AH BON ?

Commentaires

Transcription

AH BON ?
?
E
d
s
t
N
e
m
é
L
é
s
E
l
…
s
u
b
s
e
L
s
n
a
d
é
t
i
r
u
C
sé
AH B
ON ?
)
s
r
U
e
i
r
é
t
X
e
t
e
s
r
u
e
i
r
é
T
n
i
(
A L’INTÉRIEUR D’UN BUS
 Extincteurs.
 Marteaux brise-glace.
 Revêtement de sol
antidérapant.
 Barres de maintient.
 Emplacement spécifique avec
cale dos + accoudoir pour les
PMR.
A L’EXTÉRIEUR D’UN BUS
s
r
u
o
c
e
s
e
d
e
r
u
t
r
e
v
u
Bouton o
 s
e
t
r
o
p
s
e
l
r
e
l
l
i
u
o
r
é
v
é
pour d
.
t
n
e
d
i
c
n
i
’
en cas d
 Portes anti-pincement – la porte ne peut se refermer complètement sur la
personne.
 Bouton ouverture de secours pour dévérouiller les portes en cas d’incident.
 Portes arrières non fermées, empêchent le bus d’avancer.
 Bruiteur de marche arrière.
 Système de freinage ABS (antiblocage des roues), EBS sur les EURO 6 (contrôle
électronique de trajectoire), ASR (anti-patinage).
 Caméra aux portes pour vérifier que personne
ne stationne sur les marches à la fermeture
t
s
e
e
u
q
i
n
h
c
e
t
e
l
ô
r
t
n
Un co
des portes.
r
u
s
s
i
o
m
6
s
e
l
s
u
o
t
é
s
réali
 Doublement des clignotants dans la partie
s
e
d
r
a
p
r
e
t
e
n
l
o
c
u
c
i
us ra
h
o
v
é
r
v
u
o
p
e
e
u
in
a
q
m
a
h
c
haute
Une se du véhicule.n
ssio
a
p
e
r
t
s
o
n
é
t
t
e
a
n
io
d
n
a
m
notre miss
s
l
e
n
n
o
i
s
s
e
f
pro
 Système anti-dessérage des roues.
par l'état.
 Klaxon écologique pour ne pas effrayer les
é
t
i
r
u
c
é
s
e
d
s
e
n
a
g
r
o
Les
personnes.
s
é
fi
i
r
é
v
t
n
o
s
s
u
b
n
u
’
d
LE SAVIEZ-VOUS
.
t
n
e
m
e
r
è
i
l
régu
r
u
e
l
à
s
r
u
e
t
c
u
d
n
o
c
Pour les véhicules du tram’bus, le système de guidage Les
t
n
e
u
t
c
e
f
f
e
e
c
i
v
r
e
s
e
d
e
s
i
r
p
est un élément de sécurité car il permet d’accoster
.
e
l
u
c
i
h
é
v
r
u
e
l
e
d
r
u
o
t
le
au plus près du trottoir.
?
s
e
d
e
g
a
r
é
s
s
e
d
i
t
n
a
tème
Sys
 roues.
r
e
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
Une semaine pou
n
o
i
s
s
a
p
e
r
t
o
n
notre mission et
Nîmes
?
AH B
ON ?
…
r
i
o
v
A
à
s
e
d
u
t
i
t
t
A
…
t
N
e
D
i
c
c
a
’
d
s
A
c
en
Le risque d'accident dans les transports en commun urbains, même s'il
existe, est très faible. Les transports en commun urbains sont les moyens
les plus sûrs de se déplacer en ville.
En cas d’accident dans le bus, la sécurité des passagers n’implique pas
nécessairement une évacuation spontanée. Sauf incendie évidemment.
Les passagers sont alors presque toujours plus en sécurité à l’intérieur du
véhicule qu’à l’extérieur, dans l’attente des secours. Il appartient au conducteur
de déclencher l’évacuation du véhicule et de prendre les mesures nécessaires
pour alerter les secours et le poste de commandement central de Tango (PCC).
En effet, l’évacuation des passagers peut être dangereuse en cas de circulation
rapide ou par mauvaise visibilité…
Quel que soit le problème rencontré, le comportement des passagers en
cas d’accident doit respecter un certain nombre de règles :
 Rester calme.
 Évacuer avec ordre et sans cris.
