Lac de Garde: le calme avant la tempête

Commentaires

Transcription

Lac de Garde: le calme avant la tempête
VOYAGES
Excursion
Vue sur la baie de Garda, depuis la terrasse de l’hôtel «all’Azzurro » à Limone.
Le calme avant la tempête
Texte et photos: Urs Geiser
J
’ai demandé à ma mère octogénaire si elle souhaitait revoir
la mer, mais elle a préféré découvrir les grands lacs intérieurs italiens. Bref froncement de sourcils, mais enfin, à la mi-mars,
nous voilà en route pour explorer ces terres pour nous encore
inconnues, en quête de lieux accueillants pour les aînés. Avec un
peu de chance, les choses se passeront pour vous comme pour
nous. En arrivant à Peschiera del
Garda, on trouve une vieille ville
insulaire baignée par le Mincio –
un affluent du lac de Garde – et
entourée de remparts. Et l’on déniche du même coup une perle
gastronomique. En cheminant
vers l’hôtel «Il Cantinone», nous
savions déjà que nous avions bien
fait de venir.
Il ne nous a pas fallu beaucoup
de temps pour réaliser notre projet.
Descendus à Bardolino du bus qui
dessert très bien la rive orientale,
nous avons déambulé à travers les
villages viticoles grâce au chemin
lacustre qui mène à Garda. Malgré
la fermeture partielle de ce dernier
ATE MAGAZINE / Mai 2014
Pour le lac de Garde comme pour Venise, la question n’est pas de savoir s’il
vaut la peine d’y aller, mais quand s’y rendre. A notre avis, le printemps est le
meilleur moment.
pour cause de travaux de revêtement, nous sommes parvenus
une heure plus tard à la conclusion
suivante: il fait bon se balader ici
avec la Mamma. La promenade
au bord de l’eau côté Vénétie a de
quoi séduire les touristes. Pas un
seul hôtel ou une seule villa prive
du droit républicain d’accéder
librement aux rives du lac. Le chemin lacustre passe parfois, comme
entre Garda et Bardolino, à côté de
la «Gardesana», une route principale particulièrement bruyante.
C’est à Malcesine, sur le parcours
de Castelletto, que nous avons en
particulier trouvé notre bonheur.
La promenade y est agréable, entre
nature et culture, entre plages et
jardins méditerranéens. Il vaut la
peine de s’arrêter au port de Cassone, un endroit magique. L’ensemble architectural du village est
admirable et n’a pas grand-chose à
envier aux hauts lieux touristiques
des extrémités sud et nord du lac.
Le lac de Garde. C’est avec un
verre dans le nez que nous apprécions ce généreux pourvoyeur
d’ombles et de brochets, ce réser-
voir de chaleur pour les oliveraies infinies qui caractérisent le
paysage riverain du lac.
Bon, d’accord, le tourisme
fait quelques taches ici ou là,
même s’il n’y a pas encore foule.
Mais pourquoi se soucier de
l’alignement des hôtels au pied
de l’immense paroi rocheuse
qui domine Limone alors qu’un
joyau nous attend? Particulièrement agréable est la balade dans
les rues en direction du nord,
quand la lune brille au-dessus du
Monte Baldo et se mire dans les
vagues du lac. Au-delà, le proche
arrière-pays de Limone cache un
petit paradis de la randonnée en
montagne.
Retour à Garda, point de départ idéal pour des excursions
brèves ou plus longues. Nous
avons passé deux nuits au « Piccolo Hôtel», dans la rue la plus
pittoresque du centre du village,
à laquelle on accède en traversant
la tour de l’horloge. Sur un promontoire voisin trône la célèbre
Villa Guarienti (il y a un arrêt
de bus), non loin de la plus belle
plage du lac de Garde. Et à la
tombée du jour l’on s’attablera à
un café du port ou l’on s’attardera au sommet de la montagnette
(294 mètres) qui borde Garda : la
Rocca Vecchia.
Pour finir, voici la cité de Salò :
après la recherche peu fructueuse
de sentiers lacustres sur la rive
occidentale, nous sommes arrivés dans sa longue baie. Le Lungolago, où déambule la moitié
de la ville, paraît sans fin. Il est
presque impossible de ne pas
aimer le centre historique de
Salò. Pour couronner le tout, les
liaisons par bus vers Brescia sont
bonnes et il faut depuis là moins
de cinq heures de train pour revenir à Berne.
Informations utiles
Trajet via Milan, Tirano (Valcamonica/Lago d’Iseo) ou le Tyrol du Sud
en direction de Verone, Brescia,
Desenzano ou Peschiera. Continuer
en bus (horaires dans les offices
du tourisme et les stations de bus).
Dessertes par bateau: www.navlaghi.
it/ita/g_orari.asp
27

Documents pareils

manerba - lac de garde « onda blu » (italie)

manerba - lac de garde « onda blu » (italie) nord du lac offrent des sites uniques pour les randonnées à pied ou à vélo. Distance de la ville : à proximité immédiate Distance de la plage : 300 m

Plus en détail