Point G n°55.pub - Association ECCE HOMO Accueil

Commentaires

Transcription

Point G n°55.pub - Association ECCE HOMO Accueil
Bimestriel des lesbiennes, gays, bi, trans ...
Nouveau programme …
La Fête de l'été
« EN ROSE & BLANC»
chez "Tante Jeanne"
Journée Paintball
au Vallon de Marennes
Bientôt à Carlane
l'inter-asso et l'AG
Le site : www.ecce
www.ecce--homo.fr
Courriel: [email protected]
[email protected]
Courrier et accueil
(les vendredis de 21 h à minuit)
2 rue de Contièges
47300 Villeneuve sur Lot
Permanences téléphoniques
(du lundi au Vendredi de 19h à 22h)
05 53 70 48 58
Adhésion :
Abonnement Point G adhérent :
Abonnement non adhérents :
22 €
12 €
17 €
Sommaire - Edito
Rubrique
Sommaire et éditorial
Les autres associations et nous
5-7
Garder la ligne
8
Son G
9
POINT G N°55
3-4
10-11
Grand écran
12
G lu Presse
13-15
G à te dire
16
Game boy - Game girl
17
G point G point G point G
18
Agenda
19
Guide LG3
20
ç
• Dépistages anonymes et gratuits
Agen ……………05 53 69 40 41
Marmande …… 05 53 20 30 50
Villeneuve /Lot …05 53 40 59 59
2
La vie de ton association
G rencontré / baby story
Les numéros utiles
Page
• Sida info services
0800840800
• Sida info droits
0810636 636
• Hépatites info services 0800845800
• Aides Agen
0553672407
• Association des médecins gays
Permanence téléphonique le Mercredi
de 18h à 20h et le Samedi de 14h à 18h
au 01.48.05.81.71
Site internet: www.medecins-gays.org
• Association des psy gays
Tel 01.42.74.16.02
Site internet : www.psygay.com
Éditorial
à y est! L’heure des vacances a sonné. Nous avons sagement roulé banderoles et calicots après la tournée des Gay Prides
2008. Il ne reste que la traditionnelle fête de l’été, le 19 juillet chez notre ami Jean, avant de faire place à la trêve estivale.
Pour moi, ce fut sans aucun doute une année riche en émotions. À la fois celle de mon engagement à vos côtés et celle de mon
coming-out ! (merci maman, merci papa !)
Certes ma «charge» n’était guère convoitée, mais elle m’a apporté, grâce à vous, plus de joies que de tracas. Bien sûr il ne fut
pas facile de récupérer au débotté la mise en page du Point G qui fêtera bientôt ses dix ans. N’est-ce pas là un beau relais
auquel ont participé tant de membres et en particulier… sa marraine Delphine, Stéphane, Christelle et Jean-Pierre.
Cette année nous avons aussi enrichi nos relations avec les assos LGBT de la région : Mimizan, Biarritz, Bordeaux et
nouvellement Toulouse. Est-il nécessaire d’insister sur l’importance de cette ouverture pour notre petite association provinciale
et un peu isolée?
Nous avons également pu , grâce à la collaboration de la municipalité villeneuvoise, agrandir notre local de la rue de
Contièges. Il va maintenant falloir l’embellir pour mieux vous accueillir.
J’ai fait de mon mieux, même sous les feux des photographes ou devant les micros des journalistes. Merci encore à tous ceux qui
m’ont aidé dans cette tâche.
Nous avons certes encore des progrès à faire pour améliorer la qualité de notre accueil et de notre visibilité. Comme le
soulignaient les Gay Prides de cette année, c’est désormais dès le collège et le lycée qu’il faut engager la lutte contre
l’homophobie. Nous étudions d’ores et déjà différentes possibilités de formation pour ceux d'entre nous qui souhaitent
s'impliquer.
Suivra la «Rentrée» de septembre à Carlane : outre la traditionnelle inter-asso, ce sera aussi le moment de renouveler le bureau
et le conseil d’administration. Nous aurons besoin de volontaires prêts à s’engager pour s’occuper de l’accueil au local, des
permanences téléphoniques, organiser les activités proposées par l’association, éditer le Point G, faire vivre le site internet ou
organiser les soirées du groupe réflexion. Nous attendons aussi du sang neuf pour renouveler le bureau : président, secrétaire,
trésorier et tous leurs suppléants.
Ecce Homo a besoin de vous, engagez-vous, vous verrez du pays.
Être élu n’est pas qu’un titre pour faire joli ou être en photo parmi les responsables, c’est aussi et surtout l'engagement d'être
présent aux réunions ou de se faire représenter, de mener à bien les démarches administratives ou les missions que vous aurez
acceptées.
C’est possible pour chacun d’entre vous, tout le monde peut y trouver sa place.
Alors rendez-vous à la prochaine assemblée générale.
Domi
2
La vie de ton asso ...
Soirée Paella et Karaoké aux Téoules
Quelle formidable idée ce samedi 19 avril d’avoir organisé aux Téoules une soirée paella suivie d’un karaoké.
Nous étions une trentaine de filles et de garçons dans une ambiance très conviviale. Il est toujours fort agréable de faire les retrouvailles sous l'auvent. Les uns papotant sur leurs amours, d’autres fumant une cigarette.
Puis vint l’heure de l’apéritif. Le buffet avec tous ces canapés délicatement préparés ne pouvaient nous laisser insensibles : gambas sur toast, chorizo épicé, mini brochettes à la catalane… le tout, pour ceux qui aiment les sensations fortes, agrémenté de la
sauce des moules en escabèche "maison" faites par Jean-Pierre … à mettre en éveil tous les sens! Pour nous égayer et entretenir
nos voix, une sangria coulant à flot nous incitait à lui rendre hommage tellement elle était exquise.
Heureusement que nous étions raisonnables car elle nous aurait fait perdre nos âmes. Aussi, ai-je décidé d’être sérieux car il
fallait garder un peu de place pour la fameuse Paella.
Mais quelle surprise! Le riz cuit à point dégageait tous les parfums des épices et des fruits de mer qui l’accompagnaient ainsi
que de la volaille qui avait gardé tout son moelleux et sa tendreté. « Un vrai régal!» tout pour
vous mettre les papilles en émois, et je peux
vous dire que c’était copieux.
Puis vinrent les douceurs aux saveurs d’Espagne, la crème catalane et la "leche frita" pour
couronner le tout.
J’en peux plus «no puedo mas», mais c’est
tellement bon !
Après le café, nous nous sommes retrouvés
devant un bon feu de cheminée alors que d’autres passaient leur examen dans l’ombre du
conservatoire de la chanson.
Bravo à tous.
Honneur à Jean-Pierre et un grand merci à
toute l’équipe pour nous donner tant de Bonheur.
Claude du Laussou
Charte de qualité d’ECCE HOMO
Elle a pour but de déterminer l’éthique d’ECCE HOMO et d’en définir ses applications .
Cette charte s’applique à tout adhérent prenant des responsabilités au sein de ton association. Chacun peut la
consulter dans nos locaux.
chaque mois sont assez prisées, c’est un bon
rendez-vous pour ceux qui ne peuvent pas
venir régulièrement. A l’avenir, nous devrons
peut-être prévoir la réservations des place car
pour le moment la nouvelle salle n’est pas
prête. Nous pourrons bientôt doubler la surface
d’accueil. Ceci devrait se faire avant l’automne.
Domi
Soirée russe - Saint Boris
Encore un beau premier vendredi de mois, pour
cette soirée russe du 2 mai. Jean-Pierre nous
avait préparé une spécialité russe : la vodka au
miel, servie dans des petits verres accompagnés
de cigarettes russes et de petits blinis surmontés
d’un peu de chantilly. Juste un mot : divin. Pour
cet évènement, le local a fait le plein, au point
qu’il n’y avait plus de chaise pour s’asseoir.
C’est pour dire que ces premières soirées de
3
La vie de ton asso...
L'équipe de rédaction remercie tout celles et ceux qui acceptent de rédiger un article ou le compte rendu d'un moment
de la vie de l'association. Chaque fois que cela est possible, nous souhaitons que de nouveaux participants ne faisant pas
partie du bureau viennent écrire dans ces pages.
Si cela vous intéresse, même si ce n'est qu'une fois, n'hésitez pas à vous faire connaître.
Si vous avez pris des photos méritant de figurer dans ces pages, n'hésitez pas à nous les soumettre, nous les publierons
dans la limite de la pace disponible.
Le travail de rédaction et de mise en page est souvent une course contre la montre, cela veut dire que les maquettes doivent arriver dans les temps. Dans la précipitation, il arrive parfois que des morceaux soient oubliés ou se perdent dans
les méandres de l'informatique. S'ils sont encore d'actualité, ils passent dans le numéro suivant, dans le cas contraire
nous demandons à leurs auteurs de bien vouloir nous excuser et attendons avec impatience une nouvelle participation.
A ce sujet, un grand clin d'œil et plein de bisous à Jenny pour son article sur la soirée mousse qui s'est hélas égaré
alors qu'il devait figurer dans le dernier numéro.
