells his video camera about aH the things he wislles he had done... if he hadn't fa/fen ill
Regarde la mer
François Ozon
1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 52 '
Réalisation : François Ozon ci o Fidélité Productions • Production : Rdélité Productions - Local F~ms. 110 boulevard Jean-Jaurès, 92100 Boulogne. Tél : 01 46 99 64 22 1 Fax : 01 46 99 64 20 • Scénario : François Ozon •
Image : Yorick Le Saux • Montage : Jeanne Moutard • Son : Daniel Sobrino • Musique : Éric Neuveux
• Interprétation : Sasl'la Hails. Marina de van • Filmographie : Victor (1992), Une rose entre nous (19941
Aclion vérité (1994), La Pelile mort (1995), Une robe d'été (1996).
Une jeune Anglaise passe des vacances seule avec son bébé sur une ile française .. .
A young Eng/ishwoman spends a holiday atone with /Jer baby on a French island. ..
Sélection internationale
1
Mercredi 18 juin à 20h15
ls it the Design
on the Wrapper ?
Gil Alkabetz
Est-ce le dessin sur l'emballage ?
Tessa Sheridan
Allemagne • 1997 • 35mm • couleur • animation • 7 '
Scénario et animat ion : Gil Alkabetz • Image et montage : Nurit lsraeli • Musique et son : Michael Dempsey
Grande-Bretagne • 1gg7 • 35mm • couleur • 8 '
• Contact: Studio Fim Bilder, Ostendstrasse 106- 70188 Stuttgart. Tél: 49 711 481 027 1 Fax: 49 711 4891g 25.
Un loup, un mouton et un chou doivent traverser une riviere. Comment peut-on les faire traverser, chacun à
son tour, sans que le mouton puisse manger le chou et que le loup puisse manger le mouton ?
A wolf, a sheep and a cabbage must cross a river. How can t11ey get across, one by one, without the s11eep
eating ü1e cabbage or the wotl ealing the sheep ?
Scénario : Tessa Sheridan • Image : Gerry Floyd
• Montage : Kristina Hetherington • Interprétation :
Bianca Nicholas. Sophie McConnen. Baz Scanlan •
Contact : Sankofa Filkm & Video. Unit K,
32-34 Gordon House Road, Londres NWS ILP.
Tél : 44 171 485 08 48 1 Fax : 44 171 485 28 69.
Le chewing-gum pourrait-il devenir un jour le
reméde pour une enfance malheureuse ? Une fillette
de six ans raconte l'histoire de son étrange
rencontre avec une dame faisant une enquête sur
les chewing-gums.
Could bubble gum ever be me cure for an unhappy
childhood ? A six-year-Oid girl tells ot her strange
encounter w1lh abubble gum market researcJJer.
Rubicon
Uneas de teléfonos
Marcelo Brigante
Argentine • 1996 • 35mm • couleur • 18'
Scénario : Fredy Torres • Image : Marcelo Brigante • Son : Mario Fachinsl<y • M usique : Pedro Zambrelli
• Interprétation : Eleonora Wexler. Federico Olivera • Contact : Marcelo Brigante. Brasil 721 3p ·p:: CP 1154
Capital Federal Argentina. Tél / Fax: 54 1 300 51 48.
En 1978, Vera vit sous un régime dictatorial en Argentine. Elle est pourchassée. Ariel vit dans le même
appartement, mais en 1996. Leurs lignes téléphoniques se croisent par-delà les époques et une relation
très spéciale va naïtre entre eux.
1978, Argentine. under Ille dictatorial govemment. Vera is being IJUnted Ariel/ives in Ille seme apartment as
Vera, but in 1996. Tlleir telephones fines hook up across Ille different periods and a very special relationship
starts between them
Taxi service
Elie Khalifé, Alexandre Monnier
Liban 1 Suisse • 1996 • 35mm • couleur • 13'
Scénario : Elie Khalifé • Image : T. Hardmeier • Montage: S. Normand • Son : P Després • Musique : Feirouz
• Interprétation : Hamza Nassrallah, Gabriel Wel1be, lyad El Sacha • Contact : Alexandre Monnier. 3 rue d e
r Hotel- de-Ville, 1204 Genève. Tél : 41 22 311 6602 1 Fax : 41 22 311 6602.
Tarek est chauffeur de taxi à Beyrouth. Dans sa vieille Mercedes 190, il conduit les clients à travers un
paysage urbain changeant. Un passager lui demande de le conduire dans un asile de fous ...
Tarek is a taxi driver in Beirut, steering clients arovnd a changing cityscape in his old Mercedes 190. A
passenger asks to be driven 10 a lunalic asylvm...
Memorial Day
Daniel Carey
Lili et le loup
Florence Henrard
Etats-Unis • 1996 • 16mm • noir et blanc • 23'
Scénario : Daniel Carey • Image : Enrique Chediak • Montage : Daniel Carey • Son : Daniel Carey
Belgique • 1996 • 16 mm • couleur • animation • 5'
Scénario, image et animation : Florence Henrard •
Ray Gilman, Marvin Chatinover. Drew Barr • Contact: Daniel Carey, 174 Eldridge St. /148 , New-York, NY 10002
• Interprétation : Noel Wilson. Kristina Lear, Barry Cassidy, Justin Christopher, Marie Quincy Coleman. Donald
Montage : Pierre Van Luik. Florence Henrard • Son :
Tél: 1 212 529 81461 Fax: 1 212 254 5369.
Sirio Sechi, Luc Otter. Erie Blesin • Musique : Peter
Au cœvr de l'Amérique, sur une route isolée, un groupe d'inconnus tente de venir en aide à une victime
d'un accident de la rovte.
A grovp of strangers try to llelp the victim of a car accident on a remote road deep in Ille heart of America.
Vandenberghe • Voix : Ll1na lncolle. Luc Otter
• Contact : Atelier de production de la Cambre
ASBL, rue de Lombardie, 4, B-1060. Bruxelles.
Tél/ Fax : 32 2 647 72 OZ
Une petite fille qui en a marre de ses parents
autoritaires et coincés décide d'aller voir ailleurs,
dans la forêt. ..
A little girl iS led up wl1h ller parents, autllOritarian
and tun of hangups. Sile decides to take a break
and go in to the woods...
Ajayu
Esprit
Francisco Ormachea G.
Bolivie • 1996 • 16 mm • couleur • 26'
Scénario : Francisco Cajias. Fernando Vargas
Villaz6n. Francisco Ormachea G • Image : Fernando
Vargas Villaz6n • Montage : Francisco Ormachea G. .....
Fernando Vargas Villaz6n • Son : Ramiro Fierro •
Musique : Oscar Garcia • Interprétation : Reynaldo
Yujra Ouispe. Celia L6pez • Contact : Francisco
Ormac11ea G. PO Box 688. La Paz. Tél : 591 2 392
358 / Fax : 591 2 391 440.
Chez les Aymaras, la mort est une éprevve
à laquelle les proches du défunt, la communauté
et les âmes prennent part.
Death in the Aymara cultvre is an experience in
which the moumers. the community and the sot.Jis
al/ take part together.
0818CtiOn Internationale
2
1
Mercredi 8juinà22h15
~
ln your shoes
Christoph Rôhl
A llemagne • 1995 • 16mm • noir et blanc • 12'
Scénario : Christoph Rôhl • Image : Ralph Netzer • Montage : Chns!oph Rëhl • Son : Peter Carstens
• Musique : Michael Rodach • Interprétation : Norman Numirski, Franziska Troegner • Contact : Deutsche
Film und Fernsehaka<Jeme Berl•n GmbH, Heerstrabe 18·20, 14052 8er1in. Tél : 49 30 300 904 52 1
Fax : 49 30 300 904 62.
Norman souffre du fait de devoir toujours porter les vieilles chaussures de son frère ainé. Il a toujours les
pieds mouillés. Mais le plus grave est qu'il n'a jamais la chance d'aller chez la belle et voluptueuse
marchande de chaussures. qui caresse tendrement les pieds des jeunes clients.
Norman suffers from a/ways having to wear his older brOiher's sllOOS : he constantJy gets his fee! wet. But this
a/so means thal he does nol have Ille opporrunity to go the shoe sllOp, wnere tlle beauliful fat shopkeeper
tenderty caresses the feel of ller young customers.
La mancia
La Récompense
Roberto Palmerini
Italie • 1996 • 35mm • scope • couleur • 13'
Scénario : Roberto Palmerini • Image : Ennio Guarnieri • Montage : Bruno Sarandrea • Son : Andrea Moser
• Musique : Gianni Wrigl1t • Interprétation : Francesco Benigno. MiChel Le Roy • Contact : Sally Pattinson c/o
Corto. Via Stazionne di Ciampino 24, 00040 Rome. Tél: 39 6 79 84 16 16/ Fax : 39 6 79 84 16 16.
Un jeune vendeur africain s'installe dans la rue. Un policier, en planq ue pour arrêter deux voleurs, l'observe.
Quand le jeune Africain est accusé de vol et tabassé par la foule, le policier ne sait s'il doit rester camouflé
ou aider l'innocent.
A young African street vendor is watclled by an underoover policeman w/10 is waiting for a pair of burg/ars.
When he iS accused of theft and beaten up by Ille mob, the po/icenJan Vtonders whether to hoid on to his
cover or to l>elp !Ile innocent boy
Conséquences
de la réalité des morts
Vincent Ravalee
France • 1996 • 35mm • noir et blanc • 7'
Scénario : Vincent Ravalee • Image : Philippe
Le Sourd • Mon tage : RaphaëUe Urt•n • Son : Céline
Grâfin Sophia Hatun
de Ronsard • Voix : Yann Collette • Contact :
Comtesse Sophia Hatun
~ Ayse Polat
Aile court. 17 rue de Montreuil 75011 Paris. Tél :
01 43 56 39 37 1 Fax : 01 43 56 36 37.
Poème lynque sur la morL
A Jyrical poem about death.
Allemagne • 1997 • 35mm • couleur • 16 •
Scénario : Ayse Polat • Image : Ekkehart PoUack •
Montage : Miehè:e Barbin • Son : Volker Zeigermann
• M usique : Marin Manas • Interprétation : Tuncel
Kurtiz, Sabine INolf • Contact: Ay Filmproduktion.
Signing off
Sommerhuderstr. 2. 22 769 Hamburg. Tél/ Fax :
Ultime dédicace
Robert Sarkies
49 40 43 001 46.
1680, Allemagne septentrionale. La comtesse
Sophia se retrouve enfermée dans un château par
son mari à la suite d'une liaison. Un jour, elle
parvient à s 'échapper et croise le serviteur turc.
1680. Northern German)( Because of a love aflair
Sile was involved in, countess Sophia is locked up in
a castle by her husband. She manages to get out oi
the castle and enoounters the Turkish servant.
Nouvelle Zélande • 1996 • 35mm • couleur • 15'
Scénario : Robert Sarkles • Image : Steven OO..'<Ifles • Montage : Robert Sarkies • Son : Chris H~es
• Musique : Brvce Lynch • Interprétation : David Corbalis, Pamela Povt, Paul Barrett • Contact : New Zealand
Film Commission. PO Box 5<l6, Wellington. Tél : 64 4 382 76 80 1 Fax : 64 4 384 97 19.
L'/Jistoire d'une époque révolue oü la parole d'un gentilhomme était sacrée.
The slory of a bygone time w/7en a gentleman did keep his word.
Blomsterfangen
La Prison de verre
Jens Arentzen
Danemark • 1996 • 35mm • c ouleur • 43'
Scénario : Jens Arentzen • Image : Jacob Banke Olesen • Mont.age : Valdis Oskarsd6ttir • Son : Claus
Petersen • Musique : Nikolaj Egelund • Interprétation : Jens Okking, Mads Mikkelsen. Birthe Neumann.
Tonny Landy • Contact : National Film Board ol Oenmark, Vognmagergade 10. OK-1120. Copenhagen K. Tél :
45 33 74 35 00 1 Fax : 45 33 74 35 65.
$vend Aage est en prison et passe le plus clair de son temps dans la serre. Il a une femme, qui vient le voir
souvent. et Max, son fils, qui es t merveilleux mais n'a pas compris que son père était en prison.
lnmate Svend Aage spends most of his time in the greenhouse. He has a wrle, who often visits him and he
has his son Max - a wonderiul boy who does not rea/ize tllat his failler is in prison.
()élection 1nternat1onale
3
Jeudi 19 juin à 20h15
Up to the Neck or Bodybuilding
Les Corps sans tête ou Bodybui/ding
Alexandre Goutman
Russie • 1996 • 35 mm • noir et blanc • 17'
Contact : Alexandre Goutrnan, Kolomenskaya St. 28,
apt 9, 191002 Saint-Petersburg. Tél 1 Fax : 7 812 164 55 91.
Avec son corps d'athlète, il servait de modèle à
Flux
l'époque du "réalisme socialiste': Souvenirs...
Patrick Stettner
His ath/elie body was used as a mode/ during the
Etats-Unis • 1996 • 16 mm • couleur • 14'
Scénario : Patrick Slettner • Image : Gabor Szitanyi
''socialist realism" period Memories...
• Montage : Patrick Stettner • Son : Chris Todd
• Musique : Jonathan Bepler • Interprétation :
Allison Janney, Salem Ludwig, Christian Farrell, Edith
Meeks, Brian McDaniels • Contact : Patrick Stettner
Production, 140 Melropolitan Ave. GFL. 11211,
Brooklyn, New-York. Tél 1 Fax : 1 718 599 36 93.
Comment Heather et Harry en sont venus à se
connaître intimement dans l'endroit le plus public
qui soit.
How Heather and Harry came to have the most
intimate encounter in the most public of places.
We love you
Neil Allcock
Grande-Bretagne • 1996 • 16mm • couleur • animation • 6'
Scénario, image, montage, animation : Neil Allcock • Son : Tim Barker • Contact : Royal College of Art
.Â.
Taxi de nuit
Animation, Kensington Gore, SW7 2EU l.Dndon . Tél : 44 171 590 45 12 1 Fax: 44 171 590 45 10.
"Elle passe avant ma famille, mes amis et mon fiancé. Dès qu'elle sera en Angleterre, je ferai le piquet
Marco Castilla
devant cet hôtel nuit et jour - je jure que je déconne pas."
France • 1997 • 35mm • couleur • animation • 10 '
Scénario, animation : Marco Castilla d'après
hotel dey and night - l'm l . serious."
"She comes first, before my family, friends end fiancé. As soon as she cames to Britain, l'li be outside thal
Les Chiens, le désir et la mort de Boris Vian •
Image : Stéphane Mauger • Montage : Erwan
Thomas • Son : Christophe Etrillard • Musique :
Novia Mia
Frédéric Sans • Contact : Garone, 4 square LéonBlum, 92800 Puteaux. Tél: 01 34 69 97 961 Fax : 01
Rodrigo Plâ
Mexique • 1995 • 16mm • couleur • 19'
Scénario : Rodrigo Plà • Image : Serguei Saldfvar Tanaka • Montage : Agustfn Calderon • Son : Susana
34698869.
New York, 7930. Parce qu'il s 'est aventuré un
Garduno • Musique : Leonardo Heiblum, Jacobo lieberman, Rodrigo Sigal • Interprétation : Ernesto G6rnez
Cruz, Roberto Sosa Martfnez.' Roberto Sosa R., Mario lvàn Martfnez, Adyari Chazaro • Contact : Cenlro
soir dans la 42e rue et qu'il a rencontré Slacks,
un chauffeur de taxi va être condamné à mor t.
New York, 1930. Just because he •tentured one night
Nacional de las Artes 1 Col. Country Club, 04220 Mexico, D. F. Tél : 525 420 44 90 1 Fax: 525 420 44 92.
Après le suicide d'une jeune femme, deux familles de la campagne font un pacte unique en son genre.
on 42nd Street and met Slacks. a taxi driver is
Two countryside families make a unique pact after a young woman's suicide.
about to be sentenced to death.
