10e anniversaire - Accueil

Commentaires

Transcription

10e anniversaire - Accueil
L’agenda
des
événements
du
Parc
Expo
et
du
Vinci
N ° 2 0 - J u i n 2 0 1 6 - w w w.t o u r s - eve n e m e nt s . c o m
American
Tours Festival
Moteur !
Nascar et plckup trucks
réunis pour un spectacle à
grande vitesse décoiffant !
Dossier spécial
© Photo Benjamin Dubuis
Pages 4 et 5
Blues Brothers
Les hommes
en chapeau noir ont toujours
le rythme dans la peau !
© Photo Alain Hiot
Page 11
Exclu
JOHNN KAY & STEPPENWOLF :
unique date en Europe
du groupe né pour être libre
Johnny
Le rockeur amoureux
des USA sera à sa place
à l’American Tours Festival
Page 13
Rendez-vous
Le Parc Expo accueille
le 123e congrès
des Sapeurs-Pompiers
en septembre
Page 15
© Photo Benjamin Dubuis
Page 12
Tous les symboles
de la culture américaine
seront représentés
les 1er, 2 et 3 juillet
10 anniversaire
e
Dossier
en pages
7 à 13
Édito
Sommaire
Nascar Whelen Euro Series .................................
Pages 4 et 5
American Tours Festival .......................................
Pages 7 à 13
The Original Blues Brothers Band (ATF) . Page
11
JOHN KAY & STEPPENWOLF (ATF) ...................
Page 12
Johnny Hallyday (ATF) ...........................................
Page 13
Nitro Circus Live ...........................................................
Page 14
Congrès des Sapeurs-Pompiers ......................
Page 15
Valérie Lemercier .......................................................
Page 16
Renaud ...................................................................................
Page 17
Christophe Maé ..............................................................
Page 18
Agenda ....................................................................................
Page 19
Abonnez-vous
à notre newsletter
Pour recevoir chaque mois
le journal Tours Événements
et notre newsletter
par email,
flashez ce QR code
avec votre mobile :
Passionnément
vôtres
Du 1er au 3 juillet, l’American Tours Festival fêtera
son 10e anniversaire. L’American Tours Festival,
c’est une manifestation à laquelle je tiens particulièrement.
Pas seulement parce que je nourris depuis toujours
une vraie fascination pour les États-Unis,
mais parce que ce week-end un peu fou est l’exemple exact
de ce que les équipes de Tours Événements ont à cœur
de réaliser tout au long de l’année :
partager avec vous leurs passions et rejoindre les vôtres.
Lors de ses débuts, l’American Tours Festival
n’était qu’un petit rassemblement country. Il y avait
de la musique et des danses, un peu de rodéo et beaucoup
d’enthousiasme. Pourtant, dès la première édition, vous étiez
plusieurs milliers à nous rejoindre. Nous étions comblés.
Une décennie plus tard, c’est peu dire que nous le sommes
encore plus ! Nous savons que vous serez au moins 50 000
pour fêter avec nous le 10e anniversaire de l’American Tours
Festival. Vous ne serez pas déçus : nous avons concocté
un programme exceptionnel pour l’occasion,
dont les concerts de THE ORIGINAL BLUES BROTHERS BAND,
JOHN KAY & THE STEPPENWOLF et JOHNNY HALLYDAY.
Et si, comme moi, vous aimez les USA, ce sont trois week-ends
incroyables qui vous attendent. Celui de l’American Tours
Festival sera précédé par les courses du Nascar Whelen Euro
Series (du 24 au 26 juin), auxquelles nous avons ajouté pour
la première fois des compétitions de « pickups » jamais vues
en Europe. Le 9 juillet, ce seront les champions du Nitro Circus
Live qui occuperont la piste du Tours Speedway.
C’est une satisfaction extraordinaire de pouvoir partager
ses passions. C’est notre récompense.
À chaque fois que nous inventons un événement,
à chaque fois que nous tentons un pari,
vous nous aidez à le gagner, parfois au-delà de nos espérances.
Alors, avant de refermer ce magazine
jusqu’au mois de septembre, je veux vous dire,
en mon nom et en celui de nos équipes, un immense merci.
Et, bien entendu, je le dis passionnément !
Denis SCHWOK
Président du directoire de Tours Événements
Retrouvez votre journal de Tours Événements sur internet :
www.toursevenements-lejournal.com
Directeur de la publication :
Denis SCHWOK, Président du
directoire de Tours Événements
Coordonnatrice éditoriale :
Cécile ROBIN, wasabi : 06 65 62 19 84
Graphiste : Raphaële BARBAN-VERBE,
Olé : [email protected]
Régie Publicitaire
Christian POUSSARD : 06 79 27 60 31
[email protected]
Coralie VINCENT : 06 75 74 86 62
[email protected]
3
Rédaction : RédaConsult’
www.redaconsult.fr
Site internet et newsletter :
Agence BTG Communication - Tours
Impression :
Rotogaronne - 47310 Estillac
Tirage : 80 000 exemplaires
Distribution : Adrexo
Dépôt légal : à parution
Le Journal Tours Événements est édité
par la SAEM Tours Événements,
26 bd Heurteloup - 37000 Tours
Tous droits de reproduction réservés
Juin - 2016
© Photo Benjamin Dubuis
Compétition
Nascar Whelen
Euro Series
Quelques « trucks »
à connaître
Sous leurs carrosseries presque civilisées,
les voitures des Nascar Whelen Euro Series
cachent de véritables engins de compétition.
Grâce à son ovale unique en France, Tours accueille depuis leur naissance
les courses Nascar européennes. Du 24 au 26 juin, elles seront doublées par la première apparition
de « pickup trucks » de compétition.
En novembre dernier,
elles tournaient dans un stade
londonien : les voitures
des Nascar Whelen Euro Series
participaient à The Race Of
Champions, une compétition/
exhibition qui réunit tous
les ans les plus grands pilotes
du monde. Une reconnaissance
pour une discipline qui gagne
en succès d’année en année
tout en restant fidèle
à ses étapes d’origine, dont
fait partie le Tours Speedway.
Les Chevrolet et Mustang vont
donc en découdre à nouveau
du 24 au 26 juin sur l’ovale
– le seul en France – du Parc
Expo (Tours Expo). Un show
extraordinaire, doublé pour la
première fois d’une course de
« pickups », mais aussi
une vraie compétition sportive,
avec quelques grands noms
à la clef (voir page suivante)
et des pilotes
venus du monde entier.
C’est Jérôme Galpin,
bien connu dans le monde
des rallyes, qui a lancé
la discipline en Europe.
Rapidement, elle était
homologuée par la Nascar
américaine et la Fédération
Française de Sport Automobile.
Des « pickups » de 450 CV
Pour ceux qui n’auraient
pas encore assisté à la course,
rappelons que les voitures
cachent sous des apparences
presque « civiles » des
monstres à châssis tubulaire
de 450 CV pesant 1 100 kilos.
Entièrement destinées
à la compétition,
elles sont proches des GT.
Pour 2016, les carrosseries
ont évolué. L’aérodynamique
et l’agressivité y ont gagné.
La vitesse aussi, ce qui ajoute
encore au spectacle.
Un spectacle qui sera pour
Le journal - Tours événements
la première fois à Tours
accompagné d’une courseexhibition de « pickup
trucks » au mois de juin.
