FIL - Ecole des mines de Nantes

Commentaires

Transcription

FIL - Ecole des mines de Nantes
MINES NANTES
PROJETS de fin d’études
FIL
Ingénieur par apprentissage
Spécialité ingénierie logicielle
24 août 2016
21 septembre 2016
21 septembre 2016
22 septembre 2016
22 septembre 2016
> Amphithéâtre Georges Besse
> Amphithéâtre Blaise Pascal
> Amphithéâtre Georges Besse
> Amphithéâtre Blaise Pascal
> Amphithéâtre Georges Besse
24 août 2016 / Amphithéâtre Georges Besse
11h00
Antoine BOVIN
Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire (Orvault, 44)
Déploiement d’applications « pro » pour tablettes Surface.
La Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire (CEBPL) est une banque mutualiste régionale. Elle assume
sa responsabilité d’acteur majeur de l’économie locale en réalisant sa mission de banque de proximité :
prêter en région ce qu’elle collecte auprès de ses clients en région. En tant que banquier-assureur, elle
répond aux besoins de tous ses clients en mettant à leur disposition des interlocuteurs spécialisés et des
gammes de produits et services (placements, assurances, capital investissement, etc). Elle regroupe
3000 collaborateurs pour 2,1 millions de clients et 580 000 sociétaires.
La CEBPL a récemment décidé d’équiper tous ses commerciaux de tablettes Microsoft Surface. Elles sont
plus simples à déplacer qu’un ordinateur portable et plus pratiques à utiliser qu’un smartphone, notamment
lors d’un entretien avec un client. Le projet de l’élève ingénieur consiste à normaliser le développement et le
déploiement des applications pour tablettes Surface, c’est-à-dire fixer des règles vis-à-vis de l’architecture,
des langages de développement utilisés, de mise en place sur un Store privé et de maintenance. Puis, dans
un second temps, à développer et déployer une application pilote de simulation de prêt afin de mettre en
pratique et valider les travaux réalisés.
21 septembre 2016 / Amphithéâtre Blaise Pascal
9h45
Gwenaël PROVOST
Wiztivi (Carquefou, 44)
Réalisation de l’interface d’un boitier TV par Internet.
Wiztivi est une entreprise créée en 2007 par Eric Bibollet et Jean-Noël Gadreau. Après avoir été financé par
SFR Développement en 2009, l’opérateur télécom devient actionnaire majoritaire de Wiztivi. L’entreprise
développe des solutions pour les télés connectées, les set-top-box des fournisseurs d’accès à Internet
ainsi que pour les tablettes, les smartphones et les consoles de jeux. Entreprise d’environ 70 personnes,
Wiztivi est situé à Carquefou et à Paris. Son activité en fait l’un des spécialistes mondial dans son domaine.
Au regard de l’importance du projet Vodafone au sein de l’entreprise, l’équipe a été renforcée. Le projet
consiste à développer l’interface utilisateur des box Vodafone UK, Espagne et Italie, au sein d’une équipe
d’une dizaine de personnes. Le projet est réalisé en fonction des besoins définis par le client (JavaScript,
interface fluide et intuitive). L’élève ingénieur doit participer au développement de l’interface (correction de
bug, implémentation de nouvelles fonctionnalités). Il doit aussi réaliser des tests fonctionnels permettant
d’éviter les régressions. Il rejoint une équipe utilisant les méthodes agiles, illustrées notamment par des
sprints courts et l’utilisation d’outils tels que Jira d’Atlassian. Différentes livraisons sont prévues pendant
le projet.
11h00
Marion BECHENNEC
Dictanova (Nantes, 44)
Place de marché de modèles linguistiques spécialisés.
Dictanova, start-up nantaise fondée en 2011, édite un logiciel d’analyse de l’expérience client. Celui-ci
s’appuie sur les technologies du BigData et du Traitement Automatique des Langues, une discipline à la
croisée de l’informatique et de la linguistique. Les algorithmes élaborés par Dictanova permettent d’extraire
de l’information à partir de grands volumes de données textuelles, et ainsi de détecter les sources de
satisfaction et d’insatisfaction dans les prises de parole des clients.
