Union Internationale des Guides et Scouts d`Europe

Commentaires

Transcription

Union Internationale des Guides et Scouts d`Europe
enne
La fraternité europé
oute
au coeur de la vie sc
ROBERT SCHUMAN
SAINTE THÉRÈSE
Edification de la Paix
Voie de la Confiance
Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe
L’EUROJAM 2014
L’Eurojam 2014 se déroulera à Saint-Evroult-Notre-Dame-du-Bois (61) du 3 au 10 août 2014.
10 000 Guides et Scouts de 16 pays d’Europe, auxquels se joindront des unités venues du Canada et des Etats-Unis.
Au total ce sont plus de 1500 patrouilles qui sont attendues pour vivre un camp scout dans les bois et célébrer la fraternité
européenne en Normandie.
RAPPEL DU CONTEXTE
La Fédération du Scoutisme Européen (F.S.E.), depuis sa fondation en 1956, participe activement au processus qui tend à
créer, au plan de la jeunesse, une Europe des peuples.
L’Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe vise à rassembler dans une même communauté de foi, de prière et
d’action, les diverses associations nationales. L’objectif étant de former des jeunes par la pratique du scoutisme traditionnel
de Baden Powell, sur les bases chrétiennes qui sont le fondement de notre commune civilisation européenne.
Par delà les frontières nationales, l’Union veut créer une véritable communauté de vie des jeunes des divers pays d’Europe.
Tous les camps à dimension internationale, et plus particulièrement les Eurojams, ont pour objet de faire vivre, de manière
plus concrète, la fraternité européenne, aussi bien dans les unités que dans les patrouilles, et de faire participer à cette fraternité le plus grand nombre de scouts et de guides.
HISTOIRE DE L’EUROJAM
Les premiers camps internationaux voient le jour au début des années 1960 :
• 1959 à Wasserfall en Allemagne Fédérale avec 150 participants
• 1960 à Saint-Loup de Naud, près de Provins en région parisienne en France avec 200 participants
• 1962 à Botassart en Belgique avec 250 participants
• 1964 à Marburg an der Lahn en Allemagne Fédérale avec 400 participants
• 1968 à Kergonan en Bretagne en France avec 700 participants
• 1969 à Tholey en Allemagne Fédérale avec près de 1 000 participants
L’Eurojam est l’équivalent du Jamboree pour l’Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe. Le terme apparaît dans
les revues du mouvement au début des années 1980 et le premier EUROJAM prendra place en France en 1984.
Juillet 1984 : à Velles, près de Châteauroux (France), 5 000 guides et scouts d’Europe se rassemblent de toutes les
provinces de l’Europe de l’Ouest, de l’Andalousie à l’Autriche, de la Belgique à la Sicile. Douze pays sont représentés pour
vivre ensemble pendant douze jours la grande aventure scoute. Le point le plus fort de ce camp est un déplacement de vingtquatre heures à Paris, avec une messe solennelle à Notre-Dame de Paris.
Août 1994 : à Viterbo (Italie), ce sont 7 500 éclaireuses et éclaireurs qui se regroupent de toute l’Europe : de l’Ouest bien sûr,
mais également des pays d’Europe centrale et orientale fraîchement délivrés du joug communiste. Une rencontre officielle avec
le pape Jean-Paul II a lieu le 3 août en la basilique St-Pierre de Rome. Le thème général de ce camp est «Que tous soient un».
Août 2003 : à Zelazko (Pologne), 8 500 guides et scouts (dont 2 000 français et 1 500 italiens) se retrouvent à 60 kms
de Cracovie. L’Eurojam rassemblait ses participants sous le thème «Avance au large» (Luc 5, 4) ou en latin «Duc in altum».
C’est un appel signifiant pour tous les scouts et les guides qui choisissent de vivre au quotidien leur Promesse.
