Infrastructures : nouveaux enjeux... - Vern-sur

Commentaires

Transcription

Infrastructures : nouveaux enjeux... - Vern-sur
MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES
N° 192 - NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2013
Vivra’V e r n
Infrastructures :
nouveaux enjeux...
p.12
Ecole du SUET
Musique et danse...
mais pas seulement
p.18
Vie économique
Orthofiga et MBA Multimédia
Des pointures dans leur domaine
Retrouvez-nous sur
Citoye
nne pa
r natu
re
www.ville-vern-sur-seiche.fr
Mairie de Vern-sur-Seiche
22, rue de Châteaubriant
CS 47118
35771 Vern-sur-Seiche cedex
Tél. 02 99 04 82 04
Fax 02 99 04 82 05
[email protected]
Lundi
Mardi
Mercredi, jeudi
Vendredi Samedi
9h - 12h / 13h30 - 17h30
9h - 12h / 13h30 - 18h
9h - 12h / 13h30 - 17h30
9h - 12h / 13h30 - 17h
10h - 12h (permanence)
En bref...
n Obser Watt’eur
Jusqu’au 15 novembre 2013, l’Agence Locale de l’Energie
et du Climat du Pays de Rennes (ALEC) organise un
grand concours photo. Illustrez les économies d’énergie
de façon originale, poétique, humoristique...
A gagner : un an de transport gratuit (STAR bus métro),
un bilan thermique de votre logement, des chèques
cadeaux «matériaux isolation», des packs économes...
et plein d’autres cadeaux. Inscriptions, renseignements :
http://obserwatteur.alec-rennes.org/participer.
n Horaires du Centre de Finances Publiques
Le centre des Finances publiques de Rennes, situé 2
Boulevard Magenta, est ouvert au public selon de nouveaux horaires, depuis le 1er juillet 2013 : l’accueil des
usagers se fait désormais du lundi au vendredi de 8h30
à 12h et de 13h30 à 16h.
n Animation CLIC Alli’Ages - Emploi et Handicap
A l’occasion de la Semaine nationale pour l’emploi des personnes handicapées, la Maison Départementale des Personnes Handicapées a mobilisé les CLIC pour organiser des
temps d’information sur la reconnaissance de la qualité de
travailleur handicapé et l’orientation professionnelle.
Mercredi 20 novembre 2013, à 9h30, salle des fêtes
de La Chalotais, le CLIC Alli’âges vous invite à venir à la
rencontre des professionnels, associations et structures
du territoire pour échanger sur le thème «emploi et
handicap».
Plus d’infos ? 02 99 77 35 13 ou [email protected]
Permanences du maire et des adjoints
Le samedi de 10h à 12h, en mairie
9 novembre
16 novembre
23 novembre
30 novembre
7 décembre
14 décembre
21 décembre
28 décembre
4 janvier
Christian Divay - Sports et Loisirs
Françoise Bontemps - Culture, Animation et
Rayonnement communal
Gérard Richou - Solidarités et Cohésion Sociale
Nicolas Deleume - Environnement et Patrimoine Vert
Mireille Buffière - Jeunesse, Insertion dans la vie active
Didier Moyon, maire
Gérard Richou - Solidarités et Cohésion Sociale
Fabienne Gautier - Education et Parentalité
Daniel Dayot - Aménagement, Urbanisme, Habitat
Monsieur le Maire reçoit également sur rendez-vous.
Prendre contact avec son secrétariat au 02 99 04 82 06 ou
[email protected]
Permanence de Marie-Anne Chapdelaine, députée d’Ille-et-Vilaine
> tous les vendredis, de 9h30 à 10h30, au 104 boulevard Clémenceau,
à Rennes. Téléphonez avant au 02 99 86 00 71.
Permanence de Mireille Massot, conseillère générale Rennes sud-est
> samedi 16 novembre, de 10h à 11h, en mairie
> Samedi 21 décembre, de 10h à 11h, en mairie
Naissances
Le 27 avril - Madeline LEROY
Le 21 juin - Julia et Andria RAMA
Le 19 juillet - Jonah ABERGEL
Le 29 juillet - Elise COBERT
Le 1er août - Tess et Lila BOURDOIS
Le 6 août - Alexis JOUAULT
Le 17 août - Martin CHASSÉ
Le 1er septembre - Morgane LAURIOU
Le 13 septembre - Maxence REDOR
Mariages
Le 21 septembre - Christelle LOURY & Stéphane MENARD
Décès
Le 1er juillet - Christophe LE MOY
Le 16 juillet - Philippe GODARD
Le 28 septembre - Edith GASNIER
POINT ACCUEIL EMPLOI SUD EST 35 Chantepie/Corps-Nuds/Nouvoitou/St-Armel/Vern-sur-Seiche
37 rue de Châteaubriant – 35770 VERN-SUR-SEICHE
Tél. 02 99 62 99 00 - Fax 02 99 62 98 17
E-mail : [email protected]
Ouverture au public :
• Du lundi au vendredi de 9h à 11h30
• L’après-midi, uniquement sur rendez-vous
Vous recherchez un emploi, un conseil, le PAE, service de proximité,
peut vous aider.
Le PAE s’adresse aux demandeurs d’emploi, aux jeunes cherchant un apprentissage, aux personnes en emploi, étudiants,
lycéens, parents en congé parental d’éducation, etc.
Sommaire
Informations municipales p.3-9
Actus culturelles
Dossier :
Infrastructures
L’actu du jeune Vernois p.14-15
p.10-11
Actus associatives
p.12-13
Vie économique
p.18
Agenda des sorties
p.20
p.16-17
Directeur de la publication : Didier Moyon - Rédaction, conception, réalisation : Service communication - Justine Loï - 02 99 04 82 28
Impression : Penheleux - Vern-sur-Seiche - Photos : mairie et associations (sauf mentions contraires) - Dépôt légal n° 591 - Imprimé sur papier recyclé.
Informations municipales
ECOUTEZ, J’AI MON MOT À DIRE !
Semaine des droits de l’enfant, «le droit à l’expression»
Pour la 3e année, la Ville organise des animations gratuites et ouvertes à tous, en partenariat avec le Centre
des Marais, l’Association Vernoise des Assistantes Maternelles, la halte-garderie Berlingot, les écoles publiques
vernoises et Lire et Faire Lire.
n Mercredi 20 novembre, 14h30/17h30 et samedi 23
novembre, 15h/17h30, à la ludothèque du Centre des Marais
JEUX D’EXPRESSION
La ludothèque «L’UniVern du Jeu» sort ses jeux d’expression.
Retrouvez tous les jeux pour dessiner, mimer, conter et surtout
rire. Ces jeux sont en libre service. Une animatrice sera
présente pour vous les expliquer.
n Samedi 23 novembre, à 14h, au Volume
PROJECTION DU FILM «LES CINQ LÉGENDES»
L’aventure d’un groupe de héros, doués de pouvoirs extraordinaires, qui vont unir leurs forces pour protéger les
espoirs, les rêves et l’imaginaire de tous les enfants. Une
relecture habile et spectaculaire des légendes de notre enfance. Proposée par la médiathèque.
n Du 22 au 30 novembre, en mairie
EXPOSITION DES PRODUCTIONS D’ENFANTS
Vernissage : jeudi 21 novembre à 18h45
Sur le thème du droit à l’expression, depuis septembre, les
enfants ont réalisé des photos, des
représentations symboliques, des
dessins, des collages... selon leur
âge, pendant les temps scolaire et
périscolaire.
Tout public. Durée : 1h40
Réservations au 02 99 62 86 96
n Vendredi 22 novembre, à 18h30,
salle des fêtes La Chalotais
«REFAIRE LE MONDE»,
SPECTACLE DE LA COMPAGNIE
ENFANCE & CHANSONS
Jacques Bienvenu va préparer
une soupe magique avec les enfants, mais surtout décliner les
droits de l’enfant en toute complicité avec le public.
Pour les enfants de 2 à 12 ans.
Durée : 1h15
Sans réservation.
3
Nouveaux rythmes scolaires - Deux mois après...
Voilà maintenant deux mois que vos enfants ont franchi les portes des écoles pour une nouvelle rentrée scolaire. Deux
mois pour se familiariser avec ce nouveau rythme imposé par la réforme... Quel bilan dresse les premiers concernés ?
