Mise en oeuvre des comptines

Commentaires

Transcription

Mise en oeuvre des comptines
LES PLUS BELLES COMPTINES ESPAGNOLES
Page 4 :
La naranja ya està seca
Matériel : Des fruits apportés en classe dans une corbeille ( oranges pommes, citrons, poires,
pastèques, melons, bananes )
7 Cartes de couleurs différentes (jaune, orange, vert, rouge, bleu, noir, blanc )
Déroulement :
Présentation des fruits en espagnol aux élèves, de façon à mémoriser le vocabulaire.
Le maître lit la comptine et la relit une deuxième fois, en présentant aux élèves le fruit dont il
est question :
Esto es una naranja
Esto es una manzana
Esto es un limón
Esto es una pera
Esto es una sandìa
Esto es un melòn
Esto es un plàtano
À chaque fruit est associé un adjectif ou un verbe.
Exemple : La naranja està seca
El Limón amarillo está
La sandía está llorando
Está riendo el melón
Apprentissage des différentes émotions et sentiments :
Reir lo contrario = Llorar
Estar triste lo contrario = Estar alegre.
Le maître dit : Ponedme una cara alegre.
Ponedme una cara triste.
Ponedme una cara con miedo.
(Les élèves doivent exprimer leurs émotions par le langage corporel)
Le professeur présente aux élèves les cartons de couleurs qu´il aura affichés au tableau.
Amarillo, naranja, verde, rojo, azùl, negro, blanco.
Il nomme les couleurs puis fait répéter les élèves.
Demander aux élèves :
¿ De qué color es la naranja?
¿De qué color es el limón?
¿Cúal es el color de la sandía?
¿Cúal es el color del melón?
Comparaisons :
¿Cúales son las frutas amarillas? (platanos, limones, melones )
Pour varier les exercices le professeur reprend :
¿Cúal es la fruta de color naranja?
¿Comó se llama la fruta de color amarillo?
¿Cúal es la fruta la màs grande ? (la sandía)
Demander aux élèves de se poser des questions entre eux. ( le professeur donnera le 1er exemple )
Exemple : ¿Cúal es tu fruta preferida? Mi fruta preferida es…
¿Cúal es tu color preferido? Mi color preferido es...
Procéder à une dégustation des fruits, travail sur le goût :
La naranja es dulce, el limón es agrio.
Structures : Dire ce que l´on aime ou ce que l´on n´aime pas.
Emploi de gustar
Demander aux élèves de se poser des questions entre eux (le professeur donnera le 1er exemple)
¿Te gustan las naranjas ? ¡Sí, a mi me gustan las naranjas! (Emploi de la forme affirmative)
¡No, a mi no me gustan las naranjas! (Emploi de la forme négative)
Possibilités de prolongement d’activités
Illustrer le texte (la comptine) avec des dessins.
Mimer les pleurs, le rire, (exprimer ses sentiments).
Faire une salade de fruits en classe.
Chaque élève apportera les fruits qu´il voudra et la préparation se fera en classe. Chacun dira
ce qu´il a apporté et ce qu´il va faire :
Yo, he traido una naranja y una pera.
Yo tengo solamente una manzana ...
Procéder à la préparation de la salade de fruits : apport de nouveau vocabulaire.
Hay que pelar las frutas
Cortarlas a petacitos …
Mezclarlas …
Les fruits typiques en Espagne : La sandía, el melón, las naranjas.
Page 6 :
Mon toit, mon grenier
Una casita
Matériel : Une poupée, réalisée en carton. Une carte de l´Espagne.
Déroulement :
Le professeur lit la comptine dans un premier temps puis il la relit en faisant les gestes.
Una casita muy redondita (il fait le tour de sa tête avec ses mains).
Con dos ventanitas (il montre ses deux yeux).
Y una puertita (il montre sa bouche).
Y el timbre ! (il appuie sur son nez en faisant un bruit de sonnette).
