le formateur afpa : un professionnel pédagogue se faire recruter à l

Commentaires

Transcription

le formateur afpa : un professionnel pédagogue se faire recruter à l
LE FORMATEUR AFPA : UN PROFESSIONNEL PÉDAGOGUE
Les formations Afpa sont dispensées par des professionnels reconnus, dotés d’une solide
expérience du secteur (au moins 5 ans). Les 4 400 formateurs Afpa, issus du monde de
l’entreprise et passionnés par leur métier ne transmettent pas seulement des savoirs
théoriques mais surtout le geste professionnel et la culture d’entreprise, le tout dans une
posture de guide, d’accompagnateur. L’objectif : favoriser la qualification.
Un métier à double spécificité
Par sa double expertise pédagogique et technique, le formateur contribue au développement des
compétences afin de favoriser :



l’insertion sociale et professionnelle,
l’acquisition d’une qualification,
la professionnalisation des personnes.
L’objectif : permettre aux stagiaires l’accès ou le maintien dans une situation d’activité ou d’emploi.
Pour cela, le formateur :


prépare et anime des actions de formation,
contribue à l’élaboration de dispositifs de formation, adapte éventuellement des parcours aux besoins
des personnes et aux contraintes,
 accompagne les stagiaires durant leur parcours,
 participe à l’évaluation.
Le métier de formateur présente une double spécificité :


il requiert une double expertise, l'une pédagogique et l'autre technique,
le fait de pouvoir analyser ses propres actes professionnels et à s’auto-évaluer en
continu rend possible le passage d'une posture de spécialiste à celle de pédagogue.
La responsabilité du formateur
Dans la pratique de son métier, l’objectif premier du formateur est d’être le médiateur entre le stagiaire et
les apprentissages. Sa fonction de transmission de savoirs et savoir-faire se relativise au profit de
démarches d’accompagnement (côte à côte et non pas face à face), de vérification et de consolidation des
acquis.
Sa responsabilité consiste donc à permettre aux stagiaires de co-construire leur parcours de formation pour
atteindre les compétences métier, la qualification et/ou la certification visée.
C’est pourquoi les formateurs Afpa développent des pédagogies adaptées, souvent plus pratiques
qu’académiques, qui valorisent l’expérience des stagiaires pour leur donner confiance en eux. Tout l’art du
formateur est de faire le pont entre cette expérience et les apprentissages.
Le formateur est donc tout à la fois transmetteur, expert, passeur, pédagogue,
accompagnateur, guide, révélateur, etc.
SE FAIRE RECRUTER À L'AFPA COMME FORMATEUR
Lors du recrutement, l’Afpa s’assure que le candidat possède aussi bien les compétences
techniques que des qualités pédagogiques nécessaires au métier de formateur. En
résumé, les formateurs de l’Afpa sont des professionnels de haut niveau qui sont à même
de transmettre leur métier.
Les critères de recrutement



Avoir une expérience professionnelle significative (au moins 5 ans)
Maîtriser au moins un métier de son champ professionnel
Posséder le potentiel pédagogique pour exercer l’activité de formateur
Le processus de recrutement