Des « pickups », imaginés eux
aussi par Jérôme Galpin :
« L’Xtreme Show se veut fun et
ultra-spectaculaire. » explique
le Loir-et-Chérien. « Nous avons
développé des Super Pickups
de 450 chevaux, capables
d’évoluer sur tous les terrains
et d’affronter rampes de saut
et autres virages au frein
à main. Leur comportement
est incroyable et ils vont régaler
les spectateurs par de grandes
glissades au son du V8. »
Le détail du programme sera
bientôt accessible sur le site
du Tours Speedway. Sur place,
le contact avec pilotes et
machines est réel. Les stands
des écuries sont accessibles
au public et des séances
de dédicaces sont organisées.
Une vraie convivialité
qui ajoute encore au plaisir
de participer à une manifestation unique en France.
Vendredi 24 juin : essais, à partir de 13h30
Samedi 25 juin : qualifications et courses à partir de 9h30
Dimanche 26 juin : courses à partir de 9h30
Tours Speedway du Parc Expo (Tours Expo)
Prix des places :
Pass 1 jour : 15 € (debout) et 30 € (assis) ; enfants (- 14 ans) 8 et 15 €
Pass 3 jours : 25 € (debout) et 55 € (assis) ; enfants (- 14 ans) 20 et 25 €
Billetterie sur www.toursevenements-lejournal.com/agenda
et dans les points de vente habituels. #ToursSpeedway
4
© Photo Erwin Frey
Parc Expo
Un plateau où les Lauda et Hunt se
retrouvent sous la même bannière, au milieu
de pilotes venus du monde entier.
Lauda et Hunt
Histoire de famille sur le Tours Speedway,
les fils de Nicky et de James sont équipiers.
Mais la concurrence est rude.
Dans les années 70,
une rivalité sans merci tenait
en haleine les amateurs
de course automobile.
Sur les circuits de Formule 1,
Nicky Lauda et James Hunt
se disputaient le titre mondial.
Lauda et Hunt s’estimaient
mais ne s’aimaient guère.
C’est dans un esprit complètement différent que les noms
de Lauda et de Hunt
se retrouveront à l’affiche de
l’épreuve tourangelle des Nascar
Whelen Euro Series. Les fils
des deux champions du monde,
Mathias Lauda et Freddie Hunt,
participeront à la compétition
(le premier en Élite 1, le second
en Élite 2 puisque c’est
sa première saison dans la
discipline) mais… dans la même
écurie ! Ils se partageront
la Chevrolet du DF1-Racing.
Les Nascar Whelen Euro Series
ont l’habitude des noms célèbres : l’an passé, Eddie Cheever,
fils de l’ancien vainqueur
de l’Indy 500 et pilote de F1,
a obtenu des résultats
suffisants pour être invité
à courir aux États-Unis en 2016.
Une femme en piste
Mathias Lauda avait inscrit
le Tours Speedway à son palmarès dès 2014, sous la pluie.
Cette saison, il se bat avec
quelques petits jeunes
5
qui en veulent. À la date où
nous écrivons, Stienes Longin,
vainqueur à Tours en 2015
et « rookie » de l’année, a fait
des débuts tonitruants à Valence
avec deux victoires en quatre
courses. Alon Day, autre jeune
loup, montre les dents après
avoir gagné en 2015 le « Junior
Jerome Sarran Trophy ».
Les vieux routiers sont aussi
bien présents, comme Anthony
Kumpen, champion en 2014,
qui fit ses débuts à Daytona,
en Nascar Xfinity Series,
il y a un an et qui a déjà
remporté une course
depuis le début de la saison.
Plusieurs français sont en lice.
Frédéric Gabillon a gagné
sa première course en 2013 à
Tours. Il est coéquipier de Didier
et Hugo Bec (le père et le fils)
chez RDV. Autre membre
du team, Ulysse Delsaux
n’a que 17 ans ! Toujours chez
les tricolores, Thomas Ferrando
a plusieurs victoires à son actif
et pas mal de pole positions.
Ils ne sont pas les seuls
à viser le podium. En revanche,
Gabriela Prado, la Brésilienne,
est l’unique femme à s’aligner.
Elle courra en Élite 2.
Quant à Freddie Hunt,
il a atteint la deuxième place
du podium lors de sa première
course, à Barcelone.
En Nascar aussi, bon sang
ne saurait mentir…
Juin - 2016
Large choix de cuisines
Venez trouver le choix, la qualité et
le service,
Pour profiter longtemps de votre
cuisine en famille ou avec vos amis
MEUBLES
SALONS
CUISINES
RANGEMENTS
LITERIES
CHÂTEAU
LA VALLIERE
TURONE
LE MANS
PARIS
LA MEMBROLLE
SUR CHOISILLE
Fabrique artisanale & négoce
02 47 41 22 89
TOURS
Du lundi au vendredi de 14 h à 18 h 30 - Le samedi de 9 h à 12 h et 14 h à 18 h 30
Route de Château la Vallière – LA MEMBROLLE SUR CHOISILLE
Loisirs
Publi-reportage
© Photo DR
Family Park,
un grand bonheur pour la famille
Pauvre Alice, obligée d’avaler
un bout de champignon
pour rapetisser avant d’entrer
au Pays des merveilles !
Si elle avait connu Family Park,
elle aurait pu se passer de son
drôle de goûter. Family Park,
c’est un parc d’attractions
« comme les grands »
mais à la taille de ceux
qu’il accueille en famille.
Sur trois hectares, dans
la campagne de Saint-Martinle-Beau (à quinze minutes de
Tours, tout juste), Family Park
propose près de quarante
attractions. De quoi largement
occuper une journée
et avoir envie de revenir.
Parmi les vedettes, une magnifique grande roue de trente
mètres de haut et un superbe
carrousel (des chevaux de bois
comme autrefois) montrent
que les propriétaires
ont le goût des belles choses.
Pique-nique et barbecue
Pourtant, aimer le passé
n’interdit pas d’évoluer dans
le futur : pour la prochaine
saison, un cinéma en relief (on
dit « en 7 D » car il n’y a pas que
les images qui surprennent…)
va allumer son écran.
Une innovation de plus :
chaque année Family Park
offre des nouveautés.
Pour l’été 2016, ce sera aussi un
cirque, un vrai, sous chapiteau,
qui entrera en piste plusieurs
fois par jour. Mais les fidèles
retrouveront le spectaculaire
« Bateau des pirates », plusieurs
petits trains, un ascenseur
en folie, une « chenille », des
« chaises volantes » (grandes et
petites), des autos tamponneuses et une incroyable
quantité de jeux gonflables.
Les sportifs pourront faire
de l’escalade et les matelots
navigueront sur « la Rivière aux
castors ». Que demander de plus ?
Un casse-croûte, bien sûr.
De ce côté-là, Family Park
se distingue encore. Non content
de proposer un snack, il met
à la disposition des familles
des tables de pique-nique et…
des barbecues ! Les mamans
trouveront un local pour changer
le dernier-né et chauffer
son biberon. Quant à la sécurité,
outre un espace clôt, elle passe
par la présence d’opérateurs
auprès des attractions.
Prenez vite la route,
un écureuil vous attend.
Il s’appelle Ricky,
et c’est mascotte du parc !
Jeu
concours
21 pass annuels*
à gagner
​Rendez-vous vite
sur le site du journal :
​www.toursevenementslejournal​.com
rubrique jeux concours
pour tenter votre chance
* Entrée illimitée au parc​
- valeur unitaire 34€ valable jusqu’au 02/11/2016.