....,. Vacance
""'''I
Inès Rabadan
Belgique • 1996 • 35 mm • couleur • 15'
Scénario : Inès Rabadan • Image : Virginie Vermeersch • Montage : Daniel Staff • Son : Frédéric Meer t
• Interprétation : Brigitte Oedry, Senne Rouffaer, Judith Kessener, Sytvain Busine • Contact : Atelier Jeunes
Cinéastes, rue du Fort 109, 1060 Bruxelles. Tél : 32 2 534 45 23 1 Fax : 32 2 534 76 37.
Une fille qui revient dans la maison de son enfance, un père qui est là depuis tellement longtemps et un
gamin qui entre et sort; c 'est simple et compliqué comme une partie de mikado.
A young woman is coming back to her childhood home. Her faiher has been living lhere for ages. There is a/so
a boy who keeps popping in and out. ft ali is both as simple and tricky as playing Mikado.
Kill the Day
Lynne Ramsay
Grande-Bretagne 1 France • 1996 • 35mm • couleur • 18'
Scénario : Lynne Ramsay • Image : A Cuchler • Montage : Lucia Zucchetti • Son : Cath Paton •
Interprétation : James Ramsay • Contact : Lazennec Tout Court, 5 rue Darcet, 75017 Paris. Tél : 01 53 04 41 21 1
Fax : 01 44 90 02 92.
Glasgow, 1996. Des journées à tuer, de l'argent à trouver. une peine de prison à tirer, et la drogue toujours là,
comme solution et comme menace.
Glasgov.~ 1996. Time to kil/, money to find, prison time to serve, and tfle ever-p resent drugs whiCIJ remain a
solution and a threat.
0électlon internationale
Jeudi 19 juin à 22h15
4
Die Frücht deines Leibes
Le Fruit de tes entrailles
Barbara Albert
-<11111
Autriche • 1996 • 16mm • couleur • 27'
Scénario : Barbara Albert • Image : Christine A. Maier • Montage : Barbara Albert • Son : Christian Wald~ Fritz
Noltmann • Interprétation : Julia Gaitzenauer. Claudia Porpaczy. Norbett Hintermayer • Contact : Austrian Film
Commission, Stiftgasse 6, A. 1070 W~en. Tél : 43 1 526 33 23 / Fax : 43 1 526 68 01.
Natascha, sept ans, grandit dans une petite ville prés de Vienne. Pour s'échapper du monde incompréhensible
des adultes, èlle invente son propre monde d'après ses impressions sur la sexualité et la religion.
Seven-year-old Natascha grows up in a sma/1 town close to Vienne. To escape from Ille incomprehensible
wortd of the grown-ups, she invents 11er own wor( in accord with her impressions about soxuatity and relîgion
Entre frère et sœur
Isabelle Blanc
Suisse • 1996 • 35mm • couleur • 13'
M'Bouss
Scénario : Isabelle Blanc. Robert Boner • Image :
Philippe Le Gal
Nicolas Guicheteau • Montage: Annick Raoul
• Son : Christian Martl"le • Musique : Patricia
Sénégal / France • 1996 • 16 mm • couleur • 4'
Scénario : Phiippe Le Gal • Image : Mustapha Cissé • Montage : Brigitte Jégu • Son : Alioune M'Bow
Bosshatd • Interprétation : Emmanuelle Piachaud,
• Musique : Freddy Marqués • Interprétation • Demba Sali et les viUageois de M'Bora (Sénégal) • Contact :
Vincent Babel • Contact : ECAL 1 DA\11, Industrie 46,
Philippe Le Gal. 5 Place Grégoire-Bordillon, 49100 Angers. Tél : 02 41 88 36 59/ Fax : 02 41 88 85 55.
CH-1030 Bussigny, Suisse. Tél : 41 21. 702 92 22 1
Fax : 41 21. 702 92 09.
Un coup de vent et des sacs plastique. Ce "cocktail" vient p erturber la quiétude d'un petit village du
Sénégal et de ses habitants.
A strong wind and plastic bags. This "mix" disturbs the peace and quiet of a smaJJ Senegat vi/Jage end its
in!labitants.
Two minus one
Jonathan Richardson
Pologne • 1996 • 35mm • couleur • 12'
Scénario : Jonathan Richardson • Image : Bartek Provorolrncz • Montage : Barbara Smarswa
• Interprétation : Tomen Borowrme, Martek Chronowtes, Jagoda Pietruszuouma • Contact : The British
Council. 11 Portland Place, London WIN 4 EJ. Grande-Bretagne. Tél : 44 171 389 30 65/ Fax: 44 171 389 63 47.
Michael, un petit Polonais, tente de grandir aux côtés de son père, officier de police sans cœur. Grâce
a
Julien, vingt-deux ans, s'occupe avec amour de sa
sœur Caroline, âgée de douze ans. Comme
souvent, ils sont seuls ce soir-/à Julien veut sortir,
sa copine J'attend dehors. Mais Caroline ne
l'entend pas de cette oreille. Elle met tout en
œuvre pour le garder auprès d'elle...
Julien, 22, looks alter Caroline. 12, willl strong
brot!lerly feelings. As otten happens, t!ley are a/one
al home together thal evening. Julien wants to go
out : his girlfriend is waiting lor him outside. But
Caroline does not want to knO'AI and strives to
make him stay in. ..
son monde de rêves, il s'échappe de la dure réalité familiale.
We discover Mic!lael's world - a young PoliSil boy. stroggling in order to grow up witll llis fathe1; an insensitive
police officer. Michael lives in his own dreamworld, trying to escape from the reality or !lis unhappy tamily /ife.
La Bague
Samy Brunett
Belgique • 1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 8'
Scénario : Samy Brunet! • Image : Jean -Claude Neckelbrouck • Montage : Philippe Bourgueil • Son : Pascal
Jasme • Musique • Dimitri Shostakovitch • Interprétation • Sandrine Bonjean, Bobette Jou ret, John Dobrynine,
Marc Schreiber • Contact : Blue in Green Productions S.A. 2 quai de Mariemont. 1080 Bruxelles. Tél : 32 2 411
83 56 / Fax : 32 2 410 93 47.
Fanny a vu une jolie petite bague dans une bijouterie. Mais un bijou, c'est pas pour rien. L'histoire aurait pu
s'arrêter là. Mais c'est sans compter avec J'espièglerie de la jolie Fanny. ..
Fanny !?as seen a pretty little ling in a jewellery shop. But a jewel costs money. T!le story could stop rigiJt here
il ir weren't tor love/y Fanny's miscllievousness...
Lap rouge
-<11111
Chiffon rouge
Lodewijk Crijns
Pays-Bas • 1996 • 16mm • couleur • 43 '
Scénario : Lodewijk Crijns • Image : Menno Westendorp • Montage : Wouter Jansen • Son : Paul Bijpost
• Musique : Fons Mei'Kies • Interprétation : Herman Joosten, Egbert Joosten. Sjoul<je Alkema, Emmanuelle
Maridjan-Koop, Peter Van Ourschot • Contact : Netherlands Film Television Academy. lte Boeremastraat 1
NI p- 1054 PP, Amsterdam Tél : 31 20 68 302 061 Fax : 31 20 612 62 66.
Deux frères hollandais, Eghert et Herman Joosten, vivent depuis près de quarante ans dans un hameau
reculé du sud de la France. Sous la coupe de leur mère, ils entretiennent avec la complicité d'une jeune
fille du pays un singulier territoire.
For t!le lest for/y years or so, two Dutch brothers. Eghert and Herman Joosten, !Jave been living in a remote
!lam/et in Southern France. Even thoug!l they are under their mother's thumb, they spend tfleir days in a
peculiar world, in comp/icity with a young focal girl.
Jeune cinéma
dEgypte
Dimanche 15 juin de 18h à 20h
Re!)contre avec deux cinéastes
égyptiens :
Ahmed Atef et Hala Khalil
Les jeunes crèvent J•écran?
Dans le journal Al Ahram du 1er avril 1997, nous pouvions lire sous la plume d 'Ahmed Atef
de WAW Studio que le temps fort du festival du cinéma africain de Milan fut la rencontre entre
des jeunes cinéastes de ce continent qui purent échanger leurs points de vue et s 'exprimer sur
leurs problèmes et ceux du cinéma de leur pays. "Après s'être senti négligés et humiliés au
dernier congrès de la FEPACI (Fondation Panafricaine des cinéastes) les jeunes désirent créer
une nouvelle fondation qui serait enfin à l 'écoute de leurs problèmes et aspirations".
Pour ces jeunes réalisateurs partagés entre la défense des valeurs traditionnelles et les
exigences de la "Modernité': entre leurs besoins matériels et leurs exigences sentimentales,
entre leurs rêves d 'émigration en Europe et leur refus du néocolonialisme, un temps nouveau
semble venu. Ils ne veulent plus être les porte-paroles d'un message politique ou culturel qui
ne leur appartient que modérément mais les nouveaux "héros" du cinéma africain.
Nous avons invité d 'eux d 'entre eux, égyptiens, Hala Khalil et Ahmed Atel, afin qu'ils nous
expriment la volonté de cette nouvelle génération de réalisateurs qui veut empoigner "à bras
le corps les souffrances de leurs
compatriotes'~
Le Barrage
Saber Akid
1989 • 35mm • animation • couleur • 7'
Scénario et image : Saber Akid • Montage : N.
Abdelateif • Son : S. Ez El Dein • Musique : A
Hamza.
A propos du barrage qui détruit la vie paysanne.
Le Cerf-volant
Hala Khalil
1996 • 35mm • couleur • version anglaise • 37'
Scénario : Hala Khalil • Image : Samir Baahzan •
Son : Sherif Ez El Din • Montage : Ahmed Daoud
• Musique : Mouna Ghoneim • Filmographie
Marionnette (1994) et Hoda el Leil (1996).
Une fille aborde sa puberté.
Regarde avec ton voisin
Chady Al Fakharani
1996 • 35mm • couleur • version anglaise •8'
Scénario : Chady Al Fakharani • Image : Sherif El
Shafei • Musique : Ammar El Sheriey • Montage :
Dina Farouk.
Un enfant qui n'a pu acheter son livre est la risée
de la classe, mais...
Mégots
Ahmed Atef
1993 • 35mm • couleur • 13'
Scénario : Ahmed Atef • Image : Ahmed Abdel Aziz
• Musique : Dr. Ragueh Daoud • Montage : Nirvana
Hassan • Son : Mohammad Gaber • Biographie :
Réalisateur et critique de cinéma, Ahrned Atef a
réalisé plusieurs films documentaires. Membre
FIPRESCI, il est correspondant en Egypte d'Ecrans
d'Afrique publiés par la FEfl:.CL
Des enfants des rues au Caire : la drogue, le vol,
la colle, la prison...
~rogramme
européen
Dimanche 15 juin à 22h15
(Pantin)
Mardi 17 juin à 20h30
(Saint-Denis)
La coordi nation des Festivals Européens de Cinéma, créée en 1995 lors du festival du film
documentaire de Marseille, s'est donnée pour objectif de développer la coopération entre les
festivals européens de cinéma à vocation culturelle et artistique. Elle a élaboré un code de
déontologie qui a été adopté en novembre 1995, par 76 festivals.
La coordi nation s'appuie sur l'originalité de chaque cultu re pour proposer des actions
communes et jouer un rôle moteur dans la diffusion des films européens sur l'ensemble du
territoire de l'Union. Le programme européen de courts métrages répond à cet objectif : vingt
festivals ont fait des propositions, se sont réunis, et ont finalement mis en place cette
programmation qui circule maintenant en Europe.
Clocks
Horloges
Kirsten Winter
Allemagne • 1995 • 35mm • 1,37 • animation
expérimentale • couleur • 7'
Impressions de la vie et de l'œuvre d 'Elena
Kats-Chernin, pianiste et compositeur.
Crayon, terre, savon et rouille
su r fond de journal
François Royet
France • 1995 • 35mm • 1,66 • couleur • 11 '
Interprétation : Dominique Hélias
Durant son incarcération dans différentes prisons
et camps de concentration, Jean Daligau/1 continue
depeindre.
...
Las partes de mi que te aman
son seres vacios
Les Parties de moi qui t'aiment
sont des êtres vides
Espagne • 1995 • 35 mm • 1,66 •10'
Interprétation : Patricia Luna, Angel Lafuente.
Telemaco.
Au diner, un homme et une femme s'offrent
mutuellement leurs corps, morceau par morceau.
Estoria do gato e da lua
Histoire du chat et de la lune
Pedro Serrazina
Portugal • 1995 • 35 mm • 1,37 • animation • 6'
Histoire de silence et de complicité, d'ombre et de
lumière. L'histoire du chat et de /a lune, l'histoire
Tyttô ja sotamies
des rêves qui se réalisent.
La Jeune fille et le soldat
Katariina Lillqvist
Finlande • 1995 • 35 mm • 1,37 • animation • 8'
Une jeune fille se dirige vers le champ de bataille
pour y chercher son fiancé disparu.
Ouest
An Bonnan Sui
Le Butor jaune
Maria Murray, Padraig O'Neill, Edith
Pieperhoff
Irlande • 1995 • 35mm • 1,37 • animation • 9'
Le soir du nouvel an. Un homme quitte la solitude
de sa chambre pour se joindre au reste de
l'humanité et fêter les derniers instants de l'année.
Le butor jaune reste timide et distant, alors que
/es lacs el/es mares commencent à geler.
La Quête
Tyron Montgomery
Allemagne • 1996 • 35 mm • 1,85 • animation • 12'
En quête d 'eau, un bonhomme de sable quitte Je
monde de sable où il vit. Il erre à travers des
mondes de papier. de pierre et de fer, en suivant le
bruit de J'eau. Le bonhomme parviendra finalement
Le Batteur du boléro
à trouver cette eau... dans des conditions
Patrice Leconte
tragiques.
France • 1992 • 35mm • 1,66 • 8'
Interprétation : Jacques Villeret
A quoi peut bien penser le batteur du boléro de
Ravel pendant toute la durée du morceau ?
El
Panorama trança1s
1
Samedi 14 juin à 20h
(Epinay-sur-Seine)
Dimanche 15 j uin à 18h (Pantin)
Mardi 17 juin
à 20h15 (Pantin)
Jeudi 19 juin à 20h (Bagnolet)
Ménage de printemps
Marc Salmon
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 24 ·
Réalisation : Marc Salmon. 33 rue Ordener. 750 18 Paris. Tél : 01 42 23 93 56. • Production : Stellaire
Productions. 23 rue Ballu. 75009 Pans. Tél : 01 40 16 16 05 1 Fax : 01 45 26 16 16 • Scénario : Marc Salmon.
Vincenl Chateau • Image : Jean-Charles Carneau • M ontage : Pierre Didier • Son : Xavier Piroelle • Musique :
Emmanuel Denis • lnlerprétalion : Sabrina Leurquin, Hervé Jouval. Sabine Bali • Filmographie : Forêt exté·
nour pur (1988), ln Nomine De1 (1989), Nad,ne (1994).
Julie profite du printemps pour faire un peu de ménage dans sa vie affective.
Subst itution
Hopi Lebel
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 15'
Réalisation: Hopi Lebel. 58 rue Racine. 92120 Montrouge. Tél et Fax : 01 46 57 54 21 • Production : Ga1a
Films. 17 rue de l'EChiqUier, 75010 Pans. Tél : 01 45 23 23 10 1 Fax : 01 47 70 20 61 • Scénario : Hopi Lebel
• Image : Matth:eu vadepied • Montage : NICOlas Ledu • Son : Jean-Pierre Ruh • Musique : Mud. FFF. Mec
O'Biffu • Interprétation : MeMI Poupaud. 'fclrol Poupaud • Filmographie : La Désirame { 1993}. Raymond
Hains ? (1994), Recadrages (1995).
Deux jeunes hommes occupent de modestes emplois de nuit dans un grand immeuble de bureaux. Fred
comme gardien, Marc comme homme de ménage. Celui-ci met au p oint une stratégie minutieuse p our
effectuer un cambriolage.