Aborder le vocabulaire correspondant au visage :
La casita es : la cabeza
Las ventanitas son : los ojos
La puertita es : la boca
Y el timbre es : la nariz
La cara tiene : los ojos, la boca, la nariz.
Voir les diminutifs : ita (casa = casita ; puerta = puertita etc.)
Redonner du vocabulaire plus approfondi en employant les adverbes.
Arriba de los ojos tenemos las cejas.
Abajo de las cejas tenemos los ojos.
En medio de la cara, tenemos la nariz.
Y abajo, la boca (con la lengua, los dientes)
Y de cada lado de la cara tenemos las orejas.
Transférer les acquis lexicaux et syntaxiques des couleurs sur les parties du corps.
Le professeur donne l´exemple :
¿Quién tiene el pelo negro? ¡Julia tiene el pelo negro!
¿Tiene Alicia el pelo negro? (Es morena) No, Alicia tiene el pelo rubio. Es Rubia.
¿Tiene Benoit los ojos marrones? ¡Sí, Benoit tiene los ojos marrones!
Emploi de la forme négative et affirmative du verbe tener
Demander aux élèves de se poser des questions entre eux, en employant le vocabulaire de la
lecon.
Etablir des comparaisons :
Benoit tiene los ojos marrones como Alicia.
Julia y Lucas tienen el pelo negro …
Jeu de devinettes :
Devinez qui est-ce ? : Le professeur dit : ¡Adivinad ! Tiene el pelo negro, los ojos marrones, y
està al lado de Benoit.
Voir les 5 Sens :
Los ojos son para ver (la vista)
La nariz es para oler (el olfato)
La boca con la lengua es para hablar (el habla )
Las orejas son para oir (el oido )
Con las manos (el tacto )
Apprendre à se situer dans l´espace classe :
Izquierda, derecha, delante, detràs, al lado, arriba, abajo
Le professeur incite les élèves à répéter et formuler des propositions par rapport à
l´espace classe :
Paul está a la derecha de Benoit.
Benoit está a la izquierda de Nathalie.
Claire está delante de Claude.
Sylvia está detrás de Lucie.
Prolongements possibles :
Le professeur accroche la poupée au tableau et nomme les différentes parties du corps :
La cabeza, el cuello, los hombros, los brazos,las manos, los dedos, las piernas, los tobillos,
los pies.
Le professeur demande aux élèves de repérer sur la carte l´emplacement des plus grandes
villes d´Espagne, de les situer en utilisant le vocabulaire appris ( delante, arriba, abajo )
Exercice :
Donner aux élèves le dessin du bonhomme. A coté du bonhomme figure une liste avec les
noms des différentes parties du corps.
Savoir placer sur le bonhomme le vocabulaire qui correspond à chaque partie du corps.
Fabrication d´un pantin articulé.
Voir lien suivant pour la chanson de la lecon : http://fr.youtube.com/watch?v=orn04ENU7Is
Page 9 :
Arre caballito ( canciòn infantil )
Matériel : Des animaux en plastique que le professeur apporte en classe, (les animaux de la ferme ).
Il y a un cheval, une vache, un cochon, un mouton, un chat, une poule.
Déroulement :
Le professeur lit la comptine : particularité phonologique « arré » (Double RR)
Le professeur lit en montrant le cheval : Esto es un caballo.
Un caballo, un caballito.
(Rappel de la comptine vue précédemment : una puerta, une puertita, una ventana, una
ventanita )
El caballito es más pequeño que el caballo.
Apport du vocabulaire :
Les animaux apportés par le professeur : el caballo (il montre les animaux aux élèves), la
vaca, el cerdo, el borrego, el perro, el gato, la gallina.
Etablir des comparaisons.
¿Cúal es el animal más grande ?
¿Cúal es el animal más pequeño ? (voir les contraires)
El caballo es más grande que el cerdo
El gato es más pequeño que la vaca.
Variations :
Le professeur donne l´exemple et laisse les élèves s´interroger chacun leur tour en employant
la forme affirmative ou négative.