​Règlement​disponible sur le site​
Le journal - Tours événements
6
Dossier spécial
American Tours Festival
American Tours Festival
Dix ans à fêter
au grand galop !
Entre Nascar, American Tours Festival et Nitro
Circus Live, les premiers week-ends de votre été
feront dans le genre « atypique ». Confirmation
du 1er au 3 juillet au Parc Expo (Tours Expo).
7
© Photo Benjamin Dubuis
Cow-boys et indiens, bikers et rockers,
l’American Tours Festival est un univers
que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.
Vous êtes dingues
de l’Amérique ? Vous avez
encore le chapeau de cow-boy
de votre jeunesse caché dans
un carton avec votre pistolet
à amorces ? Vous vous passez
Easy Rider en boucle et
vous rêvez d’agiter vos bottes
à bouts pointus sur des Coaster
Step et autres Grapevine
d’anthologie, en bon danseur
de country que vous êtes ?
Bref, vous êtres accros
aux US, comme les inventeurs
de l’American Tours Festival,
et vous serez chez vous
du 1er au 3 juillet
au Parc Expo (Tours Expo).
L’American Tours Festival,
ce sont des animations
non-stop pendant 3 jours.
Un programme de folie, comme
on n’en voit nulle part ailleurs,
sauf à traverser l’Atlantique.
Rodéo et poker, danse country
et concerts, « tractor-pulling »
et compétitions de « drift »,
stands en tous genres
et expositions : la chevauchée
est fantastique et ne s’arrête
pas là, comme vous le verrez
par ailleurs dans ce journal.
En prime, l’American Tours
Festival ajoute à sa programmation musicale habituelle
(une quinzaine de groupes
qui associent country, rockabilly, boogie-woogie et autres
rhythm’n’blues) 3 spectacles
de très haut niveau :
THE ORIGINAL BLUES BROTHERS
BAND, JOHN KAY & STEPPENWOLF
et JOHNNY HALLYDAY.
Des week-ends atypiques
Bien entendu, plusieurs
milliers de Harley-Davidson
ne manqueront pas l’un des
rares rassemblements français
reconnus officiellement
par la marque. D’autant
qu’il sera possible de gagner
une machine signée par Willie
G. Davidson « himself ». Si vous
ne possédez pas votre propre
bécane, allez les voir
parader sur les routes de
la région et traverser Tours.
Le soir venu, si vous avez plus
de dix-huit ans, retrouvez
les bikers au Roofestitours,
près du stade de foot.
Au programme, t-shirts
mouillés, rock et hard-rock.
Ambiance garantie !
Si l’on ajoute que l’ensemble
des animations (tous
les concerts inclus en « fosse
debout ») sera accessible
pour seulement 35 €
les 3 jours, on comprend
que le cadeau d’anniversaire
est surtout destiné au public.
Mais comme vous êtes
insatiables, Tours Événements
a prévu pour vous d’autres
week-ends atypiques en
ce début d’été. L’American Tours
Festival viendra après
les Courses Nascar (24, 25 et
26 juin) et avant le phénoménal
Nitro Circus Live (9 juillet).
Votre été démarre au galop !
Vendredi 1er juillet
de 17h à 1h
Samedi 2 juillet
de 10h à 1h
Dimanche 3 juillet de 10h à minuit
Parc Expo
(Tours Expo)
Pass 3 jours : 35 €
(-12 ans : 10 €)
Le pass comprend l’accès
à toutes les animations
et à tous les concerts
(en fosse debout) dont
The Original Blues Brothers
Band, JOHN KAY
& STEPPENWOLF
et Johnny Hallyday.
Billetterie sur
www.toursevenementslejournal.com/agenda
et dans les points
de vente habituels.
www.americantoursfestival.com
#AmericanToursFestival
Juin - 2016
Dossier spécial
Vendredi 1er juillet
de 17h à 1h
Samedi 2 juillet
de 10h à 1h
Dimanche 3 juillet de 10h à minuit
© Photo Emmanuel Marin
Parc Expo
(Tours Expo)
American Tours Festival
Pass 3 jours : 35 €
(-12 ans : 10 €)
Le pass comprend l’accès
à toutes les animations
et à tous les concerts
(en fosse debout) dont
The Original Blues Brothers
Band, JOHN KAY
& STEPPENWOLF
et Johnny Hallyday.
Billetterie sur
www.toursevenementslejournal.com/agenda
et dans les points
de vente habituels.
www.americantoursfestival.com
#AmericanToursFestival
Sur la piste des animations
Les animations de l’American Tours Festival sont trop nombreuses pour tenir sur ces pages.
Mais voici un avant-goût de la chevauchée qui vous attend au Parc Expo (Tours Expo).
Ce n’est par hasard si l’accès
à l’American Tours Festival
se fait via un pass de 3 jours.
Le nombre des animations
(et l’on ne vous parle pas
des concerts comme vous
le lirez par ailleurs !) est tel
qu’une journée ne suffirait pas
pour tout découvrir.
Pour connaitre le programme
en détails, rendez-vous
sur le site de la manifestation.
Sachez cependant que
le fabuleux « Tractor Pulling »
sera de retour cette année. Pour
sa première sortie, l’an passé,
il a enthousiasmé le public.
Un spectacle dantesque ou
des engins aux moteurs d’avions
forts de plusieurs milliers
de chevaux tirent une remorque
qui peut atteindre 70 tonnes !
La Tranchée Militaire
107 avenue de la tranchée
37100 TOURS
Surplus original - Outdoor - Vintage
Airsoft - Rando - Survie - Sécurité
www.trancheemilitaire.com - www.ltm-outdoor.com - www.so-lutece.com
Pour corser la difficulté,
une lame métallique s’enfonce
dans le sol au fur et à mesure
que l’ensemble avance.
Un sport mécanique qui est
pourtant né chez les fermiers
américains avec des chevaux
– des vrais ! – attelés à des
carrioles chargées de pierres.
De rutilants « trucks »
(les énormes camions américains) vous feront une haie
d’honneur à côté de quelques
milliers de Harley-Davidson.
Toujours sur la piste du Tours
Speedway, le championnat de
France de « drift » fera crisser
les pneus. La compétition
exige de suivre un parcours
en dérapage permanent,
comme dans les meilleurs films
de poursuites automobiles.
Les manches se jouent
par deux, les voitures glissant
à quelques petits mètres
l’une de l’autre. Tout l’esprit
de Fast and furious (ou de
Bullit, pour les plus anciens)…
La piste tourangelle ne chômera
pas cet été. Une semaine
auparavant, elle aura accueilli
les courses du Nascar Whelen
Euro Series. Le 9 juillet,
ce sera l’incroyable Nitro
Circus Live (nous parlons
de ces deux week-ends
exceptionnels dans ce journal).
Toujours dans la mécanique,
l’exposition Harley est sidérante
avec ses engins customisés.
Des machines magnifiques
et deux bike-shows pour
récompenser les plus belles.
L’American Tours Festival est
l’une des trois manifestations
françaises reconnues
officiellement par la marque.
Participez au tirage au sort,
vous pourrez gagner la vôtre,
pièce unique dédicacée
par Willie G. Davidson !
Entre indiens et cow-boys
La piste de rodéo accueillera
des cow-boys à la recherche
Le journal - Tours événements
8
d’un équilibre aléatoire sur
un taureau et du tri de bétail
à cheval. Huit secondes sur
le dos d’un monstre en folie,
c’est une éternité ! Mais la piste
offrira aussi un spectacle
équestre traditionnel :
acrobaties équestres, tir de
précision, clowns… Tout près,
cow-boys et indiens cohabiteront.