Enfants, animateurs périscolaires et enseignants nous livrent leurs impressions.
n Sandrine Rolland, animatrice périscolaire, école maternelle La Chalotais
« La mise en place a été difficile. Mais maintenant tout est calé, ça se passe bien.
Nous avons de bons ateliers : éveil musical, décor, chant, bricolage, expression
corporelle et jeux de société. Nous sommes bien lotis par rapport à d’autres communes».
n Irène Rolland, animatrice périscolaire, école élémentaire La Chalotais
« Ça se passe bien. Les enfants sont volontaires et donc motivés pour participer.
Nous proposons des ateliers zumba, arts plastiques, théâtre de marionnettes, nature et découverte… Les enfants sont impatients et en demande».
n Claire Darrénougué, directrice de l’école élémentaire La Chalotais
Pour l’instant, c’est un peut tôt pour se prononcer. Nous devons prendre de nouveaux repères, nous organiser différemment. Les fins de semaine sont un peu
difficiles pour les enfants. Nous attendons de voir sur le long terme».
n Corinne Crosetta, animatrice périscolaire, école maternelle Noël du Fail
« Le démarrage a demandé des adaptations et le temps de garderie reste long
pour les enfants qui ne participent pas aux ateliers. Nous accueillons environ 50
à 60 enfants par jour en garderie, dont 20 participent aux 2 ateliers quotidiens».
n Barbara Ferrette, animatrice périscolaire, école élémentaire Noël du Fail
«Un temps d’adaptation est nécessaire, tant pour les enfants que pour les parents
et les professionnels. C’est une grosse organisation. Dans l’ensemble, les enfants
sont ravis. Les ateliers journalisme et danse fonctionnent bien. Il arrive aussi que
certains enfants qui ne participent pas aux ateliers soient déçus».
n Catherine Van De Weghe, directrice de l’école maternelle Noël du Fail
« Les parents me font régulièrement part de la fatigue de leurs enfants. Pour le travail scolaire, c’est encore difficile à dire,
puisqu’on travaille sur l’apprentissage de la vie en communauté».
n Aelig, 9 ans, élève de CM1 à l’école La Chalotais
«C’est bien, instructif. On apprend à danser
et chanter et on pourra montrer le résultat
à nos parents. S’il y a de la place après les
vacances, je me réinscrirai à la zumba, sinon
j’essaierai la calligraphie».
n Axel et Jean, 9 ans, élèves de CM1 à l’école Noël du Fail
« C’est trop cool ! On réalise un journal
pour l’école, « La Canarderie ». On écrit les
textes, on fait des interviews et on prend
des photos. On a même lancé un concours
de logo. On demandera sûrement à nos
parents de nous réinscrire».
Rappel - Qui décide de quoi ?
n Ce qui est imposé par l’Etat :
- 24h d’enseignement réparties sur 9 demi-journées,
- Durée maximum d’enseignement de 5h30 avec une demijournée qui ne peut excéder 3h30,
- Durée de la pause du midi supérieure ou égale à 1h30.
4
n Ce qui a été décidé par la Ville (en concertation avec les
partenaires éducatifs) :
- Les horaires de classe,
- La durée de la pause du midi,
- L’organisation des temps périscolaires,
- La tarification des temps périscolaires.
te
Pourquoi je vo
en 2014 ?
icipales
Elections mun
et 30 mars
Dimanches 23
péennes
Elections euro
ai
Dimanche 25 m
Listes électorales
N’oubliez pas de vous inscrire !
Si vous n’êtes pas encore inscrit(e) sur les listes électorales, vous avez jusqu’au
31 décembre 2013 à 18h pour le faire.
n Si vous venez d’arriver à Vern, ou si vous n’êtes pas encore inscrit(e), vous
devez vous présenter en mairie munis des pièces suivantes :
- votre carte nationale d’identité ou votre passeport en cours de validité,
- un justificatif de domicile (facture récente de loyer, d’eau, d’électricité…),
- votre dernière carte d’électeur ou l’indication de votre dernière commune d’inscription.
Nouveau ! Vous pouvez désormais effectuer cette démarche en ligne sur le site
Internet de la Ville, rubrique «Formalités administratives».
n Les jeunes ayant déjà ou bientôt 18 ans (nés entre le 1er mars 1995 et le 28
février 1996) doivent se présenter en mairie seulement s’ils n’ont pas reçu leur
avis d’inscription par courrier (envoyé en octobre ou novembre). Ces jeunes
sont inscrits d’office dans la commune où ils se sont présentés pour effectuer
leur recensement militaire.
n En cas de changement d’adresse à l’intérieur de la commune, vous
devez également vous présenter en mairie pour le signaler et recevoir
ainsi votre propagande électorale.
Il est indispensable d’informer la
mairie de tout changement de situation administrative. En effet, les personnes qui n’ont plus de lien avec la
commune peuvent faire l’objet d’une
radiation d’office de la liste électorale, même s’ils n’ont pas fait la démarche de s’inscrire dans leur nouvelle
commune.
Renseignements : 02 99 04 82 04 ou [email protected]
Démarches
simplifiées
pour les personnes
d’origine étrangère
Afin de faciliter les démarches
dans les prises de rendez-vous, des
mesures de simplification et d’amélioration de l’accueil des personnes
d’origine étrangère sont mises en
œuvre depuis le 5 août dernier :
- l’accueil des étrangers au séjour
se fait les lundis, mardis et jeudis,
de 13h30 à 15h30. De 9h à 12h, le
public sera accueilli uniquement sur
rendez-vous ;
- la délivrance de titre de séjour est
maintenue les lundis, mardis, mercredis et vendredis de 13h30 à 16h ;
- les rendez-vous de renouvellement de titre de séjour se font depuis le site Internet de la préfecture
d’Ille-et-Vilaine.
Les ressortissants étrangers sollicitant ces renouvellements n’ont plus
besoin de faire la queue pour obtenir
un rendez-vous à la préfecture.
Les dispositions concernant l’accueil
des étudiants à l’Université Européenne de Bretagne ou au Centre
de Mobilité Internationale sont
maintenues.
Toutes les informations sont en
ligne sur le site de la préfecture
d’Ille-et-Vilaine :
www.ille-et-vilaine.gouv.fr.
5
Sapeur pompier volontaire
Vous y avez déjà pensé ?
Vernoises, Vernois… vous êtes étudiant ou actif ?
Vous voulez compléter votre activité et participer aux activités de secours d’urgence sur votre commune ?
En Ille-et-Vilaine, les sapeurs-pompiers volontaires sont
présents dans les 92 centres de secours du département.
Sur leur temps disponible, ils portent secours à la population. Ils interviennent seuls sur leur secteur opérationnel
ou aux côtés des sapeurs-pompiers professionnels dans les
grandes agglomérations.
Après engagement, ils sont formés aux missions de secours
à la personne, d’opérations diverses et d’incendie et sont
équipés par le Service départemental d’incendie et de secours d’Ille-et-Vilaine (SDIS 35). Ils sont ensuite intégrés à
une équipe encadrée et assurent des astreintes régulières
en fonction de leur disponibilité. Ils perçoivent des indemnités pour le temps passé en opération.
- Je peux me rendre disponible pour assurer des astreintes
; me former et porter secours (notamment en semaine) ;
- J’ai entre 18 et 45 ans ;
- J’ai une bonne condition physique, je suis en bonne santé ;
- J’ai l’esprit d’équipe ;
- J’habite Vern-sur-Seiche pour quelques années.
Si vous remplissez ces conditions, vous avez le bon profil
pour proposer votre candidature (échéances semestrielles
de recrutement : avril et octobre de chaque année).
Votre contact : Lieutenant Lionel Gogdet, chef de centre,
02 99 87 97 63 ou [email protected] . Il reçoit avec
ou sans RDV, tous les vendredis, à partir de 19h30, au
centre d’incendie et de secours, rue de la Chalotais.
Ai-je le profil pour être sapeur-pompier volontaire ?
Flashez ce code pour obtenir des informations
sur le centre de Vern-sur-Seiche.
- J’ai envie de m’épanouir au travers d’une activité tournée
vers les autres ;
Plus d’infos ? www.devenirvolontaire35.fr.
Réserve communale de sécurité civile
Un appel aux volontaires bénévoles
Depuis 2009, une réserve communale de sécurité civile a été créée sur notre commune.
Un appel à bénévoles est donc à nouveau lancé pour tous ceux qui souhaitent mettre leurs compétences et leur
dévouement au service des autres.
n Qu’est-ce qu’une réserve civile ?