Es el caballo más grande que el gato ? Sí, el caballo es más grande que el gato !
Es el perro más grande que la vaca ? No, el perro es más pequeño que la vaca !
Le professeur demande à un élève :
¿Cúal es tu animal preferido ? Mi animal preferido es … (emploi du vocabulaire découvert
dans la lecon)
Puis les élèves s´interrogent entre eux en suivant le modèle donné par le professeur.
Distribuer aux élèves une fiche avec différents animaux..
Le professeur dit : ¡Escuchad bien! Coloread el animal con el color adecuado.
El caballo es marrón. La vaca es blanca y negra
El perro es amarillo.
La gallina es roja.
El cerdo es azùl.
El gato es verde.
Révision des couleurs.
Prolongement possible :
Le professeur demande aux élèves de rechercher à la maison sur internet des toiles
représentant des animaux. Les élèves présenteront leur toile préférée et expliqueront leur
préférence.
Se situer dans le temps : Mañana (dans la comptine ) voir hoy, ayer, mañana, pasado
mañana, anteatyer.
Revoir les jours de la semaine :
Le professeur demande : ¿Qué dia es hoy? ¡Hoy es lunes!
¿Qué dia es después de lunes? Después de lunes es martes.
Mañana es martes. Pasado mañana es miércoles.
Apprendre également les divisions du temps : année, mois, semaine, jour.
Page 11 :
Éste compró un huevito
Matériel : Des marionnettes à doigts. Un œuf dur, du sel, des images représentants des aliments.
Déroulement :
Le professeur lit la comptine dans un premier temps, il la relit en montrant chaque doigt de la
main. (Remarque : en espagnol les comptines utilisant les doigts de la main commencent à
l´inverse de celles en langue francaise c´est à dire en commencant par l´auriculaire ).
Éste compró un huevito (on montre l´auriculaire, el meñique)
Éste lo puso a asar (on montre l´annulaire, el anular)
Éste le echó la sal (on montre le majeur, corazón)
Éste se lo probó un poquito (on montre l´index, el índice)
Y éste pícaro gordito …
Se lo comio todo enterito! (on montre le pouce, el pulgar)
Apprentissage du vocabulaire des doigts de la main.
Le professeur prend l´œuf qu´il a apporté et dit : Esto es un huevo.
Il prend le sel et ajoute : Esto es la sal.
Les verbes de la comptine : comprar, poner, echar, probar, comer.
Emploi de ces verbes à la troisième personne du singulier dans la comptine.
Demander aux élèves d´après la comptine :
¿Quién compra el huevito? (Employer les noms des doigts de la main correctement)
Es el pulgar.
¿Quién pone el huevo a asar? Es el índice.
Diversifier :
¿Qué compra el pulgar ? El pulgar compra un huevo.
¿Qué hace el índice ? El índice lo pone a asar.
Le professeur demande aux élèves de s´interroger entre eux en suivant le même modèle et en
utilisant les mots interrogatifs : Quién, qué, cómo.
Jeu possible :
Une image représentant un aliment et collée sur le front ou le dos d´un élève (celui ci ne l´a pas
vue). Il doit poser des questions afin de savoir de quel aliment il s´agit (la forme, la taille, la
couleur)
¿Es una fruta de color verde? ¿Es una fruta de forma redonda? (révision des couleurs et des formes)
Le professeur demande à un élève : ¿Te gusta la naranja ? Le professeur répond lui même afin de
Donner un exemple de réponse : ¡Sí, me gusta la naranja, pero prefiero el plátano!
No, prefiero las fresas.
Emploi de la forme affirmative et négative.
Le professeur demande aux élèves de poursuivre entre eux : dialogue entre deux élèves suivant
l´exemple donné. Poser les images représentant un aliment et demander à un élève de choisir ce qu´il
aime :
A mí me gusta la pera, el huevo, y el jamón.
Le professeur poursuit en demandant à l´élève : ¿cúal es tu plato preferido? Mi plato preferido es la
tortilla de patatas.
