Photographe Explorateur

Commentaires

Transcription

Photographe Explorateur
Jérôme HUTIN
Photographe
Explorateur
LEGENDES PHOTOS
Cliquez sur les photos pour les agrandir.
Article :
« L’Arbre Vénérable est-il un Patrimoine Naturel ? »
Lors de mon tour du monde pour aller photographier les arbres vénérables, j’ai ausssi pu assister
impuissament à la destruction de splendides forêts pluviales, pour la consommation en papier.
C’est en Tasmanie (Australie), connue pour avoir une riche flore et faune, que les compagnies
forestières massacrent les forêts pluviales. Elles sont rasées, les troncs de 100 mètres de haut et 20
mètres de tour sont tansformés en sciures, puis chaque printemps, des hélitorches sont utilisés
pour balancer du Napalm ! Et ce n’est pas tout : Un poison nommé 1080 est aussi déposé partout
pour tuer les animaux qui mangent les jeunes semences de pins et d’Eucalyptus.
Chaque année plus de 30.000 hectares de forêts pluviales originelles sont dévastées. Il est tant
d’avertir le public et de stopper ce massacre. Que laisserons-nous aux enfants, à nos enfants et
petits enfants ?
L1/1: L’Orme champêtre de Salignac Eyvigues, Périgord, France.
Jadis, sous les saisons de ce vénérable arbre âgé d’environ 300 ans, les villageois
prenaient plaisir à raconter leurs histoires. De nos jours, seul un couple de tourterelles se
repose sur les quelques branches restantes.
Cet orme avait résisté à tant d’orages que celui de Mai 1999 lui fut fatal. Lors de l’été 2003, la
canicule a aussi sévit sur cet Orme, ses feuilles sont toutes tombées. Les prochains mois décideront
de sa survie.
L3/1 : Le Chêne de Montravail, Sud-Ouest de la France (Propriété privée) est estimé à
avoir plus de 2000 ans. En 1900, son tronc mesurait 25 mètres de tour!
Ce vénérable Chêne est depuis fort longtemps le doyen des Rois de nos régions
françaises. Il serait estimé à plus de 2000 ans, mais son tronc ne pourra jamais nous le
confirmer. Qu’il garde bien son secret.
Au début du 20ème siècle, les photographes explorateurs sillonnaient déjà la France à la quête de
ces vieux rois branchus. Celui-ci mesurait 26 mètres de tour, et douze personnes pouvaient s’asseoir
autour d’une table à l’intérieur.
L5/1 - L5/2 : Les ifs sacrés de la Haye de Routot, Normandie, France.
Bien souvent dans tout l’Ouest de la France, des ifs ont été plantés lors de
l’époque des Celtes. L’If est un symbole de mort, et pourtant son taxon, un grand
Jérôme Hutin - Photographe Explorateur
Route de Villac – 24120 – TERRASSON – France – Tel : (33) (0)6 19 77 28 08
Email : [email protected]
Web : http://perso.compaqnet.fr/mycena
http://www.rhoenline.de/jerome
1
poison soigne du Cancer. De plus c’est une espèce protégée, mais cela n’empêche pas certains
propriétaires de les vendre, car son bois est de grande valeur.
Ces deux ifs sont les plus anciens de France, Ils auraient plus de 1500 ans en croyant la tradition,
l’un possède une chapelle et l’autre un autel avec une statue de Notre Dame de Lourdes. C’est un
haut lieu de pèlerinage.
L9/1 : Châtaignier du Brûlis à Neuillé, Maine et Loire, France. Ombrageant le
chemin, ce Castanea sativa produit ses fruits depuis plus de 1000 ans. Il est respecté et
vénéré
L10/1 : Châtaignier de Mouliherne, Maine et Loire, France. Ce département peut être
fiers d’avoir comme hôte depuis plus de 1000 ans ce respectueux Châtaignier. Il mesure
plus de 16,90 mètres de tour et possède le plus gros tronc de France.
