règlement - Classe L`Equipe France Jeunes

Commentaires

Transcription

règlement - Classe L`Equipe France Jeunes
Couv_Equipe_2009:Dessus/dessous Equipe
2/12/08
14:39
Page 1
Dériveur
SUPPORT DE LA PRATIQUE EN DOUBLE – JUSQU’À 15 ANS
Couv_Equipe_2009:Dessus/dessous Equipe
2/12/08
14:39
Page 2
VAINQUEUR
DES CHAMPIONNATS
EUROPÉENS 1994 À 2005
2007
VINCITORE
CAMPIONATO ITALIANO
3-4-5 CAMPIONATO EUROPEO
Veleria
Hannibal
Via Bagni
34074 Monfalcone (GO) – Italia
Tél. (39) 0481 412 467
Fax : (39) 0481 412 547
[email protected]
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Dominique MORITZ
21 rue Ducouëdic
75014 Paris
www.lequipefrancejeunes.org
GUIDE
L’ÉQUIPE 2009
GUIDE 2009
Responsable de rédaction
Dominique MORITZ
Rédacteurs
Laurent GAILLOT
Marc LAURENT
Dominique MORITZ
Conception et réalisation
Marc LAURENT
Jérôme GROU-RADENEZ
Global Rouge
BOTIN Diego - TURRADO Pablo -ESP- vainqueurs du Championnat Européen de Quiberon.
Sommaire
Palmarès
L’Équipe
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
• Historique . . . . . .
• Le bateau . . . . . .
• Filières sportives
• Le Double . . . . . .
2
4
5
.8
.9
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Association EFJ
• Organigramme . . . . .
• Édito . . . . . . . . . . . . . .
• Assemblée Générale .
• Cotisations . . . . . . . . .
• Délégués de Ligue . .
• Infos des ligues . . . . .
• La Classe 420 . . . . . .
• Suivi national . . . . . . .
• Calendrier national . . .
10
11
. 13
. 15
. 16
. 17
. 19
. 20
. 21
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Règlement sportif 2009 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Classement national individuel des coureurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Bilan sportif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
L’Équipée Bleue 2008 à Ouistreham . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
L’Équipée Bleue 2009 à Hourtin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
Championnats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Association internationale EIA
• Organigramme . . . . . . . . . . . . . .
• Édito . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
• Invité d’honneur : Yannick Noah
• Calendrier international . . . . . . . .
• Assemblée Générale . . . . . . . . . .
• Associations nationales . . . . . . .
• Championnats nationaux . . . . . .
51
52
. 53
. 54
. 55
. 58
. 59
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Règles de Classe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
Conseils techniques
• Dimensions préconisées . . . .
• Préparer son bateau . . . . . . .
• Régler son bateau . . . . . . . . .
• Aux parents, aux entraîneurs
79
80
. 83
. 84
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Photos de couverture
Haut : Au portant avec les spis donnés par la FFVoile et Banque Populaire à chaque participant du Championnat de France.
Milieu : Championnat Européen, une belle empoignade sous spi entre équipages italiens, espagnols et français.
Bas : Pierrick et Brice Rauby du Club de Voile de Saint Quentin à l'abattée à la bouée au vent.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
-1-
Guide 2009
PALMARÈS
L’ÉQUIPÉE BLEUE
1983 Carnac
1 ZIEGERT Nicolas – ZIEGERT Jean Pierre
2 PENN Thomas – DUHAMEL Hugues
3 MARTINEAU – TROGE
1984 Hyères
1 PENN Thomas – DUHAMEL Hugues
2 ZIEGERT Nicolas – ZIEGERT Jean Pierre
3 DERUELLE Aymerie – BERANGER Gilles
1985 La Rochelle
1 ZIEGERT Nicolas – MULLER Laurent
2 GOUT Christian – GALLET Arnaud
3 BOURAIN Emman. – GAIMARD Christophe
1986 Perros-Guirec
1 LE MAITRE – GRANNEC
2 DUEZ Christophe – GAIMARD Christophe
3 DE TOURREIL Nicolas – LION Vincent
1987 Monteynard
1 MACE Patrick – COURBON Gilles
2 PITON F. Xavier – CANANZI Jean Pierre
3 ROYER Goulven – MEYER Thomas
1988 Cazau
1 SALMON Stéphanie – DUGUE Patrick
2 GREENWOOD Alexander – MUNZ Marc
3 DE TOURREIL Nicolas – DUVAL Jérôme
1989 La Ciotat
1 MIZZI Sylvain – MEYER Baptiste
2 ANDREY Julien – ANDREY Xavier
3 IRA Gurevitch – YIGAL Avian
1990 St Cast
1 GAROCHE Thomas – LE ROY Matthieu
2 LE BOUFFANT Gwendal – GOATER Brieg
3 JOUFFE Frédéric – MAZAIRAT Rodolphe
1991 Thonon-les-Bains
1 POMERANTZ Aurélien – LEFEBVRE Grégory
2 ESPAGNON Christ. – MATHIEN Geoffroy
3 PLOJOUX Jérôme – PLOJOUX Julien
1992 Granville
1 CHATEAU Cédric et Yann
2 CARIO Marie – BELLET Luc
3 TRABACH Aude – DONCKER Magali
1993 Ste Croix du Verdon
1 VALLETTE Loïc – GILLES Benoît
2 FRACASSOLI Carlo – CRISTOPHANI Marco
3 CHRISTIDIS Stéphane – DEBERDT Aurélien
1994 Hourtin
1 CHRISTIDIS Stéphane – DEBERDT Aurélien
2 MILHOMME Erik – ZERMATTEN Pierre-Jean
3 KIEFFER Corentin – AVELINE Michaël
1995 Brest
1 LARCHER Stéphane – LENTE Aurélien
2 CHRISTIDIS Stéphane – DEBERDT Aurélien
3 AILLAUD Vincent – PERRUS Josselin
1996 Cherbourg
1 LODAY Jonathan – GAROS Vincent
2 ROUXEL Thomas – ROUXEL Mathieu
3 JEANNE Alexandre – REY Ferdinand
1997 Pareloup
1 LITTOZ BARITEL Alexis – CARRAZ Antoine
2 TENCONI Martin – POLICAND Nicolas
3 BORGHESE Nicola – REBUTTATO Alessio
1998 Lorient
1 TENCONI Martin – POLICAND Nicolas
2 AUBURTIN Cyril – DE GLANVILLE Milo
3 AUDEMA Antoine – AUDEMA Florentine
1999 Le Bourget du Lac
1 LANIER Félix – EVEN Damien
2 FLEURY Cédric – FRANCART Corentin
3 AHRWEILLER Joan – MOUCHEL François
CN Morges (SUISSE)
BN Île Grande
CN Rochefort/EV Fouras
BN Île Grande
CN Morges (SUISSE)
COYC Hyères/Sanary
CN Rolle (SUISSE)
CV Tours
SR Rochelaises
BN Île Grande
SR Rochelaises
SR Caen
CMV St Brieuc
CV Pradet
CV Tournemine/Plérin
YC Cannes
CN Founex (SUISSE)
SR Caen-Ouistreham
YC Cavalaire
SN Genève (SUISSE)
ISF (ISRAEL)
EV Plérin
BN Île Grande
CN St Cast
CN Antibes
CVE St Quentin
SN Genève (SUISSE)
CV Anneville
YC Cannes
YC Cannes
CNPRS Marseille
CV Gargnano (Italie)
SN Cagnes S/Mer
SN Cagnes S/Mer
SRV Annecy
CNEV St Cast
SN Cagnes S/Mer
SN Cagnes S/Mer
CV St Quentin
CNBPP La Baule
CV Erquy
CV St Quentin
SRV Annecy
SRV Annecy
LNI Imperia (Italie)
SRV Annecy
CN Antibes
CN de Sciez
CN Lorient
CN Binic
EV Cherbourg
2000 Penvenan – Port Blanc
1 AUBURTIN Cyril – DRAPPIER Pascal
2 PANTZARTZIS Francesco – MORFINI Nicola
3 WILBOUX Vincent – WILBOUX Florent
2001 Cazaux-Lac – Garçons
1 SIMONE Spangaro – LORENZO Pernic
2 LEPRE Matteo – BERTOLA Niccolo
3 SCAVINER Antoine – LE GARREC Morgan
2001 Cazaux-Lac – Filles
1 ULCIGRAI Rebecca – ANTONIONI Giov
2 REY Bérénice – LANDRY Marion
3 ARTHAUD Alice – MOREIGNE Laura
2002 Granville – Garçons
1 BERTOLA Niccolo – LEPRE Matteo
2 PERRAULT Charles-Antoine – VANDAME Caroline
3 SIMONE Ferrarese – CAPECE MINUTOLO Corrado
2002 Granville – Filles
1 BELCARO Chiara – ANTONINI Giovanni
2 NOUETTE Anaïs – CARMENT Anne-Charlotte
3 GOUGEON Margot – HORGNIES Solenne
2003 Sciez – Garçons
1 VESPASIANI Nicola – PRATIGUETTI Andrea
2 FIAULT Robin – MION Jérémie
3 BORGHESE Paolo – JAQUINTI Guido
2003 Sciez – Filles
1 FARNETI Andreja – MILIC Veronica
2 POUPART Camille – LEDUC Clémence
3 PITTET Malthide – WALKER Marion
2004 Pléneuf Val André – Garçons
1 AMORETTI Agostino – MELLANO Alberto
2 JARRY Erwan – Gouron Glenn
3 GHIZZARDI Francesco – BONNIN Yvan
2004 Pléneuf Val André – Filles
1 POUPART Camille – BIDARD Juliette
2 MAGLIOCCHETTI Chiara – SUGLIANO Lucrezia
3 GERY Charline – BOUDIER DUPUY Adélie
2005 PIRIAC sur MER – Garçons
1 RIVERA Nicolo – BONALDO Allessandro
2 GATTUSO Federico – RUGGIERO Rudy
3 CHOQUENET Baptiste – PILON Yves-Marie
2005 PIRIAC sur MER – Filles
1 MAGLIOCHETTI Chiara – SUGLIANO Lucrecia
2 SCHEIWILLER Clara – Zuber Guillemette
3 CARLE Solene – GRARD Marine
2006 SAINT QUAY PORTRIEUX – Garçons
1 BERTHIER Baptiste – ANDREYS Camille
2 RIVERA Nicolo – BONALDO Alessandro
3 CARON Kevin – MOREL Kevin
2006 SAINT QUAY PORTRIEUX – Filles
1 TEZZA Lavinia – TOMBOLINO Béatrice
2 SCHEIWILLER Clara – PERROUELLE Karen
3 CHOQUENET Charlotte – DALSTEIN Louise
2007 Charavines – Garçons
1 MARVYLE Valentin – FISCHER GUILLOU Erwan
2 NOEL Gilles – THOUROUDE Antoine
3 GREGGORY Max – BERNA Antoine
2007 Charavines – Filles
1 TEZZA Lavina – TOMBOLINI Béatrice
2 BERTOLLA Francesca – CONTI Jessica
3 WEBER Verena – BERGAMASCHI Paola
2008 Caen Ouistreham – Garçons
1 CARISSAN Tom – FISCHER-GUILLOU Loïc
2 LAJOLO Riccardo – BERIO Raffaële
3 RAUBY Pierrick – RAUBY Brice
2008 Caen Ouistreham – Filles
1 BERTOLA Francesca – TISSELI Giulia
2 LE FRIEC Juliette – MUREL Julie
3 HARLE Agathe – MALABOUS Maëlle
CN Antibes
CV Bari (Italie)
Douarnenez Voile
Italie
Italie
CN Lorient
Italie
CV St Quentin
CN Antibes
Italie
CV St-Quentin
Italie
Italie
CN Claouey
CV St-Quentin
Italie
Cergy Voile 95
Italie
Italie
CNBPP
CN Sciez
Italie
CNBPP
Italie
CNBPP
Italie (San Remo)
Cannes Jeunesse
Italie
Italie
France
Italie
France
France
CV St-Quentin
Italie
CV St-Aubin Elbeuf
Italie
SN Enghien/CV St-Aubin Elbeuf
EV Cherbourg
CNBPP
SR Caen Ouistreham
SNO Nantes
Italie (YC San Remi AS)
Italie (GVLNI Ostia LI)
Italie (FVM ASD) (SCG Salo)
CNBPP
Italie
CV St-Quentin
Italie
CV St-Aubin Elbeuf
CV St-Quentin
CHAMPIONNAT DE FRANCE
1987 Annecy
1 DE TOURREIL Nicolas – DUVAL Jérôme
2 LECOURIEUX Olivier – GRABIT Vincent
3 HEYLEN Erwan – PHILIPPE G.
1988 Le Grau-du-Roi
1 CHARLES Magali – DIDIER Jean Stéphane
2 ROYER Goulven – GAROCHE Sophie
3 MONNET Stéphane – MONNET Nicolas
1989 Erquy
1 GAROCHE Thomas – LE ROY Matthieu
2 RIFFET Mayeul – VERNE Valentine
3 LE BOUFFANT Gwendal – GOATER Brieg
1990 Lac du Der
1 GAROCHE Thomas – LE ROY Matthieu
2 ESPAGNON Christ. – MATHIEN Geoffroy
3 JOUFFE Frédéric – MAZAIRAT Rodolphe
1991 Brest
1 GAROCHE Thomas – LE ROY Matthieu
2 POMERANTZ Aurélien – LEFEBVRE Grégory
3 ESPAGNON Christ. – MATHIEN Geoffroy
1992 St Cyprien
1 CHATEAU Cédric et Yann
2 CARIO Marie – BELLET Luc
3 FURET Déborah – MAGER Déborah
SR Caen
SRV Annecy
Douarnenez V.
YVPR Marseille
EV Plérinaise
CN Antibes
EV Plérin
CNPRS Marseille
BN Île Grande
EV Plérin
CVE St Quentin
CN St Cast
EV Plérin
CN Antibes
CVE St Quentin
CV Anneville
YC Cannes
YC Cannes
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
1993 Carnac
1 CHRISTIDIS Stéphane – DEBERDT Aurélien
2 LARCHER Michael – LENTE Nicolas
3 VALLETTE Loïc – GILLES Benoît
1994 Aix-les-Bains
1 MILHOMME Erik – ZERMATTEN Pierre-Jean
2 CHRISTIDIS Stéphane – DEBERDT Aurélien
3 LEBOUCHER Pierre – LECHENE David
1995 Le Cap d’Agde
1 CHRISTIDIS Stéphane – DEBERDT Aurélien
2 AILLAUD Vincent – PERRUS Josselin
3 HESS Arnaud – GAROS Vincent
1996 Le Cap d’Agde – Garçons
1 LODAY Jonathan – GAROS Vincent
2 RENARD Antoine – DAVIAUD Fabrice
3 TRINQUET Vincent – DUCROCQ Yann
1996 Le Cap d’Agde – Filles
1 CHAUVET Nathalie – BOISSE Dorothée
2 THOLIN Sophie – TORFOU Abigail
3 GUENIOT Émilie – RASELLI Alexia
1997 Le Cap d’Agde – Garçons
1 LITTOZ BARITEL Alexis – CARRAZ Antoine
2 CORBET Victor – ADAM Julien
3 DEBREGEAS Alexandre – CANSOS Paul
-2-
Guide 2009
SN Cagnes S/Mer
SN Cagnes S/Mer
CNPRS Marseille
SRV Annecy
SN Cagnes S/Mer
ASPTT Nantes
SN Cagnes S/Mer
CV St Quentin
SNO Nantes
CNBPP
CN Claouey
Carry le Rouet
CV St Quentin
SRV Annecy
CN Antibes
SRV Annecy
EV Cherbourg
SN Cagnes S/Mer
PALMARÈS
(Suite)
CHAMPIONNAT DE FRANCE (suite)
1997 Le Cap d’Agde – Filles
1 TORFOU Abigail – LOMBARDIE Julie
2 LEFEBVRE Rozenn – LECLERC Virginie
3 RABOURDIN Nathalie – SAUDRAIS Florence
1998 Le Cap d’Agde – Garçons
1 PAYEN Nathanaël – NESBIT Jimmy
2 AUBURTIN Cyril – DRAPPIER Yves
3 FLEURY Cédric – HANTZBERG Benoît
1998 Le Cap d’Agde – Filles
1 ADAM Manuelle – LE GAUDION Mylen
2 SORLUT Sandra – PERFETTI Claire
3 BOURGEOIS Aline – HUE Marine
1999 Le Havre – Garçons
1 AUBURTIN Cyril – DRAPPIER Pascal
2 RATOUIS Sylvain – RATOUIS Antoine
3 THORENS Antoine – KELLER Arthur
1999 Le Havre – Filles
1 ADAM Manuelle – LE GAUDION Mylen
2 PARPAIX Géraldine – AUDEMA Flore
3 SORLUT Sandra – PERFETTI Claire
2000 Le Havre – Garçons
1 AUBURTIN Cyril – DRAPPIER Pascal
2 NOUETTE Antonin – COLLEDANI Mathieu
3 FIAULT Étienne – HOLIN Guillaume
2000 Le Havre – Filles
1 LE PLEY Bérengère – LE GAUDION Mylen
2 MAILLARD Emanuelle – DUHAMEL Sophie
3 BOSSE Julia – MONTEIL Marjolène
2001 Martigues – Garçons
1 THORENS Antoine – KELLER Arthur
2 SCAVINER Antoine – LE GARREC Morgan
3 NOUETTE Antonin – COLLEDANI Mathieu
2001 Martigues – Filles
1 LANDRY Marion – REY Bérénice (11e)
2002 Martigues – Garçons
1 PERRAULT Charles-Antoine – VANDAME Caroline
2 VIOLON Axel – LECOINTRE Guillaume
3 LOTHODE Corentin – GAUTRON Thibaut
SRV Annecy
CN Pléneuf
Dammarie/Melun
SRV Annecy
CN Antibes
CN Binic
YC Rouen 76
SRV Annecy
SR Caen-Ouistreham
CN Antibes
CN de Sciez
CN de Sciez
CNP Le Havre
CV Évian
SRV Annecy
CN Antibes
CV Claouey
Cergy Voile Université
CNP Le Havre
CNP Le Havre
SR Caen-Ouistreham
CN de Sciez
CN Lorient/FL Lanester
CN Claouey
CV St Quentin
CV St-Quentin
CV St-Quentin
CNBPP
2002 Martigues – Filles
1 BIDARD Marthe – LEDUC Clémence (23e)
2003 Plérin – Garçons
1 FIAULT Robin – MION Jérémie
2 POREZ Louis – POREZ Charles
3 BANGY-MICHELET David – DJIAN-LAFITTE Nicolas
2003 Plérin – Filles
1 NOUETTE Anaïs – VOITURIER Marine (6e)
2004 Binic – Garçons
1 POREZ Louis – POREZ Charles
2 JARRY Erwan – GOURON Glenn
3 ALRIC Sylvain – LEDUC Clémence
2004 Binic – Filles
1 SCHEIWILLER Lucie – SCHEIWILLER Clara (10e)
2005 Martigues – Garçons
1 CHOQUENET Baptiste – PILON Yves-Marie
2 CLODIC Gaël – TURPEAU Barthélémy
3 CHAMPROUX Simbad – DALMASSO Franck
2005 Martigues – Filles
1 CARLE Solène – GRARD Marine
2006 Martigues – Garçons
1 BERTHIER Baptiste – ANDREYS Camille
2 SERIS Remi – MALABOUS Maelle
3 JAUVIN Yann – MARVYLE Valentin
2006 Martigues – Filles
1 GEAY Julie – FOUILLET Pauline
2007 Quiberon – Garçons
1 MARVYLE Valentin – JAUVIN Yann
2 FISCHER GUILLOU Erwan – JULIEN Thibault
3 GUILLEN Thomas – DELOLMO Valentin
2007 Quiberon – Filles
1 FERCHAUD Laure – GREIVELDINGER Alyette
2 LE FRIEC Juliette – MUREL Julie
3 HARLE Agathe – MALABOUS Maëlle
2008 Quiberon – Garçons
1 FISCHER-GUILLOU Erwan – JULIEN Thibault
2 DUCAMIN Jean-Baptiste – MICHELET Félix
3 PARENTI Martin – WOJTCZAK Mika
CNBPP
Cergy Voile 95
SN Bandol
CN de Sciez
CN Claouey
SN Bandol
CNBPP
CNBPP
SN Enghien
EV Cherbourg
SNO Nantes
CN Cogolin
CV St-Quentin
CV St-Quentin
CNBPP
CNBPP
CNBPP
CNBPP
YC Toulon
SNPH
CV St Aubin Elbeuf
CV St Quentin
CNBPP
CN Claouey
CV St Quentin/Cergy Voile 95
CHAMPIONNAT EUROPÉEN
1994 Porto (Portugal)
1 GIACALONE Roberto – SENITI Guiseppe
2 KIEFFER Corentin – AVELINE Mickaël
3 CHRISTIDIS Stéphane – DEBERT Aurélien
1995 Brenzone (Italie)
1 OLIVIERI Andrea – VESPASIANI Camillo
2 FASTAMI Alessandro – DELRIO Lorenzo
3 CHRISTIDIS Stéphane – DEBERT Aurélien
1996 St Quay Portrieux (France)
1 BOLZAN Alberto – TURUS Giacomo
2 BORGHESE Nicola – REBUTTATO Alessio
3 LODAY Jonathan – GAROS Vincent
1997 Gdansk (Pologne)
1 BOLZAN Alberto – TURUS Giacomo
2 DIDISHEIM Vincent – DIDISHEIM Arnaud
3 CAMPO DALL’ORTO Giulia – MAZZARINI Aless.
1998 Marsala (Italie)
1 NICOLETTIS Samuele – IAIZZA Enrico
2 BIANCHI Niccolo – BIANCHI Francesco
3 CAMPO DALL’ORTO Giulia – TONEL Giulia
1999 TAVIRA (Portugal) – Garçons
1 MOSSA Elisabetta – PANTZARTIS Francesco
2 LANIER Félix – EVEN Damien
3 NICOLLETIS Samuele – KLINGER Max
1999 TAVIRA (Portugal) – Filles
1 PARPAIX Géraldine – AUDEMA Florentine
2 ADAM Manuelle – LE GAUDION Mylen
3 PAGAN Francesca – TOGNACCHINI Camilla
2000 SANTANDER (Espagne) – Garçons
1 AUBURTIN Cyril – DRAPPIER Pascal
2 PANTZARTZIS Francesco – MORFINI Nicola
3 KELLER Arthur – THORENS Antoine
2000 SANTANDER (Espagne) – Filles
1 LANTIER Lisa – BUA Rachele
2 ULCIGRAI Rebecca – GANTONINI Giovanna
3 LE GAUDION Mylen – LE PLEY Bérengère
2001 CLAOUEY – Garçons
1 LEPRE Mattheo – BERTOLA Nicolo
2 SPANGARO Simone – PERCIC Lorenzo
3 TRANI Giulio – GIOTTO Guglielmo
2001 CLAOUEY – Filles
1 ULCIGRAI Rebecca – ANTONINI Giio
2 COPPOLA Giulia – ANTONINI Anna P
3 MAILLARD Emmanuelle – DUHAMEL Sophie
2002 Trani – Garçons
1 BERTOLA Niccolo – LEPRE Matteo
2 ALONZO Pietro – AGRATI Luca
3 SCALARANDIS Simone – CAPECE MINUTOLO Corrado
2002 Trani – Filles
1 COPPOLA Giulia – ANTONINI Anna-Pietra
2 BELLARO Chiara – ANTONINI Giovanna
3 NOUETTE Anaïs – CARMENT Anne-Charlotte
CV Marsala (Italie)
SN St Cast (France)
N Cagnes S/Mer (France)
CN Sanbenedettese (Italie)
CV Antignano (Italie)
SN Cagnes S/Mer (France)
SVOC Monfalcone (Italie)
LNI Imperia (Italie)
CNBPP (France)
SVOC Monfalcone (Italie)
SN Genève (Suisse)
SVOC Monfalcone (Italie)
SVOC Monfalcone (Italie)
CN M. di Carrara (Italie)
SVOC Monfalcone (Italie)
CV Bari (Italie)
CN Lorient (France)
V Oscar Cosulich (Italie)
CV Évian (France)
CNP Le Havre (France)
YC Adriaco (Italie)
CN Antibes (France)
CV Bari (Italie)
CN Sciez (France)
SV di Barcola-Grignano (Italie)
S. Triestina della Vela (Italie)
CNP Le Havre (France)
Italie
Italie
Italie
Italie
Italie
CNP Le Havre (France)
Italie
Italie
Italie
2003 Bilbao – Garçons
1 CARLOS Acena – UTRERA G.
2 BORGHESE Paolo – JAQUINTI Guido
3 AMORETTI Andrea – F. LAJOLO
2003 Bilbao – Filles
1 CALVO Zulema – M. BUESA
2 NOUETTE Anaïs – VOITURIER Marine
3 POUPART Camille – LEDUC Clémence
2004 SOPOT (Pologne) – Garçons
1 POREZ Louis – POREZ Charles
2 MAGLIOCHETTI Chiara – SUGLIANO Lucrezia
3 AMORETTI Agostino – MELLANO Alberto
2004 SOPOT (Pologne) – Filles
1 MAGLIOCHETTI Chiara – SUGLIANO Lucrezia
2 SZPERA Natalia – GLOMSKA Martyna
3 SCHEIWILLER Lucie – SCHEIWILLER Clara
2005 PENICHE (Portugal) – Garçons
1 CHOQUENET Baptiste – PILON Yves-Marie
2 RIVERA Nicolo – BONALDO Allessandro
3 AYUSO Francisco – ROCA Juan
2005 PENICHE (Portugal) – Filles
1 MAGLIOCHETTI Chiara – SUGLIANO Lucrecia
2 CERNI Laura – ANGELONE Alice
3 QUATTOCCHIO Sara – GANDOTTO Elea
2006 ILE D’ELBE (Italie) – Garçons
1 PALUS Adrian – CHOROBA Pawel
2 RIVERA Niccolò – BONALDO Alessandro
3 RICCI Daniele – ANTONIOLI Luca
2006 ILE D’ELBE (Italiel) – Filles
1 TEZZA Lavinia – TOMBOLINI Béatrice
2 SCHEIWILLER Clara – PERROUELLE Karen
3 SUGLIANO Lucrezia – CONTI Jessica
2007 MURCIA (Espagne) – Garçons
1 RUIZ Jose Manuel – ROCA Juan
2 MARVYLE Valentin – JAUVIN Yan
3 RICCI Daniele – ANTOGNOLI Lucas
2007 MURCIA (Espagne) – Filles
1 TEZZA Lavina – TOMBOLINI Béatrice
2 ROKOSZ Julia – SZOPINSKA Joanna
3 FERCHAUD Laure – GREIVELDINGER Alyette
2008 QUIBERON (France) – Garçons
1 BOTIN-LE’CHEVER Diego – TURRADO Pablo
2 FISCHER-GUILLOU Erwan – JULIEN Thibault
3 SAVIO Andréa – ROICI Mattéo
2008 QUIBERON (France) – Filles
1 DACCACHE Sara – PAULETTI Valéria
2 ROKOSZ Julia – SZOPINSKA Joanna
3 BERTOLA Francesca – TISSELI Giulia
Italie
Italie
CN Claouey (France)
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
-3-
Guide 2009
Espagne
Italie
Italie
Espagne
CN Claouey (France)
CNBPP (France)
SN Bandol (France)
Italie
Italie
Italie
Pologne
SN Enghien (France)
France
Italie
Espagne
Italie
Italie
Italie
Pologne
Italie
Italie
Italie
SN Enghien et CVSAE (France)
Italie
Espagne
CNBPP (France)
Italie
Italie (YC San Remi AS)
Pologne
SNPH (France)
Espagne
CNBPP (France)
Italie
Italie
Pologne
Italie
L’ÉQUIPE
HISTORIQUE
Le prototype en bois de L’ÉQUIPE a navigué pour
la première fois en juillet 1981 devant l’École
Nationale de Voile à Quiberon. Le premier bateau en
polyester est présenté au salon nautique de Paris en
janvier 1982.
Bien avant L’ÉQUIPE, le « MOUSSE » et le « MOWGLI » en France, le « CADET » à l’étranger, ont permis de
former des générations de jeunes équipages.
Marc LAURENT, champion du monde en 470, 8e
aux J.O. de Montréal,
Entraîneur des Équipes
de France de 470, de
Flying Dutchman et de
Yngling durant cinq
olympiades, connaît bien
les problèmes liés à la
navigation en double :
manque d’équipiers –
cohésion technique et
entente au sein de
l’équipage : difficultés
accrues chez les jeunes
ayant suivi uniquement la filière solitaire.
Il décide de créer un petit double capable de faire
aborder, dès le plus jeune âge, les spécificités de la
navigation à deux.
Il conçoit un bateau simple pour répondre aux
besoins de l’initiation, mais suffisamment complet
pour satisfaire les régatiers, élégant et rapide pour
séduire, et au meilleur prix de revient possible.
En 1981, le journal L’ÉQUIPE s’associe d’emblée à
ce projet et donne son nom au bateau. Le chantier
BOUTEMY, choisi pour la qualité de ses produits, se
lance dans la fabrication du bateau.
Créée dès 1983, L’ÉQUIPÉE BLEUE, puis LA
COUPE DE FRANCE en 1985, contribuent par leur
impact auprès des équipages et de leur encadrement,
au développement rapide de la série.
Adopté en 1984 par les « Écoles de Sport » de la
Fédération Française de Voile, le dériveur L’ÉQUIPE
est intégré en 1987 au programme des CHAMPIONNATS DE FRANCE, pour la catégorie « Minime
Double ».
Enrico CALVINI, expert dans la fabrication du
Flying Dutchman, est choisi pour fabriquer le bateau
en Italie.
1989 voit la sortie du 1 000e exemplaire et l’implantation du chantier HOLT ALLEN en Grande-Bretagne.
1991 : la Fédération Italienne de Voile intègre le
bateau dans sa politique sportive et finance une opération portant sur 2 ans et sur plus de 400 unités.
1993 : la Fédération Portugaise de Voile met en
place un plan d’équipement de ses clubs portant sur
150 bateaux.
1994 : Organisation du 1er Championnat Européen
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
à PORTO (Portugal).
1995 : Agrément du chantier polonais TECHNOSERVICE installé à GDANSK.
1996 : Agrément du chantier espagnol POLYSIER
installé près de GIJON.
Agrément de la voilerie polonaise KARY SAILS –
Gdansk.
La Fédération Italienne finance une nouvelle opération portant sur 100 bateaux.
Premier titre féminin au Championnat de France Espoir.
1998 : les présidents des fédérations italienne,
espagnole, portugaise et française harmonisent leur
politique sportive pour les jeunes autour de trois supports, l’Aloha, l’Optimist et L’Équipe.
La Fédération espagnole lance aussitôt une opération promotionnelle sur 4 ans dont 50 bateaux en 98.
Agrément de la voilerie espagnole Toni TIO.
Parution du premier Guide international.
1999 : les fédérations italienne, espagnole, portugaise et française créent la Junior Regatta, réunissant
les jeunes de 10 à 15 ans courant sur Aloha, L’Équipe
et Optimist.
L’Autriche, la Turquie, la Grèce, l’Irlande, manifestent également un vif intérêt pour le bateau.
2006 : L’Équipe suit les évolutions de la voile et
s’adapte aux différents gabarits. Introduction d’une
grand voile à corne et d’un grand spi, ainsi que d’un
foc pour les plus petits.
2008 : conception d’un gréement pour les benjamins ; voile à corne avec bande de ris, foc sur enrouleur et spi asymétrique.
PRÉSENTATION DU BATEAU
Il accepte les jeunes de 9 à 15 ans environ, pesant
de 30 à 60 kg. L’équipage ne devrait pas peser plus de
110 kg (nu) afin de ne pas altérer les performances du
bateau.
Il est volontairement inspiré du Flying Dutchman,
célèbre dériveur olympique d’où lui viennent :
• l’avaleur de spi qui facilite le maniement de cette
voile ;
• le faible franc-bord ;
• la carène longue et plate qui donne rapidité et
stabilité ;
• le plan de voilure, en particulier le génois, destiné à améliorer les performances dans le petit
temps. Il permet avec le spi, de donner un rôle
prépondérant à l’équipier dans le rendement du
bateau ;
• la bôme haute. Elle ne sanctionne plus les fautes,
améliore l’habitabilité du cockpit et permet à un
adulte d’initier un équipier.
Une stricte monotypie comparable à celle du
LASER, permet de stabiliser le coût du bateau et de
favoriser le perfectionnement des équipages plutôt que
les recherches et les investissements sur le matériel.
-4-
Guide 2009
L’ÉQUIPE
Les gréements « benjamin » et « evolution »
FRA
2007
2008
benjamin
Foc
Grand voile
Spi
evolution
2,2 m 2
4,3 ou 3,4 m 2 (ris)
6 m2
3 m2
5,3 m 2
7,5 m 2
Génois
Grand voile
Spi
L'Equipe permet l'initiation au double dès 9 ans
L'Equipe evolution est plutôt destiné aux 12-15 ans
Programme : Ecole de voile - Ecole de Sport
Programme : Equipe de Club
CARACTERISTIQUES
Longueur
Largeur
Poids coque
3,90 m
1,45 m
63 kg
Dérive
Safran
● sabre et semi pivotante
● relevable et blocage en
● position haute et basse
Avaleur de spi
Tangon
● stocké dans l’avaleur
Toutes les voiles : benjamin et evolution, sont combinables et compatibles avec le même gréement
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
-5-
Guide 2009
Options
● autovideur
● safran et dérive polyester
Architecte
Marc LAURENT
L’ÉQUIPE
Les gréements « benjamin »
Le gréement « benjamin » :
une voile à corne avec un ris,
un foc sur enrouleur
et un spi asymétrique
pour les plus jeunes.
Le gréement benjamin proposé par la fédération en cofinancement avec Orange.
Le ris sur la GV et le foc sur enrouleur pour mieux s’adapter à l’utilisation en école de voile ou en École de Sport.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
-6-
Guide 2009
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
-7-
Guide 2009
11 ans ...... 15 ans
La voilure "evolution" procure, stabilité, vitesse, cap et fait de L'EQUIPE un bateau très
performant, compatible en entraînement ou en régate avec des bateaux plus grands.
La voilure convient aux équipages dès 11 ou 12 ans ayant reçu une formation initiale.
Le génois apporte puissance et efficacité dans le petit temps.
Le spinnaker symétrique et les réglages à disposition préparent aux techniques des
doubles à suivre : 420, 470 ...
Ages moyens préconisés
9 ans ...... 13 ans
9 ans ...... 15 ans
2007
7
FRA
Régates de :
Club - Ligue - InterLigue - Chpt National - Chpt Européen
20
2
00
08
0
8
FRA
GV
5,3 m2
Génois 3,0 m2
Spi
7,5 m2
Equipe de Club
La coque, le gréement, les voiles sont monotypes et interchangeables sans modification
Critériums
départementaux
2008
8
La même voilure, monotype, est utilisée en
Ecole de Sport. En régate, la prise de ris
peut être décidée par l'entraîneur ou le
Comité de Course. Ce gréement peut être
utilisé jusqu'aux épreuves nationales
incluses, Chpt de France excepté, pour les
équipages très légers ou peu experimentés.
Découverte
Apprentissage
GV 4,3 ou 3,4 m2
Foc 2,2 m2
Spi 6 m2
Ecole de Sport
La grand voile "benjamin" munie d'un ris permet
d'adapter la voilure à la force du vent ou à l'équipage.
Le foc simplifie les virements et les réglages. L'enrouleur
de foc optimise le rendement du spi.
Le spinnaker asymétrique facilite les manoeuvres et
permet d'aborder facilement les allures portantes en
procurant de bonnes sensations de glisse.
2008
8
Ecole de Voile
1 coque 1 gréement 2 voilures --> 3 programmes
FILIÈRES SPORTIVES
Double et solitaire
ongtemps la filière double est restée amputée de
son premier maillon. Seul l’Optimist avait en
charge la préparation des futurs barreurs et équipiers.
Les deux formations, solitaire et double, sont maintenant menées de front. Réclamant des gabarits et des
personnalités bien distinctes, il était important que
l’une et l’autre puissent se développer parallèlement et
harmonieusement.
