Etude d`un texte philosophique de Gaston Bachelard Objectif

Commentaires

Transcription

Etude d`un texte philosophique de Gaston Bachelard Objectif
Etude d’un texte philosophique de Gaston Bachelard
Objectif :
Clarifier un concept (la science)
Problématique :
La science s’oppose-t-elle à l’opinion ?
Peut-on avoir une opinion en matière scientifique ?
Opposition : Science et l’opinion
Epistémologie :
épistémer : la science
Logos : étude, discours
Etude de la science
Philosophie critique des sciences, l’histoire des sciences
Bachelard analyse les conditions de la connaissance scientifique et le soutient
qu’elle est victorieuse sur les obstacles épistémologiques*
•
Epistémologie : entrave à la connaissance. Elle est inhérente au savoir luimême et non aux difficultés liées à l’objet.
Le scientifique connaît la nature en s’opposant aux connaissances antérieures.
Idée de coupure épistémologique*
•
Coupure épistémologique : la rupture méthodologique qui consiste à
comprendre les objets d’une science différemment
Le rationalisme appliqué :
Echange de vérités : la raison se construit en dialoguant avec l’expérience.
Question 01 :
Dans ce texte, Bachelard montre de façon radicale que la science s’oppose à l’opinion, dans
ce sens c’est l’opinion qui a tort. Car même si certaine opinion sont légitimes, elles ne
renferment aucune vérité tant qu’elles ne sont pas prouvées par la science.
1ère partie :
L’auteur pose sa thèse ; la science n’est jamais le prolongement de l’opinion
2nd partie :
Il présente son 1er argument qui consiste à montrer les vices et les
insuffisances de l’opinion
3rd partie :
Il présente son 2nd argument où l’auteur met en évidence les caractéristiques
de l’esprit scientifique où il s’agit de poser des problèmes pour accéder à la
vérité
Question 02 :
Il ne suffit pas d’avoir une opinion sur un sujet quelconque pour prétendre détenir la vérité.
L’opinion est une construction subjective (avoir sa propre opinion) et non un savoir.
L’opinion explique les phénomènes par leur utilité, elle s’intéresse à ce qui est étonnant et
pittoresque dans la science. Elle n’a pas de recours à des hypothèses et des vérifications.
C’est pourquoi elle constitue un obstacle à la connaissance scientifique.
Le scientifique comprend le réel on posant des question à la nature. Il revendique le droit de
douter du savoir de son époque, il appréhende le réel autrement, ce qui est parfois à
l’origine de révolutions scientifique.
Galilée :> géocentrisme :> héliocentrisme
Darwin :> créationnisme :> évolutionnisme
Le scientifique ne ce contente jamais des évidences premières
Question 3 :
Celui qui a des opinions affirme des idées qu’il ne peut démontrer mais il reste persuadé que
se sont les meilleures. Or, la science à pour but de nous expliquer le réel et le devoir de
justifier ces affirmations. Elle se méfie des évidences trompeuses et se construit en
corrigeant les erreurs passées.
Qu’elle est la liaison entre la science et l’opinion ?
L’opinion ne retient-elle de la science que son coté pratique s’interdisant de connaître son
véritable but.
1ère partie :
L’opinion n’accepte aucune remise en cause car elle croit posséder la vérité ce
qui met fin à toute tentative de questionnement. Elle s’apparente aux
préjugés qui au cours de l’histoire des sciences à entravée la recherche de la
vérité. C’est pourquoi Bachelard est sévère face à l’opinion. Elle forge des
stéréotypes, alors que la science revendique le droit de douter car dans la
nature : « rein ne va de soi ». L’attitude scientifique consiste à analyser ces
acquis.
2nd partie :
Cependant l’opinion a un avis plutôt favorable de la science, elle admire ces
découverte. Bachelard montre que l’opinion à une vision fausse de la science
car elle ne s’intéresse qu’a son aspect utile. Dans notre univers technologique,
les techno sciences (=science appliquée) facilite notre vie et donne une
puissance importante à l’homme, mais la fonction du scientifique est le
déroulement des phénomènes selon la méthode expérimentale. Il ne
s’intéresse pas au confort des hommes. La science à un aspect spéculatif
(théorie + pratique). L’opinion s’interdit de connaître la véritable fonction de
la science.
Question 4 :
Bachelard à raison d’affirmer que pour saisir la vérité il faut s’écouter de toute opinion.
L’opinion peut-être le point de départ de la réflexion car toute recherche scientifique prend
pour point de départ toute la déconstruction de toutes les idées fausse.

Documents pareils