Face à une crise sanitaire, technologique ou naturelle, il n’est pas toujours facile d’engager les bonnes volontés en
complément des services de secours. Placée sous l’autorité du maire, la réserve civile permet donc d’apporter son
concours dans les situations de crise, d’informer et de préparer la population.
n Quelles sont les missions de la réserve civile ?
La réserve civile agit dans le champ des compétences communales. Son action est complémentaire de celle des
services de secours et respectueuse des associations de sécurité civile.
Elle contribue au soutien, à l’aide aux populations, au rétablissement des activités et à la logistique.
Par ses actions de sensibilisation et de communication, la réserve civile participe à l’information et à la préparation
des habitants.
n Qui est concerné ? Comment candidater ?
Tous les citoyens vernois peuvent participer en envoyant un courrier à M. le Maire ou un courriel à :
[email protected]
6
Des petits gestes au quotidien
pour bien vivre ensemble
Voitures mal garées ou sacs jaunes
qui traînent sur le trottoir, ces incivilités régulières peuvent être évitées
et améliorer notre quotidien, à condition que chacun y mette du sien...
Vous allez acheter votre pain, vous
êtes pressé, fatigué par votre journée
de travail, vous vous garez sur le trottoir
devant la boulangerie. Pourtant, il
vous suffirait de faire quelques mètres
de plus pour vous garer sur le parking
voisin. Vous vous dites certainement :
«J’en ai pour 5 minutes». Mais pendant
ce temps, une maman avec sa poussette, une assistante maternelle avec
de jeunes enfants ou une personne à
mobilité réduite doivent descendre sur
la chaussée pour éviter votre véhicule,
aux dépens de leur sécurité. Ne les oubliez pas !
Votre sac de tri sélectif est plein, vous
le posez sur le trottoir un jour ou deux
avant le ramassage, comme ça il ne
traîne pas chez vous, et puis, ce n’est
pas bien grave. Mais ce sac va certainement gêner le cheminement des
piétons. Un chat ou un autre animal
curieux va peut-être aussi s’amuser à
le mettre en pièce... alors qu’il suffirait
juste de déposer votre sac le jeudi matin
(collecte à partir de 14h).
Tous ces petits gestes qui n’ont l’air de
rien participent chaque jour à rendre
notre cadre de vie plus agréable.
De nouveaux outils pour la police municipale
n Le Procès Verbal Electronique :
la fin du papillon sur le pare-brise
Lancé en 2009, le procès- verbal électronique (PVe) est déployé sur l’ensemble du territoire et arrive désormais dans les collectivités territoriales.
Neuf communes de Rennes Métropole, dont Vern-sur-Seiche, vont acquérir cette année des terminaux permettant la verbalisation électronique
des infractions relatives à la circulation routière et au stationnement en
remplacement du carnet à souches
(timbre-amende).
Comment ça marche ?
L’agent de police constate et enregistre
l’infraction sur un boitier électronique.
Les données sont télétransmises au
Centre National de Traitement (CNT)
de Rennes, le même que celui qui
traite les automobilistes flashés par
les radars automatiques. Le titulaire
du véhicule est identifié par le système
d’immatriculation des véhicules. L’avis
de contravention est édité et envoyé
automatiquement par courrier au domicile du titulaire de la carte grise.
Vous êtes informés que l’infraction a
été relevée par un avis déposé sur le
pare-brise (cet avis est simplement informatif, il n’a aucun caractère obligatoire).
Pourquoi ce nouveau système ?
La modernisation des outils à disposition des agents de police municipale va
dans le sens d’un allégement des tâches
administratives pour une présence
renforcée sur le terrain.
n Cinémo... Quoi ?
De nombreuses doléances reçues en
mairie concernent la vitesse excessive
des véhicules dans certains secteurs
de la commune. La Ville a donc doté
ses policiers municipaux d’un cinémomètre (communément appelé radar).
Cet appareil permet de mesurer la vitesse et sera utilisé dans un premier
temps dans les secteurs dangereux où
des vitesses excessives sont souvent
constatées. L’objectif est bien de faire
ralentir les automobilistes.
Pour la sécurité de tous, levez le pied !
La saisie électronique et la transmission
informatique des amendes évitent
également des erreurs de transcription, sources de contestations.
Le timbre-amende étant remplacé par
un avis d’information, la majoration
pouvant intervenir en cas de perte ou
de vol est évitée.
A noter que le système est protégé
contre la verbalisation multiple. Un
même véhicule ne peut être verbalisé
plusieurs fois pour la même infraction.
7
Rennes Métropole
Donner pour moins jeter et permettre une 2e vie
Dans 5 déchèteries de la métropole
(Cesson-Sévigné, Saint-Armel, Mordelles, Betton et Acigné), des caissons
de réemploi ont trouvé leur place
parmi les autres bennes. À quoi servent-ils ?
Ces caissons, financés par Rennes Métropole, ont pour objet de changer les
comportements. C’est une des solutions trouvées pour réduire de 7% sur
5 ans les déchets des habitants (objectif
Sur le parking de la déchèterie, c’est le
balai habituel des voitures qui viennent
alléger leur coffre, savamment orchestré
par les agents d’accueil Tribord.
Ces agents au gilet jaune fluo ont été
sensibilisés à ce tri. Leurs conseils sont
précieux dans cette chaîne du réemploi.
«Si des choses peuvent resservir à des
gens qui en ont besoin, c’est tant mieux.
Mais je n’aurais pas eu le temps de courir jusqu’à Emmaüs». Tout comme cet
habitant venu donner un amplificateur et des enceintes, il est possible de
déposer, dans les caissons, vaisselle,
meubles, livres, disques, vélos, jouets,
matériel de jardinage, vêtements…
En implantant ces caissons sur les sites
des déchèteries, l’idée est de faciliter
le geste de don. On n’a plus le droit de
jeter n’importe quoi !
n Concrètement, comment ça se passe ?
n Et ensuite, une seconde vie …
fixé dans le cadre du Programme Local
de prévention des déchets signé avec
l’ADEME en 2009).
Quand le caisson est plein, Emmaüs
vient récupérer les objets déposés. Ils
sont ensuite réparés par les compagnons puis soit revendus dans la recyclerie du quartier de la Donelière ou à
la communauté d’Hédé, soit donnés à
des familles dans le besoin.
Le dispositif a du succès. Comme quoi,
c’est simple de changer ses habitudes !
Une résidence en construction, rue du Parc
La Sa HLM Les Foyers a engagé la
construction de la résidence baptisée
Le Quercia, 1 rue du Parc.
Implanté en lieu et place des anciennes
salles paroissiales, ce projet immobilier participe au renouvèlement urbain
du centre-ville, déjà amorcé sur le Clos
d’Orrière et qui se poursuivra sur la rue
du Boël.
L’immeuble, comprenant 4 niveaux
sur sous-sol, structurera le carrefour
en traitant l’angle de la rue visible depuis la place nord de l’église, tout en
améliorant la visibilité depuis la rue
du Parc, par un léger élargissement du
trottoir. Il assurera la transition entre le
quartier pavillonnaire et le tissu urbain
plus dense du centre-ville.
L’architecte, Acte Architecture, installé
sur la commune, à donné à sa construction une ligne contemporaine qui emprunte cependant au bâti alentour : utilisation des matériaux présents sur le
quartier (zinc, briques de parement…),
marquage des lignes architecturales
actuelles (soubassement…).
Les logements sont conçus dans la
recherche d’une qualité environnementale optimale afin de limiter la
consommation en énergie, de renforcer le confort intérieur et d’assurer la
durabilité de l’immeuble.
En outre, l’opération est labellisée
«chantier propre». Le chantier fait l’ob-
jet d’une veille régulière afin de vérifier
la propreté du chantier, le respect des
règles de tri et de gestion des déchets.
Chaque entreprise s’y est engagée à
la signature des marchés. Dans cette
même démarche, un courrier d’information a été déposé dans les boîtes
aux lettres des riverains fin juillet et les
plages horaires des nuisances sonores
et des livraisons sont affichées sur la
clôture de chantier.
Cette opération offrira 20 logements
en location sociale (1 T1bis, 9 T2, 6 T3,
3 T4 et 1 T5). Un logement sera spécialement adapté aux besoins d’une personne à mobilité réduite. Son agencement sera étudié en concertation avec
son futur occupant.