L
Barrer ou équiper : deux rôles différents qui ne requièrent
pas les mêmes capacités. Barrer, c’est avant tout faire aller vite
le bateau, c’est être capable de rester concentré plusieurs
heures durant sur le passage du bateau dans l’eau et dans le
vent. Équiper, c’est essentiellement observer, analyser, renseigner et proposer. Deux profils psychologiques distincts
répondent à ces tâches. Ils se démarquent l’un de l’autre
essentiellement sur les critères d’introversion et d’extraversion. S’il est en effet possible pour un introverti de rester
concentré 2 ou 3 heures sur les pénons d’un génois, il lui coûtera de devoir transmettre sans cesse à son partenaire ses
observations et son analyse de la course. L’extraverti s’en
acquittera par contre fort bien et tout naturellement. On comprend mieux alors que la barre n’est pas un passage obligé et
qu’il est possible de s’exprimer d’une autre façon à bord d’un
double. C’est le principal message que nous voudrions faire
passer avec L’ÉQUIPE. Ceux qui auront compris l’importance
de la tâche de l’équipier telle qu’elle est décrite ici, pourront
prendre une tout autre dimension à bord.
Il reste ensuite à gérer cet équilibre fragile que représente
l’équipage ; tâche difficile mais combien formatrice. Le double, c’est l’école de la tolérance… c’est une culture.
Rappelons enfin qu’il n’est pas de plus grands plaisirs
que ceux qui sont partagés. C’est là peut-être la plus grande
richesse de cette spécialité.
Après 25 ans d’existence, quelles conclusions tironsnous sur la présence de L’ÉQUIPE au démarrage de la filière
double ?
Constat quantitatif : bonne fidélisation des jeunes à la
voile et au double en particulier. Le report sur le 420 s’effectue de façon massive.
Par contre, la spécialisation ne doit venir que beaucoup
plus tard. Dans un premier temps, il est nécessaire de pratiquer les deux postes de manière à acquérir la formation la
plus complète. Il est en effet très difficile de déterminer sa
taille à l’âge adulte et le type de bateau que l’on pratiquera
plus tard. De plus, connaître les tâches du coéquipier améliore la coordination et évite bien des discussions.
Dernier constat : on apprécie plus particulièrement : la
maturité des jeunes, l’ambiance régnant dans la série, des
coureurs non polarisés sur le matériel et coopératifs avec
l’encadrement.
Marc LAURENT
49er
Filière double
2008
L’ÉQUIPE benjamin et
L’ÉQUIPE evolution
420
470
49er
Filière solitaire
E
OPTIMIST
EUROPE ou LASER RADIAL
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
LASER
-8-
Guide 2009
FINN
LE DOUBLE
Valeurs et fondamentaux
Objectifs de la Classe
VALEURS ET FONDAMENTAUX DU DOUBLE
Toute discipline sportive requiert et peut concourir à
développer des qualités, qu’elles soient techniques ou
humaines et est porteuse de valeurs, par tradition ou
par essence même de la pratique.
Outre les aspects techniques liés à l’engin, la pratique
du Double comporte essentiellement la découverte et la
prise en compte de l’autre, dans sa nature et dans son
fonctionnement.
La relation durable s’appuie nécessairement sur le respect et l’estime de l’autre (du coéquipier en particulier)
et développe : solidarité, tolérance, partage, délégation.
Sur le plan technique, la pratique du Double exige :
coopération, coordination, communication, qui constituent
les fondamentaux de la discipline. Elle oblige une répartition des rôles, des tâches, des responsabilités.
OBJECTIFS DE L’ASSOCIATION DE CLASSE L’ÉQUIPE
Avant la recherche des résultats sportifs à tout prix qui
engendrent pression et fatigue néfastes à cet âge, nous
sommes attachés à assurer prioritairement la formation
des jeunes par l’acquisition des fondamentaux du Double
et le développement des qualités qui lui sont liées.
Nous veillons à préserver le plaisir de naviguer,
gage de fidélisation, de longévité et de réussite sportive
ultérieure.
Nous respectons avant tout le projet de l’enfant, ses
rythmes et hygiène de vie, sa scolarité.
Nous rejetons l’individualisme et la championnite.
Ayant en charge la formation des benjamins et des
minimes (9-15 ans environ), nous sommes également
investis d’une mission éducative. Elle débouche sur la
formation du jeune adulte et nous pouvons assurer, que
les valeurs et les fondamentaux du Double concourent à
former des jeunes plus sociables et mieux armés pour
rentrer dans la vie sociale où le travail en équipe est
généralisé. C’est là un enjeu d’actualité, vis-à-vis duquel
tout parent se sent concerné.
Mais nous touchons là des notions liées aux idéaux
de vie, aux concepts de société, donc à la politique qui
sont, bien sûr, du ressort de chacun mais qui nous engagent tous.
Que toutes les personnes : parents, dirigeants, entraîneurs, qui se retrouvent dans ces valeurs et adhèrent à
ces objectifs nous rejoignent. Nous avons besoin de leur
concours pour la promotion, le développement et la gestion de notre discipline.
Marc LAURENT
Concepteur de L’Équipe
Entraîneur National
Le Double : échange après les courses de la journée.
Le Double : coordination - DEVINEAU Anne-Cécile - HOYER Amaury au Championnat de France à Quiberon.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
-9-
Guide 2009
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Organigramme
PRÉSIDENTE
• Relations extérieures
• Promotion • Statuts • Relations FFV
Dominique MORITZ
21 rue Ducouëdic
75014 Paris
✆ 06 03 49 53 79
[email protected]
PRÉSIDENTS D’HONNEUR
Henri BACCHINI
Daniel MACCARI
www.lequipefrancejeunes.org
COMMISSION INFORMATION
& COMMUNICATION
SECRÉTAIRE GÉNÉRALE
• Affaires générales – Courrier
• Responsable partenariat, presse,
salon nautique, guide
Dominique MORITZ
21 rue Ducouëdic
75014 Paris
✆ 06 03 49 53 79
[email protected]
Marie-Christine HOYER
(démissionnaire)
1 bis rue Châtelet
22410 Saint Quay Portrieux
✆ 02 96 65 20 27
[email protected]
Par intérim : Sylviane Simonnot
106 montée des Hautes Plantades
83210 Sollies Pont
✆ 06 33 51 31 40
[email protected]
• Webmaster
Alexandre BOURDARIAT
5 place Sainte Claire – 38000 Grenoble
✆ 06 11 40 03 41
[email protected]
TRÉSORIÈRE
• Cotisations, gestion des finances
COMMISSION TECHNIQUE
Sandrine SANCHETTE
Le Vernay – route de Bilieu
38620 Montferrat
✆ 06 16 81 33 04
mail : [email protected]
• Responsable de la commission
Marc LAURENT
✆ 06 88 78 17 38
[email protected]
COMMISSION SPORTIVE
• Attribution n° voiles
• Gestion des certificats de conformité
Monique MANCHEZ
110 rue de Patay
75013 Paris
✆ 01 45 83 29 05
[email protected]
• Commission jeunes FFV, séries minimes
• Conseiller technique FFV
Laurent GAILLOT
Villa Flora 2
86 chemin des Moyennes Bréguières
06600 Antibes
✆ 06 63 02 83 03
[email protected]
B. CRESSENT
G. GUYON
P. LEVESQUE
JAUGE
Yves COIGNET (jaugeur fédéral)
✆ 06 84 63 25 32 – [email protected]
Marc LAURENT (jaugeur fédéral)
Michèle CHALANDRÉ (mesureur)
[email protected]
Monique MANCHEZ (mesureur)
H. NIVET
CONSULTANTS
Benoît CRESSENT
Gilles GUYON
Paul LEVESQUE
Hervé NIVET
12/14 rue Jean-Baptiste Potin – 92170 Vanves – ✆ 06 63 63 71 25 – [email protected] – CTR
BN Sciez – avenue Bartholoni, Coudrée – 74140 Sciez – ✆ 06 86 88 84 44
15 avenue des Épicéas – 44300 Nantes – ✆ 06 78 37 43 36 – [email protected]
Le Passage – 22740 Pleudaniel – ✆ 02 96 92 64 96 – [email protected]doo.fr
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 10 -
Guide 2009
ÉDITO
L’Équipe (1982), L’Équipe evolution (2007), L’Équipe benjamin (2008)…
Décidément, ce bateau a plus d’un tour dans son sac et sait évoluer avec son temps.
Quel bel outil pour nos jeunes ! Ce sont d’ailleurs leurs propres mots : trop top !
Mais il reste beaucoup de travail pour que ce bateau soit apprécié à sa juste valeur
et serve de support aux jeunes de 9 à 15 ans choisissant la voile en double.
Certes, nous sommes encouragés et soutenus. Certes, Marc Laurent fait un travail
remarquable, mais il est impératif que, nous tous qui gravitons autour de L’Équipe et
de son développement, soyons cohérents.
Le travail se fait dans les clubs, pas sur du papier et en tout cas pas uniquement
autour d’une table lors d’assemblées diverses. Il nous faut tous ensemble retrousser
nos manches afin de mieux savoir présenter et faire adhérer à nos objectifs. Il nous
faut aller sur le terrain. D’où la grande importance des délégués de ligue et des
entraîneurs, entre autre.
Cette année, je vais revoir ma façon de communiquer et être plus inventive. Des
projets, nous en avons. Il nous faut juste trouver les moyens de les mettre en actions.
Il faut que chacun prenne son rôle au sérieux car L’Équipe, c’est avant tout une
grande aventure humaine, des valeurs et une énorme envie commune de donner
l’opportunité aux jeunes de prendre plaisir à naviguer, à partager, pour devenir plus
tard des compétiteurs, de haut niveau ou non.
Cela est valable dans leur vie scolaire ainsi que dans leur future vie professionnelle : avoir envie d’aller jusqu’au bout de son projet, quelle belle réussite personnelle.
Je me sens toujours aussi fière et heureuse d’accompagner, avec mes petits
moyens, cette Classe que j’aime tant et dont je défendrai les objectifs et les fondamentaux tant que je le pourrai.
Je vous souhaite bon vent à tous.
Dominique Moritz
Présidente de la Classe L’Équipe France Jeunes
et de L’Équipe International Association
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 11 -
Guide 2009
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Rôle – adhérer
’association a pour objet de développer chez les
jeunes le goût et la pratique de la voile en double, et sur le dériveur L’ÉQUIPE en particulier. Au service
de l’utilisateur, elle effectue les démarches techniques et
administratives auprès des constructeurs, de la FFV et
de ses différentes structures ainsi qu’auprès de l’Association Internationale de la série.
L
RÔLE DE LA STRUCTURE ADMINISTRATIVE
Elle assure toutes les démarches officielles au nom de la
Classe, notamment auprès de la FFV. Elle est chargée de la
rédaction, de la circulation de l’information et de la gestion
du fichier des membres de l’Association.
Avec le Président, elle soutient et participe à la mise en
place des mesures et actions de promotion et de développement de la série.
Les Délégués de Ligue jouent un rôle fondamental dans
le fonctionnement de l’Association, en assurant le relais
entre l’Association, les différents organismes de leur Ligue et
les pratiquants.
RÔLE DE LA COMMISSION SPORTIVE
Elle est chargée, en liaison avec la FFV et les Délégués
de Ligue, de préparer et d’harmoniser le calendrier des
épreuves et des stages à l’échelon régional, inter-régional,
national et international.
Elle est composée de Laurent GAILLOT (cadre technique
de la Fédération, membre de la commission Jeunes, chargé
du suivi des minimes), en relation avec les consultants choisis parmi les entraîneurs de clubs de la série, les élus responsables dériveur double des Ligues et CDV et/ou les
délégués de Ligue. Elle structure et impulse les orientations
de politique sportive.
Elle assure le suivi des classements nationaux et régionaux des coureurs, gère les cahiers des charges des grandes
manifestations, élabore les règlements sportifs et établit le
réglement et la sélection des coureurs pour le Championnat
Européen.
RÔLE DE LA COMMISSION TECHNIQUE
Présidée par Marc LAURENT et avec la collaboration des
jaugeurs de la Classe, elle est à l’écoute des différents utilisateurs du bateau afin de proposer à la Commission
Technique de l’Association Internationale (EIA) les évolutions et les améliorations à apporter au matériel.
Avec l’EIA, elle veille au respect des Spécifications de
Fabrication et de la Jauge par les fabricants. Elle informe en
temps et en heure le mouvement sportif de toutes les modifications de jauge. Elle gère les certificats de conformité et
l’attribution des n° de voiles. Elle tentera de prendre en
compte la nécessité de former de nouveaux arbitres de
jauge et plus particulièrement les entraîneurs de Club et
autres bénévoles impliqués sur le terrain.
Les jaugeurs contrôlent la bonne application de la jauge
par les pratiquants et tiennent à jour les données du certificat de conformité.
RÔLE DE LA COMMISSION COMMUNICATION
Présidée par Dominique MORITZ, elle est nécessaire et
vitale pour la Classe. Elle a en charge la rédaction et la diffusion du Guide annuel de l’Association, elle organise et
alimente le site internet, dont elle assure la mise à jour permanente en fonction de l’actualité (galeries photos, petites
annonces, résultats sportifs, infos des régions, des Clubs,
des Délégués de ligue, etc.), l’animation du Salon Nautique
et la recherche de partenaires.
Parents… Présidents de Clubs… Entraîneurs… Dirigeants…
Adhérez !
ar ses statuts, L’Équipe France Jeunes (EFJ) a
voulu vous donner la possibilité de vous exprimer lors de nos différentes rencontres, par courrier, ou
à l’occasion de nos assemblées générales.
P
Encore est-il indispensable de préciser cette relation… !
Elle doit s’exercer au sein même de l’Association, d’où,
première nécessité : en être membre à part entière… C’est-àdire avoir acquitté sa cotisation.
L’EFJ est un rassemblement autour d’une idée, d’une
passion commune autour d’un projet, auquel on adhère ou
pas… à savoir :
• la pédagogie de la régate basée sur la pratique du Double;
• le souci du respect de l’enfant, futur adulte et compétiteur;
• l’honnêteté de la relation, l’éthique d’une pratique sportive;
• la volonté de s’inscrire, de manière permanente et concertée, dans le projet fédéral.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
L’EFJ, comme toutes les associations loi de 1901, ne peut
vivre de l’air du temps…
L’investissement en temps de ses bénévoles mérite que
l’on veuille bien considérer qu’il s’agit, avant tout, d’un
engagement.
Notre EFJ a grossi ! Ses structures doivent se développer.
L’un des rôles du Président est de faire respecter les statuts…
et s’engager à appliquer une rigueur devenue, aujourd’hui,
absolument vitale.
Si chacun veut bien faire l’effort de convaincre son voisin, son Club… etc., alors nous trouverons les forces pour
progresser.
Vous trouverez, dans les pages suivantes, les modalités
d’obtention du Timbre Coureur et de la Carte Membre.
- 12 -
N’ATTENDEZ PAS POUR ADHÉRER.
Guide 2009
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Assemblée Générale
C
ompte-rendu de l’Assemblée Générale de l’EFJ
du 13 juillet 2008 à OUISTREHAM.
PRÉSENTS
Dominique MORITZ (Présidente), Marc LAURENT (architecte de l’Équipe), Marc BRILLOUET (délégué de ligue Ile de
France) et Sophie BRILLOUET, Florian RIBEIRO, Yann CHATEAU (entraîneurs), Olivier GALLIACHE, Annie RAUBY,
Dagmara et Tomasz WOJTCZAK, Monique MANCHEZ
(Mesureur et responsable des immatriculations), Lionel et Marie
Christine HOYER (Secrétaire de la Classe).
Excusée : Sandrine SANCHETTE (trésorière)
La FFV a pris conscience que le Double était menacé et que
la discipline devait être soutenue.
Je remercie particulièrement Marc Brillouet qui est un délégué de Ligue très actif, présent, ainsi que Monique Manchez très
réactive dans le travail qu’elle fait au sein de la Classe.
Je suis très contente du comportement des jeunes, sur les
régates, ils sont très solidaires.
C’est un réel plaisir et aussi un challenge que de s’occuper
de cette Classe mais j’aimerais avoir un bras droit pour m’épauler. Le travail de développement, de communication et le fait
d’avoir à palier parfois à des charges qui ne m’incombent pas,
mettent sur mes épaules une charge beaucoup trop lourde pour
me permettre de m’investir plus sereinement dans le développement et la communication.
RAPPORT MORAL
L’année 2008 a vu la sortie du gréement « benjamin » et la
poursuite du développement du gréement « evolution », soutenu
par la Fédération qui a offert aux participants du Championnat
de France Minimes, un spi aux couleurs de la Banque
Populaire. L’aide fédérale ne s’arrête pas là puisque, grâce au
secteur développement, le gréement benjamin a été proposé
avec un cofinancement Orange à 50 %. Cela concerne les Écoles
de Voile et les Écoles de Sport ayant le label EFV. Cette proposition va être très certainement renouvelée en 2009 par la
Fédération que nous remercions de nouveau.
Je voudrais remercier les entraîneurs qui s’investissent énormément. Leur compétence est au service des jeunes et les résultats le
prouvent. Merci à Yann, Florian, Paul, Vincent et tous les autres…
Sans l’investissement de ces jeunes entraîneurs qui viennent d’ailleurs pour beaucoup de L’Équipe, fort serait de constater que les
jeunes seraient moins assidus et moins fidélisés à la voile.
Nous avons, par ailleurs, la chance de bénéficier du
concours de cadres techniques de la Fédération dont les interventions sur nos principales compétitions ou en stages sont très
appréciées. Je citerais Loïc Billon, Phillippe Delhaye, Laurent
Gaillot : aide précieuse et référente de par leur connaissance du
terrain, le travail mis en œuvre avec la Fédération, mais aussi
une pédagogie en adéquation avec les objectifs et fondamentaux de la série. De plus, Jean-Pierre Churet, responsable de la
voile légère à la Fédération, suit notre série avec beaucoup
d’écoute, tant vis-à-vis de nos jeunes compétiteurs que des
entraîneurs de la série, mais aussi que des responsables de la
Classe.
Je retiendrai donc ce côté très positif.
Toutefois, un point négatif à relever : la baisse de la participation des Minimes aux épreuves due à la conjoncture économique. Trois compétitions se sont enchaînées les unes à la suite
des autres : Championnat de France, Équipée Bleue, Européen.
Certaines familles ne peuvent plus faire face à de tels frais.
Pour le Championnat de France, la question de l’âge limite
se pose toujours et n’est pas réglée. La flotte était vieillissante
cette année. Les clubs s’investissent majoritairement sur le solitaire plutôt que sur le double. Les entraîneurs doivent s’occuper
de plusieurs supports en même temps. Il y a un problème de
recrutement des entraîneurs. Pour y faire face, la Fédération met
en place des actions de formation vers les entraîneurs du
Double. Un système de tutorat, entre autre, devrait être mis en
place vers les nouveaux entraîneurs.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Dominique Moritz
Présidente de la Classe L’Équipe France Jeunes
Présidente de L’Équipe International Association
RAPPORT DE LA COMMISSION SPORTIVE
Marc Laurent souligne une baisse de la fréquentation des
épreuves. La FFV est tenue au respect du plan Carbone et doit
diminuer les grands déplacements. Elle se donne comme objectif de recentrer l’activité dans les Clubs. On doit s’attendre à la
suppression d’une Nationale et d’une Interligue.
Il faut privilégier les régates inter-séries qui permettent d’entretenir l’activité régatière dans les clubs ou favoriser la venue
de nouveaux adhérents. Le prix des carburants va certainement
provoquer une baisse de fréquentation aux épreuves trop distantes des lieux de résidence de chacun.
L’Allemagne et l’Italie ne bénéficient pas d’un réseau
d’Écoles de Voile comme la France. Pour l’Européen, les équipages italiens sont pris en charge par la Fdération italienne qui
les sélectionne à partir de stages et d’épreuves nationales.
Nous sommes l’un des pays les mieux structurés en voile et
faisons partie des 5 meilleures nations.
L’arrivée du gréement benjamin permet de faire naviguer le
bateau en École de Voile et de Sport et de faire venir des jeunes
de 9 à 12 ans, intéressés par le double.
Le gréement evolution est trop sophistiqué pour un usage
en École de Sport et il a incité les coureurs les plus âgés à rester sur le support. C’est la première année où la moyenne d’âge
est aussi élevée. De nombreux départs sont à prévoir la saison
prochaine.
La règle des 29 ans maximum pour la participation d’un
équipage au Championnat de France Minimes serait souhaitable
pour la bonne santé de l’activité du Double. Le Double à ses
spécificités, notamment de courir à deux !!
Le Championnat de France Minimes doit réunir tous les
Minimes, or ce n’est pas le cas avec la règle des 14 ans qui fait,
entre autre, que la majorité des équipages sélectionnés au
Championnat de France sont des équipages recomposés. Ceci
va à l’encontre des objectifs du Double qui s’attache avant tout
à apprendre aux jeunes à pérenniser leur association.
Nous notons que les régions du Sud et Rhône-Alpes, ne
souhaitent plus faire d’Interligues en début d’année de façon à
se recentrer sur le renforcement de l’activité des clubs et de la
- 13 -
Guide 2009
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Assemblée Générale (suite)
Ligue. C’est certainement une mesure adaptée à la conjoncture
et nous devons y réfléchir.
Il faudrait que la Classe participe également à entretenir le
réseau des entraîneurs de la série.
Le stage de repérage de la Fédération, début juillet, rassemble des enfants de 12 ans sur proposition des Ligues. Certaines
ne veulent pas y participer. Les objectifs de ce stage sont certainement à préciser et à être mieux communiqués sur le terrain.
La Fédération a une vision positive du travail de la Classe.
Nous devons continuer à respecter nos valeurs et poursuivre les
objectifs fixés, en relation avec elle.
RAPPORT DE LA COMMISSION TECHNIQUE
Les principales décisions sont prises sur le plan International.
Le travail de la commission nationale consiste essentiellement à assurer la gestion de l’administration des immatriculations
des bateaux dont Monique MANCHEZ s’acquitte toujours très
bien et le respect de la Jauge sur le terrain. Yves COIGNET nous
a rejoint en tant que jaugeur et nous apprécions tous la qualité
de son travail et sa pédagogie.
Le renouvellement des voiles a entraîné une augmentation
du nombre de vignettes vendues.
Marc Laurent
ÉQUIPÉE BLEUE
RAPPORT FINANCIER
Lu par Monique MANCHEZ, Sandrine SANCHETTE étant
excusée.
–
–
–
–
Un annonceur n’a pas payé sa publicité : HANNIBAL.
Le Rapport financier de l’exercice 2007-2008 est soumis à
approbation.
VOTES À L’ORDRE DU JOUR
Rapport moral : 0 contre, 0 Abstention
Rapport financier : 0 contre, 0 Abstention
Rapport commission sportive : 0 contre, 0 Abstention
QUESTIONS DIVERSES
Y a-t-il un stage avant l’Européen ?
Un stage aura lieu avant l’Européen à Quiberon, en camping
à l’ENV. Ce regroupement est nécessaire pour la cohésion de
l’équipe.
L’Équipée Bleue 2009 se déroulera à Hourtin du 15 au
21 août 2009.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Report année 2007 : 1 220,13 €
Débit : 23 552,01 €
Crédit : 22 811,83 €
Reste : 740,18 €
- 14 -
FIN DE LA SÉANCE : 0 h 30 du matin
Marie-Christine Hoyer
Secrétaire de la Classe
Guide 2009
COTISATIONS
adhérent à L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES, toute
E stpersonne
physique ou morale (Club, École, sympathisant…) en possession de la carte de membre
annuelle et tout coureur âgé de 15 ans au plus dans
l’année, en possession du « Timbre coureur ».
CARTE DE MEMBRE (22 €)
Vous l’obtiendrez auprès de votre Délégué de Ligue.
Vous pourrez aussi la demander au secrétariat de L’EFJ
en envoyant le bulletin ci-dessous complété, accompagné d’un chèque de 22 € à l’ordre de L’EFJ et d’une
enveloppe timbrée libellée à votre adresse.
DROIT DE VOTE
TIMBRE COUREUR (22 € – 12 €)
Collé sur la licence, il est présenté dès la première
épreuve de l’année civile.
1 voix par adhérent majeur en possession de sa carte
de membre.
• Timbre national : 22 €
Obligatoire pour participer aux épreuves régionales,
inter-régionales, nationales et internationales.
GUIDE ANNUEL DU DÉRIVEUR L’ÉQUIPE
• Timbre régional : 12 €
Donné à tout adhérent ; 10 € pour les autres.
Obligatoire pour participer aux épreuves départementales (D), régionales (L) et/ou à L’Équipée Bleue.
Vous obtiendrez ces timbres auprès de votre Délégué
de Ligue.
✄
Ce coupon doit impérativement être retourné dûment rempli avec le règlement du timbre ou de la carte Membre.
DEMANDE D’ADHÉSION À L’EFJ
Coureurs – Clubs – Sympathisants
(moins de 16–ans
l’année)
à renvoyer à la trésorière : Sandrine SANCHETTE
Ledans
Vernay,
route de Bilieu – 38620 MONTFERRAT
ou à la présidente Dominique MORITZ
Nom de l’adhérent ........................................................................ Date naiss…................... Sexe…....
Adresse
.............................................................................................................................................
................................................................................................................
Code…......................
Tél. .....................................
E-mail ................................................................
Ville ...............................................................................................
Rôle : B = barreur, E = équipier
N° de licence ....................................
Entraîneur ................................................................
Nom du Club ........................................................................................................
Ci-joint, un chèque de 12 ou 22 €.
à l’ordre de L’EFJ.
National 22 €
Timbre coureur Régional 12 €
Carte de membre
22 €
N° Club…............................ N° de voile…................
à….....................................
le ........................................
Signature :
IMMATRICULATION DU BATEAU (voir les pages « Formalités »)
Obtention du Certificat de Conformité
(changement de propriétaire, duplicata…) :
Duplicata du Certificat de Conformité
(voir les pages « Règles de Classe - Immatriculation
d’un bateau ») :
Envoyer la demande de Certificat de Conformité au
responsable de la gestion des Certificats de Conformité et
de l’attribution des numéros de voiles de l’EFJ (coordonnées : voir organigramme) avec un chèque de 25 € libellé
à l’ordre de l’EFJ.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Coût de l’opération pour la France : 15 €. À régler par
chèque à l’ordre de l’EFJ à adresser au responsable de la
gestion des Certificats de Conformité de l’EFJ (coordonnées : voir organigramme).
- 15 -
Guide 2009
DÉLÉGUÉS DE LIGUE
Il diffuse les Guides aux adhérents.
Il connaît, propose et transmet les calendriers sportifs.
Il reçoit et diffuse les avis de course.
Il veille à l’envoi des résultats de régate à la FFV et au
secrétariat de la Classe par voie informatique.
Il coordonne les stages et les déplacements importants.
Il alerte la Commission Sportive ou le Président de la
Classe en cas de problème urgent.
Il est en liaison la plus étroite possible avec les entraîneurs et animateurs de la série.
SACHEZ FAIRE APPEL A LUI !
MAIS IL DOIT AUSSI POUVOIR COMPTER SUR VOUS !
e délégué de Ligue est le pivot de la vie quotidienne de l’Association. Il fait partie de la
Commission Sportive de la Ligue comme représentant
officiel de la Classe. Il convient de bien connaître son rôle.
L
Il renseigne les Clubs de sa Ligue sur la vie de la
Classe sur le plan national et international.
Il est le lien entre les entraîneurs, les coureurs, les
parents, les Clubs, le CDV, la Ligue, la Classe.
Il vend les timbres coureurs et les cartes de membre
aux Clubs et sympathisants.
Sophie PIROUELLE
02 35 46 32 89 – 06 29 98 74 81
[email protected]
Gilles ROUSSEL
03 21 88 52 21 – 06 60 76 52 21
[email protected]
Marc BRILLOUET
06 60 76 63 31
[email protected]
Christiane SAARBACH
03 89 55 40 15
[email protected]
01
Nord Pas de Calais
02
Picardie
03
Haute
Normandie
04
Bsse Normandie
05
Bretagne
Gaëlle LE ROUX
02 96 70 28 73 (fax)
[email protected]
17
Alsace
07
Pays de la Loire
François DUCOULOMBIER
06 72 01 78 48
[email protected]
08
Poitou Charente
21
Centre
Jean CAROFF
03 81 93 05 82
[email protected]
15
Franche Comté
16
Bourgogne
Sandrine SANCHETTE
04 76 32 46 87 – 06 16 81 33 04
[email protected]
22
Limousin
33
Rhône-Alpes
23
Auvergne
Bertrand LOUISET
05 58 09 31 83 – 06 79 20 69 46
[email protected]
Michel ZOUGS
05 96 54 93 48
06 07 17 34 32
[email protected]
Patrick BLOC’H
03 86 53 79 41
[email protected]
18
Lorraine
19
Champagne
Ardennes
20
Ile de France
Christian BERHAULT
04 42 98 16 24 - 06 03 13 98 51
[email protected]
09
Aquitaine
10
Languedoc
Roussillon
24
Midi pyrénées
11
Alpes Provence
12
Provence
Côte D'Azur
29
Corse
26
Martinique
Josyane SAYSSET
04 67 68 45 81
N° Ligue
Nom, Prénom
Adresse
CP
Tél.
Fax/Cell.
01
03
04
05
07
09
10
11
12
Nord Pas de Calais
Haute Normandie
Basse Normandie
Bretagne
Pays de Loire
Aquitaine
Languedoc Rouss.
Alpes Provence
Côte d’Azur
ROUSSEL Gilles
PIROUELLE Sophie
27 rue Jacqueline Robins
3 rue Walter Scott
62500 BOISDINGHEM
76600 LE HAVRE
03 21 88 52 21
02 35 46 32 89
06 60 76 52 21
06 29 98 74 81
LE ROUX Gaëlle
DUCOULOMBIER François
LOUISET Bertrand
SAYSSET Josiane
LACOSTE Yves
BERHAULT Christian
22290
44470
40200
34280
13190
TREGUIDEL
CARQUEFOU
MIMIZAN
CARNON
ALLAUCH
02 96 70 28 73
06 98 93 07 40
06 72 01 78 48
06 79 20 69 46
33
15
16
17
20
26
Rhône Alpes
Franche Comté
Bourgogne
Alsace
Île de France
Martinique
SANCHETTE Sandrine
CAROFF Jean
BLOC’H Patrick
SAARBACH Christiane
BRILLOUET Marc
ZOUGS Michel
Kerbellec
17 Le Mail des Gauteries
1 bis rue des Lacs
103 rue Pic St Loup - Le Petit Travers
29 Les Hauts de la Calèche
5 Les Hauts du Val de Chêne
961 avenue R Guillemard
Le Vernay - Route de Bilieu
43 rue de Brognard
19 Grande Rue
83140
38620
25490
89290
SIX-FOURS
MONTFERRAT
ALLENJOIE
AUGY
04 42 98 16 24
04 76 32 46 87
03 81 93 05 82
03 86 53 79 41
03 89 55 40 15
06 03 13 98 51
06 16 81 33 04
6 rue du Moulin de la Planche
Pointe Jacob - La Vigie
91140 VILLEBON SUR YVETTE
97240 FRANCOIS
05 96 54 93 48
06 60 76 63 31
06 07 17 34 32
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 16 -
Guide 2009
Ville
Yves LACOSTE
04 91 68 30 20 – 06 08 32 35 91
[email protected]
05 58 09 31 83
04 67 68 45 81
04 91 68 30 20
06 08 32 35 91
INFOS DES LIGUES
Pays de la Loire, Île de France & Rhône-Alpes
PAYS DE LA LOIRE
ÎLE DE FRANCE
En Pays de Loire, L’Équipe est structuré essentiellement
sur deux clubs : le CNBPP et le SNO qui fonctionnent en
autonomie. Ces clubs ont obtenu titres et podiums aux
Championnats de France et d’Europe.
Mais oui, bien sûr c’est celui qui vend les timbres en
début d’année et distribue les guides L’ÉQUIPE
Oui c’est vrai cela fait partie des activités du délégué,
mais ce n’est pas tout.
Résultats de nos meilleurs équipages :
Le délégué est essentiellement le lien entre les coureurs
et les structures, la Classe, la Ligue régionale et la
Fédération. C’est l’homme de terrain, et souvent la femme
de terrain d’ailleurs.
• FISCHER GUILLOU Erwan et JULIEN Thibault (CNBPP)
Vice Champions d’Europe
Champions de France – Champions de Ligue
1er à La Coupe régionale des Pays de Loire et Interligue
1er au Classement National des coureurs
2e aux nationaux de Maubuisson et Cavalaire
Parmi ses attributions figurent le recensement des équipages (hé oui, nous aimons bien vous connaître), l’organisation avec la Ligue et l’entraîneur de Ligue, du calendrier
des compétitions régionales, des entraînements et stages
de Ligue, la réservation et l’organisation des hébergements
pour les stages, les inter-ligues, les nationaux et le
Championnat de France, le classement du Championnat de
ligue et les sélections pour le Championnat de France.
• SENDER Guillaume et TROADEC Tanguy (SNO)
Vainqueurs des 2 Nationaux (Maubuisson et Cavalaire)
Vice Champions de Ligue
3e au Classement National des coureurs
14e au Championnat d’Europe
• DEVINEAU Anne-Cécile et HOYER Amaury (SNO)
3e au Championnat de Ligue
Sélectionnés au Championnat de France et à L’Européen
Il participe également aux commissions sportives de la
ligue, oriente le calendrier en fonction de l’intérêt général
et propose objectifs et manifestations.
• FISCHER GUILLOU Loic et CARISSAN Tom (CNBPP)
Vainqueurs de L’Équipée bleue
• ERKELENS Lia et FLEURY Aliénor (SNO)
1re féminines sur la Ligue
Avec la politique de développement mise en place par
la Ligue, le nombre de coureurs qui étaient de 18 pour la
saison 2007-2008, passerait à plus de 22 avec une majorité
de jeunes équipages pour la saison 2008-2009.
Les objectifs pour la saison prochaine seront de continuer notre politique de développement en soutenant
d’autres clubs qui veulent s’investir comme le club
d’ANGERS et celui de PORNIC et obtenir des résultats au
niveau national et international.
Quatre coureurs ont quitté la série pour le 420 et 2 pour
le 29er.
Un grand merci aux 2 entraîneurs Vincent GRASSET du
CNBPP et Paul LEVESQUE du SNO qui ont collaboré pour
l’encadrement des stages et des régates.
Merci aussi à Pierre DREAU de la SNSQP et Zoé THEET
de OUISTREHAM qui ont organisé un stage pendant le
week-end de Pentecôte, réunissant les Pays de la Loire,
Ouistreham et la Bretagne afin de promouvoir L’ÉQUIPE en
Bretagne, ce qui a incité 3 équipages bretons à participer au
Championnat de France.
Enfin, un grand merci à tous les coureurs qui ont participé à toutes les régates et aux parents qui ont permis tous
ces déplacements.
Marie Christine HOYER
Déléguée de Série L’ÉQUIPE, Ligue des Pays de la Loire
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Le délégué de série vous le connaissez ?
Ouf, j’ai juste oublié les réunions de Classe sur le budget, la vie de la Classe et L’Équipée bleue, mais il n’y en a
que deux par an et surtout « c’est que du bonheur ». Là,
voilà, c’est fini.
Je vous ai dégoûté avec la charge de travail, mais en
fait, c’est un prix que nous payons avec plaisir. Avec plaisir, car notre récompense, c’est d’admirer une flotte aux
voiles argentées, aux focs tendus et aux spis gonflés, évoluer sur l’eau. Notre plaisir c’est de vous voir sur les parkings, à l’émargement, sur la ligne, aux bouées, à l’arrivée.
Notre plaisir, c’est de retrouver tous ceux qui aiment
L’ÉQUIPE à L’ÉQUIPÉE BLEUE et de vivre ensemble ce
moment exceptionnel.
En bref, le délégué c’est souvent un parent de coureur
qui participe aux régates, prend des photos, prépare le
goûter et partage votre plaisir de naviguer parce qu’avant
toute autre chose, son plaisir c’est que les coureurs aguerris ou débutants, premiers ou derniers, tous prennent plaisir à naviguer, que ce soit pour une qualification ou pour
le simple plaisir de naviguer.
Notre espoir, c’est de favoriser le développement de
L’ÉQUIPE, parce que nous croyons que c’est un support
formidable, que la voile est un sport d’ÉQUIPE, que l’apprentissage se fait mieux en ÉQUIPANT à deux et que vos
sourires en rentrant de navigation sont resplendissants.
Alors Équipez-vous et faites naviguer vos ÉQUIPE sur
les plans d’eau, c’est çà le but du délégué de série.
- 17 -
Marc BRILLOUET
Déléguée Île de France
Guide 2009
INFOS DES LIGUES
Pays de la Loire, Île de France & Rhône-Alpes (suite)
RHÔNE-ALPES
En Rhône-Alpes, L’Équipe est un support apprécié.
L’Équipée Bleue 2007, organisée à Charavines, a prouvé que
navigateurs aguerris et débutants pouvaient prendre énormément de plaisir à naviguer ensemble sur ce superbe
bateau, bien qu’ayant des objectifs différents.