Analyse du CV du candidat, analyse de la pertinence de son profil par rapport à l’emploi
Evaluation de ses aptitudes pédagogiques, de ses potentialités d’évolution et de ses compétences
techniques par différents tests, questionnaires et un entretien lors d’une journée d’évaluation
 Evaluation des compétences techniques par un ingénieur de formation.
Une fois recruté, vous entrez dans un processus de professionnalisation, qui continuera tout au long de
votre carrière de formateur. Il débute dès la signature du contrat de travail et tient compte à la fois de vos
acquis antérieurs, du contexte de votre intervention et des activités qui vous seront confiées.
LES ACTIONS DE PROFESSIONNALISATION DES FORMATEURS
Le métier de formateur évolue très vite. Cela implique de développer une culture et des
compétences professionnelles fortes qui intègrent les principes du projet pédagogique de l’Afpa. Le
parcours de professionnalisation Afpa doit donc servir au développement de votre
professionnalisme et de votre expertise pédagogique tout au long de votre carrière.
LE PROCESSUS DE PROFESSIONNALISATION
Une fois recruté, vous entrez dans un processus de professionnalisation qui continuera tout au long de votre
carrière de formateur.
Il débute dès la signature du contrat de travail et tient compte à la fois de vos acquis antérieurs, du
contexte de votre intervention et des activités qui vous seront confiées.
Ce processus est conçu pour :
 Vous accompagner dans les évolutions d’activités pédagogiques et techniques,
 vous accompagner dans votre évolution professionnelle, fondé sur une logique de progression de
carrière tant au sein du métier de formateur que vers d’autres métiers de l’Afpa,
 répondre aux exigences des donneurs d’ordres au sujet des profils de formateurs dans le cadre des
réponses aux appels d’offres.
ORGANISATION DU PARCOURS DE PROFESSIONNALISATION
Première phase - La “prise de fonction”
Elle débute dès l’embauche et se décline en parcours de professionnalisation en alternance, personnalisés
en fonction de l’expérience, des points forts, du rythme d’apprentissage ainsi que des contraintes de
production.
Elle se déroule sur une période de 18 mois environ et comporte trois temps :
1/ Intégration
Le temps d’intégration correspond à la période d’essai et se termine avec elle à la fin du 4e mois de
présence à l’Afpa. L’intégration permet d’acquérir les fondamentaux pédagogiques, de connaître et
s’approprier les outils / ressources nécessaires à l’exercice de l’emploi.
2/ Professionnalisation
La professionnalisation prend en compte les éléments issus du temps d’intégration, elle permet de
consolider la capacité du formateur à tenir les rôles de référent et d’intervenant.
3/ Période de renforcement des compétences
Ce temps vise la montée en compétence vers le niveau formateur « expert ».
Seconde phase - La professionnalisation continue
Elle s’inscrit dans un objectif de développement des compétences et se poursuit tout le long de la carrière
du formateur.
Elle intègre différentes modalités d’accès aux connaissances nécessaires au maintien et au développement
du professionnalisme :
 Parcours de formation,
 allers-retours en entreprise,
 temps de veille pédagogique.
Cette phase est également l’occasion, pour tout formateur qui le souhaite, de se préparer à l’obtention du
titre professionnel « Formateur professionnel d’adultes ». Constitué de deux certificats de compétences
professionnelles, ce titre est accessible par une démarche individualisée de professionnalisation ou de
Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).
PROGRESSER DANS SA CARRIÈRE DE FORMATEUR
Que vous soyez formateur sédentaire ou itinérant, votre évolution professionnelle suit un
même système de classification (formateur, formateur-expert et formateur-conseil) valorisant
l’expertise pédagogique. Ces niveaux sont définis en fonction des compétences mises en
œuvre et des responsabilités exercées. L’objectif ? Vous permettre d’évoluer dans le métier
tout au long de votre carrière.
Niveaux de classification et perspectives d’évolution
Vos compétences pédagogiques sont reconnues grâce à la mise en place d’un système de classification qui
comporte 3 niveaux d’exercice. Ces niveaux visent à reconnaître les compétences pédagogiques que vous
aurez développées et les responsabilités que vous exercerez, de façon récurrente, au cours de votre
carrière.
Ces 3 niveaux d’exercice pédagogique vous offrent une véritable filière de progression possible dans votre
métier :
 Formateur,
 formateur-expert,
 formateur-conseil.
En tant que formateur nouvellement recruté, vous êtes positionné sur le 1er niveau « Formateur ». Il n’y a
pas de lien hiérarchique entre les formateurs de chacun de ces niveaux.
Critères d’évolution et passage au niveau supérieur
La distinction entre les 3 niveaux de classification se fonde sur :
 l’évolution des compétences pédagogiques requises et mises en œuvre,
 la capacité à s’inscrire dans un collectif pédagogique,
 la valeur ajoutée de sa contribution à la performance globale, tant en termes qualitatifs que
quantitatifs.
Les perspectives d’évolution de carrière des formateurs sont analysées chaque année au cours l’entretien
annuel.
FORMER VERS UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE
L’Afpa s’adapte aux mutations du marché du travail. A ce titre, son rôle est à la fois
d’accompagner les demandeurs d’emploi par des formations professionnelles qualifiantes
et de proposer des formations à des particuliers qui souhaitent changer de métier. En
effet, la reconversion professionnelle permet de changer de métier au cours de sa carrière
professionnelle. Si les formations qualifiantes Afpa s’adressent en premier lieu aux
demandeurs d’emploi, elle concerne également les salariés qui peuvent utiliser leur CIF.
Qualification et titre professionnel
Délivré par le ministère de l’Emploi à l’issue d’une formation Afpa qualifiante, en alternance ou d’une session
de validation des acquis de l’expérience, le titre professionnel certifie les compétences techniques du
métier et les compétences « sociales » qui permettront de l’exercer avec succès. La force du titre, c’est
qu’il vaut comme passeport pour l’emploi.
La mission du formateur dans la qualification
Par sa double expertise pédagogique et technique, le formateur contribue :


au développement des compétences favorisant l’insertion sociale et professionnelle,
à l’acquisition d’une qualification et/ou la professionnalisation des personnes pour leur
permettre l’accès ou le maintien dans une situation d’activité ou d’emploi.
Le formateur effectue son action auprès d’actifs (demandeurs d’emploi et les salariés majoritairement en
reconversion) ayant le plus souvent une expérience du travail. Cependant, ces derniers n’ont pas
d’expérience dans la profession souhaitée ; ils envisagent leur formation comme un moyen de développer
de nouvelles compétences professionnelles pour retrouver un emploi.
Pour le formateur, il ne s’agit donc plus seulement de répondre à un besoin de professionnalisation mais
également d’aider les stagiaires à développer leurs compétences pour trouver un emploi, se maintenir dans
l’emploi ou bien évoluer.
Les titres professionnels
Véritable reconnaissance officielle d’une qualification professionnelle, les titres professionnels du Ministère
chargé de l’emploi sont :
 basés sur l’analyse de l’emploi et validés par les instances professionnelles consultatives où siègent
les professionnels du secteur,
 accessibles par la formation et par la validation des acquis de l’expérience,
 inscrits au répertoire national des certifications professionnelles,
 délivrés au nom de l’Etat,
 composés de « Certificats de Compétences professionnelles » (CCP), qui correspondent chacun à une
activité pouvant faire l’objet d’une employabilité.
Il existe environ 280 titres professionnels, du niveau V (CAP) au niveau III (technicien), dans la plupart des
secteurs professionnels.

Documents pareils