L12/2 : 2 - Le Châtaignier «Castagno dei Cento Cavalli», Sant’Alfio, Sicile. Il aurait
plus de 3000 ans, et son tronc mesurait plus de 62 mètres de tour.
L6/1 : L’Olivier de Roquebrune-Cap-Martin, Côte d’Azur, France.
Le Roi des Oliviers serait estimé à plus de 2000 ans. Bien assit sur le mur du chemin de
Menton, cet olivier serait le plus ancien de France.
L97_4 : L’Olivier de Beausoleil, Côte d’Azur, France (Propriété privée).
Cet olivier est bien moins célèbre que celui de Roquebrune mais sans doute aussi ancien.
Il mesure 11 mètres de circonférence et ne possède qu’un tronc. Edmond prend bien soin
de lui et boit son vin d’orange sous sa ramure.
L29/1 : Ile de Vancouver, « Cheewhat Lake », Canada :
En Mai 1988, le plus large Thuja plicata fut découvert, grandissant depuis près de deux
mille ans dans la forêt pluviale sur la rive Est de Cheewhat Lake. Il mesure 19 mètres de
tour et 59,10 mètres de haut. 2 km de sentier peu balisé vous y mènera mais ½ journée est
nécessaire. C’est recommandé pour les trekkers expérimentés.
L28/1 : « Hanging Garden tree », Ile de Vancouver, Clayoquot Sound, Meares Island,
Canada.
Cela signifierait l'arbre au jardin suspendu. Ce vieux Thuya de plus de 1500 ans est un
écosystème à lui seul. En effet la mousse épiphyte, les lichens, les champignons, les
fougères, les animaux mais aussi des Hemlocks épiphytes lesquels s'attachent en haut et font
descendre leurs racines le long de ce vieux tronc, vivent tous sur lui. C'est un peu le roi de la forêt.
L28/8 : Ile de Vancouver, Clayoquot Sound, Meares Island, Canada. « Big Mother ». Ce
cèdre rouge de l'Ouest Canadien ou Thuya plicata est un des rares témoins vivants de la
forêt pluviale canadienne car 90 % des forêts pluviales ont disparu car exploité depuis 150
ans. D'autres arbres géants comme celui-ci existaient un peu partout, mais ils ont été
Jérôme Hutin - Photographe Explorateur
Route de Villac – 24120 – TERRASSON – France – Tel : (33) (0)6 19 77 28 08
Email : [email protected]
Web : http://perso.compaqnet.fr/mycena
http://www.rhoenline.de/jerome
2
exploités.
Ce thuya est le plus large de la Colombie Britannique avec celui de Cheewhat Lake. Il aurait sans
doute 2000 ans.
L43/2bis : « Général Grant », King Canyon National Park, Californie, USA.
Le Séquoiadendron giganteum «General Grant», King Canyon National Park,
Californie, USA. Il aurait plus de 2700 ans. Les Sequoias géants sont les plus gros
arbres en volume.
Le Séquoia géant "Général Grant" (Sequoiadendron giganteum) a un diamètre plus
imposant que celui du Général Sherman, soit plus de 9,1 m de diamètre. Il possède une grande
ouverture noircie par les incendies successifs, ce qui réduit considérablement son diamètre dans un
sens.
La couronne comme la plupart des vieux Séquoias se détériore mais reste recouvert d’aiguilles.
Malgré cet handicape, cet arbre est splendide et culmine a plus de 80 de haut, et il est âgé de plus de
2700 ans, suivant la tradition.
Historiquement, Joseph Hardin Thomas aurait trouvé cet arbre en 1862 et Madame Lucretia Baker
de Visalia lui aurait donné le nom de « Grant ».
Pour certains arbres, tel le Général Grant, les circonférences et diamètres au sol ont un intérêt lors
de leur découverte.
La masse volumique du tronc a été calculée à 1320 m3.