Ces algorithmes dépendent de modèles entraînés à partir de ressources linguistiques, qui sont actuellement
utilisées sans différenciation du domaine lexical (banque, assurance, tourisme...), ce qui impacte les
résultats d’analyse. L’objectif du projet de place de marché est de mettre à disposition des modèles
linguistiques adaptés au domaine de chacun des clients, afin d’améliorer la qualité des résultats d’analyse,
et de manière générale, de proposer aux clients de Dictanova une meilleure expérience utilisateur.
La réalisation de cette place de marché nécessite une analyse des besoins des utilisateurs, des
expérimentations de data mining afin de déterminer les modèles linguistiques réalisables, et le
développement, suivant la méthode agile Scrum, des composants logiciels et leur intégration à l’application
existante.
14h00
Evelyne WANG
Sigma (La Chapelle sur Erdre, 44)
Piloter et réaliser l’automatisation des comptes rendus mensuels d’activités.
Sigma Informatique, une entreprise à taille intermédiaire fondée en 1972, se focalise sur trois grands
métiers : l’édition de logiciels, l’intégration et l’infogérance des systèmes d’information. Afin d’assurer un
service de qualité dans le domaine de l’infogérance, Sigma propose un suivi d’activités pour ses clients
sous la forme de CRMA (comptes rendus mensuels d’activités). Ces derniers sont aujourd’hui longs et
complexes à réaliser et chaque CRMA peut être différent d’un autre suivant le client concerné.
Les enjeux du projet sont de standardiser la réalisation des CRMA qui sont aujourd’hui trop hétérogènes et
de stimuler l’adhésion des utilisateurs. Il s’agira donc dans un premier temps de collecter les données pour
le taux de disponibilité des services, un indicateur commun à tous les CRMA, puis dans un deuxième temps
de calculer ce taux. La solution mise en place devra pouvoir intégrer de nouvelles sources de données pour
calculer d’autres indicateurs. Ainsi, l’étudiant ingénieur devra choisir et utiliser un ETL (extract, transform,
load) approprié, celui-ci permettant de consolider massivement des données vers une autre source. Enfin,
il devra aussi réaliser une application web permettant de générer ce CRMA.
15h15
Quentin VICTOOR
Spideo (Paris, 75)
Refonte d’une application interne.
Spideo est une entreprise du numérique fondée en 2009, proposant un service de recommandation de
contenus audiovisuels. L’entreprise base son service sur la sémantique des films, c’est à dire sur une
combinaison de catégories et de notations sur certaines catégories. Cette manière de procéder est opposée
à celle basée sur les statistiques. Afin de définir ces catégories, deux équipes d’analystes de contenus,
étudient les films, les séries et les émissions télévisées.
Un outil interne a été conçu pour accompagner les équipes dans leur travail : le Kinotool. Cet outil interne
est composé d’un Back End et de plusieurs Front End utilisant des technologies différentes, Java 7 et la
bibliothèque SwingX pour le client lourd et le framework AngularJS pour les clients légers. Chaque équipe
utilise un de ces Front End. L’élève ingénieur gère le projet de refonte de cet outil et participe activement
à son développement. Cette mission conduit à la livraison d’un produit minimum viable (MVP) utilisant le
framework Angular2 qui sera alors utilisé par les équipes dans leur travail d’indexation.
16h30
Jordan GOBLEY
Eurogiciel Ingenierie (La Chapelle sur Erdre, 44)
Mise en place d’une brique logicielle de support à distance pour lunettes à réalité
augmentée.
Le groupe Eurogiciel est une société de services française, comptant parmi ses clients de grands comptes
industriels tels que Airbus, Thales ou encore ERDF. Depuis quelques années, certaines de ses équipes, dont
celle de Nantes, se spécialisent dans le domaine de l’innovation, et en particulier l’édition de logiciels de réalité
augmentée dans un contexte industriel.
L’élève ingénieur a la charge du développement de l’une de ces applications sur lunettes de réalité augmentée.
Il s’agit d’une application d’assistance à distance permettant à un expert de voir ce que voit le technicien sur le
terrain, et de l’assister, vocalement ou avec une aide visuelle.
Il réalise pour cela une étude des possibilités techniques afin d’en dégager un choix de technologie, puis
s’appuie dessus pour concevoir et réaliser le projet. Il est également en contact avec des prospects et des
clients tout au long du projet afin d’étudier au mieux leurs besoins et s’appuyer sur leur retour utilisateur.
