programme - Bastogne War Museum

Commentaires

Transcription

programme - Bastogne War Museum
LES RENDEZ-VOUS
DU BASTOGNE WAR MUSEUM
COLLOQUE
Avec le soutien du Commissariat
Général au Tourisme
Grandeur et misère du journalisme de guerre
BASTOGNE, 18 MARS 2016
Ville de Bastogne
ARGUMENT
Le Bastogne War Museum (BWM) est une institution dont le retentissement a
franchi les frontières de la région, voire du royaume. Inscrit sur les lieux mêmes
où se sont déroulés les événements dont il conserve la mémoire, à la fois musée,
mémorial, monument touristique et centre de recherche et de documentation,
par ailleurs inséré dans un réseau de partenaires étrangers prestigieux, le BWM
devient également un foyer de réflexion permanent.
C’est pourquoi, il a été décidé de créer un événement annuel : les Rendez-vous
du Bastogne War Museum. Ils sont consacrés aux conflits contemporains dans
leurs différents aspects – politiques, militaires, sociaux, économiques, artistiques
et littéraires.
Ce colloque international sur le « Journalisme de guerre » sera le premier
événement de ces Rendez-vous du Bastogne War Museum et se tient le vendredi
18 mars 2016 dans la Salle Jean XXIII à Bastogne. Il s’adresse à tous les publics.
Le Bastogne War Museum (BWM) propose une journée d’étude sur les différents
aspects de cette catégorie particulière de journalisme qu’est la correspondance
de guerre : ses origines, son évolution, ses perspectives à l’heure de la révolution
des moyens de communication.
Si l’objet principal du BWM est la Bataille des Ardennes, il entend élargir son
champ d’action et, en association avec ses partenaires, inviter le public à réfléchir
sur le phénomène de la guerre moderne en général.
Ce colloque comprend deux sessions principales, précédées d’une introduction
à caractère historique et suivies d’une conférence de clôture. Chaque sujet est
introduit par une brève capsule vidéo qui en définit les orientations, réalisée par
les étudiants de l’Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales de
Bruxelles (IHECS).
D’ores et déjà, le BWM invite le public au deuxième de ses Rendez-vous du Bastogne
War Museum, en mars 2017.
Le sujet vous intéresse ? Ne ratez pas cette occasion unique d’y participer ! Nous
vous y attendons nombreux. Les modalités d’inscription se trouvent à la page 3.
1
PROGRAMME
INTRODUCTION : Benoît Lutgen, Bourgmestre de Bastogne
CONFERENCE INAUGURALE : Brève histoire du journalisme de guerre, 11h00-11h30
(Elie Barnavi)
I. LE METIER DE JOURNALISTE DE GUERRE, 11h30-13h30
Modérateur : Béatrice Delvaux
a. Le correspondant de guerre, un journaliste comme les autres ?
(Slimane Zeghidour)
b. Le journaliste de guerre : accélérateur ou frein à la violence guerrière ?
(Charles Enderlin)
c. Les risques du métier : le journaliste de guerre comme témoin et martyr
(Florence Aubenas)
d. Le journaliste de guerre à l’heure des grands bouleversements (smartphone,
Twitter, ONG – et journaux pauvres) : un métier en perdition ?
(Jean-Pierre Martin)
e. Former au journalisme de guerre
(Jean-François Raskin)
II. LE JOURNALISME DE GUERRE ET LE POUVOIR, 15h00-17h00
Modérateur : Stéphane Grimaldi
a. Le journalisme de guerre face aux Etats, armées et milices
(Rémy Ourdan)
b. Le journalisme de guerre et la démocratie : le cas de la presse américaine
pendant la Seconde Guerre mondiale
(Jean-Paul Marthoz)
c. Le journalisme de guerre au service des idéologies
(Colette Braeckman)