Nous avons choisi comme thème de notre rassemblement iner-asso de septembre : Homosexualité et religions
Notre appel à témoignages reste valide.
Si vous connaissez autour de vous des personnes susceptibles d’intervenir sur ce sujet, n’hésitez pas à les mettre en contact
avec nous.
Ils peuvent aussi nous écrire pour témoigner de leur vécu.
Tout contact auprès de Laurent NASS 06 08 83 97 37 ou auprès de l’asso [email protected]
Soirée Cocktails
Pour ce premier vendredi de juin sur le thème des
Cocktails, Jean-Pierre nous avait préparé des verres
aux couleurs du Rainbow et au noms de toons.
Ah! Cet arc en ciel et ses couleurs, c’était une merveille.
Le cocktail rouge « Petit chaperon
rouge » était composé de grenadine,
jus d'orange et vodka.
Le vert « Wally Gator » au de jus de
citron vert, diabolo menthe et gin.
Le bleu « Schtroumpf » au de lait de
coco, ananas et curaçao.
Pour terminer, le violet
« Barbabelle » à base de violette, jus
de raisin et floc.
L’orange « Casimir » : liqueur de
pêche, abricot et vodka.
Le jaune « Titi » était au jus de citron, nectar de banane et rhum.
4
Les cocktails les plus demandés ont été le Titi, le
Schtroumpf et le Barbabelle ; des souvenirs de dessins
animés que nous regardions le mercredi après-midi…
Çà fait déjà un bail !
Domi
Les autres associations et nous
1er Festival toulousain de Films LGBT
«Des Images… Aux Mots».
Cette aventure perturbe quelque peu Rémi.
Dans sa quête d’identité, il déambule seul dans les rues,
s’offre au premier venu, homme ou femme confondus.
Ce festival, organisé
par l’Association Arc
En Ciel, se déroulait
du samedi 31 mai au
dimanche 8 juin 2008
pour une première édition. Ces 9 jours ont
été une succession de
projections de courts
ou moyens métrages,
de documentaires ou
débats divers et de
rencontres avec les
réalisateurs de certains
de ces films dans de
superbes salles obscures, amphithéâtres ou
lieux célèbres de la
ville. Guy et moi-même y sommes allés sur le dernier
week-end. C’était plus aisé sur deux jours qu’en semaine,
car nous avons assisté à quatre projections débats avec en
plus la «Cérémonie» de clôture.
- La troisième projection est un long-métrage «L’éveil
de Maximo Oliveras».
Tourné à Manille en 13 jours et avec trois francs six sous,
ce petit film philippin est une jolie surprise, portrait extrêmement attachant d’un gamin qu’on n’oubliera pas, en
même temps que regard sans complaisance mais toujours
chaleureux sur une société chaotique, croulant sous la misère et la corruption mais pétante d’énergie et de solidarité
démerdarde.
- La quatrième projection est un ensemble de quatre
courts métrages lesbiens et d’un documentaire «Weekend à Palm Spring».
Le “Dinah-Shore-Weekend” à Palm Springs a lieu tous les
ans depuis 1990 et est devenu un des plus grands événements lesbiens au monde... Chaque année, une pluie de
filles s’abat sur cette ville du désert américain, elles viennent de partout! Une énergie sexuelle palpable, c’est la
réalisatrice qui l’affirme. De quoi titiller les filles qui aiment les filles. Détonant ! La reporter Anna Albelo se
promène, danse, boit et tente de comprendre ce qu’est
«être lesbienne» aujourd’hui. Reportage caméra au poing,
- La première projection, à la Salle Sénéchal, est un très drôle, qui donne une image libérée de la lesbienne,
intellectuellement et sexuellement.
documentaire «La politique du cœur».
En 2002, l'Assemblée Nationale du Québec accorde les
mêmes droits parentaux aux familles homosexuelles et Le festival s’est terminé par une soirée de clôture
hétérosexuelles, reconnaissant aux couples de même sexe au «Settentacinque», un bar night-club toulousain où le
le droit à la filiation, et ceci bien avant le droit au mariage. documentaire «Next Station Nana» a été primé par le vote
«La politique du cœur» revient sur le combat mené par les du public.
Camille, née Antoine, défamilles pour transformer le regard de la société sur l’hocide à l'approche de la cinmosexualité. Grâce au combat mené par un couple de
quantaine d'assumer son asfemmes pour faire reconnaître les droits homo-parentaux
piration à la féminité. Dans
et un couple d’hommes luttant pour faire adopter le masa recherche identitaire, elle
riage gay, le Canada est aujourd’hui à la pointe sur les
va devoir affronter des
questions de discriminations fondées sur l’orientation
épreuves physiques, mais
sexuelle. Un document très émouvant sur un succès politisurtout morales et affectique historique qui nous montre comment des idées qui
ves. En toute simplicité et
semblaient, il y a peu, complètement inconcevables,
franchise, elle va nous faire
comme le mariage homo ou bien la reconnaissance des
vivre son parcours ... de
droits parentaux homo, sont devenus une réalité au Canal’intérieur. Jamais nous
da! Tourné par Nancy Nicol, vidéaste, réalisatrice et pron’aurons
vécu
la
transidentité
d’aussi près sans pour aufesseur d'arts graphiques à l'université de York, dont les
tant
nous
sentir
voyeurs.
Nous
sommes
amenés à remettre
œuvres abordent la thématique des droits de l'homme et
en
question
nombre
d’idées
reçues,
d’a priori et de
de la justice sociale. Ses documentaires sur le mouvement
convictions,
tellement
la
problématique
se
trouve sortie du
LGBT canadien ont parcouru les festivals du monde encadre
«
extra-ordinaire»
et
prend
une
dimension
profondétier.
ment humaine. Un documentaire sobre et émouvant, au
- La deuxième projection, à la cinémathèque, est un ton toujours juste et à la distance savamment calculée
court-métrage «Puisque rien ne dure» suivit d’un pour susciter l’empathie et la réflexion.
moyen-métrage «Les corps ouverts».
Rémi est lycéen. Il a 18 ans, et mène une vie “normale”
d’adolescent, ponctuée par ses cours et ses sorties entre
copains. Il s’ennuie un peu, il se cherche. Attiré par une
annonce, il rencontre un peu par hasard Marc, jeune réalisateur homosexuel, qui lui fait passer un bout d’essai.
Merci à Arc En Ciel d’avoir pu réunir une aussi belle programmation pour cette première édition.
Rendez-vous est pris pour l’année prochaine avec encore
plus de films et de participants.
Domi
5
Les autres associations et nous
Les discutions vont bon train. Un pique-nique bien mérité
nous attend, un instant de repos et de bronzage garanti …
Nos sympathiques espagnoles du groupe nous offrent de
Rando chez les Bascobaroudeurs …
Ecce Homo à rejoint le week-end de pentecôte l’Association
des Bascobaroudeurs et l’Association GEHITU pour une
randonnée sur les crêtes d’Espelette.
Le temps de charger nos derniers bagages et nous voilà parti
d’Agen pour le pays basque …
Un arrêt à Dax pour récupérer la voiture présidentielle de
Domi : une petite BMW gagnée pour le temps d’un bal de
cendrillon !
Nous arrivons chez nos hôtes à Angresse où un accueil chaleureux nous attend. Nous sommes invités à faire une petite
escapade maritime à Hossegor en attendant l’apéro, histoire
de se mettre en appétit.
Notre « papa » Guy a préparé un couscous royal pour le dîner, nous sommes tous sous le charme et la soirée se déroule
dans une ambiance de convivialité …
Le lendemain matin le soleil est au rendez-vous, après un
petit déjeuner, nous partons pour le petit village d’Espelette
où nous attend une journée pimentée !
Français et Espagnols, hommes et femmes se réunissent sur
la place du bourg. L’affluence est de plus en plus dense, digne d’une fête de village ! Un moment pour partager un café, un chocolat et quelques gâteaux avant le départ. L’instant
est alors propice aux retrouvailles, aux rencontres et aux
échanges …
Dés nos premiers pas, nous découvrons un sublime paysage
vallonné verdoyant où la faune et la flore se côtoient harmonieusement. Nous laissons derrière nous, les dernières maisons basques du village fières de leurs couleurs rouges et
blanches. Les rayons du soleil basque nous caressent agréablement durant notre ascension sur les crêtes d’Espelette.
merveilleuses sucettes à la violette de Gasteiz / Vitoria, une
spécialité que je ne connaissais pas ! Elles étaient bonnes à
sucer !
Nous voilà repartis de découverte en découverte en se rapprochant un peu plus du village d’Espelette où nous attendent avec surprise des rafraîchissements : sangria et une
pluie battante ! Merci au ciel d’avoir attendu jusque là !
Alors, si vous avez envie de passer une agréable journée en
compagnie des Bascobaroudeurs, prenez vos chaussures de
marche, votre sac à dos et venez !
Merci à nos hôtes, Bernard, Philippe et Xavier de nous avoir
accueillis et permis de vivre un grand moment de bonheur.