21 septembre 2016 / Amphithéâtre Georges Besse
9H45
Théophile MORIN
Sigma Informatique (La Chapelle Sur Erdre, 44)
Automatisation des tests web.
Forte de 40 années d’expérience, SIGMA Informatique est un groupe spécialisé dans l’édition de logiciels, le
conseil, l’intégration et l’infogérance. C’est dans ce cadre que Sigma édite de multiples solutions logicielles
basées sur des technologies web pour des clients du secteur financier, du retail, de la supply chain ou du
monde consulaire.
La mission est réalisée au sein du Sigma Lab, l’entité R&D du groupe. Elle consiste à réaliser une étude
autour de la mise en pratique du test logiciel, ainsi que la conception et le déploiement d’une solution
d’automatisation des tests. L’objectif est de proposer et de déployer un système d’automatisation des
tests packagé, performant, interopérable et transverse. Cette mission est stratégique puisque vecteur de
l’amélioration de la qualité logicielle du groupe ainsi que de la réduction globale des coûts liés aux tests.
La solution proposée se concentre sur les tests end-to-end et garantit ainsi l’aspect fonctionnel des
applications pour l’utilisateur final. Elle est basée sur des frameworks JavaScript (WebDriver.io, Nightwatch.js)
et sur Selenium, qui sont aujourd’hui matures. Docker est la technologie employée pour le packaging de la
solution ainsi que pour disposer d’un hub d’environnements d’exécutions commun au groupe (Selenium
Grid).
11h00
Killian SAINT CRICQ
Capgemini (Nantes, 44)
Industrialisation de l’Exoteam.
Créée en 1967, Capgemini est aujourd’hui le leader français des ESN (Entreprise du Secteur du Numérique).
Avec un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards d’euros en 2015 et une croissance de plus de 10 % au premier
trimestre 2016, la société a confirmé sa volonté d’étendre son envergure internationale. Les 180.000 employés
prennent place dans des locaux du monde entier et travaillent pour des clients de secteurs très hétérogènes.
Le projet s’effectue au sein d’Exoteam, une équipe interne au nearshore center de la FSSBU (Financial
Services Strategic Business Unit) nantaise. Cette équipe développe des outils utilisés au sein de la société
sur des technologies très variées. Les projets sont démarrés empiriquement puis mis en œuvre en agilité.
La mission de ce stage consiste ainsi en un travail d’industrialisation de l’Exoteam, d’une part en mettant en
place des outils de développement logiciel spécifiques et d’autre part en établissant des normes partagées
par tous. Pour une maintenabilité accrue, les projets actuels devront être uniformisés en conséquence. Cette
mission s’inscrit dans le cadre de la transformation de l’équipe, devant dorénavant répondre rapidement à des
demandes de POC (Proof Of Concept) servant de démonstrateurs pour des clients externes.
14h00
Clémentine ABDOU
Capgemini (Nantes, 44)
Utilisation des systèmes distribués dans l’implémentation de l’algorithme de Rete.
Fort de plus de 180 000 collaborateurs et présent dans plus de 40 pays, Capgemini est l’un des leaders
mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance. Capgemini travaille avec les principaux
acteurs de l’industrie des Services Financiers et les accompagne dans la conception et la mise en œuvre de
leur stratégie de transformation.
La mission est réalisée au sein de l’ExoTeam, une organisation transverse au service financier nantais, qui
vise la formation aux nouvelles technologies. C’est dans ce contexte que le projet Phoebe a été créé, avec
pour but la capitalisation de connaissances et de solutions innovantes.
Face à l’intérêt marqué des secteurs Banque et Assurance pour les systèmes de règles de production, nos
architectes s’intéressent à l’utilisation de la distribution dans l’implémentation de tels systèmes basés sur
le pattern matching ou filtrage par motifs. Actuellement, les meilleures solutions utilisent l’algorithme de
Rete. Cette mission consiste à l’étude et la prise en main de l’implémentation Erlang de Rete : SERESYE.
En effet, Erlang est un langage concurrent, temps réel et distribué. L’objectif est de réaliser un prototype
permettant une comparaison en termes de performance avec les solutions existantes.
15h15
Damien GOUJARD
Bodet Software (Cholet, 49)
Pilotage d’une imprimante de badges à partir d’une plateforme Android.