2
MOYENS EDUCATIFS UTILISES
Pour permettre de vivre au quotidien la fraternité européenne, l’Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe propose
aux jeunes guides et scouts un cadre de vie approprié à la rencontre et à l’épanouissement personnel.
La vie de patrouille
La patrouille est une petite équipe composée de 6 à 8 garçons ou filles où se vit toute la vie scoute. Elle permet la « rencontre
avec l’autre » par la mise à disposition de ses propres talents.
Le goût de l’Aventure
Les activités proposées font appel à l’imagination et la créativité de chaque garçon et fille. Chaque défi nécessite une préparation appropriée. L’aventure permet d’acquérir les compétences nécessaires pour répondre aux défis.
La vie en plein air
La vie scoute se vit essentiellement en plein air. Vivre sa journée au rythme de la nature permet à chaque jeune de développer
débrouillardise et sens du concret.
La dimension spirituelle
Le planning de la journée s’ancre sur des temps forts spirituels (prières, messe, formation spirituelle) offrant à chaque jeune
la possibilité de découvrir l’amour du Christ et d’approfondir sa foi. C’est le carburant qui donne sens à tout le reste.
Les jumelages
Les jumelages permettent de vivre une même fraternité dans la diversité culturelle et de découvrir la valeur du partage et de
la mise en commun, expérience concrète de cette Europe fraternelle à faire vivre.
3
LES GRANDS MESSAGES
VENITE ET VIDETE
L’Eurojam 2014 s’appuie sur la maxime “Venite et videte!” Venez et voyez ! C’est l’invitation que Jésus adresse sur les
bords du Jourdain aux disciples de Jean le Baptiste qui venaient de lui demander : « Maître, où demeures-tu ? ». Dans
ce très simple dialogue, la rencontre de deux profonds désirs se fait jour : celui de l’homme cherchant Dieu, et celui de
Dieu voulant ouvrir les trésors de sa maison à chaque homme.
Ainsi ces deux mots « Viens et vois » résonnent en nous comme un appel personnel de Jésus à Le suivre. Lui qui éclaire le
chemin de notre vie et renforce notre soif de Le connaître.
Les jeunes guides et scouts sont invités à explorer les fondations du scoutisme européen, la vie de leurs frères européens.
Ce sont ainsi la Loi et la Promesse , les valeurs vécues et partagées par tous les membres de l’Union Internationale des
Guides et Scouts d’Europe, que l’on invite à « venir voir »: la Loi et la Promesse sont au fondement du scoutisme européen
et façonnent la façon de vivre des jeunes.
CéLéBRATION DE LA PAIX • ROBERT SCHUMAN
En 1956 à Cologne, une poignée de jeunes autrichiens, français et allemands, Européens de la
première heure assoiffés de paix, posent les premières bases de la grande fraternité européenne
des Guides et Scouts d’Europe. L’Eurojam 2014 est aussi un événement hautement symbolique
qui se déroule sous le patronage de Robert Schuman, l’un des pères de l’Europe, dont le procès
de béatification avance à grands pas. L’Eurojam 2014 qui a lieu l’année du centenaire de la
première guerre mondiale doit rester un événement inoubliable pour ces 10 000 jeunes scouts
européens, bâtisseurs de paix.
LA VOIE DE LA CONFIANCE • Ste THÉRÈSE de Lisieux
10 000 européens chrétiens vont marcher vers Lisieux, haut lieu de pèlerinage où l’on
célèbre la figure de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, proclamée docteur de l’Eglise par
saint Jean-Paul II. Patronne des missions alors qu’elle n’a jamais quitté son Carmel, sainte
Thérèse invite tous les guides et scouts à marcher avec confiance dans la voie de l’abandon
spirituel. Elle a transmis une spiritualité authentiquement réaliste, dans laquelle tout repose
sur la confiance en l’Amour du Christ.