 Emprunter les issues de secours les plus proches: si les portes sont bloquées,
actionner le bouton poussoir prévu à la décompression des portes.
 Si les portes ne s’ouvrent pas, briser les issues de secours à l’aide des marteaux
situés à proximité du conducteur.
 Après être sorti du bus, ne jamais stationner sur la chaussée.
 Attendre les directives des services de sécurité.
?
e
g
i
l
b
o
s
é
d
i
u
g
s
c
i
l
b
u
p
s
t
r
o
p
s
n
a
r
t
s
e
d
n
o
i
t
a
t
n
e
n
u
m
e
s
l
n
g
a
é
r
s
e
a
l
L
s
u
o
t
r
e
s
i
l
a
é
r
à
t
r
o
p
s
n
é
a
t
r
i
t
r
u
e
c
d
é
s
é
t
e
é
i
d
s
e
c
i
v
r
les soc
e
s
s
e
l
c
e
v
a
e
r
t
n
o
c
n
e
r
e
n
u
u
o
e
c
i
c
r
e
ex
.
)
s
e
m
î
s
r
i
e
t
N
n
m
o
r
r
c
a
r
u
e
s
o
p
u
o
p
v
a
r
u
0
e
3
r
I
u
t
D
a
S
n
r
e
l
(
u
Une semaine po
e
d
n
a
r
g
n
io
e
s
s
c
a
i
p
c
e
r
r
e
x
t not
e
n
u
e
,
r
2
t
1
n
notre mission e
0
e
2
t
n
n
i
e
d
i
c
c
a
x
u
a
Ainsi en ju
f
n
u
à
e
t
i
u
s
s
r
u
o
c
e
s
s
e
d
t
n
e
m
e
n
î
a
l’entr
.
s
u
b
’
m
a
r
t
n
u
e
t
n
e
n
e
o
r
b
u
t
e
i
n
o
u
v
’
d
e
une
c
n
e
d
i
v
é
n
e
e
s
i
m
:
e
c
i
c
r
,
e
x
e
c
e
i
l
t
o
e
P
c
e
e
d
d
s
e
c
i
v
Bilan
r
e
s
s
e
l
e
r
t
n
e
é
t
i
v
i
t
c
a
é
r
t
e
.
n
O
o
i
G
t
a
N
n
i
A
T
d
r
n
o
i
t
coo
n
e
v
r
e
t
n
i
’
d
e
p
i
u
q
é
t
e
s
r
e
i
p
m
o
SAMU, P
LE SAVIEZ-VOUS
r
e
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
Une semaine pou
n
o
i
s
s
a
p
e
r
t
o
n
notre mission et
Nîmes
?
AH B
ON ?
s
n
a
d
s
r
e
i
t
é
m
s
Le
N
u
m
m
O
c
n
E
t
r
o
p
s
n
a
r
leT
Il existe une grande diversité de métiers attenants aux Transports de
voyageurs.
Certains métiers comme le conducteurs/receveurs, le contrôleur,
l’agent d’ambiance assurent quotidiennement vos déplacements mais
d’autres métiers… plus dans l’ombre… comme le technicien d’exploitation, le mécanicien ou l’agent commercial sont tout aussi important
pour la réalisation de vos services.
LE CONDUCTEUR DE BUS
Que fait-il ?
 Il conduit en toute sécurité les clients dans le cadre de lignes régulières,
mis en place par la politique transport de l’agglomération – soit de Nîmes
Métropole pour l’entreprise TANGO ;
 Il est en contact avec la clientèle, il renseigne et accueille les voyageurs.
 Il veille au respect des règles de sécurité et au confort des voyageurs.
 Il est aussi capable d’informer et de réagir en temps réel à des situations
inattendues ou d’urgence.
Comment peut-on devenir conducteur de bus ?
Il faut répondre à plusieurs impératifs.
Quelles formations ?
 Permis D (permis pour la conduite
de véhicules transport en commun
de plus de 9 places) complété par la
FIMO (Formation Initiale Minimale
Obligatoire). Attention : le passage du
permis D ne peut se faire qu’à partir
de 21 ans.
 Satisfaire à une visite médicale tous
les deux ans (vérification de la vue et
de l’ouïe).
 S atisfaire à une visite médicale
d’aptitude à la conduite tous les cinq
ans ou tous les ans après 60 ans.
LE TECHNICIEN D’EXPLOITATION
Que fait-il ?
