L `organisation des secours en montagne

Commentaires

Transcription

L `organisation des secours en montagne
L 'organisation des secours en
montagne
L'Etat français assure les secours en montagne depuis 1958. Les sauveteurs
appartiennent à des unités spécialisées de la Gendarmerie nationale (PGHM :
pelotons de gendarmerie de haute montagne, et PGM : pelotons de gendarmerie
de montagne).
1. Organisation générale du secours en montagne:
Cette circulaire, malgré des textes postérieurs à valeur réglementaire, n'a pas été
supprimée. Elle organise d'une manière générale le secours en montagne. Selon le
texte, le préfet est chargé de la préparation et de l'organisation des secours, de leur
mise en œuvre et de la coordination de l'action des services publics de l'Etat ainsi
que de la direction effective des opérations des secours dont il peut confier la
conduite sur le plan technique à un conseiller. Aujourd'hui, il y a un poste de
secours dans chaque station de ski.
2.Les types d'interventions:
Si il y a un accident sur les pistes, les secours interviennent avec un traineau qui
fait brancard accroché à une moto-neige.
Si il y a un accident en dehors des pistes donc en hors-piste, les secours
interviennent avec un hélicoptère conçut spécialement pour le sauvetage en
montagne, cet hélicoptère est munit de matériaux médicaux et d'une poulie pour
descendre en rappel.
Pour les sauvetages en forêt , les secours utilisent un hélicoptère, en forêt c'est
plus difficile d'accès que sur n'importe quelle autre terrain.
3.Le matériel de secours:
-L'emploi des hélicoptères pour le secours en montagne :
Parce qu'il offre des caractéristiques et de meilleures possibilités techniques,
réduisant de façon notoire les délais d'intervention, l'hélicoptère est aujourd'hui le
moyen privilégié d'intervention en montagne. Il est aussi l'une des raisons pour
lesquelles les communes ne peuvent assurer par elles-mêmes cette mission de
police administrative.
-Traineau ou brancard: ( trainé par une moto-neige ou un sauveteur à ski)
-Trousse de secours:(avec du matériel de sauvetage)
-Autre matériel: pelles, sondes, pic pour mesurer l'épaisseur de glace
4.Formations pour être secouriste:
Brevet d'état de pisteur secouriste:
Pisteur secouriste alpin 1er degrés:
-Être titulaire de l'AFPS (attestation de formation aux premiers
secours).
-Être sélectionné lors de l'étude des dossiers de candidature.
-Réussir le test de qualification technique option ski alpin.
Pisteur secouriste alpin deuxième degrés:
-Avoir exercé pendant deux saisons hivernales la profession de pisteur
secouriste.
-Être titulaire du brevet national de pisteur-secouriste, option ski alpin
premier degrés.
5.Salaire et revenu:
Un pisteur secouriste débutant gagne aux alentours du SMIC: 1 344€ par mois,
auxquels il convient d'ajouter un repas par jour, une prime d'habillement et le prix
des forfaits de ski. Un pisteur confirmé peut gagner 2 300€ brut par mois.
6.Evolution professionnelle:
Le pisteur secouriste peut diriger une équipe en passant le brevet de maître pisteur
secouriste ou se spécialiser en tant que maître-chien et travailler pour la sécurité
civile. Il peut acquérir la spécialité d'artificier pour le déclenchement d'avalanches à
titre préventif (sécurisation du domaine skiable). A noter que la fonction de maître
pisteur donne la possibilité d’enseigner dans les établissements formant aux
métiers de la montagne.
Auteurs : Lorain A ; Biron H ; Lemercier X ; Bienvenu J ; Billy M