Le Mur
David Oelhoffen
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 16'
Réalisation : David Oeil1o1fen. 26 rue Hermel, T::>018 Paris. Tél : 01 46 (J7 71 06 • Production : La Compagn~&
des Images. 70 rve Marus·Aufan. 92309 Levalbs·Perrei œdex. Tél: 01 <~1 49 09
901 Fax: 01 q 58 63 21 •
Scénario : David Qe!hoffen • Image : Stéphane Krausz • M ontage : Hélène SICatd. Soph~e Bousquet • Son :
Jean-Luc Audy, Bruno Terrière • Interprétation : Samir Guesm~ Yves Verhoeven • Filmographie : premier mm.
Deux hommes, qui sont loin de
se porter dans leur cœur. se retrouvent associés dans une évasion.
Des gardiens corrompus, un secteur de prison désaffecté, cette évasion est un jeu d 'enfant. Le problème ?
Ils vont devoir se faire confiance...
23, rue des Francs- Bourgeois
M ichel Such
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 12'
Réalisation: Michel Such. 40 rue du Lavoir. 93370 Montfermeü. Tél et Fax : 01 43 88 57 47 • Production :
Catira Productions. 25 rue MiChel Le Comle. 75003 Parîs. Tél : 01 47 27 62 61 • Scénario : MiChel Such •
Image : Palrick Jan • Montage : Jean-Bernard Bodis • Son : Michel Villain • Musique : Pierre-Olivier Such
• Interprétation : Elizabeth Kaza. Serge Lhorca, Marie Lenoir • Filmographie : Eli Fat Fat (1990). Vagues ·
à râme {19921 orange amère (LM. 1996).
En 1996, à Paris, au 23 rue des Francs-Bourgeois, Jeanfl6 et Lucien vivent dans l'écoute d 'André, leur
jeune voisin de palier, qui prépare une audition de ·rAvare• de Molière.
Une belle nuit de fête
Lionei Epp
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 28'
Réalisation : Lionel Epp. 52 rue Montcalm, 75018 Pans. Tél: 01 46 06 52 35 • Production : Lazennec Tout
Court, 5 rue Oarcet, 75017 Paris. Tél : 01 53 04 41 211 Fax : 01 44 90 02 92 • Scénario : Uonel Epp • Image :
Malhieu Poirot-Oelpech • Montage : Annie Marciniak • Son : François Maure! • Musique : Morphine
• Interprétation : Jean-Noël Broulé, Guilaine Londez. Stéphane Boucher. Cécile Mazan • Filmographie :
Ricky Ford •Encore• (1991). Au-delà (1991), Le Temps des cerises (1994).
Ovand on est jeune médecin frais émoulu et qu'on se VOit conf~er sa première nuit d e garde au service des
urgences déserté pour cause de réveillon, on est en droit d'étre fébrile.
~anorama
trançais
2
Samedi 14 juin à 20h (Epinay-sur-Seine)
Dimanche 15 juin à 20h15 (Pantin)
Mardi 17 juin à 22h15 (Pantin)
Jeudi 19 juin à 20h (Bagnolet)
Une place au soleil
Olivier de Plas
1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 17'
Réalisation : Olivier de Plas c/o Agneray, 72 Bd Barbès. 75018 Paris. Té1 : 01 42 59 46 31 • Production : Les Films
du K1osque. 55 rue de Rivoli, 75001 Paris. Tél : 01 44 88 26 75 1 Fax : 01 44 88 26 76 • Scénario : Olivier de
Plas • Image : Jean-Louis Padis • Montage : Guillaume Germaine • Son : Régis Leroux • Musique :
Christophe Masclet • Interprétation : Hervé Jouval, Jean-Michel Cannone. Delphine Lalizout, Alexandre Fréty.
Eric Tavernter. Jacky Lemonnier • Filmographie : premier film.
Un entretien d'embauche dans une zone d'activités commerciaU!s qui tourne mal, pour ~rie, jeune diplômé
d'une écoH3 de commerce.
Argent liquide
Aaron Fernandez
1997 • 35mm • 1,66 • couleur • 6'
Réalisation : Aaron Femandez, 29 rue Danielle casanova. 75001 Parts. Tél : 01 40 15 04 'Z1 1 Fax : 01 42 36 5117
• Producti on : G.R.E.C.• 1<~ rue Alexandre-Parodl 75010 Paris. Tél : 01 44 89 99 99 / Fax : 01 44 89 99 94 •
Scénario : Aaron Femandez • Image : Thomas Uégeard • Montage : Alexandra Strauss, Aaron Femandez
• Son : Pierric Guennegan • Musique : Frédéric Mezel • Interprétation : Pierre-OliVIer Monas. Jean-Marie
Lardy • Filmographie : Le Partage des eaux (1996).
Mathieu travaille dans le vestîaire d 'un théâtre. If lui est interdit de prendre des pourboires. Malgré la
présence de son patron, Mathieu tentera de prendre l'argent que lui offrent les spectateurs à la fin du
spectacle.
Il y a des journées qui mériteraient
qu'on leur casse la gueule
Alain Beigel
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 28'
Réalisation : Alain Beige!. 220 bis rue des Pyrénées. 75020 Paris. Tél : 01 43 49 62 66 • Production : Magouric
Productions. g rue de Clignancourt. 75018 Paris. Té1 : 01 42 52 24 34 1 Fax : 01 42 52 35 48 • Scénario : Alain
Betgel • Image : Luc Pagès • Montage : Anne Klotz • Son : Frédéric de Ravignan • Musique : Laurent Coq
• Interprétation : Alain Beige!, Alain Fromager, Bruno Solo. Adrienne Pauly. Laurent Olmedo •. Filmographie :
premier film.
Trois copains se débrouillent comme ils peuvent à Paris. Dans une seule et méme journée.
un orage de tuiles va leur dégringoler dessus et sérieusement éprouver leur capacité de résistance.
Le Ressac
Thierry Aguila
1996 • 35mm • 1,66 • couleur • 13'
Réalisation : Thierry Aguila c/o Gloria Films Production • Production : Gloria Films Production. 81 rue Réaumur,
75002 Paris. Tél : 01 42 21 42 11 • Scénario : Thierry Aguila • Image : Philippe Théaudière • Montage : AnneMarie Leduc • Son : Christian Philippon, Maxime Gavaudan • Interprétation : Patrick Bosso, Roland Marchisio.
Joêl Gantona. Mario Albano. Antoine Muccio • Filmographie : Ma grand-mère fait du vélo.
Deux frères, en cherchant à maquiller un accident, se retrouvent coupables d'un crime qu'ils n'ont pas commis.
Liberté Chérie
Jean-Luc Gaget
1996 • 35mm • 1,66 • noir et blanc • 28 '
Réalisation : Jean-Luc Gaget. 22 rue du Faubourg du Temple. 75011 Paris. Tél : 01 49 23 02 05 • Production :
Magouriic Productions, g rue de Clignancourt, 75018 Pans. Tél : 01 42 52 24 34 1 Fax : 01 42 52 35 48
• Scénario : Jean-Luc Gaget • Image : Luc Pagés • Montage : Jacqueline Mariani-Deluze • Son : Cyril
Moisson • Musique : Gérard Tonkian • Interprétation : Alain Beigel, Estelle Larrivaz, Zinedine Soualem. Thomas
Chabrol, Daniel Ceccaldi, Eric Bonicatto. Matthieu Poirot -Oelpecll • Filmographie : Le Perroquet des îles (1983),
Douce France (1986), Les Petits porteurs (1989), Se pendre à son cou (1993), Le Bus (1994). La Fenêtre ouverte (19g5). Après le bip (1996), Liberté Chérie (1996).
lsmaél est mime, sa spécialité est la statue, et il fait cela mieux que personne. Depuis quelques temps,
il fait la Statue de la Liberté, pourquoi alors se sent-Hde moins en moins fibre ?
Matthias
Müller
1
Matthias Müller, les résonn ances
de l'intime
L'intérêt que l'on porte à l'œuvre d'un artiste
oscille toujours entre reconnaissance et d écouverte. On repère plus facilement peut-être
le connu ou ce que l'on sait déjà de son travail;
de là aussi les tentatives de classements,
les références à d'autres artistes, à des mouvements. On verrait ainsi volontiers Matthias Müller
dans la catégorie "cinéma expérimental'; cet
ensemble aux contours mal définis, qualifié
parfois "d'avant-garde'; projeté essentiellement
dans les musées, dont l'histoire s'est déroulée
parallèlement à celle du "vrai" cinéma, celui qui
raconte d es histoires et qui a fasciné les foules.
Oublions pour
un~
fois ces distinctions qui
bornent plus le regard qu'elles n'éclairent.
Prenons d'abord en compte la trajectoire de
Matthi as Müller. Il est né en 1961 à Bielefeld
(Allemagne), a poursuivi des études de lettres
complétées par les Beaux-arts à la Braunschweig
School of Art. Au début des années 80,
l'Allemagne a connu une forte production de films
en super 8 et des cinémas et des festivals qui
les diffusaient. Matthias Müller appartenait alors
à un groupe qui a tenté de mettre en place une
diffusion alternative pour les films de ce format.
Si les raisons de ce choix ne sont pas dénuées
d'une volonté d'opposition, elles relèvent surtout
d'une nécessi té. "Je ne serais pas capable, nous déclara un jour Matthias Müller, de parler de moi d'une façon authentique dans un autre
langage que celui que j'ai choisi': Le super 8 est par excellence le format du journal intime, forme auquel certains films du réalisateur allemand
s'apparentent. Mais ce moi dont il est question ne relève pas de l'introspection, c'est un moi-regard, un moi qui est comme une plaque sensible
aux vibrations du monde, un moi flottant entre réminiscences et rêveries.
Contrairement à d'autres cinéastes ou plasticiens, Matthias Müller ne développe pas son travail selon le principe parfois trop confortable de
la série. Il semble au contraire - et le dit lui-même - faire chaque film en partie contre le précédent. Ainsi, évoquant Home Stories (admirable
montage de plans empruntés à des films classiques hollywoodiens), il explique qu'il avait alors besoin de passer à un travail plus anonyme après
Aus der Ferne, consacré à son ami et ex-amant mort du sida. En même temps, ce film très personnel inclut du found footage (on appelle ainsi
l'emprunt plus ou moins intensif de plans de films réalisés par d'autres). Tous ses films sont hantés par la mémoire, les échos et traces du passé.
Le cinéma se conjugue le plus souvent au présent, il présentifie ce qui se trame sur l'écran. Avec Matthias Müller, cela a d éjà eu lieu.
On le comprend plus aisément si on sait qu'une bonne partie de son travail se joue au moment du montage. Ses films ne sont pas la mise
en images d'idées préétablies mais le résultat de la découverte progressive du cinéaste de ce qu'il filme au moment du tournage, puis, au
montage, de ce qu'il a filmé. La forme définitive du film se constitue peu à peu et. à l' arrivée, peut ne ressembler que très lointainement avec
l'envie qui l'a déclenché. C'est dire combien l'art de Matthias Müller relève d'abord d'une approche sensible de la matière filmique, découvrant,
suscitant des résonnances, des rimes plastiques, des univers sonores et visuels envoutants.
f
Mais la beauté- évidente au premier regard -de ses films ne nous toucherait pas autant si elle se réduisait à ses séductions visuelles. D'abord,
ses images puisent leurs forces dans une proximité frémissante à la matière (peau, chair, sécrétions, liquides, tissus, plantes, chaleur; caresses ...},
dans son intime singularité; ce lait ou ce sang qui s'écoule, ce vin qui est bu, avant d 'être une composante narrative ou l'invitation à une lecture
symbolique ou onirique, sont d'abord ce lait, ce sang (son simulacre), ce vin tels que la caméra les a filmés lors d'un moment précis, unique.
La relation entre moment singulier, intime et comportements génériques, entre individu et espèce est d'ailleurs au cœur du cinéma de Matthias
Müller. Non pas comme une thèse, une question, mais comme un motif, un ressort poétique qui fait que chacun de ses films, sans jamais
se dévoiler pleinement, en une mystérieuse alchimie, sait à merveille s'adresser à tous et à chacun.
J acques Kermabon
J
"
Matthias
Müller
Vendredi 20 juin à 20h
en présence du réalisateur
Sleepy Haven
1993 • 16 mm • couleur • 15'
Scénario et montage : Matthias Müller • Son et
Musique : D1rk Scheafer • Interprétation : D1rk
Schônbohm. M1ke Hoolboom. Dupek, Armm
Christen, Martin Sche1be. Felk:rtas Jacobsen
"La mer se soulevait en longues lames
languissantes, telle la poitrine d'un dormeur.
Montant et s'abaissant sans cesse, elfe méfait des
millions de reflets, d'ombres, de songes noyés et
de rêveries~ Joseph Conrad.
Aus der ferne The Memo Book
1989 • 16 mm • couleur • 28'
Scénario, image, montage : Matthias Müller • Son et Musique : Dirk Scheafer • Interprétation : Matthias
Müller. Mike Gembus.
Un triste adieu à un ami mort du SIDA et une tendre chanson sur l'affaiblissement, la mort et le départ.
Sternenschauer Scatterings Stars
1994 • 16 mm • noir et blanc • 2'
Scénario, image, montage : MatthiBS Müller • Son
et Musique : Dirk Scheafer • Interprétation : Dirk
Schônbohm. Mike Hoolboom. Dupek, Armin
Christen Martin Scheibe.
Scattering stars est un hymne à la lumière, un film
scintillant qui déroule son sujet avec frénésie dans
une luminosité chatoyante.
Alpsee
1994 • 16 mm • couleur • 15'
Scénario et montage : Matthias Müller • Son et
musique : Dirk Schaefer • Interprétation : Christina
Essenberger. Victor Helpap.
Une enfance dans les années soixante. Un cœur
bat dans un tiroir. Des voix pleuvent sur la ville. Un
arbre pousse sur la planète Mars. C'est un
miracle...
Pensao Globo
Home Stories
1990 • 16 mm • couleur • 6'
Scénario et montage : Matlhias Müller • Son et musique : Dirk Schaeter.
Divers extraits de mélodrames hollywoodiens des années 40 et 50 tissés en une chorégraphie de regards
et de gestes.
1997 • 16mm • couleur • 15'
Scénario et montage : Matthias MCrUer • Son et
musique : Dirk Schaefer • Interprétation : Heiko
Dupke.
Un homme fait face à sa mort prochaine. Il part
pour ce qu'il considère comme son dernier
voyage et se retrouve à Lisbonne, au "Pensào
Globo; d 'où il erre sans but au cœur de la ville.
Jan Svankmajer
Un agent secret du principe de p laisir
L'œuvre de Jan Svankmajer entrouvre une trappe sur un monde où se
mêlent le foisonnement le plus débridé et la cohérence la plus rigoureuse.
Ce qui s'avance là est le fruit d'une nécessité impérieuse, d'une sorte
de commande obsessionnelle, qui dépasse de beaucoup les simples
questions de forme ou d 'esthétique. Un monde souterrain creuse ses
galeries jusqu'aux strates profondes de l'enfance, là où la sensibilité ancre
ses racines les plus tenaces : monde de terreurs et de jeux, d'humour et
de cruauté, d'inventions et de destructions, de mensonges tout aussi bien
que de découvertes. D'où probablement le malentendu, la réduction de
ce monde aux simples caractéristiques d 'un remarquable cinéma d'animation.