Pistes et prolongements possibles :
Ce que l´on mange en Espagne :
Les plats typiques : la tortilla de patatas, es el plato preferido que también se come frío.
Pimientos fritos con huevos fritos y tortilla de patatas (plato más típico de Andalucía) que l´on
emmène également pour pique-niquer.
El gazpacho (Potage froid de légumes servi très frais en été).
Voir les spécialités de chaque région d´Espagne :
En Cataluña : El pan con aceite de oliva y tomate frotado sobre el pan, acompaña cada plato.
En Andalucía : El gazpacho, el cocido español.
Avec les marionnettes à doigts : Inventer des situations de communication, de dialogue, jouer les
différents personnages.
Page 13:
Cómo planta usted las flores ?
Matériel : Petit sachet de graines à planter (tournesol)
Un bouquet de fleurs variées (contenant marguerites, tournesol, œillets, roses).
Déroulement :
Le professeur fait sa comptine avec toute la classe dans le préau. Il chante la comptine en
articulant bien. Il reprend la chanson avec tous les élèves qui la connaissent déjà en français.
Les élèves font une ronde, répètent avec le professeur, et miment ce qu´ils font.
¿Cómo planta usted las flores? A la moda, a la moda.
¿Cómo planta usted las flores? A la moda de París.
Les élèves ont déjà vu précédemment le vocabulaire approprié au corps, ils reprennent en
employant : con las manos, con el codo, con el pie.
Le professeur demande individuellement :
¿Cómo planta usted las flores?
L´élève choisit sa réponse : Yo las planto con …
Révision des différentes parties du corps.
Exercice :
Le bonhomme.
Une feuille est donnée à chaque enfant représentant le bonhomme.
A coté du bonhomme y figurent les mots correspondants à chaque partie du corps.
Consigne : « replacer le vocabulaire adéquat sur le bonhomme » :
El hombro, el cuello, la nariz, la mano, el pie, la rodilla, la pierna, el pelo, los dedos, el brazo.
Prolongements possibles :
Faire des plantations. Planter les graines apportées en classe. Apport du vocabulaire : plantar,
sembrar. Les noms des différentes fleurs du bouquet : la margarita, el girasol, el clavel, la rosa …
Faire des fleurs en papier en arts plastiques à l´aide de pailles à boire, ou de baguettes en bois,
telles que baguettes chinoises qui serviront à faire la tige de la fleur, et de papier cartonné, crépon,
soie, peinture et vernis.
Page 16 :
Un conejito
Matériel :
Un lapin en peluche, un panier avec des légumes (un choux, choufleur, carotte, navet, courgette,
aubergine, persil, pomme de terre)
Déroulement :
Le professeur lit le texte une fois et le reprend avec le lapin en peluche.
Un conejito (il montre le lapin)
Está escondido (il le cache sous le chou apporté)
Buscadme, cucú, cucú (Il fait parler le lapin en peluche qui reste sous le choux)
Estoy escondido bajo una col.
Alisando su bigote (le prof fait comme s’il lissait sa moustache).
El granjero pasa, pero no ve nada, el conejo se ha comido la col.
Le professeur passe et repasse et prend le lapin en peluche qui mange le choux. A l´aide de la
peluche le professeur montre aux élèves la signification de la comptine. Il demande aux élèves de
chercher à mimer la comptine.
¿Quíen puede mimar esta canción ?
Faire utiliser le corps pour s´exprimer et communiquer.
Expression par le visage, les mains, en faisant appel aux divers sens.
Con las manos hacemos las orejas del conejito de cada lado de la cabeza.
El conejito esta escondido : cerramos los ojos, los tapamos con la manos.
¡Buscadme, cucú, cucú !
En esta canción, el conejo se burla del granjero, y el granjero no lo vé, es un conejito listo.
Le professeur en profite pour présenter aux élèves les légumes qu´il a apportés.