Denis
Le comité de pilotage AIDES/ECCE HOMO s'est réuni dans les locaux d'AIDES le mercredi 4 juin.
À l'occasion de cette réunion, il a été décidé d'inscrire 4 actions d'information - prévention :
• 1 sur le site de la Lagüe (Pompiey) un après midi de cet été (26 juillet).
• 3 sur les sites Agen centre , Villeneuve sur Lot (bords du Lot) ,Marmande (parking de la filhol) en soirée et nuit au cours
de l'automne 2008
Ces actions visent à rappeler que le sida est toujours d'actualité. Au cours de cette réunion, Line animatrice de AIDES nous a
présenté un nouveau module de sensibilisation/information avec un concept issu des jeux de rôles et intitulé "Parcours de
VIH"
Il s'agit de se mettre dans la "peau" d'une personne contaminée et de vivre les instants de sa vie quotidienne faite de démarches et de rencontres
Les animations sont assurées par AIDES et il nous faudrait au minimum un groupe de 8 participants.
Si vous êtes intéressés, faites vous connaître dés à présent, auprès de Laurent, de Dominique ou sur le site de l'asso.
Prochaine réunion en août pour décider du calendrier des 3 actions de "prévention urbaines" et de la date de mise en place du
module "parcours de VIH".
Que vous soyez actif et /ou passif soyez d'abord acteurs !!!!
Laurent NASS
6
Rencontre Toulousaine avec les membres d’Arc En Ciel
Arc En Ciel - A.E.C - est une association qui fédère diverses associations LGBT dans la région Toulousaine ( une quinzaine au total ) .
Dans le cadre d’un partenariat avec Ecce Homo, Didier Genty, le président de A.E.C, nous a proposé une rencontre en Avril
lors d’une soirée organisée aux « Folles Saisons».
Les «Folles Saisons» - www.follessaisons.org - est un bar associatif qui développe le métissage culturel dans un esprit d’ouverture à accepter l’autre dans sa différence et au-delà vivre et faire vivre les particularités de chacun, chacune.
C’est donc dans un cadre de verdure à proximité de Toulouse que nous avons fait connaître Ecce Homo en présentant le
«Poing G», notre bimestriel qui démontre notre dynamisme associatif.
Ce fut une première approche qui nous a permis de découvrir divers visages de l’homosexualité et du trans-genre dans l’éventail de nos âges et qui nous donne à continuer à faire connaissance avec A.E.C, association qui est actuellement en pleine
mutation suite à la reconnaissance de son existence par les politiques ; Didier Genty nous proposant d’autres rencontres après
le grand rassemblement de la Marche des Fiertés le 14 juin place du capitole.
Christian
Adresse du site d’Arc En Ciel : www.arc-en-ciel-toulouse.com
Week-end à Bordeaux chez nos Amis de l’Homosocialité
En ce samedi 17 mai, Ecce Homo avait rendez-vous avec Bordeaux et nos amis «homo-sociables». Nous nous sommes retrouvés entre
Garonne et jardin botanique, sur cette rive droite en passe de devenir l’un des quartiers les plus tendances de la ville. Hélas, une grosse
averse nous attendait, aussi nous avons dû abriter notre pique-nique dans le sous-sol de Philippe et Julien. Pourtant nous n’avons rien perdu
de notre entrain grâce à la gentillesse de nos hôtes et à leur apéritif exotique. Le soleil revenu, l’après-midi fut touristique et culturel: visite
pédestre de la vieille ville, de la Porte de Bourgogne à la Porte Cailhaut (dernier vestige du Palais des Ducs d’Aquitaine), en passant par la
Grosse Cloche, la sublissime Place de la Bourse et la non moins célèbre Place du Grand Théâtre sous la gouverne de Michel notre guide.
Puis la terrasse d’un café au milieu d’une charmante petite place nous a tendu les bras de ses fauteuils et après avoir martyrisé la serveuse
un peu débordée, nous avons longuement papoté une mousse ou un Perrier à la main.
Ensuite, nous sommes allés installer nos petites affaires chez nos hôtes et après une bonne douche, nous avons essayé de nous faire beau
pour la soirée.
Nous avons retrouvé nos «camarades» à la Tortue. Là, après un repas à la bonne franquette, les plus agités ont dansé jusqu’au bout de la
nuit. Enfin vers 1h30 du mat. Chacun a retrouvé son dodo et pour les plus chanceux la chaleur d’un compagnon…
Je ne sais pas trop pourquoi, mais le souvenir du réveil est plutôt flou, vaseux. Nous étions comme au ralenti…
Entre deux averses nous sommes allés rêver de grands départs et d’aventures en admirant le Bélem accosté sur le bord de Garonne. Le miroir d’eau des quais reflétait ses trois mats et de charmants marins (avec leur mythique pompon rouge !).
A midi, nous avions rendez-vous au Parc de l’Hermitage à Lormont… et nouveau déluge! Mais là, nous ne fûmes pas pris au dépourvu :
nous avons installé le pique-nique préparé par nos amis sous un superbe portique très classe avec ses arcades et ses colonnes en pierre. Au
loin nous apercevions la ville mouchetée de gris. Tout cela avait un petit côté romantique «so british» (Et oui, nos amis britanniques sont
toujours chez eux à Bordeaux. Ici aussi, il fait beau plusieurs fois par jour !)
Et c’est sous le soleil retrouvé que nous nous sommes baladés sur les petits chemins un peu glissants et dans les sous bois. Nous étions en
pleine nature, des fuligules, sorte de petits canards, barbotaient sur l’étang. (C’est grâce au beau Jean-Christophe que je ramène ma
science!) mais de temps en temps, nous apercevions la ville toute proche.
Enfin, crottés et fourbus, nous avons rejoint nos carrosses respectifs. Et après les traditionnelles embrassades nous avons regagné nos pénates.
Amis, nous sommes très heureux de ces superbes moments passés avec vous (qui a dit que les bordelais ne sont pas
accueillants?!) Et j’espère de tout cœur que nous en vivrons beaucoup d’autres !
Guy
aujourd'hui inconnus, mais qui à travers ce type d'intervention
peuvent trouver des chemins possibles… écouter, comprendre,
accepter pour maintenir ces liens familiaux et éviter exclusion
et rejets.
Merci encore à tous, témoin-acteurs pour votre investissement
dans ces échanges.
La presse a fait écho de cette initiative et nous ne doutons pas
qu'elle puisse aider parents et enfants.
Débat homosexualité et famille
Le 01 juin 2008 à Agen
Initialement prévu comme débat public et malgré la publicité
faite dans la presse et autres, les visiteurs externes n'ont pas
afflué.
Néanmoins la présence des parents, sœur ou beau-frère de
certains de nos adhérents et leurs témoignages ont donné du
sens a cet après midi. Contact 33 et l'association LE REFUGE
avaient répondu à notre invitation comme co-animateurs et
leurs interventions sont venues éclairer et ponctuer les
différents témoignages.
Grâce au témoignage de tous, nous avons vécu de véritables
moments d'émotions qu'il nous reste à partager auprès de ceux,
D'autres projets issus de nos rencontres verront le jour et
notamment des interventions en milieu scolaire avec contact
33.
Laurent Nass - responsable du GDR
7
Garder la ligne
par J.P.
Histoires de glaces et sorbets
Après ce printemps pourri et l'envolée des prix de la plupart des denrées alimentaires, vais-je vous conseiller de revenir aux
soupes et copieuses assiettes de féculents ?
Non ! Résolument optimiste je préfère croire au retour du soleil avec juste ce qu'il faut de canicule.
Qui dit canicule pense immédiatement à se rafraîchir et donc aux glaces et sorbets de saison !
Le commerce offre beaucoup de choix dans cette gamme de produits, mais la petite voix derrière votre oreille vous fait souvent culpabiliser : c'est gras et sucré … donc ça doit faire grossir !
La petite voix a raison, surtout si vous en abusez ou si vous vous risquez à acheter les produits "bas de gamme" qui sont souvent les moins diététiques. Seules les glaces au yaourt offrent un compromis acceptable mais elles sont rares et assez onéreuses.
Rassurez vous, ce n'est pas une fatalité et vous pouvez vous régaler avec des produits naturel ou des combinaisons surprenantes. Posséder une petite sorbetière de ménage rendra la tache plus aisée, mais très souvent, une place dans le congélateur
et un peu de disponibilité suffira.
Comme à mon habitude, je vous conseillerai aussi des recettes peu sucrées voire même salées pour constituer ou agrémenter
une entrée.
Sorbet d'avocat au basilic
Sorbet light aux myrtilles
Pour 8-10 boules de sorbet : 2 gros
avocats, 1 jus de citron, 2 petits suisses
20% MG, 10 cl d'eau, 4-5 grandes
feuilles de basilic, 35 g de sucre, sel et
poivre.
Délicieuse recette "minute" que vous pouvez consommer à
volonté, vous ne risquez que d'avoir la langue bleue !
Ce dessert est préparé directement à partir de myrtilles surgelées (donc portionnable à volonté environ 100 g par personne).