Marionnettiste, metteur en scène de théâtre, graveur, céramiste, collagiste, inventeur d 'objets et de machines, expérimentateur inlassable,
Svankmajer acc;umule des moyens d 'expression, non par versatilité,
mais pour mettre à nu le fonctionnement du désir. Avec tout le sérieux
que l'enfant met pour se défendre des quelques monstres intimes qui
pourraient l'anéantir, Jan Svankmajer opère à vif : "L'essence de mon
travail créatif est un modèle intérieur constitué à la fois d'éléments conscients et inconscients. Tout comme les anciens alchimistes, je distille continuellement l'eau de mes expériences issues de mon enfance, de mes obsessions, de mes manies, de m es anxiétés. •
Sa référence explicite à l'alchimie est consubstantielle à sa démarche. Dès le début des années soixante apparaît l'influence du Maniérisme, lequel
à Prague, sous le règne de Rodolphe Il, fut fortement imprégné par l'hermétisme. On la retrouve dans ses premiers films les matériaux ou les objets
s'y animent d'une énergie propre, conformément aux préceptes de l'alchimie : "les objets ont une vie interne. En accord avec les sciences hermétistes, je crois à la conservation d'un certain contenu dans les objets que les gens touchent alors qu'ils sont dans des conditions d 'extrême sensibilité. • Le peintre Arcimboldo le fascine par ses portraits anthropomorphes. Jeux de Pierres, Possibilités de dialogue, Flora, portent son signe,
mais aussi les moulages et les céramiques qu'il réalise avec sa femme et dont il emplit les moindres recoins de son ' palais idéal' à Stankov.
Dès lors, on ne peut plus regarder les films d'animation de Svankmajer de la même façon. Ce qui détermine le choix de cette technique particulière c 'est bien la volonté de donner une "âme", c'est à dire d'animer ce qui semble être sans vie.
Son travail sur les forces inconscientes, ses expérimentations sensibles, son attrait pour une certaine connaissance ésotérique, devaient le
conduire à prendre contact avec les surréalistes. En 1970 il rejoint le gr6upe de Prague constitué autour du poète et théoricien Vratislav
Effenberger. En 1968, avec le printemps de Prague, le groupe jusqu'alors forcé à la clandestinité à cause de ses positions anti-staliniennes, a
connu un regain d'activité. Pour Svankmajer comme pour son épouse Eva, poète et peintre, une nouvelle période commence. L'énergie qu'il avait
mise dans son œuvre personnelle, se trouve décuplée par les travaux collectifs et l'apport théorique d 'Effenberger. Victimes de la "normalisation", les surréalistes tchèques publient dans les revues des autres groupes. Svankmajer publiera certains scénarios inédits dans le Bulletin de
Liaison Surréaliste (Paris), dans Le La (Genève) ou dans Dunganon (Ùrkelljunga).
Mais plus que le c inéma, ce qui va l'occuper alors c 'est le tactilisme, découvert fortui tement en 1974, après une expérimentation collective. Il en
devient et le théoricien et l'infatigable promoteur. Il y voit la meilleure façon d'échapper à l'esthétisme et surtout le moyen d 'exprimer certaines
émotions venant de l'enfance, car "ce/a a été notre premier contact avec Je monde, avant même que nous puissons le voir, l'entendre ou Je goûter:·
De 1972 à 1979, période durant laquelle on l'empêche de tourner, il multiplie les expériences tactiles.
En 1980, on lui permet de refaire du cinéma. Tout naturellement, il introduit les résultats de ces expériences dans ses films, comme dans La Chute
de la Maison Usher. Dans son dernier long métrage Les Conspirateurs du plaisir, il fait expérimenter par l'un de ses personnages les objets tac-
tiles érotiques, fabriqués en 1976, ou la machine "ipsatrice"(J qu' il n'a pas manqué d'essayer sur lui-même.
Il n'y a donc pas de séparation entre les nombreux domaines de sa création, pas plus qu'entre sa vie et son œuvre qui agissent en constants
'vases communicants". Les trouvailles issues des expériences, des jeux, des enquêtes réalisés au sein du groupe surréaliste donnent lieux à
des créations personnelles. Ainsi, le scénario du film La Morphologie mentale illustrant ses réponses à une enquête sur les souvenirs de la petite
enfance. Ainsi et surtout son travail avec Eva Svankmajerovâ, telles les céramiques qu'ils réalisent sous le pseudonyme de E.J. Kostelec, ou la
machine infernale dans Le Pendule, le puits et l'espoir, les décors d'Alice, les poupées de chiffon dans Les Conspirateurs du plaisir. Loin de se
tarir cette volonté de faire passer la richesse collective au cœu r même de l'expression et de la subjec tivité du créateur, se renforce. Dans
Otesanek, long métrage en préparation, Eva ~ankmajerovà a une part de réalisation accrue.
Marie-Dominique Massoni et Bertrand Schm itt
Jan
~vankmaje r
Carnaval Svankmajer
Est-ce le Diable qui tient les fils qui nous remuent ? Dans notre existence quotidienne, nous accomplissons sans y penser tant d 'actes automatiques, que d'aucuns subodorent un esprit malin s'insinuant derrière nos moindres actes et inspirant nos plus menus propos. Né et résidant à Prague la
cité du Golem, opérant dans l'ancien quartier des alchimistes, Jan Svankmajer, imagier singulier,
traque les turpitudes de l'imprévisible sous les jupons de la fiction, et les arcanes d' un au delà {ou
d'un en deçà) de la raison par delà les oripeaux de la perception. Héritier de la Bohème baroque,
compagnon des surréalistes tchèques, moins soucieux de badigeonner les bâtons flottants de
l'imaginaire de couleurs convenues, que d 'empoigner la rude réalité avec des matériaux bruts, ce
maître artisan - tout autant peintre, sculpteur, graveur, décerveleur - s'acharne à extirper ses
propres fantasmes avec les armes de l'humour noir.
Homme de théâtre {de marionnettes) autant que familier des techniques de la caméra, son premier
film, Le Dernier truc de Monsieur Schwarzewald et de Monsieur Edgar (1964), était la transposition
d 'une pantomime à l'écran {deux pseudo-automates rivalisant de jongleries et démembrements en
musique). Autre moment musical, J.S. Bach : Fantaisie en sol mineur (1965) se déroule en noir et
blanc, à travers les corridors sombres et le long des murs fissurés d'un édifice, avec échappées
vers la lumière. Dans une cantate caillouteuse (Jeux de pierres, réalisée la même année), outre
divers galets, quartz et agates, déboulant {cadence goutte à goutte) d 'un robinet dans un seau, des
gravats anthropomorphes se bécotent, se déglutissent et se recrachent à qui mieux mieux, préludant aux épique embrassements {à bouffe que veux-tu) d'un fameux tournoi : Les Possibilités du
dialogue {1982) qui vaudront une durable notoriété à son auteur. Des guerriers constitués de bric et
de broc (batterie de cuisine contre produits potagers, arcimboldesquement assemblés) s'affrontent
et se fondent en de multiples métamorphoses, de bouillie limoneuse en gladiateurs en pâte à
modeler qui se dévorent avec voracité, échangeant objets hétéroclites et tournioles. Les deux
(vrais) convives de Nourriture trompent leur faim en grignotant leurs couverts, puis découpent leurs
cravates et chemises, ingérant caleçons et pantalons, engloutissent la nappe et débitent la table,
avant de se bouffer le nez. Cette satire à peine voilée du régime en place, conçue dans les années 70,
ne fut menée à bonne fin qu'en 1992, deux ans après La mort du stalinisme en Bohème, déboulonnage en modelages animés acclamé et couronné dans maints festivals. Si le duo est diversement décliné, ainsi que les affres de l'alimentation chez l'auteur de la Chair amoureuse' - (Meat Love ,1989)
un amuse-gueule réalisé pour MTV dans lequel deux tranches de boeuf fraichement découpées
entament un langoureux tango a11ant de forniquer dans la farine, puis de rissoler dans la poêle - les
terreurs enfantines {la descente dans La cave , 1982), et les angoisses de l'enfermement sont également des thèmes récurrents. Dans Obscurité, lumière, obscurité (1989), un self made man se
construit en se modelant membre à membre, des parties basses à la calebasse, avant d'hiberner,
en position foetale, dans sa chambrette.
Jan le polyvalent hors normes, auteur de plusieurs longs métrages, ne propose aucune grille de
décryptage de ses énigmes : "Mes films ont plusieurs sens et je préfère qu'ils inspirent le spectateur afin qu'il se serve de sa propre symbolique pour les
interpréter'~
Ses œuvres n'en ont pas
moins inspiré divers cinéastes, des frères Kay, qui ont réalisé, en 1984, The cabinet of Jan
Svankmajer, {pour Channel Four), à John Lasseter, autre fan de Jan qui s 'est entiché des couvées
composites (batraciens-crustacés emperruqués, oisillons-squelettes), de l'étrange bestiaire d'Alice,
au point de leur emprunter l'idée d'hybridation pour construire une galerie tératologique de jouets
détruits et reconstitués à la convenance d'un vilain garnement : l'un des morceaux de bravoure de
Toy Story, dernier cri de l'imagerie de synthèse {Disney-Pixar).
Au clinquant de la simulation synthétique, notre artisan prométhéen préfère se colleter à de vraies
personnes, de vraies poupées , voire de vrais objets trouvés sur son chemin, ébréchés, défraîchis
peut-être, mais "chargés" d'émotions. •Je laisse toujours les choses ou les objets que j'utilise dans
mes films parler le plus possible d'eux-mêmes, plutôt que de leur imposer mes propres pensées".
Objets inanimés, avez-vous donc une âme? A l'inverse, les bipèdes ambulants, dirigés par ce
maître manipulateur. ont plus souvent des allures de fantoche.
M ichel Roudevitch
..
Jan Svankmajer
1
Sam edi 14 juin à 20h15
en présence du réalisateur
Lundi 16 j uin à 20h15
Chair amoureuse
Zamilované maso
1989 • 35mm • couleur • 1 •
Scénario : Jan Svankma,er • Animation : Bedrich Glaser • Image : Svatopluk Maly • Montage : Mane
La Chute de la maison Usher
Zernanovâ • Production : MTV 1 Nomad films 1 Koninck international.
Deux côtelettes dansent sur un air de samba.
Spot réalisé pour MTV.
Zanik domu Usherû
1980 • 35mm • noir et blanc • 15'
Scénario : Jan ~vankmajer d'après Edgar Allan Poe
• Animation : Bedrich Glaser. Jan ~vankmajer
• Image : M1loslav Spâla • Montage : Helena
Leoduskovâ • Musique : Jan Klusâk • Production :
Kràtky Film Praha 1 Studio Jiri Trnka.
La nouvelle d 'Edgar Allan Poe a inspiré te
réalisateur qui a réussi a créer 15 minutes
d 'horreur. en utilisant une combinaison de
techniques : prises de vues en extérie ur et cinéma
d 'animation. La voix monotone, irrésistible du
narrateur décrivant le terrible et tragique destin de
la maison Usher ~st parfaitement complétée par
/'atmosphére lugubre.
Une semaine tranqu ille à la
maison
Tichy tyden v dome
.....
1969 • 35mm • couleur • 13'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Zdenek
Sob • Image : Svatopluk Mafy, Karel Suzan
• Montage : Helena Lebduskovâ • Interprétation :
Vâclav Borovicka • Prod uct ion : Kralky Film Praha 1
StudiO Jiri Trnka.
A la manière d 'un voyeur parcourant une cave
labyrinthique, on se trouve face à des
combinaisons d 'images et de sons associés de
manière abstraite, de sorte qu'il est impossible de
prévoir quoi que ce soit sur la suite des
événements.
Le Puits, le pendule et l'espoi r
Kyvadlo, jama a nadeje
1983 • 35mm • noir et blanc • 15'
Scénario : Jan Svankmajer d'après Edgar Allan Poe et Viliers de l'Isle Adam • Animation : Bedrich Glaser
• Image : Miloslav Spâla • Montage : Helena Lebduskovà • Interprétation : Jan Zécek • Production : Kratky
Film Praha 1 Studio Jiri Trnka.
Décrit de manière sugestive la souffrance de l 'homme et son espoir de rédemption. Jan Svankmajer
combine de façon experte le récit éponyme d 'Edgar Allan Poe et l'Espoir de Villi ers de l'Isle Adam, histoire
d'horreur classique. située durant la période de l'Inquisition.
La Cave
Do pivnice (Do sklepa)
1982 • 35mm • couleur • 15'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Zlabca \lejchodSi<à • Image : Juraj GaJvanek • Montage : Peter
<1111111
Benovsky • Interprétation : Monika BaiO·Cabancwa. Olga Vronskà. Alexander Letko • Production : Slovenské
f1lmovâ rvorba Bratislava.
Inspiré par des souvenirs d 'enfance du réalisateur, La Cave évoque la peur enfantine de se retrouver dans
l'endroit sombre et p eu accueillant que peut être une cave : une fillette descend seule à la cave, elle
décowre alors un monde souterrain pour le moins étrange.
Et cetera
1966 • 35mm • couleur • 7'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Vlasta Pospisilovâ. Jan Adam • Image : Jirf Safâr • Montage : Helena
Lebduskovâ • M usique : Zdenek Liska • Production : Krâlky Film Praha 1 Sludio Jirf Trnka.
Trois épisodes, Les Ailes, Le Fouet et La Maison ; le film décrit trois cercles victeux et témoigne de l'effort
vain de l'homme pour rompre le cours de son propre destin. Dans l'épisode intitulé Le Fouet, un homme
fou9tte un animal. Puis les r6/es s'inversent et ainsi de suite ...
v
Jan Svankmajer
2
Samedi 14 juin à 18h
Lundi 16 juin à 22h15
'
Jeux de pierres
Spiel mit Steinen
1965 • 35mm • couleur • 8'
Scénario, animation, montage : Jan &.rankma)er
• Image : Peter Puluj • Production : Studio A linz.
L'étrange ballet des minéravx svrgis d'un robinet
démoniaque.
Pique-nique avec Weissmann
Picknick mit Weissmann
1969 • 35mm • couleur • 13'
Scénario, anim ation et montage : Jan Svankmajer
~ • Image : Peter Puluj • Production : Studio A Linz.
Dans une prairie, autovr d 'une armoire, des objets
libérés de J'e mprise de l'homme, en profitent povr
se distraire.
Jabberwocky
ou !es vêtements de paille
d'Hubert Paglia
..,.
Zvahlav aneb Saticky Siameného Huberta
1971 • 35mm • couleur • 13'
Scénario : Jan Svankmajer • A nimation : Vlasta
Pospisilovâ • Image : Boris Baromykin • Montage :
Helena Lebduskovâ • Musique : Zdenek Liska •
Production : Krâtky Film Praha pour Western \"Joods
Studio.
De vieux jouets d 'enfants sont utilis és ironiquement.
J.S. Bach : Fantaisie en sol
mineur
J.S. Bach : Fantasia g-mo/1
1965 • 35mm • noir et blanc • 10'
Scénario et animation : Jan Svankmajer • Image :
Svatopluk IVIaly • Montage : Milada Slâdkovâ
• Musique : J.S. Bach • Production : Krâtky Film
Praha.
Ce documentaire de Jan Svankmajer est une
tentative de film synthétique qui combine
La Mort du stalinisme en Bohême
l'approche musicale et artistique, avec l'intention
Konec stalinismu v Cechach
d 'amt:ner le spectateur a une contemplation
1990 • 35mm • couleur • 10'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Bedrich Glaser • Image : Svatopluk Maly • Montage : Marie
phHosophique de la vie.
Zemanovâ • Production : BBC 1 Nomad Rlms.
L 'histoire de la Tchécoslovaquie d 'après-gverre, en dix minutes, commence avec le libérateur Staline, qvi
soviétise la Bohème en y introdvisant un dirigeant tout droit sorti de ses entrailles. La question en svspens
à la fin est de savoir si les "entrailles" de Staline pourront être touf6urs aussi fertiles en 1990 ?
Nourriture
Jfdlo
1992 • 35mm • couleur • 17'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Bedricl1 Glaser • Image : Svatopluk Maly • Montage : Marie
Zemanovâ • Interprétation : Ludvik Svâb, Josef Foafa, Jan Kravs, Pavel Marek. Karel Hamr • Production :
Channel 4 1 Heart of Europe /Koninck international 1 Krâtky Film Praha.
Protestation contre d'un côte la faim et de l'autre le gaspillage insensé. Ces devx extrêmes mènent
inexorablement a l'auto-destruction.