Apport de nouveau vocabulaire :
La col (le chou)
La coliflor (le chou-fleur)
La zanahoria (la carotte)
El navo (le navet)
El calabacín (la courgette)
La berejena (l´aubergine)
La patata (la pomme de terre)
El perejíl (le persil)
Esto son las verduras.
Prolongement d´une autre séance :
Le professeur et les élèves vont dans le préau. Un élève sort pour ne pas voir ou va se cacher le
lapin. Un autre élève joue le lapin et va se cacher. Une fois le lapin caché, le premier élève sorti
revient et doit poser des questions à ses camarades :
¿Está el conejo escondido debajo de la mesa ?
¿Está el conejo escondido cerca de los bancos ?
Ses camarades doivent lui répondre de façon affirmative ou négative en employant seulement sí o
no.
Jeux de mimes :
Un chapeau avec des étiquettes à l´intérieur. Sur chaque étiquette figure le titre d´un conte
classique : Le petit chaperon rouge, blanche neige, le chat botté, cendrillon.
Demander à un enfant de tirer une étiquette de la mimer afin que ses camarades devinent de quel
conte il s´agit. Les camarades ont le droit de poser de questions, mais l´élève qui mime, n´a pas le
droit de dire un mot. Seulement faire avec la tête « oui » ou « non ».
Exercice :
Une feuille est donnée à chaque élève.
Consigne : relaciona cada imagen con lo que le corresponde.
Sur la feuille, différents dessins : d’un côté, une vache (la vaca), un chat (el gato), un garçon (un
niño), une femme (una mujer).
De l´autre côté : Une balle (una pelota), un vélo (una bicicleta), des fleurs (flores), une bouteille
de lait (una botella de leche).
Le professeur lit les phrases :
La vaca da la leche.
El gato corre detrás de la pelota.
El niño tiene una bicicleta.
La mujer compra flores.
Donner à chaque élève une feuille sur laquelle figure le titre d´un conte traditionnel.
Leur demander d´écrire individuellement dix mots qui leur viennent à l´esprit en lisant ces titres,
pour que les élèves puissent s´approprier ainsi un code linguistique.
Par exemple : caperucita roja, (la madre, la niña, el bosque, el lobo, la mermelada, el cazador,
feróz, piedras, dientes, ojos grandes).
Page 18 :
Los Pollitos
Matériel : Images affichées au tableau représentant des animaux et leurs petits.
Déroulement : Lecture du texte. Reprise de la lecture avec les élèves.
Le professeur montre les images affichées : la poule, la gallina, los pollitos.
El pollito es el bebé de la gallina.
El gatito es el bebé del gato.
El cachorro es el bebé del perro.
El potro es el bebé del caballo.
El ternero es el bebé de la vaca.
Jeu
Le professeur donne l´exemple avec ce modèle :
¿Cúal es tu animal favorito? Mi animal favorito es …
¿Tienes en casa algún animal? Si tengo un …
No, no tengo …
Les élèves se posent des questions entre eux.
Jeu veo, veo
Utilisation du verbe ver
Un élève choisit une image d´animal du tableau et ne dit pas laquelle.
Veo, veo
¿Qué ves?
Un animal.
Qué animal es ?
Empieza por la G
¿Es un gato?
Si, es un gato
Poursuivre selon ce modèle en repérant les objets de la classe.
Véo, Véo,
¿Qué ves?
Una cosita.
¿Qué cosita es?
Empieza por la L.
¿Es un libro?
Si, es un libro.
Consulter le lien suivant pour la chanson de la lecon http://fr.youtube.com/watch?v=TQEiL6be26g
Page 20 :
Arrorró mi nene
Matériel :
Le livre, l´image du livre.
Déroulement : Lecture de la berceuse. La relire.
Le professeur demande aux élèves. ¿Qué pasa aqui en esta nana?
(una nana es una canción para dormir).
¿Quiere dormir el nene? El niño no duerme.
¿Dónde está el niño ? El niño está en la cuna.
¿Tiene el niño los ojos cerrados? No, el niño tiene los ojos abiertos.
¿Tiene el niño sueño?