Le technicien d’exploitation organise le travail des conducteurs et détermine
les solutions techniques permettant le transport de voyageurs dans un
souci d’optimisation économique, de qualité de service et de respect des
contraintes réglementaires.
 Il établit les plannings quotidiens des conducteurs, réalise l’affectation
quotidienne des véhicules en coordination avec le service de maintenance,
collecte et diffuse toutes les informations relatives à l’exécution des services
des conducteurs.
 Il effectue des tâches administratives et commerciales : en effet, il peut
être également en relation avec les clients.
 Il participe aux études dans le cadre d’une réponse à un appel d’offres
(graphicage, habillage, roulement).
L'AGENT COMMERCIAL
Que fait-il ?
 Il est chargé de commercialiser la prestation en transport de voyageurs.
Il propose des solutions adaptées selon les besoins du client.
 Il négocie les conditions commerciales de la vente et établit le devis.
 Il gère la relation client dans sa globalité de la prospection jusqu’à la
fidélisation.
 Il conseille et oriente les clients dans ses déplacements.
LE MÉCANICIEN
Que fait-il ?
Le mécanicien d’autobus ou
d’autocar réalise
l’entretien et la maintenance des
véhicules. Il effectue les contrôles
antipollution, les niveaux et
changements des fluides.
 Il vérifie et règle les ensembles
mécaniques
et
les
change
si
r
e
t
n
o
c
us ra
o
v
r
u
o
p
e
in
a
Quelles qualités sont recherchées pour devenir conducteur de bus
?
m
Une se
A
l’aide
de
l’outil
sion
snécessaire.
a
p
e
r
t
o
n
t
e
n
io
notre miss
 Conduire prudemment.
informatique, il diagnostique
 Avoir un bon relationnel.
les pannes et paramètre le fonctionnement du véhicule.
 Savoir respecter les horaires.
Pour chacune de ses interventions, les conséquences économiques sont
 Bien maîtriser son itinéraire.
importantes (temps d’immobilisation du véhicule, coût des pièces, etc.).
 Savoir gérer les incivilités avec diplomatie et fermeté.
 Il peut également se déplacer pour assurer des interventions rapides.
 Posséder une bonne résistance au stress, un sens prononcé des
 Il renseigne les supports de suivi d’intervention et transmet les informations
responsabilités et un esprit d’initiative.
au service concerné.
 Être autonome.
 Il est amené à travailler en équipe.
r
e
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
Une semaine pou
n
o
i
s
s
a
p
e
r
t
o
n
notre mission et
Nîmes
?
AH B
ON ?
…
s
r
a
c
t
e
s
U
b
Les
s
t
r
A
s
e
l
é
r
i
P
s
N
i
t
n
o
s
il
Le thème des bus ou des cars inspire souvent les artistes dans leurs œuvres
cinématographiques, littéraires ou musicales. En effet, ils sont des vecteurs
de voyage qui mènent souvent les personnages à un voyage intérieur. Ils ont
le temps de la réflexion sur leur propre parcours, ils expérimentent la vie en
collectivité et rencontrent des aventures sur leur chemin.
Quelques exemples…
AU CINEMA OU DANS DES SERIES
 Radiostars - réalisé par Romain Levy en 2012,
avec Manu Payet, Clovis Cornillac, etc.
 The We and the I - réalisé par Michel Gondry en 2010,
avec Joe Mele, Meghan Murphy, etc.
Into the wild
 Into the wild - réalisé par Sean Penn en 2007,
avec Emile Hirsch, Vince Vaughn, Kristen Stewart et Hal Holbrook
 Restons groupés - réalisé par Jean-Paul Salomé en 1998,
avec Samuel Le Bihan, Emma de Caunes, etc.
 Le bus magique - série d’animation américaine produite entre 1994-1997.
 L'autobus à l'impériale - série britanno-américaine de 17 épisodes, diffusée
entre 1970 et 1972.
 Amour, autocar et boîtes de nuit - réalisé par Walter Kappsen 1960,
avec Robert Barri, Alain Bouvette, etc.
DANS LA LITTÉRATURE
 Le bus de Rosa - SILEI Fabrizio, A.C. Quarello Maurizio, Sarbacane/Amnesty
er
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
u
International,
2011.