Démarrage des travaux : 26 août 2013
Fin du gros-oeuvre : février 2014
Clos-couvert
: mai 2014
8
Voirie – Espaces verts : octobre 2014
Mise en location : fin 2014
Crédit : Acte Architecture
Calendrier des travaux
Ils portent une délégation...
Christian BOULANGER,
Conseiller municipal
délégué à la voirie
et aux bâtiments
Rattaché à la commission Finances,
Economie, Ressources Humaines,
Bâtiment et Voirie, Christian Boulanger
travaille sur plusieurs volets, mais avec
un objectif commun : « faire en sorte
que le patrimoine immobilier et les
infrastructures de la commune soient
maintenus dans un état satisfaisant et
rendent à l’usager le service qu’il est en
droit d’attendre».
Les programmes d’investissements
pluriannuels demandent des budgets
conséquents, mais ils sont nécessaires
pour éviter une détérioration du patrimoine et des travaux beaucoup plus
importants, au bout du compte.
Christian Boulanger travaille en lien
avec les Services Techniques sur la
gestion du quotidien (entretien courant).
«Nous essayons d’être à l’écoute des
usagers, notamment les utilisateurs
de 2 roues et les personnes à mobilité réduite, qui rencontrent souvent
des difficultés de circulation et d’accessibilité. Nous apportons par des petits
aménagements, simples mais efficaces,
une réponse à des anomalies de
fonctionnement».
Il assure également une veille des
différentes infrastructures (éclairage
public, routes…), afin d’anticiper leur
réfection ou de prolonger leur utilisation
de manière optimale.
Enfin, en lien avec la commission Aménagement, Urbanisme et Habitat, il
est associé aux projets d’urbanisation
(Clos d’Orrière, Hauts de Gaudon,
Sud Touche, etc.) et de construction
(Centre Technique Municipal), qui ne
peuvent s’envisager sans le volet «infrastructures».
Portrait d’agents municipaux
Gwildwen Urvoy, un nouveau visage aux Services Techniques
Arrivé en juillet dernier, Gwildwen Urvoy occupe le poste de responsable Bâtiment/Voirie au sein des Services
Techniques de la Ville.
Détenteur d’un BTS Bâtiment et après 2 années en école d’architecture, Gwildwen a exercé différents métiers dans le
secteur privé, pendant 10 ans (manœuvre, chef d’équipe, puis chargé d’études dans des bureaux). En 2011, il décide de se
mettre à son compte, mais le contexte de crise économique le contraint à cesser son activité.
«Certains de mes proches travaillant dans la fonction publique territoriale, je me suis dit «pourquoi pas essayer ?», mais mon manque
d’expérience dans le secteur public a freiné mes recherches».
Gwildwen entend alors parler d’une licence professionnelle «Métiers
techniques des collectivités territoriales», qu’il passe en 2012. Après
un an de formation en alternance à la Ville de Cesson-Sévigné, il postule
dans plusieurs collectivités.
«Toutes les candidatures aboutissaient sur des entretiens ou des
réponses positives ! J’ai choisi Vern-sur-Seiche, notamment pour sa
dimension. Les collectivités de cette taille offrent des postes aux domaines de compétences variés».
Sa mission consiste à renforcer et structurer le Pôle Environnement
Bâtiments et Cadre de Vie, dans le domaine du bâtiment et de la
voirie. A ce titre, il est en charge de la gestion (rénovation, entretien,
suivi, marchés publics) des bâtiments communaux et de la voirie.
«Actuellement, on gère surtout l’urgence jour après jour. Nous nous sommes fixés des objectifs, mais cette gestion du
quotidien prend le pas sur les projets de fonds, du fait de fréquentes dégradations. Nous faisons en sorte que toutes les
demandes soient réglées dans la mesure du possible et dans des délais raisonnables».
9
Dossier : Batiment, infrastructures Bâtiments et infrastructures. Ces sujets
sont techniques, certes, mais concernent
tous les habitants au quotidien.
Quand les Services Techniques vontils réparer la chaussée ou le trottoir devant chez moi ? Pourquoi cette rue
est-elle barrée et pour combien de
temps ? Qu’attend-on pour remettre
ce bâtiment à neuf ? Autant de questions auxquelles la Ville doit répondre,
en prenant en compte les nouveaux
enjeux de modularité des bâtiments,
d’économie d’énergie, de partage des
infrastructures et équipements, d’accessibilité.
Des bâtiments modulables
et économes en énergie
Les constructions des dernières décennies
ont été pensées en faisant la part belle
à l’architecture et en envisageant une
seule utilisation (sport, spectacles, réunions…) au cours de leur cycle de vie.
Cette façon d’envisager le bâti est mise
à mal par les évolutions sociétales,
économiques, normatives, environnementales et surtout démographiques.
En effet, la bonne santé de l’agglomération rennaise sur ce dernier point et
les projections qui sont faites en matière d’accueil de population nouvelle
laissent à penser que les villes, notamment, devront envisager de construire
de nouveaux équipements, d’étendre
et de réaménager un patrimoine existant globalement très énergivore.
Les attentes des utilisateurs évoluent
par rapport à la fonctionnalité des
locaux (l’arrivée et le développement
des nouvelles technologies en est un
exemple), mais aussi par rapport à
l’utilisation des services publics (forte
évolution du nombre de repas scolaires).
Le jeu de chaises musicales observé sur
Vern depuis quelques années montre
cette évolution :
- construction du Volume pour accueillir une médiathèque et le SUET à
l’étroit dans leurs anciens locaux,
- réaffectation des espaces libérés pour
les activités du centre des Marais, de Ludikavern, de l’épicerie sociale ou encore
du bagad,
- reconfiguration de la restauration scolaire au vu de l’évolution du nombre
de repas servis et des normes d’hygiène (constructions de restaurants
scolaires, déménagement de la cuisine
centrale),
- création de la Maison des Sports (à
la place de l’ancienne cuisine centrale),
ce qui a libéré des locaux pour accueillir
la halte garderie Berlingot.
Aujourd’hui, la volonté de minimiser
les coûts pousse donc à concevoir les
bâtiments avec une certaine souplesse
d’adaptation.
Sur le patrimoine existant, on rencontre des problèmes de normes, de
modularité, de consommations d’énergie
et d’accessibilité qu’il faut solutionner.
La question se pose et se posera donc
régulièrement : rénovation ou reconstruction ?
Création d’un chemin piétonnier
à la Hallerais.
Enfin, la question du territoire communal doit être dépassée. La contrainte
forte sur la maîtrise des finances locales nécessitera un questionnement
systématique des communes sur leurs
éventuels besoins : financer à 2 ou 3
communes un équipement utilisé ensuite à 100 % est la démarche qui permettra de proposer de nouveaux services aux citoyens en pesant moins sur
les budgets communaux.
La voirie : lieu de déplacement,
mais aussi d’échanges
Jusqu’ici, la route n’était rien d’autre
qu’un moyen d’aller d’un point A à un
point B. On parle maintenant d’espace
public de circulation qui comprend la
voie mais aussi ses abords (trottoirs,
pistes cyclables, placettes…).
Là encore, les questions d’énergie invitent
à repenser nos modes de conception.
La voiture doit apprendre à partager
l’espace avec les autres (transports en
commun, 2 roues, personnes à mobilité réduite, piétons). Cela passe
nécessairement par une réduction de
la place stricte laissée à la voiture.
Certains éléments de voirie sont
aussi considérés comme des zones
de rencontre (fêtes de quartiers) et
d’échanges (circulation limitée, zones
semi-piétonnes, pôles multimodaux…).
Il est donc important de privilégier la
cohabitation et d’assurer la sécurité de
tous en protégeant le plus faible.
10
Cet été, la Maison des Associations a été mise aux normes pour accueillir
la halte-garderie Berlingot en septembre.
Que ce soit pour l’entretien et la
construction des bâtiments ou des
voiries, la réflexion doit prendre en
compte les enjeux des prochaines
décennies.
- De nouveaux enjeux
Eclairage public
Changement des luminaires, ça continue…
La hausse du coût de l’énergie, en dehors d’être un constat aujourd’hui, est
sans doute l’inévitable. Les perspectives annoncées ne laissent pas présager une inversion de la tendance à
moyen terme, bien au contraire.
Forte de ce postulat, la commune a
décidé dès 2006, de se lancer dans
un programme ambitieux de rénovation de son parc d’éclairage public.