¿Porqué, cómo se vé? Los ojos están abiertos.
La niña juega con sus peluches.
¿Qué se vé en la pagina derecha? Se vé una mujer.
¿Quién puede ser? Puede ser la madre del niño.
En la mano, lleva el biberón de leche.
Le professeur demande aux élèves pourquoi l´enfant ne peut pas dormir. Ecrire en quelques lignes
pourquoi l´enfant ne veut pas dormir. Faire lire plusieurs exemples trouvés :
Imaginer : El niño no puede dormir porque tiene miedo.
porque tiene hambre.
porque quiere estar con su madre.
porque quiere jugar con sus peluches.
porque no tiene sueño.
porque no quiere estar solo en su cama.
Apport du nouveau vocabulaire, voir les expressions :
tener sueño, tener hambre, tener miedo, tener calor, tener frio
Autres nana en espagnol :
A la nanita mi niño, Duerme, duerme mi niño.
Voir lien suivant pour la chanson A la nanita :
http://fr.youtube.com/watch?v=ovS4C9LPNQ0
Page 22 :
Juàn y Pínchame
Asserrin, asserrán
(Ce sont des jeux à deux)
Matériel : Le livre d´espagnol.
Déroulement : Le prof lit les textes en faisant les gestes. Juán y Pinchame fueron a nadar (gestes
de nage).
Il explique : cuando una persona cae en el agua y no sabe nadar, se ahoga.
Vocabulaire apporté : nadar, caer, ahogarse, pinchar.
Les élèves se positionnent deux par deux et racontent la comptine chacun leur tour.
Chacun répondra à la question de : ¿Quién quedó ? par : ¡Pínchame ! et chacun sera pincé.
ASSERIN, ASSERAN
Il s´agit également de jeux à deux
Le professeur fait placer les élèves deux par deux comme sur l´illustration du livre.
Les élèves se tiennent les mains en se balançant et suivant le rythme de la comptine.
Phonologie, le «RR» et « truque, truque »
Explications :
Les élèves sont assis par terre, jambes étendues, les plantes des pieds se touchent, et ils se tiennent
les bras en tirant d´un côté, puis de l´autre, et à la fin, lorsqu´on prononce la dernière onomatopée,
« tru » les élèves tombent à la renverse au sol.
Laisser les élèves explorer le livre, les illustrations, pour retrouver de mémoire les comptines
françaises ou espagnoles qu´ils connaissent. Ils s´entraînent ainsi à mémoriser les textes.
Page 24 :
Le facteur
Matériel :
Un foulard.
Déroulement : Les élèves sont dans le préau et le professeur leur demande de faire une ronde.
(Les élèves connaissent la règle du jeu en français)
Le professeur explique :
Os sentais en corro, y vamos cantando.
La una, el cartero no ha pasado.
Las dos, el cartero no ha pasado.
Las tres …
Las cuatro …
Las cinco, el cartero ya pasó.
Chacun participe au jeu.
Lorsque le facteur est passé l´élève qui a le foulard (el pañuelo). Essaie de le rattraper pour le
toucher avant qu´il ne soit rassis à sa place.
Celui qui est touché ou qui oublie de prendre le mouchoir, est designé « chandelle »
Le professeur explique. Esto se llama juego de prendas.
Prolongement possible :
Revoir la numération en espagnol. Fabriquer une horloge en papier cartonné, et apprendre l´heure
en espagnol.
Exercice :
Le professeur dessinera plusieurs horloges sur une feuille, affichant chacune une heure différente.
Il la photocopiera et la distribuera à chaque élève.
A coté de chaque horloge se trouvera une question : ¿Qué hora es?
Page 26 :
Bailar, moritos, bailar
Ce jeu correspond en français au jeu de la chaise musicale.
Matériel :
Des chaises. Autant de chaises qu´il y a de joueurs, moins une.
Déroulement : Dans le préau le professeur explique aux élèves :
Este juego es asi.