Si le nombre de pratiquants en âge de régater a été un
peu faible en cette année 2008, personne ne se fait réellement de souci pour l’avenir, car de nombreux « très jeunes »
en ont profité pour se préparer dans les Écoles de Voile et
les Écoles de Sport de la Ligue. Certains d’entre eux
devraient commencer à régater dès le printemps…
L’équipage féminin Clara Sanchette - Vanille Quiret, classé
premier équipage féminin au Championnat de France
Minimes cette année permet à chacun de rêver…
L’Équipe en Rhône-Alpes, c’est aussi cinq filles « Jeunes
reporters », coachées par Patrick RICHTARCH, professeur
d’EPS, qui ont assuré avec grand succès, la couverture vidéo
de L’Équipée Bleue 2007 à Charavines et qui, fortes de cette
expérience, se sont rendues au club de Caen-Ouistreham
(SRCO) pour l’édition 2008.
Ces jeunes sont au cœur d’une mise en relation des
acteurs du monde sportif et de ceux du monde éducatif.
Elles sont formées en tant que « Jeunes Officiels UNSS ». Les
vacances venues, dans le cadre de leur club de voile, elles
mettent leurs compétences au service de leurs camarades
régatiers.
Leur participation au concours vidéo de la chaîne
Planète Thalassa-FFV (regards de clubs) est un atout supplémentaire pour l’image de L’Équipe, et tous les pratiquants de la Ligue Rhône-Alpes espèrent qu’elles
remporteront « leur trophée ».
Sandrine SANCHETTE
Déléguée de Ligue Rhône-Alpes
Afin de mieux fidéliser les jeunes à la voile, la ligue
Rhône-Alpes a choisi de favoriser la transversalité des pratiques entre le solitaire et le double, autrement dit : entre la
série Optimist et la série L’Équipe.
Pour ce faire, le calendrier des épreuves de Ligue de
ces deux séries est conçu de telle sorte qu’elles se disputeront toujours à des dates différentes afin que chacun
puisse courir sur les deux bateaux.
Des flottes collectives seront constituées et permettront
de ne pas avoir à déplacer son bateau. Un système
d’épreuves par poules permettra d’accueillir tous les jeunes
qui souhaitent participer.
Sur L’Équipe, les Benjamins courront avec le gréement
« benjamin », les Minimes avec le gréement « evolution ».
Début juillet, à Monteynard, sera organisé un stage
régional, où les jeunes pourront s’essayer et s’entraîner sur
les deux séries.
Loïc BILLON
CTS Rhône-Alpes
Régates d’entraînement communes d’Équipe et de 420 lors du stage national de Maubuisson.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 18 -
Guide 2009
LA CLASSE 420
Un petit bonjour des grands frères…
vec son nouveau gréement « L’Équipe » s’est
encore approché un peu plus des séries
« Double » des plus âgés.
A
Faut-il reparler de « filière double » ? Les faits sont là.
Maubuisson 2008 voit, en effet, un nombre égal de nouveaux coureurs en 420 venant de l’Optimist et de L’Équipe,
ce dernier nombre étant, de plus, en nette augmentation. Et
quand on voit les performances des anciens de L’Équipe en
420, on peut être confiant pour l’avenir. Quelques équipages
sont même allés « tâter » du 29er avec succès (sélection à l’ISAF
Jeune 2008).
L’évolution du gréement L’Équipe a redonné de l’attractivité et du punch au bateau et sa vitesse n’est pas très éloignée du 420. La Classe 420 a même dans ses cartons un
projet d’évolution de sa grand-voile copiée sur… celle de
L’Équipe !
Alors pourquoi faire du 420 après L’Équipe ? D’abord
pour de superbes régates inter-régionales ou nationales
(CIMA, Coupe Nationale, France Espoirs, Grand Prix de
l’Armistice) avec, à chaque fois, 90 à 120 bateaux.
Ensuite, le bateau est facile pour les jeunes et il n’est pas
rare qu’un équipage débutant en 420 performe dès la première saison. Pour les meilleurs, la saison est copieuse, avec
en 2009 le Championnat du Monde ISAF Jeune au Brésil, le
Championnat du Monde toutes catégories en Italie et le
Championnat d’Europe Jeune en Hongrie.
L’organisation d’événements communs aux deux séries,
comme la CIMA ou le stage national de Maubuisson, favorise la synergie de l’encadrement et le passage d’une série à
l’autre. Il est désormais fréquent que les coureurs Équipe
courent la même année le France Minimes et le France
Espoirs.
Et le 420 n’est qu’un tremplin vers d’autres supports… le
470 pourquoi pas ! En effet ces deux dernières saisons un
nombre croissant de jeunes 420 a rejoint la série olympique
en espérant y briller comme nos médaillés olympiques,
Olivier Bausset et Nicolas Charbonnier, ex-double
Champions du Monde en 420 !
En attendant, le prochain grand rendez-vous commun
aura lieu à Marseille pour la CIMA 2009, en espérant qu’un
nombre important d’Équipe accompagnera les 120 ou 130
« 420 » attendus sur l’épreuve.
Bon vent à tous avec surtout… le plaisir de naviguer et
de régater… quel que soit le support.
Pour avoir plus d’info sur le 420 : http//uniqua.free.fr et
www.420sailing.org.
Christian BERHAULT
Président
Classe « 420 Uniqua France »
Lors du stage national de Maubuisson : le 420, la suite logique de L’Équipe.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 19 -
Guide 2009
SUIVI NATIONAL F.F.Voile
Des « Minimes Double »
Laurent GAILLOT
Conseiller technique FFVoile.
Commission Jeune séries Minimes.
Villa Flora 2 – 86 chemin des Moyennes Bréguières – 06600 ANTIBES
Tél. : 06 63 02 83 03 – e-mail : [email protected]
a pratique minimes en Double traverse une
période difficile depuis quelque temps. De moins
en moins d’entraîneurs sont impliqués sur ce support et
les clubs se désengagent progressivement. Nous
devons plus que jamais rester motivés car L’Équipe est
un formidable bateau de formation. Tous les jeunes qui
l’essaient sont enthousiasmés notamment depuis ses
innovations techniques. Il a gagné en de puissance et en
stabilité et est plus attirant esthétiquement car il est
dans la lignée des nouveaux dériveurs type « skiff ».
L
La pratique compétitive du double dans les clubs a souvent été
supportée par une forte volonté de personnes, professionnels
ou bénévoles, convaincus des bienfaits de ce support pour la
formation sportive des jeunes et partageant les valeurs d’entraide, de solidarité que soutend la navigation en équipage.
Le développement de ce bateau ne passe pas forcément par
des investissements matériels mais par le recrutement d’un
encadrant compétent et passionné. Beaucoup de matériel
existe aujourd’hui dans les clubs mais il n’est pas utilisé pour
la compétition. L’enseignement sur des supports double fait
toujours un peu peur aux entraîneurs ou moniteurs qui ne
sont pas eux-mêmes issus de cette pratique. La facilité se
résume souvent à encadrer du solitaire. Nous devons faire
évoluer nos formes d’encadrement des minimes. Les clubs ne
peuvent plus aujourd’hui recruter un entraîneur par série et
font souvent le choix de l’encadrement en solitaire qui est
plus simple car il évacue les problèmes de gestion humaine
(constitution et vie des équipages, cohabitation de parents
dans un projet sportif commun). La mono activité des entraîneurs devient un luxe pour les clubs. Nous devons proposer
des situations d’enseignement ou plusieurs pratiques cohabitent et ou la transversalité permet une formation sportive plus
complète. Nous sommes trop souvent enfermés dans nos pratiques respectives.
La Fédération Française de Voile tente depuis 3 ans maintenant de
faire évoluer cela en proposant un Championnat de France qui
rassemble tous les minimes et qui permet d’aborder cette tranche
d’âge de manière plus globale. Elle propose et organise également, en amont de ce Championnat, un stage national minimes
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
regroupant 40 coureurs, principalement en première année (12 ans),
issus de tous les supports et de toutes les ligues. L’objectif de ce stage
est de faire découvrir d’autres supports que ceux pratiqués habituellement, de sensibiliser les coureurs à toutes les formes de pratique
de la voile, et de permettre une ouverture d’esprit et une formation
sportive plus complète. Mais nous savons que ces actions ne suffisent pas et qu’elles doivent être relayées dans les ligues, les comités
départementaux et les clubs. L’approche des parents, entraîneurs et
dirigeants de club doit évoluer dans l’intérêt nos coureurs. Nous pensons aujourd’hui que la formation sportive doit passer par une pratique transversale, que nos coureurs ne doivent pas se spécialiser
trop vite dans un poste (barreur ou équipier), ou dans une série. La
série L’Équipe véhicule des valeurs qui ont toujours été dans ce sens;
elle a été un précurseur au travers des compétitions type «L’Équipée
Bleue». Cela ne veut pas dire non plus qu’il faille tendre vers une activité de type «zapping», mais nous devons faire comprendre à tous
qu’une pratique exclusive serait insuffisante pour la formation sportive.
En ce qui concerne la saison 2009, le système de sélection aux
Championnats de France reste inchangé : des quotas de Ligues
sont attribués à chacune des Ligue en fonction de la participation
au Championnat de France 2008 et chacune des ligues programme des épreuves sélectives entre le 1er février et le 1er juin.
La diminution du nombre d’équipages nous a conduits à faire
évoluer le règlement sportif des sélections au Championnat
Européen. Le classement sera établi à partir d’une épreuve de
Ligue, d’une épreuve interligue et de la nationale de Pâques
(CIMA à Marseille).
L’augmentation des coûts du carburant et la forte demande de
l’Etat pour une application plus stricte du Plan Carbone (programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre) ont
conduit la FFVoile à alléger le calendrier sportif, le parcours
sportif obligatoire et à réduire les déplacements.
Des actions particulières en direction des entraîneurs seront également proposées au travers de stages de formation (Toussaint
par exemple).
Je vous souhaite à tous et à toutes une bonne saison, et n’oubliez pas que toutes les actions que nous (élus, techniciens,
parents) pouvons mener auprès de nos jeunes n’auront aucun
résultat si le plaisir de naviguer n’est pas au centre de l’activité.
- 20 -
Guide 2009
CALENDRIER 2009
Nationales, interligues et Ligues de regroupement
05/04 :
CV Anneville sur Seine
08/05 – 10/05 : CN Paul Vatine, Le Havre
08/06 – 02/07 : ENV St Pierre de Quiberon
Stage national de repérage FFVoile
1
04/07 – 09/07 : ENV St Pierre de Quiberon
Championnat de France Minimes
4
29/10 – 02/11 : CV Bordeaux, Maubuisson
Grand Prix de l’Armistice
2
3
19
20
18
17
5
7
01/08 – 07/08 : Gdansk (Pologne)
Championnat Européen
21
15
15
16
8
22
15/03 :
CV Hourtin Médoc
22/03 :
CN Pornic
23
14
33
9
08/05 – 10/05 : SRR / ASPTT La Rochelle
24
15/08 – 21/08 : CV Hourtin Médoc
L’Équipée Bleue
11
12
10
29
15/03 : SN Bandol
22/03 : CV Lyon
16/04 – 20/04 : CIMA, ASPTT Marseille
08/05 – 10/05 : SN de Sanary
Il n’y a plus de zone déterminée pour les Interligues. Trois lieux par Interligue sont proposés.
Les coureurs doivent participer aux Interligues les plus proches de leur lieu de résidence habituel
(cf. : parcours routier « le plus rapide » déterminé par « Via Michelin » sur le net).
Épreuves de Ligue de regroupement
Épreuves Interligues
Épreuves Nationales
Selon les informations recueillies au 15 novembre 2008.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 21 -
Guide 2009
RÈGLEMENT SPORTIF 2008-2009
Règles de sélection
NATIONALE DE PÂQUES (CIMA à Marseille) et
NATIONALE DE TOUSSAINT (Grand Prix de l’Armistice,
Maubuisson)
avec :
• Place : représente la place du coureur à l’épreuve
• Nb Classés : représente le nombre de classés à l’épreuve
(hormis les DNA)
• Pts Premier et Pts Dernier : valeurs ci-dessous
OPEN : ouvert à tous les coureurs
Âge des coureurs : avoir 15 ans au plus dans l’année de
l’épreuve (être né à partir de 1994)
SÉLECTIONS CHAMPIONNAT EUROPÉEN 2009
Gdansk - POLOGNE
code
Niveau de
l’épreuve
Points du
Premier
Point du
Dernier
N
IL
L
Nationale
Interligue
Ligue
1 000
500
400
1
1
1
2.3.2. Départage des ex-æquo
Les équipages ex-æquo au CNS sont départagés par
leur place à la CIMA.
Âge des coureurs : 12, 13, 14, 15 ans
(nés en 1994, 1995, 1996, 1997).
2.4. Règles de participation aux interligues et aux « Ligues de
regroupement ».
Les coureurs doivent participer à l’Interligue ou à la
« Ligue de regroupement » la plus proche de chez eux
(déterminée par le parcours routier « le plus rapide »
selon le site Internet « Via Michelin »).
1. Quota de places par pays
• POLOGNE
12 équipages
dont 3 féminins minimum
3 équipages supplémentaires
en tant que pays organisateur 2009,
dont 1 féminin minimum
• FRANCE
12 équipages
dont 3 féminins minimum
• ITALIE
12 équipages
dont 3 féminins minimum
• ESPAGNE
12 équipages
dont 3 féminins minimum
• PORTUGAL 4 équipages
dont 1 féminin minimum
• SUISSE
4 équipages
dont 1 féminin minimum
Autre pays :
3 équipages
2.5. Cas particuliers
2. Règles de la sélection de la délégation française
Sont sélectionnés :
2.1. Les 4 premiers équipages du classement général
de la CIMA et le 1er équipage féminin suivant de ce
classement.
2.2. Les 5 premiers équipages du Classement National
de Sélection (CNS) et le 1er équipage féminin suivant et
dans la première moitié de ce classement.
2.3. Classement National de Sélection (CNS)
Le CNS se calcule en prenant en compte pour chaque
équipage :
• la CIMA ;
• l’Interligue du mois de mai (disputée en 3 lieux,
simultanément) ;
• une « Ligue de regroupement » (disputée en 5 lieux).
2.3.1 Mode d’attribution des points d’une épreuve
Utilisation de la formule du Classement National des
Coureurs de la FFVoile (CNC). Cette formule a pour
caractéristique de traiter à égalité les premiers et les
derniers quel que soit le nombre de participants et de
donner un léger avantage augmentant au fur et à
mesure que l’on progresse vers les premiers.
Points de chaque coureur à une régate :
Pts = (Pts Premier – Pts Dernier) x (Nb Classés - Place)
(Nb Classés + Place - 2) + Pts Dernier
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Définition des points en fonction du niveau de l’épreuve
- 22 -
2.5.1. Si l’une des trois Interligues ou l’une des cinq
« Ligues de regroupement » n’est pas validée, ces
épreuves ne sont pas prises en compte dans le CNS.
2.5.2. Si la CIMA ou les Interligues ne sont pas validées,
la sélection est déterminée par les 12 premiers équipages du Classement National des Coureurs (CNC) de
la FFVoile arrêtée au 2 juin 2009.
2.5.3. Si la sélection opérée en 2.5.2 ne comprend pas
3 équipages féminins minimum, les équipages féminins
manquants seront retenus dans l’ordre du CNC, jusqu’à
concurrence de 3 au total, et en les choisissant dans le
premier quart du CNC. Le nombre d’équipages masculins ou mixtes sera réduit d’autant que nécessaire afin
de garder le total de 12 équipages, en retirant, dans l’ordre, les équipages les moins bien classés du CNC.
2.5.4. Si 3 équipages féminins minimum ne sont pas
déterminés par les paragraphes 2.1 et 2.2, ou 2.5.3, les
équipages féminins manquants sont déterminés par le
comité de sélection. Ils peuvent être remplacés par des
équipages garçons ou mixtes sur décision et choix du
comité de sélection.
2.5.5. Toute sélection pour un équipage modifié en
milieu de saison fait l’objet d’une décision du comité
de sélection.
2.6. Remplacement en cas de désistement
En cas de désistement, les remplaçants sont désignés
par le comité de sélection.
2.7. Composition du Comité de Sélection
Le cadre fédéral chargé du suivi des minimes, le responsable de la commission sportive, Marc LAURENT,
le président de la Classe et la possibilité d’un invité au
choix des trois nommés auparavant.
Guide 2009
RÈGLEMENT SPORTIF 2008-2009
Règles de sélection (suite)
SÉLECTIONS AU CHAMPIONNAT DE FRANCE
MINIMES DOUBLE 2009 (ENV QUIBERON)
Pts = (Pts Premier – Pts Dernier) x (Nb Classés - Place)
(Nb Classés + Place - 2) + Pts Dernier
avec :
Le règlement fédéral fait foi. Consulter le site de la
fédération www.ffvoile.net.
• Place : représente la place du coureur à l’épreuve
• Nb Classés : représente le nombre de classés à l’épreuve
(hormis les DNA)
• Pts Premier et Pts Dernier : valeurs tableau ci-dessous
Âge des coureurs
12, 13, 14 ans dans l’année du Championnat (nés en
95, 96, 97).
Règle générale, en fonction du niveau de l’épreuve :
Principes de sélection
code
• quotas de ligue attribués par la FFVoile (règlement
des sélections établi par les Ligues et proposé à la
FFVoile) = 90% des participants de la Ligue à l’édition de
l’année passée.
• le complément sera attribué sur invitation (« dynamique de Ligue » et « cas particuliers ») par la FFVoile.
• 1 quota attribué à toute Ligue non représentée l’an
passé.
CLASSEMENT NATIONAL DES COUREURS
Niveau de
l’épreuve
IN
N
IL
L
D
CL
Points du
Premier
Internationale en France
Nationale
Interligue
Ligue
Départementale ou interclubs
Club ou locale
Point du
Dernier
1200
1000
500
200
0
0
200
1
1
1
0
0
Les règles de classement
• Classement National :
Il n’y a pas de condition particulière pour intégrer ce
classement. Ce classement inclura :
Le nombre de points obtenus par un coureur sur une
épreuve se calcule de la manière suivante :
Au minimum
Au maximum
IE, IN
0
0
F, N
0
2
IL
1
2
L
3
6
D
0
0
• Pour un maximum de 6 épreuves prises en compte.
L’Équipée Bleue.
L’équipe des jeunes reporters de l’UNSS qui avait contribué
avec succès à l’animation de L’Équipée Bleue de Charavines
a fait de même pour l’édition de Ouistreham en nous faisant
partager l’ambiance des parkings et avec beaucoup de
délicatesse, l’intimité des équipages. Merci à elles et à
Patrick RICHTARCH qui les encadre.
Podium de L’Équipée Bleue 2009
avec M. le Maire de Ouistreham et à sa gauche Jean Chiron,
vice-Président de la SRCO : deux fidèles soutiens et organisateurs de la voile à Ouistreham.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 23 -
Guide 2009
CLASSEMENT NATIONAL
Individuel des Coureurs
Le règlement complet du CNICD peut être obtenu auprès des Ligues, CDV, Clubs
et sur le site FFV : www.ffvoile.org (rubrique « Calendrier/classement »)
e Classement National Individuel des Coureurs
est un classement par points prenant en compte
6 épreuves de niveau régional, inter-régional et national. Trois classements (toutes catégories, masculinmixte et féminin) hiérarchisent ainsi annuellement les
coureurs de la série. Un classement « glissant » provisoire est tenu à jour sur le site Internet de la FFV :
www.ffvoile.org
L
ÉPREUVES RETENUES
• Pour le classement définitif de la saison :
Chpt
• C’est un classement individuel et non par équipage,
de type glissant et établi sur 12 mois. Le classement définitif de la saison est établi au 31 août.
• 3 catégories : toutes catégories (coureurs de moins
de 16 ans), masculin-mixte et féminin (coureurs agés de
12 à 15 ans).
• Est classé, tout licencié à la F.F.V. en règle avec sa
Classe (Timbre de Classe, Jauge, etc.), qui a participé à
une épreuve minimum inscrite au calendrier fédéral. Les
étrangers sont rayés du classement des épreuves.
• Il prend en compte trois niveaux de compétition :
– Ligue (L) ;
– Interligues (IL) ;
– Nationales (N).
• Le nombre de points marqués (N) dépend :
– du niveau de l’épreuve ;
– de la place obtenue ;
– du nombre de coureurs classés ;
– les épreuves IL et N courues durant les 6 premiers mois de la période de référence sont affectées d’un
coefficient 0,8.
Pts du 1er Pts du dernier
1
1
1
1
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
pour
le
Points
avec :
• Place : représente la place du coureur à l’épreuve
• Nb Classés : représente le nombre de classés à l’épreuve
(hormis les DNA)
• Pts Premier et Pts Dernier : valeurs d'interpolation valant
pts
pts
pts
pts
retenues
C’est une fonction hyperbolique. Plus on monte dans
le classement, plus les écarts de points entre les premiers
d’une épreuve et les suivants se creusent vite La tête du
classement est ainsi bien hiérarchisée.
Pts = (Pts Premier – Pts Dernier) x (Nb Classés - Place)
(Nb Classés + Place - 2) + Pts Dernier
1 000
1 000
500
200
Maxi
1
2
6
1
COURBE D’ATTRIBUTION DES POINTS
Le nombre de points obtenus par un coureur sur une
épreuve se calcule en appliquant la formule d'interpolation hyperbolique :
Cht de France
N
IL
L
Mini
0
1
3
0
Total maximum d’épreuves
Classement définitif : 6.
PRINCIPES GÉNÉRAUX
Catégorie
N
IL
L
de France
- 24 -
1er
Place
NB classés
À L’ATTENTION DES COUREURS
Veillez, lors de votre inscription à chaque
épreuve, à ce que votre N° de licence soit bien
saisi. Toute erreur compromet la justesse de
votre classement.
Votre N° de licence vous est attribué à vie.
Vous le gardez même si vous changez de club.
Guide 2009
CLASSEMENT NATIONAL
Individuel des Coureurs – CNICD 2008
236 coureurs classés
Équipages garçons et mixtes
Pl
Nom, Prénom
Sexe Club
1
1
3
4
4
6
6
8
9
9
11
11
13
13
15
16
16
18
18
20
20
22
22
24
24
26
27
28
28
30
31
32
33
34
35
36
36
38
39
40
41
41
43
43
45
45
45
45
49
50
50
52
53
54
54
56
56
58
59
60
61
62
63
63
65
65
67
67
69
70
71
71
71
71
71
71
77
78
79
80
80
82
82
84
85
86
87
FISCHER GUILLOU ERWAN
JULIEN THIBAULT
PARENTI MARTIN
SENDER GUILLAUME
TROADEC TANGUY
SIPAN VALENTIN
FERCHAUD LAURE
DREAU RONAN
LE GOFF YOANN
RIOT SEBASTIEN
ANDRE FELIX
BERIDEL BRIEUC
RAUBY BRICE
RAUBY PIERRICK
FISCHER GUILLOU LOIC
GUILLEROT VINCENT
GALLIACHE THOMAS
CUVEILLIER BENJAMIN
JUILLET THIBAULT
BRILLOUET PIERRE
BONAMY BRUNO
DUCAMIN JEAN BAPTISTE
MICHELET FELIX
HOYER AMAURY
DEVINEAU ANNE-CECILE
WOJTCZAK MIKA
NAEL BREWAL
KRIEG QUENTIN
LOIRAT THEO
CHAMBELANT QUENTIN
LOUISET PIERRE
LOQUIN ARTHUR
RAOUL JULIEN
BERTHELE ERIC
ROUANET ALYS
LEFEBVRE BASTIEN
DEVIN ELOI
CARISSAN TOM
HARDELAY CESAR
GARRETA PIERRE
MOREAU MARINE
LAURENT ANTONIN
ROUSSEL NATHAN
VANDECANDELAERE SIMON
ROYNARD TOM
LE DU STANISLAS
ANDRE THEO
ROUSSEAU GAUTHIER
BALU MARIN
RYON OLIVIER
SIMONNOT JULIEN
ROUANET LOUIS
ALBINET CORENTIN
CRETON KEVIN
SALAVERT GREGOIRE
DELOLMO VALENTIN
GUILLEN THOMAS
GAILLARD FLORIAN
ROCHEZ BAPTISTE
RUILLIER CAROLINE
LUC JUSTINE
BERNARD HIPPOLYTE
LELLOUCHE THIBAULT
FAUCOEUR MAXENCE
FRIGUEL YANN
FRASLIN JAN
LORIEUX PIERRICK
FOURNIER EMILIEN
MAILHOS QUENTIN
FERRIEU THEO
COLUNI MARINE
FABRE LEA
DUCHENE LEO
BAINARD MORGANE
LE BRETON MAXENCE
LEPRETRE ROMAIN
BOISSON IDRIFF
LE FRIEC JULIETTE
BARRAU ULYSSE
GARCIA BARNABE
CONSTANTIN MATHIEU
DEROUIN TANGUY
QUERE DAMIEN
SAMYN THEOPHILE
CASABIANCA ROMAIN
JODELET DORIAN
THUILLIER THOMAS
M
M
M
M
M
M
F
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
F
M
M
M
M
M
M
M
M
M
F
M
M
M
M
M
F
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
F
F
M
M
M
M
M
M
M
M
M
F
F
M
F
M
M
M
F
M
M
M
M
M
M
M
M
M
CNBPP
CNBPP
C V ST QUENTIN
S N O NANTES
S N O NANTES
SNPH
SNPH
C V ST QUENTIN
C V ANNEVILLE S/S
C V ANNEVILLE S/S
Y C TOULON
Y C TOULON
C V ST QUENTIN
C V ST QUENTIN
CNBPP
C V ST QUENTIN
C V ST QUENTIN
S R V ANNECY
S R V ANNECY
C V ST QUENTIN
C V ST QUENTIN
C N CLAOUEY
C N CLAOUEY
S N O NANTES
S N O NANTES
CERGY VOILE 95
CNBPP
BLAYE NAUTIQUE
BLAYE NAUTIQUE
C N. Saint - Raphaël
MIMIZAN EOLE CLUB
MIMIZAN EOLE CLUB
S R CAEN OUISTREHAM
S R CAEN OUISTREHAM
C N. Saint - Raphaël
C N V AIX LES BAINS
C N V AIX LES BAINS
CNBPP
U S TROPEZIENNE
U S TROPEZIENNE
V G A ST MAUR VOILE
V G A ST MAUR VOILE
LA VOILE D ARDRES
LA VOILE D ARDRES
S R FECAMP
Y C TOULON
Y C TOULON
S R FECAMP
CERGY VOILE 95
Y C TOULON
Y C TOULON
C N. Saint - Raphaël
C Y V PARELOUP
C N V AIX LES BAINS
C N V AIX LES BAINS
Y C TOULON
Y C TOULON
C N. Saint - Raphaël
C N DE SCIEZ
S R CAEN OUISTREHAM
CPA AMAURY
C N CROISETTE
V G A ST MAUR VOILE
V G A ST MAUR VOILE
CNBPP
CNBPP
SNPH
SNPH
C V ST QUENTIN
C Y V PARELOUP
C N DE SCIEZ
C Y V PARELOUP
C N DE SCIEZ
C N ARES
CPA AMAURY
C N ARES
C V NANTUA
C V ST AUBIN ELBEUF
C N CROISETTE
SNPH
SNPH
SN ST QUAY PORTRIEUX
SN ST QUAY PORTRIEUX
LA VOILE D ARDRES
CERGY VOILE 95
Y C Grenoble Chara
LA VOILE D ARDRES
Équipages féminins
Pts
3041
3041
2843
2625
2625
2559
2559
2484
2299
2299
2291
2291
2242
2242
2107
2002
2002
1919
1919
1880
1880
1806
1806
1684
1684
1493
1483
1337
1337
1247
1218
1119
1110
1099
1048
1011
1011
1000
943
874
863
863
800
800
784
784
784
784
756
542
542
535
400
363
363
343
343
336
326
301
267
250
240
240
235
235
208
208
205
201
200
200
200
200
200
200
188
185
183
148
148
141
141
130
115
112
108
Pl
Nom, Prénom
88
88
90
90
90
93
93
93
96
96
96
99
99
101
102
102
102
102
102
102
102
102
110
111
111
113
114
115
115
117
117
119
120
121
122
123
123
125
125
127
127
127
127
127
132
132
132
135
135
137
137
139
140
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
141
167
167
167
167
DESPAIGNE ANTOINE
DUCOULOMBIER HADRIEN
POPINEAU VICTOR
DILLARD ADRIEN
DUCOULOMBIER PHILIPPINE
ARNAL CHRISTOPHER
ARNAL ALEXANDRE
DANOUN YANN
BLAISE ANAËLLE
GIL GUILLAUME
GOLOWIEZ ALEXANDRE
DURIER GUILLAUME
MACQUAIRE CLEMENCE
VANDECANDELAERE PAUL
DUTERTE-VIELLE DAMIS
CABIROL GUILLAUME
BOISSON BILAIL
BOISSON RAIHANE
DE SEROUX JOHAN
GAIBLE HUGO
CULIERE FRANCOIS
BLANCHARD ADRIEN
DEWALLE LOUIS
LACAZE JULE
DELCLOS MYLENE
RACAPE THOMAS
BRISSET MORGAN
ERARD THIBAULT
BARIL PAUL
BOULANGER ALEXIS
LEFEBVRE MATHIEU
PASQUINI THOMAS
BARBA PAULINE
DAVID NICOLAS
LIZE KEVIN
CARON ANDREAS
BAPST VALENTIN
ZERKAK KARIM
DELFIN BENJAMIN
CASTAN STEVEN
PIERANGELI THOMAS
BONNETON CORENTIN
TEMCAMANI RAYANE
GILLES ROBIN
DUCHAMP AUDREY
SOMMELLA VINCENT
VAN HOUTTE GAUTHIER
BRASSEUR NICOLAS
MALSERVET GUILLAUME
MARAIS ALEXIS
GUILLOTIN CORENTIN
TATAT ARTHUR
GUICHARD THOMAS
GUILLIN NATHAN
LAVERGNE ARTHUR
BERTHET PIERRE AUGUSTIN
RIOU PIERRE-MAEL
MAZE TUGDUAL
LECOURTES MAX
HUARD TIPHAINE
LENNE BRUNO
LECOINTRE VIOLETTE
GASCOIN THOMAS
DALARUN BASILE
LOUPIAC HENRI
RAFAT HUGO
LIGER MATHIEU
LAZAR TANGUY
BERTRAND BRICE
STOVEN HENRY
PERRETTA CLÉMENT
GUIRAMAND ROMAIN
GUIRAMAND LÉO
ROUSSEL EMILE
MOUTY THIBAULT
MACIAS TRYSTAN
ANDRIEU BRYAN
SEMETEYS JEREMY
LENOUVEL ANTOINE
THOMAS CAMILLE
BARRERO FLORIAN
BARRERE MARIANNE
DAVEAUX BASTIEN
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Sexe Club
M
M
M
M
F
M
M
M
F
M
M
M
F
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
F
M
M
M
M
M
M
M
F
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
F
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
F
M
F
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
M
F
M
F
M
S N O NANTES
S N O NANTES
LA VOILE D ARDRES
S N O NANTES
S N O NANTES
S R FECAMP
S R FECAMP
C V ST QUENTIN
CERGY VOILE 95
Y C Grenoble Chara
Y C Grenoble Chara
CERGY VOILE 95
S R CAEN OUISTREHAM
LA VOILE D ARDRES
C N CROISETTE
C N VAULX EN VELIN
C V NANTUA
C V NANTUA
C N. Saint - Raphaël
C Y V GRAND LARGE
C N. Saint - Raphaël
CPA AMAURY
C V ANNEVILLE S/S
C N CLAOUEY
C N CLAOUEY
LA VOILE D ARDRES
C V ANNEVILLE S/S
S N ENGHIEN
S N ENGHIEN
C V ST AUBIN ELBEUF
C V ST AUBIN ELBEUF
U S TROPEZIENNE
S R CAEN OUISTREHAM
S R CAEN OUISTREHAM
CNBPP
C N DE SCIEZ
CNBPP
V G A ST MAUR VOILE
V G A ST MAUR VOILE
C N CLAOUEY
ASGE D.A Voile
ASGE D.A Voile
CERGY VOILE 95
C N CLAOUEY
C N V AIX LES BAINS
C V ANNEVILLE S/S
C N V AIX LES BAINS
C V ST AUBIN ELBEUF
C V ST AUBIN ELBEUF
S N ENGHIEN
S N ENGHIEN
C V CAZAUX LAC
C V CAZAUX LAC
C Y V GRAND LARGE
CNBPP
C V ST QUENTIN
E V TREBEURDEN
E V TREBEURDEN
S R FECAMP
C V EVIAN
N D C V ANGERS
CNBPP
CV BOUCLES SEINE
S R CAEN OUISTREHAM
CV BOUCLES SEINE
N D C V ANGERS
C N COGOLIN
C V EVIAN
C V CAZAUX LAC
LA VOILE D ARDRES
S R V ANNECY
Y C Grenoble Chara
Y C Grenoble Chara
S R FECAMP
S R CAEN OUISTREHAM
CNBPP
C N COGOLIN
C Y V PARELOUP
C V ANNEVILLE S/S
CPA AMAURY
C V LYON
C V LYON
N D C V ANGERS
- 25 -
Guide 2009
Pts
Pl
Nom, Prénom
103
103
101
101
101
99
99
99
86
86
86
75
75
69
67
67
67
67
67
67
67
67
58
51
51
42
41
36
36
34
34
32
30
29
27
26
26
25
25
23
23
23
23
23
18
18
18
13
13
11
11
4
3
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
0
0
0
0
1
1
3
3
5
6
6
8
8
10
10
12
13
14
14
16
17
17
19
20
21
21
23
24
24
26
27
27
29
29
31
31
33
34
35
35
37
37
39
39
41
41
43
43
45
46
46
48
48
50
51
51
53
54
55
55
55
55
55
MALABOUS MAELLE
HARLE AGATHE
LE FRIEC JULIETTE
MUREL JULIE
SANCHETTE CLARA
PERROUELLE KAREN
LEROY ROMANE
CHAPTAL COLINE
DUCHAMP MARGAUX
DE GAULEJAC ELLA
DUCLAIROIR INES
BLONDET COLOMBINE
RUILLIER CAROLINE
ERKELENS LIA
FLEURY ALIENOR
ROBERT EMMA
BLAISE ANAËLLE
BLAISE ILANA
LEROUX CASSIE
BARBA PAULINE
FERCHAUD LAURE
GREIVELDINGER ALYETTE
QUILLIET VANILLE
DELRIEU LEA
CARRERE GWENDOLINE
GUYON CHARLOTTE
LECOINTRE VIOLETTE
COURNEDE SOLÈNE
COLUNI MARINE
LUC JUSTINE
ARNKEN KIM
GENESTE MORGANE
MORELLE CHARLOTTE
MORELLE JULIETTE
SANCHETTE ELISE
CASTILLAN ROMANE
LAYUS MARIE
CARON SAUTEJEAU SUZANNE
LEBLIC AUDREY
LAURENT CLEMENTINE
BOUE PAULINE
ANDREYS TESS
PEBRIER SABINE
PEBRIER LAURA
DELCLOS MYLENE
LERDA JULIE
LERDA FANNY
VANDAME SOLENNE
VERGNIERES CLAIRE
DUCOULOMBIER PHILIPPINE
GUIGNARD ONDINE
GREAU CAPUCINE
GARRETA LOUISE
CONTRERAS MARYLOU
LABOURDETTE LADEVEZE MARIE
PAPOT MARINE
MONNIER LUCIE
DELORT MARIE
BRIOIS VICTOIRE
Sexe Club
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
C V ST QUENTIN
C V ST QUENTIN
C V ST AUBIN ELBEUF
C V ST AUBIN ELBEUF
Y C Grenoble Chara
C V ST AUBIN ELBEUF
C V ST AUBIN ELBEUF
C N V AIX LES BAINS
C N V AIX LES BAINS
Y C TOULON
Y C TOULON
S R CAEN OUISTREHAM
S R CAEN OUISTREHAM
S N O NANTES
S N O NANTES
Y C Grenoble Chara
CERGY VOILE 95
CERGY VOILE 95
C N DE SCIEZ
S R CAEN OUISTREHAM
SNPH
SNPH
C N V AIX LES BAINS
C N FERRET
C N CLAOUEY
C N DE SCIEZ
CNBPP
CNBPP
C N DE SCIEZ
CPA AMAURY
C N COGOLIN
C N COGOLIN
S R CAEN OUISTREHAM
S R CAEN OUISTREHAM
Y C Grenoble Chara
Y C Grenoble Chara
E V TREBEURDEN
E V TREBEURDEN
V G A ST MAUR VOILE
V G A ST MAUR VOILE
C V ST QUENTIN
C V ST QUENTIN
C N V AIX LES BAINS
C N V AIX LES BAINS
C N CLAOUEY
Y C TOULON
Y C TOULON
S R CAEN OUISTREHAM
S R CAEN OUISTREHAM
S N O NANTES
C N COGOLIN
C N COGOLIN
U S TROPEZIENNE
U S TROPEZIENNE
U S TROPEZIENNE
U S TROPEZIENNE
Y C TOULON
Y C TOULON
LA VOILE D ARDRES
Pts
2315
2315
1975
1975
1174
1136
1136
1098
1098
1060
1060
1021
744
734
734
580
524
524
520
445
382
382
369
335
335
320
220
220
200
200
171
171
136
135
90
90
84
84
74
74
66
66
47
47
43
34
34
30
30
21
19
19
18
16
1
1
1
1
1
BILAN SPORTIF 2008
CLASSEMENT NATIONAL DES COUREURS : représentation des Ligues
Hélas, la belle progression de l’an dernier est absorbée par une
baisse quasi générale de l’activité. Toutes les séries subissent en France
le coup de la crise économique. La hausse du prix de l’essence a beaucoup affecté les déplacements en régate.