Au dernier moment, dans un bol mixer de taille adaptée mettre
les myrtilles surgelées et de l'édulcorant en poudre (une c. à
café pour 100 g) mixer jusqu'à obtenir la consistance d'un
sorbet et servir immédiatement dans des verrines glacées.
Passer au mixer la chair des avocats avec le jus de citron, les
petits suisses, l'eau, et le sucre. Ajouter le basilic très finement
émincé puis saler et poivrer comme vous l'auriez fait avec les
avocats seuls. Mettre à prendre en sorbetière. Sans sorbetière,
mettre dans un saladier et placer au congélateur 45 minutes,
sortir et homogénéiser vigoureusement avec un fouet métallique en décollant bien la partie givrée sur la paroi. Replacer
immédiatement au froid et recommencer deux ou trois fois à 20
minutes d'intervalle jusqu'à obtenir une consistance ferme et
onctueuse.
Ce sorbet accompagnera a merveille de grosses crevettes
préalablement décortiquées, des langoustines ou un poisson
froid cuit au court bouillon. Mais je vous conseillerai une
grosse boule dans une coupelle glacée saupoudrée au dernier
moment de petits lardons fumés frits ou une petite boule au
centre d'une assiette de gaspacho glacé (recette donnée l'an
dernier)
Pour un goût un peu moins doucereux, ajouter un peu de jus de
citron ou quelques framboises.
Glace coco et curry
Pour les amateurs de saveurs exotiques, c'est à
se taper le cul par terre ! Et tout juste raisonnable coté calories.
Pour 8 personnes :
- Une boite de 400 ml de lait de coco (Leader Price)
- 1/4 litre de lait
- 150g de sucre
- 200g de petits suisses à 0%MG
- 1 grosse cuillère à café de curry (du doux, pas du hot)
Glace au yaourt
Vous aimez le goût des yaourts "Fruits
pâtissiers" de La Laitière ou des produits
équivalents ? Alors vous n'avez presque rien
à faire ! Regroupez les par 2 ou plus du même parfum et
appliquez le traitement décrit ci-dessus avec ou sans sorbetière.
Quoi de plus simple ? … Il m'arrive même de mettre directement le pot de yaourt au congélateur 1h30 avant de le manger
et c'est tout ! Délicieux avec les parfums "façon tarte Tatin" et
"façon tarte sablée".
8
Réchauffer sans laisser bouillir et en remuant le lait de coco, le
lait, le sucre et le curry . Laisser refroidir en fouettant de temps
en temps. Incorporer doucement aux petits suisses en fouettant
vigoureusement et faire prendre comme précédemment avec ou
sans sorbetière.
Mon conseil : faire caraméliser sur les 2 faces, dans une poêle
antiadhésive bien chaude, 2 tranches d'ananas par personne
(frais ou en boite). Servir chaud avec une grosse boule de
sorbet.
(Si vous fermez les yeux, vous verrez peut-être le Taj Mahal)
NB : Ne pas conserver plus de 8 jours au réfrigérateur à cause
du possible changement de texture.
SON…G à Najoua Belyzel
Voilà une chanteuse qui avait interprété en 2005 ce titre que toutes les
radios ont diffusées en boucle. Nous l’avons tous entendu, peut-être
avons nous même dansé dessus sans prêter attention au texte.
Je crois que cela tient plus à l’ambiance musicale à la fois très
eighties et électro qui rappellera à certains l’univers mélodieux de la
chanteuse Sandra qui illumina les années 80.
D’autre la compareront à son aînée, Mylène Farmer pour ses clips où
se mêlent tout de go: mysticisme, sensualité, bisexualité et baroque.
Pourtant, la comparaison s’arrête là puisqu’à force d’identification à
d’autres chanteuses, Najoua Belyzel manque justement un peu
d’identité.
Mais ce qui marquera surtout notre oreille, c’est très certainement les
spasmes vocaux qui ponctuent ces titres de façon très érotique et rare
chez les chanteuses françaises.
Je vous invite donc à vous procurer ce titre très ‘dance’: Gabriel qui
évoque les amours tourmentées d’un homme dont le corps et le cœur
n’ont pu choisir entre elle et lui. Mais elle, elle l’attend…
Stéphane Gay.
NB: pour les filles, je recommande le très bon titre, moins connu ‘Stella’.
GABRIEL
Gabriel
Gabriel, j'attends
Un peu de sentiments
Que ton âme se jette à l'eau
Dans mon corps océan.
Du zéphyr, du vent
Tu mens comme un enfant
Et tu fuis vers tout là-haut
Dès que ton ciel se fend.
Es-tu fait pour lui
Es-tu fait pour moi
Je n'attends qu'un signe de toi
Si tu as le mal de lui
J'ai le mal de toi
Qu'il en soit ainsi mais dis-moi, dis-moi
Es-tu fait pour lui
Es-tu fait pour moi
Je n'attends qu'un signe de toi
Si tu as le mal de lui
J'ai le mal de toi
Dis-moi oh oh oh oh oh oh
Gabriel
Mon roi
Mon ange en qui je crois
Si l'amour vient de là-haut
Sauras-tu faire un choix oh oh oh oh
Tu sais fuir
Tu meurs
La fièvre dans le sang
Moi je prie pour qu'à nouveau
Tu me reviennes à temps oh oh
Es-tu fait pour lui
Es-tu fait pour moi
Je n'attends qu'un signe de toi
Si tu as le mal de lui
J'ai le mal de toi
Qu'il en soit ainsi mais dis-moi, dis-moi
Gabriel
Gabriel, s'attend
A plus qu'un sentiment
Qu'un plaisir brûle sa peau,
Les deux ailes en avant
Es-tu fait pour lui
Es-tu fait pour moi
Es-tu fait pour lui
Es-tu fait pour moi
Gabriel... Gabriel… Gabriel ...
Es-tu fait pour lui
Es-tu fait pour moi
Je n'attends qu'un signe de toi
Si tu as le mal de lui
Oh j'ai le mal de toi, dis-moi
A la tête de la Nouvelle Soul, elle
débarque sur nos écrans et dans nos
radios avec des titres absolument
fabuleux que l’on croirait tout droit sortis
des années 60-70; on ne sait plus dater
tellement l’alliance Jazz and Soul est
d’une "modernitude" totale et transgresse
les limites générationnelles.
«Back to black » est l’album événement
de la Diva. Chaud devant !
Stéphane Gay.
Mange Disque:
La nouvelle scène musicale féminine est
très marquée par la présence d’artistes au
talents incroyables et elles sont
nombreuses à surfer sur le retour de la
musique black telles Duffy ( Mercy),Asa
(Fire on the Mountain) ou la reine de
toute: Amy Winehouse (Rehab).
C’est cette artiste que je vous
recommande plus particulièrement.
9
G rencontré :
« un événement extraordinaire »
Pas de portrait cet été ...
Mais voici un événement que deux de nos membres pourront encore fêter cette année !
Plus précisément le 29 août … 39 ans après ce jour ou ils se sont croisés pour la première fois.
Tout le monde peut croiser son jumeau astrologique et l'événement serait presque banal s'ils n'avaient
pas été choisis pour faire ensemble "la une" du journal Sud Ouest qui fêtait ses 25 ans ce jour là.
Mais le plus extraordinaire, c'est de s'être retrouvé un quart de siècle plus tard au sein de notre association … simplement pour avoir craqué, chacun de son coté, pour ceux ou celles que le créateur a fait à
leur image.
10
… Baby Story
par J.P.
Il était impossible à TO et Cécile de se reconnaitre le jour de leur rencontre à ECCE HOMO, même avec une mémoire d'éléphant.
En effet un bébé ça change beaucoup ! Et même bambin … il peut être
très difficile de remettre un nom sur une frimousse.
Chaussez vos lunettes ou sortez votre loupe et essayez d'identifier le
plus grand nombre de ceux que vous côtoyez aujourd'hui dans l'asso.
Pas toujours facile, hein ! Alors pour vous aider un peu, je peux vous préciser qu'il n'y a qu'une seule fille et que
pour la photo centrale qui date du jour de la naissance du bébé, ce serait mission impossible sauf peut être en sachant qu'il est aujourd'hui inséparable du n°3 et que, contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce n'est pas lui qui
a été immortalisé par Dalida dans une de ses plus célèbres chansons.
11
Grand Ecran ...
quand Francis M. fait son cinéma
SANS ARME NI HAINE NI VIOLENCE
Un film de et avec Jean-Paul Rouve et Alice Taglioni
Appréhendé en 1977, pour avoir conçu, organisé et réussi le célèbre
casse de Nice, Albert Spaggiari s’évade
du bureau du juge d’instruction. Pendant des années, il va rester
insaisissable, résistant à toutes les tentatives de la police. Au
cours de sa cavale fabuleuse en Amérique du sud, pourtant, il
multiplie les rencontres avec des journalistes, fait des photos en
forme de pied de nez facétieux au public français.