Un schéma directeur d’aménagement
lumière a été adopté, définissant un
niveau d’éclairement adapté à la typologie des voies : par exemple, une voie
principale est éclairée à 25 lux moyen
(unité de mesure d’éclairement) alors
qu’une voie de desserte l’est à 7.
Cette nomenclature sert de référence
lors des opérations de rénovation mais
aussi pour les extensions urbaines.
Ainsi, lors du renouvellement des luminaires, en dehors de l’efficacité des
lanternes (le flux lumineux est ramené
vers le sol contrairement aux «boules»
qui éclairent dans toutes les directions), des études permettent de vérifier que l’on «éclaire juste» : la puissance passe souvent de 100 à 75W.
Entre 70 et 100 mâts d’éclairage sont
remplacés chaque année à Vern pour
un budget de près de 100 000 €
d’investissement.
Quelles économies ?
La conjugaison de ce plan de changement
à la coupure nocturne de l’éclairage a
permis de passer de presque 1 200 MWh
de consommation en 2009 à moins de
600 MWh aujourd’hui. L’effort doit cependant être poursuivi car une partie
des économies réalisées a été gommée
par la hausse du prix de l’électricité. En
effet, en 2009, la commune dépensait
96 000 € d’électricité pour l’éclairage
public pour 78 000 € aujourd’hui. 50 %
d’économies d’énergie représente
donc moins de 20% d’économies budgétaires.
Centre Technique Municipal
Quais de bus
Un projet qui tient compte
des nouveaux enjeux
L’accessibilité au cœur
des réflexions
Le nouveau centre technique municipal devrait être opérationnel à partir de 2015. Il sera situé au sud de la commune, au niveau de l’échangeur des Blossiers. Cet «outil de travail» des services techniques sera
exemplaire en matière de qualité environnementale. Les
études ont démarré
en mai dernier et
l’avant-projet devrait
être adopté avant la
Crédit : Bâtir France / JF CARLO
fin de l’année.
La loi impose une mise en accessibilité des transports en
commun à échéance 2015. Cela implique une adaptation
du matériel roulant. Les bus doivent être équipés d’une
rampe qui se déploie pour permettre un accès entre le
quai et l’intérieur du bus pour les fauteuils roulants ou les
poussettes. Les quais doivent aussi subir des travaux pour
que la pente de cette rampe, une fois sortie, respecte la
norme. Les travaux réalisés cet été sur la plupart des quais
visaient à remplir cette obligation.
Aujourd’hui, seule la ligne 73 est accessible (bus et quais)
mais d’ici 2 ans, c’est l’ensemble du réseau STAR qui sera
mis aux normes.
En dehors des aspects fonctionnels (organisation des locaux,
possibilités d’extension), l’accent a été mis sur la maîtrise
des consommations d’énergie : lumière naturelle, isolation
performante, orientation du bâti, régulation des organes de
ventilation/chauffage, adaptation des températures à l’occupation et aux usages. La meilleure énergie est toujours celle
qu’on évite de produire.
La possibilité de couvrir une partie des bâtiments construits,
par une toiture photovoltaïque est à l’étude également afin
de diminuer un peu plus l’impact de ce nouvel équipement
sur la consommation globale du parc immobilier de la ville.
11
Rue de la Maillardière
Actus culturelles
Ecole intercommunale de musique et danse
Le SUET se présente...
n La musique
Dès la Grande Section avec l’éveil, l’école propose un large choix de disciplines musicales de styles variés.
Une dizaine d’ensembles - harmonie, musiques actuelles, orchestres à
cordes, jazz, guitares, chorales... - intégrés à l’enseignement, peuvent
aussi accueillir les musiciens amateurs qui le souhaitent.
n Le SUET impliqué dans la vie locale
Le SUET est acteur dans chacune des communes du syndicat. A Vern, les
formations participent régulièrement aux événements communaux (Le
Volume vient chez moi, Le Temps des Histoires, concerts au Volume…) et
associatifs (Feu au Lac, Grand Démâtage, Evernez-vous !...).
n Le dispositif
Musique à l’Ecole
Certains
enseignants
du SUET interviennent dans les 3 écoles
de Vern (Noël du Fail,
La Chalotais et NotreDame), en tant que
musiciens intervenants.
Ce dispositif est financé
par le Département.
n La danse
Après les premiers apprentissages,
dès la Moyenne Section, deux esthétiques sont enseignées : classique et
jazz. Les danseurs participent à des
actions communales avec la médiathèque, des artistes invités, etc.
n La MAO
La Musique Assistée par
Ordinateur fait vivre le
SUET au rythme des nouvelles technologies. Des
sessions indépendantes
sont proposées. L’informatique se met au service de la musique, en
matière de composition,
d’interprétation, de formation pédagogique ou
de diffusion des œuvres.
n Des temps forts sur l’année
Pour l’année 2013/2014 :
n Le SUET en chiffres
5 communes : Chantepie, Corps-Nuds, Nouvoitou, Saint-Armel et Vern-sur-Seiche
800 élèves en moyenne par an (500 musiciens et 300 danseurs), dont 368 Vernois
- Concert pour les 10 ans de La Passerelle
- Concert de Noël, mercredi 18 décembre,
à 19h, au Volume
- Le Printemps du SUET, début avril 2014
- Spectacles de danse
41 salariés (4 administratifs et 37 enseignants)
n Les Amis du SUET
22 disciplines instrumentales
L’association Les Amis du SUET a pour but
de soutenir, promouvoir et développer les
activités du Conservatoire à Rayonnement
Intercommunal (CRI) du Suet. Elle vous
donne rendez-vous vendredi 24 janvier
2014, pour une Scène Ouverte, de 21h à
minuit, à la salle des fêtes La Chalotais.
L’école de musique est financée à 52 %
par les communes, à 28 % par les familles,
à 18 % par le conseil général d’Ille-et-Vilaine et à 2 % par des financements divers.
n Le SUET en ligne !
12
Le SUET mettra en ligne son site Internet d’ici la fin de l’année ! Vous pourrez
y trouver des informations pratiques, l’actualité du SUET, des photos, etc.
Rendez-vous sur www.cri-suet.fr ! Contact - Tél. 02 23 27 03 61
Participez à la création
du spectacle de
Julie Seiller !!!
L’artiste installe «Le bureau des utopies» du 5 au 9 novembre
au Volume et vous invite à participer à l’enregistrement d’une
étape de son prochain concert immersif.
Qui que vous soyez, venez inviter Julie Seiller à marcher en tête à tête avec vous à Vern-sur-Seiche !
Cette étape, intitulée « le bureau des utopies », propose au citoyen d’inviter Julie Seiller sur un itinéraire de marche
qu’il/elle aura choisi. La marche est ponctuée de questions de l’artiste et enregistrée. Les sons enregistrés seront utilisés
comme matériaux d’écriture sonore et musicale pour le concert final.
Contactez Julie Seiller : [email protected]
Connectez-vous
à la médiathèque !
Les usagers de la médiathèque peuvent se
connecter à Internet avec leurs ordinateurs portables et/ou smartphones via la technologie Wi-Fi.
L’accès se fait depuis l’espace multimédia ou un code vous sera
délivré sur présentation de votre carte lecteur ou carte d’identité valide (obligations liées à l’utilisation d’Internet : voir le règlement intérieur de la médiathèque).
Histoires animées
Projection de Loulou, un film d’animation de Serge
Elissade, d’après un album de Grégoire Solotareff
(Gebeka films – France – 2003).
Mercredi 11 décembre à 16h30.
au Volume / médiathèque.
Temps d’été au pays des lapins. Mais, tandis que Tom se prélasse sur la plage, un drame se joue dans le sous-bois. Loulou,
le jeune loup, se retrouve seul au monde. Comment survivre
quand on ne sait ni ce qu’on est, ni ce qu’on est censé manger ?
Adopté puis rejeté par des lapins, Loulou va faire son apprentissage entre le confort douillet du terrier et les périls de la forêt.
A partir de 4 ans / Gratuit / Réservation conseillée.
Autoportrait de notre commune
Samedi 7 décembre 2013, de 11h à 12h, espace multimédia
La médiathèque vous propose de construire ensemble un
lieu interactif de la mémoire de notre commune… sur WikiRennes et sur Wikipédia. Partageons nos connaissances, nos
témoignages ; publions nos textes, nos photos.
Ouvert à tous, même sans connaissance particulière.