L45_1 : Les Pins de Bristlecone (Pinus longaeva) White Mountains, Sierra Nevada,
Californie, USA. Ces Arbres peuvent dépasser plus de 4954 ans. Ils poussent entre 3000
et 3500 mètres d’altitude.
Ces arbres peuvent vivre plus de 5000 ans. Un de ces arbres avait été daté à 4954 ans par
les dendrologistes américains de l'Université de l'Arizona. Ils poussent sur les hauts sommets des
White Mountains et de la Sierra Nevada. Le Pinus aristata, lui pousse plutôt au Colorado et il est
aussi très ancien. Le Bristlecone pine est connu pour être le plus ancien arbre au monde.
L47/2 : Le Cyprès «Arbol del Tule», près d’Oaxaca, Mexique. Plus de 45 mètres de tour.
Ce Cyprès de Montezuma possède le plus large tronc au monde. Il mesure plus de 45 m
de circonférence et serait âgé de plus de 2000 ans.
Organisé avec mes amis mexicains, 50 enfants de l’école ont été photographiés au pied
du plus gros arbre au monde. Ils en seront les gardiens pour le futur.
L51/1 : Araucaria araucana, Parc National de Conguillo, Chili.
Ces Arbres sont connus comme les «désespoirs des singes». Celui-ci est le plus large
Araucaria et pourrait être millénaire. La photo fût prise en 1999; En 2001, de violents
incendies ont ravagés les Araucarias du Chili et de l’Argentine.
L53/2 : Vallée de Styx, Tasmanie, AUSTRALIE.
Les plus gros Eucalyptus regnans et les plus hauts poussent pour la plupart à l'Ouest
d'Hobart. Et spécialement dans la Vallée de Styx. Cet Eucalyptus mesure 18 m de tour,
près de 100 m de haut. Mais comme bon nombre de ces amis, ils ne sont pas protégés et
sont transformés en copeaux de bois pour l'industrie papetière, y compris toute la forêt
pluviale dans laquelle ils vivent. C'est un très riche écosystème qui disparaît. Suite à l'abattage, les
coupes rases immenses sont brûlées au Napalm.
Jérôme Hutin - Photographe Explorateur
Route de Villac – 24120 – TERRASSON – France – Tel : (33) (0)6 19 77 28 08
Email : [email protected]
Web : http://perso.compaqnet.fr/mycena
http://www.rhoenline.de/jerome
3
L54/2 : DEFORESTATION : Geeveston district, Tasmanie, Australie : Les
forêts pluviales d’Eucalyptus regnans sont dévastées! Elles sont rasées,
broyées, les immenses troncs de plus de 100 mètres de haut et 18 mètres de
tour sont transformés en sciure, laquelle part par bateau au Japon pour
fabriquer la pâte à papier. De plus, après ces gigantesques coupes rases, les
«forestiers» comme la société « Gunns » utilisent des hélitorches de Napalm pour tout brûler,
puis ils empoisonnent les animaux sauvages!!! (photos: Vallée de Styx prises en 1999)
Actuellement, 30.000 hectares sont rasées chaque année!
Les splendides forêts pluviales de la Tasmanie sont totalement détruites par les compagnies
forestières. Tout l'écosystème est broyé pour être transformé en copeaux, puis envoyés au Japon,
pour en faire de la pâte à papier. Celle-ci nous est retournée. Lorsque les coupes rases sont
effectuées, les forestiers balancent du Napalm par hélicoptère. Cette pratique est ignoble, de plus la
Vallée de Styx se trouve dans la zone tampon d'un des Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Les
fumées de Dioxine retombent aussi dans ce Patrimoine Mondial. Ce sont des catastrophes
écologiques crées par l'Homme pour son confort personnel et l'économie mondiale. Cette Vallée
doit être classée aussi au Patrimoine Mondial. Après toutes ce horreurs, les animaux sont
empoisonnés pour qu’ils ne mangent pas les jeunes plants d’arbres, bien souvent non endémique de
la Tasmanie (Pins).