4
LES TEMPS FORTS
L’EUROJAM 2014 souhaite tenir compte de chaque guide et scout individuellement. Il est créé pour rester dans leurs mémoires un événement inoubliable, rythmé d’expériences diverses.
Ouverture d’esprit, expérience de la rencontre interculturelle, adaptabilité face aux différences, ingéniosité dans les rencontres jumelées, joie et rires dans les veillées communes, découverte de la culture de l’autre, dépassement de soi, approfondissement de la loi scoute dans « la ville dans les bois », affermissement de sa relation au Seigneur par les différentes
catéchèses et cérémonies…
Vivre la rencontre internationale
Ouverture d’esprit, expérience de la rencontre internationale, ingéniosité dans les rencontres jumelées.
- journée d’échanges pour visiter les lieux de camp en patrouille, faire la connaissance d’autres personnes, échanger les
insignes, etc.
- journée en unité où les activités diverses collent à la réalité du terrain (atelier de chant, services nature, escalade, base
nautique pour scouts nautiques…)
- plateforme internet sur laquelle une patrouille pourra publier une offre pour une activité à laquelle d’autres pourront se
joindre.
Approfondir sa foi
Les cérémonies doivent forger une communauté liée par la foi et la loi scoute. Elles vont être des moments forts de l’Eurojam
et permettront de prier ensemble et vivre l’unité chrétienne et européenne.
Cultiver la joie et le rire
Dîners festifs, grands jeux entre les unités jumelées. Elles cuisinent et dînent ensemble après avoir joué à fond et avant de
se retrouver autour d’un feu de camp.
Développer une ouverture d’esprit
Les guides et scouts sont acteurs du grand jeu qui participe à la fraternité entre les nations et à la communauté de l’église.
5
1. VENITE ET discite !
Venez et apprenez !
LES ATELIERS TECHNIQUES
Il s’agit d’une activité entre deux patrouilles. Dans l’atelier, l’objectif est de
partager une technique scoute ou une action artisanale préparée à la maison.
Durant l’année, les deux patrouilles ont pris contact pour élaborer ensemble
le programme. Le temps se divise en deux rencontres, chacune sur le lieu de
la patrouille jumelle d’environ deux à trois heures pour développer son ingéniosité et sa créativité.
2. VENITE ET GAUDETE !
VENEZ ET soyez joyeux !
LE DINER FESTIF ET LA VEILLEE
Il s’agit d’une rencontre entre trois patrouilles. Ces dernières se rencontrent
au camp de l’une d’entre elles et préparent ensuite le dîner qu’elles cuisinent
ensemble. Pour le dîner, il s’agira du plat du jour amélioré d’une spécialité de
chaque pays. Afin de conserver un cadre enthousiasmant, chaque patrouille
a à cœur d’animer le repas festif par un jeu, une chanson, ou un petit sketch.
L’occasion unique de vivre en temps réel la rencontre interculturelle.
3. VENITE ET COGNOSCITE !
VENEZ ET CONNAISSEZ !
LA JOURNEE D’ECHANGES
La journée d’échanges est le moment privilégié de découverte de cette « ville
dans les bois » qu’est l’Eurojam. La patrouille se déplace librement sur les
lieux afin de visiter d’autres constructions, rencontrer les gens, échanger les
badges, imaginer des jeux. Convivialité et découverte sont au rendez-vous
pour les scouts et guides en balade.
4. VENITE ET LUDITE !
VENEZ ET JOUEz !
LA JOURNEE D’UNITé
Cette journée est libre de toute activité de jumelage. Elle est conçue comme
un jour en famille pour partager avec les autres patrouilles de l’unité. Les
chefs d’unité et de patrouilles s’appuient sur un programme élaboré durant
l’année afin de renforcer les liens d’amitié tissés au camp. Différentes activités spécifiques (services, visites, jeux) sont proposées selon les unités.
6
5. VENITE ET ADIUNGITE !
Venez et rejoignez-nous !