El
Jan Svankmajer
3
<1111111
Samedi 14 juin à 20h15
Vendredi 20 juin à 20h15
Histoire naturelle (su ite)
Historia naturœ (suita)
1967 • 35mm • couleur • 9'
Scénario, animation : Jan Svankmajer • Image : Zdenek Sibrava • Montage : Milada Sadkovâ • Musique :
Zdenek Uska • Production : Krâtky Film Praha.
Histoire natureHe, (suite), examine, chapitre par chapitre, la vie animale, du moHusque à l'homme, de
manière sensible et philosophique, par la réflexion sur l'intervention destructrice de l'homme dans le
royaume de la nature organique.
Le Jardin
Zahrada
1968 • 35mm • 'noir et blanc • 19'
Scénario et dialogues : Ivan Kraus • Image :
Svatopluk Maly • Montage : Milada Slâdkovâ
• Costumes : Eva Svankmajerovâ • Interprétation :
Jiri Hâlek, Ludek Kopnva, Mila Myshl<ovâ, Vâd av
Borovicka, Frantisek Husâk • Production : Krâtky
Film Praha.
Un homme érig e une haie formée de personnes
dont il cannait les péchés. C 'est la critique de la
supériorité de l'individu sur les autres, et de
l'utilisation des personnes moralement faibles.
...
Les Possibilités du dialogue
Moinosti dialogu
1982 • 35mm • couleur • 12'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Vlasta Pospisiovâ • Image : Vladimor Malik • Montage : Helena
Lebduskovâ • Musique : Jan Klusâk • Production : Krâtky Film Praha 1 Studio Jirî Trnka.
Deux personnages inspirés des peintures d 'Arcimboldo, deux visages d 'argile et deux bustes d 'amoureux
en argile forment un "triptyque génial et impitoyable sur la non-compréhension".
"Que de batailles ! Avec toute l'ironie mise par l'auteur dans les matériaux choisis, dans les gags
surréels •. (Lorenzo Code/fi, Positif n • 272).
Jeux virils
<1111111
Muznéhry
1988 • 35mm • couleur • 12'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Bednch Glaser • Image : Miloslav Spala • Montage : Vera Benesovâ
• Interprétation : Miroslav Kuchar • Production : Krétky Film Praha 1 Studio Jirl Trnka.
Une vision humoristique du football qui ressemble plus à une dure bataille qu'à un jeu sportif.
La fin (la victoire), justifie les moyens. Une satire des fans de footbaH.
L'Appartement
Byt
Obscurité, lumière, obscurité
1968 • 35mm • noir et blanc • 12'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Zdenek
Sob • Image : Svatopluk Maly • Montage : Hana
Musique
Zdenek
Liska
Walachovâ
Interprétation : Ivan Kraus. Juraj Harz
• Production : Krâtky Am Praha
Un homme se trouve aux prises avec /es objets,
tous rebelles à l'usage normal que l 'on attend
d'eux. Une réflexion sur l'aliénation ou comment
/es objets finissent par attaquer l'homme, tant que
celui-ci n'a pas déclaré ou signifié sa propre
défaite.
Tma - svetlo - tma
1989 • 35mm • couleur • 8'
....
Scénario: Jan Svankmajer • Animation: Bedrich Glaser • Image: Miroslav Spâla • Montage: Vera Benesovâ
"'''''"''"=;.:·"'·'·"'~"
• Production : Krétky Film Praha.
A partir d 'une boule de pâte à modeler, un homme se construit lui-même, membre après membre, dans
une maison miniature : il y reste coincé. Une allégorie de l'emprisonnement.
Jan Svankmajer
4
Samedi 14 juin à 22h15
Vendredi 20 juin à 22h15
Le Dernier truc de M r. Schwarzwa ld et de Mr. Edgar
Posledni trik pana Schwarcewaldea a pana Edgara
1964 • 35mm • couleur • 12'
Scénario : Jan Svankmajer • Image : Svatopluk Maly • M ontage : M lada Slâd-<ovâ • Musiq ue : Zdenèk Sikola
• Interprétation : Juraj Herz, Jiri Prochazka, Blanka Vrbeckâ. Eva Stenkmarerovâ • Production : Kràtky Rlrn
Pra ha.
Deux pièces d 'échecs s 'affrontent, jouent à qui est le plus fort : chacune extrait de ses viscères, de sa tête
de bois, des violons, des scarabées, des images du Xl)(6 siècle, un bazar infini d 'objets trouvés ... selon
l'accumulation surréaliste du "catalogue".
La Fabrique
de petits cercueils
Rakvickarna
1966 • 35mm • couleur • 10'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Bohuslav
Sramek • Image : Jirf Safâr • Montage : Hana
Walachova, Helena Lel)duskova • M usique :
Zdenek Liska • P'r oduc tion : Krâtky Film Praha 1
Studio Jirf Trnka.
Le véritable visage des marionnettes ... Polichinelle
et Bajazzo se tendent des traquenards, se battent. ....
clouent des cercueils, se piquent des pieux dans
le cœur. Duel fata l dont même le public ne sortira
pas indemne. Sauf un hamster...
Don Juan
Don Sajn
1970 • 35mm • couleur • 31 '
.... Scénario et animation : Jan Svankmajer d 'après un thème du théâtre popula1re de marionnettes • Image :
5vatopluk Maly • Montage : Milada Slâdkova • Mu sique : Zdenek L1ska • Interprétation : Vitezslav Kuschmitz,
Jose f Podsednik, Miroslav Krajnfk, Miroslava Vofkovâ • Production : Krâtky Film Praha.
C'est un film d'horreur, où ne manquent ni l'amour. ni/a jalousie, ni les meurtres. Inspiré du théâtre
baroque de marionnettes tchèque.
Le Château d 10trante
Otrantsky zamek
1973-79 • 35mm • couleur • 17'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Xenie Vacreckovâ, Karel Chocholin • Image : Jiri Salàr • Montage :
Helena Lebduskovâ • Musique: Zdenek Liska • Production : Krâtky Film Praha 1 StudiOJiri Trnka.
Film inspiré du premier roman "gothique • d 'Horacio Walpola. L'histoire, racontée sous une forme ironique
quasi documentaire, reconstruit un événement réel survenu il y a longtemps. Le film est dédié à tous /es
chercheurs qui ont basé leur vie sur une mystification.
Le Journal de Léonard
LeonardÜv denik
1972 • 35mm • couleur • 11 '
Scénario : Jan Svankma1er • Animation : Vladtmir Kladiva. Karel Chocholin • Image : Jiri Safàr • Montage :
Helena Lebduskova • M usique : Zdenek L1ska • Production : Kràtky Rlm Praha 1 Studio Jiri Trnka 1 Corona
Cinematografica Roma.
Réminiscence artistique sur le thème de la vie de l'homme. la jeunesse et la vieillesse, inspirée par le travail
du peintre italien Léonard de Vinci ; le film combine des vues d 'archives et une animation des peintures de
Léonard de Vinci.
Another Kind of Love
Jiny druh lasky
1988 • 35mm • noir e t blanc • 4'
Scénario : Jan Svankmajer • Animation : Bednch Glaser • Image : Svatopluk lvlaly • Montage : Marie
Zemanova • M usique : Hugh Cornwell • Production : Virgin Records 1 Nomad Films 1 Koninck International.
Vidéo clip pour l'ex-chanteur des Stranglers.
....
CAHIERS
GINEMA
Offre spéciale
Réservée aux participants
au Festival du court métrage « Côté court
»
Pour 30 francs, jugez
de votre accoutumance aux Cahiers du cinéma
en recevant les 3 prochains numéros.
CAHIERS
GINEMA
LE CARRÉ D'AS DUPALMARÈS:
CIWfiNE, KIARDSTAMI
IMAMURA, WONG KAR·WAI
CHRONIQUES CANNOISES :
THÈMES ET EHJEUX
514
EASTWOOO, FERRARA,
FERREIRA BARBOSA,
GUÊDIGUIAN, HANEKI, OUVEIRA,
POIRIER, ClAIRE SIMON,
ENQ~ÈTE: MULTIPLEXES,
Jn:" 07
OPERATION DANGER (1)
Abonnement d'essai*
Oui, je désire
recevoir les trois
prochains numéros
des
Cahiers du cinéma
pour30F.
NOM L~l~~~~~~~~~~~~~~~~
PRÉNOM ~
1 ~~~~~~~~~~~~~~
AD RES S E L,._
l -'---.JL___L__.I--=-· ~-L-1..---'-----'---...J'-'--___.!__...L._____l__J
1
1
1
1
1
1
1
COMMUNE ~1~~~~___.__~~___.!__~~~·
CODEPOSTAL ~
I ~I_.I~I~I___.__~~~~~~__J
BUREAU DISTRIBUTEUR
0 CHEQUE BANCAIRE
0 CHEQUE POSTAL
hdletin d 'abon ne ment à retourner aux : Cahiers du cinéma 9, Passage de la Boul e-Blanche 7501 2 Paris
Ciné Jeunes
On peut s' interroger sur l'opportunité
d'emmener les enfants au cinéma alors
que tout le monde s'accorde à dénoncer
l'emprise grandissante de l'image dans leur
quotidien, notamment par le biais de la
télévision. Paradoxalement, il nous semble
justement que la place du cinéma est plus
que jamais primordiale. Car ce n'est pas
l'image en soi qui est néfaste, ce sont
certaines catégories d'images, qui proposent
une vision ciu monde standardisée, sans
aucun souci de créativité et d'imagination.
Il y a également différentes manières de voir
les films. Devant le petit écran, on s'assoit
souvent par habitude, paresse ou d ésœuvrement pour consommer un flot d'images que
la pratique du zapping ne fait que précipiter
un peu plus. Alors que l'on n'arrive jamais
vraiment par hasard au cinéma : il y a la
démarche volontaire de se déplacer et de
payer sa place pour voir un film que l'on a
choisi, sur un grand écran et dans le noir.
Il n'est donc pas tant question de sevrer les
enfants d'images que de leur app rendre à les voir, à les juger et à les aimer. Et nous espérons
que celles que nous leur proposons cette année leur feront ouvrir grand les yeux.
Les plus grands pourront retrouver Popeye et Betty Boop, héros dont ils ont peut-être déjà fait
la connaissance à la télévision, mais dont Côté
court les invite à suivre des aventures conçues
exclusivement pour le cinéma, à l'époque où celui-ci proposait des films courts avant le long métrage.
Créés par Dave Fleischer dans les années trente, ils font partie des premiers dessins animés
sonores. Betty Boop, la plus affriolante des créatures de cartoons, est entrée dans la légende avec
sa taille de guêpe et ses séduisantes boucles noires. Quant au marin Popeye, flanqué de sa
maigrelette fiancée Olive, il était à l'origine plus célèbre que Mickey aux Etats-Unis. Ses gros
muscles tatoués ont certainement encouragé des générations d' enfants à manger des épinards !
Nous emmènerons les plus petits en Lettonie, pays nordique dont la cinématographie nous est quasi
inconnue, avec un programme de fi lms courts composé de deux séries d'épisodes : "Les Espiègles" ·
et "Munk et Lemmy·: La première série se déroule dans un cadre champêtre, bourré de détails qui
surgissent au rythme du héros, un jeune gamin espiègle dont les facéties permettent l'arrestation
de voleurs ou évitent à une truie d'être transformée en jambon et boudin. "Munk et Lemmy''
fourmille également de richesses créatives, pleines de rebondissements et d 'astuces, mais sur un
mode plus dépouillé. Chacun des épisodes nous permet de retrouver cette étrange communauté
animale en proie à de nouvelles épreuves : une dispute autour d'une appétissante pomme de pin
convoitée par tous, la désobéissance du petit Tigrelapin qui préfère se délecter de fruits bien ronds
et juteux plutôt que de manger les traditionnelles carottes que lui donne sa mère, le désarroi de
Lemmy et Munk devant une noix qu' ils n'arrivent pas à casser... Nous sommes ici dans un monde
pré ou plutôt an-historique, sorte de paradis terrestre où de drôles d'animaux font l'apprentissage
de la vie, du besoin de se nourrir, de se protéger, de s'unir pour être plus fort... Ces expériences
élémentaires sont abordées de manière légère et ludique, sans aucun didactisme, ni moralisme
réducteur. Car si chaque aventure se termine bien à première vue, le monde de "Lemmy et Munk"
n'est pas pour autant idyllique. Il faudrait plutôt parler de jungle paradisiaque, où les fruits, à portée
de main, contiennent parfois des vers ... Non dénuée d'une certaine cruauté, cette joyeuse petite
"comédie animale" met en scène un univers utopique où chacun trouve sa place et satisfait ses
besoins, mais les plus astucieux et les plus chanceux parfois plus facilement que les autres...
Claire Vassé
Munkl Lemmy ?t
compagnie
Samedi 14 juin à 14h et 16h (Pantin)
Dimanche 15 juin à 14h et 16h (Pantin)
Mercredi 18 juin à 14h (Pantin)
Samedi 21 juin à 14h (Pantin)
Samedi 21 juin à 15h (Blanc Mesnil)
Munk et Lemmy :
le rhinocéros
Les deux héros de cette série sont des petits animaux à la silhouette et au comportement
Jânis Cimermanis
de caractère de l'un et de l'au tre tout en introduisant de nouveaux personnages, tous animaux,
1994 • 35 mm • couleur • 6'
Le rhinocéros est attiré par une grosse pomme
de pin bien fraiche. Le seul problème est que Munk
et Lemmy se la sont déjà appropriée. Dispute...
amusants, sortis d'un bestiaire pour contes enfantins ; chaque épisode révèle un nouveau trait
quadrupèdes ou volatiles.
Munk et Lemmy : la noix
Nils Skapâns
1994 • 35 mm • c ouleur • 6'
Munk et Lemmy aux prises avec une grosse noix ...
Munk et Lemmy : maman
Nils Skapâns
1994 • 35 mm • c ouleur • 6'
T~grelapin refuse de manger la carotte que lui tend
sa maman. Après une course poursuite,
le petit se réfugie dans un vieux tronc d'arbre bien
à l'abri de sa mère qui, elle, est restée coincée.
Heureusement, Munk est là ...
Munk et Lemmy : on s'envole
Nils Skapâns
1994 • 35 mm • couleur • 6'
Munk et Lemmy voient leur amj T~grelapin
bien malheureux. Il ne sait comment accéder à
ses fruits favoris, nichés au sommet d'un arbre.
Que faire ?
Munk et Lemmy : les cornes
Nils Skapâns
1994 • 35 mm • couleur • 6'
Vexé par Munk, Lemmy s 'en va son chemin.
Il s 'affuble de bois de cerf trouvés à terre et,
se faisant passer pour un cervidé, croit savourer les
effets d'un nouveau pouvoir vengeur ..
Inspirée des bandes dessinées de l'Allemand Wilhelm Busch, la série Les Espiègles a pour
personnage principal le petit Peter, gamin espiègle et vilain farc.eur.
Les espièg les : les voleurs
Jânis Cimermanis
1993 • 35 mm • couleur • 9'
Après avoir exercé ses talents de farceur
à l'encontre d 'un artiste peintre, Peter se montra
aussi vigilant qu'efficace lorsque, la nuit,
une fois que ses parents ont éteint les lumières,
deux voleurs s 'introduisent dans la maison.
Grâce à lui et à son chat endormi, /es deux
importuns n'iront pas plus loin dans leur forfait.
Les espiègles : Piggie la truie
de Janis Cimermanis
1993 • 35 mm • couleur • 9'
L.:espiègle petit Peter fait tout pour sauver la peau
de son amie la truie, promise au funeste sort
de sa race. //l'emmène méme à l'école et tente
de la faire passer pour une élève.
..
Betty Boop, Popeye
et leurs am1s
Lundi 16 juin à 20h30 (Saint-Denis)
Mercredi 18 juin à 16h (Pantin)
Samedi 21 juin à 16h (Pantin)
Dans un studio
ln a Cartoon Studio
John Foster
1931 • 35 mm • noir et blanc • 6'
Une visite guidée désopilante dans un studio de
production de dessins animés, où l'on découvre
enfin "comment ça marche"!