d. L’image, entre information et manipulation
(Hadrien Daudet)
e. Témoignage
(Jonathan Randal)
CONFERENCE DE CLÔTURE : Le journalisme de guerre comme genre littéraire,
17h00-17h30
(Bernard-Henri L evy)
2
• Evénements annexes
- Cahier spécial dans la revue L’Histoire
- Exposition : dix photos manipulées
• Partenaires
- L’Institut des Hautes Etudes de Communications Sociales (IHECS), Bruxelles
- Le Soir
- La RTBF
- LENA (Leading European Newspaper Alliance) : Die Welt, El Pais, La Repubblica,
Le Figaro, Tages-Anzeiger, Tribune de Genève, Le Soir
- Le magazine L’Histoire, Paris
- Le Mémorial de Caen
- Le Musée de l’Europe, Bruxelles
- Les Grandes Conférences catholiques, Bruxelles
MODALITÉS D’INSCRIPTION
• Prix en prévente : 2 formules
Colloque : 15 € pp
Ou
Colloque + visite du Bastogne War Museum : 20 € pp
(ticket pour le musée valable du 18 au 20 mars 2016)
Le paiement fait office de réservation.
Titulaire du compte : Tempora SA
Fintro : IBAN: BE85 1430 8927 9006 BIC: GEBABEBB
En communication : colloque + nombre de personnes
Pour les enfants (-18 ans), les étudiants et les groupes scolaires : entrée
gratuite au colloque
Inscription obligatoire au colloque par courriel ou par téléphone
[email protected]
+32(0)61/210 220
• Prix sur place : 2 formules (sous réserve de disponibilité)
Colloque : 18 € pp
Ou
Colloque + visite du Bastogne War Museum : 23 € pp
(ticket pour le musée valable du 18 au 20 mars 2016)
• Lieu du colloque
3
Espace 23 – Salle Jean XXIII – Rue Gustave Delperdange, 6 – B-6600 Bastogne
Parking gratuit
LES PARTICIPANTS (PAR ORDRE D’INTERVENTION)
Elie Barnavi
Historien et essayiste, professeur émérite d’histoire de l’Occident moderne à
l’Université de Tel-Aviv et ancien ambassadeur d’Israël à Paris, Elie Barnavi est
conseiller scientifique du Musée de l’Europe et directeur scientifique de Tempora.
Il a publié une vingtaine d’ouvrages, dont Les Religions meurtrières (Paris,
Flammarion, coll. « Café Voltaire », 2006), et de Dix thèses sur la guerre (Paris,
Flammarion, coll. « Café Voltaire », 2014).
Béatrice Delvaux
Titulaire d’une maîtrise en Sciences économiques et sociales, Béatrice Delvaux a fait
toute sa carrière au quotidien Le Soir, dont elle a été chef du service économique,
puis rédactrice en chef. Elle est aujourd’hui l’éditorialiste en chef du journal.
Slimane Zeghidour
Journaliste, écrivain et chercheur, Slimane Zeghidour a été grand reporter au
Monde, au Nouvel Observateur, à Géo, à Télérama, à El Pais et à La Vie, pour le
compte desquels il a couvert les conflits au Proche-Orient et en Asie centrale,
dont il est un spécialiste reconnu. Rédacteur en chef à TV5 Monde, il est l’auteur
notamment de La vie quotidienne à La Mecque, de Mahomet à nos jours (Paris,
Hachette Littérature, 1989), et Le voile et la bannière (Paris, Hachette Littérature,
1990).
Charles Enderlin
Journaliste et écrivain, de 1981 à 2015 correspondant à Jérusalem de France 2,
Charles Enderlin est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le conflit du Proche-Orient,
dont Paix ou guerre : les secrets des négociations israélo-arabes, 1917-1995 (Paris,
Stock, 1997) ; Le Rêve brisé : histoire de l’ échec du processus de paix au ProcheOrient, 1995-2002 (Paris, Fayard, 2002) ; Les Années perdues : Intifada et guerres
au Proche-Orient, 2001-2006 (Paris, Fayard, 2006) ; Le Grand Aveuglement. Israël
et l’ irrésistible ascension de l’Islam radical (Paris, Albin Michel, 2009) ; Au nom du