Un alumno viene al centro, y hace como si tocara la guitarra, se expresa con su cuerpo y con su
voz. Mientrás que el alumno canta, los demás bailan, lo rodean, se mueven. Esta prohibido
quedarse inmovil.
Sólo cuando se oye pronunciar “rra” de la última palabra, todos deben quedar sentados. El que
quede sin silla deja el juego. El ultimo que quede sentado hasta el final ha ganado.
Page 28 :
Caracol, Caracol
Matériel : Des images d’escargots.
Déroulement : Lecture du texte. Les élèves le reprennent. Les élèves essaient de le mémoriser et
de le raconter sans livre (ce sont quatre phrases simples).
Le professeur demande (pour vérifier la compréhension du texte) :
¿Cúantas personas hay en este cuento?
El caracol, su padre, su madre.
¿Qué tiene que hacer el caracol?
El caracol tiene que sacar los cuernos (emploi de tener que)
Révision du vocabulaire des animaux.
Exercice : Sopa de letras. Buscad nombres de animales.
A
C
E
R
D
O N
E
O
V G A
T
I
L
L
O A
D
A
I
B
P
E
R
R
O
B
U
L
P
A
T
I
T
O
G A
R
A
S
L
O B
O
C
A
R
A
C
O L
I
J
U
B
I
L
A
O S
D
S
Les noms à trouver sont les suivants :
Perro, gatillo, caballo, caracol, patito, lobo
Référence à la culture espagnole : La cuisine.
Los caracoles suelen comerse en españa en salsa picante, y en salsa de almendras.
Son diferentes de los caracoles franceses. Aqui no se conocen los caracoles gordos rellenos
con ajo, perejil, y mantequilla.
El caracol. La gitana suele peinarse formandose con el pelo un caracol en la frente y en cada
lado de la cara.
El flamenco. Dos famosos del flamenco español que fueron : Estrellita Castro peinada con
caracoles, y Manolo el caracol.
Lien à consulter pour Manolo el Caracol : http://fr.youtube.com/watch?v=2NoAEJETxMU
Lien à consulter pour Estrellita Castro : http://fr.youtube.com/watch?v=h_RiDplAb8o
Page 30 à 33 :
Tape tape petite main
Matériel : Le livre, écouter également le texte chanté.
Déroulement : Lire le texte. Le relire en coordonnant le texte et la musique.
A dar manitas palmas, a dar palmas, (les mains frappent).
A girar, a girar molino bonito, (les mains tournent pour faire les ailes d’un moulin)
Manitas dando palmas,
Molino bonito dando vueltas.
Daba, daba, daba
Meme chose que précédemment, il s’agit de coordonner les mouvements et la musique.
Ecouter le texte chanté, le lire normalement ensuite.
Daba la mocita,
En la cabezita. (l’enfant se frappe la tête)
Pero tanto dio,
Que se lastimo ! (l’enfant a tapé tellement fort qu’il s’est fait mal)
El pon pon
Cette comptine espagnole demande à nouveau la coordination des mouvements avec la
musique.Battre des mains, battre la mesure, et battre la mesure au son des petits textes.
C’est une comptine qui fait partie de la tradition andalouse.
De par son titre il se peut qu’elle fasse allusion au célèbre porom pompero connu dans le
monde entier comme faisant du folklore Espagnol.
Voir le lien suivant pour avoir la chanson porom pompero interprétée par Manolo Escobar.
http://fr.youtube.com/watch?v=8STBCAy6iuk
Page 34 :
Sardinas en Aceite.
Es la gallina de mi abuela.
Tita, Tita
Ces comptines évoquent le monde animal pour énumérer, désigner, exclure.
Sardina en aceite.
¿Qué haces aca ?
¡Achichù!¡ Achichà!
Sardina en aceite,
¿Qué haces acà?
¡No te la quedas!
Con sardinas en aceite, los alumnos forman un corro (dans le préau).
Uno lleva el juego (le meneur) y toca uno a uno los niños hasta el momento en que dice :
¡No te la quedas !
Es la gallina de mi abuela.