Changement de programme !
n Afin de s’adapter aux nouvaux rythmes scolaires
dans les écoles publiques, la projection du film «La
Boutique des Pandas» a été décalé au mercredi 4 décembre, à 16h30.
Cette projection est gratuite, mais il vous faut absolument réserver auprès du
Volume (02 99 62 96 36).
Ne manquez pas ce programme de toute beauté,
en provenance des prestigieux Studios d’Art de
Shanghaï !
A partir de 2 ans / durée : 39 min.
n Le groupe Les Skippies ayant annulé son apparition, lors de la soirée Rock du samedi 23 novembre,
à 20h30, c’est le groupe Dominic Sonic qui se produira
ce soir-là.
Réservez vos places pour
cette soirée qui tiendra
toutes ses promesses, avec
des groupes qui évoluent
sur les scènes régionales !
En partenariat avec l’association Acrorock.
Réservez vos places
au 02 99 62 96 36
13
L’Actu du jeune Vernois
Breizh Go Mada
Six jeunes au service des
populations du Tiers Monde
On se sentait de plus en plus motivés. Pendant 2 ans, on
a mené des actions pour financer le projet : cueillette des
pommes, organisation de concerts, collecte de papier, distribution de flyers… Chacun a mis de côté l’argent gagné en
travaillant ou donné par la famille.
n V’V : quelle a été votre mission sur place ?
Le Vivra’Vern a voulu en savoir plus sur ces jeunes Vernois
volontaires, qui ont abandonné leur confort pour aider
les autres. Amélie, Etienne, Jennifer, Marie, Pauline et Valentine témoignent de leur voyage, en espérant susciter
d’autres envies.
n Vivra’Vern : comment votre histoire a commencé ?
On avait 10 ans et on se voyait au catéchisme. On a rencontré Vern-Tiers-Monde [ndlr : l’association aide les jeunes
populations des pays démunis du Tiers-Monde et sensibilise
les jeunes français par de nombreuses actions]. On a commencé par participer à des actions pour que les plus âgés
de l’aumônerie partent à Madagascar, puis on s’est dit qu’on
pourrait peut-être partir un jour…
On est parti 4 semaines en juillet et août derniers, accompagnés de certains de nos parents et de membres de l’association. On a repeint six classes d’un collège, construit des
toilettes sèches, décoré une salle pour des petits (équivalent d’une crèche). On a aussi apporté du matériel pour les
écoles (fournitures, livres, ballons…), qu’on avait collecté à
Vern avant de partir.
n V’V : que retiendrez-vous de cette expérience ?
On retiendra l’accueil chaleureux des gens et des paysages
magnifiques. On a aussi réalisé la chance qu’on a. On est
des privilégiés. Le retour en France a d’ailleurs été difficile.
Il a fallu se réadapter.
n V’V : et maintenant ? Quels sont vos projets communs ?
On aura des difficultés à maintenir notre groupe, chacun
partant faire ses études l’année prochaine. On pense organiser une soirée en fin d’année pour présenter notre
mission. On aimerait beaucoup témoigner auprès d’autres
jeunes, histoire de passer le relais. Et qui sait ? On espère
pouvoir repartir dans quelques années…
Chèque sport 2013/2014,
pour bouger sans se ruiner !
La Région Bretagne lance cette année encore le dispositif Chèque sport pour inciter les jeunes bretons âgés de 16 à 19 ans à fréquenter davantage les terrains
et les salles de sport. Pour bénéficier d’une réduction de 15€, suivez le guide !
Depuis le 1er juin, les jeunes nés en 1995, 1996, 1997 et 1998 peuvent retirer leur
chèque sur bretagne.fr/jeunes et le faire valoir auprès des 2 500 clubs partenaires. Cette aide individuelle unique est valable pour toute adhésion annuelle
à un ou plusieurs clubs sportifs bretons, hors association interne à un établissement scolaire (UNSS ou UGSEL). Pour en bénéficier, rien de plus simple : il suffit
de se rendre sur le site de la Région Bretagne dédié aux jeunes, de remplir un
formulaire d’inscription, d’imprimer son chèque et de le présenter à son club
au moment de son inscription.
14
Toutes les infos sur www.bretagne.fr/jeunes.
C’est décidé...
je passe mon BAFA !
n ATELIERS D’INFORMATION
n AIDE AU BAFA/ BAFD
Comment passer son BAFA ? Quel est le parcours de formation ? Quelles sont les aides possibles ?
Les jeunes souhaitant passer leur Brevet d’Aptitude aux
Fonctions d’Animateur ou Brevet d’Aptitude aux Fonctions
de Directeur peuvent bénéficier d’une aide financière de la
Ville. Le dossier est à retirer en mairie ou au Point Information Jeunesse, à La Passerelle, et à déposer avant le
> Samedi 14 décembre 2013 à 11h
> Samedi 25 janvier 2014 à 11h
Entrée libre et gratuite, sans inscription.
Les ateliers d’information se déroulent au PIJ (Point Information Jeunesse), espace jeunes La Passerelle.
Renseignements : 02 99 62 18 55
> 22 novembre 2013 pour une formation pendant les vacances
de Noël
> 31 janvier 2014 pour une formation pendant les vacances
d’hiver
La Passerelle
anime tes vacances
Projets jeunes
Lancez-vous !
Mathilde, Jeanne et Morgane ont
participé au « Parcours Trans 2012 » :
« Après avoir présenté notre projet au
jury du dispositif (réaliser un concert
solidaire à Vern-sur-Seiche) et avoir
été retenues, nous avons pu profiter du
parcours Trans !
Nous avons eu la chance d’assister
gratuitement à de nombreux concerts,
grâce aux Pass que nous possédions.
Nous avons également rencontré de
nombreux artistes (trop génial !),
comme St Lô, The Struts, Paul Thomas
Sounders, MsMr… et les organisateurs,
dont Jean-Louis Brossard, directeur
des Trans.
Nous avons découvert comment organiser un concert.
L’aboutissement de ce parcours a été la
réalisation d’un concert solidaire à La
Passerelle pour aider le groupe Breiz
Go Mada [ndlr : voir portrait page
14] et leur permettre de financer leur
voyage à Madagascar.
Sortie bowling, atelier cuisine, rencontre intergénérationnelle, baseball, tir à l’arc….et bien d’autres !!
Ce cocktail d’activités est prévu à
chaque période de vacances scolaires pour tous les jeunes à partir
de 11 ans. Les activités proposées
sont encadrées par des animateurs
diplômés.
N’hésitez pas à venir vous renseigner
à l’espaces jeunes La Passerelle,
chemin des Marais.
Tél. 02 99 62 18 55.
Nous avons été accompagnées par
Martine, animatrice jeunesse à La Passerelle pour réaliser ce projet.
Encore merci à tous ! »
Les animateurs Jeunesse de La Passerelle sont à l’écoute des jeunes et
disponibles pour accompagner leurs
initiatives. Il n’y a pas de petits ou
grands projets, seule la motivation
et l’engagement comptent. Cet été
d’autres jeunes ont organisé leurs vacances en autonomie.
Alors ne laissez plus vos idées prendre
la poussière, sortez les du placard et
venez en parler avec les animateurs !
www.ij-bretagne.com/blogs/vern-sur-seiche
www.centredesmarais.asso.fr
15
Actus associatives
USV Athlétisme
Le sport au service de l’humanitaire
Créée en 1983, l’association d’athlétisme n’a cessé de grandir, passant de moins
de 20 adhérents à plus de 200 cette année.
Notre association, moderne et dynamique, propose diverses activités pour
les jeunes (sprint, lancer, sauts, haies…)
et pour les adultes (jogging débutant
et confirmé, demi-fond, préparation
physique générale, marche nordique).
Ces activités sont encadrées par un
éducateur sportif, Romain Houdeline,
aidé et soutenu par des bénévoles du
club, adultes et jeunes, stagiaires et
parents. Ces activités sont ludiques ou
orientées sur la compétition.
Pourquoi adhérer à une association
d’athlétisme, alors qu’il est si simple
de courir seul ? Cela apporte une certaine convivialité dans la pratique de
ces sports. Les adhérents ont plaisir
à se retrouver le dimanche (dès 9h à
La Chalotais) pour un jogging ou lors
de moments festifs (galette des rois,
soirée dansante, rencontre jeunes/
adultes, fête du sport…). Nous pensons également à toutes ces périodes
d’avant et après course. Par exemple,
la préparation des costumes pour le
marathon du Médoc, le repas d’après
course autour de grillades, en sirotant
la récompense des finishers : un bon
Bordeaux, etc.