Temple. L’ irrésistible ascension du messianisme juif en Israël, 1967-2012 (Paris, Le
Seuil, 2013).
4
Florence Aubenas
Grand reporter au quotidien Libération, à l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur,
et enfin au Monde, elle a couvert de nombreux conflits : Rwanda, Kosovo, Algérie,
Afghanistan, Irak, où elle a été enlevée et détenue en otage en 2005. Parmi ses
ouvrages : Grand reporter (Paris, Éditions Bayard, 2009), et Le Quai d’Ouistreham
(Paris, Éditions de l’Olivier, 2010), tiré de son expérience de travailleuse précaire
sous déguisement en Normandie.
Jean-Pierre Martin
Grand-reporter à RTL, en charge de l’information étrangère, Jean-Pierre Martin a
couvert depuis les années 1980 tous les points chauds de la planète : en Afrique, la
guerre en Erythrée, la guerre civile en Ethiopie, en Somalie, au Zaïre, au Congo et
en Centrafrique, le génocide au Rwanda ; au Proche-Orient, la guerre du Liban et
les deux intifadas palestiniennes ; au Moyen-Orient, la guerre d’Irak ; en Europe,
la guerre dans l’ex-Yougoslavie et, dernièrement, en Ukraine; en Asie, la fin de la
guerre au Cambodge et les guerres d’Afghanistan…
Jean-François Raskin
Jean-François Raskin est administrateur général et professeur de sociologie
des médias à l’Institut des Hautes Etudes de Communications Sociales (IHECS),
Bruxelles. Il est également président du conseil d’administration de la Radio
Télévision belge francophone (RTBF).
Stéphane Grimaldi
Juriste de formation, ancien directeur de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne,
membre fondateur du programme transdisciplinaire « Memory and Memorialization » qui
regroupe le CNRS, le Mémorial de Caen, la Fondation 9/11 et New York University,
membre de plusieurs conseils scientifiques d’institutions mémorielles françaises
et étrangères, auteur et commissaire d’expositions internationales, Stéphane
Grimaldi est Directeur général du Mémorial de Caen.
5
Rémy Ourdan
Correspondant de guerre, à la radio, puis, depuis 1994, au quotidien Le Monde, Rémy
Ourdan a couvert les guerres de l’ex-Yougoslavie ; celles de l’Afrique – le génocide
rwandais, les conflits de la région des Grands Lacs, la guerre entre l’Ethiopie et
l’Erythrée, la guerre civile en Sierra Leone et en Centrafrique, le conflit libyen ;
le conflit israélo-palestinien ; les guerres d’Afghanistan et d’Irak… Il a fondé et
préside la fondation internationale WARM, dédiée à l’étude et à la mémoire des
conflits contemporains. Rémy Ourdan a dirigé l’ouvrage collectif Après-guerre(s)
(Ed. Autrement, coll. « Mutations », 2001), et Crimes de guerre (Ed. Autrement, 2002,
édition française de Crimes of War, Roy Gutman, David Rieff & Anthony Dworking
éd.).
Jean-Paul Marthoz
Journaliste, professeur de journalisme, blogueur et militant des droits de l’homme,
Jean-Paul Marthoz est chroniqueur au Soir, rédacteur en chef associé à la revue
Europe’s World et directeur éditorial de la revue Enjeux internationaux. Il a publié
deux douzaines d’ouvrages, dont Et maintenant, le monde en bref. Les médias et
le nouveau désordre mondial (Editions du GRIP, 2006) ; La Liberté sinon rien. Mes
Amériques de Bastogne à Bagdad (Editions du GRIP, 2008) ; un manuel pour étudiants
en master de journalisme, Journalisme international (De Boeck Université, Coll.
« Info Com », 2008) ; L’Ethique de la dissidence. Morale et politique étrangère aux
Etats-Unis (Editions Espace de libertés, 2011) ; et, dernièrement, Objectif Bastogne:
sur les traces des reporters de guerre américains (Editions du GRIP, 2015).
Colette Braeckman
Journaliste, grand reporter, membre du conseil éditorial du quotidien Le Soir, Colette
Braeckman est une spécialiste reconnue de l’Afrique centrale. Elle est l’auteur, entre
autres, de Rwanda, histoire d’un génocide (Paris, Fayard, 1994) ; Terreur africaine.
Burundi, Rwanda, Zaïre, les racines de la violence (Paris, Fayard, 1996) ; Les Nouveaux
Prédateurs. Politiques de puissances en Afrique centrale (Paris, Fayard, 2003).
6
Hadrien Daudet
Photographe, vidéaste et historien, diplômé de l’Université Paris I PanthéonSorbonne, de l’Institut des Sciences politiques de Paris (Master de journalisme),
Hadrien Daudet s’est spécialisé dans le photojournalisme à l’Université du
Missouri. Il a notamment réalisé un documentaire photographique sur le Kosovo
d’après-guerre (avec la journaliste Lucile Marbeau), exposé à la Maison d’Europe
et d’Orient à Paris en 2006 et à la Galerie Aix Positions à Aix-en-Provence en 2008.
Hadrien Daudet est basé à Tel-Aviv et travaille en freelance pour la presse française
et israélienne (Libération, Blast, Paris Match, Le monde des religions, Mouvement,
The Times of Israel…).
Jonathan Randal
Célèbre correspondant de guerre, Jonathan C. Randal a travaillé pour le New
York Times, et, surtout, le Washington Post, pour le compte duquel il a couvert le
Vietnam, l’Erythrée, l’Iran, l’Irak et le Liban. Il a publié quatre ouvrages qui sont des
classiques du journalisme de guerre : Going All the Way: Christian Warlords, Israeli
Adventurers and the War in Lebanon (Viking Press, 1983/Nouvelle édition sous le
titre The Tragedy of Lebanon: Christian Warlords, Israeli Adventures, and American
Bunglers, Just World Books, 2012) ; After Such Knowledge, What Forgiveness? My
Encounters with Kurdistan (Westview Press, 1998) ; and Osama: The Making of a
Terrorist (I.B. Tauris, 2011 [2004]).
Bernard-Henri L evy
Figure de proue du mouvement des Nouveaux Philosophes dans les années 1970,
écrivain, journaliste, militant des droits de l’homme, Bernard-Henri Lévy est le
type même de l’intellectuel engagé à la française. Correspondant de guerre pour
le quotidien Combat, il a couvert la guerre de libération du Bangladesh contre le
Pakistan, expérience dont il a tiré son premier livre, Bangla Desh, Nationalisme dans
la révolution (Paris, Maspero, 1973). Au fil des ans, à la fois observateur, chroniqueur
et acteur, il a été présent sur la plupart des théâtres des conflits contemporains.
Parmi ses dizaines d’ouvrages : Réflexions sur la Guerre, le Mal et la fin de l’Histoire
(Paris, Grasset, 2001) ; Qui a tué Daniel Pearl ? (Paris, Grasset, 2003) ; La guerre sans
l’aimer: Journal d’un écrivain au cœur du printemps libyen (Paris, Grasset, 2011).
7
ORGANISÉ PAR
EN PARTENARIAT AVEC
BRUSSELS SCHOOL
Avenue Louise 149 BP21 - 1050 Bruxelles - www.grandesconferences.be
Avec le soutien du Commissariat
Général au Tourisme
Journalism & Communication
grandes
conférences
catholiques
Facebook “f ” Logo
Join us
Bastogne War Museum
CMYK / .eps
Facebook “f ” Logo

Documents pareils

Dossier pédagogique (10-14 ans)

Dossier pédagogique (10-14 ans) sonne le glas de l’Allemagne. Depuis ce terrible hiver 44, Bastogne est devenue aux yeux du monde, un lieu de mémoire. Chaque année, au mois de décembre, la ville célèbre l’anniversaire de cette ba...

Plus en détail