L’Île de France et Rhône-Alpes sont toujours les mieux représentées.
Signalons tout de même le regain d’activité en Côte d’Azur, Haute
Normandie et Nord Pas de Calais. Pour s’adapter à ces nouvelles données économiques, la Fédération pousse, à travers le calendrier sportif,
à concentrer l’activité régatière dans les Ligues et les Clubs.
Rhône-Alpes
Côte d’Azur
Ile de France
Haute Normandie
Pays de la Loire
Aquitaine
Nord-Pas de Calais
Basse Normandie
Bretagne
Midi Pyrénées
0
10
2007
20
30
40
50
60
2008
PRATIQUE FÉMININE
Filles
31 %
60
50
Garçons
69 %
40
30
20
La pratique féminine reste bien représentée avec 30% des
classés. Le titre de championne de France Minimes Double n’a
pu être décerné cette année, 10 équipages minimum étant
requis.
10
0
15 ans
Filles
14 ans
13 ans
12 ans
11 ans
10 ans
9 ans
Garçons
GRÉEMENT EVOLUTION
Présenté en fin d’année 2006, le gréement evolution est très bien perçu et a permis la relance de la pratique dans bon
nombre de clubs.
Nul doute qu’il était nécessaire de replacer L’Équipe dans le sens de la voile actuelle avec une nouvelle esthétique et
un moteur plus puissant pour les Minimes. Le bateau va vite et a gagné en stabilité latérale. De ce fait, les petits gabarits
s’en accommodent fort bien y compris par des vents de 20 à 25 nœuds qu’il ne faut toutefois pas dépasser. Un autre intérêt de ce gain en performance, c’est la possibilité de naviguer avec le 420, en entraînement comme en régate. Des
épreuves de Ligue se disputent maintenant avec des départs pris en commun.
GRÉEMENT BENJAMIN
Les premiers gréements ont été proposés par la Fédération aux clubs ayant le label École Française de Voile en cofinancement à 50% avec Orange (prix des 3 voiles avec l’enrouleur de foc : 440 € TTC). Une belle opération très appréciée
qui devrait être proposée de nouveau en 2009.
Le gréement avec sa voile à corne et bande de ris, le foc à enrouleur et le spi asymétrique donne toute satisfaction :
puissant pour les petits airs et adaptable pour naviguer dans le vent fort (voir les photos dans la « galerie » sur le site de la
Classe : www.lequipefrancejeunes.org).
Ce gréement particulièrement étudié pour l’activité École de Voile et École de Sport devrait permettre de rajeunir et de
grossir la flotte naviguant avec le gréement « evolution ».
LIMITE D’AGE
La Classe souhaite que la limite d’âge ne soit pas si tranchée pour les séries en Double et que l’on tolère une année
d’écart entre barreur et équipier d’un même équipage afin de permettre à tous les minimes de participer au Championnat
de France. Les jeunes de 13 et 14 ans associés à un jeune de 15 ans en sont pour l’instant écartés. De ce fait également,
les 2/3 des effectifs du Championnatt de France sont des équipages recomposés.
Proposition : équipage totalisant 29 ans maximum, chaque membre ayant 15 ans maximum.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 26 -
Guide 2009
PUBLICITÉ INDIVIDUELLE
Prescription de la FFV
our porter des publicités durant une compétition
officielle (épreuve avec arbitres reconnus par la
FFV), le propriétaire du bateau ou le coureur doit être en
possession d’une «Carte d’autorisation de port de publicité» annuelle (cf. www.ffvoile.org, «Réglementation/
réglements fédéraux»).
P
La définition des formes autorisées de publicité se trouve
dans la partie internationale de ce Guide. En France, la
publicité ne devra pas dépasser la moitié arrière de la coque.
PUBLICITÉ INDIVIDUELLE
Les cartes (format carte bancaire) sont à demander à
la FFV 15 jours minimum avant votre première participation à une compétition, au moyen d’un formulaire type à
retirer dans les Clubs, CDV, Ligues ou à la FFV, accom-
pagné pour les dériveurs d’un chèque libellé à l’ordre de
la FFV.
Cette prescription ne s’applique pas :
• aux marques publicitaires dont le port est rendu
obligatoire durant une épreuve commanditée ;
• aux marques de club, ligue, CDV ou de la FFV si
elles sont apposées soit sur le tableau arrière, soit dans
les 10 % arrière de la longueur de la coque, et d’une surface inférieure à 400 cm2 ;
• aux voiles achetées d’occasion, sur présentation de
la carte de publicité (ou une photocopie) de l’ancien propriétaire et d’une attestation de vente datée, portant le
nom du propriétaire précédent et son numéro de voile.
Coût de la carte : 16,77 € (cf. sur le site de la FFV, la
rubrique « Arbitrage » puis « Règles et documents »).
Attention ! Le coût est majoré de 8 € si la carte de
publicité est achetée sur le lieu de l’épreuve.
La plage de l’École Nationale de Voile et la baie de St Pierre de Quiberon lors de l’Européen 2008.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 27 -
Guide 2009
A
7
L’ÉQUIPÉE BLEUE 2008
XXe rencontre internationale des jeunes équipages
’ai eu le plaisir d’organiser, avec la SRCO,
L’Equipée Bleue. Il y a bien longtemps que je
connais Marc Laurent, non seulement comme concepteur du dériveur L’Equipe, comme coureur, mais j’ai eu
aussi l’occasion d’œuvrer avec lui au sein des structures des Pôles de la FFVoile.
J
L’Equipée Bleue, à travers l’association de la Classe,
est le reflet de la philosophie de Marc Laurent, dans la
formation sportive des jeunes coureurs âgés de 9 à 14
ans.
C’est avant tout une épreuve sportive, avec une
démarche pédagogique très claire : faire acquérir aux
coureurs une autonomie sportive, une compréhension de
l’arbitrage, une évaluation de leur niveau de pratique
(tant sur le plan technique que tactique), mais aussi de
sensibiliser les parents sur leur rôle à jouer dans la
confrontation sportive de leurs enfants.
Cette épreuve unique donne l’occasion aux jeunes de
prendre du plaisir à s’affronter, dans leur projet sportif.
Tout est mis en œuvre également, pour que les
entraîneurs participent et soient valorisés dans leur rôle
de technicien mais aussi d’éducateur. J’ai eu l’occasion de
constater que contrairement à certaines autres épreuves,
la solidarité est de rigueur.
Je n’oublie pas le dévouement et la disponibilité de
Dominique Moritz, la présidente. Sans elle, L’Equipée
Bleue ne serait pas « Ce qu’elle est ».
Ces quelques lignes traduiront, je l’espère, cette philosophie, qui est l’essence même de cette compétition.
En conclusion, j’engage les prochains organisateurs,
à tout faire, pour que cette épreuve conserve son originalité en choisissant les hommes capables de s’investir,
sans restriction, dans cette démarche.
Jean CHIRON
Vice-Président de la Société des Régate
de Caen Ouistreham
L’Équipée Bleue : retour au port de Ouistreham.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 28 -
Guide 2009
A
7
L’ÉQUIPÉE BLEUE 2008
du 12 au 18 juillet
Classement général
OUISTREHAM – 12 au 18 juillet 2008
Président du Comité de Course : Jean-Claude TRAVERT – Président du Jury : François LALEU
Rg
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
N°
Skipper
CARISSAN Tom (CNBPP)
LAJOLO Riccardo (ITALIE)
RAUBY Pierrick (CV ST QUENTIN)
FISCHER GUILLOU Erwan (CNBPP)
RICCI Daniele (ITALIE)
BIANCHINI Davide (ITALIE)
GALLIACHE Thomas (CV ST QUENTIN)
BRILLOUET Pierre (CV ST QUENTIN)
BERTOLA Francesca (ITALIE)
LE FRIEC Juliette (CV ST AUBIN ELBEUF)
TEZZA Lavinia (ITALIE)
HARLE Agathe (CV ST QUENTIN)
RIOT Sébastien (CV ANNEVILLE S/S)
FERCHAUD Laure (SNPH)
PARENTI Martin (CV ST QUENTIN)
ANDRE Félix (YC TOULON)
BERTHELE Éric (SR CAEN OUISTREHAM)
BALU Marin (CERGY VOILE 95)
BLONDET Colombine (SR CAEN OUISTREHAM)
ROYNARD Tom (SR FECAMP)
MOREAU Marine (VGA ST MAUR VOILE)
RIGHETTINI Giuseppe (ITALIE)
PERROUELLE Karen (CV ST AUBIN ELBEUF)
SIMONNOT Julien (YC TOULON)
FOURNIER Emilien (SNPH)
DURIER Guillaume (CERGY VOILE 95)
ARNAL Alexandre (SR FECAMP)
ANDREYS Tess (CV ST QUENTIN)
LONGHI Luca (ITALIE)
DALARUN Basile (SR CAEN OUISTREHAM)
Équipier
FISCHER GUILLOU Loïc (CNBPP)
BERIO Raffaele (ITALIE)
RAUBY Brice (CV ST QUENTIN)
JULIEN Thibault (CNBPP)
FANTOZZI Marco (ITALIE)
BERGAMASCHI Paola (ITALIE)
GUILLEROT Vincent (CV ST QUENTIN)
BONAMY Bruno (CV ST QUENTIN)
TISSELI Giulia (ITALIE)
MUREL Julie(CV ST AUBIN ELBEUF)
PAPA Francesco (ITALIE)
MALABOUS Maëlle (CV ST QUENTIN)
LE GOFF Yoann (CV ANNEVILLE S/S)
GREIVELDINGER Alyette (SNPH)
DREAU Ronan (CV ST QUENTIN)
BERIDEL Brieuc (YC TOULON)
RAOUL Julien (SR CAEN OUISTREHAM)
WOJTCZAK Mika (CERGY VOILE 95)
RUILLIER Caroline (SR CAEN OUISTREHAM)
ROUSSEAU Gauthier (SR FECAMP)
LAURENT Antonin (VGA ST MAUR VOILE)
MOSCA Giacomo (ITALIE)
LEROY Romane (CV ST AUBIN ELBEUF)
RYON Olivier (YC TOULON)
LORIEUX Pierrick (SNPH)
MACQUAIRE Clémence (SR CAEN OUISTREHAM)
ARNAL Christopher (SR FECAMP)
BOUE Pauline (CV ST QUENTIN)
BONAN Léandro (ITALIE)
BARBA Pauline (SR CAEN OUISTREHAM)
Pts tot
27
35
51
54
55
58
65
79
85
91
92
93
97
98
103
135
143
145
155
159
169
178
179
190
200
218
219
245
254
266
Courses
(2, 7, 2, 3, 1, 1, 6, 4, 1, 20)
(3, 1, 5, BFD, 7, 6, 5, 1, 2, 5)
(5, 14, 7, 7, 3, 3, 2, 10, 5, 9)
(8, 5, 8, 1, 2, 7, 10, 9, 4, 12)
(DSQ, 2, 3, 11, 4, 2, 1, 18, 12, 2)
(13, 4, 1, 4, 14, 9, 8, 8, 7, 4)
(1, 13, 14, 9, 5, 17, 12, 2, 6, 3)
(9, 10, 11, 16, 18, D+R, 9, 5, 3, 7)
(20, 12, 15, 5, 13, 5, 3, 26, 11, 1)
(7, 8, 12, 10, 6, 19, 15, 14, 8, 11)
(12, 17, 4, 2, 9, 12, 4, 16, 16, 21)
(16, 6, 6, 8, 15, 4, 18, 24, 10, 10)
(4, 9, 9, 6, 8, 8, 11, 11, DNC, DNC)
(10, 3, 24, 13, 17, 10, 20, 3, 9, 13)
(6, 11, 20, 14, 10, 14, 7, 6, 18, 17)
(14, 16, 13, 15, 19, 13, 22, 23, 17, 6)
(23, 23, 22, 18, 12, 11, 21, 15, 13, 8)
(11, 15, 17, 22, 22, 15, 14, 12, 20, 19)
(19, 21, 21, 12, 20, 16, 13, 21, 15, 18)
(18, 20, 18, 24, 21, 20, 19, 13, 14, 16)
(15, 22, 16, 19, 24, 24, 25, 7, 19, 23)
(21, 18, 10, 17, 23, 18, 24, 27, 21, 26)
(17, 19, 23, 20, 25, 21, 17, 17, 23, 22)
(22, 25, 26, 23, 11, 22, DNF, 25, 22, 14)
(26, 24, 25, 21, 16, 26, DNF, 22, 25, 15)
(24, 27, 27, DNF, 26, 23, 23, 19, 24, 25)
(25, 26, 19, BFD, 27, 25, 16, 28, 26, 27)
(27, 28, 29, 25, 29, 27, DNF, 20, 29, DNF)
(29, 30, 30, 26, 28, DSQ, DNF, 29, 27, 24)
(28, 29, 28, BFD, 30, DNF, DNF, 30, 28, DNF)
Pour la cinquième année consécutive, TONI TIO et toute son équipe ont eu
la gentillesse de nous offrir le spi Équipée Bleue. Mais leur investissement
ne s’est pas arrêté à cela. En effet, durant toute l’année, cette équipe
a travaillé avec Marc Laurent sur le gréément benjamin. Ne ménageant
ni son temps, ni son investissement financier.
Les liens d’amitié que nous avons tissés avec Toni, Fernando et toute
leur équipe nous sont d’une grande aide.
Cette année, les voiles TIO L’ÉQUIPE sont :
1res à l’Équipée Bleue
1res au Championnat Européen
Félicitations et merci à eux !
Le spi bleu-blanc-rouge porté par l’équipage italien en tête du
Classement général de L’Équipée Bleue :
LAJOLO Riccardo - BERIO Raffaele.
Para el quinto año consecutivo, Toni TIO y todo su equipo tuvo
la amabilidad de ofrecernos el spi Équipée Bleue. Pero su inversión s’ no
se detiene a eso. En efecto, durante todo el año, este equipo que debe
trabajarse con Marc Laurent sobre el aparejo el "Gréement benjamin".
No proporcionando ni su tiempo, ni su inversión financiera. Los vínculos
del amistad que tejimos con Toni, Ferni y todo su equipo nos son
d’una gran ayuda.
Este año, las velas TIO L’EQUIPE son 1ères a l’Eqiope Bleue y 1ères al campeonato Européo. ¡Enhorabuena! y gracias ellos.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 29 -
Guide 2009
A
7
L’ÉQUIPÉE BLEUE 2008
du 12 au 18 juillet
(suite)
Notre Classe est certes « petite », mais nous avons la joie de constater que depuis des années, elle fidélise nos
partenaires et nos annonceurs. Je voudrais non seulement les remercier au nom de tous, mais aussi dire à nos
jeunes compétiteurs, aux parents et aux entraîneurs qu’ils ont beaucoup de chance d’être récompensés chaque
année.
Je citerai :
Marine Pool, plus spécialement Oli et Thomas qui n’ont jamais manqué d’offrir de belles dotations aux
coureurs et entraîneurs lors du salon nautique.
Toni TIO et toute son équipe, qui nous offre chaque année le spi Équipée Bleue tant apprécié par nos jeunes,
mais aussi qui réalise tous les prototypes de voiles.
2 Win qui, chaque année, nous invite sur son stand au salon nautique gracieusement et avec beaucoup de
chaleur humaine.
Tous nos fidèles annonceurs :
Paris Voile, Optim’Azur, 2 win, AG+, Boatique, Hannibal, Cors, Kary Sails, sans qui nous aurions bien du mal à
pouvoir faire de ce guide un ouvrage apprécié et lu de tous.
Merci à tous.
Dominique Moritz
Présidente de la Classe L’Équipe
Présidente de l’Équipe International Association
L’Équipée Bleue – l’arbitrage direct effectué ici par Antoine Bazin (Conseiller Technique de Basse Normandie)
a largement contribué au respect de l’adversaire et à l’apprentissage des règles durant la course.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 30 -
Guide 2009
A
7
L’ÉQUIPÉE BLEUE 2008
du 12 au 18 juillet
(suite)
L’Équipée Bleue - RIOT Sébastien - LE GOFF Yoann du CV Anneville.
L’Équipée Bleue – Passage sous le célèbre pont de Pégasus lors de la Longue Distance qui s’est déroulée sur le Canal de Ouistreham à Caen.
Le pont de Pegasus a été l’un des points stratégiques du « D Day » lors du débarquement allié.
L’Équipée Bleue – Longue distance sur le Canal de Ouistreham à Caen. Course intéressante et formatrice surtout pour les équipages venant du bord de mer !
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 31 -
Guide 2009
A
7
L’ÉQUIPÉE BLEUE 2008
du 12 au 18 juillet
(suite)
L’Équipée Bleue – Passage en tête de la bouée d’empannage de l’équipage italien LAJOLO Riccardo - BERIO Raffaele.
Fabien Delahaye, ancien coureur sur L’Équipe,
ex-membre du Groupe Espoir 470 de la fédération
pour les Jeux de Pékin, a apporté son concours
à l’encadrement de l’épreuve et nous a fait part
de ses nouveaux projets sur Figaro.
Remise des prix de l’Équipée Bleue par M. le Maire de Ouistreham.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 32 -
Guide 2009
A
7
L’ÉQUIPÉE BLEUE 2008
du 12 au 18 juillet
Bilan technique
TACTIQUE
Départ
Beaucoup de progrès : vous êtes maintenant sur la ligne dans la
dernière minute et non plus en attente à droite du Comité de Course.
Il vous reste à apprendre à vous maintenir à l’emplacement où
vous avez décidé de partir (en fonction de l’orientation de la ligne
notamment) et de vous ménager un trou sous le vent afin de pouvoir
lancer le bateau dans les 10 dernières secondes. Pour l’instant vous
longez la ligne en avançant constamment au largue. Il suffit qu’un
bateau s’arrête sous votre vent pour que vous soyez en difficulté.
Je vous propose le timing suivant :
À la minute : on est pratiquement arrêté au près bon plein, voiles
semi faseyantes, de 1 à 2 longueurs sous la ligne, à l’endroit où nous
avons décidé de partir.
Pour agrandir le trou sous le vent, on se rapproche du bateau situé
au vent par un petit contre bord ou en remontant bout au vent sur
l’erre. On défend notre position en évitant aux bateaux qui descendent
en tribord sous notre vent de s’infiltrer sous le vent.
Moins 12 secondes : on commence à abattre jusqu’au petit
largue pour lancer le bateau.
Moins 6 secondes : on borde les voiles correctement pour lancer le bateau au plus vite en lofant.
Moins 3 secondes : on remonte au plus près pour éviter de trop
tomber sur le bateau sous le vent.
Ces temps sont à employer dans le médium et au dessus et à
adapter légèrement en fonction de votre distance à la ligne. Les multiplier par 2 dans le tout petit temps.
Les dévents
Vous restez trop souvent dans les dévents d’autres bateaux : surtout juste après le départ ou en sortie de bouée sous le vent. Vous
êtes trop passifs. C’est une situation à éviter absolument. La perte en
cap notamment est importante.
Juste après le départ, si vous partez en deuxième rideau et que
vous subissez le dévent des bateaux tribord, virez tout de suite. Vous
profiterez de l’adonnante que l’on trouve en passant au ras des
tableaux arrière de ces bateaux qui est due à la déflection du vent sur
leurs voiles. Vous ne perdrez rien, au contraire.
À la bouée sous le vent, si vous n’avez pas réussi à vous trouver
à l’intérieur pour la contourner, ou si vous êtes sortis trop large, virez,
car en peu de temps, vous perdrez des dizaines de mètres en cap.
Les portants
Évitez de vous rassembler en paquet sur les portants. Rappelezvous que vous devez lofer dans les calmes et abattre dans les risées
afin de garder au bateau une vitesse constante. Mais pour cela, vous
devez n’avoir personne sur vos côtés !
N’oubliez pas qu’au vent arrière, le vent vient de… l’arrière. Pour
anticiper sur ses choix stratégiques, il faut donc regarder sans cesse
vers… l’arrière. Ceci est prioritairement l’affaire du barreur, qui en
informera son équipier, concentré sur la tenue du spi.
TECHNIQUE
Virement de bord dans le petit temps
Le passage des 3 lattes forcées constitue maintenant une difficulté
supplémentaire. Le virement « bascule » est incontournable. Non seulement il permet d’éviter de perdre de la vitesse, mais c’est la seule
façon de faire passer les lattes dans le même temps que le virement.
Pour vous entraîner, dissociez bien les deux temps du virement:
Lorsque barreur et équipier sont prêts, alors seulement on remet
le bateau à plat, d’un coup sec pour faire passer les lattes dans le
même temps.
Plus la contre gîte du 1er temps sera accentuée plus vous aurez
d’amplitude pour la remise à plat, donc une meilleure relance et plus
de pression dans la voile pour faire passer les lattes.
Positions dans le petit temps
Vous oubliez trop souvent de vous avancer dans le bateau. Il
faut éviter aux sections plates de l’arrière du bateau de trop toucher
l’eau car elles constituent une surface mouillée importante et donc
un frein.
Au près comme au portant le barreur doit être en avant de la
tourelle de GV.
Au près, l’équipier doit être avancé au maximum dans le cockpit en s’abaissant le plus possible pour réduire le fardage et en évitant absolument de se placer dans le couloir entre le génois et la GV,
ou sous le vent du génois. L’idéal est de se caler très bas dans le
cockpit, le plus sous le vent et en avant possible, contre la cloison
avant ; le barreur devant être alors lui aussi très rentré. Attention, ces
positions ne doivent pas être une gêne pour observer constamment
le plan d’eau et les adversaires.
Pêle-mêle
Beaucoup d’équipages sont en difficulté lors du premier Pêlemêle. Ceci prouve que durant l’année, peu d’entre vous s’entraînent
en inversant les rôles.
Je vous rappelle les intérêts de la polyvalence et j’invite vos
entraîneurs à la faire travailler lors des entraînements (cf. Guide.
Pages de présentation de L’Équipée Bleue) :
4 raisons
1. éviter une spécialisation trop précoce ne prenant pas en
compte les évolutions morphologiques et psychologiques ;
2. accélérer l’apprentissage de chaque poste par une meilleure
connaissance des tâches de l’autre ;
3. consolider l’entente entre les 2 coéquipiers ;
4. renforcer la sécurité à bord par la polyvalence.
RÉGLAGES
Beaucoup de progrès, notamment dans les réglages des quêtes,
les hauteurs de tangon, les cunninghams de génois et de GV, les vrillages de GV… qui sont beaucoup plus homogènes et cohérents.
Au près
Équipiers : soyez vigilants sur l’ouverture de la chute du génois.
Allez sous le vent pour vérifier l’écart entre la chute et l’extrémité des
barres de flèche. C’est le meilleur repère. 2 à 3 cm est une bonne
distance dans le médium. Cela peu aller jusqu’à 20 cm dans la brise
pour les équipages légers.
Sous spi
Vent arrière, pensez à descendre le tangon dans le petit temps,
jusqu’à l’horizontale.
Gardez le bateau à plat si vous descendez plein vent arrière,
mais faites gîter un peu dès que vous lofez.
Dans le petit temps, bougez avec précaution pour ne pas agiter
le bateau et le gréement.
Pour le reste, les conseils donnés à la suite du Championnat de
France et de l’Européen s’appliquent toujours (voir le site de la
Classe).
Après le 1er temps et avant de ramener le bateau à plat, prenez
le temps de bien passer le génois sur l’autre amure et de le border
correctement. Tout ceci s’exécute le bateau sur le bouchain. Dans le
petit temps, il peut se passer ainsi 2 à 3 secondes avec équipier et
barreur sous le vent.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 33 -
Marc LAURENT
2008
Guide 2009
A
7
HOURTIN – 15 au 21 août 2009
ne rencontre internationale dédiée aux équipages de tous niveaux de moins de 16 ans dans
l’année. Particulière par sa formule, elle associe compétition et pédagogie.
U
et YNGLING pour les J.O. De Moscou, Los Angeles, Séoul,
Athènes et Pékin. Coordinateur des Conseillers Techniques.
– Sportifs de haut niveau : selon disponibilité.
• Prise de vue, projection vidéo
– Animation par Marc Laurent avec les conseillers
techniques de l’épreuve.
LA RENCONTRE CHAMPIONS/JEUNES PRATIQUANTS
L’ÉQUIPÉE BLEUE hérite des formes d’animation des
« Training Camps » américains : on navigue, on régate, mais
on progresse en s’entraînant sous la tutelle d’invités de
marque, sportifs de haut niveau ou entraîneurs de renom.
Le contact jeunes/champions s’établit rapidement. Les
premiers sont avides de connaissances et veulent acquérir toutes les subtilités du métier, les seconds sont heureux de pouvoir transmettre leur savoir à leurs cadets.
Les échanges se font à terre : les réglages sont dégrossis
avant la sortie, appuyés de quelques énoncés théoriques.
L’équipe des Conseillers Techniques est présente également sur l’eau pour observer les équipages et aider surtout les moins expérimentés.
Mais c’est chaque soir, à l’occasion de la projection
vidéo, que s’établissent les contacts les plus riches et les
plus fructueux.
L’ÉQUIPE D’ORGANISATION
Elle s’appuie sur le club organisateur et regroupe différentes compétences dans les équipes suivantes :
• Conseillers Techniques
– Laurent GAILLOT, commission jeunes de la FFVoile
chargé du suivi national des minimes.
– Marc LAURENT: Champion du Monde 470, 8e aux J.O.
de Montréal, Entraîneur des Équipes de France de 470, FD
UNE ÉPREUVE POUR CHAQUE NIVEAU
• Le triangle : une géométrie adaptée au double muni
d’un avaleur qui enrichit les bords de portant et permet
d’appréhender tous les fondamentaux de la régate.
Deux autres épreuves font appel à un registre de
connaissances moins élaborées. Elles permettent aux
jeunes équipages qui abordent la compétition de s’exprimer et parfois de mieux figurer au classement :
• La longue distance, qui amène son parfum d’aventure. Le départ s’effectue à partir d’une plage, comme au
bol d’or. On rallie une île ou un autre port.
• Le cercle, composé de huit bouées autour desquelles les concurrents effectuent deux tours.
Entraîneurs et accompagnateurs peuvent suivre parfaitement la course depuis le centre du cercle.
Enfin, Le pêle-mêle, où dans chaque équipage, équipier et barreur inversent les rôles. Une manière d’éviter
une spécialisation précoce des jeunes, une façon d’accélérer l’apprentissage de chaque poste et une mesure de
sécurité indispensable à bord de chaque embarcation.
Afin de renforcer l’apprentissage et le respect des
règles de course, l’arbitrage s’effectue en direct sur l’eau.
LE CVHM
Situé au Nord du lac de Hourtin-Carcans, le plus
grand lac naturel de France (15 km de long - 6 000 ha),
le CVHM offre des conditions d’accueil et de navigation
idéales, tant pour le loisir que pour la compétition. À
quelques kilomètres de l’Océan, paradis de surfeurs, et
des plus grands terroirs des vignobles médocains, notre
site est le point de départ de toute excursion à pied, à
vélo et bien sûr à la voile…
Informations, actualités, photos… sur
http://cvhm.free.fr
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 34 -
Guide 2009
A
7
ORGANISATION 2009
Club Voile Hourtin- Médoc
Piqueyrot – 33990 HOURTIN
Téléphone : 05 56 09 10 05 ou 09 64 21 38 12 (freebox)
Mail : [email protected]
Site : http://cvhm.free.fr
L’ÉQUIPÉE
BLEUE 2009
Internationale ouverte aux moins de 16 ans*
du 15 au 21 août
HOURTIN
* Ne pas avoir 16 ans dans l’année de l’épreuve
PROGRAMME 2009
• Samedi 15
2 PÊLE-MÊLE AU PROGRAMME
Il s’agit d’inverser les rôles à bord. Le barreur prend la place de l’équipier et
réciproquement.
10h-18h confirmation des inscriptions
• Dimanche 16 9h-12h
10h-12h
15h-18h
19h
4 RAISONS
confirmation des inscriptions
réunion entraineurs – autojauge
course d’entraînement
pot d’accueil
• Lundi à jeudi 13h-18h courses
18h-19h débriefing vidéo
• Vendredi 21
11h
18h
1. éviter une spécialisation trop précoce ne prenant pas en compte les évolutions
morphologiques et psychologiques;
2. accélérer l’apprentissage de chaque poste par une meilleure connaissance des
tâches de l’autre;
3. consolider l’entente entre les 2 coéquipiers;
4. renforcer la sécurité à bord par la polyvalence.
ALORS : ENTRAÎNEZ-VOUS !
courses
proclamation des résultat
-contrntrôôlele de
JAUGmaEniè:rel’ad’euffeto
ctuer le co
la
Une autre
avant épreuve.
conformité du matériel
heures,
sents dimanche à 10
Soyez absolument pré
pagnaom
entraîneur ou d’un acc
accompagnés de votre
tres.
mè
5
de
e
à ruban métalliqu
teur et munis d’un mètre
HÉBERGEMENT
INSCRIPTION
Montant de l’inscription par équipage : 100 €.
Le dossier d’inscription sera téléchargeable à partir du
1er juin 2009 sur http://cvhm.free.fr
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Camping
L’un des campings se trouve juste à côté du club.
Réserver le plus tôt possible.
Contacter Laurent au 05 56 09 10 05 ou 09 64 21 38 12.
Il n’y a pas de mobile-home à louer. Un emplacement
sera prévu pour les Camping Cars.
Locations / Résidences - Hôtels
Office du Tourisme au 05 56 09 19 00
ou http://www.hourtin-medoc.com
- 35 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT DE FRANCE MINIMES 2008
SAINT PIERRE de QUIBERON – 5 au 10 juillet 2008
Président du Comité de Course : Dominique BERENGER
Président du Comité de Réclamation : Georges ARDILEY
CLASSEMENT GÉNÉRAL MASCULIN ET MIXTE
Pg
N° voile Équipage
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
DNA
FISCHER GUILLOU Erwan/JULIEN Thibault
DUCAMIN Jean Baptiste/MICHELET Félix
PARENTI Martin/WOJTCZAK Mika
RIOT Sébastien/LE GOFF Yoann
FERCHAUD Laure/SIPAN Valentin
GALLIACHE ThomasGUILLEROT Vincent
BRILLOUET Pierre/BONAMY Bruno
FISCHER GUILLOU Loïc/NAEL Brewal
GARRETA Pierre/HARDELAY César
LOIRAT Théo/KRIEG Quentin
DEVINEAU Anne-Cécile/HOYER Amaury
ROUANET Alys/CHAMBELANT Quentin
SANCHETTE Clara/QUILLIET Vanille
ROUANET Louis/GAILLARD Florian
RAOUL Julien/RUILLIER Caroline
BLAISE Ilana/BLAISE Anaëlle
MOREAU Marine/LAURENT Antonin
DUCHAMP Margaux/CHAPTAL Coline
BERNARD Hippolyte/BARRAU Ulysse
SIMONNOT Julien/RYON Olivier
FRIGUEL Yann/FRASLIN Jan
QUERE Damien/DEROUIN Tanguy
LAYUS Marie/CARON SAUTEJEAU Suzanne
CRETON Kevin/SALAVERT Grégoire
DESPAIGNE Antoine/DUCOULOMBIER Hadrien
FLEURY Aliénor/DUCOULOMBIER Philippine
RIOU Pierre-Maël/MAZE Tugdual
LE FRIEC Juliette/MUREL Julie
POINTS
1
2
3
8
20
40
41
42
44
45
47
55
59
69
72
75
92
101
114
117
121
123
128
134
136
143
148
152
184
195
203
1
5
15
7
2
8
9
4
3
13
11
6
10
24
14
19
16
12
26
18
17
20
22
21
23
25
27
DNF
1
6
4
11
5
3
7
2
12
9
8
OCS
10
13
22
14
17
DNF
18
DNF
15
21
19
20
16
DNF
DNF
DNF
OCS
2
6
4
1
5
3
OCS
10
7
16
8
OCS
DNF
11
9
13
DNF
17
DNF
18
12
14
DNF
15
DNF
DNF
DNF
4
Championnat de France - atterrissage sur la plage de l’École Nationale de Voile.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 36 -
5
6
7
8
1
1
1
2
1
2
2
2
1
6
7
5
3
8
7
5
3
5
7
10
19 10
4
15
5
9
11 12
5
3
6
7
9
4
9
13
9
6
9
4
15 15 10
3
2
4
4
11 11 15
18
8
8
10
8
20
6
7
14 11
3
13 14 12 13
8
14 15
6
12
12 12 13 19 20
14 22 24 18 18
23 16 17 17 21
17 18 16 13 16
11 24 18 21 14
10 17 21 16 17
26 19 20 26 19
24 20 19 22 22
22 21 22 23 23
16 23 23 20 25
25 25 25 24 24
21 DNF DNF 25 26
27 DNF DNF 27 27
DNF DNF DNC DNC DNC
Guide 2009
CLUB
CNBPP
CN CLAOUEY
CV ST QUENTIN/CERGY VOILE 95
CV ANNEVILLE S/S
SNPH
CV ST QUENTIN
CV ST QUENTIN
CNBPP
U S TROPEZIENNE
BLAYE NAUTIQUE
SNO NANTES
CN. Saint-Raphaël
YC GRENOBLE CHARA/CNV AIX LES BAINS
CN. Saint-Raphaël
SR CAEN OUISTREHAM
CERGY VOILE 95
VGA ST MAUR VOILE
CNV AIX LES BAINS
CN CROISETTE
YC TOULON
CNBPP
SN ST QUAY PORTRIEUX
EV TREBEURDEN
CNV AIX LES BAINS
SNO NANTES
SNO NANTES
EV TREBEURDEN
CV ST AUBIN ELBEUF
CHAMPIONNAT DE FRANCE MINIMES 2008
Premier largue serré.
Thomas GALLIACHE et Vincent GUILLEROT du CV St Quentin en réels progrès.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 37 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT DE FRANCE MINIMES 2008
Bilan technique du championnat de France
l’issue du Championnat de France sur lequel j’étais
présent, je tenais à vous faire part des principaux
problèmes ou manques que j’ai relevés et sur lesquels
vous pourriez agir en priorité. Ces points ne sont pas des
faits isolés mais concernent la majorité des coureurs, à
des degrés divers bien sûr.
A
TACTIQUE
Départ
Ne vous mettez pas en attente à droite du Comité de Course. Il
suffit qu’un équipage bloque le passage au Comité et vous partirez
en retard. Obligez-vous à être sur la ligne au minimum 1 minute
avant le départ, à l’endroit favorable, déterminé auparavant.
Approche de la bouée au vent
La plupart d’entre vous arrive au-dessus du cadre droit. Le cadre
est la plus mauvaise des routes à emprunter pour deux raisons principales :
1. une majorité de bateaux vient s’y placer pour parer la marque et
vous oblige à virer car vous vous trouvez sans cesse dans les dévents;
2. que le vent refuse ou adonne, tous les bateaux sous votre vent
seront favorisés. Voir le schéma de l’approche conseillée.
Au trapèze
Les équipiers doivent avoir leur écoute de génois en main, au
près jusqu’au largue sans spi. Indispensable pour réguler le génois.
Choquer le génois peut éviter un chavirage sur une forte rafale.
L’écoute gardée en tension, contribue à s’équilibrer sur le liston.
C’est une habitude incontournable à prendre qui sert sur tous les
doubles.
Au portant
Largue serré
Rester au vent de la flotte car il est impossible de passer sous le
vent d’un bateau à moins de 5 longueurs environ de bateau.
Dans la brise surtout, entretenir une vitesse constante en abattant sous le vent de la route directe dans les risées et en lofant au
dessus dans les calmes.
Largue arrivé
À l’inverse, il est souvent avantageux de plonger sous le vent de
la flotte qui, en général, suit une route plus au vent de la ligne directe.