La journée en option
Les guides et scouts, via une plate forme internet, proposent un jumelage
avec une autre unité par une action commune. Toute la construction se prépare en réseau et permet aux jeunes de construire un authentique projet avec
ses différentes phases de réalisation dans le but de se connaître et de réaliser
une action porteuse de sens. Véritable boîte à idées, cette journée est le laboratoire vivant de l’inventivité scoute.
6. VENITE ET VINCITE !
VENEZ ET GAGNEZ !
LE GRAND JEU
Le grand jeu est la journée la plus attendue par les scouts et guides et reflète
parfaitement la pédagogie scoute qui s’ancre dans le jeu et l’imaginaire. Relié
au patrimoine européen, le thème choisi conduit à la fraternité entre les nations et la communauté de l’Eglise. Durant l’année, les jeunes ont choisi leur
jeu, s’y sont préparés et y participent comme acteurs. Un excellent moyen de
découvrir les cinq buts du scoutisme qui doivent structurer le grand jeu.
7. VENITE ET RECONCILIATE !
VENEZ ET RÉCONCILIEZ-VOUS !
LE PÈLERINAGE
Le pèlerinage a lieu les 5, 6, 7 et 8 août 2014. Il a trois objectifs majeurs :
Se reconnaître dans un style scout commun
Vivre le même « style scout » forme le pivot unificateur du partage de traditions et d’expériences différentes.
Fonder une nouvelle Europe
La rencontre entre jeunes appartenant aux « deux poumons » de l’Europe (Europe
occidentale et orientale) – que les choix politiques ont séparés pendant plusieurs
décennies – porte un appel à l’unité et un message de défi à construire une Europe toujours plus unie. Les gestes forts, intégrés à la cérémonie du pèlerinage,
ainsi que les témoins spirituels choisis ont comme objectif de faire vivre aux jeunes
la communion entre les peuples et de les envoyer comme artisans d’unité.
Fils du même Père
La certitude d’être fils du même Père rassemble au-delà de notre citoyenneté
européenne commune. La même racine chrétienne nous appelle à l’union, pardelà l’appartenance à des Eglises différentes. Les guides et scouts sont appelés
à une démarche de réconciliation personnelle avec Dieu par le sacrement de
confession.
7
CHIFFRES CLéS
17
20
150m3
Jours de
montage
Pays
d’eau /jour
4
Camions
de 38t
10 000
2500
Guides et scouts
210
Bénévoles
bus attendus
sur 36h
310 500
repas servis
38
1500
tonnes de nourriture
pour
Patrouilles
12 500
personnes
4 km
de tuyaux d’eau
200m2
de drapeau
géant
8
9
PRéSENTATION GENERALE
QUI SONT LES GUIDES ET SCOUTS D’EUROPE
L’Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe est un mouvement d’éducation complémentaire de la famille. Le
scoutisme européen « se considère, aux côtés de l’école, comme complémentaire de la famille, à qui appartient l’enfant au
premier chef » (Charte des principes naturels et chrétiens du scoutisme européen, art.7). Deuxième mouvement de scoutisme français en termes d’effectifs, mouvement d’éducation populaire, agréé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports
depuis 1970.
MOUVEMENT EUROPéEN
L’Union internationale des Guides et Scouts d’Europe est une organisation non gouvernementale reconnu par le Conseil
de l’Europe depuis 1980. Elle est dotée depuis 2003 du statut participatif. L’UIGSE regroupe des associations de diverses
confessions chrétiennes dans dix-huit pays en Europe et au Canada et participe à différentes commissions au sein du Conseil
de l’Europe.
Les premières bases de son identité européenne ont été posées à Cologne en 1956 afin de participer au développement
d’une Europe unie et fraternelle. « Article 1 : Il est fondé sous le nom « FÉDÉRATION DU SCOUTISME EUROPÉEN », une association scoute internationale, composée de sections nationales et dont le but est de pratiquer le scoutisme de Baden-Powell
dans le cadre de l’idée européenne et sur les bases chrétiennes que postule l’idée d’Europe unie ».