Toby laitier
The Milkman
Charles Mintz
1931 • 35 mm • noir et blanc • 6'
Toby. fe laitier, fait sa tournée en chantant.
Fou de cinéma
En attendant le c lient
Movie Mad
Ub Werks
Customers Wanted
Dave Fleischer
1931 • 35 mm • noir et blanc • 8'
Flip pénètre en douce dans un studio de cinéma.
Il y rencontre de nombreuses vedettes.
Mais la vie d'acteur n'est pas si simple...
1939 • 35 mm • noir et blanc • 7'
Popeye et Brvtus, deux forains, vantent les mérites
de leurs attractions respectives et se disputent
un unique client qui saura les réconcilier d'une
manière fort surprenante.
Les 3 mousquetaires
Three is a Crowd
Au zoo
1933 • 35 mm • noir et blanc • 7'
Les personnages de la littérature classique sortent
de leurs livres. Les 3 mousquetafres sauveront-ils
le petit chaperon rouge ?
Little Swee Pea
Dave Fleischer
Le Cavalier sans tête
Headless Horseman
UbWerks
1934 • 35 mm • couleur • 8'
Deux prétendants se retrouvent chez leur belle.
L'un raconte à l'autre l'histoire du cavalier
sans tête pour lui faire peur.
Le Petit mécano
Play Safe
Dave Fleischer
1936 • 35 mm • couleur • 7'
Quand un petit garçon rêve de conduire
des locomotives, ses rêves tournent parfois
au cauchemar.
1936 • 35 mm • noir et blanc • 7'
Lorsque Popeye propose d'accompagner Mimosa
au zoo, il ne se doute pas que celui-ci souhaite
voir les animaux féroces de très très près.Î
Betty en Week-End
Stop that noise
Dave Fleischer
1935 • 35 mm • noir et blanc • 6'
Betty ne supporte plus le brvit de la ville. Elle part
pour la campagne et découvre que la nature
sait aussi se rendre hostile.
Betty Boop et petit Jimmy
Betty Boop and Little Jimmy
Dave Fleischer
1936 • 35 mm • noir et blanc • 6'
Betty s'adonne aux joies de la gymnastique
mais attention aux effets secondaires!
Neptune
Neptune Nonsense
Burt Gillett
1936 • 35 mm • noir et blanc • 8'
Félix décide de se rendre au royaume de Neptune
pour chercher un compagnon à son poisson
rouge qui vil seul dans un bocal
Betty Boop et le petit roi
Betty Boop and The Little King
Dave Fleischer
1936 • 35 mm • noir et blanc • 6'
Pour sa visite officielle, le petit roi doit se rendre
à l'opéra ; mais au Bel Canto, celui-ci préfère
les charmes de Betty qui se produit dans le music
hall voisin.
..
El
Une nuit enchantée
" La musique, pour moi, c'est du
paysage. C'est de fa confiture.
Ceci dit, moi j'aime bien fa confiture.
C'est bon : elfe adoucit les mœurs."
Jean·Luc Godard
A ceux qui considèrent que la musique
n'a pas vraiment sa place au cinéma,
il suffira de rappeler que le cinéma a été
musical bien avant d'accéder à la parole,
d es musiciens accompagnant les films
en d irect dans la salle à l'époque du muet.
L'une des fonctions de la musique était alors
de couvrir le bruit de l'appareil de projection.
Mais l'avenir allait donner tort à ceux qui
réduisaient la musique à ce rôle utilitaire.
le premier film parlant, Le Chanteur de jazz,
était en réalité un film chanté. Ce qui poussa
les frères Warner à s'intéresser au procédé
de synchronisation était "le souci de perfectionner l'accompagnement musical (. ..) plutôt
que l'idée de faire parler les acteurs"{1 l.
Et les premières années du parlant sont
riches d'œuvres expérimentant avec bonheur
les différents liens entre images et musique :
chansons et chorégraphies filmées, enregistrement d'interprétations de morceaux de
musique classique (ou cinéphonies), actuali-
Chets romance. Bertrand Feure
tés mises en chansons. Peut-être l'élément
musical rendait-il moins violente l'irruption du son à l'écran q ue ne le faisait la parole, "comme s'il y avait, dans le parler synchrone, une sorte
de grossièreté et surtout une servitude réaliste, que pouvait encore
tempér~r ou sublimer un accompagnement musical" {2).
Toutes ces initiatives inventives n'empêcheront pas que la musique conserve un petit goût de péché au cinéma, mal nécessaire ou facilité dont
il ne faut pas abuser. L'un des plus grands compositeurs de musiques de films, Maurice Jaubert, d ira lui-même en 1936 : "Nous ne venons pas
au cinéma pour entendre de la musique. Nous demandons à celle-ci d'approfondir en nous une impression visuelle." Très vite, les réalisateurs
ressentiront le besoin de justifier, de manière réaliste, son existence : si l'on entend des chansons, c'est parce que l'on est dans une boîte de nuit
(Romances et sambas de J.J. Delafosse) ou dans le milieu du spectacle (Le Petit Chemin de Maurice Diamant-Berger). Mais les films les plus
riches sont très certainement ceux qui explorent la ligne de frontière entre la musique ancrée dans la réalité et celle qui ne r est pas, mettant
en scène l'ambiguïté d'un monde comme le fait Antoine Toë dans Mon vieil ami Richard.
Le cinéaste français ayant utilisé avec le plus de talent et de créativité la forme musicale est sans aucun doute Jacques Demy, qui a su prouver
que le genre de la comédie musicale n'était pas réservé à Hollywood. Sans être allé aussi loin dans l'utilisation de la musique au cinéma,
beaucoup d'autres cinéastes français ont montré leur attachement à l'élément musical : Max Ophuls met en scène des cinéphonies (Ave Maria
de Schubert et Valse brillante de Chopin), Claude Lelouch réalise des scopitones, Patrice Leconte s'interroge sur les pensées du Batteur
du Boléro de Ravel, François Ozon se joue du spectateur sur une chanson de Sheila (Une robe d'été)...
La chanson populaire, art de l'évocation fur tive et impressioniste comme peut l'être le c inéma (d'autant plus lorsque l'on exploite sa forme
brève...) réussit, en quelques minutes, à transmettre quelque chose de l'air du temps. Ce n'est certainement pas un hasard que l'impératif de
la série "Tous les garçons et les filles de leur âge" était d'introduire une scène de danse dans chacun des films. Ce n'en est pas non plus
un que nous ayions décidé de finir cette nuit enchantée par l'un des épisodes de cette série : Travolta et moi de Patricia Mazuy Nous n'avons
pas résisté au plaisir de vous montrer l'un des plus beaux longs métrages de ces dernières années, qui n'a hélas pas pu sortir en salles du fait
de droits musicaux trop élevés.
Claire Vassé
{1) Michel Chion, Le Son au cinéma, Editions de l'Etoile, p.156. (2) Michel Chion, op. cil;, p.180.
Une nuit enchantée
Samedi 21 juin à partir de 22h
Le Coq est mort
Zoltan Spirandelli
1988 • 35 mm • couleur • 11'
Interprétation : Zoltan Sprandelli • Contact
Agence du court métrage.
L'idée de départ du réalisateur : chercher une
interactivité entre l'image et la salle de cinéma.
2'35 d e bonheur
Sylvie Vartan et Carlos
Scopitone • Contact : Productions Davis-Soyer.
Ave Maria
Max Ophüls
1936 • 35mm • noi r et blanc • 5'
Contact : Arch1ves du film
Cinéphonie destinée à mettre en valeur Elizabeth
Schumann, cantatrice de renom.
Deux ramoneurs
chez une cantatrice
Ballade de Chopin
Jean Benoit-Lévy
Michel Caulea
1951 • 35mm • noir et blanc • 12'
1991 • 35 mm • cou leur • 17'
Contact : Archives du f1lm.
Chorégraphie.
Bert11on. D1r1< Lavryser1, Michel Caulea • Contact :
Interprétation
:
Jeanette Thompson, Agnès
Canard Journal
Agence du court métrage.
Un ramoneur suspendu, un autre plus balèze qu'il
Patrice Leconte
réalisateur inconnu
n'y parait. La pianiste s'en moque. Elle a trouvé le
1992 • 35 mm • couleur • 8'
1936 • 35mm • noir et blanc • S'
Contact : Archives du i 'ffi
piamstes. Silence, laissez chanter la cantatrice !
Le Batteur du Boléro
truc qui a rendu fou tant de générations de
Interprétation : JaCQues v neret • Contact : Agence
du cotXt méuage.
Actualités filmées sur des airs de chansonniers :
A quoi peut bien penser le batteur du Boléro de
Voitures nuptiales, Et hop... on change de sexe,
L'École est finie
Ravel pendant toute la durée d'un morceau ?
Camions fantômes.
Sheila
Bonjour le monde
C'est ça la France
Scopitone • Contact : ProdUC1ions Davis-Boyer.
Jean-Jacques Méhu
Marc Lavoine
Les Élucubrations
1948 • 35mm • noir et blanc • 27'
Clip • contact : Francolor es
Antoine
Interprétation : Jean-Jacques Vital. Jean Marsac.
Scopitone • Contact : Productions Davis-Boyer.
Chet's romance
Jane Sourza. Jean R1gaudy. Anne Oliv1er, Zappy Max.
Jean Nohain. Raymond SOLIPiex. Pauline Carton.
Bertrand Fevre
Monsieur Champagne. Jacques Morel, René Oonn.
1988 • 35 mm • scope • noir et blanc • 10'
Essais Lisette Lanvin et
Donatien
Jean Rieux. Jacques Grollo. Mario B1Z0t • Contac t :
Interprétation : Chef Baker, Alain Jean Marie,
Contact : Arch1ves elu film
Atlantic Films.
Ricardo Del Fra, Georges Brown • Contact : Agence
Essais d'acteurs
Une visite dans les coulisses de RadioLuxembourg où l'on assiste notamment à
du court métrage.
Le film raconte l'histoire d'un faisceau de lumière
l'enregistrement d 'une émission de
variétés (Zappy
Max, Raymond Souplex, Jean Nohain .. .).
qui tombe d 'une note de musique. C'est aussi un
hommage au musicien Chet Baker. .. C'est la
musique d 'une légende, le portrait d'une romance.
-
El
Une nuit enchantée
The Fool
Gilbert Montagné
Scopitone • Contact : PrOductions Davis-Boyer.
Gala
Jean-Daniel Pollet
1962 • 35 mm • noir et blanc • 20'
Interpréta tion : Claude Melkl, Dolly Bell, Benoist
V1deuil,
Gesip
Légitimus.
Georges
Caurrour
Irma la voyante
Laisse-moi vivre ma vie
• Contact : Cinématl1èque française.
On retrouve Léon, modeste employé d 'une boite
Antoine Toé
Frédéric François
de nuit de la banlieue parisienne essentiellement
1947 • 35mm • noir et blanc • 11 '
Sc opitone • Contact : PrOductions Dav1s-Boyer.
fréquentée par une clientèle noire, au cours d'une
Interprétation : Fernandel • Contact : Archrves
soirée de gala...
dufim
La Marmite
Dans le premier sketch, Fernandel incarne â la fois
Dario Moreno
la voyante et son client. Dans le second, il est tm
amoureux qui attend toute sa vie celle qu'il aime et
Scopitone • Contact : Productions Davis-Boyer.
Johnny Hallyday
Scopitone • Contact : Productions Davis-Boyer.
qu'il n'a entrevue qu'une fois...
Génération perdue
Himalaya
Le Jour le plus long
C. Jérôme
Dalida
Scopitone • Contact : ProductiOns Davis-Boyer.
Scopitone • Contact : PrOductions Davis-Boyer.
Les Idoles
La Lampe
Marin Karmitz
Joëlle Bouvier, Régis Obadia
1964 • 35 mm • noir et blanc • 10'
1990 • 35 mm • couleur • 9 '
Contact : Atlantic Film s
Interprétation : Joélle Bouvier, Régis Obadia
Essai sur le phénomène yé-yé des années 60.
• Contact : Agence du court métrage.
Croquis de quelques adolescents français et de
ce que /es idol es d e la chanson représentent par
"La lumiére épingle son corps, fouille sa nudité.
En un instant l'espace offre une fal7/e pour se
rapport à leurs aspirations profondes.
glisser dans le réve7 Chorégraphie.
Mon cher vieux camarade
Richard
Antoine Toé
1946 • 35mm • noir et blanc • 7'
Interprétation : Jacques PiUs • Contact : Archrves
du Film
Jacques Pills interprète deux chansons : Mon cher
vieux camarade Richard, l'histoire d'un jeune
homme qui a p erdu sa fortune et rencontre un
ami enrichi et Oh Jimmy, l'aventure d'un cow-boy,
trompé par sa belle, qui se console en galopant et
en retrouvant ses copains.
La Noce
Joëlle Bouvier, Régis Obadia
1991 • 35 mm • couleur • 8 '
Interpré tation : Bernadette Doneux, Isabelle
Roncaglio, Eléna MaJnOni, Lidia Martinez • Contact :
Agence du court m6trage.
"L'ivresse du vertige dépose mon corps dans les
cendres du banquet de mes noces silencieuses7
Chorégraphie.
Une nuit enchantée
Un petit cabanon
Sensuelle solitude
Antoine Toë
Nils Tavernier
1946 • 35mm • noir et blanc • 11 '
1995 • 35 mm • couleur • 7'
Inte rprétation : Henri Afibert • Contact : Archives
Interprétation : Ka<ler Belarb~ ChriSiaure NoDet,
Laure Mure t, Frédérique Bauer, Anne Reb<>...schini,
du film
Alibert interprète deux extraits d'opérettes de
Vincent Scotto : Un petit cabanon et Adieu, Venise
provençale.
Jufie Ferrier • Contact : Agence du court métrage.
Un solo, un muet, une valse, un tango et à
nouveau un solo : cinq variations sur /es mêmes
thèmes (le regard, l'amour et la fatigue).
....
Les Raboteurs de Caillebotte
Soleil
Michel Fugain
Scopitone • Contact : Productions Davis-Boyer.
Cyril Collard
1988 • 35 mm • couleur • 7'
Chorégraphie : A ngelin Preljocal • Contact :
Agence du court métrage.
les Raboteurs de parquets, l'œuvre de Caillebotte
revue par un trio formé d'un chorégraphe, un
musicien, un réalisateur.
Le Petit chemin
Maurice Diamant-Berger
1936 • 35mm • noir et blanc • 30'
Interprétation : Mredle. Jean Sablon, Paul Fourmer.
Robert
Arnoux,
Pierre
Piérade,
Dany
Travolta et moi
Flore
• Contact : Archives du lim.
Patricia Mazuy
Week-end chez un éditeur de musique. Le patron
emmène la secrétaire que le chanteur avait
invitée. Celui-ci invite l'accompagnatrice qui
voulait suivre Je comptable.
Dans un petit chemin, le chanteur retrouve la
secrétaire et le comptable l'accompagnatrice.
1993 • 35mm • couleur • 68'
Interprétation : Leslie Azzoula~ Hélène Eichers.
Julien Génn, ThOmas Klotz • Contact : Arte.
Une robe d'été
François Ozon
1996 • 35 m m • couleur • 15'
Interprétation : Frédéric Mangenot, Lucia Sanchez,
Sébastien Charles • Contact : Agence du courl
métrage.
C'est l'été. Sébastien aime Sheila. Lucia aime les
garçons. Et Frédéric, lui, veut simplement se faire
bronzer. ..
En 1978, à Châlons-sur-Marne, Christine, 16 ans,
rêve de Travolta depuis qu'elle a vu l a Fièvre du
samedi soir. Nicolas, un garçon de 17 ans, nourri
de Rimbaud et de Nietzsche, la drague dans un
bus é la suite d'un pari. Pour lui, elle est un j uste
un jeu. Pour elle, il est l 'amour, le premier. Christine
s'enflamme. Bien que prisonniëre de la
boulangerie de ses parents, elle est prête à tout
pour aller le retrouver à la boum organisée à la
patinoire ...
Tu mi fai girar...