Dans les deux cas, avant d’envoyer le spi à la bouée au vent :
– réglez votre GV et votre génois ;
– repérez la bouée au vent ;
– regardez les bateaux derrière vous qui pourraient vous couvrir
lors de votre envoi de spi ;
– regardez les bateaux devant vous que vous pouvez attaquer sur
leur envoi.
Prenez alors la route qu’il convient et seulement alors, hissez
votre spi.
Contournement de la bouée sous le vent
C’est l’un des moments très important d’une régate. Vous devez
ressortir du contournement : au plus près, « collé » à la bouée, avec le
maximum de vitesse, prêt à virer si besoin. Ne naviguez jamais dans
le dévent des bateaux qui vous précèdent, vous perdrez énormément en cap.
PRÉPARATION DU BATEAU – RÉGLAGES
D’un point de vue général, vous n’accordez pas assez d’importance ni de temps à la préparation de votre matériel. La performance
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
est rarement le fait du hasard, et en voile, le plus petit détail peut
entraîner la pire des contre-performance.
Cunningham GV
Très souvent pas assez pris dans la brise. Dans ces conditions,
effacez complètement les plis. Réalisez un cunningham à 4 brins
pour avoir plus de puissance (cf. « Conseils » dans le Guide).
Cunningham génois
L’attache du génois en têtière doit être réglée une fois pour
toutes et de manière à ce que le point d’amure du génois soit au
plus bas dans la brise. Dans le petit temps il suffira alors de lâcher
la garcette au point d’amure pour réduire la tension du guindant.
Ceci aura également comme effet de remonter le point d’écoute du
génois et donc de fermer plus sa chute, ce qui va dans le bon sens.
Bordure
Souvent trop creusée. Dans la brise, la bordure doit être complètement aplatie afin de réduire le volume de la GV.
Tension des 3 lattes forcées
Les lattes 1, 2 et 3 doivent être en pression dans leurs goussets
afin de ne pas en sortir et déchirer la voile. Passer 2 fois les garcettes dans le trou (à agrandir) d’extrémité des lattes et terminer par
un nœud plat.
Cale de mât
Il est nécessaire de réduire le cintrage longitudinal du mât dans
le médium afin de garder un gréement puissant. Avec le bout de la
cale de mât, réaliser un palan 2 ou 3 brins afin que le réglage soit
plus précis et que le bout ne glisse pas dans le clam (cf. photo).
Pantoire réglable
Afin de centrer au maximum la bôme et garder un palan efficace de GV au près, attacher l’écoute de GV au bas de la poulie de
pantoire (cf. photo).
Vide Vite
Pour qu’il reste bien coincé en position basse pour vider l’eau,
écarter légèrement ses joues latérales à l’aide d’une pince.
Hauteur tangon
Souvent trop haut. Faites un trait au feutre sur l’attaque du
génois pour avoir un repère précis de sa position au largue.
Balancine
Pour s’assurer que la hauteur du tangon ne bouge pas en navigation, le circuit de balancine doit être tendu une fois le tangon à
poste. De même, la distance entre chaque nœud doit être réduite
au maximum : 3 cm doivent suffire. Au près, la balancine doit être
tendue. Si ce n’est pas le cas, jouez sur la longueur du hale haut et
du hale bas.
Position tangon au largue
Au largue, le tangon ne doit jamais toucher le guindant de
génois, lequel, plus détendu qu’au près, part sous le vent. Laissez
toujours le tangon à 5 cm au vent du guindant du génois. À cette
allure, laissez toujours le bras au vent du spi coincé dans le Clam.
Boules sur écoutes de spi
Elles facilitent les empannages de type largue – largue. Mettre
les plus petites billes possible et faire un nœud simple autour de la
bille. Cela permet de régler facilement sa position sur l’écoute et
donc la position de votre tangon au largue, en fonction de la force
du vent, car peu d’écoutes sont parfaitement inextensibles.
- 38 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT DE FRANCE MINIMES 2008
(suite)
Championnat de France - de belles attitudes au près de l’équipage Loïc FISHER GUILLOU – Brewal NAEL du CNBPP.
Championnat de France - départ de la première manche.
Championnat de France - sortie de bouée sous le vent disputée.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 39 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT DE FRANCE MINIMES 2008
(suite)
Championnat de France - au vent arrière avec les spis FFV-Banque Populaire dont la fédération a doté chaque équipage du Championnat.
Championnat de France - Jean-Baptiste DUCAMIN – Felix MICHELET du CN Claouey, 2nd au général.
Championnat de France - Erwan FISHER GUILLOU – Thibault JULIEN du CNBPP, champions de France se préparent à empanner.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 40 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT DE FRANCE MINIMES 2008
Bilan technique du Championnat de France (suite)
Axes rapides sur cadènes
Bout de remorquage
Indispensables pour adapter votre quête à la force du vent. C’est
le réglage de base du bateau ! Installez dessus une protection efficace
(cf. photo).
Longueur élastique trapèze
Les câbles de trapèze en position de repos doivent être tendus !
Sinon, ils risquent de s’emmêler avec les haubans et vous devez aller
les chercher plus loin pour sortir.
Hauteur tourelle GV
L’écoute doit se coincer juste dedans lorsqu’elle effleure le caisson. Vous pouvez aussi inverser le taquet coinceur afin de pouvoir
mieux réguler dans la brise (on coince alors l’écoute en la levant, on
choque en la baissant).
Blocage safran
Très important : sur la tête de safran, agrandir de 4 mm vers le
bas la lumière de l’axe du galet, puis agrandir vers le bas l’encoche
sur le safran. Vérifiez que le galet arrive jusqu’au fond de l’encoche.
Normalement, le serrage sur l’axe ne doit servir qu’à réduire les jeux
latéraux de la lame dans la tête. Il ne peut, à lui seul, empêcher la
lame de remonter.
Adoptez un bout du diamètre minimum imposé par la jauge,
soit 6 mm (flottant). En compétition, lovez-le, enroulez-le de scotch
pour qu’il ne de se déroule pas et coincez l’écheveau ainsi formé
derrière les deux bouts du palan d’étarquage de génois afin qu’il ne
soit plus une source de problèmes.
Vérification matériel après manche de brise
Vous devez passer systématiquement en revue tous les points
sensibles du bateau et de l’accastillage après une ou plusieurs
manches de brise.
Eléments de sécurité
Attention, ils seront systématiquement vérifiés par les arbitres.
Consultez la Jauge et contrôlez, entre autre, la conformité de votre
système d’étai, l’étanchéité du gouvernail et du tangon…
Marc LAURENT
août 2008
Protection des points agressifs pour le spi
À chaque sortie, vous devez protéger tout ce qui peut agresser
le spi sur son trajet lors des envois ou rentrées : croc Wichard et manchonnages en haut et en bas de la drisse de génois, vis des barres
de flèche, manchon et bille de l’étai. Passez un coup de lime pour
arrondir les arrêtes du liston à l’étrave. Avec de l’adhésif, fermer le
jour entre le tube alu et le pont. Attention, la Jauge interdit le scotch
sur les parties horizontales du pont.
Marques de jauge
Attention à ce que la GV ne dépasse pas les marques de jauge
en haut du mât et en extrémité de bôme. Ce sont les premiers points
vérifiés par les arbitres sur l’eau.
Longueur bouts
Coupez tous vos bouts de réglage au plus court de manière à ce
qu’ils ne puissent pas s’emmêler avec autre chose. Brûlez leurs extrémités et attachez-les quelque part pour éviter là aussi que ces bouts
ne s’emmêlent avec d’autres. Faire passer la drisse de spi dans les
anneaux des sangles par exemple.
Championnat de France :
un second largue bien pointu et difficile avec les risées venant de terre.
ILS SE SONT FORMÉS SUR L’ÉQUIPE
Nom
Statut
Performance
re
Série
Rôle
Claire LEROY
Équipe de France MR
1 classement ISAF Match Racing
MR
Barreuse
Christophe ESPAGNON
Équipe de France
Sélectionné aux JO de Pékin 2008
Tornado
Équipier de Xavier REVIL
e
Yngling
Barreuse
e
Anne LE HELLEY
Groupe Espoir
5 JO Athènes
Élodie LESAFFRE
Équipe de France 2004
5 JO Athènes
Yngling
Équipière d’Anne LE HELLEY
Stéphane CHRISTIDIS
Équipe de France
Pré-sélectionné aux JO de Pékin 2008
49er
Équipier de Morgan LAGRAVIÈRE
Pré-sélectionné aux JO de Pékin 2008
er
49
Équipier de DYEN Emmanuel
Yan ROCHERIEUX
Équipe de France
e
Philipe GILDAS
Équipe de France
5 JO Athènes
470
Barreur de Nicolas LE BERRE
Pierre LEBOUCHER
Équipe de France
Pré-sélectionné aux JO de Pékin 2008
470
Barreur de Vincent GAROS
Vincent GAROS
Équipe de France
Pré-sélectionné aux JO de Pékin 2008
470
Équipier de Pierre LEBOUCHER
2 fois sélectionné au Championnat du Monde 420
420
Groupe Espoir
Jeune espoir du 470 français
470
Barreur
2e du Trophée BPE 2007
Figaro Bénéteau 2
Skipper
Sylvain LEBOEUF
Fabien DELAHAYE
Thomas ROUXEL
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 41 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT EUROPÉEN 2008
La délégation française : bilan du chef d’équipe
’ai retrouvé avec grand plaisir la Classe L’Équipe,
à l’occasion de ce Championnat Européen, et je
remercie la classe de m’avoir proposé cette fonction de
chef d’équipe, très différente de celle d’entraîneur que
j’avais occupée il y a quelques années.
J
Cela m’a donné l’occasion de rencontrer des coureurs et
des entraîneurs animés par une réelle envie de partager et de
collaborer au cours d’un événement dont l’ambition dépasse
largement le simple classement des coureurs et des nations
représentées. Ce fut également l’occasion de retrouver et partager quelques moments avec ceux qui, obstinément et passionnément, s’emploient depuis des années à faire vivre les
valeurs et le projet de la classe…
Sur le plan humain, l’alternance des régates et de
moments de convivialité en présence de coureurs, d’entraîneurs et d’accompagnateurs étrangers multiplie les occasions
de partage, et remet parfois le rôle éducatif de l’encadrement
sur le devant des préoccupations.
Sur le plan sportif, les formats de course variés, l’arbitrage
direct, contribuent à la dimension formative de ce
Championnat, et renforcent la place que tient L’Équipe dans
la formation des équipiers et des barreurs de double.
Cependant, les qualités du bateau et les occasions
offertes par la Classe de l’utiliser ne sont rien sans la volonté
partagée des coureurs et des entraîneurs de poser les bases
d’une pratique d’entraînement et de compétition tournée
vers la formation à long terme.
Au-delà des résultats obtenus, du niveau de maîtrise plus
ou moins élevé démontré par les équipages sur ce
Championnat, mon sentiment sur ce point reste mitigé.
Malgré l’engagement des entraîneurs, la disponibilité et la
compétence des personnes ressources présentes sur le
Championnat, beaucoup de coureurs n’ont pas d’habitudes
leur permettant de capitaliser les apports de l’entraînement,
de transformer les expériences en compétences de régatier.
Se contentant parfois de recettes plus ou moins éprouvées,
certains rechignent à se questionner et se responsabiliser
sur leur pratique, allant jusqu’à négliger l’entretien basique
de leur bateau. La remise en cause de gestes techniques ou
de réglages devient alors difficile, voire conflictuelle, et la
capacité à progresser au travers de l’échange ou de l’analyse de sa propre activité s’en trouve limitée. En prenant
exemple sur nos champions du Monde et médaillés olympiques, il faut être convaincu que tout est possible mais
aussi que le chemin vers le haut niveau – ou vers son meilleur niveau personnel – est long, que chaque étape compte
et doit être vécue comme une occasion de progresser,
autant que de démontrer son savoir faire.
Philippe DELHAYE
Chef d’équipe
Championnat Européen - la délégation française habillée par Marinepool.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 42 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT EUROPÉEN 2008
Classement général
ENVSN QUIBERON – FRANCE – 2 au 8 août
Président du Comité de Course : Jean-Paul VALLEGANT – Président du Comité de Réclamation : Jacques SIMON
Pg
N° voile
Équipage
Pays
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
BOTIN LE’CHEVER Diego/TURRADO Pablo
FISCHER GUILLOU Erwan/JULIEN Thibault
SAVIO Andrea/ROICI Matteo
DUCAMIN Jean-Baptiste/MICHELET Félix
DACCACHE Sara/PAULETTI Valeria
LAJOLO Riccardo/BERIO Raffaele
RAUBY Pierrick/RAUBY Brice
ROKOSZ Julia/SZOPINSKA Joanna
CARINI Stefano/GIANNOTTI Gabriele
BERTOLA Francesca/TISSELLI Giulia
PARENTI Martin/DREAU RONAN
GALLIACHE Thomas/GUILLEROT Vincent
FERCHAUD Laure/SIPAN Valentin
SENDER Guillaume/TROADEC Tanguy
FIDO Antoni/WINNICKI Jedrek
BIANCHINI Davide/BERGAMASCHI Paola
BARTOSIEWIEZ Ewa/OSTROWSKA Kasia
LE FRIEC Juliette/MUREL Julie
RICCI Daniele/FANTOZZI Marco
GUTIERREZ Gerardo/RODRIGUEZ Yvan
RIOT Sébastien/LE GOFF Yoann
ANTICH Laura/REUS Elena
SUROWIEC Jakub/JUSZCZAKIEWIEZ Lukasz
MARTINEZ Andrea/RUIZ DIEGO Lucia
HARLE Agathe/MALABOUS Maëlle
JUILLET Thibault/CUVEILLIER Benjamin
NAVEDO Jorge/PASCUAL LANDALUCE Pablo
DEVINEAU Anne-Cécile/HOYER Amaury
PERROUELLE Karen/LEROY Romane
ANDRE Félix/BERIDEL Brieuc
SIKORSKA Sandra/SIKORSKA Sara
HOZ Paula/RUIZ Maria
PRIMAVERA Mattia/ROSCIANO Ivan
GHIRRI Gianluca/PAPA Francesco
GERTSCH Anima/VALENTE Carola
DE GAULEJAC Ella/DUCLAIROIR Inès
MANARA Darlo/GIUDICE Daniele
RIGHETTINI Guiseppe/MOSCA Giacomo
TERRONES GARI Catalina/SASTRE ESTARELLAS Cristina
LOPEZ BUESCO Lia/TOUS GONZALEZ Maria Antonia
LEWINSKI Szymon/PAPKA Kamil
SANCHEZ Maria/ALONSO Maria
PEREZ GOMEZ Carmen/ALVAREZ GONZALEZ-P Marina
ESP
FRA
ITA
FRA
ITALIE
ITA
FRA
POL
ITA
ITA
FRA
FRA
FRA
FRA
POL
ITA
POL
FRA
ITA
ESP
FRA
ESP
POL
ESP
FRA
FRA
ESP
FRA
FRA
FRA
POL
ESP
ITA
ITA
ITA
FRA
ITA
ITA
ESP
ESP
POL
ESP
ESP
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Points
1
2
4
5
12
11
9
26
7
32
3
13
23
14
OCS
OCS
OCS
15
OCS
10
6
22
28
8
19
DSQ
16
OCS
24
20
21
18
30
17
31
OCS
27
25
35
36
33
29
34
1
3
2
16
6
5
15
7
20
13
18
12
19
4
14
8
10
17
23
25
35
9
24
26
11
22
21
28
40
33
29
34
31
30
36
38
27
32
39
37
41
42
43
20
6
7
4
5
9
19
15
12
21
10
13
18
40
27
11
DSQ
2
22
16
31
3
8
30
28
26
1
25
14
35
29
23
32
24
36
17
34
37
39
38
33
42
41
3
10
2
16
6
28
9
1
5
11
8
14
23
12
33
18
4
24
22
7
34
27
13
20
25
30
DNF
26
17
DNE
15
29
21
32
19
31
36
38
35
37
OCS
39
DNF
1
2
3
22
15
18
9
8
14
5
7
4
10
6
11
19
16
24
12
21
29
25
17
20
28
23
13
26
30
32
27
42
31
35
41
37
33
34
38
39
36
40
43
4
1
23
2
19
9
6
31
3
12
22
13
7
10
11
8
14
29
5
24
15
18
20
32
25
16
DNF
30
36
17
35
26
28
33
27
21
DNS
34
DNF
DNF
37
DNF
DNS
6
4
1
8
7
3
2
5
21
10
16
19
11
14
12
15
23
18
9
24
13
35
29
SCP
20
17
28
22
33
26
31
32
25
36
34
37
DNE
38
41
27
DNF
39
40
2
1
4
3
13
7
9
5
8
10
19
15
11
DSQ
6
DSQ
14
20
DSQ
29
12
24
22
17
18
23
26
16
25
21
30
28
33
34
27
32
31
35
37
DNF
DNF
38
36
5
DNF
10
2
1
3
8
4
7
13
19
DNF
6
12
14
15
16
26
9
22
11
28
DNF
18
25
17
DNF
20
27
23
DNC
29
21
30
31
32
24
33
34
DNF
DNC
DNF
DNC
23
29
33
56
65
65
67
71
76
95
100
103
105
112
128
138
141
146
146
149
151
156
161
171
171
174
193
193
206
216
217
219
219
235
241
245
256
268
298
302
312
313
325
Championnat Européen - Erwan FISHER GUILLOU – Thibault JULIEN du CNBPP, vices champions, à l’approche de la bouée au vent.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 43 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT EUROPÉEN 2008
Bilan technique
omme souvent, la baie de Quiberon a permis du 2
au 8 août de réaliser un beau Championnat
Européen. En 9 manches, les conditions de vent ont été
variées, allant des petites brises permettant tout juste de
finir une course, jusqu’à des vents dépassant 25 nœuds
interdisant parfois de courir.
C
Au général :
• 1er Botin Le’chever/Turrado (Espagne)
• 2e Fisher-Guillou/Julien (France)
• 3e Savio/Roici (Italie).
L’arbitrage direct a donné des courses "claires" avec peu de réclamations à terre. Résultat : une ambiance détendue et agréable entre les
coureurs et les cadres de toutes les nations. Les fautifs ont été sanctionnés sur l’eau, ce qui a évité les inévitables recherches de témoins à
terre, vrais ou faux, qui détériorent le climat général.
La formule est donc à maintenir et à développer. C’est l’objectif
partagé avec la Pologne qui organisera le prochain Européen à
Gdansk.
Trois équipages masculins ont dominé l’épreuve avec une belle
régularité aux avant postes. Les équipages féminins italien et polonais
ont montré de réelles qualités, notamment dans la brise, en rivalisant
avec les garçons.
Le gréement evolution confirme le gain de stabilité apporté au près
mais l’augmentation de surface de la grand voile, notamment dans les
hauts, rend le bateau plus volage aux portants. De nombreux dessalages sur les largues et les vents arrières en témoignent. J’y reviendrai
plus loin.
Bien qu’étant derrière l’objectif de mon appareil photo, j’ai pu relever quelques problèmes récurrents. Je ne rentre pas dans l’analyse tactique que les entraîneurs de la délégation française détailleront
certainement. Je voudrais juste revenir sur quelques fondamentaux,
énoncés maintes fois déjà, mais qui ne sont hélas, toujours pas appliqués.
Tenue de l’écoute de foc au trapèze
Un nombre important d’équipiers ne se saisit toujours pas de leur
écoute de génois au trapèze. Il est difficile d’en comprendre la raison
puisque sous spi, ils l’ont en main ! On ne peut prétendre aller vite en
voile en laissant les écoutes au taquet. Ca relève de l’école de voile !!
C’est le B.A. BA technique de notre sport !!
Les entraîneurs sont trop laxistes sur ce point qui devrait être réglé
dès l’initiation. Il serait bon que, pour la prochaine saison, ce problème
soit définitivement réglé.
On peut voir ainsi à la bouée au vent des bateaux qui abattent
pour partir au largue avec le génois complètement bordé !!! Ca devient
vite très délicat avec beaucoup de vent et certainement pas la meilleure
façon d’accélérer !
Malgré moi, mais puisque les conseils ne semblent pas pris en
compte, je rappelle les mille et une raisons d’avoir le contrôle du
génois au trapèze :
- ouvrir le génois pour laisser courir : lorsque l’on est dégagé et que
l’on peut naviguer au meilleur compromis cap vitesse ;
- ouvrir pour couvrir un adversaire, ou lorsque l’on est trop haut sur
le cadre, ou pour abattre à la bouée au vent tout en restant au trapèze;
- réguler sur les surventes et les baisses de vent ;
- permettre de répondre à toute situation d’urgence imposant de
virer de bord instantanément ;
- choquer pour éviter un dessalage ;
- se stabiliser au trapèze grâce à la tension dans l’écoute.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Abattée à la bouée au vent
Constat : barreurs et équipiers plongent en même temps dans le
bateau dès le passage de la bouée. Les équipiers sont obligés de
descendre du trapèze pour choquer le génois, le barreur pour hisser le spi. Le bateau prend donc un coup de gîte et n’accélère pas.
À l’abattée, il faut au contraire offrir un couple de rappel plus
important puisque l’on remplit plus les voiles. Il faut donc rester au
rappel pour le barreur, et au trapèze pour l’équipier. On profite du
bref instant de passage au près bon plein pour lancer le bateau à sa
vitesse maximum.
L’abattée doit être déclenchée par une légère contre-gîte qui
rend le bateau mou et permet d’abattre avec le minimum d’angulation du safran.
Sur l’attaque d’un largue serré, il est important d’arrondir doucement l’abattée de manière à laisser le temps au bateau d’accélérer et
pour se maintenir au vent, à l’abri d’une attaque venant de derrière.
Encore une fois : l’ajustement de l’ouverture des deux voiles est
déterminant pour accélérer ce qui est impossible si l’on n’a pas
l’écoute de génois en main !!!
Largues serrés
Position de tangon : le tangon ne doit pas s’appuyer sur le guindant du génois : pour éviter qu’il ne casse et pour que l’attaque du
spi ne soit pas sous le vent de l’axe du bateau.
Les butées sur les écoutes de spi sont indispensables. Elles permettent de gagner du temps sur les envois et les empannages car le
bras au vent est préréglé.
Réglage de la balancine : le tangon à poste, le circuit de balancine doit être tendu avec la bille en butée sous le pont. Cela
empêche le tangon de monter ou de se mâter dans les surventes, ce
qui entraîne souvent un dessalage. Pour la même raison, les nœuds
sur la balancine doivent être espacés au plus de la valeur du diamètre du tangon.
Réglages
Dans l’ensemble, les réglages des voiles sont mieux maîtrisés. La
quête notamment est souvent adaptée aux forces de vent. Les bordures de GV sont moins creuses dans la brise.
Reste à bien gérer la tension du gréement en fonction de la mer
et de la force du vent. C’est là que réside bien souvent la solution
pour obtenir le rendement optimum du bateau. C’est là que se trouvent les derniers dixièmes de nœuds à gagner.
Cintrage longitudinal du mât
Avec le gréement evolution, le contrôle du cintre du mât devient
obligatoire tant les sollicitations du mât sont importantes. Vous pouvez voir sur les photos du Championnat des cintres très importants
qui aplatissent trop la voile. L’utilisation du système de cale de mât
s’impose. Par contre, il faut le rendre efficace. Pour ce faire, faite un
palan 2 ou 3 brins avec le bout de la cale de mât.
Hale bas de GV
On a assisté à de nombreux dessalages sur les vents arrières dus
en partie au hale bas de GV trop choqué.
Entre le près et le vent arrière, il est nécessaire de choquer un
peu le hale bas de GV, sinon, la chute est trop tendue ce qui peut
notamment conduire à des empannages intempestifs lors de navigation sur la fausse panne.
Si on le choque trop, le haut de la GV qui est alors trop vrillé,
induit une poussée vélique latérale (perpendiculaire à l’axe du
bateau). Dans une survente, cette force fait contre gîter provoquant
un départ à l’abattée. Et c’est le bain assuré !
- 44 -
Marc LAURENT
Guide 2009
CHAMPIONNAT EUROPÉEN 2008
Commentaires de Yann Chateau
Etat d’esprit
Commentaires de Yann CHATEAU
Le stage pré-européen s’est avéré une fois de plus comme un rendez-vous important en vue de la préparation du Championnat. Les
contenus et les intervenants ont permis à chacun de progresser chaque
jour non seulement en connaissance de la baie de Quiberon mais aussi
de trouver un état d’esprit propice à la performance. Voici les quelques
points abordés durant la semaine de préparation :
Préparation du matériel
Beaucoup de coureurs sont arrivés avec un bateau mal préparé
(bateau prenant l’eau, pas de lèvres du puits de dérive, pas de grille de
réglages, les safrans qui remontent, etc.). Il est important qu’un message soit passé sur le plan national dans ce domaine afin que les
bateaux soient préparés le plus tôt possible dans la saison. La palme
d’or revient aux savoyards qui peuvent maintenant témoigner de l’importance de ce point.
La combativité était un élément clé de la préparation à
l’Européen. Les coureurs se doivent sur un tel événement de mettre
toutes leurs chances de leur côté et de se battre continuellement. Cet
aspect de la compétition a été travaillé sous forme de jeu sur l’eau.
Erwann et Thibault ont beaucoup apporté au groupe dans ce
domaine.
Les coureurs français ont eu du mal à trouver leur rythme sur le
début de l’Européen. Avec un comportement un peu passif pour
certains, de nombreuses occasions n’ont pas été exploitées lors des
premières manches (départ, passages de marques, trajectoires au
portant). Cette entame de Championnat un peu trop douce est sans
doute due à une coupure un peu trop grande entre le stage et la
régate, et à l’arrivée d’autres bateaux uniquement pour la compétition. Enfin, la gestion de la motivation des coureurs reste un point
plutôt négatif puisque cette motivation était inégale entre les équipages, mais également inégale au sein d’un même équipage d’une
manche à l’autre.
Connaissance du plan d’eau
Grâce à une intervention de Philippe Delahaye et des observations
quotidiennes, le team France a pu assimiler des modes de fonctionnement du vent, notamment sur le contournement du relief.
Gestion du stress
Florence Lebrun, triple sélectionnée aux Jeux Olympiques en 470
féminin, a eu la gentillesse de nous accorder une heure de son temps
pour expliquer aux jeunes régatiers comment elle gérait son stress.
Cette discussion ouverte a permis notamment aux coureurs d’en parler,
dédramatisant un peu cet aspect de la compétition.
Points forts des français : compromis cap-vitesse au près,
conduite au portant, connaissances tactiques.
Points faibles des français : départ (encore aléatoire), passages
de bouées et trajectoires au largue (notamment largue ouvert).
Globalement, ce sont les phases de contact qui ont posé le plus
de difficultés au team France. Des stages de regroupement plus fréquent seraient une solution pour résoudre ces points faibles.
Yann CHATEAU
Entraîneur de la Ligue Haute Normandie
Championnat Européen - BOTIN Diego - TURRADO Pablo -ESP- vainqueurs du Championnat Européen en sortie de virement de bord.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 45 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT EUROPÉEN 2008
(suite)
Championnat Européen - SAVIO Andrea - ROICI Matteo – ITA
3e du Championnat Européen à l’approche de la bouée au vent.
Championnat Européen – RAUBY Pierrick et Brice du CV St
Quentin, 7e, à la bagarre sous spi.
Championnat Européen – retour de course, sur le parking de l’École Nationale de Voile.
Championnat Européen – ROKOSZ Julia - SZOPINSKA Joanna – Pologne –
8e de l’épreuve, enroulent la bouée sous le vent.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Championnat Européen – FIDO Antoni - WINNICKI Jedrek –
Pologne – 15e du Championnat.
- 46 -
Guide 2009
CHAMPIONNAT EUROPÉEN 2009
16e édition
GDANSK – POLOGNE – 1 au 7 août
e Championnat Européen de l’Équipe sera organisé pour la troisième fois en Pologne, cette
fois-ci à Gdansk sur la mer Baltique.
L
L’organisateur, est le Club Sportif de l’Académie de l’Éducation
Physique et du Sport en coopération avec l’Association
Internationale de L’Équipe et l’Association Polonaise de L’Équipe.
Le Championnat se déroulera dans les locaux du Centre
National de Voile et le Centre Universitaire du Sport, situés dans
l’estuaire de la Vistule, à peine à 100 m de la Baie de Gdansk.
Gdansk est le plus grand centre économique, scientifique et
culturel sur le littoral de la Pologne. C’est une ville portuaire, riche
en histoire. Gdansk adhère à la Hanse, une association commerciale datant du XVe siècle. C’est ici qu’éclatent la seconde guerre
mondiale en 1939 et le mouvement de Solidarnosc en 1980.
Organisation
Le Club Sportif de l’Académie de l’EPS (AZS-AWFiS)
80-336 Gdansk – 29, rue Czyzewskiego
tel. +48 585 547106 / +48 585 524721 / fax : +48 585 520205
e-mail : [email protected]
Le Centre National de Voile de l’AWFiS
80-642 Gdansk – Gorki Zachodnie – 20a, rue Stogi
Secrétariat +48 583 222600 – Fax +48 583 222602
Contact e-mail : [email protected]
Localisation du Centre National de Voile
La situation géographique du centre est idéale pour les
conditions d’entraînements sportifs. Il est en effet possible de
naviguer sur le plan d’eau intérieur, sur le fleuve, et sur la mer
Baltique. Juste à proximité se trouve le parc naturel des oiseaux
qui s’appelle « le Paradis des Oiseaux ».
Le centre est situé à une petite dizaine de kilomètres de la
ville de Gdansk.
Hébergement et restauration
Le Centre National de Voile peut recevoir 45 personnes
dans des chambres pour 3 et 4 personnes, équipées de
douche, TV et internet. Est aussi à la disposition des participants, l’hôtel du Centre Universitaire du Sport, situé à 100 m du
centre et qui peut recevoir 90 personnes en chambres doubles.
Les frais de participation au Championnat sont de 490 €
par équipage et de 245 € par personne pour les chefs
d’équipe et les entraîneurs, comprenant l’hébergement, le
petit-déjeuner, le panier-repas et le dîner durant 7 jours.
Il est également possible de louer des bateaux :
500 € pour un Équipe complet sans les voiles,
70 € par jour pour un bateau à moteur de 40 CV.
Réservation pour les accompagnateurs
Il est possible de réserver l’hébergement et le repas pour
les accompagnateurs au prix de 40 € par jour (restauration au
Centre National de Voile).
Le centre organise chaque année des stages de formation
et d’entraînement pour les clubs, les équipes nationales et
régionales, ainsi que des régates. En juillet 2008 le centre a
accueilli des étudiants de dix nations qui ont participé au
Championnat Universitaire en match racing.
Conditions climatiques
En été, soufflent des vents thermiques de 3 à 4 Beaufort. La
direction dominante: NE à E. La Baie de Gdansk est abritée par
des collines. La température moyenne de l’eau est de 18° C.
Comment arriver à Gdansk ?
Par avion: à l’aéroport de Gdansk (20 km de Gorki Zachodnie).
Par la route: de l’ouest de l’Europe, autoroute direction Berlin
jusqu’à Szczecin (en Pologne) et après par la route nationale par
Koszalin, Slupsk, Gdynia, Sopot et Gdansk.
E-mail: [email protected] – Site Internet: www.ncz.awf.gda.pl
Infrastructure
Créé en 2006 et tout à fait moderne, Il se compose d’une
petite marina pouvant accueillir une cinquantaine de bateaux,
et d’une grue.
À terre, le bâtiment ultramoderne comprend un grand hangar, des ateliers de mécanique et de plastique, la voilerie, les
salles de cours, l’hôtel, le restaurant, le fitness club, etc.
L’inscription
Le prix de l’inscription est de 120 € par équipage.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 47 -
Des services
• Un service ressources nautiques et logistique
(construction plastique, accastillage, voilerie…)
• Un centre de ressources multimédia
• Un service recherche et développement
Guide 2009
s
r
u
e
v
i
r
Dé
De nouveau présent avec les voiles
evolution
Champion de France 2008
Second au Championnat Européen 2008
OPTIM’AZUR
555 av. Jules Grec – 06600 ANTIBES
Tél. 04 93 74 30 50 – Fax : 04 93 74 73 74 – Port : 06 11 52 61 09
E-mail : [email protected]
CORS
mgr inz·. Piotr Adamowicz
ul.Lenartowicza 13 C/10 – PL 80-704 Gdansk – VAT : PL 583 192 94 80
✆ +48/58 306 07 38 – mobile : 501 122 741 – [email protected]
HULL WITH DECK – RUBBER – CENTERBOARD
WINNER
EUROPEAN CHAMPIONSHIP
2004 & 2006
FRENCH CHAMPIONSHIP
2007
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 48 -
Guide 2009
Clins d’œil de la saison 2008
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 49 -
Guide 2009
L’Équipée Bleue 08 : l’équipage italien en tête du Classement général, LAJOLO Riccardo - BERIO Raffaele, qui finira second au général.
Pour la cinquième année consécutive,
TONI TIO et toute son équipe ont eu la gentillesse
de nous offrir le spi Équipée Bleue.
Mais leur investissement ne s’est pas arrêté à cela.
En effet, durant toute l’année, cette équipe a travaillé
avec Marc Laurent sur le gréément benjamin.
Ne ménageant ni son temps, ni son investissement
financier. Les liens d’amitié que nous avons tissés
avec Toni, Fernando et toute leur équipe nous sont
d’une grande aide.
Cette année, les voiles TIO L’ÉQUIPE sont :
1res à l’Équipée Bleue
1res au Championnat Européen
Félicitations et merci à eux !
Para el quinto año consecutivo,
Toni TIO y todo su equipo tuvo
la amabilidad de ofrecernos el spi Équipée Bleue.
Pero su inversión s’ no se detiene a eso. En efecto,
durante todo el año, este equipo que debe trabajarse con
Marc Laurent sobre el aparejo el "Gréement benjamin".
No proporcionando ni su tiempo, ni su inversión
financiera. Los vínculos del amistad que tejimos con Toni,
Ferni y todo su equipo nos son d’una gran ayuda.
Este año, las velas TIO L’EQUIPE son 1ères a l’Eqiope
Bleue y 1ères al campeonato Européo. ¡Enhorabuena!
y gracias ellos.
Le spi bleu-blanc-rouge porté par l’équipage italien en tête du
Classement général de L’Équipée Bleue :
LAJOLO Riccardo - BERIO Raffaele.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 50 -
Guide 2009
L’ÉQUIPE INTERNATIONAL ASSOCIATION
Organigramme
PRÉSIDENTE
• Relations extérieures • Presse
• Promotion • Statuts • Relations Fédérations
Sites Internet :
Espagne : www.rfev.es
France : www.lequipefrancejeunes.org
Italie : www.lequipe.it
Portugal : [email protected]
Pologne : www.lequipe.com.pl
Dominique MORITZ (Fra)
✆ +33 6 03 49 53 79
[email protected]
COMMUNICATION
• Guide International
• Infos internationales
Dominique MORITZ
✆ +33 6 03 49 53 79
[email protected]
TRÉSORIÈRE
SECRÉTAIRE GÉNÉRAL
• Affaires générales – Cotisations
Associations Nationales
Nathalie GRANDET
3 rue André Istel – 95580 Margency
✆ +33 1 39 59 58 13 – +33 6 80 75 04 94
[email protected]
Tomeu BIBILONI
Calle Sirena 13
07006 Palma de Mallorca – Espana
[email protected]
✆ + 33 6 07 54 55 15
COMMISSION TECHNIQUE
• Évolution de la Jauge et des spécifications
de Fabrication
• Relation avec les fabricants
• Cahier des charges des épreuves
COMMISSION SPORTIVE
• Règlement sportif
• Calendrier sportif
Paolo ROSSI (Ita)
responsable de la commission sportive
Via Montefiori
53040 Rapolano Terme – Siena – Italy
✆ +39 0577 725 545
[email protected][email protected]
• Responsable de la Commission Technique
• Architecte du bateau
Marc LAURENT
46 rue des Prés Hauts
92290 CHATENAY MALABRY
✆ 06 88 78 17 38
[email protected]
• Représentant les Fabricants agréés
Enrico CALVINI
Via Matteotti, 98
17025 LOANO (SV) – Italie
✆/Fax : +39 019 669 501 – [email protected]
Fernando MUNIESA TRIAY (Esp)
Calle Ametler, 60 Bloque 2-1º B
07609 Son Veri Nou
Llucmajor – Baleares Espana
[email protected]
✆ 06 16 66 65 58
• Immatriculations – Vignettes voiles –
Certificats de conformité
Monique MANCHEZ
110 rue de Patay – 75013 Paris
✆ 01 45 83 29 05
[email protected]
Luca BONJEAN (Ita)
[email protected]
✆ +39 0183 66 72 92
JAUGEURS
Enrico CALVINI
Marc LAURENT
Adresses : voir Commission Technique
MESUREURS
Yves COIGNET
58 rue Saint-Saturnin – 86000 Poitiers
✆ 06 84 63 25 32 – [email protected]
Monique MANCHEZ
[email protected]
Adam KRYSINSKI
Pologne
✆ +48 5020 22 745 – [email protected]
Michèle CHALANDRÉ
[email protected]
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 51 -
Guide 2009
ÉDITO
Gérer une Classe à un niveau international, cela veut dire :
– communiquer avec les différentes nations concernées ;
– coordonner les projets de chaque pays ;
– faire en sorte que notre bateau L'Équipe se développe dans ces pays, mais
aussi, nous l'espérons le faire connaître sur d'autres continents.