L53_14 : DEFORESTATION : Vallée de Styx, Tasmanie, AUSTRALIE.
Amanda essaie de sentir les douleurs de cet Eucalyptus regnans, à qui les forestiers
ont abattu et brûlé au Napalm, sa forêt pluviale. A mi-chemin de la route forestière,
vous pouvez apercevoir une petite silhouette sur une grosse souche. En fait, c'est
Goeff Low en train de réaliser une photo! La longue tache blanche est sa voiture.
Comme cela vous pouvez imaginer l'étendue du massacre, et ce n'est qu'une partie de la coupe rase.
L57_6 : Mycena interrupta. Cradle Mountains, Tasmanie, Australie :
Dans les forêts pluviales de la Tasmanie, si on observe bien, nous pouvons apercevoir
de superbes petits champignons de toutes les couleurs et de toutes les formes. Mais icimême j'ai été attiré par une tâche bleutée au bord d'un ruisseau. En m'approchant, j'ai
cru que j'étais observé, mais en fait ce n'étaient que de petits champignons, mais ayant
une texture tel que nous y verrions des yeux bleus. Pourquoi donc ces champignons possèdent ce
regard? Sans doute est-ce le regard de la planète qui voudrait nous transmettre un message pour
sauver les forêts pluviales et les arbres millénaires. J'ai souhaiterais créer une fondation
internationale dont ce champignon serait le vecteur principal, pour sensibiliser les peuples du
monde, à la préservation du patrimoine végétal.
00300 Hellyer Burn Wilderness Society (© DR): Pratiques forestières en
Tasmanie, Australie. Les splendides forêts pluviales sont rasées, puis
incendiées au Napalm. Observez cette tache blanche. C’est l’hélicoptère qui
balance du Napalm. Plus de 20.000 hectares sont détruits chaque année. Les
troncs principaux sont transformés en sciure pour la papeterie.
L58/1: Le Pin Huon (Lagarostrobos franklinii), Tasmanie, Australie.
Son système racinaire a été daté à plus de 10500 ans! Pourtant il n’est pas suffisamment
protégé, entouré par les compagnies minières.
Les pins Huons sont désormais connus pour posséder le plus ancien système racinaire au
Jérôme Hutin - Photographe Explorateur
Route de Villac – 24120 – TERRASSON – France – Tel : (33) (0)6 19 77 28 08
Email : [email protected]
Web : http://perso.compaqnet.fr/mycena
http://www.rhoenline.de/jerome
4
monde, après de longues recherches américano-australienne. Ces racines ont été datées à plus de
10500 ans (dix mille cinq cents ans). Mais leurs troncs sont bien moins âgés.
L40_6 : Jérôme Hutin à « Jeddediah Forest », Californie, USA.
Jérôme Hutin en pleine ascension, à 85 mètres de haut, dans un Sequoia sempervirens
de Jeddediah Forest, en Californie.
Initié par Steve Sellett et ses amis, la technique du « footlock », m’a permis d’accéder à la
canopée de ces très hauts Sequoias sempervirens. J’étais à plus de 85 mètres. Malgré
quelques appréhensions, j’étais heureux et garderait un excellent souvenir.
L59_9 : Jeddediah Forest, Sequoias sempervirens, Californie, USA. « Discussions
avec des Géants »
Les plus larges Sequoia sempervirens de la planète reste pour autant fragile… Ces
fabuleux Sequoia sempervirens sont les plus larges de leur espèce au monde. Il mesure près de 8
mètres de diamètre et plus de 97 mètres de haut. Ils vivent sans doute depuis plus de 1500 ans dans
sa forêt, mais ils ne sont pas vraiment protégés, car leur sol est très fragile. Si trop de personnes
viennent autour de ces arbres, ses racines seront mises à nue, le terrain sera compacté, et les plantes
disparaîtront. L’arbre en souffrirait voir en mourir. Pour Steve Sellett, un jeune chercheur de
Humboldt University, et moi, le lieu de ce séquoia restera secret.