Pratiquant le sport de manière individuelle, les membres de l’association
athlétisme n’en sont pas moins tournés vers les autres. Ils accueillent des
personnes en difficultés, témoignent
d’amitiés lorsque certains se lancent
sur des défis sportifs, soutiennent les
amis sur le bord des routes lors des
compétitions ou participent à des
courses locales dont les fonds sont remis à la recherche médicale.
L’association soutient aussi la lutte
contre la mucoviscidose en reversant
une partie des bénéfices de la course
d’Halloween, organisée tous les ans.
Tous les adhérents de l’association se
mobilisent pour la réussite de cette
manifestation.
L’essor de notre association a été possible par la très grande volonté des bénévoles avec le soutien de partenaires
vernois. Il ne pourra perdurer que si
les équipements dont nous avons besoin demeurent et se développent sur
notre commune.
Chantal Rousseau
Présidente de l’USV athlétisme
Certains membres de l’association allient course à pied et démarche humanitaire. Des voyages au Costa Rica,
en Tunisie, et récemment au Vietnam,
leur ont permis de courir dans des
paysages fabuleux, hauts en couleur,
riches en émotion et de partager le
quotidien de leurs hôtes, leur culture
si différente de la nôtre et d’offrir à
d’autres ce qui leur manque, comme
des fournitures scolaires ou médicales.
n Plus d’infos ?
Maison des Sports
Avenue La Chalotais
16
Tél. : 02 99 00 44 87
http://club.quomodo.com/couriravern
Théâtre Le Coq et l’Ane
Le théâtre amateur se partage...
Dans le cadre d’un échange entre
compagnies de théâtre amateur, le
Théâtre du Coq et de l’Ane de Vern sur
Seiche reçoit deux troupes.
Il se souvient du retour d’Afrique du
père Jack, l’aîné de la famille qui n’est
plus tout à fait le même, et des visites
de son père Gerry.
n Samedi 9 novembre, à 20h30,
salle des fêtes de La Chalotais
Portrait d’une époque de crise à travers des personnages sensibles, fragiles qui souhaitent s’affranchir du
poids de l’histoire, de leur histoire en
dansant la vie.
Le Théâtre de la Gâterie de Saint-Grégoire présente «Danser à Lughnasa».
Cette pièce a été présentée à plusieurs
reprises à Saint-Grégoire, et dans des
festivals de théâtre amateurs.
n Vendredi 13 décembre, à 20h30,
salle des fêtes de La Chalotais
Le Théâtre d’Urgence de Saint Senoux
qui présente Nunzio.
Ballybeg, Irlande, été 36, la fête des
moissons se prépare. A la sortie du village, la maison des cinq sœurs Mundy.
Michaël, l’enfant de l’amour se souvient de son enfance parmi ces
femmes.
Nunzio et Pino, après avoir quitté leur
Sicile natale, se retrouvent dans un petit appartement au milieu d’une cité
industrielle de l’Italie du Nord. Ces
deux solitaires, que rien ne prédisposait à se rencontrer, nous livrent avec
Marché de Noël
Samedi 7 décembre 2013,
de 10h à 18h
Le comité de jumelage vous invite à son 24e Weihnachtsmarkt, à la salle des
fêtes de La Chalotais, avec la participation des associations vernoises.
Vous y trouverez de nombreux stands avec des articles de décoration,
des animations pour les enfants, le «Schwenker» avec des grillades, du
vin chaud et bien sûr le salon de thé, la Kaffeestube, avec des spécialités allemandes comme le «Stollen» la grande brioche de noël que nous
allons aller chercher directement à Schwalbach, notre ville jumelle, ainsi
que des pâtisseries confectionnées par des Vernois d’après des recettes
allemandes.
Les membres du comité de
jumelage seront heureux de
pouvoir vous accueillir afin
de passer un agréable moment ensemble !
pudeur une part d’eux-mêmes à travers des jeux enfantins teintés d’ironie
et de silences…
Pino s’absente régulièrement pour des
voyages mystérieux…Nunzio l’attend…
Il rêve de voyages et de filles…
On ne peut avoir que de la tendresse
pour ce duo improbable.
Prix Coup de cœur du conseil d’administration de la « Fontaine aux chevaux
» au festival de Kerhervy à Lanester
2012.
Jean Paul Brandého, qui interprète
Pino joue de puis plusieurs années
dans la troupe Vernoise.
Prix des places : 6 €. Tarif réduit - 4 €.
Moins de 14 ans - 2 €
Soutenez les Réveillons
de la Solidarité
La Fondation de France lance un appel
pour permettre le soutien de 200 réveillons solidaires partout en France.
Les Réveillons de la Solidarité offrent un
moment de partage à 20 000 personnes
fragilisées dans leur quotidien partout
en France. Ils créent un rempart contre
la solitude à ces moments de fête spécialement chargés de sens.
n Comment soutenir cette action ?
- Faire un don, soit en ligne (www.fondationdefrance.org/Reveillons-de-la-solidarite), soit par chèque, libellé à l’ordre
de «Fondation de France - Réveillons de
la Solidarité», adressé à Fondation de
France - 40 avenue Hoche - 75008 Paris
- Acheter le « Coffret de la Solidarité »
Composé de 2 boules de Noël en verre,
le coffret est vendu au prix de 1517
€, frais
de port inclus, sur www.fondationdefrance.org/Reveillons-de-la-solidarite.
Vie economique
Orthofiga
La technologie au service
des patients...
Orthofiga comme... orthoprothésiste ! A l’origine de cette
entreprise, Jean Gastard et Dominique Fillonneau, deux
orthoprothésistes passionnés. D’abord installés à Rennes,
ils déménagent à Vern-sur-Seiche, dans le parc d’activités
de la Hallerais, en 2008.
L’activité de ses 55 salariés consiste à la fabrication de prothèses, d’orthèses de vie (minerves, corsets, rééducation de
membres...) et d’appareils de positionnement (corsets pour
sièges, matelas orthopédiques...).
MBA Multimédia
La griffe du web !
Cachée au coeur du Bois de Soeuvres, l’agence MBA Multimédia cherche à se démarquer de la concurrence, nombreuse dans le secteur. Présente depuis 17 ans dans le
paysage rennais, elle tient à affirmer sa place par le développement et la commercialisation de projets innovants, en
particulier le Web en 3 dimensions...
L’agence fondée par Régis Le Guennec s’est développée
doucement mais sûrement, passant de 3 à 12 salariés. Elle
apporte à ses 250 clients une expertise technologique et
créative, dans le domaine du Web, mais également de l’édition
et du Design Interface.
Elle propose des projets innovants et sur mesure, autour
de trois principes : l’attractivité du message, la simplicité du
système et la visibilité sur la toile. Les solutions imaginées
doivent être «utiles et utilisables». Pas d’usine à gaz ou de
gadgets dont personne ne se servira.
Dernier gros projet en date : le Web en 3 Dimensions.
L’agence a investi plusieurs années de recherche et des
centaines de milliers d’euros dans ce qui fera probablement
le buzz dans les prochains mois. Il s’agit, plus que de tromper
l’oeil, de tromper le cerveau. Le principe est d’agir sur la
vision (par des effets graphiques), sur le ressenti (par la
Le secteur a fortement évolué ces dernières années. Tech- résistance impulsée par la souris en fonction des formes)
niciens et applicateurs ont à leur disposition du matériel de et sur l’interaction (pour donner à l’internaute l’illusion de
très haute technologie, qui leur permet d’adapter parfaite- cliquer au fond de l’écran). L’objectif est de reproduire sur
ment les produits aux patients (scanner, logiciels...).
l’écran ce qui se passe dans la réalité. Faites-vous une idée
Mais autour de toute cette technologie, le côté humain n’est en allant sur w3d.mba-multimedia.com !
pas oublié. Le mot d’ordre d’Orthofiga : fabriquer des pro- A quoi cela va servir ? A créer du buzz pour l’événementiel
thèses de qualité et être proches des patients et des pres- (marketing viral et lancement de produits), à l’apprentiscripteurs. Dans les locaux, on trouve des salles de marche sage (jeux éducatifs), à la santé (exercices pour détecter des
pour tester les appareillages sur leur utilisateur. Les pro- dynsfonctionnements ou des maladies), au E-commerce
thèses sont des objets si intimes qu’ils doivent être moulés (possibilité de jouer avec le produit avant de l’acheter) ou
et adaptés au corps du patient. L’entreprise s’attache aussi à l’impression 3D. Les applications sont multiples.