« L’Europe n’est pas conçue seulement comme une construction politique, mais surtout une réalité culturelle et une communauté de valeurs, une “Europe des peuples”» (Jean-Paul II, lettre aux évêques d’Europe, 5 octobre 1982).
L’association développe sa proximité européenne par l’intermédiaire de jumelages et de rassemblements européens d’envergure tous les dix ans, plus connus sous le nom d’Eurojam. Elle favorise les rencontres européennes pour échanger sur
les bonnes pratiques éducatives et participer à la construction d’une Europe fraternelle. Elle favorise une union d’unité pédagogique et de vie entre tous les pays européens, communauté de foi, de prière et d’action (Statuts fédéraux canoniques de
l’UIGSE-FSE, 26 septembre 2003, art. 1.2.1), avec des textes fondamentaux communs, un cérémonial commun, une vision
de l’homme et du scoutisme commune…
10
Mouvement ENGAGé AU SERVICE DE LA CITE
Baden-Powell a défini le scoutisme comme un “civisme à l’école des bois”. Les jeunes, grâce à la vie dans la nature, apprennent à servir, à être autonomes, à développer toutes leurs potentialités. Durant leurs camps au grand air, les jeunes
apprennent par la loi scoute l’obéissance et le service, le sens de la démocratie par la pédagogie du conseil.
Par ses activités, le scoutisme apprend aux jeunes à devenir des citoyens de demain, à être capables de prendre des responsabilités. Dès l’enfance et l’adolescence, il éveille les jeunes aux besoins de la société et leur fait découvrir qu’ils peuvent
y jouer un rôle concret et utile. C’est le sens des différents “services” organisés dans le cadre même des activités. En voici
quelques exemples de réalisation : animation d’après-midi et de soirées dans des maisons de retraite, des hôpitaux d’enfants, quête pour les lépreux, participation à de grandes opérations caritatives ou humanitaires, nettoyage de rivières et de
plages après une marée noire, déblaiement de dégâts causés par la tempête de décembre 1999, opérations de reboisement
et plus récemment : les inondations en Bavière. Le service de l’autre et l’engagement sont au cœur de la vie scoute.
L’Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe accorde une attention toute particulière aux défavorisés et aux personnes handicapées par une démarche d’intégration dans les unités. Le développement de l’accueil de jeunes handicapés
nécessite des moyens appropriés, une information adaptée, et parfois une formation particulière.
L’accueil de personnes handicapées est toujours une occasion d’ouvrir le cœur et d’éduquer à la différence. Celui ou celle
qui sont accueillis édifient aussi le jeune qui, de lui-même, n’oserait pas s’approcher, ne sachant pas comment aborder
l’autre tout simplement. Ce qui semble de prime abord un fossé est rapidement franchi par le jeune encouragé dans cette
démarche. Le mouvement s’investit également dans le domaine de la protection de la nature et de l’environnement.
11
MOUVEMENT SCOUT
Le scoutisme a été fondé au début du XXème siècle par Baden Powell ; à partir d’une longue expérience des jeunes et l’observation du garçon, de ses besoins, de ses caractéristiques psychologiques. Il a cherché à former de jeunes citoyens joyeux
et utiles à leur pays. La méthode scoute a ainsi contribué à former des millions de garçons et de filles. Les Guides et Scouts
d’Europe reprennent la méthode conçue par son fondateur qui vise au développement équilibré de toutes les dimensions de
la personne humaine (corps, âme et esprit) en aidant les jeunes :
• à épanouir leur personnalité
• à développer leur santé physique et morale
• à acquérir le sens du concret
• à savoir se mettre au service des autres
• à approfondir le sens de Dieu
Cette méthode a été enrichie par le Père Sevin. Né le 7 décembre 1882 - mort le 19 juillet
1951, ce dernier fonda les Scouts de France en 1920 après une rencontre décisive avec
Lord Baden-Powell. Il fait prendre corps à l’intuition que cette pédagogie, si décriée dans les
milieux ecclésiastiques de l’époque, correspond en profondeur à une vision chrétienne de
l’homme. Il conçoit alors le dessein, non seulement de proposer la vie scoute à des jeunes
pour en faire des adultes chrétiens, mais de développer leur foi et de les intégrer profondément à l’Église catholique par cette même vie scoute.