Un village de tipis recevra
les petits-enfants de Sitting-Bull
et les émules de Buffalo Bill
iront chez le shérif (en diligence,
évidemment, ou en chariot
de la ruée vers l’Ouest).
Plusieurs parquets vous aideront à améliorer votre rock,
à découvrir la « line dance »
ou à taper vos bottes au rythme
de la country. Pour cette
dernière, Séverine Fillion
et Adriano Castagnoli seront
vos professeurs. Le samedi,
un concours vous laissera
vous exprimer. Si vous préférez
la « line dance », les anglais
Neville Fitzgerald et Julie
Harris seront vos « teachers ».
Vous êtes plutôt rock ? Dans ce
cas, vous serez en rythme avec
Marty et Miss Dee ou Karim
et Laurie, habitués du festival.
De multiples stands
vous aideront à plonger
dans l’ambiance. Des coiffeurs
vous donneront la banane,
un photographe vous
rappellera l’époque
des « pin-up » et vous pourrez
acheter l’objet vintage
qui manque à votre collection.
Si vous êtes fan du Kid de
Cincinnati, des tables de poker
vous attendent. L’Ambiance
Poker Tours (sans argent)
de l’American Tours Festival
est l’un des plus importants de
la région. Le « deepStack » sera
généreusement doté et donnera
accès à la finale régionale.
9
Attention, l’ambiance Las Vegas
va peut-être vous inspirer.
Ce sera le moment
ou jamais d’épouser votre
« girlfriend » sur la scène
du hall Rock’n’Vintage
avec Elvis comme témoin !
Want more ? OK. Un champ
de bataille verra des GI’s
reconstituer un combat comme
en 44. Et des motos et des
quads tourneront sur un « mur
de la mort », sorte de tonneau
géant dont la paroi verticale
monte à cinq mètres de haut !
Les festivités ne s’arrêtent pas
quand le soleil se couche sur
la pampa. Si DJ Turky animera le parquet rock,
l’âme de Marlon Brando (époque
Équipée sauvage) sera du côté
du stade de football, invitée
de Grogros. Le Roofestitours
est un concert réservé
aux adultes, dans l’esprit de
la tradition des « bikers ». C’est
dire qu’il y aura sûrement un
concours de t-shirts mouillés,
mais aussi une programmation rock et hard-rock solide.
On y entendra Hyphone
(hommage à Téléphone), Natchez
(mélange de blues, de rock
et de country), Collide with
your pride (des « métalleux »
purs et durs), Grimson Daze
(le clone de Led Zeppelin) et
High Voltage (tribute to AC/DC).
Enfin, il est logique
que le Village gastronomique
et plusieurs restaurants
se mettent à la cuisine américaine. Vous aurez donc tout
loisir de vous attaquer
à un solide steak de cow-boy
ou à un hot-dog à l’échelle de
votre appétit sauvage. Normal,
après une telle chevauchée.
Juin - 2016
© Photo Benjamin Dubuis
© Photo DR
American Tours Festival
Entre cow-boys, indiens, trucks
et autres animations incroyables,
l’American Tours Festival vous emmène
aux USA pendant trois jours.
Nouveau stand
fish and chips
allée Rodéo
Venez déguster
nos frites fraîches et
nos viandes rouges
sélectionnées…
LA P’TITE TABLE BELGE - VILLAGE GASTRONOMIQUE allée E / stand 2
…Et pour vos desserts Aurélie et son équipe vous
attendent pour déguster nos desserts maison
Crêpes, gaufres de Liège et de Bruxelles,
glaces artisanales, confitures maison, sans oublier
notre MARNISSIMO « café, Grand Marnier, chantilly »
ARCJAD - VILLAGE GASTRONOMIQUE allée E / stand 18
Dossier spécial
Vendredi 1er juillet
de 17h à 1h
Samedi 2 juillet
de 10h à 1h
Dimanche 3 juillet de 10h à minuit
© Photo Benjamin Dubuis
Parc Expo
(Tours Expo)
American Tours Festival
Trois jours
sur quatre temps
Plus d’une vingtaine de concerts,
tous styles confondus, seront donnés,
dont trois rendez-vous exceptionnels…
Pass 3 jours : 35 €
(-12 ans : 10 €)
Le pass comprend l’accès
à toutes les animations
et à tous les concerts
(en fosse debout) dont
The Original Blues Brothers
Band, JOHN KAY
& STEPPENWOLF
et Johnny Hallyday.
Billetterie sur
www.toursevenementslejournal.com/agenda
et dans les points
de vente habituels.
www.americantoursfestival.com
#AmericanToursFestival
Depuis l’origine, l’American Tours Festival offre une extraordinaire programmation musicale.
Ambiance à quatre temps garantie sur tous les rythmes.
La liste des concerts organisés
par l’American Tours Festival
sonne comme un dictionnaire
de la musique US. De quoi
satisfaire les fans les plus
exigeants qui retrouveront
les mannes de leurs stars
préférées sous le Grand Hall
ou dans le hall Rock’n’Vintage.
Voici donc notre dictionnaire…
et ses références historiques :
Même s’il arrive de Bonn,
ce pianiste et chanteur a sous les
doigts de « Great balls of fire ».
Ne dites pas aux américains
qu’ils viennent de l’ex-RDA, ils
Parquet Country
les prennent pour des yankees.
Joan Kennedy
Hall Rock’n Vintage
Deke Dickerson
The Ringtones
(1er juillet à 19h) : réf. Eddie
Cochran ou Carl Perkins.
Le groupe reprend les standards
de tous les maîtres du rock.
Hall concerts
(Grand Hall)
The Excellos
Virginia Brown
& the Shameless
(1er juillet à 23h45) : réf. Slim
Harpo, Lazy Lester.
Du swing avant toute chose.
(1 juillet à 20h30) :
réf. Clarence Garlow, Fats
Domino… Pourtant ce groupe
de rhythm’n’blues (mâtiné
d’afro-cubain) vient de Sicile !
er
Cat Lee King
& Little Big Band
(2 juillet à 20h15) : réf. Ray
Charles, Jerry Lee Lewis.
The Barnstompers
(2 juillet à 15h) : réf. Années
40/50. Du traditionnel pur jus.
Cherry Casino
& The Gamblers
(2 juillet à 18h30) : réf. T-Bone
Walker, Big Joe Turner.
Le journal - Tours événements
(2 juillet à 23h45) : réf.
Quentin Tarantino. La cultissime
musique de Pulp Fiction a
accueilli cet immense guitariste.
Miss Lily Moe
(2 juillet à 21h) : la nuit
canadienne commence avec
une légende de la country
music titulaire de six « awards ».
Washbord Union
(2 juillet à 23h) : un trio venu
de Vancouver avec harmonica,
(3 juillet à 13h15) : réf. Toutes
banjo et planche à laver, en
les divas du rhythm’n’blues.
France pour la première fois.
The Velvet Candles
Sans oublier
(3 juillet à 14h30) : réf. Five
(voir dans ce numéro)
Keys, les Platters…
en – énormes – primes :
Le doo-wop à dix voix.