Pour ce faire nous avons plusieurs outils de communication : guide, films, site
Internet. Je transmets ces supports régulièrement aux Présidents de toutes les
Fédérations sur les cinq continents, ne désespérant jamais d'en intéresser quelquesuns.
Cette année, nous avons eu la chance d'organiser le Championnat Européen en
France. Ce fût pour moi une première et je dois dire que ce fût une belle réussite
pour nos jeunes concurrents. Je pense que les liens établis entre les dirigeants de
chaque Classe Nationale avec la Classe internationale, facilitent beaucoup les
choses, car lorsqu’une équipe d'adultes référents est en parfait accord, les jeunes le
ressentent, le voient. N'oublions pas non plus que ce sont les jeunes nos meilleurs
ambassadeurs.
Je viens d'apprendre que l'Italie fait déjà courir 40 équipages avec un gréement
benjamin. Quel bel encouragement pour notre série. En France, la Fédération a proposé aux Écoles Françaises de Voile, pour un début, 15 gréements benjamin en partenariat avec Orange et l'opération va se renouveler très certainement en 2009. Ce
qui veut dire que la relève se prépare. Nous avons la chance de voir le bateau évoluer et s'adapter aux différentes populations tout en restant dans le cadre d’une
monotypie intelligente ; enfin nous sommes fiers des valeurs que nous portons.
Je reste très attachée au relationnel entre les nations espagnole, italienne et polonaise. Travailler en toute confiance avec leurs responsables est un grand plaisir.
Merci à Tomeu Bibiloni, José Antonio Montès, Lucas Bonjean et Kryzstoff Zawalski.
L'année prochaine, le Championnat Européen L'Équipe se déroulera à GDANSK,
dans la nouvelle École Nationale de Voile créée par Kryzstoff Zawalski. Nous avons
eu la chance de connaître Sopot et je sais déjà que nous allons être reçus avec beaucoup de savoir faire et de chaleur humaine dans ce pays.
Je vous donne donc rendez-vous à Gdansk, en août 2009.
Bon vent à tous.
Dominique Moritz
Présidente de la Classe L’Équipe France Jeunes
Responsable de L’Équipe International Association
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 52 -
Guide 2009
INVITÉ D’HONNEUR
Yannick Noah
Le 12 février 2008, Yannick Noah nous a fait l'honneur de venir soutenir la Classe L'Equipe au siège de notre
fédération.
Yannick, les enfants et moi-même, avons le projet de soutenir les « enfants de la terre »
(http://www.enfantsdelaterre.net) en faisant naviguer les enfants brisés par des soucis de santé ou familiaux. Ce
projet est un beau projet que nous mènerons à bien avec la Classe.
Notre président Jean-Pierre Champion était présent pour cette rencontre ainsi que plusieurs autres représentants de la fédération. Quel beau cadeau pour nos jeunes, venus nombreux pour cette journée mémorable.
C'est en tous cas une belle histoire de partage et de solidarité que nous mettons en place : deux des valeurs
fondamentales de notre Classe. Cette journée en fût un très bel exemple grâce à la présence de Yannick, mais
aussi de nos jeunes, tout aussi impliqués.
Merci à tous. Nous vous tiendrons régulièrement au courant du suivi de notre projet. Que ceux qui veulent
y participer me contactent.
Dominique MORITZ
Présidente de la Classe L’Équipe
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 53 -
Guide 2009
CALENDRIER INTERNATIONAL 2009
PRINCIPES
Italie :
toutes les épreuves nationales sont ouvertes exceptée la « Coppa Prima Vela ». Consulter le site Internet
France :
de la FIV (www.federvela.it/equipe/html/consiglio.htm) ou celui de l’Association Nationale de Classe.
Paolo ROSSI : + 39 0577 725 545 – E-mail : [email protected]
toutes les épreuves nationales sont ouvertes excepté le Championnat de France.
Calendrier : voir le site de la Classe : www.lequipefrancejeunes.org
toutes les épreuves nationales sont ouvertes excepté le Championnat d’Espagne. [email protected]
Espagne :
Du 15 au 21 août 2009 – L’Équipée Bleue
• CV Hourtin Médoc
✆ 05 56 09 10 05 – 06 86 43 90 89 – [email protected] – Site internet : http://evhm.free.fr
Championnat du Portugal
• José EIRA, [email protected] – ✆ +35 1 96 30 56 945
Du 4 au 7 décembre 2008 – Imperia Winter Regatta, Italie
Le 6, confirmation des inscriptions. Infos : http://i-w-r.com
Du 5 au 11 avril 2009 – Championnat d’Espagne – Club Nautic de Salou
• Rosé-Antonio Hoz Montès, secrétaire national de la classe l’Équipe
Du
au
mai 2009 – Coupe d’Espagne – CN Abra Du Las Arenas (Bilbao)
Du 28 au 29 juillet 2009 – Coupe de l’Association polonaise – Gdansk, Pologne
Du 1 au 7 août 2009 – Championnat Européen – Gdansk, Pologne
• Le Club Sportif de l’Académie de l’EPS (AZS-AWFiS) – 80-336 Gdansk – 29, rue Czyzewskiego
✆ +48 585 547106 / +48 585 524721 – Fax : +48 585 520205 – e-mail : [email protected]
• Le Centre National de Voile de l’AWFiS – 80-642 Gdansk – Gorki Zachodnie – 20a, rue Stogi
Secrétariat +48 583 222600 – Fax +48 583 222602 – [email protected]
Du
au août 2009 – Championnat de Pologne à Dobrzyn
• [email protected]
Du 29 octobre au 2 novembre 2009 – Grand Prix de l’Armistice
• CV Bordeaux, Maubuisson
Podium Garçons du Championnat Européen :
1er : BOTIN Diego - TURRADO Pablo (ESP) – 2e : : Erwan FISHER GUILLOU – Thibault JULIEN (CNBPP – France) – 3e : SAVIO Andrea - ROICI Matteo (ITA)
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 54 -
Guide 2009
L’ÉQUIPE INTERNATIONAL ASSOCIATION
Assemblée Générale 2008
L
’Assemblée Générale de l’E.I.A s’est tenue à
l’ENVSN Quiberon le 4 août 2008.
PRÉSENTS
–
–
–
–
–
–
–
–
–
–
Dominique Moritz Présidente de L'Équipe International Association
Tomeu Bibiloni Secrétaire de L'Équipe International Association
Krzysztof Zawalski Président de la Classe L'Équipe Polonaise
Marc Laurent Responsable Commission Technique
Yves Coignet Jaugeur Fédéral National
Rodolfo Bergamaschi Conseiller Fédéral de la Fédération Italienne
de Voile
Monique Manchez Mesureur et responsable des immatriculations
Enrico Calvini Commission Technique
Luca Bonjean Président de la Classe L'Équipe Italienne
José Antonio Hoz Montez Président de la Classe L'Équipe en Espagne
La séance est ouverte à 21 heures
ORDRE DU JOUR
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
Rapport moral de la Présidente
Situation financière
Approbation des nouveaux Statuts et du Règlement Intérieur
Prix des stickers coque et vignettes voiles
Prix de la cotisation à l’EIA
Rapport de la Commission Sportive
Rapport de la Commission Technique
Rapport de la Commission Développement et présentation du
dossier ISAF par Dominique Moritz
9. Organisation du Championnat Européen 2008 – Quotas
10. Renouvellement d’un tiers des membres du CA
11. Renouvellement du Bureau Exécutif
12. Questions diverses
RAPPORT MORAL
Cette année, c'est avec bonheur que la Classe l'Équipe Française
accueille dans son pays le Championnat Européen en espérant qu'il
sera pour vous tous une réussite, tant sur le plan de la compétition,
que sur l'accueil à l'École Nationale de Voile et des Sports Nautiques
de Quiberon, ainsi que d'un point de vue culturel. La Bretagne est
une région française chargée d'histoire.
Comme je vous l'avais dit en décembre 2007 et afin de constituer un
dossier ISAF, en début d'année, j'ai adressé des dossiers d'invitation au
Championnat Européen à divers pays, tels la Russie, la Grèce, la
Moldavie, la Suisse.
Nous avions trouvé des coques, géré la gratuité des hébergements et
des repas, monté un dossier pour des voyages à bas coût.
Malheureusement, les voileries n'ont pas joué le jeu, et n'ont pas souhaité donner des voiles, alors que je me chargeais de les revendre après
le Championnat. Une vision sur les investissements à long terme serait
de bon escient. Finalement, le constat reste toujours le même, des rêves
nous en avons, des discussions aussi, des projets de même, mais il faut
des actions humaines. Tout ne peut-être réglé par une seule personne;
je vous rappelle la notion du mot ASSOCIATION.
Si l'année prochaine nous souhaitons réitérer ce projet et ce, dès le mois
de décembre 2008, il faudrait plus de mobilisation de chaque nation.
Par ailleurs, il faut absolument un webmaster pour que le site international fonctionne, car cette année encore, c'est la Classe Française
qui s'est chargée de l’information générale.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Nous apprécions le site italien qui vient d'être mis en place. Je le
trouve très attractif. Par contre, certaines nations ne font pas évoluer
le leur et nous ne trouvons aucune information, tel le site polonais,
ainsi que celui du Portugal, dont d'ailleurs, nous n'avons plus de
nouvelles.
Avec l'Espagne, la communication se fait sans aucun problème et de
plus, très régulièrement, ce qui est très agréable. Je suis en contact avec
Tomeu Bibiloni et suis au courant de tous les événements importants.
J'insiste sur le fait que lorsque j'adresse des mails aux nations, concernant leurs effectifs, les résultats des régates et autres, il serait bon
qu’elles répondent. Je n'ai reçu, cette année, aucune réponse ni nouvelle de la classe Polonaise. Comment voulez-vous que la série se
développe dans d'autres pays, si les nations déjà en place ne communiquent pas entre elles !
Il faut reparler du guide : il avait été dit, déjà depuis l'AG de l’Île
d'Elbe, et ce, sous la présidence de Krzysztof Zawalski, que chaque
nation donnerait une certaine somme pour participer à l'élaboration
du guide.
Aucune proposition de collaboration n'a été mise en place et je
trouve que seule la Classe Française n'a pas à supporter tout cela,
en tout cas financièrement ce n'est plus possible. Je souhaite par ailleurs, que vous répondiez rapidement aux mails qui vous seront
adressés. Je n'ai pas pour habitude d'envoyer des mails pour ne rien
dire. Le contenu de l'envoi a sûrement son importance donc soyez
réactifs, s’il vous plaît.
Je tiens à remercier Marc Laurent pour le travail important effectué
sur l'évolution du bateau et la mise en place du gréement benjamin.
Cela va considérablement faire avancer la série. En France, un gros
soutien de communication a été mis en place et la Fédération
Française de Voile nous aide beaucoup, notamment avec l’aide
d’Orange par la mise en place d’un cofinancement pour les gréements benjamins proposés aux Écoles Françaises de Voile. Cette
année, 15 jeux de voiles ont été proposés avec un cofinancement
de 50 %. Nous continuons de travailler en accord total avec notre
Fédération qui nous épaule dans nos projets.
Pour conclure, je dirais qu'il apparaît important, voir vital que chaque
nation, via sa fédération, tienne le même discours concernant le double. Nous observons que toutes les séries doubles connaissent les
mêmes problèmes de développement dans tous les pays. Notre
chance, est d'avoir fait évoluer le gréement, ce qui a donné une crédibilité vis-à-vis de notre Fédération, et généré beaucoup d'engouement de la part des clubs et des jeunes. Nous avons apprécié les
conversations sur ce sujet que nous avons eu avec Rodolfo
Bergamaschi. C'est ce genre de contact qui nous fait progresser.
En France, notre Fédération a mis en place des formations entraîneurs
pour le double, une dotation de spinnakers avec pour partenaire la
Banque Populaire pour tous les participants au Championnat de
France Minimes. D’autres mesures sont proposées. Il serait bien que
toutes les Fédérations soient en adéquation. Je sais que notre Président
est souvent en contact avec le Président de la FIV et celui de la
Fédération Espagnole de Voile.
Je finirai en remerciant Tomeu Bibiloni et Nathalie Grandet qui ont
fait en sorte que le bureau fonctionne sans souci aucun. Merci également aux responsables de Commissions.
Vote : 0 abstention, 0 contre
- 55 -
Dominique Moritz
Présidente de L’Équipe International Association
Guide 2009
L’ÉQUIPE INTERNATIONAL ASSOCIATION
Assemblée Générale 2008 (suite)
COÛT DES STICKERS ET VIGNETTES VOILES
RAPPORT FINANCIER
En 2008 : 110 € le sticker dont 25 € sont reversés à l'EIA.
3,50 € la vignette voile.
Marc Laurent propose de maintenir le prix.
Ce texte est lu par Dominique Moritz et traduit par Enrico
Calvini en l'absence de Nathalie Grandet, trésorière.
Bonjour à tous,
Je regrette de ne pouvoir être parmi vous cette année. La
Présidente va vous présenter la situation comptable de l'EIA.
Aujourd'hui, le compte de la Banque de Savoie est inactif et l'argent qui s'y trouvait a été majoritairement transféré sur le compte de
la Banque Populaire de L'EIA. Les 66 € restants sur la Banque de
Savoie vont permettre de solder notre compte sans risquer de
découvert.
Le solde de notre compte bancaire à la Banque Populaire est de
4 626,31 € au 7 juillet 2008. Ce solde est créditeur.
Les comptes de résultat de L'EIA pour 2007 sont négatifs pour
une valeur de 1 216,07 €. Cela s'explique car nous avions de nombreux remboursements à effectuer qui étaient en retard (frais de
déplacement des Européens 2005 à 2007).
Sans ces remboursements exceptionnels, notre compte de résultat aurait été équilibré.
Au 31 juillet 2008, seules L'EFJ et la Classe L'Équipe de Pologne
sont à jour de leurs cotisations nationales à L’EIA.
Il reste 15 stickers coque non réglés par Boutemy (2 Win) datant
des années 2005 et 2006.
Une relance par lettre recommandée a été adressée à 2 Win
début janvier 2008. À ce jour nous n'avons aucune réponse de leur
part.
Nous attendons le règlement de 4 stickers coque du chantier
Calvini.
En 2007, nous avons acheté 10 demi-coques L'Équipe dont la
dépense est imputée à la Commission Développement sur 2007. Il
nous en reste actuellement 4 en stock (1 donnée à Murcia 2007, 3
données à Dominique Moritz pour l'Européen 2008, 1 vendue à
l'Association Espagnole, 1 vendue à L'EFJ, non acquittée à ce jour).
Début 2008, nous avons remboursé les royalties dues à Marc
Laurent, qui n'avaient pas été versées depuis 2003.
Dans le budget prévisionnel 2008, nous avions prévu 300 €
pour la formation d'un entraîneur lors du Championnat Européen.
À ce jour, aucun pays n'a manifesté la nécessité d'utiliser cette
somme au titre de la "formation". Sur le budget prévisionnel 2009,
je n'ai pas reconduit la ligne de la formation entraîneur, ni celle
pour la création du site internet.
Afin d'équilibrer le budget, j'ai dû revoir à la baisse les montants
alloués aux différentes Commissions. Compte tenu que le compte
est nettement bénéficiaire, peut-être pourrions-nous soumettre au
vote, une allocation plus importante pour les Commissions
Développement et Technique.
Je propose d'ouvrir un compte sur livret rémunéré à 4 % pour
l'EIA, ceci afin de rentabiliser l'argent immobilisé sur ce compte.
Je vous remercie de votre confiance.
Cordialement
Nathalie Grandet
Trésorière de L'EIA
Vote : abstention 0, contre 0
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
PRIX DE LA COTISATION DES MEMBRES À L’EIA
En 2008, la cotisation s'élève à 85 € par an.
Proposition d'augmenter cette somme :
Pour la France, Dominique Moritz répond non car nous finançons déjà le guide. Pour L'Espagne, oui. Pour L'Italie, oui.
Décision prise de garder le même tarif qu'en 2008, soit 85 €.
RAPPORT DE LA COMMISSION SPORTIVE
Aucun rapport n'a été fait. Paolo Rossi est excusé par la
Présidente. En effet pour des raisons familiales importantes, il s'est
vu dans l'incapacité de se consacrer à L'EIA.
RAPPORT DE LA COMMISSION TECHNIQUE
Administration des stickers, vignettes, certificats de conformité
bien gérée. Une base de données est mise en place par Marc
Laurent et à jour. Elle pourrait permettre d’être consultable en ligne.
Des efforts sont à faire pour les équipages qui naviguent avec
des numéros de voiles ne correspondant pas à ceux inscrits sur les
certificats.
Gréement, spinnaker, grand voile : finitions et tissu.
Problème soulevé par Lucas Bonjean. Le tissu semble différent
dans les focs. Ce qui est contraire à l'esprit de la classe ! Marc
Laurent répond qu'il n'a pas constaté de différence (ceci sera d’ailleurs vérifié sur les focs du Championnat).
Les problèmes rencontrés à Murcia avec les voiles Hannibal
sont en passe d'être réglés.
Les Associations Nationales doivent inciter leurs entraîneurs à
respecter la monotypie de la Classe.
Le gréement benjamin
Pourquoi celui-ci ? Parce que le gréement evolution est moins
adapté aux plus jeunes. Il répond aussi à une utilisation plus intensive en École de Voile (surface = 7 m2).
15 jeux de voiles ont déjà été vendus en France.
Cette évolution au niveau des voiles est amorcée en fonction du
matériau qui sera utilisé d'ici 2 ans pour la coque.
Réponses et questions diverses
Dominique Moritz s'inquiète de la nonchalance de certaines
nations à répondre aux divers mails qu'elle adresse en indiquant
qu'il faut être réactif. Elle cite la Pologne. Krzysztof Zawalski
répond : J'ai répondu, puisque photos et classements (page 58) te
sont parvenus.
Krzysztof Zawalski, en réponse à la question évoquée du site
de L’EIA inexistant : « ne pouvons-nous payer quelqu'un pour le
faire ? »
Dominique Moritz répond que la Classe Française n'a jamais
reçu d'aide pour l'édition du guide et que cela représente une
lourde charge de travail et financière pour la France, qu'avant de
penser à financer une personne pour une chose qui n'existe pas, il
faudrait plutôt songer à aider la Classe Française.
Krzysztof Zawalski nous avise que la jauge est traduite en polonais sur le site polonais.
Luca Bonjean dit : nous devons nous engager à payer une partie du guide.
Tomeu Bibiloni assure à Dominique Moritz que l'Espagne participera en partie au financement du guide.
- 56 -
Guide 2009
L’ÉQUIPE INTERNATIONAL ASSOCIATION
Assemblée Générale 2008 (suite)
Krzysztof Zawalski rappelle que le guide est très bien fait en
français et que la série est française en premier. Les autres nations
s’organisent à partir du guide français. Peut-on faire toute la partie
internationale en Français et en Anglais ?
Marc Laurent s'engage à fournir aux Associations Nationales, les
règles de Classe en Anglais
Dominique Moritz repose la question du coût du guide
Krzysztof Zawalski propose d'utiliser les 4 000 € disponibles.
Marc Laurent propose de fixer un coût du guide qui serait expédié à l'étranger.
Tomeu Bibiloni demande à combien revient le guide pour la
France.
Dominique Moritz répond 4 800 €. Elle insiste sur le fait que,
dès septembre, il faudra lui transmettre les informations pour le
guide 2009.
Marc Laurent pense que le site international ne devrait pas
représenter un gros travail. Il devrait comporter prioritairement : les
règles de Classe, la jauge, les résultats du Championnat Européen,
la présentation du bateau, les liens avec les autres Associations
Nationales.
Dominique Moritz rappelle qu'elle va au nom de tous, remercier Nathalie Grandet, pour son travail de mise en ordre de la comptabilité.
Dominique Moritz répond qu'à l'ENV il nous en coûte que 63 €
par jour !
Tarifs hébergements à Gdansk
Krzysztof Zawalski demande à combien s'élève la journée pension complète à L'ENV
Réponse : 19 € une nuit avec petit-déjeuner, 7 € le panier-repas
du midi, 9 € le dîner, soit 35 € par jour.
Krzysztof Zawalski propose 30 € par jour dans des hébergements tout neufs.
QUOTAS 2009 – Championnat Européen
France :
Espagne :
Italie :
Pologne :
Suisse :
12 équipages dont 3 équipages féminins minimum
12 équipages dont 3 équipages féminins minimum
12 équipages dont 3 équipages féminins minimum
15 équipages dont 4 équipages féminins minimum
4 équipages dont 1 équipage féminin minimum
Rodolfo Bergamaschi propose ce Championnat "Open".
Réponse de Dominique Moritz : pour cela il existe L'Équipée
Bleue. Sinon le championnat Européen n'aura aucun niveau.
Approbation et vote à l'unanimité pour l’organisation du
Championnat Européen 2009 à GDANSK en Pologne.
CHAMPIONNAT EUROPÉEN 2009
CONSTRUCTION DE L'ÉQUIPE EN TUNISIE
Il se déroulera à GDANSK en Pologne
Dominique Moritz explique que la Fédération Française de
Voile impose 2 dates : le Championnat de France et l'Équipée Bleue.
Le championnat peut se dérouler du 26 juillet au 1er août.
Enrico Calvini demande s'il est possible de louer des bateaux,
safrans, dérives. Les équipages apporteraient leurs voiles. Krzysztof
Zawalski répond : nous avons 10 bateaux. Nous pouvons essayer
d'inviter d'autres pays voisins (Tchécoslovaquie par exemple).
Pouvons-nous utiliser 500 ou 1 000 € de notre budget pour inviter des pays voisins ?
Marc Laurent demande quel serait le prix de la location d'un
bateau. À titre indicatif, Rodolfo Berghamischi indique qu'il est
demandé 300 € pour un Optimist et 550 €pour un 29er, sans mât,
ni safran…
Enrico Calvini demande : peut-on louer et combien un zodiac ?
Réponse de Krzysztof Zawalski : oui pour 80 € par jour pour un
50 CV.
Boatique construit déjà des bateaux en Tunisie. Il utiliserait les
moules HOLT. Peut-on limiter la diffusion à la Tunisie ?
Marc Laurent répond que la construction n'est pas très soignée.
Vote : 0 pour, 0 abstention.
QUESTIONS DIVERSES
Paolo Rossi doit-il être remplacé ? Réponse nous sera donnée
après l'AG en Italie.
Podium fille du Championnat Européen
1res : DACCACHE Sara - PAULETTI Valeria (ITA)
2e : ROKOSZ Julia - SZOPINSKA Joanna (POL)
3e : GIANNOTTI Gabriele - BERTOLA Francesca (ITA)
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
La séance est clôturée à 1 h 30 du matin.
Dominique Moritz
Présidente de L’Équipe International Association
Arrivée à la bouée au vent de : SAVIO Andrea - ROICI Matteo (ITA).
- 57 -
Guide 2009
ASSOCIATIONS NATIONALES
est principalement diffusé dans les pays
L ’ÉQUIPE
du bassin méditerranéen, en Pologne et en Suisse.
Les Fédérations de Voile d’Espagne, de France, d’Italie et
du Portugal ont décidé d’harmoniser leur politique sportive en faveur des jeunes et ont retenu comme supports
communs pour les 9-15 ans : L’ÉQUIPE, l’OPTIMIST le
TIKA et la BIC 293. Dans chaque pays une Association en
liaison avec sa Fédération, ou la Fédération elle-même,
gère l’activité de la série.
ESPAGNE
CLASSE L’ÉQUIPE
Gestion : Fédération Espagnole de Voile
Président & secrétaire :
José Antonio HOZ MONTES
[email protected]
Calle San Fernando 44B, 4a Izda
39010 SANTANDER, CANTABRIA
✆ +34 619 0148 74
Commission sportive: Fernando MUNIESA Calle Ametller, 60 – bloque 2, 1°B
07609 SON VERI NOU
LLUCMAJOR BALEARES
✆ +34 654 067 316 / +34 616 666 558
FRANCE
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES (EFJ)
Pt : Dominique MORITZ
ESPAGNE
ESPAGNE
[email protected]
www.lequipefrancejeunes.org
21 rue du Couëdic
75014 PARIS
+33 (0)6 03 49 53 79
FRANCE
[email protected]
www.lequipe.it
Via G. Botta, 47
✆ +39 0183 667 292
Via Montefiori, 10
✆ +39 0577 725 545
18100 Imperia
Fax : +39 0183 661826
53040 Rapolano Terme
(Siena) ITALIE
ITALIE
[email protected]
ITALIE
[email protected]
www.lequipe.com.pl
Fax : +48 58 552 4721
Fax : +48 58 552 4721
[email protected]
[email protected]
Fax : +48 58 554 7291
80-336 GDANSK
POLOGNE
ITALIE
ASSOCIAZIONE CLASSE L’ÉQUIPE
Pt : Luca BONJEAN
Secrétariat : Paolo ROSSI
POLOGNE
POLSKIE STOWARZYSZENIE KLASY L’ÉQUIPE
Pt : Krysztof ZAWALSKI
✆ +48 58 554 7174
Secrétariat : Aldona ZAWALSKA
✆ +48 58 303 5064
Polskie Stowarzyszenie
Klasy L’Équipe
ul. Wiejska 1
PORTUGAL
ASSOCIAÇÃO L’ÉQUIPE PORTUGAL
Président : José EIRA
Vice-Président : Manuel CHAGAS
[email protected]
Club de Vela de Viana do Castelo
Apartado 647*4901/908 Viana Do Castelo
✆ +351 963056 945
R. Raul Brandao 25/2520 487 PENICHE
[email protected]
Comme chaque année, nous
avons la chance d’être soutenus
par Marinepool. Cette année
sera particulière puisque nous
avons choisi ensemble de
récompenser certains équipages pour leurs spécificités.
Julien SIMONNOT et Oliver
RYON : pour leur jeune âge et
leur pugnacité.
Loïc FISCHER GUILLOU et Brewal NAEL : pour leurs résultats tout au long
de l’année et leur jeune âge.
Pierre BRILLOUET et Bruno BONAMY : pour leur pugnacité malgré la blessure de Pierre.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 58 -
Guide 2009
[email protected]
[email protected]
PORTUGAL
www.manuelchagas.cjb.net
CHAMPIONNATS NATIONAUX 2008
Championnat d’Espagne – MURCIA
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
Vela
ESP 2586
ESP 2505
FRA 2646
ESP 2587
ESP 2504
ESP 2584
ESP 2509
ESP 250
ESP 2508
ESP 2230
ESP 1435
ESP 2256
ESP 2507
ESP 2406
ESP 1
TRIPULACIÓN
GERARDO GUTIERREZ/IVAN RODRIGUEZ
LAURA ANTICH/ELENA REUS
GUILLAUME SENDER/TANGUY TROA
PAULA HOZ/MARIA RUIZ
LIA LOPEZ/M. ANTONIA TOUS
ANDREA MARTINEZ/LUCIA RUIZ
MARIA SANCHEZ/MARIA ALONSO
CATI TERRONES/CRISTINA SASTRE
PABLO ITURBE/PABLO ERECACHO
LUIS MORQUILLAS/ADRIAN
CARMEN PEREZ/MARINA
BEGOÑA EGUIDAZU/MONICA FERNANDEZ
MARINA BONET/Mª DEL MAR AMENGUAL
HUMBERTO MARQUES/ANDREU FIOL
MARIA LLUC COLOM/MARTA TOMAS
Club
Cantabra
Balear
Francia
Cantabra
Balear
Cantabra
Euskadi
Balear
Euskadi
Euskadi
Extremeña
Euskadi
Balear
Balear
Balear
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Puntos
12
17
20
35
45
47
48
64
67
72
96
98
115
117
128
- 59 -
Guide 2009
1
1
3
5
2
4
6
7
9
8
10
11
13
14
12
DNF
2
3
2
1
6
5
DNF
4
9
8
7
10
DNF
DNF
DNF
DNF
3
4
5
6
7
1
1
2
4
1
2
5
1
1
2
3
2
3
2
4
4
4
5
5
5
5
8
6
6
6
DNF 3
4
9
3
6
7
8
3
7
8
9
7
7
9
10
6
9
8
10
7
12
10
10
8
9 OCS 11
11
12
DNF 11
13
12
11
DNF 10
14
13 DNF
DNF 13
12 DNF DNC
DNF DNF DNC DNC DNF
8
2
3
1
5
7
4
6
8
9
10
DNS
11
DNC
DNC
DNS
9
1
3
4
5
6
2
8
7
9
10
DNC
11
DNC
DNC
DNC
CHAMPIONNATS NATIONAUX 2008
(suite)
Championnat de Pologne – Dobrzyń – 19 au 23 août 2008
Place No voile
Nom/Prénom
Club
1
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
Bartosiewicz Ewa / Ostrowska Katarzyna
Fido Antoni / Winnicki Jedrzej
Surowiec Jakub / Juszczakiewicz Lukasz
Gencza Damian / Kalinowski Marek
Sikorska Sandra / Sikorska Sara
Stepkowska Aleksandra / Sepiol Aleksandra
Lewinski Szymon / Papka Kamil
Górski Filip / Nadolny Konrad
Majkutewicz Jan / Ziólkowski Marcin
Mikolajewicz Pawel / Suchecki Robert
Baluta Michal / Gonia Karol
KS SPÓJNIA WARSZAWA
KS SPÓJNIA WARSZAWA
SOPOCKI KLUB ZEGLARSKI
BAZA MRAGOWO
LKS CHARZYKOWY
AZS AWFIS GDANSK
LKS CHARZYKOWY
BAZA MRAGOWO
AZS AWFIS GDANSK
BAZA MRAGOWO
SOPOCKI KLUB ZEGLARSKI
1
2
3
4
*6
5
*8
9
7
10
11
- 60 -
Guide 2009
2546
2548
2545
2537
2572
2560
2544
2542
2566
2103
2541
Équipage polonais au Championnat Européen 2008.
Équipage polonais au Championnat Européen 2008.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
2
3
4
1
1
1
2 *DNF 4
*6
2
3
4
4
*5
5
3
6
3
6
7
*10
7
8
7
9
2
8
5
*10
9
8
9
11 10 11
5
6
1
2
3
4
5
7
6
*11
9
8
10
1
2
4
3
*7
6
5
11
9
8
10
7
8
9
10
1
*6
1
2
2
*8
2
1
3
3
3
4
4
1
4
*5
5
2
5
3
7 *OCS 6 *DNF
8
5
8
7
9
4
7
6
*10
9
10
8
6 *OCS 9
9
11
7
11 *DNF
11
Points
*DNC 10.0
1
18.0
*6
28.0
2 30.0
3
37.0
4
51.0
5
59.0
*DNF 64.0
7
72.0
*DNC 76.0
*DNC 92.0
CHAMPIONNATS NATIONAUX 2008
(suite)
Championnat d’Italie Cadet – Rio Marina – 19/21 septembre 2008
42 équipages présents dont 9 équipages cadets (moins de 12 ans).
Hospitalité exceptionnelle du Centre Velico Elbano et la municipalité de Rio Marina.
Champions d'Iatlie : Matteo Roici, et Andrea Savio. Championnes d'Italie : Bertola Julienne et Tisselli.
Victoire en Cadets : Lorenzo Malvindi et Michel Gaziello.
Pos.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Pos.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
31
31
N°
2639
2294
2174
1110
2644
2609
2514
2506
2081
2591
2050
2638
1894
2288
2058
2590
1742
8
2512
2036
111
1162
1
2589
1164
2034
2082
2645
2592
1322
20
2047
208
N°
3
5
21
7
22
15
4
23
24
Timoniere/Prodiere
MALIVINDI Lorenzo/GAZIELLO Michel
RICHERO Marin/LEONCINI Carlotta
POZZOLI Fabio/ RIANO Giulio
CONTE Luca/CONTE Simone
MARTINER BOT Gianlorenzo/SPADA Samuel
MERCANTI Manfredi/ D'ANDREA Edoardo
BORAGNI Giberto/BOSCHETTI Matteo
GENESIO Giulia/VOLPI Francuaca
BORGIA Edoardo/GIOVACCHINI
Timoniere/Prodiere
SAVIO Andrea/ROICI Matteo
CARINI Slefane/GIANNOTTI Gabbriele
R1CCI Donald/FANTOZZI Marco
LAJOLO Riccardo/BERIO Raffaele
BERTOLA Franceoca/TISSELLI Giulia
DACCACHE Sara/PAULETTI Valeria
GHIRRI Qianluca/LUPPINO Federica
MANARA Deco/GIUDICE Daniele
TEZZA Lavinia/BERGAMASCHI Paola
PRIMAVERA Mattia/ARDISSONE Paola
GUELFI Joana/GAMBELUNGHE Francesca
LOSSO Maria Letizia/TOMMASINI Matteo
CALABRO Giulio/IZZO Jacopo
RAVALLI Francesco/SAVIO Matteo
TAMMONE Carlotta/CECCHERELLI Irene
GERTSCH Anina/VALENTE Carola
MARZOCCHINI Tommaso/MAZZEI Sandro
BETTONI Anna/CARLUCCIO Soffia
RUGGERI Gabriele/VALENTE Alessandro
CARBONE Riccardo/CALDANI Nicolà
MAROTTA Giacomo/BORGARELLO Slefano
NAPPI Riccardo/PUGLIESE Leonardo
PRETTE Davide/AICARDI Stefano
GHIRARDELLI Paola/BIANCHINO Paolo
GIOVACCHINI Nicla/GALEOTTI Monica
ROSATI Marco/INCARDONA Tomas
ALBANESI Susanna/ARRIGHI Benedetta
GALATI Gaia/MERLO Gulia
BERALDI Francesco/BONJEAN Francesco
PAGANINI Gianluca/DELLE PIANE Gian Maria
VEDOVELLI Alessandro/BONI Riccardo
CUSTURIERI Enrico/DURANTE Edoardo
ZANOTTI Viola/MARZOLLO Claudia
Circolo
CV VENTIMIGLIESE ASS D
CIRC NAUT LOANO ASS SFO
YACHT CLUB IMPERIA ASS
CV ELIDO ELBANO RIO MAR
CV MARCIANA M.NA ASS SPO
GDV LNI OSTIA
CIRC NAUT LOANO ASS SPO
CIRC NAUT LOANO ASS SPO
CV CAST PESCAIA ASS SPOR
Circolo
SOC TRIESTINA VELA ASS
SOC TRIESTINA VOLA ASS
NAUTICLUS CASTELFUSANO
YACHT CLUB IMPERIA ASS
NAUTICLUS CASTELFUSANO
SOC TRIESTINA VELA ASS
CV VENTIMIGLIESE ASS D
CV VENTIMIGLIESE ASS D
SOC TRIESTINA VELA ASS
CIRC NAUT LOANO ASS SPO
CVELICO ELBANO RIO MAR
SOC TRIESTINA VOLA ASS
SDV LNI OSTIA
SOC TRIESTINA VELA ASS
ASS SPORT DIL C VOL PO
CV VENTIMIGLIESE ASS D
CV MARCIANA M NA ASS SPO
ASS SPORT DIL CENTRO VE
CV VENTIMIGLIESE ASS D
CV VENTIMIGLIESE ASS D
YACHT CLUB 1MPERIA ASS
CVCAST PESCAIA ASS SPOR
YACHT CLUB IMPERIA ASS
YACHT CLUB IMPERIA ASS
CV CAST PESCAIA ASS SPOR
CV VENTIMIGLIESE ASS D
C VELICO ELBANO RIO MAR
CIRC NAUT LOANO ASS SPO
YACHT CLUB IMPERIA ASS
CV MARCIANA M NA ASS SPO
C NAUT BARDOLINO ASS SEC
SC GARDA SALO ASS SPORT
SC GARDA SALO ASS SPORT
Punti
4
7
13
14
22
24
25
33
35
38
41
43
47
53
58
69
70
73
75
83
84
96
96
101
102
105
116
130
131
136
136
136
136
Punti
4
12
12
14
15
17
17
21
22
prova 1
1
2
4
3
6
5
13
11
7
8
12
9
10
dnf
15
dnf
dnf
14
dnf
18
17
dnf
19
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
Champions et championnes d’Italie : Andrea SAVIO et Matteo ROICI – Francesca BERTOLA et Giulia TISSELLI
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 61 -
Guide 2009
prova 1
1
4
5
2
7
8
3
9
6
prova 2
1
2
3
5
ecs
ecs
4
7
ecs
12
10
8
ecs
6
13
dnf
11
dnf
9
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
prova 2
1
4
7
6
3
2
5
9
8
prova 3
1
2
4
3
5
6
8
7
10
9
13
11
14
18
16
12
15
17
dnf
22
25
19
26
23
21
24
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
dnf
prova 3
2
4
1
6
5
7
9
3
8
prova 4
1
5
2
3
6
4
7
8
16
9
11
17
12
13
21
10
dnf
23
14
20
15
18
25
22
26
27
24
28
29
dnf
dnf
dnf
dnf
prova 5
3
1
4
7
5
9
6
12
2
17
8
15
11
16
14
13
10
19
18
23
27
25
26
22
21
20
24
dnc
dnc
dnf
dnf
dnf
dnf
RÈGLES DE CLASSE
Class
Immatriculation d’un bateau neuf
INTERNATIONAL ASSOCIATION
Vérifiez que le vendeur vous a remis
•
•
•
•
•
La
Le
La
Le
La
plaque constructeur collée sur le bateau à l’arrière du cockpit.
sticker rouge de L’Équipe International Association, collé sur le bateau à l’arrière du cockpit.
vignette voile collée sur chaque voile sous le renfort du point d’amure.
bulletin de demande d’adhésion à l’Association Nationale de votre pays.
demande de Certificat de Conformité du bateau.