“
Lord Baden Powell
La rencontre entre la méthode scoute et les intuitions du P. Sevin a permis d’élaborer une pédagogie
basée sur les valeurs évangéliques, où chaque jeune est conduit à s’épanouir et à développer sa
personnalité en faisant fructifier les talents qu’il porte en lui.
Jean-Paul II
”
Lettre apostolique aux responsables de la Conférence internationale catholique du scoutisme (CICS), septembre 1998.
Mouvement d’éducation complémentaire de la famille, le scoutisme est fait pour les jeunes et par les jeunes, en s’appuyant
sur la confiance accordée au jeune, fondée sur son engagement. La vie scoute se déploie dans le cadre de petits groupes
autonomes, selon trois tranches d’âge. Chacun se voit confier en fonction de ses talents et de son âge des responsabilités
qu’il exerce dans le domaine qu’il a choisi. Le scoutisme privilégie la vie dans la nature et dans la société et met l’accent sur
une éducation différenciée entre les garçons et les filles.
Perig et Lizig Géraud Keraod donnent à l’association ses textes fondamentaux. Dès 1975, le travail effectué est salué par le
Pape Paul VI ; en 1994, le Pape Jean-Paul II reçoit à Rome 7 500 jeunes guides et scouts d’Europe. En 2001, le Comité épiscopal enfance-jeunesse et l’association signent un protocole - par lequel l’association est reconnue mouvement d’éducation.
12
MOUVEMENT CHRétien
A la Toussaint 1957, la Fédération du Scoutisme Européen adopte un Règlement pour la vie ecclésiale : on y retrouve les
principaux points du Directoire religieux actuel, en particulier la référence claire à la foi chrétienne, l’intégration intime de la
vie spirituelle dans la vie scoute, l’appartenance à une Église, la charge d’âmes des chefs…
Le 26 août 2003 le Saint Siège reconnaît l’Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe-Fédération du Scoutisme Européen comme association privée internationale de fidèles de droit pontifical, dotée de personnalité juridique, conformément
aux canons 298-311 et 321-329 du Code de Droit Canonique.
Le mouvement s’engage à nourrir et développer la vie spirituelle de ses jeunes pour les accompagner sur le chemin de la
sainteté. « Le scout est un croyant et je répudie toute forme de scoutisme qui n’a pas la religion pour base » a écrit BadenPowell, fondateur du scoutisme.
Conformément à la tradition du scoutisme catholique, l’Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe est ouverte à tous
ceux qui souhaitent participer à ses activités. Elle s’est en effet illustrée par une adhésion sans retenue aux messages pastoraux du Concile Vatican II. La volonté de l’association d’être fidèle à l’Eglise, sa filiale obéissance envers le Souverain Pontife,
les contacts confiants établis avec un nombre croissant d’évêques et de prêtres ont contribué à mieux la faire connaître en
vérité. Le mouvement apporte son soutien et participe aux grands événements d’Église comme les Journées Mondiales de
la Jeunesse (JMJ) de Compostelle, de Czestochowa, de Paris, de Rome. Pour les dernières JMJ à Madrid, ce sont quelque
2000 jeunes qui se sont engagés au service des pèlerins.