Laura Scozzi
1996 • 35 mm • couleur • 5'
Interprétat ion : Sylvie Cavé, Olivier Sferlazza
• Contact : Agence du court métrage.
Chorégraphie d'une histoire d'amour, sur une
chanson de Piaf et Dumont.
Le P't it bal
Valse brillante
Philippe Découflé
Max Ophüls
1993 • 35 mm • couleur • 4'
Interprétation : Pascale Houbn.
Ann~e Lacour.
1932 • 35mm • noir et b lanc • 5'
Pli6ppe Découflé • Contact : Agence du court
métrage.
Sur la chanson C'était bien de Robert Nyel et
Gaby Var/or, interprétée par Bourvil, un couple se
communique toute l'émotion de son amour dans
un langage dérivé de la langue des signes.
Contact : Archives du film
Cinéphonle d'une valse de Chopin.
A quoi bon
Les Négresses vertes
Romance et samba
Jean-Jacques Oelafosse
1948 • 35mm • noir et blanc • 13 '
Samba : "La Gabane de Maya" dansée par les
Bluebell Girls • Chanteurs : René Simon, Eliane
Dorsay • Contact : Archives du film.
Un présentateur de radio, pris de court, improvise
un programme de variétés.
Clip • Contact : Francololies
1\Juit des étoiles
Samedi 14 juin à partir de 21h
en prése nce de réalisat eurs (Bobigny)
du fantastique
Aux frontières du réel
"Pour que naisse le fantastique, il suffit qu'un éclairage, qu'un détail, qu'un cadrage, qu'un décor décalent
la fiction cinématographique du réel qu'elle est censé représenter': Christian Viviani
Le ton vous est donné pour cette nuit qui devrait vous faire frissonner, rêver et même rire
uaune ou franchement) à travers un panorama d'une trentaine de films étranges et inquiétants.
Un grand coup de chapeau sera donné à de jeunes réalisateurs dont les films sont devenus
des classiques du court métrage fantastique : de Jean-Manuel Costa à Chris Marker en passant par Jan Kounen, Guy Jacques, Alain Robak entre autre ...
Histoire de papier
Jean-Manuel Costa
1994 • 35 mm • couleur • m arion nettes • 7'
Dans un entrepôt,
des vieux papiers prennent vie.
Revestriction
Barthélémy Bompart
1989 • 35 mm • noir et blanc • 5'
Interprétation : Bernadette Coqueret.
Une jeune femme voit le plafond de sa chambre
descendre inexorablement...
Corridor
Alain Robak
1989 • 35 mm • couleur • 8'
Interprétation :Jean-François Galiote.
Qu'il est surprenant parfois de vouloir devenir
propriétaire !
TV Buster
Le Dernier chaperon rouge
La Jetée
Anita Assai, John Hudson
Jan Kounen
Chris Marker
1987 • 35 mm • couleur • 15'
1996 • 35mm • couleur • 25'
Dans la forêt de Perlinpinpin vif le dernier
1962 • 35mm • noir et blanc • 28'
Interprétation : Hélène Chatelain, Davos Hanich.
chaperon rouge que beaucoup convoitent :
Jacques Branchu. Pierre Joffroy, Jacques Ledoux.
la grand-mère, pour ses jambes, et le loup ...
possédé par le diable...
André Heinrich.
L'histoire d 'un homme marqué par une image
L'Invité
et dont il ne devait comprendre que beaucoup
Guy Jacques
plus tard la signification, eut lieu sur la grande
jetée d'Orly, quelques années avant le début de la
Interprétation : Clémentine Célarié. Ged Marion.
Barthélémy Bompart.
Drame chez un couple dont le téléviseur est
d'enfance. La scéne qui le troubla par sa violence,
1984 • 35 mm • couleur • animation • 10'
Un personnage vit seul dans une cabane au milieu
des bois. Las d'attendre en vain une éventuelle
visite, il quitte sa cabane et part dans la forêt...
Troisième Guerre mondiale.
La Saga des glaises
David Ferré, Olivier Thery-Lapiney
1990 • 35 mm • couleur • animation • 15'
Un marais somnolent, dernier havre de paix dans
le chaos alentour. La sérénité de l'endroit sera
troublée par l'arrivée d'une jeune fille traquée par
La Sieste
<111111
Yann Piquer
1986 • 35 mm • couleur • 5'
d 'impitoyables rédempteurs. L'âme du bayou
Interprétation : Barthélémy Bompart.
s'élèvera contre cette intrusion, formidable "marais
humain" qui luttera jusqu'à la victoire.
Une sieste d'été tourne au cauchemar.
Ill
Nuit des étoiles
du fantastique
Le Sujet du tableau
Georges Schwizgebe
1989 • 35 mm • couleur • animation • 6'
Grâce au peintre qui brosse son portrait, un vieil
homme retrouve la jeunesse et voyage d'un
tableau a l'autre, croisant une inconnue en rouge
qu'il finira par retrouver.
Force spéciale
Pierre Ferrière
L'Œuf
Mustapha Dao
1995 • 35mm • couleur • 21 '
Le roi le lion n'avait que des filles. Un jour sa
femme accoucha d'un œuf. .
1995 • 35 mm • couleur • 16'
Interprétation : Yan Epstein.
La veille de Noël, le lieutenant Lucas reçoit des
appels téléphoniques anonymes. Jusqu'à ce qu'il
remarque une étrange silhouette derrière une
fenêtre, un téléphone à la main.
Frankenweenie
Tim Burton
1984 • 35mm • couleur • 20'
Interprétation : Barret Oliver. Shelley Duvall, Daniel
Stern. Paul Bartel.
Le chien de Victor se fait écraser par une voiture.
M~is quand Victor apprend à l'école comment on
peut faire bouger la patte d 'une grenouille avec
une décharge électrique, il a soudain une idée.
Présence féminine
Eric Rochant
1987 • 35 mm • couleur • 16'
Interprétation : Isabel Otero, Marc Berman.
Une jeune femme arrive chez un homme qu'elle
ne connaît pas avec deux mystérieuses valises.
Le Marchand de sable
Colin Batty, Paul Berry, lan Mackinnon
1991 • 35mm • couleur • animation • 9'
Une vision expressionniste des angoisses de
l'enfant autour du personnage mythique du
marchand de sable.
Vibroboy
On ne se refait pas
Jan Kounen
Grégoire Delacour
1993 • 35mm • couleur • 28'
1995 • 35mm • couleur • 15'
Interprétation : Fabien Kachev, Romain Legrand,
l ouise Gasquet. Fausline Delacourt.
Un matin de 1995, dans sa quincaillerie, Alexandre
Veit, 35 ans, surprend un petit voleur de 12 ans.
'Ti'ès vite, il s'aperçoit que c'est lui. Alexandre Veit,
a l'âge de 12 ans. qui est venu voir ce que va
devenir sa vie. Et en l'évoquant, on s'aperçoit avec
lui qu'elle est bien différente de celle dont il rêvait
à 12 ans...
La Tendresse du maudit
En banlieue parisienne. l'histoire de la résurrection
de «El Vibro» alias Vibroboy. Ce super héros
Jean-Manuel Costa
d'origine aztèque, qui voue une haine névrotique
1981 • 35 mm • couleur • animation • 9'
Après une guerre nucléaire, une statue de NotreDame tombe amoureuse de la Sainte Vierge.
envers toutes formes de vie, sème la mort sur son
passage .. .
Le Futur
Dominique Farrugia
1995 • 35mm • couleur • 8'
Un couple se dispute sur le choix d'un restaurant
a Paris en 2076.
Gueule d'atmosphère
Olivier Peray
La Ballerine et le ramoneur
Jean-Manuel Costa
1992 • 35 mm • couleur • animation • 9'
Les amours d 'une ballerine et d'un ramoneur
perturbés par l'arrivée d'un diablotin de bois.
D'après H.C. Andersen.
Tadic Radovan
1985 • 35mm • noir et blanc • 21 '
Interprétation : Isabelle Weingarten. Dominique
Marcas, Sébastien Floche, Pierre Nègre.
Visite d 'une mère chez un psychanalyste
n'appartenant pas a la race humaine. Problèmes
d'inceste et d'intolérance raciale.
Chien noir
Gilles Adrien
1995 • 35mm • couleur • 13'
Marcel chasse les chiens pour le compte d 'un
laboratoire. Un soir, il se bat avec le directeur de
recherches du labo ... Dans la bagarre, celui-ci lui
injec te le produit qu'il teste sur les chiens.
Progressivement, Marcel se transforme ...
1992 • 35mm • couleur • 12'
Interprétation : Jean-Pierre Malo, Yves Kerboul,
Gérard Lecaillon, Thierry Derven. Bob Marlel, Pierre
Trapet.
Face aux horreurs du monde, faut-il descendre
dans l'arène ou pudiquement détourner le regard
Du fond de son musée, la Joconde nous livre une
réponse très "personnelle':
1\Juit des étoiles
du fantastique
Vincent
Tim Burton
1982 • 35mm • noir et blanc • animation • 6'
Vtneent est un jeune garçon qui fait passer sa
passion pour Vincent Priee avant les obligations
familiales.
Cheap Trill- Mickey Cozik
dans le zombie aquarium
David Barrouk
1996 • 35mm • couleur • 26'
Si vous avez une victime sanglante sur la
banquette arrière d'une voilure dont vous devenez
malgré vous le conducteur. êtes-vous pr{Jt à entrer
dans Je monde étrange de Mickey ?
The Finger
Pierre- Louis Levacher
1994 • 35mm • couleur • 7'
Bonjour, je m'appelle Costard, Léon Costard. Il y a
des jours comme ça où on ferait mieux de rester
couché... Au début, je n'arrivais pas à m'y faire.
Quand vous avez un doigt qui vous pousse en
pleine tronche, il y a de quoi se poser des
questions, non ... ?
Haute pression
Olivier Ringer
1986 • 35mm • couleur • 7'
Interprétation : Anna Achd an. Jacques Villa.
Quand on n'est qu'une petite employée d'un centre pneumatique, on met consciencieusement des pneus
dans des curseurs et des curseurs dans des appareils expéditeurs. Son chef de bureau est venu l'attendre.
//l'attrape, elle tombe. Elle a basculé dans l'univers pneumatique.
Documents interdits : le soldat
Jean-Teddy Abdi Filippe
1989 • 35 mm • noir et blanc • documentaire • 4'
Aoüt 1943, un soldat du contingent américain
surprend 2 baigneurs au comportement étrange.
Plus tard, il laisse son carnet et sa caméra sur la
plage et à son tour entre dans l'eau ...
Le Cimetière des éléphants
Philippe Oorison
1989 • 35 mm • couleur • 6'
Interprétation : Alain Aitllnard.
Les voitures meurent aussi, et tant pis pour leurs
conducteurs.
L'Appartement
Jan Svankmajer
1968 • 35mm • noir et blanc • 12'
Interprétation : Ivan Kraus. Juraj Herz.
Un individu est enfermé entre quatre murs. Un
aménagement misérable, une table. une chaise,
quelques photos de jeunesse. Toutes les tentatives
d 'enlrer en contact avec le monde extérieur
échouent : un poing mécanique le rejette dans
son isolement...
Les Escarpins sauvages
Didier et Thierry Poiraud
1994 • 35mm • noir et blanc • 13'
Dans une région lointaine, au cœur d'une forfJt
mystérieuse, vit un peuple d'étranges créatures de
bois. Œuvres d 'u n vieux fou, mort sans avoir pu
toutes /es achever. el/es errent affamées, vouées
peu à peu à J'anéantissement.
Nouvelles bobines
Lundi 16 juin de 13h à 20h
Mardi 17 juin de 13h à 20h
Jeudi 19 et vendredi 20 juin de 18h à 20h
Deuxièmes rencontres "jeunes comédiens"
Dans l'aventure de création de l'objet "film': le comédien occupe une place centrale : par son
corps, sa voix, son regard et sa pensée, il est le vecteur essentiel des émotions perçues par
le spectateur ; la comestibilité des images et du son dépend de ses qualités humaines
et professionnelles. Deux grandes après-midi et deux soirées lui sont donc consacrées.
Lundi 16 juin de 13h à 20h,
au Ciné 104
La nature de l'acteur
Rencontre avec Emmanuel Mouret
Un étudiant cinéaste de la Fémls, s'interroge sur la nature du comédien ; il en réalise
le court métrage Montre-moi, entre documentaire et fiction.
Nature de l'acteur comique
Rencontre avec Pascal Légitimus
Le comédien comique a cela de particulier
qu'il est comédien comme les autres, mais
en plus il fait rire. A quelle nature humaine
est-on renvoyé?
Act eurs et réalisateurs
à l'ouvrage...
Projection Cinéma Cinémas
Plaisir d'observer nos aînés à l' exercice
durant leurs jeunes années, grâce à une
Mardi 17 juin de 13h à 20h, au Ciné 104
émission conçue, pour la télévision française
des années 80.
Le jeu au cinéma
Collectifs de coméd iens
Des jeunes comédiens de théâtre ont été
Les c ollectifs de comédiens fleurissent
invités à jouer pour la première fois dans
depuis le milieu des années 80 : le
Le cinéaste, le comédien
et son allié
un film. Qu'ont-ils retenu de l'expérience?
Bellefaye
intervention de Alain Bergala
Après le court métrage Anie/ de François
décompte aujourd'hui plus de dix à Paris.
Sur le plateau, le contact avec le réalisateur
Roux, projection en avant première de
Cinq d 'en tre eux seront représentés
et le comédien est rarement bilatéral, mais
Culpabilité zéro de Cédric Kahn ; rencontre
autour d'une table ronde parrainée par la
triangulaire...
avec les élèves du Théâtre du Sphinx de
revue Tournage (Maison du Film Court).
Le coméd ien et son ent raîneur
Strasbourg.
Nantes
et
du
Théâtre
National
(annuaire
du
cinéma)
en
de
Entretien avec Patricia Sterlin
Pratique courante dans les pays anglesaxons, le coach aide l'acteur à préparer
un rôle en vue du tournage, ou l'entraîne
en dehors des périodes de travail.
Jeudi 19 et vendredi 20 juin
d e 18h à 20h au Ciné 104
Rencontres avec les nouvelles
bobines organisées par la
" (...)A quel âge est-on grand comédien ? Est-ce à l'âge où on est plein de feu, où le sang
bouillonne dans les veines, où le choc le plus léger porte le trouble au fond des entrailles,
où l'esprit s'enflamme à la moindre étincelle ? Il me semble que non. Celui que la nature a
signé comédien, n'excelle dans son art que quand la longue expérience est acquise, lorsque
la tête est calme, et que l'âme se possède. Le vin de la meilleure qualité est âpre et bourru
lorsqu'il fermente ; c'est par un long séjour dans la tonne qu'il devient généreux. (...) "
Extrait du paradexe sur fe comédien de Denis Diderot, écrit autour de 1770
Les jeunes comédiens des 31 courts
métrages en compétition sont souvent
prometteurs. Ils seront invités à nous
rejoindre, pour parler de leurs expériences
en compagnie des réalisateurs.
T POUR CENT CO U RT
··""'-"A -.........
NT FILMS P O UR CENT ANS
CI NÉM A F RA NÇAIS
~:~,.,.. . .:.~le court",
c'est rappeler qu'entre long et court métrage, il n'existe pas
~~~tl'ltllf.,tWW,~-•n1lals dans la forme
d'expression. Les potentialités esthétiques, narra~~~~~wem:,~ exptclties de multiples façons, ce que nous avons tendance à oublier
de •dMina tout court•, pour Introduire chacune des dix
Claire Vass• etJacky Evrard
~~ ·~'~:~U._. Bey.Be, Luce VJBO,
Antoine de Baeeque,
{J;!Icmt, ;,\'iDuet:Vatriean, Luc Moullet.
• 144 pages - 40 photos - 50 francs
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
RESTAURATION DE FILMS
pour: transfert vidéo -tirage - projection ...
PROTECTION PAR VERNIS OU TEFLON
Décapage
Regonflage Gélatine
Repolissage Support
Vernis de Protection
Colle
Nettoyant Film
Amorces
Etc ...