The Original Blues Brothers
Band (1er juillet), JOHN KAY
Darrel Higham
& The Enforcers
& STEPPENWOLF (2 juillet),
(3 juillet à 16h) : réf. Eddie
et le Roofestitours, un festival
Cochran. Le tonus et le talent
dans l’esprit « bikers »
de guitariste de son modèle.
près du stade de football.
Johnny Hallyday (3 juillet)
10
© Photo Pepe Botella
American Tours Festival
The Original Blues Brothers Band
Les « men in black »
ont le blues
Les « anciens » ont accueilli
de talentueux nouveaux partenaires pour être
dignes de l’original Blues Brothers Band.
Ils perpétuent avec le même talent le souvenir du film.
L’Original Blues Brothers Band sera à l’American Tours Festival le 1er juillet.
John Belushi et Dan Aykroyd
leur ont légué costume, chapeau
et lunettes noires. Un uniforme
qui a peut-être inspiré
d’autres « men in black » (sans
le chapeau), quelques années
plus tard. Mais ce sont bien
ceux du film qui leur ont cédé
leur nom de scène.
On retrouvera Les Blues
Brothers sous le Grand Hall
(Tours Expo), en plein American
Tours Festival, manifestation
qui a le blues dans les veines.
L’OBBB (Original Blues
Brothers Band) rassemble
plusieurs des musiciens
de l’orchestre original, celui
qui traînait sa galère à travers
l’Amérique pour finalement
donner un concert mémorable
(et menacé par la police) dans
l’Illinois avec Cab Calloway.
11
Hommage à John Belushi
John Belushi a quitté la scène
mais c’est un bel hommage
qui lui est rendu par l’Original
Blues Brothers Band avec
autant de succès que le film.
Leurs anciens partenaires
(Ray Charles, Aretha Franklin,
James Brown, John Lee
Hooker…) ne renieraient pas
un groupe dont le tonus
et la qualité des interprètes force
le respect. Il va sans dire
que ce respect se traduit
pour le public par une envie
de reprendre les chorégraphies
mythiques des frères Blues
au milieu de la salle. Que ceux
qui viendront à l’American
Tours Festival le 1er juillet
ne se gênent pas. Et s’ils veulent
s’habiller comme les brothers,
on ne le leur reprochera pas.
Parmi les interprètes originaux
du film, l’OBBB accueille
plusieurs des musiciens
qui faisaient partie de l’équipe
du film comme le saxophoniste
magique « Blue Lou » Marini
(qui a travaillé avec Joe Cocker,
Ray Charles, James Brown,
Stevie Wonder, Frank Zappa
ou Chuck Berry…), le guitariste
Steve « The Colonel »
Cropper (qui a participé au Dock
of The Bay d’Otis Redding
et à In The Midnight Hour avec
Wilson Pickett) ou encore Leon
« The Lion » Pendarvis (qui a joué
avec tout le monde et dirige
l’orchestre du fameux Saturday
Night Show) aux claviers.
Les Blues Brothers sont interprétés par Bobby « Sweet Soul »
Harden et Tommy « Pipes »
McDonnell, eux aussi gratifiés
d’une bio impressionnante.
Une occasion rêvée pour
retrouver l’ambiance du film.
Et, pour ceux
qui ne l’ont pas encore vu,
un bon prétexte pour se
précipiter sur le CD à la sortie
pour rester dans le rythme !
Vendredi 1er juillet
à 22h
Parc Expo
(Tours Expo)
Prix des places : 35 €
(debout) et 47 € (assis)
Le pass comprend l’accès
aux 3 jours du festival et
à tous les autres concerts
(en place debout) dont
JOHN KAY & STEPPENWOLF
et Johnny Hallyday.
Billetterie sur
www.toursevenementslejournal.com/agenda
et dans les points
de vente habituels.
www.americantoursfestival.com
#AmericanToursFestival
Juin - 2016
© Photo Albert Normandin
Dossier spécial
JOHN KAY & STEPPENWOLF
Nés pour être libres
JOHN KAY & STEPPENWOLF,
un groupe mythique fidèle à sa musique
et à son public.
JOHN KAY & STEPPENWOLF seront à l’American Tours Festival le 2 juillet.
Ce sera leur seul détour par l’Europe. Un événement exceptionnel.
Ils arriveront tout droit
de l’Arkansas et repartiront
directement vers le New Jersey.
Ne cherchez pas :
sur le calendrier
de JOHN KAY & STEPPENWOLF,
vous ne trouverez qu’une étape
en Europe, l’American Tours
Festival. Ce sont des stars
et il fallait bien
le 10e anniversaire du festival
pour qu’ils fassent le détour.
« Thanks, guys ! »
JOHN KAY & STEPPENWOLF,
c’est un groupe mythique
à plusieurs titres (sans jeu
de mots). D’abord parce que c’est
lui qui a interprété la chanson
du générique de Easy Rider,
le film de Dennis Hopper
où le réalisateur jouait avec
Peter Fonda et Jack Nicholson.
Elle s’appelait Born to be wild
(« Nés pour être libres »
ou « sauvages », si l’on préfère)
et l’ensemble devait devenir
un symbole pour la génération
hippie. En 1969, ce road movie
où deux marginaux traversent
les États-Unis et croisent
tout ce que la jeune génération
refuse dans l’Amérique
conservatrice de l’époque,
relevait de la métaphore.
La Harley
qui crève le bitume
Autre justification
à la mythification de JOHN KAY
& STEPPENWOLF, leur style,
inchangé depuis trente ans.
Une musique rude,
obstinément sincère,
dans laquelle beaucoup ont vu
l’origine du « heavy metal ».
Mais la légende aussi a son rôle,
rappelle John Kay : « Heavy
metal thunder (le lourd
tonnerre métallique, formule
employée dans Born to be wild
Le journal - Tours événements
pour évoquer le bruit
des motos), c’est quelque chose
qui a été utilisé plus tard
pour définir un nouveau type
de rock intense. Il y a une autre
théorie qui dit que la formule
a été utilisée dans Le festin nu
de William Burrough.
Qui sait ? » Il n’empêche,
pas un des milliers de bikers
qui rallieront l’American Tours
Festival ne niera reconnaître
le chant de sa Harley
dans l’expression…
D’ailleurs, c’est peut-être ainsi
qu’est né le titre : « Sur Hollywood boulevard, il y avait
une affiche qui montrait une
moto, sans doute une Harley,
qui sortait de la chaussée. Il y
avait des morceaux d’asphalte
qui s’envolaient tout autour
et il était écrit Née pour être
libre » raconte John.
Peu importe.
La légende va bien à JOHN KAY
& STEPPENWOLF. C’est aussi
elle que rechercheront
les spectateurs sous le Grand
Hall (Tours Expo) le 2 juillet.
Samedi 2 juillet à 22h
Parc Expo
(Tours Expo)
Prix des places : 35 €
(debout) et 47 € (assis)
Le pass comprend l’accès
aux 3 jours du festival et
à tous les autres concerts
(en place debout) dont The
Original Blues Brothers
Band et Johnny Hallyday.
Billetterie sur
www.toursevenementslejournal.com/agenda
et dans les points
de vente habituels.
www.americantoursfestival.com
#AmericanToursFestival
12
American Tours Festival
Le boss
est de retour
Johnny Hallyday
L’American Tours Festival
fournira à Johnny Hallyday un décor idéal.
Le dimanche 3 juillet,
le rocker sera au milieu des siens.
« Jamais deux fois
la même chose »
« Combien sommes-nous
encore en France à chanter du
rock’n’roll ? Franchement ?