Finalement, l'argent ne fait pas le bonheur et ce "pauvre" Spaggiari
le découvre à ses "frais". L'intérêt de ce film est dans son titre "sans arme ni haine ni violence"
Les Hauts Murs
Un film de Christian Faure avec Carole Bouquet, Catherine Jacob
Pour Yves Tréguier, quatorze ans, la France des années 30 est celle des maisons de correction, qui
ont tout du bagne pour mineurs : son statut d’orphelin a suffit à le faire placer dans une « Maison
d’éducation surveillée », bâtisse austère entourée de hauts murs.
Du jour où il y met les pieds, Yves n’a plus qu’une idée en tête : échapper à la violence s’enfuir, et
rejoindre un port où il embarquera pour New York...
Dure réalité de ces anciennes prisons pour enfants heureusement modifiée depuis. Malgré cela
beaucoup de jolis garçons et quelques scènes chaudes dans les dortoirs.
A voir pour cela et pour ne pas oublier que ça a existé. Les méchants parents ne peuvent plus, d'eux
même, envoyer leur gosse dans ces établissements.
Un Conte De Noël
Un film d'Arnaud Desplechin, avec Catherine Deneuve, Melvil Poupaud, Emmanuelle Devos.
Sympa la famille… ? Oui ? Ben pas tant que ça en fait. Si on ne peut nier l’énergie et la justesse de
la distribution (mentions spéciales à un Mathieu Amalric désespéré et un Jean-paul Roussillon en
père aimant dépassé)
On a en revanche un peu plus de mal avec la mise en scène « à l’ancienne ».
Un joli film d'atmosphère de 2 heures 23 où l'on ne s'ennuie pas. Une belle distribution et de belles
images. A voir d'urgence.
Indiana Jones Et Le Royaume Du Crane De Cristal
Un film de Steven Spielberg, avec Harrison Ford, Shia Labeouf, Cate Blanchett
Les années 60. Les Russes sont à la recherche d'un légendaire crâne de cristal au fin fond d'une
jungle d'Amérique du sud, crâne longtemps recherché par Indiana Jones...
Même sans être inconditionnel du genre c'est un film de plus de deux heures agréable à voir et
surprenant par son dénouement venu d'une autre planète !
Bon film
12
G lu (presse)
par Nathalie DIETLIN
connaît très peu de mutations, souligne-t-elle, ce qui explique le
récent intérêt de la communauté de la recherche à développer
des traitements pour la neutraliser.
Une protéine humaine pourrait offrir un nouveau
moyen de combattre le sida
Une protéine humaine pourrait ouvrir une nouvelle voie à de
nouvelles thérapies potentielles pour combattre le rétrovirus
responsable du sida (VIH) selon des travaux publiés lundi aux
États-unis.
Tenter de contrer le virus VIH qui mute très rapidement en
prescrivant des combinaisons de médicaments et en changeant
de traitements peut en effet accroître le risque d'effets
secondaires toxiques et n'est pas toujours couronné de succès,
souligne ce médecin.
Les chercheurs indiquent avoir bloqué une infection avec le
VIH dans une éprouvette en désactivant une protéine humaine
appelée ITK active dans les lymphocytes T, des cellules
immunitaires clé de l'organisme.
Quand le VIH entre dans l'organisme, il infecte les cellules
lymphocytaire T et prend le contrôle du mécanisme de défense,
ce qui permet au virus de produire des copies de lui-même.
L'infection finit par compromettre l'ensemble du système
immunitaire provoquant le sida, le syndrome de
l'immunodéficience acquis.
La plupart des traitements anti-sida ciblent les protéines du
virus lui-même responsable de l'infection. Mais dans la mesure
où le VIH est capable de mutations multiples, les protéines
ciblées changent rapidement et conduisent à l'émergence de
résistance du virus aux traitements, expliquent ces scientifiques
dont l'étude paraît dans les Annales de l'Académie nationale
américaine des sciences (PNAS) datées du 28 avril.
Ces travaux montrent que si la protéine ITK n'est pas active, le
virus du sida ne peut pas efficacement utiliser les cellules
lymphocytaires T pour se reproduire, ce qui ralentit voire
bloque sa propagation.
"Ce nouvel éclairage représente une contribution importante
dans la recherche sur l'infection par le virus du sida", souligne
le Dr Éric GREEN, le directeur du NHGRI dans un
communiqué.
"Découvrir une cible cellulaire humaine qui peut être désactivée
et bloque en même temps l'infection par le VIH valide un
concept novateur et ouvre la voie à de nouvelles thérapies
potentielles", ajoute-t-il.
Ces scientifiques ont découvert qu'en agissant sur la protéine
ITK (interleukine-2-inducible T cell kinase), ils pouvaient
bloquer l'infection par le VIH des cellules immunitaires
humaines.
La protéine ITK active les lymphocytes T dans le mécanisme
normal de réponse immunitaire de l'organisme humain,
explique le Dr Pamela SCHWARTZBERG, de l'Institut
national américain de recherche sur le génome humain
(NHGRI), principale auteur de cette recherche.
Contrairement aux protéines du virus VIH, la protéine ITK
E-llico.com, le 29 avril 2008
INDE : Deux adolescentes
lesbiennes s'immolent par le feu
ISRAËL : un monument à la mémoire des victimes
homosexuelles du nazisme à Tel Aviv
Deux jeunes filles homosexuelles se sont
suicidées par le feu près de Raipur, dans
l'État indien de CHATTISGARH, dans le
centre-est de l'Inde.
Leurs corps calcinés ont été retrouvés, le
10 juin, dans un champ près de leur
village, à côté de deux bidons de kérosène
vides. Gansehia, 15 ans, et Asha, 16 ans,
se sont immolées suite à la découverte de
leur liaison par les parents de l'une d'elles.
D'après l'enquête en cours, les
adolescentes auraient été sommées de
mettre fin à leur relation.
Un monument à la mémoire des victimes homosexuelles durant l'holocauste va être
érigé en Israël, à TEL AVIV précisément. Le conseil municipal de la ville et les
organisations LGBT se sont concertés pour en déterminer l'emplacement. Il s'agira
d'un parc public de la ville.
Le maire de TEL AVIV, Ron HULDAI, a indiqué que le monument consisterait en
un triangle d'acier sur lequel serait gravé le nom des victimes identifiées.
C'est la première fois qu'un monument commémorant l'extermination des
homosexuels par le régime nazi est édifié en Israël. Il existe des monuments dédiés
à la mémoire homosexuelle de la déportation a Amsterdam, Copenhague, San
Francisco et Sydney. Un est en cours de construction à Berlin.
Ce suicide intervient quelques semaines à
peine après qu'un fait similaire s'est
produit dans le sud du pays (lire
Quotidien du 21 mai). Selon les activistes,
elles seraient plusieurs dizaines de
lesbiennes à commettre l'irréparable
chaque année, pour échapper au poids
d'une tradition qui oppresse les femmes
plus que les hommes.
tetu.com, le 13 juin 2008
par Sophie Collet
E-llico.com, le 02 mai 2008
POLOGNE : un responsable parlementaire veut séparer les
enfants des homosexuels
Le porte-parole de la Plate-forme civique (droite chrétienne) au parlement a fait
une déclaration homophobe inquiétante lors d'un débat télévisé au sujet d'une mère
lesbienne à qui la garde de sa fillette a été retirée par la justice polonaise.
"La Cour n'a pas cédé à la pression de cette communauté homosexuelle, a-t-il
estimé avant d'ajouter : Il est inacceptable que cette petite ait deux mères ou deux
pères. S'ils (les homosexuels, ndlr) veulent vivrent ensemble très bien, mais
éloignons leurs enfants du mal".
Le responsable libéral a également affirmé qu'il soutiendrait un texte de loi visant à
éloigner les enfants des homosexuels.
E-llico.com, le 06 juin 2008
Sources : Pinknews / Têtu
13
G lu (presse)
par Nathalie DIETLIN
Belgique : Le bébé d'un transsexuel ignoré pendant
sept mois
Il aura fallu plus de sept mois pour que les parents du petit
Dylan Damien reçoivent enfin son acte de naissance.
Jusque-là, aux yeux de l'État belge, ce bébé, né dans une
commune bruxelloise, n'existait tout simplement pas.
La raison? Son père, Sandro DOS SANTOS, a subi plusieurs
opérations pour changer de sexe au début des années 2000.
Mais, s'il est aujourd'hui physiquement un homme, il est resté
une femme aux yeux de la loi.
En 2005, il épouse néanmoins la future mère de l'enfant. Et
lorsque, après plusieurs tentatives d'insémination, naît le petit
Dylan Damien, le papa s'empresse d'aller le reconnaître auprès
de l'administration communale.
Mais, quelques jours plus tard, on lui apprend que l'acte de
naissance, où il s'est déclaré comme le père de l'enfant, est nul.
Le bébé n'a donc droit ni à des papiers, ni à un numéro de
sécurité sociale, ni aux allocations familiales.