à personnaliser les produits pour les enfants, afin qu’ils les
acceptent mieux. C’est, entre autre, la mission des corse- Une fois le W3D lancé, l’agence envisage de proposer son savoir-faire local pour intégrer un ou plusieurs ingrédients dans
tières, qui brodent les prénoms sur les sièges.
des sites Internet et interfaces existants ou à venir. Elle souDans la même volonté de rester proche du public pour le- haite également commercialiser des extensions à télécharger
quel les salariés travaillent, deux temps forts sont organisés sur les plateformes de création de sites (WordPress, etc).
sur l’année : Breizh Surfer (en juin) et Breizh Runners (en
septembre). Des moments conviviaux, organisés en partenariat avec des associations mobilisées sur le sujet (ADEPA
et Vagdespoir) et qui donnent aux personnes en situation
de handicap le plaisir de retrouver des sensations oubliées.
Leader dans son domaine, Orthofiga a pour ambition de
satisfaire 90 % des patients et prescripteurs. Pour leur 25e
anniversaire, l’entreprise se lance un nouveau défi : la mise
au point d’un genou mécanisé utilisant des tech18 nologies de pointe et qui devrait révolutionner le
quotidien des patients.
Nouvelles entreprises, bienvenue à...
n Picard Surgelés SA
ZAC du Val d’Orson – 3 rue de l’Orson
Vente de produits surgelés.
n Mathieu Bien Être
3, avenue de la Gare
Tél. 06 65 72 28 81
www.mathieu-bien-etre.jimdo.com
n ACV Val d’Orson
ZAC du Val d’Orson
Tél. 02 99 78 29 58.
www.controle-technique-vern-sur-seiche.autosecurite.com
Réservez votre espace
et bénéficiez d’un encart publicitaire à un tarif attractif !
Pour cela, il vous suffit de contacter
le service communication de la mairie
au 02 99 04 82 28 ou
[email protected]
Réservez votre encart
dans le Vivra’Vern de janvier-février 2014
avant le lundi 2 décembre 2013.
n L’Instant Bien-Etre
ZAC du Val d’Orson - 1, rue de la Blanche Hermine
Tél. 06 47 59 02 02 - [email protected]
Agenda des sorties
NOVEMBRE 2013
Du 5 au 9 novembre, espace culturel Le Volume
Devenez marcheurs utopiques, Julie Seiller en résidence.
Du 6 novembre au 20 décembre, espace culturel Le Volume
Poch, exposition. Entrée libre.
Rencontrez l’artiste à l’occasion de l’ouverture de l’exposition,
vendredi 8 novembre, à 19h. Ouvert à tous !
Samedi 9 novembre, à 20h30, salle des fêtes La Chalotais
Danser à Lughnasa, théâtre. Pièce jouée par le Théâtre La
Gâterie de Saint-Grégoire et présentée par Le Théâtre Le
Coq et l’Ane.
Samedi 9 et dimanche 10 novembre, à 10h30 et 16h30,
espace culturel Le Volume
Tim Taoù, spectacle jeune public. A partir de 4 ans.
Entrée payante, réservation conseillée.
Lundi 11 novembre Commémoration de l’armistice de 1918.
10h : Messe, en l’église de Vern-sur-Seiche
11h15 : rendez-vous devant la mairie
11h30 : départ du défilé vers le monument aux Morts
12h15 : réception en mairie, salle du conseil municipal
Du 19 novembre au 13 décembre, médiathèque
Les Transmusicales en photos, exposition. Entrée libre.
Mercredi 20 novembre, à 10h30, espace culturel Le Volume
Plein les Poches, spectacle petite enfance.
Entrée libre, réservation obligatoire.
Jeudi 21 novembre, à 14h, salle des fêtes La Chalotais
Thé dansant vernois, animé par l’orchestre Alexandre Monnier.
Samedi 23 novembre, à 18h, espace culturel Le Volume
Base de données live des Transmusicales, conférence.
Entrée gratuite, réservation conseillée.
Samedi 23 novembre, à 20h30, espace culturel Le Volume
Soirée rock, concert organisé en partenariat avec Acrorock.
Entrée payante, réservation conseillée.
Du 20 au 30 novembre Voir programme page 3.
Semaine des droits de l’enfant. Exposition de productions
d’enfants, jeux d’expression, projection de film, spectacle.
Dimanche 24 novembre, à 15h, salle des fêtes La Chalotais
Loto des enfants, organisé par l’Amicale Laïque.
DÉCEMBRE 2013
Mercredi 4 décembre, 16h30, espace culturel Le Volume
La Boutique des Pandas, projection jeune public.
Entrée gratuite, réservation obligatoire.
Samedi 7 décembre, de 10h à 18h, salle des fêtes La Chalotais
24e marché de Noël, organisé par le comité de jumelage.
Mercredi 11 décembre, à 16h30, espace jeunesse médiathèque
Le Temps des Histoires, histoires animées. Entrée libre.
A cette occasion, les membres de l’association des Anciens
Combattants et la Ville de Vern-sur-Seiche seraient
heureux d’avoir à leurs côtés les enfants vernois, afin de
perpétuer le souvenir de cette page de notre Histoire.
Mercredi 11 décembre, à 16h30, au Volume
Loulou, film d’animation. Projection proposée par la médiathèque, dans le cadre du festival du film d’animation de
Bruz. A partir de 5 ans. Sur inscription.
Lundi 11 novembre, à 14h, salle de la Seiche
Loto de l’USV football. Nombreux lots à gagner.
Du 12 au 20 décembre, espace culturel Le Volume
Triangles irascibles, Yro et Erwann Raguenes en résidence.
Mercredi 13 novembre, à 16h30, espace jeunesse médiathèque
Le Temps des Histoires, histoires à frissonner. Entrée libre.
Vendredi 13 décembre, à 20h30, salle des fêtes La Chalotais
Nunzio, théâtre. Pièce jouée par le Théâtre d’Urgence de
Saint-Senoux et présentée par Le Théâtre Le Coq et l’Ane.
Vendredi 15 novembre, à 20h30, espace culturel Le Volume
Korfa + Je suis un endroit, soirée 2 spectacles (danse et
théâtre). Entrée payante, réservation conseillée.
Samedi 16 novembre, de 9h à 16h, salle des fêtes La Chalotais
Bourse aux jouets et articles de loisirs du Secours Catholique.
> Dépôt des jouets, 15/11, de 10h à 19h
> Règlement aux déposants, 18/11, de 16h30 à 19h30
Il est demandé 1 € par déposant, plus 10% pour les frais d’organisation. Renseignements : Mme Perron - 02 99 62 70 28.
Samedi 16 novembre, à 11h, espace jeunesse médiathèque
Bébés lecteurs, animation petite enfance.
Entrée gratuite, réservation conseillée.
Samedi 14 décembre, à 11h, espace jeunesse médiathèque
Bébés lecteurs, animation petite enfance.
Entrée gratuite, réservation conseillée.
Mercredi 18 décembre, à 19h, espace culturel Le Volume
Concert de Noël de l’école du SUET. Entrée libre.
Jeudi 19 décembre, à 14h, salle des fêtes La Chalotais
Thé dansant vernois, animé par l’orchestre Véronique Cadanse.
Vendredi 20 décembre, à 20h30, espace jeunesse médiathèque
Contes cousus de fil blanc, soirée pyjama.
Entrée gratuite, réservation conseillée.
www.ville-vern-sur-seiche.fr

Documents pareils

207_Vivra-Vern_mai-juin_2016 - Vern-sur

207_Vivra-Vern_mai-juin_2016 - Vern-sur des collectifs de la rue de la Chalotais et des habitations de la rue le Chapelier, proches de la Ferme de Bel Air située en centre-ville et lieu de résidence du Centre des Marais, se réunissent le...

Plus en détail

rennes métropole, un projet de territoire ambitieux - Vern-sur

rennes métropole, un projet de territoire ambitieux - Vern-sur 22 novembre Nicolas Deleume - Environnement, patrimoine naturel 29 novembre Didier Moyon - Maire 6 décembre Fabienne Gautier - «De la petite enfance à la jeunesse» 13 décembre Christian Div...

Plus en détail