C’est aussi pour ça que les gens
ont encore envie de me voir.
Enfin je crois ! »
dit-il à Paris-Match.
Lorsqu’il a conçu l’album
Rester vivant, il a voulu
y intégrer des chansons
13
qu’il pourrait chanter sur scène :
« Des chansons où je ne m’ennuie pas. Il y a des chansons qui
m’ennuient quand je les chante.
Donc si je m’ennuie
c’est que le public s’ennuie aussi,
c’est sûr. » (20 minutes).
En février, personne ne s’est
ennuyé sous le Grand Hall.
D’autant moins que Johnny
est toujours entouré d’exceptionnels musiciens et choristes,
menés par son complice
de toujours, Yarol Poupaud.
Un guitariste exceptionnel mais
aussi celui qui a accompagné
« le taulier » dans la conception
de sa tournée, l’aidant
à dénicher les trésors oubliés
au fond des pochettes,
comme Tomber, c’est facile.
Pas de risque de lassitude
en revenant sous le Grand Hall
le 3 juillet : « Je refais rarement
deux fois la même chose.
C’est beaucoup sur l’instinct,
par rapport à l’ambiance
d’une salle » dit-il.
Au public d’être à la hauteur.
Dimanche 3 juillet
à 18h
Parc Expo
(Tours Expo)
Prix des places : 35 €
(debout) et 47 € (assis)
Le pass comprend l’accès
aux 3 jours du festival et
à tous les autres concerts
(en place debout) dont
The Original Blues
Brothers Band et
JOHN KAY & STEPPENWOLF.
Billetterie sur
www.toursevenementslejournal.com/agenda
et dans les points
de vente habituels.
www.americantoursfestival.com
#AmericanToursFestival
© Photo Cyril Moreau Bestimage
Voir Johnny Hallyday
sur scène est un privilège.
Le voir deux fois en quelques
mois relève du miracle. Après
être passé sous le Grand Hall
(Tours Expo) avec sa tournée
Rester vivant en février
dernier, Johnny y revient
en version « festival ». Il y sera
à son aise. Grand amoureux
des États-Unis, passionné
de Harley-Davidson, respectueux
des origines du rock,
Johnny sera chez lui
à l’American Tours Festival.
Se produire au milieu
de concerts de rockabilly, parmi
les émules d’Eddie Cochran,
d’Elvis Presley ou de Jerry
Lee Lewis doit le ravir, lui
qui a repris Nadine, une chanson
de Chuck Berry qu’il n’avait
pas chantée depuis 1975.
« La tournée sera blues et rock.
On revient aux bases, on oublie
les clichés et on ne veut pas
que ça sonne variété. […]
Ça va déchirer ! »
disait Johnny à RTL avant
le lancement de Rester vivant.
Promesse largement tenue.
Les fans de la première heure
ont retrouvé le Johnny
du Golf Drouot. Paradoxal pour
un rocker de 73 ans. Et la voix,
incroyable, est toujours là.
Intacte. Une sacrée « bestiole
de scène » dit sa vieille canaille
de copain, Jacques Dutronc.
Un Johnny plus vivant
que jamais,
décidé à revenir
aux sources du rock.
Juin - 2016
Parc Expo
© Photo DR
Show
Nitro Circus Live
D’immenses champions
pour un incroyable
spectacle où toutes les
folies sont permises.
Ces merveilleux fous volants
dans leurs drôles de machines
La série de week-ends atypiques organisée par Tours Événements en ce début d’été
continuera le 9 juillet par la venue du Nitro Circus Live, un show époustouflant.
Si vous êtes adeptes du jeu
de « pigeon vole », un conseil :
ne jouez pas avec
les membres du Nitro Circus,
vous êtes sûr de perdre.
Rappel des règles : on donne
un nom et les joueurs doivent
dire si l’objet est capable
de voler. Par exemple : brouette,
canapé, cheval à bascule…
Vous avez répondu « non » ?
Perdu. Avec le Nitro Circus,
tout ça vole et voltige. Comme
les motos, les vélos, les skateboards et parfois les chaises
roulantes. Fou, crazy, dingue
mais fichtrement spectaculaire.
Pour reprendre
le titre d’un film célèbre :
de merveilleux fous volants
dans de drôles de machines.
Le Nitro Circus Live sera
sur la piste du Tours Speedway
le 9 juillet. Conçue dans
le style de Top Gear, la fameuse
émission anglaise, Nitro Circus
a démarré sur les écrans
en 2006 sur Fuel TV
et sur MTV trois ans plus tard
avant de prendre la route.
Les champions
font les clowns
Les initiateurs de cette folie
sur deux roues sont pourtant
des gens très sérieux.
Travis Pastrana est pilote
de super-cross, de motocross,
de freestyle et de rallye.
Le tout avec talent puisqu’il
a remporté 17 médailles aux
X-Games. C’est vrai qu’il avait
commencé tôt : il a été
champion du monde freestyle
à 14 ans. Il fut le premier
freestyler à réussir un double
backflip. Des vidéos tournées
dans son jardin vont le conduire à créer une émission
qui sera vue par plus de
45 millions de téléspectateurs !
Le journal - Tours événements
Le Freestyle, les Tourangeaux
connaissent bien, grâce à Tours
Événements qui a reçu en 2015
le championnat du monde FMX.
Une manifestation sportive
dont on se souviendra
longtemps. Le Nitro Circus,
c’est le mariage du sport et
du spectacle. Travis Pastrana
joue de sa personne,
au milieu d’une troupe où l’on
retrouve pas mal de médaillés,
dont Jolene Van Vugt,
Championne du Canadian
Motocross Racing Corp
et première femme à avoir
fait un backflip en motocross.
Le spectacle mêle les exploits
sportifs au comique. Mais si
un clown fait des acrobaties,
il cache derrière son nez
rouge un véritable champion,
comme tous ses camarades.
C’est ce qui fait
la qualité du show.
Le Nitro Circus Live
sera en Europe
pour la première fois
cette année. En faisant étape
au Parc Expo (Tours Expo),
il confirme que Tours
est devenue une référence
internationale
en matière de freestyle.
Samedi 9 juillet
à 19h
Tours Speedway
du Parc Expo
(Tours Expo)
Prix des places : 33,40 €,
55,40 €, 77,40 € et 99,40 €
Billetterie sur
www.toursevenementslejournal.com/agenda
et dans les points
de vente habituels.
14
Parc Expo
© Photo DR
Congrès
Congrès National des Sapeurs-Pompiers
La vie en rouge
Rassemblement professionnel,
le 123e congrès des sapeurs-pompiers sera aussi
largement ouvert au public qui sera accueilli
par les mascottes du SDIS 37.
On attend 50 000 visiteurs pour le Congrès National des Sapeurs-Pompiers,
du 21 au 24 septembre. Le public sera invité gratuitement sur tous les sites.
Des milliers de congressistes,
des dizaines de milliers
de visiteurs, une quantité impressionnante de véhicules et
de matériel, sans oublier
de nombreuses démonstrations
et formations : le 123e Congrès
National des Sapeurs-Pompiers,
qui se déroulera à Tours
du 21 au 24 septembre prochains,
sera un événement.
Pendant quatre jours,
Tours passera au rouge.
C’est principalement
au Parc Expo (Tours Expo)
que le congrès se déroulera.
Les congressistes, venus
de toute la France mais aussi
du monde, débattront des aspects
pratiques de leur métier.