Celui-ci sera néanmoins enregistré uniquement sous le nom de
sa mère et Monsieur Dos Santos devra entreprendre une
démarche d'adoption.
tetu.com, le 13 juin 2008
par Patricia Huon
Ce n'est qu'après l'intervention de l'avocat de la famille et,
surtout, la publication d'un article dans un quotidien belge, que
la situation de l'enfant a finalement pu être régularisée, le 26
mai dernier.
L'association a analysé les 14 meurtres homophobes commis
depuis 2002, toujours sur des hommes, souvent de plus de 60
ans (6 cas sur 14). Pour 11 de ces meurtres, les agresseurs
avaient moins de 26 ans. Dans cinq de ces affaires, des mineurs
sont impliqués et au moins sept de ces meurtres interviennent
dans un contexte sexualisé.
Sept ont fait l'objet d'un procès, dont cinq ont abouti à des
peines de douze à vingt ans de réclusion criminelle.
Les lesbiennes sont victimes d'une violence plus verbale
(insultes, menaces, harcèlement).
Rapport 2008 : La lutte contre
l'homophobie piétine estime
SOS Homophobie
La "lutte contre l'homophobie piétine",
estime l'association SOS Homophobie,
qui a rendu public son douzième rapport
annuel, à la veille de la Journée
mondiale de lutte contre l'homophobie.
La "lutte contre l'homophobie piétine", estime l'association SOS
Homophobie, qui explique dans son douzième rapport annuel
rendu public vendredi avoir reçu 1.263 témoignages de
manifestations d'hostilité envers les homosexuels en 2007,
contre 1.332 témoignages en 2006.
L'association a aussi publié vendredi une enquête de 58 pages,
sur la lesbophobie, "première enquête statistique nationale de ce
type" selon une des rédactrices, Sylvie Gras.
1.793 femmes ont répondu à un questionnaire et 63% ont
déclaré avoir vécu au cours de leur vie des épisodes
lesbophobes. Parmi elles, 69% évoquent des insultes, 27% des
diffamations et 20%, dans un contexte de voisinage, ont subi
des dégradations de biens. 39 lesbiennes ont évoqué des
violences physiques et 4 des viols.
Ce rapport demeure le seul outil d'analyse quantitative et
qualitative de l'homophobie en France car, à la différence du
racisme et de l'antisémitisme, les actes homophobes ne font
l'objet d'aucun recensement statistique public de la part du
gouvernement.
"Des avancées ont eu lieu et la situation des gays et des
lesbiennes s'est globalement améliorée durant la dernière
décennie: des lois ont été votées, la justice les applique, les
médias se font l'écho du combat des personnes lesbiennes, gay
bisexuelles et transsexuelles" reconnaît toutefois SOS
Homophobie qui renouvelle sa demande d’une politique
cohérente et globale de prévention de l’homophobie.
"Les cas d'homophobie sur Internet augmentent de façon
inquiétante", avec régulièrement des appels à la haine et au
meurtre, "tout comme les conflits de voisinage et la fréquence
des meurtres homophobes nous alarment particulièrement (deux
pour le seul mois de janvier 2008) et la jeunesse des agresseurs,
souvent des mineurs, nous effraie", indique l'association.
Les témoignages reçus par SOS Homophobie concernent
majoritairement des hommes, âgés de 25 à 50 ans. 132
agressions physiques lui ont été signalées en 2007, soit 21 de
moins qu'en 2006. Quatre départements sont particulièrement
touchés: Paris, le Rhône, le Nord et la Moselle, alors que dans
de nombreux départements ruraux, aucune agression n'est
signalée.
Par ailleurs, l’association s’oppose au projet du gouvernement
d’instaurer un contrat d’union réservé aux seuls couples
homosexuels, qui aboutit à instaurer un fichage de ces couples
et à les forcer à une visibilité dont ils ne sont pas tous
demandeurs.
E-llico.com, le 16 mai 2008
14
NEW HAMPSHIRE : l'évêque anglican Gene ROBINSON et son partenaire ont conclu une union civile
Le premier évêque anglican ouvertement gay Gene ROBINSON et son partenaire de 20 années se sont officiellement unis dans le
cadre d'une union civile dans l'État américain du NEW HAMPSHIRE qui a légalisé ces unions entre personnes de même sexe cette
année.
L'annonce a été faite par l'épiscopat anglican du NEW HAMPSHIRE, le week-end dernier.
Cette union s'est déroulée dans un cadre strictement privé en présence de120 invités membres des familles du couple et amis.
Gene ROBINSON a été nommé évêque de son diocèse en 2003. Son élection a été à l'origine d'une grave crise - toujours ouverte au sein de la communion anglicane, son homosexualité revendiquée n'étant pas acceptée par plusieurs églises notamment en
Afrique.
E-llico.com, le 09 juin 2008
TURQUIE :
la justice
ordonne la
dissolution de
la principale
organisation
LGBT
L'organisation LGBT turque Lambda
Istanbul a été condamnée à s'autodissoudre par un tribunal. Elle était
poursuivie par le service du gouverneur
d'ISTAMBUL pour les organisations
non-gouvernementales qui l'accuse de
violer les lois turques sur la moralité.
Cette décision éloigne la Turquie des
conditions requises par les autorités
européennes pour adhérer à l'Union.
A l'issue d'un procès reporté à plusieurs
reprises, les juges ont estimé que
Lambda violait à la fois le Code pénal du
point de vue des lois sur la moralité et
l'article 41 de la constitution turque qui
régit "la paix et le bien être de la
famille".
L'organisation de défense des droits
humains Human Rights Watch qui a
assisté au procès a estimé dans un
communiqué que cette décision
constituait un "harcèlement légal
indéfendable".
Lambda a indiqué qu'elle comptait faire
appel de ce jugement.
de cette démarche et dénote
l'homophobie des autorités.
Lambda Istanbul est une des principales
associations de soutien des homosexuels
et transsexuels en Turquie. Elle se bat
pour l'égalité des droits et contre les
discriminations basées sur l'orientation
sexuelle ou le genre.
Lambda Istanbul est une association "de
fait", c'est-à-dire qu'elle n'a jamais pu
obtenir d'enregistrement légal auprès des
autorités turques. Son existence et son
action se font donc en dehors de tout
cadre officiel, ce qui la fragilise et
menace jusqu'à sa possibilité même à
continuer son travail.
Lambda Istanbul a déjà connu des
difficultés avec la fermeture de ses
locaux, l'an dernier. N'ayant pas
d'existence officielle, l'association de fait
s'était vue chassée par voie de justice des
lieux qu'elle occupait.
Le paradoxe tient au fait qu'en
TURQUIE, être lesbienne, gay, bisexuel,
ou même être transgenre n'est pas un
crime au regard de la loi. Celle-ci rend
même possible les opérations de
réassignation sexuelle.
Cependant, comme il n'existe aucune
disposition législative protégeant les
personnes LGBT, des juges, des
procureurs, ou des fonctionnaires d'état
sont libres d'agir à leur guise et de mener
des procédures à même d'entraver la
libre existence de la communauté gay et
lesbienne.
Les actions judiciaires pour fermer
l'association Lambda Istanbul relèvent
ALLEMAGNE : le ministre de la Culture et le
maire de Berlin ont inauguré le monument en
mémoire des Triangles roses
Le ministre allemand de la Culture, Bernd NEUMANN, et le
maire de Berlin Klaus WOWEREIT ont inauguré mardi dans
le centre de la capitale allemande, un monument en mémoire
des "Triangles roses", ces milliers d'homosexuels déportés ou
torturés par les nazis.
Ce drame n'a reçu que "peu de considération" dans
l'Allemagne d'après-guerre, et ce monument vient finalement
"bien tard", a regretté Bernd NEUMANN lors de
l'inauguration. Le ministre chrétien-démocrate a fait part de
sa "conviction" que "la discrimination des homosexuels, de
ceux qui pensent ou vivent différemment, ne doit pas avoir de
place dans notre pays".
Cette association est victime du
harcèlement continu des autorités, tout
comme l'organisation Kaos GL, basée,
elle, à Ankara, et qui a du faire face à
une demande de fermeture du
gouverneur d'Ankara en 2005.
Le président de l'organisation LGBT
hollandaise COC, Frank van Dalen, a
estimé que la fermeture de Lambda
Istanbul allait à l'encontre des directives
anti-discrimination de l'Union
européenne et contre le droit universel. Il
a appelé le gouvernement néerlandais à
refuser l'entrée de la Turquie dans
l'Europe "tant qu'elle ne respecterait pas
les droits de l'Homme".
La Turquie est candidate à l'adhésion à
l'Union européennes, mais les
négociations d'adhésion achoppent
précisément sur le respect des droits
humains par ce pays.
E-llico.com, le 30 mai 2008
BERLIN : le quai Magnus-Hirschfeld inauguré par
les autorités et les organisations LGBT
L'inauguration du quai Magnus-Hirschfeld, en mémoire du
spécialiste de la sexualité, fondateur de la première organisation
de défense des homosexuels, a eu lieu hier à BERLIN, à proximité
de la Chancellerie.