Demandez votre n° de voile
& le Certificat de Conformité
• En envoyant la demande de Certificat de Conformité et un chèque de 25 € à votre Association Nationale et à son ordre.
Le Certificat de Conformité vous sera envoyé, validé par l’association, avec votre numéro de voile.
PRATIQUE
NATIONALE
Contact : le responsable des immatriculations de votre Association Nationale.
Voir l’organigramme.
Adhérez à votre Association Nationale
et recevez le Guide annuel
• Comme membre sympathisant en envoyant la demande d’adhésion
à votre Association Nationale.
• Comme coureur en achetant votre timbre annuel à coller sur la licence fédérale.
Contact : votre Délégué de Ligue
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 62 -
Guide officiel 2009
N° 5
Timbre EFJ
2009
TIMBRE COUREUR
À coller sur la licence.
La forme du timbre
peut varier selon le pays.
RÈGLES DE CLASSE
Class
Immatriculation d’un bateau d’occasion
INTERNATIONAL ASSOCIATION
Vérifiez que l’ancien propriétaire vous a remis
•
•
•
•
Le
La
Le
La
Certificat de Conformité du bateau, barré, signé de sa main, avec la date de vente.
plaque constructeur collée sur le bateau à l’arrière du cockpit.
sticker rouge de L’Équipe International Association, collé sur le bateau à l’arrière du cockpit.
vignette voile collée sur chaque voile sous le renfort du point d’amure.
Renouvelez le Certificat de Conformité
Contact : le responsable des immatriculations de votre Association Nationale.
Voir l’organigramme.
Adhérez à votre Association Nationale et recevez le Guide annuel
• Comme membre sympathisant en envoyant la demande d’adhésion
à votre Association Nationale.
• Comme coureur en achetant votre timbre à coller sur la licence.
Contact : votre Délégué de Ligue
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 63 -
Guide officiel 2009
PRATIQUE
NATIONALE
• En envoyant l’ancien avec vos coordonnées et un chèque de 15 € à votre Association Nationale et à son ordre.
Un nouveau Certificat de Conformité vous sera envoyé, validé par l’Association.
N° 5
Timbre EFJ
2009
TIMBRE COUREUR
À coller sur la licence.
La forme du timbre
peut varier selon le pays.
RÈGLES DE CLASSE
Class
Immatriculation
INTERNATIONAL ASSOCIATION
LE CERTIFICAT DE CONFORMITÉ – N° DE VOILE
Le Certificat de Conformité est délivré par votre Association
Nationale. C’est l’équivalent de la carte grise.
• Il garantit que le bateau a été fabriqué selon les « Spécifications de
Fabrication » définies par l’architecte et la « Jauge » de la Classe.
• Il permet d’identifier le bateau par :
- le nom du constructeur ;
- le numéro de série du bateau inscrit sur la plaque du constructeur;
- le numéro de coque figurant à la fois sur le Certificat de Conformité
(Hull number) et sur le «sticker» rouge de L’Équipe International
Association collé sur la coque par le constructeur;
- le numéro de voile.
• L’original du Certificat de Conformité est obligatoire pour participer
à toute régate du calendrier fédéral : coût 25 €.
Duplicata : en cas de perte, vous pourrez obtenir un duplicata auprès
de votre Association Nationale en fournissant les renseignements énumérés ci-dessus ainsi que le nom de l’acquéreur et la date d’achat.
Vous joindrez un chèque de 15 € à l’ordre de votre Association
Nationale.
CONFORMITY
CERTIFICATE
Certificat de Conformité
Sail
number
N° de voile
Year of construction
Crew members
Année de fabrication
Utilisateurs (facultatif)
Hull number (on red sticker)
Serial number
___________________________
(builder plaque)
N° de série (sur plaque constructeur)
Builder
Constructeur
___________________________
Stamp
Tampon
______________________________________________________
___________________________
___________________________
Owner
Propriétaire
Surname _____________________ Name _______________________
Nom
Prénom
Address ____________________________________________________
Addresse
____________________________________________________________
Code
__________
Code
Le numéro de voile est déterminé et délivré par votre Association
Nationale de Classe.
___________________________
N° de coque (sur sticker rouge)
City
____________________________________
Ville
Club ______________________________________________________
Club
Certificate and licence with stamp of the National Class Association, shall be presentedat every regatta.
Ce certificat doit être présenté avec la licence munie du timbre de l'Association Nationale de Classe, lors de l'inscription à chaque régate.
Contact : le responsable des immatriculations
de votre Association Nationale (cf. organigramme).
LE STICKER DE L’ASSOCIATION INTERNATIONALE
Il est collé par le constructeur à la sortie du chantier sur la partie verticale arrière-tribord du cockpit barreur.
Il est obligatoire pour participer à toute régate du calendrier fédéral.
Objectifs :
• Identifier et répertorier chaque bateau construit par un numéro d’immatriculation.
• Financer le contrôle du respect des « Spécifications de Fabrication » et de la « Jauge »
auprès des constructeurs ainsi que lors des compétitions.
Coût :
Coût compris dans le prix du bateau. Attention : 30 % supplémentaires à régler par
le coureur si le sticker n’est pas collé sur la coque. Exigez-le à l’achat du bateau. Cette
redevance revient à l’Association Internationale.
LA VIGNETTE VOILE
Elle est obligatoire pour participer à toute épreuve du calendrier fédéral.
La vignette est collée par le voilier sous le tissu du point d’amure de chaque voile.
Objectifs
• Attester que la voile est fabriquée par une voilerie agréée selon les « Spécifications de
Fabrication » et la « Jauge ».
• Financer les recherches sur l’évolution des voiles (matériau, finitions, fiabilité, coût).
• Financer la diffusion des fichiers informatiques de coupe aux différentes voileries agréées.
• Participer à assurer le fonctionnement de l’association internationale.
Coût
3,50 € (toutes taxes comprises) par voile, compris dans le prix de la voile.
Cette redevance est redistribuée à l’Association Internationale.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 64 -
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE : préconisations
Class
Parcours – Propulsion – Infractions à la Jauge
INTERNATIONAL ASSOCIATION
PARCOURS
Ce parcours permet aux jeunes un apprentissage de tous les
fondamentaux tactiques et techniques de la voile. Toutes
les allures et toutes les manœuvres y sont abordées. Il est,
de plus, adapté à l’avaleur qui équipe le bateau.
Il comprend, dans l’ordre: un triangle, un aller-retour, une
remontée au vent.
Quatre bonnes raisons d’employer ce parcours :
1. Deux largues orientés à 135 et 110 degrés du vent.
Le premier, très stratégique par sa longueur, apprend également à descendre sous le vent. Le deuxième, pointu, est
très technique et exploite bien l’avaleur de spi.
2. Un empannage largue/largue avec des angles d’entrée et
de sortie différents, variant selon l’emploi du parcours 1 ou 2.
3. Un bord de près défensif pour monter à l’arrivée.
4. Un bord de vent arrière pour rejoindre la zone de
départ entre deux manches permettant : retour au calme,
repos, ainsi que l’occasion de se réchauffer, de s’alimenter et d’échanger avec l’entraîneur.
Durant une épreuve, le panachage entre parcours 1 et
parcours 2 (distingués par l’envoi d’un pavillon au signal
d’avertissement), permettra de varier les techniques d’envoi, d’affalage de spi ainsi que d’empannage.
Pour les jeunes de 9 à 15 ans, l’important n’est pas de
s’aguerrir sur les parcours utilisés par les séries suivantes
de la filière Double mais d’acquérir tous les fondamentaux de la voile car aujourd’hui, nous ne connaissons ni
les séries ni les parcours qui seront utilisés lorsque ces
jeunes arriveront à maturité sur le plan sportif.
RÔLE À BORD
Rappel : le réglement ISAF autorise le changement de
role à bord pendant une épreuve ou une course.
SANCTIONS POUR INFRACTIONS À LA JAUGE
Pour toute infraction à la Jauge, le Jury peut appliquer
des sanctions allant de différents niveaux de pénalités
jusqu’à la disqualification.
Pour juger de la gravité de la faute, seront prioritairement pris en compte :
– le degré de responsabilité de l’équipage ;
– le niveau d’intentionnalité de la faute ;
– l’influence sur la performance.
PAVILLON DE CLASSE
Dimensions réglementaires
- 68 x 80 cm.
Couleurs :
- Gris => noir 30%
- Rouge => magenta 100% et jaune 100%
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
VENT
Arrivée
1
45°
Parcours 1
2
70°
65°
2
65°
Parcours 2
45°
70°
Départ
3
PROPULSION
Afin de former les coureurs au pomping et autres techniques pour aller vite lorsque le vent est suffisamment
fort pour surfer, la règle ISAF 42 définissant les actions
permises et interdites est modifiée comme suit :
N° 1 – Modification de la règle 42.3 (c)
Sauf lors d’un louvoyage au vent, lorsque le surfing
(accélération rapide en descendant sur le côté sous le
vent de la pente d’une vague) ou le planing est possible,
l’équipage peut pomper toute voile dans le but d’initier
ce surfing ou le planing, mais une seule fois seulement
pour chaque vague ou risée.
N° 2 – Modification de la règle 42
1. Le pavillon « O » envoyé au départ avant le signal
Préparatoire ou près d’une marque signifie que : « Après
le départ ou après le passage de marque, la règle 42 est
modifiée de telle façon que, sauf lors des louvoyages au
près, pomping, rocking et ooching sont permis. »
2. Le pavillon « R » envoyé près d’une marque signifie
que : « Après le passage de la marque, la règle 42 s’applique telle que modifiée par la règle de classe n° 1. »
3. La Classe recommande aux Comités de Course
d’envoyer le pavillon « O » lorsque la vitesse du vent est
supérieure ou égale à 10 nœuds.
- 65 -
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Jauge
INTERNATIONAL ASSOCIATION
Entrée en vigueur le 1 janvier 2009
er
Les modifications apportées à l’édition précédente figurent en caractères gras pour les ajouts.
Les mots ou phrases supprimés sont rayés. Une barre dans la marge indique chaque modification.
En cas de divergence d’interprétation entre les textes français et anglais de la Jauge, le texte français fera foi.
10.
1.
2.
3.
4.
5.
20.
1.
2.
3.
4.
PRINCIPE
L’ÉQUIPE est un bateau destiné aux jeunes pour l’école et la régate. Il se doit d’être économique afin que le plus grand nombre
puisse naviguer et s’affronter, tant sur le plan national qu’international. À cette fin, plusieurs dispositions ont été retenues :
Une stricte monotypie de la coque, de l’accastillage, du gréement et des voiles, évitant une surenchère sur les matériaux, les
technologies de fabrication, la sophistication.
Limitation à un seul chantier et à un seul voilier par pays, liés par un contrat reposant sur le respect de la monotypie et de la
qualité, ainsi que sur le prix du bateau qui doit être inférieur ou égal au prix de deux « Optimist » de type École.
Toute modification apportée au bateau dans son ensemble, à l’exception de ce qui est autorisé par cette jauge, constitue une
entorse à l’esprit ou à la lettre de celle-ci, et est donc interdite.
La coque, le gréement, les voiles, la dérive et l’ensemble du gouvernail, sont fabriqués par les seuls fournisseurs agréés par
L’Équipe International Association (L’EIA) et l’architecte, dans le respect des « Spécifications de Fabrication » et de la « Jauge ».
Il est de la responsabilité de l’équipage, composé de 2 personnes, de disputer toute épreuve avec un bateau en conformité avec
la Jauge.
COQUE
Le poids de la coque accastillée, avec les systèmes d’étai, de hale-bas de balancine, d’étarquage de génois et la pantoire
d’écoute de grand-voile, mais sans écoutes ni éléments de sécurité, doit être au moins égal à 63 kg. Le poids du compas est
décompté du résultat de la pesée.
Le poids additionnel éventuel pour obtenir le poids minimum requis au § 20.1 doit être au plus égal à 2,5 kg. Il doit être logé dans
une boîte étanche, fixée de façon permanente dans le caisson arrière et contre la cloison du cockpit barreur.
Le poids du bateau complet, en ordre de marche, mais sans voiles ni éléments de sécurité, doit être supérieur ou égal à 79 kg.
Pour le compas, même procédure qu’au § 20.1.
Le poids additionnel éventuel pour obtenir le poids minimum requis au § 20.3 doit être au plus égal à 2,5 kg. Il s’ajoute dans ce
cas au poids additionnel défini au § 20.2 et doit être logé dans la même boîte.
30.
1.
2.
3.
4.
DÉRIVE
Elle doit provenir d’un fabricant agréé (voir annexe « Fabricants agréés »).
Le bois doit être recouvert uniquement d’un vernis incolore.
Une poignée en corde d’un diamètre supérieur ou égal à 8 mm est fixée dans les deux trous de la tête de dérive.
Elle ne doit pas sortir de la coque de plus de 750 mm.
40.
1.
2.
3.
SAFRAN
Il doit provenir d’un fabricant agréé (voir annexe « Fabricants agréés »).
Le bois doit être recouvert uniquement d’un vernis incolore.
En régate, le safran sera toujours en position basse.
50.
1.
TÊTE DE SAFRAN
Elle doit provenir d’un fabricant agréé (voir annexe « Fabricants agréés »).
60.
1.
2.
BARRE – STICK
La barre doit provenir d’un fabricant agréé (voir annexe « Fabricants agréés »).
Le stick télescopique est interdit.
70.
1.
2.
3.
MÂT – BÔME – TANGON – ACCASTILLAGE
Ils doivent provenir d’un fabricant agréé (voir annexe « Fabricants agréés »).
La position et la référence de l’accastillage doivent être conformes aux plans (voir annexe « Jauge – Accastillage imposé »).
Les systèmes de balancine de tangon, d’étai, de drisse de spi, d’étarquage de génois, doivent être conformes aux plans
(voir annexe « Jauge : systèmes »).
Le tangon a une longueur maximum de 1 450 mm hors tout. Il doit flotter.
En navigation, la grand-voile doit rester sous la bande de jauge de tête de mât et à l’intérieur de celle d’extrémité de bôme.
Le bord inférieur de la bande de jauge du mât doit se trouver à 5 110 mm maximum du pied de mât (extrémité aluminium).
Le bord intérieur de la bande de jauge de bôme doit se trouver à 1 800 mm maximum de la face arrière du mât.
Les bandes de jauge doivent avoir une largeur minimum de 10 mm et être marquée de façon permanente d’une couleur
contrastée avec celle du mât.
Les barres de flèche doivent provenir d’un fabricant agréé.
Leur longueur et leur angulation sont libres.
4.
5.
6.
7.
80.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
VOILES
Les voiles doivent être mesurées conformément aux recommandations de l’ISAF concernant la jauge des voiles, et doivent
répondre aux spécifications suivantes :
Les seuls grand-voile (GV), génois et spinnaker autorisés sont ceux provenant des voiliers agréés par L’EIA et l’architecte
(voir annexe « Fabricants agréés »).
Les voiles doivent être conformes aux plans (voir annexe « Jauge : Génois – Grand-voile – Spi »).
Aucune modification de la coupe n’est autorisée.
Les deux lattes inférieures de la GV doivent être fixées définitivement dans leurs goussets.
Les lettres de nationalité et les numéros de voile doivent être apposés sur la GV et le génois, (Voir Annexe « Jauge : Immatriculation
des voiles ».
Deux jeux de voiles sont autorisés par épreuve afin de gérer leur vieillissement.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 66 -
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Measurement rules
INTERNATIONAL ASSOCIATION
From 1st January 2009
Modifications added to the previous edition are written in bold. Words or sentences suppressed in this edition are crossed
out. A bar at the margin marks each change. In the english text it will be understood that the verb “shall” is mandatory, whereas the verb “can” and “may” are permissive. In case of interpretation differences between the French and English text, the
French text will do as reference.
10.
1.
2.
3.
4.
5.
20.
1.
2.
3.
4.
BASIC PRINCIPLE
“L'ÉQUIPE” is a dinghy designed for young sailors, to be used in sailing schools and for racing. It shall be a cheap boat so that as
many sailors as possible can sail and race against each other at a national and international level. To this purpose, several basic
principles have been established :
Strict one-design rules for hull, fittings, rigging, and sails in order to avoid raising of material, construction technology, and any
other sophistication costs.
The limitation of a single licensed builder and sailmaker per country, bound by contract to respect the strict one-design rules, the
quality and the boat price, which shall be about or lower than the price of two school Optimist.
Any alteration to the overall boat, except for those allowed by these measurement rules, is considered in contradiction to its spirit
or its word, hence forbidden.
The hull, rigging, sails, centerboard, rudder blade, stock and tiller are built abiding by the "Manufactoring Specifications" and "Class
Measurement Rules" and only by builders authorized by the L’Équipe International Association (EIA) and the designer.
It is the responsibility of each crew taking part in races to have a boat in conformity with these Class Measurement Rules.
HULL AND DECK
The fitted hull weight with forestay device, spinnaker down haul, genoa tensioner and side mounting system, but without sheets or
security gear, must be at least 63 kg. Where the compass cannot be unscrewed, its weight shall be taken off the weighing result.
The possible amending weights added to obtain the prescribed minimum weight (§20.1) shall not exceed 2,5 kg. This shall be placed in a watertight container, stuck in the bottom of the aft tank, against the aft bulkhead of the helmsman cockpit.
The total boat weight, ready for sailing, but with no sails or security gear, shall be no less than 79 kg. For the compass, follow the
same procedure as for §20.1
Any additional amending weights to obtain the minimum prescribed at §20.3 shall not exceed 2,5 kg. They shall be added up to
the amending weights defined at §20.2 and shall be placed in the same container.
30.
1.
2.
3.
4.
CENTERBOARD
It shall be made by an authorized manufacturer (see annex “Fabricants Agréés”).
Wood must be covered only with clear varnish.
À loop of rope at least 8 mm in diameter, shall be fixed to the upper part of the centerboard through its two holes.
It shall not protrude from the hull more than 750 mm.
40.
1.
2.
3.
RUDDER BLADE
It shall be made by an authorized manufacturer (see annex “Fabricants Agréés”).
Wood must be covered only with clear varnish.
During races it shall always be kept in the lowest position.
50.
1.
RUDDER STOCK
It shall be made by an authorized manufacturer (see annex “Fabricants Agréés”).
60.
1.
2.
TILLER
It shall be made by an authorized manufacturer (see annex “Fabricants Agréés”).
À telescopic tiller extension shall not be allowed.
70.
1.
2.
3.
MAST - BOOM - SPINNAKER POLE - FITTINGS
They shall be made by an authorized manufacturer.
Positon and reference of fittings shall conform to the plans (see annex “Jauge : Accastillage Imposé”).
The spinnaker uphaul system, the forestay with elastic system, the spinnaker halyard system, the genoa tensioner shall conform to
the plans (see annex “Jauge : systèmes”).
The spinnaker pole shall have a total maximum length of 1 450 mm and shall float.
When sailing, the mainsail shall be kept under the painted black measurement mark at the mast top and inside of the stay on
the mast side of the painted black measurement mark on the boom outer end. The lower edge of the mast mark shall be at
a maximum distance of 5 110 mm from the mast step (aluminium extremity). The inside edge of the boom mark shall be at a
maximum of 1 800 mm from the aft side of the mast.
The measurement marks shall have 10 mm minimum width and be permanently painted using black colour.
Spreaders shall come from an authorized manufacturer.
Their length and angle are free.
4.
5.
6.
7.
80.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
SAILS
The sails shall be measured according to ISAF recommendations and shall comply with the following specifications :
The only mainsail, genoa and spinnaker allowed are those which come from sailmakers authorized by the EIA and the designer
(see annex “Fabricants Agréés”).
Sails shall conform to the plans (see annex “Jauge : Génois - Grand Voile - Spi”).
No alteration in shape is allowed.
The two lower battens of the mainsail shall be permanently stitched up inside there batten pockets.
National initials and registration numbers shall be displayed on the mainsail and genoa as shown on the plans (see annex “Jauge :
immatriculation des voiles”).
Two sail sets per racing event are authorized in order to manage their usage.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 67 -
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Jauge (suite)
INTERNATIONAL ASSOCIATION
90.
1.
2.
ÉCOUTES – BOUTS DE RÉGLAGE – DRISSES – CÂBLES
Les diamètre, texture et longueur des bouts, garcettes, écoutes ou drisses sont libres.
La longueur des câbles équipant le mât est libre.
100.
1.
2.
SANGLES DE RAPPEL
Elles sont réalisées en textile.
Un bout les relie au caisson arrière de manière à pouvoir ajuster leur longueur.
110.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
ÉLÉMENTS DE SÉCURITÉ OBLIGATOIRES
Un bout pour le remorquage d’un diamètre minimum de 6 mm, flottant, d’une longueur minimum de 10 m et attaché au mât.
Un gilet de sauvetage, correctement ajusté, porté par chaque coureur depuis le départ de terre jusqu’au retour à terre.
Un bout de diamètre 4 mm tel que fourni et disposé par le constructeur empêchant le gouvernail de sortir des fémelots.
L’ensemble : stick – barre – tête de safran – lame de safran, doit flotter.
Le dispositif de blocage du safran en position basse, efficient.
Le système d’étai tel que décrit par le schéma (Voir Annexe « Jauge : systèmes »).
Un bout pour éviter à la dérive de sortir du puits de dérive en cas de retournement complet du bateau.
Un crochet de trapèze largable sous charge équipant la ceinture de trapèze.
120.
1.
21.
22.
ÉQUIPEMENTS SUPPLÉMENTAIRES AUTORISÉS
Un autovideur de type « Mini-Elvström », à l’emplacement indiqué par le plan, excepté pour les bateaux livrés en 93 et
antérieurement pour lesquels l’autovideur est situé à l’avant du cockpit barreur.
Des trappes de visite dans le cockpit. Elles ne peuvent être posées ni sur les ponts avant et arrière, ni sur les plats-bords.
Des lèvres de puits de dérive fixées sur la coque uniquement par collage.
Peinture antidérapante sur les parties des listons prévues pour améliorer l’adhérence des pieds de l’équipier.
Une pantoire pour l’écoute de GV réalisée uniquement en bout et fixée aux deux pontets prévus à cet effet (voir annexe « Jauge –
Accastillage imposé », vue de dessus du pont).
Une pantoire complémentaire réalisée en dédoublant l’extrémité fixe de l’écoute de grand-voile et fixée aux mêmes pontets définis
en 120.5.
Une poulie simple (réf. HA4178) en complément pour doubler la démultiplication du hale-bas.
Des axes « rapides » de lattes ridoirs.
Tout type de taquet coinceur pour l’écoute de génois.
Des cales sous les taquets de génois pour les régler en hauteur.
Tout type de tourelle avec poulie winch pour l’écoute de grand-voile (tourelles conseillées: Harken haute, Viadana, Northfix haute, RWO).
Une cale d’une hauteur maximum d’1,5 cm sous la tourelle de grand-voile afin qu’elle puisse tourner librement.
Des nœuds et/ou des boules enfilées sur les écoutes de spi pour maintenir le tangon en position pour le largue.
Une girouette.
Un compas (compas électroniques exceptés).
Une garcette autour du mât pour maintenir le point d’amure de la grand-voile.
Une estrope en corde reliant la bôme au palan de hale-bas.
Une pochette fixée uniquement par velcro sur la partie verticale avant tribord du cockpit équipier pour le rangement du bout de
remorquage, des drisses…
Tout élastique pour améliorer le fonctionnement des systèmes autorisés, y compris des anneaux pour rattraper le mou de la drisse
de spi dans le cockpit.
Adhésif et/ou mylar pour combler l’espace entre le pont et le tube d’avaleur afin de protéger le spinnaker. Ce dispositif ne doit pas
empiéter sur la partie horizontale du pont.
Arrondir les arêtes inférieures des listons à l’aplomb de l’avaleur afin de faciliter et sécuriser la rentrée du spinnaker.
Il est autorisé d’adapter sur les bateaux anciens les évolutions des nouveaux modèles.
130.
1.
2.
DÉCORATION
Les couleurs de la coque et du pont sont libres.
Toute décoration est autorisée sauf sur GV et génois pour laquelle l’autorisation de l’EIA est nécessaire.
140.
1.
2.
3.
PRÉSENTATION DU BATEAU AUX OPÉRATIONS DE JAUGE
Respecter les ordres de passage devant le Jaugeur définis par l’organisation de l’épreuve.
Présenter l’original du Certificat de Conformité du bateau.
Présenter le bateau et ses accessoires parfaitement secs.
150.
CONDITIONS DE PARTICIPATION AUX ÉPREUVES DU CALENDRIER FÉDÉRAL
Pour participer à toute épreuve prévue par une autorité internationale ou nationale, chaque participant devra :
Avoir 15 ans au plus dans l’année de l’épreuve.
Être en possession de sa licence fédérale validée médicalement.
Être en possession du timbre coureur annuel de son Association Nationale.
Être en possession de l’original du Certificat de Conformité du bateau.
Avoir le sticker de L’Équipe International Association (rouge et rond) comportant le numéro d’identification de la coque, collé sur la
face arrière-tribord du cockpit barreur (cf. Guide, page « Immatriculations »).
Utiliser des voiles munies de la vignette « L’Équipe Sails Laser Cut » fixée dans le renfort du point d’amure (voir annexe « Jauge :
Génois – Grand-voile – Spi »).
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
L’ÉQUIPE INTERNATIONAL ASSOCIATION
Marc LAURENT – Architecte
Le 10 novembre 2008
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 68 -
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Measurement rules (suite)
INTERNATIONAL ASSOCIATION
90.
1.
2.
SHEETS - TRIMMING SHEETS - HALYARDS - CABLES
Diameter, texture and length of sheets, trimming sheets and halyards are free.
The length of mast cables is free.
100.
1.
2.
TOE STRAPS
They shall be made of fabric.
They shall be fastened to the transom with a rope in order to adjust their length.
110.
1.
2.
3.
COMPULSORY SECURUTY ITEMS
À floating towing line, 6 mm minimum in diameter and 10 m minimum in length, shall be tied to the mast.
Buoyancy aids shall be properly worn by each competitor from leaving shore up to landing.
À loop of rope at least 4 mm in diameter, as supplied and fixed by manufacturer, shall be fixed to avoid rudder becoming unthreaded from
gudgeons.
The whole part : tiller extension - tiller - stock and rudder blade shall float.
The efficient system to block the rudder in the lowest position.
The forestay system as described by diagram (see annex “Jauge : systèmes”).
À rope to avoid centerboard unthreading from its case when boat completely capsized.
À release hook under load on the trapeze harness.
4.
5.
6.
7.
8.
120.
1.
21.
22.
OPTIONS AND SUPPLEMENTARY AUTHORISED EQUIPMENT
À "Mini-Elvstrom" bailer placed as indicated on plan (except for boats delivered 1993 or earlier for which the bailer is placed forward into the helmsman cockpit).
Inspection hatches in the cockpit. They shall not be placed on the fore or aft deck nor on the side decks.
Centerboard case outside gaskets fixed to the hull only by means of glue.
Anti-skid coating on those parts of the gunwale that are already furnished to improve the crew’s feet grip.
À side mounting system to centre mainsheet, only made out of rope, and fixed in the cockpit on the two fairleads provided for this
purpose (see annex "Jauge : Accastillage Imposé").
An additional side mounting system, made by splitting in two the fixed end of the mainsheet.
À simple block (réf. HA4178) to double the kiking strap tackle.
Fast adjustable pins for the shroud plates.
All kinds of cam cleats for the genoa sheet.
Support wedges under the genoa cleats in order to regulate its height.
All kinds of mainsheet swiveling cleats and ratchet blocks (suggested high Harken, Viadana, high Northfix, RWO).
À wedge of a maximum height of 15 mm placed under the mainsheet swiveling cleat, to make it revolve loosely.
Knots and/or stopper knobs, passed through the spinnaker sheets are allowed to keep the spinnaker pole in reaching position.
À mast top wind indicator.
À compass (electronic compasses not allowed).
À string around the mast to fix the mainsail tack.
À rope end to link the boom to the kicking strap tackle.
A bag, fastened only by means of a Velcro strap, on the starboard side of the cockpit fore bulkhead to store the towing line,
halyards, etc.
All kinds of elastic string to improve functioning of authorized systems, including rings to recover the spinnaker halyard slack.
In order to protect the spinnaker, sticking tape and/or Mylar to block the gap between the fore deck and the spinnaker trumpet.
This device shall not go over the fore deck top.
Making the bottom edge of the gunwale at the spinnaker trumpet in order to make the spinnaker furling easier and safer.
On older boats, upgrading to the new models evolution is allowed.
130.
1.
2.
DECORATIONS
Deck and hull colours are free.
Any decorations are allowed but on the mainsail and genoa for which the EIA authorization is necessary.
140.
1.
2.
3.
BOAT PRESENTATION FOR MEASUREMENT CONTROL
Turns of boat submission to Measurement Controllers, as set up by the event organizers, shall be respected.
The original Conformity Certificate shall be submitted.
The boat and its accessories shall be submitted perfectly dry.
150.
CONDITIONS TO TAKE PART IN SAILING EVENTS
To take part in any event planned by the International or National Authorities every competitor shall be :
No more than 15 years old in the year of the event.
In possession of the national sailing license with medical validation.
In possession of the National Association stamp for the current year.
In possession of the original boat Conformity Certificate.
In possession of the International Association sticker (red and round) showing the hull identification number, stuck on the starboard
side of the helmsman cockpit aft bulkhead (see Class Rules “Immatriculation”).
Every competitor shall only use sails provided with the "L’Équipe Sails Laser Cut" sticker enclosed in their sail reinforcement tack
(see annex : “Jauge : Génois - Grand Voile - Spi”).
2
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
1.
2.
3.
4
5.
6.
L’ÉQUIPE INTERNATIONAL ASSOCIATION
Marc LAURENT – Architecte
10 November 2008
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 69 -
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Crochet de trapèze largable sous charge
INTERNATIONAL ASSOCIATION
La Classe L’Équipe a pris la décision, lors de l’assemblée
générale de L’EIA à Murcia, de devancer celle de l’ISAF et
d’imposer un crochet de trapèze largable sous charge dès
le 1er janvier 2008.
Ce dispositif permet de se décrocher rapidement, d’un
geste simple, voire d’un geste instinctif, lors de tout problème
survenant le plus souvent à l’issue d’un chavirage. Il arrive
que l’équipier reste accroché à son trapèze alors que le
bateau s’est retourné complètement. Dans cette position,
il est difficile de garder la tête hors de l’eau car le câble de
trapèze tire vers le bas et le gilet de sécurité empêche de
plonger pour se décrocher. Les crochets largables que nous
conseillons : Wichard et RWO, permettent de se décrocher
facilement et sous charge. Ils peuvent se monter sur les
ceintures existantes moyennant quelques aménagements
des attaches des sangles ou bretelles.
RWO
Ceinture de trapèze de chez « Nénuphar »
intégrant le crochet Wichard
WICHARD
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 70 -
Guide 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Jauge : évolution des bateaux depuis 2007
INTERNATIONAL ASSOCIATION
(effectuée sur les bateaux livrés depuis 2007 et autorisée sur les bateaux anciens)
AMÉNAGEMENT DU MÂT
POUR
L’UTILISATION DU GRAND SPI
AMÉNAGEMENT DU MAT
Position de la poulie supérieure
de drisse de spi
Le grand
spiL'UTILISATION
est hissé plus haut
sur le mât
et requiert un tangon plus bas.
POUR
DU GRAND
SPI
Il est donc nécessaire :
Le grand spi
est poulie
hissé plus
sur le
mât et requiert
tangon
- d’implanter
une
dehaut
drisse
encastrée
plusun
haut
; plus bas.
Il est donc nécessaire :
- d’ajouter un 2e anneau de tangon plus bas que le 1er.
- d'implanter une poulie de drisse encastrée plus haut,
Pour conserver
possibilité
petit
- d'ajouter unla2ème
anneaud’utiliser
de tangon le
plus
bas spi,
que le 1er.
il estPour
nécessaire
poser und'utiliser
pontetleen
lieu
conserverde
la possibilité
petit
spi,
il est de
nécessaire
de poser
un pontet
en lieu
et place
l’ancienne
poulie
encastrée.
et place
l'ancienne
poulie
Y passer
la de
drisse
sortant
deencastrée.
la nouvelle poulie.
Y passer la drisse sortant de la nouvelle poulie.
POULIES DE GRAND VOILE
Afin que le palan de GV gagne en efficacité,
les deux poulies de GV sont plus proches
l’une de l’autre.
Sur les bômes déjà en circulation, faire
tourner les deux pontets de 180° autour
de leurs extrémités voisines.
Ancienne
position
Pontet facultatif pour
utilisation du petit spi.
Réf. Sea Sure 25-12
FRA
ARF
2700
Position du 2ème
anneau de tangon
Nouvelle
position
Réf. anneau
HA 4332 ou
Viadana 53.08
1030+-5
Bôme vue de dessous
POULIE DE PANTOIRE
Références autorisées :
HA 2030 ou HA 4380P
AMÉNAGEMENT OPTIONNEL DU BATEAU
POUR L’UTILISATION DU GRAND SPI
Joint de collage
de l’avaleur de spi
4060 max
3810 max
NB : NB
les: mâts
livrés
présentrestent
restent
les mâts
livrésjusqu’à
jusqu'à présent
conformes
à
la
jauge.
conformes à la jauge.
Les nouveaux
bateaux
Les nouveaux
bateaux posséderont
possèderont toutes
les les
adaptations
nécessaires
à l’utilisation
toutes
adaptations
nécessaires
du
nouveau
gréement.
à l’utilisation du nouveau
gréement.
Réf. HA15
ou ancienne poulie
JAUGE
Clamcleat à fixer sur le pont
Réf. CL211 MK2
Trou à pratiquer pour ouvrir
l’avaleur dans le cockpit
L’utilisation de deux points de drisse sur le grand spi s’avérant finalement
aussi opérationnel qu’un seul, le perçage du cockpit ne s’avère plus indispensable.
Préciser à la commande du spi que vous souhaitez un seul point de drisse.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 71 -
Poulie supérieure de drisse de spi
JAUGE
1. Référence poulie : HA 15.
Poulie supérieure de drisse de spi
2. Position1.: 4Référence
060 max.
de l’extrémité
aluminium du
poulie
: HA 15.
pied de 2.mât.
Position : 4060 max. de
3. Pontet facultatif
remplaçant
l’ancienne
poulie :
l'extrémité
aluminium du
pied de mât.
3. Pontet
facultatif
- Référence
: Sea
Shureremplaçant
25-12 l'ancienne poulie :
: Sea
25-12 aluminium
- Position :- Référence
3 810 max.
deShure
l’extrémité
- Position
du pied de
mât. : 3810 max. de l'extrémité aluminium
du pied de mât.
Deuxième
anneau
de tangon
(obligatoire)
Deuxième
anneau
de tangon
(obligatoire)
1. Référence : HA 4332 ou Viadana 53.08
1. Référence : HA 4332 ou
Viadana 53.08
2. Position : 1030+- 5 mm de l'extrémité aluminium
2. Position : 1du030
±
5
mm
de
l’extrémité aluminium
pied de mât.
du pied de mât.