L116_14 : La forêt pluviale de l'Ile de Yaku-shima, Patrimoine Mondial de
l’UNESCO, Japon.
«Meotosugi», (Cryptomeria japonica), Forêt pluviale de l’Île de Yakushima, Japon.
Le «Sugi» (Cèdre du Japon) est un des arbres symboles du Japon. La plupart des temples japonais
ont été construits avec ce bois.
La Forêt de l’Île de Yakushima est classée au Patrimoine Mondial.
«Meotosugi» est le couple-cèdre de la forêt. Mâle et femelle ont décidé de se marier... un jeune arbre
est né de leur union. C’est la plus belle union de la forêt!
L117_1 : Le camphrier de Kamou, Kagoshima ken, Japon. A gauche:
Camphrier de Kamou et les écoliers, province de Kagoshima, Japon. Le plus gros
Camphrier du Japon; 25 mètres de tour. Une restauration exceptionnelle a été
réalisée et une balustre en bois a été construite pour protéger les racines.
Il est la fierté du village et les enfants sont toujours ravis de se faire photographier. Avec leurs
signes ils veulent symboliser la paix, comme quoi les enfants du monde entier ont de la bonté dans
leur cœur.
L118/2 : Camphrier sacré de Takeo, province de Saga, Japon. 21 mètres de tour et
plus de 1500 ans.
Cet arbre sacré complètement creux possède un autel dans son tronc. Il mesure plus
de 21 mètres de tour, et malgré son état sanitaire, il est préservé, respecté, vénéré.
L125_1 : Allée des Baobabs (Adansonia grandidieri) – Morondava – Ménabé –
Madagascar.
C’est la plus célèbre allée végétale du monde. Des colonnes qui jaillissent du centre
Jérôme Hutin - Photographe Explorateur
Route de Villac – 24120 – TERRASSON – France – Tel : (33) (0)6 19 77 28 08
Email : [email protected]
Web : http://perso.compaqnet.fr/mycena
http://www.rhoenline.de/jerome
5
de la terre et allant vers les cieux. Les Baobabs (Adansonia grandidieri), les majestueux symboles
culturels de Morondava, à Madagascar, sont inscris sur la liste rouge des espèces en voies
d’extinction (UICN).
Parmi les sept espèces de Baobabs vivant sur l’Île, six d’entre elles sont en danger. Il n’y a que très
peu de régénérations au sol, les herbivores, et les feux de brousses n'arrangeant pas leur
écosystème.
L141/1 : Le Baobab (Adansonia digitata) de Sagole, province de Limpopo, Afrique du
Sud. Son tronc mesure plus de 38 mètres de tour.
C’est le plus gros Baobab du monde. Les enfants aiment grimper aux immenses
branches pour y cueillir les fruits, lesquels gardent la mémoire génétique de l’arbre depuis près de
trois mille ans.
L142_1ter : Baobab (Adansonia digitata) de Glencoe farm– Hoedspruit – Province de
Limpopo – Afrique du Sud.
Ce baobab s’est affalé il y a quelques siècles et son tronc s’est craquelé, divisé ; il est
difficile de savoir où se trouve le tronc mère. Cela ne l’a pas empêché de continuer sa croisade pour
la vie. Les énormes branches se sont enracinées. Nous sommes si minuscules lorsque l’on marche
pieds nus sur son corps.
L152_2 : Ginkgo biloba du Temple de Dinglin, province de Shandong, Chine. Ce
Ginkgo est estimé à 3500 ans.
L’UNESCO serait venue pour faire classer le temple et les anciens Ginkgos au Patrimoine
Mondial.
Photos supplémentaires hors texte:
L40_1 : Sequoia sempervirens DNT, Californie, Etats-Unis.
Celui-ci mesure plus de 97 mètres de haut et 21 mètres de tour. Il aurait plus de 1500 ans.
