le point sur les anticholinestérasiques

Commentaires

Transcription

le point sur les anticholinestérasiques
Les anticholinestérasiques
Donépézil (Aricept®), rivastigmine (Exelon® comp et TTS), galantamine (Reminyl®).
1. Place
Ce sont des inhibiteurs réversibles mais de manière lente de l’acétylcholinestérase, permettant
une augmentation de l’acétylcholine au niveau cérébral. Leur effet est modeste et limité aux
formes légères à modérément sévères de la maladie. Seuls 10% des patients ont une
amélioration clinique qui retarde de quelques mois le déclin des fonctions cognitives, sans
améliorer la qualité de vie. Les différentes molécules semblent avoir un effet comparable. Il
n’est pas possible de prévoir quels patients répondront au traitement.
2.
Effets indésirables.
•
Nausées, vomissements parfois graves en cas d’élévation trop rapide des doses (des
rupture de l’œsophage lié aux vomissements sévères ont été décrits dans cette situation
avec la rivastigmine), diarrhée, anorexie, ulcères gastriques.
Céphalée, somnolence ou insomnies
Sudation profuse, troubles de la thermorégulation et déshydratation par hypersudation
liée à l’effet cholinergique (attention aux vagues de chaleur et aux autres situations
entraînant un risque de déshydratation par ex : vomissements ou diarrhée).
Bradycardie (attention aux autres médicaments bradycardisants, aux médicaments qui
allongent l’intervalle QT et aux médicaments hypokaliémiants), bloc auriculoventriculaire, malaises et syncopes.
Incontinence urinaire (ces médicaments s’opposent aux effets des anticholinergiques
utilisés dans l’incontinence).
Apparition ou aggravation de symptômes extrapyramidaux (tremblements et
dystonies, troubles de la marche, chutes) réversibles à l’arrêt, dépressions,
comportements agressifs.
Crise épileptique (attention à l’association avec d’autres médicaments qui abaissent le
seuil convulsif).
L’utilisation concomitante d’anticholinestérasique avec un neuroleptique augmente le
risque de trouble du rythme cardiaque, d’AVC et de syndrome extrapyramidaux ainsi
que le risque de crises convulsives.
•
•
•
•
•
•
•
3. Attention aux interactions médicamenteuses pharmacocinétiques
Le donépézil et la galantamine sont métabolisés par le CYP3A4 et le CYP2D6. Toute
association avec des inhibiteurs de ces cytochromes peut entraîner des augmentations de taux
plasmatiques de ces anticholinestérasiques ainsi que de leurs effets indésirables.
La galantamine et donépézil ont entraîné un surcroît de mortalité (notamment accidents
vasculaires cérébraux) lors d’étude clinique versus placebo.
E News médecins –pharmaciens août 2008
Références
Effets indésirables cardiaques des inhibiteurs des cholinestérases. Folia juin 2006.
Galantamine et surmortalité. Folia novembre 2007.
Interactions avec les médicaments de la maladie d'Alzheimer. Folia juin 2008.
Galantamine : mortalité accrue. Prescrire mars 2005/Tome 25 n°259.p.197.
Donézépil : syncopes. Prescrire février 2008/Tome 28 n°292 p.105.
Eviter les effets indésirables par interactions médicamenteuses. Prescrire Guide 2008 p126130.
Anti-Alzheimer : des effets indésirables graves souvent mortels. Prescrire novembre
2007/Tome 27 n°289 p.828
Tavassoli N et coll « Drug intercations with cholinestérase inhibitors Fundamental Clin
Pharmacol 2007 ; 21 :67 (abstract 331).
Rivastigmine et rupture de l’œsophage. Prescrire avril 2007/Tome 27 n°282 p.268.
E News médecins –pharmaciens août 2008

Documents pareils