Bodet Software est un éditeur de logiciels de gestion des temps et de contrôle d’accès. Leader français
de la gestion des temps, la société ne cesse d’innover et d’enregistrer une forte croissance ces dernières
années.
Bodet Software permet actuellement à ses clients de dessiner un badge avec le logiciel externe EMediaCard
puis de l’imprimer à partir d’un terminal de pointage fonctionnant sur Android. Cette solution est lourde
à installer pour les techniciens : le terminal et l’imprimante ne communiquent pas directement ; c’est le
serveur d’applications qui pilote en direct l’imprimante, cela à travers des réseaux étendus.
Dans un souci de diminuer les coûts d’installation, la mission consiste à faire piloter l’imprimante
directement par le terminal de pointage, de telle manière à ce que l’imprimante et le terminal soient sur le
même réseau local.
L’élève ingénieur a donc pour rôle d’analyser la solution existante, de concevoir et prouver que sa solution
proposée est réalisable (maîtrise des coûts et délais) puis de l’implémenter et de la tester.
16h30
Yoann LAGACHE
Gapgemini – Digital Factory (Nantes, 44)
Refonte du site web d’un groupe mutualiste avec le système de gestion de
contenus Drupal.
Fort de plus de 180 000 collaborateurs et présent dans plus de 40 pays, Capgemini est l’un des leaders
mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance. La Digital Factory de Capgemini a
pour objectif de construire une solution complète de la conception visuelle à la maintenance et mise en
production de sites Web. Ce centre de compétences regroupe 120 collaborateurs mobilisés au quotidien sur
des projets Web et des projets de Mobilité.
L’expertise Drupal de la Digital Factory lui a permis de remporter le projet de refonte du site d’un grand groupe
mutualiste. Ce projet réalisé selon les méthodes agiles, mobilise une équipe d’une dizaine de personnes de
la Digital Factory. Dans ce cadre, l’élève ingénieur intervient sur les phases de conception, de développement
et du test fonctionnel. De plus, la richesse du projet lui permet d’intervenir dans l’administration système
des environnements et l’automatisation des déploiements. La mission permet par ailleurs à l’élève ingénieur
d’avoir des échanges directs avec le client et d’avoir un questionnement sur les critères de pertinence de
l’utilisation des gestionnaires de contenus dans le cadre de projets de cette envergure.
22 septembre 2016 / Amphithéâtre Blaise Pascal
9h45
Rémy FERRÉ
Stmicroelectronics (Rennes, 35)
Mise en place d’un dispositif d’intégration continue dans le cadre de drivers sur
microcontrôleurs.
Leader européen du semi-conducteur, STMicroelectronics est une société internationale de plus de
43 000 salariés répartis dans le monde entier. Récemment, l’entreprise s’est distinguée sur le marché des
microcontrôleurs avec sa famille de produits STM32, qui s’est vendu à plus de deux milliards d’exemplaires.
Afin d’être facilement utilisables par les clients, des équipes développent des drivers à destination des
microcontrôleurs STM32. La mission de l’apprenti-ingénieur chez STMicroelectronics est d’assister ces
équipes en développant des outils afin de faciliter leur travail.
Ce projet de fin d’études a pour but de mettre en place un dispositif de validation automatique du code écrit
par les équipes. La mission de l’apprenti-ingénieur est d’analyser les besoins, puis de mettre en place cet
environnement de validation. La spécificité de la tâche réside dans le fait que le code à valider s’exécute sur
des microcontrôleurs, et non sur un ordinateur. Il s’agit donc d’un projet à mi-chemin entre l’informatique
et l’électronique, sur laquelle les outils standards de l’industrie ne sont pas nécessairement adaptés.
C’est l’occasion pour l’apprenti-ingénieur d’appliquer et d’adapter des méthodes de qualité logicielle qu’il a
apprises pour le domaine des microcontrôleurs.
11h00
Anthony OLEA
Thales (Cholet, 49)
Étude et mise en œuvre de mécanismes de sécurité logicielle pour Android.
Le groupe Thales est un leader mondial des systèmes d’information et de communication sécurisés.
Dans un monde globalisé et ouvert, il met tout en œuvre pour permettre à ses clients de faire face aux
enjeux de la mobilité de ses collaborateurs, de l’accroissement des flux de données et du rôle critique des
réseaux interconnectés.