L’UIGSE est une association dirigée par des laïcs responsables de l’ensemble de la pédagogie, y compris de la pédagogie
de la foi. Sa mission dans l’Église est de participer à l’éducation, par la méthode scoute et dans une perspective chrétienne,
de jeunes qui seront aptes à assumer les missions d’évangélisation souhaitées par l’Église. L’UIGSE est ouverte à tous les
enfants sans discrimination de races ou de milieux sociaux. Elle est fondamentalement attachée à la dimension chrétienne
de sa pédagogie scoute : au niveau international, les Guides et Scouts d’Europe fédèrent des unités ou des associations de
jeunes de l’Église Catholique, de l’Église Orthodoxe et des Communautés Évangéliques issues de la Réforme.
13
LES POINTS CLéS DE LA PéDAGOGIE SCOUTE
LA LOI SCOUTE GARANTE DE LIBERTé
• Le scout met son honneur à mériter confiance.
• Le scout est loyal à son pays, ses parents, ses chefs et ses subordonnés.
• Le scout est fait pour servir et sauver son prochain.
• Le scout est l’ami de tous et le frère de tout autre scout.
• Le scout est courtois et chevaleresque.
• Le scout voit dans la nature l’œuvre de Dieu : il aime les plantes et les animaux.
• Le scout obéit sans réplique et ne fait rien à moitié.
• Le scout est maître de soi : il sourit et chante dans les difficultés.
• Le scout est économe et prend soin du bien d’autrui.
• Le scout est pur dans ses pensées, ses paroles et ses actes.
LE JEU FORME LE «JE»
La première aventure, c’est se retrouver entre amis, sans les parents. Le scoutisme est générateur d’amitiés durables,
mais aussi lieu d’expérimentation d’une liberté réelle et croissante. Sorties, week-ends, camps, toutes les activités sont
organisées sous forme ludique, dans la nature. Le jeu gratuit permet à l’enfant de se réaliser et de s’épanouir, prouvant ses
capacités aux autres tout en s’affirmant lui-même.
En agissant dans le cadre de la loi scoute, en s’engageant par la promesse à toujours respecter celle-ci, le scout découvre
que la règle du jeu est avant tout source de liberté, hygiène de pensée et de vie ; elle lui permet d’œuvrer à son développement personnel, mais l’invite aussi à servir la communauté et les autres. Mots-clés du scoutisme, jeu et aventure sont
les espaces qui donnent corps aux projets, aux rêves et aux aspirations, à travers des défis imaginés, élaborés et réalisés
par les jeunes eux-mêmes.
14
PARéS POUR LA MODERNITé
Le scoutisme est vecteur de simplicité. Il démontre aux enfants et aux jeunes que l’on peut vivre heureux, même sans
confort. Un sac à dos, de bonnes chaussures et de la bonne humeur suffisent amplement pour pratiquer une activité.
Pour autant, les Guides et Scouts d’Europe ne négligent pas les techniques modernes : la progression du jeune le pousse à
développer ses talents de vidéaste, écrivain, photographe, journaliste, pouvant parfois le mener vers sa future profession.
PASSEPORT POUR LA CITOYENNETé
Baden-Powell définissait le scoutisme comme le “civisme à l’école des bois”. Les jeunes, grâce à la vie dans la nature,
apprennent à servir, à être autonomes et à développer toutes leurs potentialités.
Dès l’enfance et l’adolescence, les Guides et Scouts d’Europe les éveillent aux besoins de la société et leur fait découvrir
qu’ils peuvent y jouer un rôle actif et concret. Le service des autres et l’engagement trouvent leur traduction dans la
réalité scoute à travers une multitude d’actions concrètes et variées. L’Association des Guides et Scouts d’Europe accorde
une attention toute particulière aux défavorisés et aux personnes handicapées. Leur intégration au sein des unités est
une occasion d’ouvrir le cœur et d’éduquer à la différence.