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Jauge : systèmes
INTERNATIONAL ASSOCIATION
(Modifications de l’année signalées par une barre dans la marge)
Règle de jauge 70.3 : les systèmes de
balancine de tangon, d’étai, de drisse de
spi et d’étarquage de génois, doivent
être conformes à ces schémas.
Le signe « O » accolé à une référence
signifie que la pièce est imposée et que
seule sa référence est recommandée.
Pontet
Nœuds
Attaches rapides
HA 75
Nœud
Bout de préétiré
Ø 4 mm
Ecubier
Boule
HA 222
Balancine
Le réglage de la hauteur du tangon
sur la balancine s’effectue grâce à
2 taquets sifflet sur le tangon et des
nœuds effectués sur la balancine.
Sandow
Drisse de spi et Palan
d’étarquage du génois
Circuit de la drisse
de spi
Palan
2 brins
Palan
3 brins
ÉTAI
Cable
Ø 2 mm
Étai
Boule
HA 222
La longueur maximum de l’étai est
atteinte lorsque la boule se trouvant
dans l’avaleur vient en butée avec le
pontet du tube d’avaleur.
Dans cette position, le mât ne doit
pas pouvoir sortir de l’étambrai.
Nœud
Sandow
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 72 -
Guide officiel 2009
Pontet
Bout de préétiré
Ø 4 mm
Boule
HA 222
RÈGLES DE CLASSE
Class
Jauge : immatriculation des voiles (suite)
INTERNATIONAL ASSOCIATION
GRÉEMENT « evolution »
10. STYLE
1. Type « arabe ».
IMPORTANT
Les lettres de nationalité ne sont obligatoires que lors d’épreuves internationales.
20. COULEURS
1. Numéros : rouge.
2. Lettres de nationalité : bleu foncé.
30. DIMENSIONS
1. Hauteur : 300 ±10 mm.
2. Epaisseur : 45 mm minimum.
3. Espace entre 2 caractères : 60 mm minmum.
40. POSITIONS
1. Conformes au schéma.
2. Parallèles aux 2 lattes basses.
3. Caractères babord à 50 ±10 mm au dessus
du bord supérieur du gousset de latte.
4. Caractères tribord à 50 ±10 mm
au-dessus des caractères babord.
5. À 100 ±10 mm de la chute de la voile.
50+-10
FRA
270 0
50+-10
50+-10
0
15
50+-10
100+-10
300+-10
Avec cette grand voile, le génois
ne porte pas de lettres de nationalité.
Les équipages féminins doivent arborer un
losange rouge dans le haut de la grand
voile, entre la 1re et 2e latte.
Conception Marc LAURENT
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
GRAND VOILE FACE TRIBORD
- 73 -
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Jauge : Génois – Grand-voile – Spi
INTERNATIONAL ASSOCIATION
(Modifications de l’année signalées par une barre dans la marge)
GRÉEMENT « evolution »
JAUGE
Mediane: 4200 m
ax
450 max
Chute : 3760 max
Les mesures s’effectuent selon les
recommandations de l’ISAF (ERS),
voiles à plat, sans tension du tissu.
largeur à 50 % :
2460 max
Vignette
"L'Equipe Sails Laser Cut"
FRA
ARF
1/2
chute
e
dur
Bor
1400 max
2700
50
: 22
x
ma
445
0m
ax
Le génois doit pouvoir
être étarqué et bordé
correctement sur le
bateau. Il est fourni
avec une fenêtre de
dimensions et de
position déterminées
Vignette
"L'Equipe Sails
Laser Cut"
Crochet inox
Wichard
Ref. 2486
Sangle
Crochet bronze Wichard
Ref. 72486
Vignette
"L'Equipe Sails
Laser Cut"
Mesures en mm
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 74 -
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Jauge : Accastillage imposé 2009
INTERNATIONAL ASSOCIATION
(Modifications de l’année signalées par une barre dans la marge)
Bille
HA 222
La position et la référence des pièces
d’accastillage doivent être conformes à
celles indiquées sur ce plan.
(Cf. Jauge – article 70.2)
Bille
HA 222
Bille
HA 222
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Guide officiel 2009
Pontets
HA 4388
Bague
trou tangon
HA 739
Poulie à crochet
HA 4178 E
- 75 -
Poulie
HA 4178
Clam Cleat
HA 5211 MK2
(fixée sur pontet
ou sur pantoire)
Pontet
HA 4073 (optionnel)
Bailer
Mini-Elvstrom
Poulie GV
HA 4380P ou HA 2030
Tourelle
Réf. libre
Bouchon de nable
HA 323
Fémelots
HA 420
Trappe
HA 537
Taquets coinceurs
Réf. libre
Platine de
génois
Pochette
fixée par
velcro
Attaches rapides
HA 75
ETAI
BALANCINE
Le signe
accolé à une référence signifie que la pièce est imposée et que seule
sa référence est recommandée.
RÈGLES DE CLASSE
Class
Jauge : Accastillage imposé 2009
INTERNATIONAL ASSOCIATION
(Modifications de l’année signalées par une barre dans la marge)
Pontet fil
RWO 2797
La position et la référence des
pièces d’accastillage doivent être
conformes à celles indiquées sur
ce plan. (Cf. Jauge – article 70.2)
Cad?nes Lattes ridoirs
HA 4371 HA 4372
Compas conseillé :
« SILVA 85 Regatta ».
Emplacement conseillé : vissé sur
le pont, 25 cm en avant du fond de
l’étambrai.
Les constructeurs appliquent les
modifications de Jauge à la production dans le courant de l’année.
Les utilisateurs peuvent apporter ces modifications sur leurs
bateaux.
Bout de sécurité
du safran
Filoir
HA 182
Bailer
Mini Elvström
Anneau
HA 356
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 76 -
Bille
HA 122 (optionnel)
Fixation sangle
HA 4099
Filoir
HA 182
(Fixation pantoire)
Filoir
HA 4152
Filoir
HA 4152
Clam Cleat
CL 222
cale CL 802
Filoir
HA 4152
Clam Cleat
CL 211 MK2
Poulie
HA 4178
Filoir
HA 153
Poulie
HA 4093
Clam Cleat
CL 222
cale CL 802
Crochet spi
HA 435
Ecubier
HA 4039
Clam Cleat
HA 5211 MK2
Le signe
accolé à une référence
signifie que la pièce est imposée et
que seule sa référence est recommandée.
ACCASTILLAGE GRÉEMENT
Désignation
BÔME
Poulie de GV
Bride hale-bas
Taquet tubulaire
HALE-BAS
Poulie simple
Poulie double
Poulie coinceuse
à crochet
TANGON
Embouts
Taquet sifflet
TRAPEZE
Clam Cleat
Anneau et poulie
HAUBAN
Latte ridoir
Guide officiel 2009
Nb Réf.
2
1
1
HA 2030
HA 4203
HA 4146
1
1
1
HA 4178
HA 4778
HA 4165E
2
2
AG Plus
Sea Sure16-21
2
2
CL 253
HA 4161 LZ
2
HA 4372
RÈGLES DE CLASSE
Class
Publicité
INTERNATIONAL ASSOCIATION
toute épreuve, L’Équipe peut porter de la
D urant
publicité selon le code de publicité édicté par la
Fédération Internationale de voile: l’ISAF, les prescriptions
de L’Équipe International Association et de la Fédération du
pays concerné.
Pour les pays dont la Fédération
a choisi la catégorie de publicité C,
le dessin ci-contre en définit les
limites.
Elle comprend les publicités
autorisées en catégorie A complétées des publicités individuelles
autorisées sur la coque, les espars
et les voiles (cf. plan ci-contre et
l’article 20 du règlement ISAF).
L’EIA se réserve le droit d’utiliser
toutes les surfaces autorisées en
catégorie C pour les épreuves internationales qu’elle organise.
FRA
ARF
2700
Limite pub = partie
inférieure du
gousset de latte
1900 max
à partir du
pied de mât
Publicité parallèle
à la latte basse
L'EIA
Voilier
150 x 150
925 max
925 max
L'EIA
Coureurs: publicité individuelle sur vêtements et
équipement personnel
sans restriction.
Constructeur
150 x 150
Limite max = cadènes de hauban
800 max
Organisateur
d'épreuve
970 max
Idem sur le côté babord de la coque
Pas de limitation du nombre d'annonceurs
Surfaces autorisées pour la publicité individuelle
Mesures en mm
Surfaces autorisées aux organisateurs d'épreuve
Surfaces réservées à l'Association Internationale : L'EIA,
ou aux associations nationales après autorisation de L'EIA
PUBLICITÉS AUTORISÉES EN CATÉGORIE A
• Les marques des fabricants sur les vêtements et les équipements personnels et toute publicité individuelle.
• Les marques de fabrique, de la coque, des espars, des équipements doivent s’inscrire dans un carré de 15 x 15 cm.
• La marque de la voilerie, carré de 15 x 15 cm de chaque côté de chaque voile et contenue dans un secteur de
cercle, de 30 cm de rayon centré sur le point d’amure.
• La publicité choisie par l’organisateur d’épreuve sur les 25 % avant de la coque et de chaque côté pour tous
les voiliers de l’épreuve.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 77 -
Guide officiel 2009
RÈGLES DE CLASSE
Class
Fabricants agréés 2009
INTERNATIONAL ASSOCIATION
COQUE
GRÉEMENT – GOUVERNAIL
2WIN – France.
12 avenue Louis Lumière – Z.I.
17184 PERIGNY CEDEX – FRANCE
✆ +39 (0)5 46 44 22 82
Fax : +39 (0)5 46 44 92 42
www.2-win.fr
[email protected]
CALVINI – Italie.
Via Matteotti, 98 – 17025 LOANO (SV) – ITALIE
✆ +39 (0)19 67 56 99
Fax : +39 (0)19 66 95 01
[email protected]
AG + SPARS
Mât – bôme – tangon – barre – tête de safran
7 rue J. B. Hubert
17300 ROCHEFORT – FRANCE
✆ +33 (0)5 46 87 20 33
Fax : +33 (0)5 46 87 32 29
www.agplus.spars.free.fr
[email protected]
Pour mémoire : Z. SPARS – Mât – bôme – tangon.
Fabricant agréé pour les bateaux livrés jusqu’au 31/12/91
POLYSIER – Espagne
Carretera AS-18, km. 19,3
CASARES s/n – PORCEYO
GIJON – ASTURIAS 33392 – ESPAGNE
✆ +34 98 574 33 57
Fax : +34 98 574 33 58
[email protected]
CORS – Pologne.
ul. lenartowicza 13c10
80-704 GDANSK – POLOGNE
✆ +48 58 306 07 38
[email protected]
ACCASTILLAGE
HOLT ALLEN – Accastillage coque, gréement.
The embankment, Putney – LONDON SW 15 1LB
GRANDE BRETAGNE
✆ +44 (0)208 70 90 44
Fax : +44 (0)208 74 36 07
www.holtallen.com
VOILES
KARY SAILS – Pologne.
Ul. Sikorskiego 65A
84200 WEJHEROWO – POLOGNE
✆ +48 58 738 96 38
Fax : +48 58 621 68 09
Cell. +48 512 254 730
www.karysails.com
[email protected]
VELERIA HANNIBAL – Italie.
Via Bagni – Case postale 110
34074 MONFALCONE (GO) – ITALIE
✆ +39 0481 412 467
Fax : +39 0481 412 547
www.veleria.com
[email protected]
TONI TIO VELAS Quantum Spain – Espagne
Narcis Mouturiol s/n – PO Box 94456
8339 Vilassar de Dalt – BARCELONE – ESPAGNE
✆ +34 9 3 753 34 11
Fax : +34 9 3 753 39 00
www.tonitio.es
[email protected]
VELAS PIRES DE LIMA – Portugal.
R.J. Vieira Moutinho, 35
ST. CRUZ DO BISPO
4450 MATOSINHOS – PORTUGAL
✆ +351 2 995 22 18
Fax : +351 2 995 22 09
NORTH SAILS – Sri Lanka.
Contact : North Sails Italy
✆ +39 0 18 53 526
Fax +39 0 18 53 50 481
www.northsails.it
[email protected]
Contact : North Sails Mediterranée
www.northsails-mediterranee.com [email protected]
✆ +33 4 92 28 25 00
Fax : +33 4 92 28 55 20
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
DÉRIVE – SAFRAN
bois verni
POLYSIER
Adresse : voir « Coque » sur cette page
2WIN
Adresse : voir « Coque » sur cette page
polyester
CALVINI
Adresse : voir « Coque » sur cette page
JPH
Rue des Franches – ZA du fief Girard
17290 LE THOU – FRANCE
✆ +33 (0)6 12 47 14 89
[email protected]
CORS
Adresse : voir « Coque » sur cette page
2WIN
Adresse : voir « Coque » sur cette page
- 78 -
Guide officiel 2009
CONSEILS TECHNIQUES
Dimensions préconisées
En grisé, les points imposés par la jauge.
ÉCOUTES
• GV
• Génois
• Spi
Ø
Longueur
Texture
8 mm
7 mm
6 mm
7,00 m
6,30 m
8,50 m
Tressé
Tressé
Tressé – Préétiré ou Kevlar
4 mm
6 mm
1,40 m
1,90 m
Tressé – Préétiré ou Kevlar
Tressé – Préétiré
4 mm
4 mm
0,70 m
0,60 m
Tressé – Préétiré
Élastique
4 mm
4 mm
6 mm
8 mm
0,70 m
0,90 m
0,50 m
0,50 m
Tressé – Préétiré
Élastique
Toroné – Préétiré
Tressé
4 mm
4 mm
4 mm
0,65 m finie – 0,77 coupée
0,70 m (2 fois)
2,20 m
0,25 m
Sangle textile (2 fois)
Tressé – Préétiré
Tressé – Préétiré ou Kevlar
Bout tressé élastique
2,5 mm
2 mm
3,44 m fini hors tout
3,39 m fini hors tout
Câble monotoron
Câble monotoron
2 mm
6 mm
5 mm
4 mm
3,00 m fini hors tout
1,70 m (2 fois)
1,50 m
2,20 m
Câble monotoron
Tressé – Préétiré
Élastique
Tressé – Préétiré
2,5 mm
2,5 mm
4,83 m fini – 5,03 coupé
3,30 m fini – 3,40 coupé
Câble extra-souple
Câble extra-souple
4 mm
4 mm
8,50 m (en continu)
13 m
Toroné ou tressé – Préétiré
Tressé – Préétiré
5 mm
4 mm
2,20 m
3,50 m
Tressé – Préétiré
Tressé – Préétiré
COQUE
• Étarquage génois
- 2 brins
- 3 brins
• Balancine
- hale bas
- élastique
• Étai
- bout
- élastique
• Cale de mât
• Poignée dérive
• Sangles de rappel
- sangle
- bout de réglage
• Pantoire de GV
• Sécurité safran
GRÉEMENT
Mât
• Hauban
• Étai
• Trapèze
- câble
- palan
- élastique
• Balancine : hale-haut
• Drisses en câble
- GV
- génois
• Drisses textile
- GV + génois
- spi
Bôme
• Étarquage bordure GV
• Hale bas
VOILE
• Latte forcée
• Lattes medium et basse
0,78 m
0,60 m maximum
DIVERS
• Cunningham GV
• Draille génois
• Bout de remorquage
6 mm
2,8 mm
6 mm
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
0,70 m
3,57 m fini – hors tout
10,00 m minimum
- 79 -
Guide 2009
Toroné – Préétiré
Câble extra-souple gainé
Tressé – Flottant
CONSEILS TECHNIQUES
Préparer son bateau
CONSEILS GÉNÉRAUX
Préparation
Un dériveur est plus souvent à terre que sur l’eau.
Aussi, faut-il soigner le type de support utilisé pour le
parquer. Préférer les mises à l’eau ou les remorques à
sangles larges épousant parfaitement la coque et répartissant les efforts. Protéger les parties métalliques du support qui pourraient entrer en contact avec la coque par
de la mousse ou de la moquette.
Pour les déplacements routiers, sangler énergiquement
la coque pour qu’elle ne bouge pas pendant le transport.
Le taud de dessus gardera l’accastillage et les bouts de
réglage en bon état ainsi que le brillant du polyester. Il est
toujours plus agréable de naviguer sur un bateau propre.
Safran et dérive : les bords d’attaque et de fuite sont
fragiles et le vernis ne résiste pas aux rayures. Protégez
les le plus souvent possible, même sur les parkings de
régate, en fabriquant des housses en tissu matelassé,
moquette ou autre. Si le vernis est abîmé, poncer puis
repasser une ou plusieurs couches de vernis en prenant
soin de poncer entre chaque couche avec un papier très
fin (600 ou 800 à l’eau).
Entretien
Après chaque sortie, en mer surtout, rincer l’ensemble du matériel utilisé, surtout les parties métalliques qui
peuvent s’oxyder rapidement. Insister sur les pops et les
parties mobiles de l’accastillage comme : réas, mâchoires
de taquets.
Sorties par gros temps
Après une sortie dans des conditions de vent fort, où
le matériel est mis à rude épreuve, effectuer une vérification générale et systématique du bateau.
– coque : vérifier la fixation de toutes les pièces d’accastillage en contrôlant le serrage des vis et des écrous,
le jeu dans les barres de flèche, l’état des sangles, l’étanchéité du bateau ;
– espars: usure des câbles (drisse de génois au niveau
du réa dans le mât – extrémité supérieure de la drisse de
GV, câbles de trapèze), jeu dans les barres de flèches, usure
des réas, protection en ruban adhésif des anneaux brisés;
– voiles : œillets et trous éventuels, dans le spi surtout ;
– dérive et safran : état des bords d’attaque et de fuite ;
– gouvernail (liaison barre/tête de safran, lame/tête
de safran, aiguillots). Éliminer les jeux. En navigation,
bloquer la lame dans la tête en vissant énergiquement
l’écrou de l’axe du safran.
Bouts
Vérifier régulièrement l’usure de tous les bouts, surtout au niveau des taquets. Les changer si nécessaire.
Coque
L’état de la coque influe sur la vitesse du bateau. Le
meilleur résultat est obtenu avec une coque lustrée et
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
brillante. Les saletés y adhèrent moins et rendent l’entretien plus facile. Les polish pour voiture ou d’entretien des
meubles à base de silicone, font l’affaire. Après la navigation ou un transport par la route, un coup de chiffon
suffira à redonner son brillant à la coque. Ne jamais
dépolir la coque avec du papier abrasif ou une éponge à
nettoyer les couverts.
Réglages
La quête: «combien as-tu de quête?» est l’une des questions le plus souvent posée à un équipage qui marche bien.
La réponse ne doit pas être prise comme une référence
absolue mais comme une information ou un élément de
comparaison. Chaque équipage, en fonction de son poids,
de son style de navigation doit trouver ses propres
réglages. On peut donner, par expérience, une fourchette
de mesures et chacun, grâce à l’entraînement et les comparatifs de vitesse avec les autres, trouvera le réglage qui lui
convient. Cette mesure évoluera durant la saison sportive,
au fur et à mesure de l’amélioration de
la technicité de l’équipage. La quête
varie ainsi entre 5m20 et 5m30 (cf.
m‰t
pages suivantes).
4,11m
Gréement
étarqué
Décamètre
hissé avec
la drisse
de GV
Lecture de
la quête
Mesure de la quête
Mise en place de la grand-voile
• Vérifier que la marque de jauge en tête de mât se
situe bien à 5 110 mm maximum du pied de mât (cf. Jauge,
règle 70.5). Régler la hauteur de la drisse de grand-voile
sur la crémaillère de façon à ce que la têtière de la GV soit
toujours en dessous du bord inférieur de cette marque.
- 80 -
Guide 2009
CONSEILS TECHNIQUES
Préparer son bateau (suite)
• Vérifier que la marque de jauge à l’extrémité arrière de
la bôme se situe bien à 1800 mm maximum de la face arrière
du mât. Votre GV devra rester en deçà de cette marque.
• Amurage: on observe très souvent un pli partant de l’extrémité inférieure de la ralingue du mât en direction du point
d’écoute de la voile. Pour l’éliminer, rapprocher l’œillet de
point d’amure vers le mât et le maintenir dans cette position
par une garcette passant dans l’œillet et ceinturant le mât.
Le cunningham gagnera à être démultiplié. Dans le
vent fort, tous les plis apparaissant sur l’attaque de la GV
doivent être résorbés. Plus le vent monte, plus la tension
du cunningham doit être forte.
☞
Lattes de grand-voile
• La 3e latte forcée doit avoir le cintre
maximum à 30 ou 40 % vers l’avant.
• Les lattes médiane et basse doivent impérativement être très assouplies sur leur quart
avant, de manière à ne pas faire casser la voile
à leur extrémité. Les poncer pour les rendre
plus souples.
Pour affiner votre conduite au près, placer sur votre génois
2 pénons de 15 cm de long à environ 15 cm de l’attaque. Le
penon le plus bas doit se trouver à environ 80 cm au-dessus
du pont afin qu’il soit dans votre champ de vision lorsque
vous regardez l’horizon.
Tourelle de grand-voile
La hauteur du taquet coinceur doit être réglée avec soin.
De ce réglage dépend la facilité de choquer la grand-voile,
notamment dans la forte
brise. Lorsque l’on borde
avec l’écoute effleurant le
caisson, elle doit juste mordre
dans le taquet. Bien serrer
l’écrou de l’axe pour bloquer la tourelle dans cette position.
Elle peut être surélevée afin de passer au-dessus des
pontets de drisse de spi.
Puits de dérive
Les dérives sabres sont
très difficiles à maintenir
en bon état. Pour éviter
d’abîmer les bords d’attaque et de fuite lors des
rentrées et sorties de la
dérive, coller sur toute la hauteur du puits une bande de
caoutchouc de 3 mm d’épaisseur environ, sur chacune de
ses extrémités. Un boyau de vélo convient parfaitement.
Lèvres de dérive
Utiliser du tissu caoutchouté
Zodiac ou du mylar. Le coller avec
de la colle PVC en ayant au préala➛
ble nettoyé la partie de la coque à
➛
encoller avec de l’acétone. Coller le
rectangle de tissu et seulement ensuite, pratiquer une fente
Latte forcée
Lattes
à l’aide d’un cutter, au milieu de l’ouverture du puits de
(la + haute)
basses
Pantoire
dérive. Laisser une largeur de
Si vous commencez à régater, il est très avantageux 5 mm sans colle de chaque
d’installer une pancôté de l’ouverture du puits
toire d’écoute de
pour permettre au tissu d’épougrand-voile. Elle doit
ser la dérive avec un congé
être réalisée uniqueplutôt qu’avec un angle vif.
ment en bout (voir la
jauge). Ses ancrages
Vide-vite
sont constitués par les
C’est une pièce fragile. Pour cette raison, il est disposé
deux filoirs HA 182,
tout à l’arrière du cockpit. Bien vérifier son étanchéité en
situés à l’arrière du
position fermée. En position basse, il arrive qu’il y ait trop
double fond de l’équide jeu entre le vide-vite et la coque. Il se relève alors sous
pier, à l’aplomb du caisson. En étant astucieux, des systèmes la pression de l’eau. Il suffit d’écarter les joues avec 2
de nœuds et de boucles (par exemple) la rendront réglable pinces afin qu’il reste bloqué. Naviguer avec le cockpit
de manière à s’adapter à la hauteur de la bôme qui varie en plein d’eau nuit à la performance.
fonction de la valeur de la quête (inclinaison) du mât.
Bouts
Penons
Il est nécessaire d’ajuster la longueur des bouts de
Pour régler votre grand-voile plus précisément dans réglage. En fonction de leurs modes de blocage, il faut
le petit temps surtout, placer un ruban de tissu à spi de également choisir judicieusement leur diamètre et leur tex30 cm de long en extrémité de latte forcée.
ture. Choisir de préférence du toroné préétiré pour les
☞
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 81 -
Guide 2009
CONSEILS TECHNIQUES
Préparer son bateau (suite)
Clam Cleat et du préétiré tressé pour les taquets coinceurs
(cf. Conseils techniques : Dimensions préconisées).
Drisse de spi
La drisse servant à affaler le spi doit se trouver, entre les deux pastilles, à l’intérieur du
spi. Avant de plonger dans l’avaleur elle ressort sur sa face extérieure et permet ainsi à
la bavette du spi de rentrer plus sûrement
dans l’avaleur. Pour plus de facilité pour
hisser et affaler, vous pouvez passer la
drisse dans un anneau plastique relié à un
élastique attaché à l’arrière du cockpit barreur qui reprendra le mou.
Il est également
judicieux d’utiliser un
élastique afin de la
maintenir dans la position souhaitée, au près
comme sur les allures
portantes. Cet élastique
est attaché sur la poignée de la dérive.
Taquets coinceurs de foc
Leur hauteur peut
devoir être ajustée sur la
potence par des cales.
Le bon réglage est
obtenu lorsque l’équipier,
au trapèze, peut border et
surtout choquer, sans
avoir à se remonter.
Estrope de hale-bas
Réalisée en bout, elle permet de
réduire la longueur du bout du palan
et de mieux dégager le passage pour
l’équipier.
Il est autorisé d’ajouter une poulie
simple (HA 4178) afin de doubler la
démultiplication du palan.
Barre – Safran
Il est indispensable d’éliminer complètement le jeu
entre la barre et la tête de
safran, ainsi qu’entre le safran et
la tête de safran. La précision de
conduite en dépend directement et donc votre chance de
ne pas chavirer, spécialement
dans la forte brise, durant les
bords de largue ou de vent
arrière. C’est un impératif !
Comblez surtout le jeu entre
le bord d’attaque du safran et
les joues inférieures de la tête de safran en collant des
cales de plastique sur ces joues.
Une fois quitté le rivage, bloquer la lame de safran
dans la tête en vissant l’écrou de l’axe à fond.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
Contrôle de la dérive
Dans les « Éléments
de sécurité », la Jauge
impose un bout pour
éviter à la dérive de
sortir de son puits en
cas de retournement
complet du bateau.
Contrôle des bras de spi
Lors d’un empannage avec le bord suivant à effectuer
au largue, le bras au vent doit être le plus vite possible
réglé de manière à placer le tangon proche de l’étai. Cette
manœuvre coûte énormément de temps et d’efforts. Pour
y palier, enfiler une boule sur les écoutes de spi. Sa position sur l’écoute sera déterminée
lorsqu’elle sera en butée sur le filoir
avec le tangon en bonne position.
Prenez conseil auprès de votre
entraîneur pour cette réalisation qui
requiert quelques astuces de matelotage.
Remorquage
Le bout de remorquage doit être fixé autour du mât, à
hauteur de l’étambrai. Si vous devez tirer un autre bateau,
attacher son bout dans l’anneau de votre propre bout
entourant votre mât. Utilisez le nœud de chaise qui se
défait facilement. Durant le remorquage, le génois DOIT
être roulé autour de l’étai afin d’éviter son faseyement qui
entraîne un vieillissement prématuré du tissu. La résine
imprégnant le tissu se disloque et finit par disparaître.
Périodes d’attente ou de repos
De même, les voiles ne doivent pas battre. Rouler le
génois ou le border de manière à faire porter juste le
point d’amure. Rouler le génois dans le sens inverse des
aiguilles d’une montre de manière à ne pas détoronner
l’étai. Vous pouvez également vous mettre à la cape en
bordant le génois à contre.
Blocage du safran en position basse
Pour que le galet évite à la lame de safran de pivoter,
son axe doit se trouver sous le bord supérieur de la lame
de safran.
Pour se faire, agrandir de 4 mm vers le bas la lumière
réalisée sur la tête de safran et dans laquelle coulisse
l’axe du galet. Si besoin, agrandir vers le bas l’encoche
réalisée sur la lame de safran.
- 82 -
Guide 2009
CONSEILS TECHNIQUES
Régler son bateau
RÉGLAGES
Tension d’écoute – Ouverture de chute
Si, dans un premier temps, l’écoute sert à modifier
l’angle de la voilure par rapport au vent, elle agit surtout,
dans les derniers centimètres de réglage, sur l’ouverture
ou la fermeture de la chute des voiles.
Pour le génois, deux à trois centimètres de tension
d’écoute modifient de plus de 10 cm l’ouverture de sa
chute, visible par l’équipier en observant l’écart entre la
chute et l’extrémité des barres de flèche. Après chaque
virement ou modification de l’intensité du vent, de l’état
de la mer ou de la vitesse du bateau, il est nécessaire de
régler cette tension au centimètre près.
Des repères sont indispensables comme des marques
sur les écoutes et des graduations sur la coque.
Pour la grand-voile, le phénomène est identique et
les mêmes précautions seront à prendre. 3 éléments
essentiels permettent de doser ouverture et tension de
chute : l’écoute, le hale-bas et la pantoire.
Il est impératif d’obtenir, dans une majorité de conditions, tous petits airs exceptés, le centrage de la bôme
dans l’axe du bateau. La pantoire devra donc être la plus
haute possible. Elle devra de ce fait être réglable pour
s’adapter aux différentes quêtes du mât. Il faudra jouer
ensuite sur écoute et hale-bas pour adapter l’ouverture et
la forme de la chute aux différentes conditions de vent,
de mer et de poids d’équipage.
Hervé NIVET (Entraîneur) :
Le réglage idéal et stéréotypé n’existe pas. Les
réglages d’un équipage qui fonctionne bien dans un type
de temps ne pourront pas être utilisés par un autre équipage avec la certitude qu’ils conviendront.
Cependant on peut donner des fourchettes de
réglages de quête* de mât en fonction de la force du
vent, de l’état de la mer, du poids de l’équipage, de la
technique de chacun.
Pour trouver son « bon » réglage en fonction des
conditions de navigation, il faut essayer différentes
valeurs de quêtes en agissant sur la longueur des hau-
bans (changer de trou au niveau des cadènes) puis en
navigation, faire des comparatifs de vitesse avec d’autres
bateaux. Lorsque le réglage est bon (bonne vitesse par
rapport aux autres), notez ces réglages.
La fourchette de quête que l’on rencontre va de 5,15
à 5,30 m.
Plus on bascule le mât vers l’avant, plus la mesure de
quête est grande et plus la chute du génois aura tendance
à fermer.
Plus on bascule le mât vers l’arrière, plus la mesure
de quête est petite et plus la chute du génois ouvre (la
distance têtière – point de tir du génois diminue. La taille
de la voile ne variant pas, elle vrille plus).
Ce réglage de quête se fait le plus souvent à terre
(c’est plus prudent !) en fonction de l’état de la mer et de
la force du vent. C’est un préréglage. On peut l’affiner sur
l’eau en jouant sur l’étarquage du génois, qui fait aussi
varier la quête, et sur la tension d’écoute du génois.
Les équipages relativement lourds jouent moins sur la
quête et plus sur la tension de génois et sur la tension
d’écoute, la quête étant le plus souvent aux alentours de
5,25 m. Au contraire, les équipages très légers devront
faire varier la quête de façon importante et pourront
jouer sur 3 trous au niveau des cadènes.
La distance entre l’extrémité de la barre de flèche et la
chute de génois varie de 2 à 6 cm par vent médium. S’il
y a plus de vent et de mer, on bascule le mât vers l’arrière
(5,22 à 5,15 m de quête) en lâchant un peu l’étarquage de
génois et en laissant la chute assez ouverte : de 15 à 25 cm
dans la forte brise. Le bateau accélère au lieu de gîter sur
les risées, l’étrave semble planer au-dessus des vagues.
NB : La jauge autorise l’emploi d’axes de hauban
amovibles au niveau des plaquettes à trou fixées sur les
cadènes. Ils permettent d’ajuster sur l’eau le réglage de la
longueur des haubans, donc de la quête.
* Quête : distance mesurée entre le haut du mât et la jointure
pont/tableau arrière :
1. Veillez à toujours utiliser les mêmes longueurs de manille ou le même
type de décamètre pour s’assurer de la justesse de la mesure.
2. Régler la drisse de GV sur sa crémaillère afin d’amener la mesure
« 4m11 » du décamètre alors tendu parallèlement au mât, en face du vît de
mulet (cf. schéma pages précédentes).
Championnatt de France, ENV Quiberon – Ce site a accueilli le championnat Européen 2008.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 83 -
Guide 2009
CONSEILS
Aux parents, aux entraîneurs
Choisir de faire de la voile, régater, requiert chez le
jeune, plaisir, motivation, volonté et souvent courage,
d’autant plus que nous avons affaire à des jeunes de neuf
à quinze ans.
Mais ce plaisir, ce courage, cette motivation et cette
volonté ne peuvent se construire seuls, sans base, sans
appui, d’où l’importance de la personne adulte encadrante.
Bien sûr, il y a les entraîneurs qui s’occupent de
toutes les questions sportives, mais il ne faut pas oublier
le rôle important que doivent tenir les parents, d’une
part, parce qu’ils connaissent mieux que quiconque leurs
enfants, leurs désirs, leurs limites, et d’autre part parce
qu’une équipe de voile ne peut fonctionner sans toute
une logistique que les parents doivent gérer si l’on veut
que tout se passe pour le mieux.
Pour ce faire, plusieurs points sont à régler et à respecter:
• transport des bateaux et des coureurs sur les lieux
de régate ;
• accompagnement et soutien affectif des enfants
(n’oublions pas leur âge…) ;
• respect d’une bonne hygiène de vie, tant sur le
point alimentaire, que du repos et de la scolarité ;
• respect des désirs des enfants. La pratique de la
voile doit être avant tout le choix du jeune.
Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue qu’un équipage de double concerne souvent deux familles.
L’équipage doit aussi fonctionner au niveau des adultes !
Il est important qu’un planning soit établi après avoir pris
connaissance du calendrier des régates, de manière à ce
qu’il y ait une juste répartition des tâches entre les
parents, en ce qui concerne les déplacements notamment, mais aussi une juste répartition des dépenses.
Combien de parents se plaignent d’avoir tout à gérer
seuls ! Notre but étant que nos enfants naviguent sereinement, faisons en sorte d’honorer leur démarche.
Être en double, à cet âge, n’est pas forcément chose
facile. Cela demande un effort de concentration et de tolérance. Régater des heures durant, reste, malgré les
moments de «tension», très formateur. Mais cette formation
ne trouvera sa raison d’être que si tout le monde navigue
dans le même sens du vent… et c’est pour cela que nous
attendons des parents disponibilité et respect des objectifs
de leurs enfants. N’oublions pas que c’est l’enfant qui court
et que nous devons tous faire de notre mieux pour que
cela se passe dans les meilleures conditions possibles.
L’Équipe est un formidable outil pour l’apprentissage
de la tolérance. Tempérons aussi les excès que peut
entraîner le fait d’être à deux sur un bateau et apprenons
à nos enfants qu’il n’y a pas un rôle plus important qu’un
autre à bord, élément essentiel pour que l’équipage fonctionne dans le respect de chacun.
Aidons nos jeunes coureurs à trouver leurs marques
dans ce milieu qu’ils aiment, qu’ils ont choisi. Nous en
ferons, sinon des champions, des adultes bien dans leur
tête et dans leur corps.
Dominique MORITZ
Loïc BILLON – Cadre Technique de la FFV, Conseiller Technique sur L’Équipée Bleue, met en place une formation des entraîneurs et
la pratique multi-support Optimist-l’Équipe.
L’ÉQUIPE FRANCE JEUNES
- 84 -
Guide 2009
Couv_Equipe_2009:Dessus/dessous Equipe
2/12/08
14:39
Page 3
2win fabricant français de dériveurs
et catamarans de loisirs sportifs
P 7.7
B 14.4
Pixxy
Booxy
evolution
Le p’tit sun
CS 12
Cap sud
Cap
ap Sud
L’EQUIPE
Evolution
420
470
Coyote 12
Tyka
2win
Sonic
Twincat 15
1 catamaran
en Twintex
er
Champion de France minimes 2008
Vainqueur de L’ÉQUIPÉE Bleue 2008
2e au Championnat Européen 2008
2win
12 av. Louis Lumière – 17180 PERIGNY
Tel +33 (0)5 46 44 22 82
Fax +33 (0)5 46 44 92 42
[email protected] • www.2-win.fr
Couv_Equipe_2009:Dessus/dessous Equipe
A G
+
S P A R S
G A M M E
2/12/08
C O M P L É T E
14:39
Page 4
P O U R
D É R I V E U R S ,
C A T A M A R A N S
E T
Q U I L L A R D S
FIRST CLASS 7.5
Fabricant du gréement (mât, bôme, tangon)
et du gouvernail (barre et tête de safran) de L’ÉQUIPE.
Nous vous accompagnons tout au long
de votre progression de l’Optimist aux
Séries Olympiques.
ag +spars
Notre catalogue
sur simple demande.
7, rue J.B. Hubert - 17300 Rochefort France
tél. +33 (0)5 46 87 20 33 - Fax +33 (0)5 46 87 32 29
Email : [email protected]
w w w . a g p l u s - s p a r s . c o m

Documents pareils