L23_1 : « Angel Oak », Chêne de vie (Quercus virginiana) de Charleston, New
Jersey, Etats-Unis.
Il aurait plus de 1000 ans. Ses branches s’étalent sur une cinquantaine de mètres. C’est
un arbre légendaire.
L25_1 : Dobby seven Sisters Live Oak, Chêne de Mandeville (Quercus virginiana),
Louisiane, Etats-Unis.
Ce Chêne est l’un des plus immenses des Etats-Unis et aurait plus de 1000 ans. C’est un
haut lieu pour les amoureux locaux. Leur propriétaire en sont si fiers qu’ils récoltent et
sèment les glands de ce magnifique arbre.
L125_4 : Fameuse allée des Baobabs (Adansonia grandidieri) de Morondava,
Madagascar.
Ces arbres peuvent être fort célèbre, mais ils sont pourtant en voie d’extinction comme les
6 espèces endémiques (+ 1 africaine) de l’Ile de Madagascar, dû à la pauvreté,
l’agriculture, les brûlis, et les herbivores. Il est très rare voir de jeunes baobabs.
6
Jérôme Hutin - Photographe Explorateur
Route de Villac – 24120 – TERRASSON – France – Tel : (33) (0)6 19 77 28 08
Email : [email protected]
Web : http://perso.compaqnet.fr/mycena
http://www.rhoenline.de/jerome
L127_2 : Les Baobabs amoureux (Adansonia fony) de Morondava, Madagascar.
C’est le haut lieu des amoureux et des touristes en mal de romantisme. Ce n’est pas rare
de voir des Baobabs qui s’entrelaçent.
L99_2C : Le baobab (Adansonia digitata) de Diass, Sénégal.
Le 23 Janvier 2000, j’ai réunis 200 enfants des écoles du village pour lancer le projet de
classer les Arbres Vénérables au Patrimoine Mondial. ENDA tiers-monde et Serge
Antoine y ont cru. Nous avons même réunis plus de 400 personnes sous son ombrage
lors d’une fête en son honneur.
SIPA_00471598_000021 : Déforestation en Australie, Fremantle.
Là- bas aussi les forêts de Karri sont rasées. La protection de l’environnement
n’est pas une priorité, même si des parcs sont créés pour le tourismes. Lors de
ces limites, ce n’est que dévastation et amertume.
SIPA_00395916_000007: Déforestation au Nord Ouest de la Tasmanie.
Ces immenses déstructions nous laissent songeurs… La seule vie : une petite
fougère au bord de ce que fut un ruisseau.
SIPA_00395916_000021 : Gigantesque Déforestation à Geeveston, près de
Hobart, Tasmanie.
Certaines compagnies forestières massacrent plus de 20.000 hectares/an de
forêts pluviales, anéhantissant toutes vies animales et végétales en y brûlant les
coupes rases au Napalm ! Non loin de cette gigantesque coupe rase : le
Patrimoine Mondial.
SIPA_00395916_000024 : Déforestation de la Vallée de Styx, Tasmanie.
Les bassants versants qui devraient être préservés ne sont que désolation et
érosion. Les Vallées forestières de la Tasmanie sont réellement en danger dû à
notre sur-consommation de papiers.
SIPA_00471598_000005 : Déforestation de la Vallée de Styx, Tasmanie.
Après que les splendides forêts pluviales ont été rasées, puis incendiées au
Napalm, les terrains deviennent instables et ils sont sujets aux érosions, la
dioxine étant emporté dans les ruisselements et rivières !
Carte du Monde représentant une trentaine d’arbres qui pourraient être
classés au Patrimoine Mondial.
Jérôme Hutin - Photographe Explorateur
Route de Villac – 24120 – TERRASSON – France – Tel : (33) (0)6 19 77 28 08
Email : [email protected]
Web : http://perso.compaqnet.fr/mycena
http://www.rhoenline.de/jerome
7

Documents pareils