Es la gallina de mi abuela, (los alumnos van mimando cada una de las gallinas).
Dire aux élèves que chaque langue a son propre registre de phonèmes, d’onomatopées (les
cris des animaux ne sont pas les mêmes dans les différentes langues.
Que ha puesto tres huevos.
En el suelo,
Uno roto,
Uno robado,
Uno perdido,
¡Vete a buscarlo !
Uno lleva el juego y toca uno a uno los niños hasta el momento en que dice :
¡Vete a buscarlo!!
Para tita, tita, pasa lo mismo.
Estos son juegos de suerte
Exercice donné : Le professeur propose :
Aqui teneis una lista de animales.
Y aqui la segunda parte de la frase, dice lo que hace cada animal.
Relier
Caracol
Pollitos
Gallina
Caballo
Conejo
Pone el huevo
saca los cuernos
galopa en el campo
se esconde bajo una col
dicen pio, pio
Page 36 à 37 : Danzas
Pase Misi
Las danzas permiten de expresarse. El niño aprende a harmonisarse sus gestos y seguir la
musica. Asi, descubre el corro (ronde, farandole).
Pase Pom Pon
Es el juego del tren.
Dos niños estàn cara a cara (antes de empezar los dos escogen el nombre de una fruta en
secreto. Los dos niños hacen una puerta cojiendose de las manos para arriba (o levantando
los brazos). Los otros van pasando bajo esa puerta uno a uno, hasta que los dos niños bajan
los brazos para cerrar la puerta. Al oido del niño pillado le susurran dos nombres de frutas.
El niño tiene que elegir cual es la que quiere, se pondra detras del niño que haya escogido
esa fruta. Al final, se cuenta quien tiene mas niños. Se ponen a tirar de cada lado para ver
quien suelta el primero.
Le professeur essaye de faire jouer les élèves avec leur corps de façon aussi expressive que
possible. Les élèves doivent être actifs. Tout est fait dans le but de s’approprier un code
linguistique par des correspondances gestuelles en français comme en espagnol, thématiques,
car les sujets traités sont souvent les mêmes dans les deux langues, ce qui donne à l’élève des
indices sur le contenu des textes, et par des correspondances visuelles qui donnent une vision
globale de l’histoire des détails et des personnages, de même que des correspondances
sonores.
(Ecoute du CD)
Page 38 à 41 :
Tres tristes tigres
Tres tristes tortugas
Canta el cuco
Trabalenguas.
Matériel : Le livre.
Déroulement :
Description de l’image. Le professeur demande :
¿Qué se puede ver en la pagina 38 ?
¿A dónde estan las tortugas ? (réutiliser adverbe et prépositions de lieu : Encima de, etc.)
¿Qué animales veis en la pagina 39 ?
¿Cúantos tigres hay ?
Apport de vocabulaire : tortugas, tigres, triste, alegre, aburrido.
Exercices :
Le professeur demande aux élèves :
Escribid en unas pocas lineas que pueden pensar la tortugas.
¿Cómo os parecen los tigres?
Faire relire à haute voix ce que les élèves ont écrit. Demander aux élèves de s’entraîner à
redire les textes de plus en plus vite. Tres tristes tigres permet de s’entraîner à la
prononciation du « R » en espagnol.
Le professeur propose de prendre trois marionnettes et d’inventer un récit. Il incite ainsi les
élèves à créer une situation de communication.
El Kuku
Déroulement : Description de l’image. Le professeur interroge les élèves.
¿Cúal es el animal que se ve en la pagina?
¿A dónde esta el pajaro? (Está encima de una rama)
¿Qué hace el pajaro en la rama del arból ? (Está cantando)
¿Qué se puede ver al final de la rama, a la derecha de la pagina ? (Se puede ver dos
mariposas)
Exercice :
Le professeur donne un indice sur chaque comptine vue dans le livre. Par exemple : la gallina.
Les élèves doivent trouver de quoi il s’agit et ouvrir la page correspondante à ce mot.

Documents pareils