Une vingtaine de colloques
auront lieu dont les thèmes
traiteront du volontariat,
15
de l’organisation des secours,
des retours d’expérience...
On imagine que, dans le contexte
des menaces terroristes,
le sujet sera abordé.
Un défilé
dans les rues de Tours
Le congrès accueillera aussi
l’assemblée générale annuelle
de la Fédération Nationale
des Sapeurs-Pompiers de France.
Mais la manifestation
sera largement ouverte
au grand public qui pourra
y accéder gratuitement.
Au Parc Expo (Tours Expo),
une présentation géante
de matériel réunira véhicules
et équipements. Les exposants
présenteront les toutes dernières
nouveautés aux professionnels
et au public. Bien entendu,
des démonstrations
seront organisées.
Mieux encore, les visiteurs
pourront participer.
Les victimes du vertige
éviteront sans doute de monter
en haut de la grande échelle
mais pourront apprendre
à éteindre un incendie, entre
autres activités. L’occasion
ou jamais de vérifier si
votre passion pour les soldats
du feu, contractée dès l’école
primaire, est toujours vivace.
Vous pourrez vous informer
sur les métiers des sapeurspompiers. Et si vous ne voulez
pas entrer dans la carrière,
vous aurez toujours
la possibilité de devenir
pompier volontaire.
La ville entière sera associée
au congrès. Sur le boulevard
Heurteloup, un « village
prévention » informera sur
la manière d’éviter les risques.
Plusieurs cérémonies auront
lieu mais le clou du spectacle
sera un énorme
défilé où les véhicules
d’hier et d’aujourd’hui
joueront du gyrophare.
La marraine du congrès sera
Marie-Amélie Le Fur. En toute
logique : l’athlète handisport
a été « Jeune sapeurpompier » à l’âge de 12 ans !
Du 21 au 24 septembre
Parc Expo
(Tours Expo)
Entrée gratuite
Juin - 2016
Humour
Vinci
La snobinarde
n’a pas
peur du trash
Valérie Lemercier
Elle excelle dans les rôles de grande bourgeoise.
Mais Valérie Lemercier,
qui sera au Vinci le 10 décembre,
est aussi capable de manier la langue verte.
© Photo David Zagdoun
Quelques fées snobinardes
ont présidé à la naissance
professionnelle de Valérie
Lemercier : Lady Palace,
en 1988, puis Frénégonde
de Pouille et sa descendante
Béatrice de Montmirail
en 1993. La première était
l’une des habituées de Palace,
cette extraordinaire série
télévisée de Jean-Michel Ribes
que tous les aspirants
comiques devraient étudier
à l’école du rire. La seconde
et son double sont évidemment
issus du film de Jean-Marie
Poiré, Les visiteurs.
Il en existe une troisième,
son premier rôle au cinéma,
Mme Boutelleau dans Milou en
mai de Louis Malle, en 1988 aussi.
On n’échappe pas à son destin.
Un type de rôles que
la comédienne conserve encore
aujourd’hui : « Je trouve
que ce sont des personnages
très amusants à jouer parce que
ce sont des gens qui ne doutent
de rien » (Europe 1). Sur scène,
elle invite systématiquement
la bourgeoise qui a dû vendre
sa propriété de La Renardière,
au côté de quelques figures
que ses fidèles connaissent
bien : « Si je vais voir Souchon
et qu’il ne chante pas Foule
sentimentale ou J’ai 10 ans, je suis
déçue » dit-elle au Parisien.
Pas de risque de lassitude
pourtant puisque Valérie
Malgré son allure
de grande bourgeoise,
Valérie Lemercier saura déstabiliser
plus d’un spectateur...
Le journal - Tours événements
Lemercier n’a jamais voulu que
l’on enregistre ses spectacles.
Ségolène dans Les visiteurs
Au fil du temps, l’ancienne
élève du conservatoire
de Rouen (également
réalisatrice avec Palais-Royal
et 100 % cachemire) a enrichi
son one-woman-show.
Désormais, elle danse, comme
les téléspectateurs ont pu le
constater lorsqu’elle a présenté
la cérémonie des Césars.
Et les nouveaux personnages
seront nombreux avec elle
sur la scène du Vinci
le 10 décembre prochain.
Il y en a pourtant deux qu’elle
ne jouera jamais. D’abord,
celui de Valérie Trierweiler,
qu’un « buzz » fallacieux lui
avait attribué. Valérie Lemercier
dément et ajoute avec malice :
« Moi, j’avais pensé à Ségolène
Royal pour me remplacer
dans Les visiteurs. » (Europe 1).
Elle ne jouera jamais non plus
une scène chez le gynécologue.
Elle a même refusé deux rôles
à cause de ce blocage :
celui qui a été joué par Karin
Viard dans La famille Bélier
et un autre dans Le code a changé
de Danièle Thompson :
« Sur scène, je dis des choses
très trash, mais je ne vais pas
chez le gynéco devant
la caméra... ». Une petite scène
de psycho, peut-être ?
Samedi 10 décembre à 20h
Auditorium François 1er - Vinci Tours
Prix des places : 35, 45 et 55 €
Billetterie sur
www.toursevenements-lejournal.com/agenda
et dans les points de vente habituels.
16
Parc Expo
© Photo Yann Orhan
Concert
Renaud
Après de longues années d’absence,
Renaud opère un grand retour
qui s’annonce déjà triomphal
La renaissance
du cabossé
On le croyait perdu et il renaît avec un album
et une tournée. Renaud joue les phénix et fait le plein.
Rendez-vous au Parc Expo (Tours Expo) le 4 janvier.
Il arbore ses tatouages comme
autant de cicatrices. Renaud le
cabossé, l’éternel cogneur fragile,
le gamin des barricades impossibles. Blessé ? On le disait mort
et enterré ! Noyé dans l’alcool
et la déprime, après des années
sans écrire, sans chanter.
À la télé, on lui consacrait
des docs qui avaient
des allures de nécros.
Jusqu’à la rencontre avec
Grand Corps Malade, son copain
depuis dix ans, qui lui demande
fin 2015 de participer à un album
collectif, Il nous restera ça.
Il y rejoint Aznavour,
Éric Orsenna, Hubert-Félix
Thiéfaine, Richard Bohringer…
Renaud trouve son sujet
à ses pieds, dans la maison de
L’Isle-sur-la-Sorgue, son refuge.
C’est Malone, son fils de neuf ans.
« Je n’oublierai jamais ce moment.
C’était émouvant de le voir
réécrire et retrouver la magie.
Je le voyais heureux, comptant
sur ses doigts le nombre
de pieds, cherchant les rimes... »
raconte le slameur au Parisien.
Le tigre et le Petit Prince
Renaud a retrouvé l’envie.
Il tourne le dos à l’alcool du jour
au lendemain, fait soigner sa voix
détruite par la cigarette et
les abus. Dans son nouvel album,
il continue de parler à ses enfants.
Malone retrouve le père
qu’il avait perdu dans l’alcool :
« Il m’appelait Renaud ; maintenant,
il m’appelle papa. » (Télérama).
Père aimant mais pas père
tranquille. Renaud a toujours
la rage à l’âme. Sur le clip de son
premier titre, il y a des boxeurs,
des pavés et des poings levés.
L’album sortira en même temps
que ce journal. On connaît
déjà Toujours debout
où il règle quelques comptes
et fait un pied-de-nez
à ceux qui l’ont enterré trop vite.