Une cérémonie a rassemblé des représentants de la Ville et des
associations LGBT, mais aussi la présidente de la communauté
juive de la capitale allemande et le sexologue Martin
DANNECKER qui a prononcé le discours officiel.
Une reproduction de la statue de Magnus HIRSCHFELD, qui
avait été fondue par les nazis au moment de la fermeture de
l'Institut de Sexologie du chercheur en 1933, a été dévoilée à
l'occasion de la cérémonie.
E-llico.com, le 07 mai 2008
15
G à te dire…
Faute de se trouver plus près de la mer, un petit coin de paradis à 40 minutes d'Agen est bien connu de nombre d'entre nous. Voici des éclaircissements sur les quelques histoires obscures circulant à son sujet.
J.P.
Connaissez vous la légende du lac de La Lagüe ?
« C'était dans les temps anciens où les vertes collines gasconnes voisinaient avec l'immense étendue des landes désertiques. A l'orée des sables et des marécages, au pied des coteaux de Xaintrailles vivaient à Tirelauze, de riches
propriétaires, Ronald et sa femme Babet, au milieu de vignes généreuses et de beaux champs de blé.
Un soir de septembre, valets et servantes accroupis au pied des sarments, achevaient la vendange. Un homme apparut au bout du chemin, vêtu d'un lourd manteau, appuyé sur un bâton noueux et, s'approchant de Ronald, lui demanda une grappe de raisin pour apaiser sa soif. Celui-ci le chassa rudement. Le voyageur vit alors avec horreur que le
visage des vendangeurs étaient recouverts d'une muselière ! Il reprit son chemin, prévenant de son prochain passage.
Il revient en effet le soir de Noël ! Toutes les cloches des paroisses voisines, de Pompiey, de Fargues, de Xaintrailles, appellent les fidèles à la veillée rituelle. Valets et servantes de Tirelauze, emmitouflés dans leurs pauvres haillons s'apprêtent à la fête quand apparaît, dans la nuit, une ombre troublante. C'est le voyageur qui, à l'automne, a
annoncé son retour.
"Donnez-moi s'il vous plaît un verre de vin, dit-il à Ronald et Babet, ma route a été longue et j'ai très soif"
Ronald s'écrit "Passe ton chemin..." Babet lève son bâton et les chiens aboient férocement.
Le pèlerin alors recule, reprend sa route, lève les bras vers le ciel brillant d'étoiles. Du sol qui s'effondre dans un
grand bruit jaillit une eau bouillonnante, engloutissant Tirelauze, ses prés et ses champs, ses vignes et ses bêtes.
A la place de la terre maudite s'étend depuis lors un lac paisible et mystérieux : la Laguë. On dit qu'en son milieu
"un gouffre bout et mêle les larmes de Ronald et Babet repentants". On dit aussi que la nuit de Noël, le chant d'un
coq se fait entendre du fond du lac quand les cloches carillonnent alentour. »
Votre local s’agrandit !
Nous vous annoncions au début de l'année que notre local allait s'agrandir. L'occupant provisoire a enfin quitté
les lieux et la chose est maintenant acquise : nous pouvons utiliser tout l'étage !
Après quelques travaux de mise en conformité et d'ouverture d'un passage entre les deux grandes pièces, nous
pourrons mieux vous accueillir, surtout lors des soirées ou vous venez nombreux. Cela permettra aussi de créer
un espace mieux adapté à la tenue de réunions, de débats, de tournois de jeux, ou de présentations
audiovisuelles.
Comme cela avait été fait par Denis, à qui nous ne rendrons jamais assez hommage, il conviendra d’aménager
et de décorer ce nouveau local pour qu’il soit agréable à vivre.
Nous faisons donc appel à tous ceux qui se sentent une âme de bricoleur,
d’artiste ou de décorateur pour mener cette tâche à bien dés cet été.
Toutes les suggestions et les offres d’aide, de matériel, de matériaux ou de
mobilier seront bienvenues. Toutes les idées ou les moyens permettant
d'atténuer le coté sonore des grandes pièces seront aussi appréciés.
Manifestez vous nombreux,
même si votre contribution
vous parait modeste !
16
Game-boy / Game-girl
Le coin ludique
Il fallait bien sûr reconnaître un aspirant et un juteux.
Réponse aux énigmes précédentes
Le Marquis joue au Père Fourras :
Il s’agissait bien évidemment de Jean Cocteau et du
verbe aimer car son passé n’est jamais simple, son présent
n’est qu’indicatif et son futur toujours conditionnel.
I - Parlons littérature.
Dans la première moitié du 20éme siècle
(1901-1950) est paru un ouvrage connu
de tous dont on cause toujours aujourd’hui.
Encensé par quelques uns, plus que décrié par d’autres; ce qui est mon cas.
S’il est difficile à trouver de nos jours
dans les librairies, il fut en son temps un best seller vendu à
plusieurs millions d’exemplaires (au moins 3 ou 4). Livre si
incontournable que les maires l’offraient aux jeunes couples
le jour du mariage. Ce succès permit à son auteur, pauvre à
l’époque où il l’écrivit, de s’acheter une grande résidence
loin de tout qui devint sa maison de campagne et son havre
de paix pour y vivre loin du tumulte.
Quel est ce livre et qui en est l’auteur?
Le shaman avait bien 3 fils dont le benjamin âgé de 8
ans, le cadet de 12 ans et l’aîné de 16 ans.
Dans le Grand Dictionnaire universel du XIXème siècle dont il est l'auteur, Pierre Larousse a séparé Bonaparte
et Napoléon avec, pour le premier, la mention : "général de
la République française, né à Ajaccio (îlle de Corse) le 15
août 1769, “mort” au château de Saint-Cloud, près de Paris,
le 18 brumaire, an VIII de la République française, une et
indivisible (9 novembre 1799)". Napoléon mourant à nouveau à Sainte Hélène en 1821.
"Errare humanum est, perseverare diabolicum !"
Une erreur s'est glissée dans l'énoncé, il fallait lire : "Dans
un groupe de collégiens, le quart des élèves n'étudie pas le
latin, le tiers des élèves n'étudie pas le grec" le reste étant
inchangé.
Mes plus plates excuses à ceux qui n'ont pas pu trouver le
sommeil pendant deux mois … ;-)
II - Devinette (facile).
Dès que l’on prononce son nom il disparaît.
Qui est-il?
Amitiés à toutes et à tous
Le Marquis de Filcaba
Voici le corrigé, je suis à votre disposition pour des
explications sur les cas les plus tordus qui sont bien sûr les
fameuses exceptions qui confirment la règle !
Le quizz Photo
Parviendrez vous à trouver les quelque 28 fautes qui émaillent ce texte ! Quoique difficile, l’exercice est instructif surtout pour les quatre vingts millions de francophones.
Passer plus d’une heure et demie à chasser la faute d’orthographe, ne serait-ce que par acquit de conscience, cela vous
sera peut être utile le jour ou vous postulerez à des postes
clés. Vous pourrez utiliser tous les slogans culte que vous
connaissez et argumenter sur les produits phare de votre
secteur, rien n’y fera si vous ne savez pas écrire !
Vous n’oserez plus tenter un recours devant le conseil
prud'homal pour régler ce différend avec votre éventuel
employeur sans avoir fait un effort auparavant.
Ainsi, pour ne pas faire des cauchemars ou succomber aux
tentacules acérés de la grammaire, laissez faire votre intuition avec les certitudes qu’elle s’est forgées au gré du
temps. Ne cédez pas trop vite aux a priori, aux ouï-dire ou
aux appas des nouvelles règles de la loi Toubon.
Si vous ne voulez pas finir comme une âme en peine tout
étonnée de détonner avec le rose de ce monde imparfait et
rester sceptique devant l’intérêt de porter attention à l’orthographe, alors faites confiance à votre for intérieur. Il ne
sera jamais trop tard pour vous écrier : au temps pour moi,
j’ai eu tort !… voire même pour aller jusqu’à faire un mea
culpa public.
Rendez vous dans les pages centrales pour jouer à retrouver
qui se cache derrière les charmantes frimousses de membres
ou sympathisants de l'association.
Le premier "sans faute" que nous recevrons sera primé et la
récompense sera remise à Carlane le 13 Septembre.
Merci à ceux qui ont accepté de nous confier leur photo de
bien vouloir garder le secret (ils peuvent aussi jouer avec
l'avantage de se reconnaître).
Expédie tes réponses :
Par mail à [email protected]
ou par tél.: 05.53.70.97.61
Tu gagneras un ticket de loterie à gratter ou une consommation au local en nous donnant une bonne réponse.
Prends toi au jeu et amuse toi bien !
Bon courage à toutes et tous !
17
Titre
G
Point G Point G Point G point G
Quel avenir pour notre journal ?
Créé en juillet 1999 à l'initiative de Delphine Descot, le Point G fêtera bientôt ses 10 ans.
Le bébé à grandi, pris de la force, de la corpulence et de la maturité grâce à tous ceux qui ont repris le flambeau, et plus particulièrement
ces dernières années : Stéphane, Christelle puis moi-même en assurant l'intérim jusqu'à l'élection du nouveau bureau en septembre.