LA MéTHODE SANS LES DISCOURS
L’Association des Guides et Scouts d’Europe place l’action au cœur de sa méthode pédagogique. Le jeune est considéré
comme digne de confiance, capable d’agir et de s’engager en toute responsabilité.
Il n’est envisageable de confier des responsabilités à des jeunes que s’ils adhèrent pleinement à une même règle : la loi
scoute. Elle n’interdit rien, mais affirme des valeurs et énonce des propositions positives.
A l’intérieur de ce cadre peut se développer le projet de vie, garant d’épanouissement et de réalisation - ce que l’on veut
devenir, comment, et avec qui. La vie scoute permet aussi la croissance de la foi, instillant chez les jeunes le goût de Dieu
et la vocation à la sainteté.
LA DIFFéRENCE EST UNE CHANCE
Pour répondre aux attentes des jeunes et les accompagner adéquatement dans un développement harmonieux, les Guides
et Scouts d’Europe proposent une méthode éducative moderne basée sur des fondamentaux simples et efficients. La vie
scoute s’effectue au sein de petits groupes autonomes selon trois tranches d’âge :
De 8 à 12 ans, louveteaux et louvettes se retrouvent respectivement en meutes et clairières.
De 12 à 16 ans, éclaireurs et éclaireuses vivent au sein des patrouilles.
A partir de 17 ans, routiers et guides aînées forment les clans et les feux.
Garçons et filles possèdent des besoins physiques, des centres d’intérêt et des modes d’affirmation différents.
15
Tout en favorisant la construction spécifique à chacun, l’Association les accueille en deux sections séparées fonctionnant
identiquement. Tous partagent les mêmes règles, les mêmes buts, le même idéal. Les activités sont des espaces de liberté
où garçons et filles jouent leur propre partition, découvrant leur complémentarité.
EN ROUTE VERS LA RESPONSABILITé
Le but du scoutisme d’Europe est d’aider chaque jeune à réussir sa vie.
Santé : enfants et adolescents manquent souvent d’énergie, d’endurance, de souplesse. La vie scoute au grand air restaure
l’équilibre de vie et enseigne aux jeunes gens à lutter contre leurs ennemis : usage du tabac, de l’alcool, sexualité précoce
ou toxicomanie.
Caractère : la vie communautaire développe les qualités requises à la construction d’une personnalité solide, empreinte
de courage, de volonté et de dépassement de soi.
Sens du concret : complémentaire à la scolarité, le scoutisme met l’accent sur la créativité, l’habileté manuelle, l’esprit
pratique. Loin du virtuel, le scout construit et se construit.
Don de soi : le scoutisme amplifie et traduit en actes la générosité innée des jeunes, leur permettant de réaliser que le
bonheur vrai repose sur le don de soi et le service des autres.
Sens de Dieu : au travers de la vie scoute, chacun découvre la présence de Dieu dans sa vie, en lui et chez les autres, et
laisse la lumière de l’évangile éclairer son existence.
L’ENVIRONNEMENT, UNE SECONDE NATURE
Pour les Guides et Scouts d’Europe, sorties et week-ends se déroulent dans la nature et préparent le camp, sommet de
l’année. à des jeunes essentiellement citadins, le scoutisme enseigne les rythmes naturels, l’adaptation aux contraintes, la
beauté de la nature et la nécessité de la préserver.
Travail de la pierre et travail du bois, froissartage, orientation, secourisme, autant d’activités qui développent de nouvelles
compétences chez les enfants et les adolescents. Elles développent la confiance en soi, la créativité mais aussi le respect de
l’environnement rencontré, en partenariat, par exemple, avec l’Office National des Forêts.
16
“La meilleure manière d’atteindre le bonheur
est de le donner aux autres“
Lord Baden-Powell
17
Contact Presse
Association des Guides et Scouts d’Europe
Marie Desjars de Keranrouë
Chargée de communication
+33 1 49 95 95 43
+33 6 87 70 64 97
[email protected]
w w w.eurojam.eu