On découvrira ses coups
de gueule contre la douleur,
celle d’Hyper casher ou J’ai embrassé
un flic, après l’hommage à ses
potes de Charlie Hebdo où il fut
chroniqueur. Colère et tendresse,
comme le tigre et le Petit Prince
de ses tatouages. Franchise
aussi : « …que celui qui n’a jamais
titubé me lance
la première bière ! »
Sa tournée s’appelle Phénix Tour.
Un titre qui correspond bien à
celui qui s’est brûlé les ailes en
enfer. « Toujours vivant, rassurezvous, toujours la banane, toujours
debout, j’suis retapé, remis sur
pied, droit sur mes guibolles,
ressuscité... ». Phénix, on vous dit.
Longtemps après Mistral gagnant,
Renaud joue « retour gagnant » :
ses concerts font le plein
en quelques jours. Il est urgent
de prendre vos places.
Mercredi 4 janvier
à 20h
Grand Hall
(Tours Expo)
Prix des places : 39, 43 et 49 €
Billetterie sur
www.toursevenementslejournal.com/agenda
et dans les points
de vente habituels.
MARDI 6 DÉCEMBRE 2016
LE VINCI / TOURS
Informations et réservations :
02 47 31 15 33 / [email protected]
et points de vente habituels
www.az-prod.fr
Parc Expo
© Photo Yann Orhan
Concert
Christophe Maé
L’ombre du roi Soleil
Choisi par Louis XIV, adoubé par le public,
Christophe Maé flirte avec la gloire
après avoir connu la galère.
Encore un événement très attendu au Parc Expo (Tours Expo) :
Christophe Maé reprend la route avec son Attrape-rêves. Il passera par Tours le 4 avril 2017.
Les locations sont ouvertes.
Il y avait des années
qu’il s’obstinait, dans les bars
de Carpentras puis de Paris,
à séduire une gloire qui le
snobait. Une période de tâtonnements, où il imitait plus qu’il
ne s’exprimait. C’est Louis XIV
en personne qui viendra
chercher Christophe Maé
dans les cabarets
où il traînait sa galère
pour le mettre en lumière.
Christophe n’a pas un rapport
passionné avec l’école.
Convaincu de réussir dans
la musique, il range son cartable
à dix-sept ans. Douze années
de dèche n’entament pas
sa volonté de réussir. Il passe
du piano-bar aux premières
parties de quelques tournées.
C’est là qu’on lui propose de
coiffer la perruque de « Monsieur », le frère de Louis XIV,
dans la comédie musicale
Le Roi Soleil. Pas vraiment
ce dont il rêve : « Je pensais
que je n’allais pas m’en sortir,
que j’allais être ridicule,
que je n’y arriverais jamais... »
(Paris-Match). Et pourtant…
Le spectacle est un triomphe.
Sur scène, Christophe éclipse
le roi lui-même et fait
de l’ombre au soleil. Cela lui
vaudra un NRJ Music Award
de la révélation francophone
de l’année en janvier 2007.
Il y a en aura bien d’autres.
Du diamant dans les bacs
Sorti de scène, il peut enfin
être lui-même. Aidé par
sa gloire tout neuve, il travaille
son premier album, trouve
son style, simple, clair, nature.
Ce sera Mon paradis. Il est
disque de diamant. Désormais,
Christophe Maé vendra plus
Le journal - Tours événements
d’un million d’albums
à chaque parution.
Avec L’attrape-rêves, référence
à un « dreamcatcher »,
cet objet traditionnel indien
censé éloigner les cauchemars,
que lui a demandé son fils,
il est bien parti pour récidiver.
Il est où le bonheur, pour
lequel il a tourné un clip
où on le voit traverser tous
les âges de la vie, décolle déjà.
On y entend ce fond d’accent
que l’on a du mal à identifier,
cette voix un peu rauque
que l’on n’attend pas
dans la bouche de ce – presque –
gamin. Comme toujours,
le rythme est sans fioritures
et la guitare omniprésente.
Christophe Maé, la quarantaine
assumée, un peu de poivre
et de sel dans la barbe,
se met à nu : « Je suis ému
de pouvoir balancer qui je suis »
dit-il au Parisien après avoir
avoué s’être un peu trahi
lui-même dans ses précédents
albums. Le public l’aidera
à rattraper ses rêves
dans un peu moins d’un an
au Parc Expo (Tours Expo).
Mardi 4 avril 2017 à 20h
Grand Hall (Tours Expo)
Prix des places : 39, 49, 59, et 69 €
Billetterie sur www.toursevenements-lejournal.com/agenda
et dans les points de vente habituels.
18
Agenda
Juin
Du 1er au 3 juillet
Johnny Hallyday
American
Tours Festival
Parc Expo (Tours Expo)
Tarif : à partir de 35€
Emmanuel Moire
Vinci - 20h
Tarif : à partir de 32€
Mercredi 8 juin
Michel Polnareff
Grand Hall – 20h30
Tarif : à partir de 50€
Salons Habitat,
Déco, Meuble
et Jardin
Parc Expo (Tours Expo)
Tarif : à partir de 35€
© Photo Cyril Moreau Bestimage
Samedi 4 juin
Du 14 au 16 octobre
Dimanche 3 juillet
Parc Expo (Tours Expo)
Entrée et parking gratuits
Du 14 au 16 octobre
Mariage Expo
Parc Expo (Tours Expo)
Entrée et parking gratuits
Samedi 9 juillet
Dimanche 16 octobre
Parc Expo (Tours Expo)
Tarif : à partir de 33,40€
Vinci - 19h
Tarif : à partir de 55€
Pink Martini
Nitro Circus Live
Du 24 au 26 juin
Courses Nascar –
Tours Speedway
Mardi 18 octobre
Parc Expo (Tours Expo)
Tarif : à partir de 15€
© Photo Benjamin Dubuis
Messmer
Vinci - 20h
Tarif : à partir de 44,50€
© Photo DR
Mercredi 19 octobre
Vendredi 1er juillet
The Original Blues
Brothers Band
Dany Boon
Vinci - 20h
Tarif : à partir de 49€
Septembre
Du 21 au 24 octobre
Salon de l’Auto
Du 21 au 24 septembre
Parc Expo (Tours Expo)
Tarif : à partir de 35€
Parc Expo (Tours Expo)
Congrès national
des pompiers
Entrée : 5€
Parc Expo (Tours Expo)
Octobre
© Photo NicoP
Juillet
Les 9 et 10 octobre
Mondial
des fleurs –
World flower
forum
Samedi 2 juillet
Du 1er au 3 juillet
Tracteurs pulling
et drift
JOHN KAY
& STEPPENWOLF
Parc Expo (Tours Expo)
Tarif : à partir de 35€
Parc Expo (Tours Expo)
Tarif : à partir de 35€
© Photo Benjamin Dubuis
© Photo Erwin Frey
Entrée gratuite
Du 21 au 24 octobre
Vinci
Salon du véhicule
de loisirs
de Touraine
Entrée gratuite
Parc Expo (Tours Expo)
Entrée : 5€
Mercredi 26 octobre
Le mensonge
Vinci - 20h30
19
© Photo Cédric Tranchant
© Photo Rebecca Hellemans
© Photo Benjamin Dubuis
Tarif : à partir de 41€
Samedi 29 octobre
Le lac des cygnes
sur glace
Parc Expo (Tours Expo) - 20h
Tarif : à partir de 34€
Juin - 2016

Documents pareils