La filiale Thales Communications & Security a établi à Cholet depuis maintenant plusieurs années, le
Laboratoire des terminaux sécurisés (LTS). Sa vocation est de fournir des solutions logicielles et matérielles
de téléphonies à des entreprises afin que celles-ci puissent protéger leurs données efficacement.
C’est en suivant l’évolution du marché et les besoins de ses clients que le LTS a décidé de proposer des
solutions logicielles pour sécuriser des smartphones sous le système d’exploitation Android, qui représente
la plus grande part de marché.
La mission a pour objectif d’analyser et de mettre en œuvre certains des mécanismes de sécurité fournis
par le projet Android dans sa version 6. Le but étant de réaliser un système Android robuste et plus sûr
contre les cyber-attaques qui menacent des acteurs économiques importants et vitaux dans les secteurs
des télécommunications, de l’énergie ou encore du transport.
14h00
Adrian FRAISSE
Atos – Fastconnect (Issy-les-Moulineaux ,92)
Automatisation du déploiement d’applications sur des infrastructures Cloud avec
Apache Mesos et Alien4Cloud.
Fastconnect, filiale autonome du groupe Atos, est une société de conseil et d’ingénierie innovante,
spécialisée dans les architectures informatiques distribuées. Fondée en 2004, elle a dépassé le cap des
10Me de chiffre d’affaires en 2013, et a acquis une double expertise technique dans les thématiques du
Cloud et du Big Data.
Constatant l’émergence du Cloud Computing comme modèle de développement et de déploiement, la
société développe depuis 2 ans un produit open-source baptisé Alien4Cloud, pour « Application LIfecycle
ENablement for Cloud ». Basé sur le standard OASIS TOSCA et s’inscrivant dans la mouvance DEVOPS, il vise
à l’intégration des principes d’agilité dans le cycle de vie des applications, en adressant les problématiques
de portabilité et d’interopérabilité par une vision agnostique du Cloud.
La mission porte sur l’intégration à Alien4Cloud d’Apache Mesos, un système permettant de gérer finement
un cluster de machines par l’abstraction et le partage dynamique de ses ressources entre plusieurs
applications, grâce un mécanisme de « conteneurisation ».
Dans une démarche itérative de R&D basée sur le prototypage, en s’appuyant sur l’écosystème Mesos,
notamment les frameworks Marathon et Aurora, le projet vise à la réalisation d’un orchestrateur d’applications,
capable notamment de déployer des topologies applicatives hybrides, conformes à la spécification TOSCA.
15h15
Thibault DEVOYE
Daher (Tours, 37)
Création d’une application de simulation et aide à la décision.
Daher est un équipementier et un intégrateur de solutions de type Industrie et Services pour les industries
de haute technologie dans l’aéronautique, le nucléaire et les biens d’équipements. Fondé en 1863 à
Marseille, Daher est devenue une Entreprise de Taille Intermédiaire tout en restant détenue par la famille
Daher. Daher Systèmes Intégrés (DSI) rassemble tous les moyens informatiques du Groupe, comprenant
l’assistance, la maîtrise d’ouvrage et l’amélioration de la performance opérationnelle.
L’enjeu du projet est d’apporter une solution spécifique, adaptée aux problématiques de management de la
DSI : il doit être le pilier qui ouvrira la voie à la création d’une solution adaptée au niveau du groupe.
L’objectif de la mission est de concevoir une application permettant de réaliser des simulations de
planifications et de ressources, via un paramétrage multicritères : budget, contraintes de compétences et
de ressources (humaines et matérielles) et temps.
L’application est développée en C# XAML dans un environnement Visual Studio 2015 reposant sur une
plateforme Windows universelle (UWP). Elle doit communiquer avec une application tierce de création
de plan de charges via web service, ainsi qu’avec d’autres composants du système d’information de
l’entreprise (par exemple Active Directory).
16h30
Julie BUREAU
Sigma (La Chapelle sur Erdre, 44)
Mise en place d’une plateforme EDI pour la Supply Chain.
Depuis plus de 40 ans, Sigma Informatique est une entreprise spécialisée dans l’édition de logiciels,
le conseil, l’intégration et l’infogérance. Dans le cadre de son métier d’éditeur, Sigma propose une suite de
4 logiciels dédiés à la Supply Chain.
