Complication Rates Post Laparoscopic Gastric Bypass

Commentaires

Transcription

Complication Rates Post Laparoscopic Gastric Bypass
Résumé KeyLIME
Responsable : Jason Frank
Date de diffusion :
Titre du balado : Complication Rates Post
Laparoscopic Gastric Bypass
Effects of Resident Involvement on
Complication Rates after
Laparoscopic Gastric Bypass
Référence
Krell KR1, Birkmeyer NJ1, Reames BN1, Carlin AM2, Birkmeyer JD1, Finks JF1, The Michigan Bariatric
Surgery Collaborative7. Effects of Resident Involvement on Complication Rates after Laparoscopic Gastric
Bypass. Journal of The American College of Surgeons. [ePub ahead of print]: 1-8.
Établissements auteurs
1
Center for Healthcare Outcomes and Policy, University of Michigan Health System, Ann Arbor, Michigan,
É.-U.
2
Henry Ford Health System, Detroit, Michigan, É.-U.
Marqueurs
Domaine clinique
Expert médical
Érudit
Domaine éducatif
Enseignement et
apprentissage
Évaluation de programme
Recherche en éducation
(formation des résidents)
Contexte
Cet article qui interpelle est inspiré des travaux d’un groupe dont nous avons fait
mention dans l’épisode 48 des balados KeyLIME (en lice pour l’article de l’année :
Birkmeyer et coll., Surgical Skill and Complication Rates after Bariatric Surgery 1). Le
groupe avait utilisé la base de données du Michigan Bariatric Surgery Collaborative,
portant sur les résultats de 17 057 patients ayant subi un pontage gastrique, pour
expliquer l’écart marqué entre le niveau de compétence de chirurgiens (allant de très
expérimenté à peu expérimenté). L’étude de Birkmeyer a soulevé des questions au
sujet de la sécurité des patients, de la formation et des résultats en chirurgie. Même
si dans d’autres études, la présence de stagiaires ne posait aucun danger, on ignorait
si, à eux seuls, ces derniers avaient un effet sur les résultats pour les patients faisant
l’objet d’un pontage gastrique.
1
Surgical skill and complication rates after bariatric surgery. N Engl J Med. 2013 Oct 10;369(15):1434-42
Objectif
Birkmeyer et ses collaborateurs ont voulu comparer les résultats pour les patients
lorsque le stagiaire était présent lors d'un pontage gastrique et lorsqu’il n'y était pas.
Type de document
Recherche : étude sur des bases de données administratives
Autre : étude d’observation (transversale)
Financement : Blue Cross/Blue Shield of Michigan
Principales caractéristiques de la méthodologie
(Voir l’épisode 48 pour connaître les méthodes du groupe.)
Krell et ses collaborateurs ont poursuivi sur la lancée de l'étude de Birkmeyer, dans
laquelle des pairs ont évalué en aveugle les vidéos de pontages gastriques choisis et
effectués par 20 chirurgiens sur 75 œuvrant dans des hôpitaux du Michigan pour
déterminer la qualité des techniques d’intervention. Leurs évaluations ont été
comparées aux résultats pour les patients (p. ex., décès, durée de l'intervention,
autres complications). Les données ont été extraites lors des vérifications des
dossiers médicaux. Lors de l'étude initiale, 10 343 patients étaient inclus, sur une
période de six ans, de 2006 à 2012.
La sous-étude de Krell a porté sur les taux de complication des chirurgies sur une
période de 30 jours, avec et sans la présence des résidents. Les résidents étaient
soit absents lors de l’intervention, soit présents moins de 80 % du temps, soit
présents plus de 80 % du temps, le tout exprimé de la façon suivante : oui (n=7601)
ou non (n=9456). Cette base de données comprenait 17 057 patients dans la même
période de six ans. Se basant sur la régression logistique, les auteurs de l’étude ont
cherché à connaître l’impact de la participation des résidents et tenté de contrôler les
effets de la présence des chirurgiens traitants, les caractéristiques des patients et la
durée des interventions.
Principaux résultats
Selon Krell et ses collaborateurs, les taux de complication ajustés en fonction des
risques sur 30 jours étaient plus élevés en présence des résidents : 13 % par rapport
à 8,5 %, p<0,01. Parmi ces complications, le rapport de cotes pour les infections de
plaies était de 2,06 et de 2,01 pour les cas de thromboembolie veineuse. La durée
des chirurgies était plus longue en présence des résidents, soit 129/88 minutes,
p<0,01. Ces effets sont moins marqués lorsque la durée du rapport de cotes est
ajustée : rapport de cotes de 1,67 pour les infections de plaies avec intervalle de
confiance de 1,01 à 2,76; rapport de cotes de 1,73 pour la throboembolie veineuse
(intervalle de confiance de 0,99 à 3,04). Dans les cas reliés aux résidents, il était
moins probable que des mesures préventives appropriées aient été prises lors de
throboembolies veineuses. Les autres complications, comme les infections urinaires,
les colites à C. difficile, les chocs, les réopérations, les visites aux urgences et les
réadmissions n’étaient pas différentes.
Principales conclusions
Les auteurs concluent que la participation des résidents aux pontages gastriques
augmentait les complications; cet effet était probablement provoqué par la durée de
l’intervention, un facteur de risque important et connu.
Ils recommandent d’utiliser des listes de contrôle pour assurer l'uniformité des soins
et l’efficacité des interventions.
Commentaires supplémentaires à l’intention des
cliniciens enseignants
1. Cet article est un autre exemple d’étude bien ficelée mettant à profit les
bases de données administratives existantes pour répondre à une question
liée à la formation médicale. Les cliniciens enseignants devraient rechercher
ces occasions d’aller au-delà des études de satisfaction.
2. Faites attention aux séries de publications provenant de groupes qui, sans
raison, utilisent des données différentes dans leurs sous-études.
3. Les cliniciens enseignants doivent procéder à une vaste analyse de la
littérature pour trouver les articles importants qui s’appliquent à nos travaux;
on ne les retrouve pas facilement dans PubMed, Google, ou ailleurs.
Un grand merci au Dr Brian Hodges, de l’Université de Toronto, pour avoir porté cet
article à notre attention!

Documents pareils

Surgical skill and complication rates after bariatric surgery

Surgical skill and complication rates after bariatric surgery NJ1, Michigan Bariatric Surgery Collaborative2. Surgical skill and complication rates after bariatric surgery, New England Journal of Medicine, 369(15): 1434-42 Établissements auteurs :

Plus en détail