Laboratoire Daems
5, RUE DU CARDINAL MERCI ER, 75009 PARIS - TE L : 01 48 74 13 0 1- FAX : 0 1 42 08 02
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Ill
Forum au long court
Samedi 21 juin de 15h à 18h
La distribution en salle des programmes courts
J'habite ma propre maison je n'ai jamais imité personne en rien et je me r is de
tout maÎtre qui n'a su rire de lui-même.
Si l'on ouvre le Petit Larousse Illustré
à la
page 954 avec l'idée de chercher la d éfinition du mot soleil, voilà ce que l'on peut trouver sur sa constitution - en gardant en
mémoire dans une petite case de son esprit
ce
à quoi renvoie le mot c inéma - : sa surfa-
ce lumineuse présente l'aspect d'un réseau
à mailles irréguli ères, formé par une multitude de points brillants app elés grains de riz,
qui se projettent sur un fond relativement
sombre.
C'est donc su r ces "grains de riz" qu'il va falloir faire ripaille et s'attabler. Maintenant on
achète son nom tatoué sur un grain de riz
sur le parvis de Beaubourg, lieu dit du forum
par excellence ; alors on peut tourner son
esprit vers la c haîne alimentaire de ce
Faute de soleil, Christophe Blanc
minuscule aliment avec lequel il n'y a pas si
longtemps encore on s'efforçait d e sauver des communautés qui n'app artenaient pas
à not re proche géographie.
Il y avait là le forum, les noms, la chaîne et la communaut é. On allait pouvoir tenter une p etite révolution autour du soleil et essayer de comprendre
p ourquoi le cou rt- métrage se retrouve toujou rs en orbite. Parce que si on y reg arde de plus p rès, ça fait parfoi s du b ien de se p rendre une météorite comme "Faute de soleil" sur le coin de la gueule.
Sur la surface de la terre tous les lieux ne sont pas équivalents ; il y en a que vous devez fuir, et d'autres qui doivent être l'objet de vos recherches ;
tous doivent vous étre parfaitement connus.
Pantin s'ouvre au mond e p ou r ceux- là.
Anne-Marie Faux et Christophe Derouet
Animateur de la table ronde : Christophe Derouet
Intervenants : Joël Amaury, délégué général du Groupement national des Cinémas de Rec11erche. Armand
Badeyan, délégué général de l'Agence du court métrage • Philippe Germain, Atelier de production Centre Valde-Loire • Bertrand Gore, producteur - Sunday Morning • Thomas Ordonneau, distributeur - Magouric •
Philippe Rames, réalisateur.
Dans le cadre de la convention de développement cinématograpl1ique entre le Centre National de la
Cinématographie et le Conseil général de la Seine-Saint -Denis, les travaux préparatoires ainsi que les actes de
ce forum seront édités par le festival.
P.S : Une table qui tourne, que nous faisons tourner, donc un devenir table ronde pour un soir, table d'un soir où se répand la parole en une
invitation aux traditions orales. Table de derviches, de chefs indiens et de grands sorciers. Qui rappellent, au fait, que les films font des sons
variablement dialogués, des sons nomades et des images de passage, quelque chose à dire, des mots qui se tournent, et qui tournent, qui peut-être seront vus et entendus. Comme on jetterait des grains de riz pour porter chance. La chance, ça n'a jamais été une histoire de durée mais une histoire de rencontre, même à la courte-paille
jaune comme le soleil.
Les Touaregs le disent comme ça : œil vivant, rencontre. Temps d'un éclair, d'un clin d'œil, d'un vœu, ce jour-là qui est aussi le plus long de l'année. Racontons des histoires, soyons pris de court. Faute d'éclipse dessinons des plans, comme à la courte-échelle. Pour regarder au-dessus des murs.
Léquipe du festival
Délégué général
Comité de sélection
Remerciements
Jacky Evrard
Jacky Evrard. Sylvie Rozenb erg,
Action Ciném a Philip Mor ris CS lnc : Brigitte
Françoise Bévérini, Sandrine LOiseau
Coordinatrice
Saut\er
AFCAE : Patrick Brouiller, Yonnick Flot. Micheline
Sylvie Rozenberg
Sélection internation ale
Gardez
assis1ée de Séverine Doux
Jacky Evrard, Anne Huet
AGAT Films : G1lles Sandœ
Agence du Court Métrage : Armand Badeyan,
Administratrice
Association Côté court
Em!Tl8J"lJel Jambu. Luc Lagier, Jean-Julien Chervier
Marielle Bargueno
Présidente
Ann-Gisel Glass
Jamek
Presse et documentation
Anne BerrOLI
Conseil d'Administration
Les Archives du Film : Eric Le Roy
Bref : Jacques Kermabon
assistée de Gaëlle Petit
Danielle Bidard. Daniel Feurtet, Joël Amaury.
Dominique Bax. Christophe Blanc. Patrice Carré.
Relations extérieures
Anne-Claire Lafait
Canal + : Marie-Annick Guesnon. Dominique de
Lauzières
Une Gueu, Bernard Jubard, Marie Le Gac. Anne Le
Gonidec. Jean-Henri Roger, Gildas Thomas,
Centre Nat ional de la Cinématographie : Alain
Domin1que Teulat.
Ciném athèque française : Dominique Pàini
"Nouvelles bobines"
Lauriane Pasdeloup
Ambassade de la République Tchèque : Vâclav
Begramian. Jean-René Marchand. Marc Tessier
Citroën : Marc Milewski
Bureau du Festival
Côté court
CROUS : Muriel Dory
Direction Départementale Jeunesse et Sport :
Coordination Forum distribution
Anne-Marie Faux
104. av Jean Lolive
93500 Pantin
Christophe Derouet
Tél : 01 48 91 24 91 1 Fax : 01 48 44 g3 95
Direction Régionale Jeunesse et Sport : Odette
Mitterrand
Claire Vassé
En association avec :
DRAC lie de France : René Gachet. Fabienne
Bernard, Christophe Popovics
Jeune public
Zohra Filier
Jean-Pierre Masetti
Le Cin'hoche
Claire Vassé
Bagnolet
Phaippe Maleskevitch
Dix et Demi-Quinze : François Brinon
Consultante "Une nuit enchantée"
Dune MK : Stéphane Lamoureux. Maria Sjoberg
Claude Gonzalès
Laboratoires Ec lair : Laurence Pezeu. Bertrand
Dormoy
FEMIS : carole Desbarats
Fe stival de Cannes : Christian Jeune
Photographe
Domnique Toula!
Cinéma Louis Daquin
Jean-MiChel Sicot
Le Blanc-Mesnil
Secrétariat
Dominique Bax
Graziella Pinault
Magic Cinéma
Bobigny
Festival de Clermont-Ferrand : Georges Bollon
FNAC Etoile : Maryse
Francofolies
Dewever
Groupement National
Responsables de l'accueil
Fabien Cunillera
Sid·Amed Kouider
Laurent Defendini
des Cinémas de Recherche :
Joël Amaury
Kodak-Pathé : Alain Pretin, Gilles Podesta. Hélène
Monnerie
Claudine Cornillat
Espace Cinéma
La Cinquièm e : Florence Miha'1l, Leslie Forget
Épinay-sur-Seine
La Filature M ulhouse : Georges Heck
La Sept Arte : catherine Kenler
La Cinquième l'association : Laurent Zerbib
Projectionnistes
Cathenne Lormant
Le Cercle des amis d'Arte: Xallière Farrer.
Pâtrice LacanaJ
L'Écran
Guillaume Forestier
Moïse Sanchez
Stéphane Olohadjian
Saint-Denis
Lobster Films : Serge Bromberg. Eric Lange
LVT : Denis Auboyer, Christophe Drach
Aurore Casajus
Pierre Gac
Maison du film court : Sonia Jossifort
Responsable Cinéma
Métrobu s : Yann Colardelle
du Conseil général de la Sein e-Saint-Denis
Productions Davis-Boyer : Mme Davis-Boyer
Telci p ro : Richard Hasselmann
UFFEJ : Jean-Jacques Mitterrand
WAW Studio (Egypte)
Matilde lncertl, Tony Arnoux, Hélène Ca gniart,
Karine Quicelet, Christophe Montaucieux, Milie
Laurent, Gilles Ciment, pour leur aide,
Cath erine Frémont pour ses traductions,
ainsi que tous les producteurs et réalisateurs
qui ont présenté leurs films.
Conception et réalisation du catalogue : Agence BelleVille
Et un grand m erci à Bertrand Schmitt et Anna
Photographie couverture : Sandrine Expilly
Pravdovà
Crédits photo : Maïa Bouteille!, Georges Heck, Matthias Müller, Jean-Michel Sicot. Agence du court
métrage, Collection Archives du Film du centre national de la cinématographie, Ministère de la Culture
de la République Tchèque.
..
Index des films
Compétition nationale
Amateur (L') p.13
Betty p.10
Bleus de Chine p.9
C'est Noël déjà p.10
Chantal ! p.13
Charles Péguy au lavomatîc p.14
Citron amer p.9
Dedans p.15
Des majorettes dans l'espace p.13
Dounia p.11
Fleur à la bouche (La) p.15
Ici-Bas p.10
Il faut dormir p.12
Il n'y a pas de mal p.14
Il n'y a rien à faire p.15
Impair, passe et mangue p.11
Je Slis venue te dire... p.9
Premier qui parle... (le) p.12
Regarde la mer p.15
Rétention p.12
Seule p.9
Solo tu p.14
Soyons amis p.12
Tout doit disparailre p.9
Une nouveDe douceur p.13
Une nuit ordinaire p.14
Une odeur de géranium p.10
Une souris verte p.13
Une vague idée de la mer p.12
Vacances (Les) p.11
Vie sauve (La) p.11
Sélection Internationale
Ajayu p.16
Bague (La) p.19
Blomsterlangen p.17
Conséquences
de la réal~é des morts p.17
Die Frücht daines Leibes p.19
Entre frère et sœur p.19
Aux p.18
Grâf1n Sophia Hatun p.17
ln your shoes p.17
ls it the Design on the Wrapper p.16
Kill the day p.18
Lap rouge p.19
Lili et le loup p.16
Uneas de teléfonos p.16
M 'Bouss p.19
Mancie (la) p.17
Memorial Day p.16
Novia Mia p.18
Rubicon p.16
Signing off p.17
Taxi de nuit p.18
Taxi service p.16
Two minus one p.19
Up to the Neck or Bodybuilding p.18
Vacance p.18
We love you p.18
Jan Svankmajer
Anolhef Kind of Love p.31
Appartement (L') p.30
Cave (la) p.28
Chair amoureuse p.28
Château d'Otrante (le) p.31
Chute de la maison Usher (La) p.28
Dernier truc de Mr. Schwarzwald
et de Mr. Edgar (Le) p.31
Don Juan p.31
Et cetera p.28
Fabrique de petits cercueils (la) p.31
Histoire naturelle (suite) p.30
J.S. Bach : Fantaisie
en sol mineur p.29
Jabberwocky ou les vêtements
de paille d'Hubert Paglia p.29
Jardin (Le) p.30
Jeux de pierres p.29
Jeux virils p.30
Journal de Léonard (le) p.31
Mort du stalinisme
en Bohême (La) p.29
Nourriture p.29
Obscurité, lumière, obscurité p.30
Pique·nlque avec Weissmann p.29
Possibilités du dialogue (Les) p.30
Puits. le pendule et l'espoir (Le) p..28
Une semaine tranquile
à la maison p.28
Matthias Müller
Alpsee p.25
Aus der fame - The Memo Book p.25
Home Stories p.25
Pensâo Globao p.25
Haven p.2s
Sternenschauer
(Scatterings Stars) p.25
steew
Panorama français
23, rue des Francs-Bourgeois p.2.2
Argent iquide p.23
Il y a des journées qui mériteraient
qu'on leur casse la gueule p.23
liberté Chérie p.23
Ménage de printemps p.22
Mur (Le) p.22
Ressac (Le) p.23
Substitution p.22
Une belle rvJit de fête p.22
Une place au SOleil p.23
Programme européen
An Bonnan Sui (Le Butor jaune) p.21
Batteur du boléro (Le) p.21
Clocks {Horloges) p.21
Ûla')(ll\ terre, sa110n
et roulle sur lond de journal p.21
Estoria do gato e da ua (Histoire
du chat et de la lune) p.21
Las partes de mi que te aman
son seres vacios (Les Parties de moi
qui t'aiment sont des êtres vides) p.21
Quest (La Qvête) p.21
Tyttô ja sotamies (La Jeune fille
et te soldat) p.21
Une nuit enchantée
Antoine (Les élucubrations} p.37
Attente (l') p.OO
Ave Maria p.37
Ballade de Chopin p.37
Batteur du Boléro (Le) p.37
Bonjour le monde p.37
C'est ça la France p.37
Canard Journal p.37
Chet's romance p.37
Coq est m0r1 (le) p.37
Dalida (Le jour le plus long) p.38
Deux ramoneurs
chez une cantatrice p.37
Essais Lisette Lanvin et Donatien p.37
Gala p.38
Idoles (les) p.38
lnma la voyante p.38
Lampe (la) p.38
Mon cher vieux
camarade Richard p.38
Dario Moreno (La marmite) p.38
Négresses vertes (A quoi bon) p.39
Noce (la) p.38
P'tit bal (Le) p.39
Petit chemin (Le) p.39
Raboteurs de Caillebotte (Les) p.39
Romance et sambas p.39
Frédéric François (Laisse-moi
vivre ma vie) p.38
Michel Fugain(Solell) p.39
Johnny Hallyday (Génération
perdue) p.38
c. Jérôme (Himalaya} p.38
Gilbert Momagnë (The fool) p.38
Sensuelle solitude p.39
Sheila (!.:école est finie) p.37
Sylvie Vartan et Carlos
(2'35 de bonheur)p.37
Travolta et moi p.39
Tu mi lai girar... p.39
Un petit cabanon p.39
Une robe d'été p.39
Valse brillante (la) p.39
Nuit des étoiles du fantastique
Appartement (l') p.43
Ballerine et le ramoneur (La) p.42
Cheap TriU... p.43
Chien mir p.42
Cimetière des éléphants (Le} p.43
Consultation (la) p.42
Corridor p.41
Dernier chaperon rouge (Le) p.41
Document interdit : le soldat p.43
Escarpins sauvages (Les) p.43
Force spéciale p.42
Frankenweenie p.42
Futur (le) p.42
Gueule d'atmosphère p.42
Haute pression p.43
Histoire de papier p.41
Invité (l') p.41
Jetée (La) p.41
Marchand de sal:Jje (le) p.42
Œuf (l') p.42
On ne se refait pas p.42
Présence féminine p.42
Revestriction p.41
Saga des glaises (la) p.41
Sieste (La) p.41
Sujet du tableau (Le) p.42
Tendresse du maudit (La) p.42
The Finger p.43
VibtOboy p.42
Vincent p.43
TV Buster p.41
Ciné Jeunes
Munk, Lemmy et compagnie
Munk et Lemmy : le rhinocéros p.34
Munk et Lemmy : la noix p.34 ·
Munk et Lemmy : maman p.34
Munk et Lemmy : on s'envole p.34
Munk et Lemmy : les cornes p.34
Les espiègles : les voleurs p.34
Les espiègles : Piggie la truie p.34
Betty Boop, Popeye
et leurs amis
Au zoo p.35
Betty Boop et le -petit roi p.35
Betty Boop et petit Jimmy p.35
Betty en Week-End p.35
Cavalier sans tête (Le) p.35
Dans un studio p.35
En al tendant le client p.35
Fou de cinéma p.35
Neptune p.35
Pl:llit mécano (le) p.35
3 mousquetaires (les) p.35
Toby laitier p.35
Jeune cinéma d'Egypte
Barrage (Le) p.20
Cerf volant (Le) p.20
Mégots p.20
Regarde avec ton voisin p.20
Film annonce
Rébus p.6
Soirée d'ouverture
Nous. les sans papiers de France p.i