Entre ces différentes applications et les systèmes d’information de ses clients, un grand nombre de
données transitent. Ces flux de données sont actuellement traités à l’aide de développements spécifiques
qui nécessitent une intervention parfois complexe des collaborateurs du département de l’édition. Le
projet de mise en place d’une plateforme EDI (Echange de Données Informatisées) à l’aide d’un client ESB
(Enterprise Service Bus) a essentiellement pour but de faciliter la communication entre les différentes
applications, mais aussi de donner de l’autonomie à l’intégrateur des logiciels pour adapter les différents
flux lors de l’installation d’un nouveau client.
La mission de l’élève ingénieur est d’étudier les coûts, les risques, les bénéfices et les périmètres de ce
projet, puis de mettre en place plusieurs axes du périmètre défini, tel que l’implémentation dans un ESB de
plusieurs flux ou d’une application visant à faciliter la configuration des différents flux.
22 septembre 2016 / Amphithéâtre Georges Besse
8h30
Roman LAPACHERIE
Disfe - La Poste (Nantes, 44)
Conception et expérimentation de solutions innovantes en bureau de poste.
La Direction de l’Informatique des Services Financiers et de l’Enseigne (DISFE) assure la maîtrise d’œuvre
informatique des systèmes d’informations de La Banque Postale et de l’enseigne La Poste. Elle compte 1800
employés. Elle a pour mission de développer et maintenir les outils informatiques du groupe, et d’innover en
proposant de nouvelles solutions pour le développement des bureaux de poste de demain.
La mission de l’apprenti est d’intégrer l’équipe chargée de l’innovation et de l’expérimentation en bureau
de poste. Il devra mettre en place des preuves de concept afin de démontrer la faisabilité technique et
fonctionnelle de nouveaux usages apporté par la mobilité. Les périmètres abordés couvriront un large
spectre allant par exemple de la mise en place d’un paiement sans contact directement depuis le Smartphone
du conseiller clientèle, ou encore de la mise en place d’une solution centralisée de reconnaissance de
documents numérisés tels qu’une carte d’identité ou un relevé d’identité bancaire pour améliorer les
services de la banque en ligne.
9h45
Joris PICHARD
Sopra Steria (Saint-Herblain, 44)
Analyse et proposition de solutions d’archivages électroniques pour la
plateforme Alfresco.
Sopra Steria est une ESN née début d’année 2015 suite à la fusion de Sopra et de Steria. Implanté dans plus
de 20 pays et comptant environ 38 000 collaborateurs, Sopra Steria se positionne dans le top 5 des ESN
européennes.
Son activité s’organise essentiellement autour de trois pôles : prestations de conseil, intégration de solutions
et prestations d’infogérance et exploitation des processus métiers.
Le projet confié à l’apprenant s’inscrit dans une volonté croissante des clients de Sopra Steria, de gérer
leur archives électroniques via la plateforme Alfresco. En effet, depuis quelques années, l’émergence de
la dématérialisation des documents a introduit une dimension nouvelle dans la gestion des entreprises en
favorisant la communication, le classement et la recherche d’information.
La mission est de réaliser une étude sur les trois types d’archivage identifiés : archivage déstockage,
archivage réglementaire, archivage à valeur probatoire. À la suite de cette étude, documentation technique,
supports de présentation ainsi que prototypes seront réalisés par l’apprenant afin d’armer les équipes
d’avant-ventes. La finalité du projet sera de permettre à Sopra Steria de proposer une solution novatrice en
matière d’archivage électronique pour ses clients actuels mais aussi futurs.
11h00
Hadrien GERARD
Sopra Steria (Saint-Herblain, 44)
De l’étude des possibilités à la mise en place d’une solution de supervision.
Sopra Steria est une Entreprise de Services du Numérique (ESN) issu de la fusion entre Sopra et Steria.
Ce groupe compte plus de 38 000 collaborateurs dans plus de 20 pays du monde et se positionne aujourd’hui
comme un leader européen de la transformation numérique.
