Tulipa hybrida

Commentaires

Transcription

Tulipa hybrida
NOM SCIENTIFIQUE Tulipa hybrida.
NOM COMMUN
Tulipe.
FAMILLE
Liliaceae.
GROUPE
Bulbeuses à floraison printanière.
La grande famille des Liliaceae compte environ 3000 espèces. Elles sont caractérisées par des feuilles à nervures souvent parallèles. Beaucoup
d’espèces présentent des organes souterrains (bulbes, racines tubérisées…). Nombre d’entre elles sont cultivées en horticulture : citons le muguet, la
tulipe, le lis, les Hosta...
La tulipe est sans aucun doute la plus cultivée des bulbeuses printanières. L’assortiment actuel est énorme (plus ou moins 4000 espèces et cultivars).
En voici une classification horticole assez simple :
Tulipes simples hâtives.
Tulipes doubles hâtives.
Tulipes Darwin.
Tulipes simples tardives.
Tulipes à fleurs de lis.
Tulipes perroquet.
- Tulipes botaniques.
Les tulipes sont des plantes bien connues dont la description générale est superflue. Notons cependant que le bulbe est annuel et tuniqué.
Tulipes simples hâtives : ce sont des formes basses (30-40 cm), robustes et fleurissant en avril.
Tulipes doubles hâtives : ces formes sont à fleurs doubles en avril. La hauteur des plantes est de 25 à 30 cm.
Tulipes Darwin : elles sont issues des T. simples hâtives, mais fleurissent plus tard, fin avril – mai. De taille plus haute, elles mesurent environ
50 cm. Les tiges sont rigides et les fleurs élégantes.
Tulipes simples tardives : ce sont des tulipes constituant un groupe non homogène à floraison tardive (après la mi-mai). La hauteur varie entre
25 et 65 cm.
Tulipes à fleurs de lis : hautes de 50 à 60 cm, ces tulipes présentent des fleurs très élégantes aux pétales pointus recourbés vers l’extérieur. Elles
fleurissent vers la mi-mai.
Tulipes perroquet : ces plantes, aux formes et couleurs bizarres, ont les pétales incisés, frangés ou dentés. Les fleurs sont parfois très grosses,
mais les tiges sont molles. Certain trouvent beau ce type de plantes (? ? ?) mais il est difficile à utiliser. Les fleurs supportent mal la pluie et les
tiges ne sont pas suffisamment solides.
- Tulipes botaniques : ce groupe renferme de nombreuses espèces qu’il n’est pas possible de détailler ici. Citons toutefois Tulipa tarda, haute
d’environ 15 à 20 cm et aux jolies fleurs jaunes.
Comme toutes les espèces bulbeuses, les tulipes redoutent une fumure organique fraîche qui fait pourrir les bulbes. Elles préfèrent
une terre légère et fraîche et une exposition éclairée. La plantation s’effectue en octobre ou novembre au plus tard. La profondeur de
plantation est de 12 à 15 cm, selon la grosseur des bulbes. L’espacement est de 10 cm pour les formes moyennes. Les fleurs sont
enlevées après fanage, pour éviter la production d’un fruit qui nuit à la bonne régénération du bulbe. Il est préférable d’enlever les
plantes et de les placer en jauge d’attente jusqu’à la maturation des nouveaux bulbes. Pour éviter les maladies, il convient d’éviter de
planter des tulipes au même endroit deux fois de suite.
Elle n’est réalisée que par des horticulteurs très spécialisés des Pays-Bas.
En cours de végétation, les espèces les plus hautes peuvent être tuteurées, surtout si elles sont exposées au vent. Une fois la floraison
terminée et pour permettre la plantation d’annuelles dans les parterres, les plantes sont enlevées et mises en jauge d’attente.
Les maladies se développent surtout en phase de culture destinée à la production de bulbes. En culture ornementale, pour éviter leur
apparition, il ne faut pas planter de tulipes deux années de suite au même endroit et ne pas laisser de déchets de culture sur le terrain.
Citons les maladies fongiques suivantes : Rhizoctonia tuliparum, Botrytis tulipae, Sclerotinium perniciosum...
Plates bandes, corbeilles fleuries, fleurs coupées(montages et bouquets en art floral)...
Bibliographie : - Savoir reconnaître et utiliser les bulbes à fleurs – Eté 1993 – Centre International des Bulbes à Fleurs – B.P. 172, 2180 AD Hillegom Pays-Bas.