Outre sa vocation à être le témoin de tous les événements qui ponctuent la vie de l'association, nous avons voulu qu'il soit aussi un moyen
d'information, de communication, d'interaction, de culture et de divertissement. Cela est passé presque spontanément par le besoin de le
rendre plus attrayant à lire et donc par l'amélioration de la qualité d'impression et l'apparition de la couleur en couverture.
Toute l'équipe de rédaction et ses prédécesseurs espèrent que tout le monde a remarqué et apprécié cette évolution du Point G.
Pour sortir du mode de fabrication artisanal qui faisait appel à de la photocopie et qui prenait beaucoup de temps à ses responsables, nous
avons progressivement fait appel aux services d'un imprimeur.
Conséquence de la flambée des prix des services et des fournitures, les tarifs pratiqués par ce dernier, tout en restant les meilleurs que l'on
connaisse sur le marché ont cependant fortement augmenté depuis le mois de mars.
Le coût de revient du journal et de son affranchissement est aujourd'hui proche du double de ce que rapporte l'abonnement normal et du
triple de l'abonnement adhérent.
Nous avons donc récemment entamé une phase de réflexion pour décider de la meilleure façon de gérer cette situation.
Parmi les diverses hypothèses et questions qui se posent :
- Faut-il continuer d'assumer cette situation déficitaire ?
- Faut-il continuer d'éditer le journal dans sa forme actuelle ou revenir à une formule plus légère ou monochrome ?
- Faut-il ajuster le prix de l'abonnement en conséquence ?
- Faut-il modifier le mode de diffusion ou le format (passage à une brochure A5) ?
- Faut-il proposer à ceux qui le souhaitent une version internet à bas coût ou gratuite ?
(Pour se faire une idée, les anciens numéros de 2008 seront consultables sur le site dès la mi-juillet)
- Faut-il susciter plus d'abonnements pour réduire le coût unitaire ?
- Etc.... Etc.…
Nous discuterons lors du prochain bureau des propositions qui vous seront faites le 14 septembre afin que la décision finale soit aussi collégiale que possible. Nous vous invitons à y réfléchir dès à présent et à nous faire toutes les suggestions qui pourraient enrichir ce débat.
Jean Pierre Duchesne
Reprise du flambeau à l'A.G. du 14 septembre
Comme les deux années précédentes, c’est dans le cadre accueillant de Carlane que nous espérons vous voir nombreux pour ce moment
important de la vie de notre association. A cette occasion, le conseil d’administration sera renouvelé.
Les candidats se bousculent rarement, la plupart du temps c’est simplement l’appréhension de s’engager dans quelque chose que vous ne
connaissez pas encore.
Nous continuons d'inviter nos membres ou futurs membres à postuler à certains postes qui sont au cœur de la vie de l’association et plus
particulièrement ceux dont la responsabilité a provisoirement été répartie sur ce qui reste de notre conseil d'administration.
♦
♦
♦
♦
Tu possèdes un ordinateur et tu aimes créer, bidouiller, surfer sur le net !
Tu as envie de savoir comment se fait l’élaboration d’un site Internet ou d'un journal.
Tu peux investir de 5 à10 heures chaque mois dans un travail collégial.
Et surtout, tu tiens à ce que ton association survive et se développe !
… Alors c’est peut être toi qui pourra prendre en main notre site Internet ou notre journal Point G,
à moins que tu ne préfères commencer par t'initier en secondant un autre élu.
Tu ne seras pas seul, outre l’assistance d’un suppléant pour chaque mission, je m’engage si nécessaire à assurer la formation aux outils
informatiques utilisés et la transmission du savoir faire actuel.
C’est une occasion de vivre une expérience formatrice et enrichissante, tant sur le point personnel que professionnel.
Cela t’intéresse mais tu hésites un peu, tu veux en savoir plus sans que cela ne t’engage à quoi que ce soit, alors n’hésite pas à nous contacter
dès maintenant.
Jean-Pierre Duchesne
18
AGENDA
Pour tous renseignements et pour réserver (une semaine avant l’activité au plus tard),
contacter Guy au 05 53 67 89 60
Pour être acteur de la vie d’ECCE HOMO, viens assister aux réunions suivantes:
Bureau + Accueil
Activités + Comité de rédaction Point G & Internet
♦ Mardi 22 juillet 2008 à 20h00h au local
♦ Mardi 8 juillet chez JP à 20h30
Independance Day
Après midi au bord de l'eau
Vendredi 4 Juillet
Samedi 26 juillet
Venez déguster cookies
brownies et muffins !!!
Dans un petit coin de paradis à la
frontière des landes (cf. l'article sur la
légende)
Rendez vous à tous au lac de la Lagüe
pour un piquenique vers 12h00 suivi
d'une après-midi baignade, promenades,
bronzette ou farniente.
Lieu : au local dès 21h
Conso au tarif habituel
Soirée prévention à Agen
Mercedi 16 juillet au local Aides
Comme chaque 3éme mercredi du mois
à 21h00 Bld Scalinger.
Une discussion suivra la diffusion d'une
vidéo dont le thème sera précisé
prochainement sur le site internet.
Grande fête de l'été
Samedi 19 juillet à 19 heures
chez Tante Jeanne (LD Touron à Madaillan)
Sur le thème :
« EN ROSE ET BLANC ! »
Merci à tous de jouer le jeu et de se vêtir
en rose et/ou en blanc.
Décoration, apéritif, repas et boissons
seront aussi assortis à ces couleurs.
Suivront : la projection du film tourné le
soir du réveillon par notre hôte puis la
traditionnelle soirée dansante et un feu de
joie si la météo le permet.
Tarif : 17 € pour les adhérents
20 € pour les sympathisants
Action information/prévention
Le samedi 26 juillet
Programme :
12h00 - Apéritif offert par l'association
- Piquenique apporté par chacun.
13h45 - Constitution des équipes et
présentation des règles
14h00 - Parcours paintball et chasse au
trésor.
17h00 - Conclusion et remise du trophée.
17h30 - Rafraichissement et clôture
Tarif : 10 € pour tout le monde.
Action concertée AIDES/ECCE-HOMO
sur le site de la Lagüe (Pompiey)
Après-midi Paintball et chasse
au trésor.
Dimanche 31 août 2008
Dans le cadre idyllique des Vallons de
Marennes, près de Laroque Timbault,
nous vous proposons une journée
d'exception à un prix symbolique pour ce
type de prestation.
Sur un domaine de
22 Ha "tout à nous",
une après-midi de
pratique du paintball
tout au long d'une
chasse au trésor
devrait vous laisser
des souvenirs
mémorables.
Un savant petit mélange de randonnée,
de suspense, de stratégie et de
perspicacité sera concocté pour vous.
Conseil : Le principe du
paintball étant de tirer des
billes de peinture, prévoir
des vêtements ne courant
plus aucun risque (ex.
vieux teeshirt, jeans et
chaussures)
Verre des retrouvailles
Vendredi 5 septembre 2008 au local
Le premier verre vous sera offert.
Lieu : au local dès 21h
Conso au tarif habituel
Dates à réserver !
13 et 14 septembre 2008
à Penne d'Agenais ( Carlane.)
Inter-asso sur le thème :
Homosexualité et religions
Assemblée générale
♦
Réservation– annulation
Si tu as réservé pour une randonnée, un dîner, une activité ou
une réunion où des frais sont prévus, en cas d’annulation,
avertis la personne responsable 48h auparavant.
Sinon, nous te demanderons de participer dans la limite des
dépenses engagées pour toi.
Détails d’organisation
♦
Heures de rendez-vous
Lors de nos rendez-vous, randos ou rencontres, essaie d’être à
l’heure ! Un quart d’heure après, nous nous mettrons en route
ou commencerons la séance.
En cas de météo défavorable, les sorties à l'extérieur seront
annulées ou reportées au dimanche suivant.
♦
Les adhérents de l’association
Bénéficieront d’un tarif préférentiel sur la plupart des activités
payantes.
19
Le Guide
Lesbien et Gay
Lot et Garonnais
Merci à tous nos annonceurs GAY-FRIENDLY qui ont voulu croire en ce guide et qui
ont ainsi marqué leur solidarité avec les actions d’accueil, d’information, de lutte
contre l’homophobie, de prévention santé et de divertissement menées par
l’association Ecce Homo.
Si vous venez chez eux grâce à ce guide, n’hésitez pas à le signaler !
ÉQUIPE DE RÉDACTION :
Correcteurs officiels :
Rédacteurs :
Francis BERTRAND - - Dominique CHADES
Christian DAUGA - Nathalie DIETLIN - JeanPierre DUCHESNE - Stéphane GAY - Denis
GHEERAERT - Francis MARIETTA - Guy
MISSUD - Laurent NASS - Claude ROCCA
Logistique :
Collégiale
Francis BERTRAND
Guy MISSUD
Coordination générale et mise en page :
Jean-Pierre DUCHESNE
Sur une création de Christelle FOUQUET

Documents pareils