Dans le cadre de la refonte partielle du système d’information de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie
des Travailleurs Salariés (CNAMTS), Sopra Steria met en place une infrastructure répondant à des critères
de haute disponibilité. Cette haute disponibilité est également garantie et prouvée par l’utilisation d’outils
de supervision - propriétaires et coûteux - qui facilitent l’exploitation et la maintenance du système
d’information. La mission de l’élève ingénieur consiste à proposer une solution de supervision alternative
mais fonctionnelle, minimisant les coûts de licence, d’utilisation et de maintenance. La solution doit
notamment permettre la surveillance des applications et des services web. L’apprenti intervient sur toutes
les phases de ce projet, des études préliminaires à la réalisation d’un Proof-Of-Concept, et s’intéresse
particulièrement aux problématiques de la collecte des données et de la présentation des indicateurs.
À terme, la solution proposée pourra être utilisée dans d’autres projets et services.
14h00
Maxime PEROCHEAU
Sopra Steria (Saint-Herblain, 44)
Introduction progressive d’un processus de déploiement continu au sein d’un SI
historique.
Sopra Steria est une Entreprise de Services du Numérique (ESN) née de la fusion des deux groupes qui
en composent le nom. Aujourd’hui positionné comme un leader européen de la transformation numérique,
Sopra Steria compte plus de 38 000 collaborateurs dans plus de 20 pays. Sopra Steria accompagne et
accélère la transformation du SI de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés
(CNAMTS). Pour ce faire, la mission consiste à introduire progressivement un processus de déploiement
continu grâce à l’outil SaltStack et d’assister la CNAMTS dans sa transition vers le DevOps.
Cela va de la proposition de solutions à la mise en place de l’architecture en prenant en compte les contraintes
d’un SI ancien et complexe via la réalisation d’un Proof-of-Concept, puis d’une intégration sur les serveurs
du client. S’en suivra une formation des opérateurs sur le fonctionnement et la maintenance du système.
La mise en production d’applications doit se faire sans interruption de service et de manière automatisée
pour diminuer considérablement le Time To Market et ainsi être réactif concernant les nombreuses
évolutions règlementaires qui sont soumises à la CNAMTS.
15h15
Alexandre HUBERTY
Eritel (Anetz, 44)
Mise en place d’un système d’information décisionnel.
ERITEL, filiale du groupe SISTER, est une entreprise créée en 1986 et officiant dans le secteur des
télécommunications. Implantée dans le grand ouest, ERITEL est spécialisée dans l’installation et
la maintenance du réseau téléphonique. Elle est aujourd’hui dans le top 5 des partenaires de France
Télécom / ORANGE en terme de chiffre d’affaires dans la gestion de son réseau et des services apportés
à ses clients.
Suite aux derniers contrats signés par ERITEL avec ORANGE, il a été décidé d’améliorer le système
d’information existant dans le but d’augmenter la qualité des services offerts et de mieux gérer les coûts
de production.
La mission consiste en la création d’un système d’information décisionnel dans lequel sont centralisées
toutes les données utiles de l’entreprise. L’apprenti ingénieur est en charge de la création de la base de
données sous SQL Server 2014, de l’automatisation de l’alimentation des données par des scripts SSIS,
ainsi que de leurs restitutions via l’utilisation de QlikView.
16h30
Gabriel QUESTE
Atelog (Angers, 49)
Restructuration d’un progiciel et de ses outils de développement.
Atelog est une Entreprise au Service du Numérique, spécialisée en Informatique Industrielle. Alienor Smart
Connect 4.0, son produit phare, est un progiciel modulaire de la gestion de l’interface opérateur/ERP en
ateliers et magasin.
Alienor Smart Connect 4.0 existe depuis une vingtaine d’années, et a subi de nombreuses transformations
au fil du temps pour atteindre une flexibilité et une modularité fonctionnelles importantes. Pour le futur de
la suite, Atelog se tourne vers une solution accessible à des intégrateurs, ainsi qu’une modularité accrue, et
une ouverture vers les technologies de l’avenir comme l’IoT (Internet of Things).
L’objectif de la mission confiée à l’élève ingénieur est de prendre en charge la maîtrise d’ouvrage de la
restructuration de la suite logicielle et des processus l’entourant pour préparer ces évolutions. L’élève
devra être force de proposition pour de nouvelles architectures et structures permettant l’optimisation et
la maintenabilité du progiciel, en passant par les processus de développement, et il sera amené à conduire
leur mise en place. Ce travail consiste en la première étape de la refonte de la suite logicielle, prévue à long
terme.
Juin 2016 - service de la communication