Une semaine po
assion
tre
o
n
t
e
n
io
s
is
m
notre
p
 L’autocar/Le voyage à Paimpol - LETEISSIER Dorothée, Point, 1997.
MUSIQUE
 Get on the bus - Destiny’s child - 23 février 1999 - Label Elektra
 L’autobus - Presque oui - 2011 - Editeurs : Sostenuto/Absilone
r
e
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
Une semaine pou
n
o
i
s
s
a
p
e
r
t
o
n
notre mission et
Nîmes
?
AH B
ON ?
…
S
u
b
e
L
é
t
r
e
B
i
l
e
d
e
l
O
b
m
sy
SOCLE COMMUN – RÈGLES DE VIE
COLLECTIVE ET DE SÉCURITÉ
Malgré ce que l’on pourrait croire, les bus et cars ont joué un rôle majeur dans
l’histoire des hommes et dans l’évolution de la société.
Vecteurs des civilisations, ils représentent le collectif et le changement.
a
s
o
R
e
t
i
d
,
s
k
r
a
P
y
e
l
u
a
C
c
M
e
s
i
u
,
e
e
g
Rosa Lo
e
k
s
u
T
à
3
1
9
1
r
e
i
r
v
é
f
4
e
l
e
é
n
t
s
e
s
k
r
a
P
e
r
b
o
t
c
o
4
2
e
l
e
é
d
é
c
é
d
t
e
a
m
a
en Alab
.
n
a
g
i
h
c
i
M
e
l
s
n
a
d
,
t
i
o
r
t
é
D
à
5
200
o
r
f
a
e
m
m
Cette fe
e
n
u
t
n
i
v
e
d
e
n
i
a
c
i
r
é
m
a
e
u
q
i
t
a
m
é
l
figure emb
a
l
e
r
t
n
o
c
e
de la lutt
e
l
a
i
c
a
r
n
o
ségrégati
i
u
q
e
c
,
s
i
n
U
s
t
a
t
É
x
au
e
d
m
o
n
r
u
s
e
l
u
l
a
v
i
u
l
t
n
e
m
e
v
u
o
m
u
d
e
r
è
m
«
»
s
e
u
q
i
v
i
c
des droits
s
è
r
g
n
o
C
u
d
t
r
a
p
a
l
e
d
américain.
La ségrégation raciale aux Etats-Unis : le refus de Rosa Parks de laisser sa
place dans le bus a mené à une révolte pour les droits des noirs, avec à sa tête
Martin Luther King.
L’autocar possible par le voyage : l’autocar comme unique moyen de transport
pour accéder à certains des plus beaux paysages du monde.
L’autocar et vie en commun : acteur de la vie en collectivité, l’autocar conjugue
des personnes de différents horizons qui doivent cohabiter ensemble le temps
d’un trajet.
HISTOIRE : LA SEGREGATION RACIALE AUX
ETATS-UNIS
Au début du vingtième siècle, les noirs américains habitant le sud du pays
n’avaient que peu de droits et étaient victimes de ségrégation : des mesures
étaient appliquées pour empêcher tout contact entre les noirs et les blancs.
Dans les villes par exemple, les noirs ne pouvaient pas emménager dans les
quartiers où habitaient les blancs, et les écoles étaient séparées selon la couleur
de peau. D’autres lois interdisaient toute cohabitation dans les lieux publics :
hôtels, restaurants, salons de coiffures, etc. Il y avait même, dans les autocars,
er
des places pour les blancs et d’autres réservées pour les noirs. Le 1 décembre
1955, Rosa Parks, une couturière de 50 ans prend place dans le car qui la ramène
de son travail àousson
domicile,
à
Montgomery
en
Alabama.
L’autocar
est
bondé.
r
e
cont
a
r
v
r
u
o
p
e
Une semain
ion
ssqu’elle
a
p
Le chauffeur
exige
laisse
sa
place
à
un
passager
blanc.
Poliment,
Rosa
e
r
t
o
n
t
e
n
io
s
is
m
notre
Parks refuse. Elle est arrêtée sur le champ et reçoit une amende de 15 dollars.
Un jeune pasteur noir de 26 ans, Martin Luther King, lance alors une campagne
de protestation et de boycott contre la compagnie d’autocars qui durera
381 jours.
Cette action de masse galvanisa les noirs américains et les mobilisa pendant
les années qui suivirent. Le 13 novembre 1956, la Cour Suprême des ÉtatsUnis cassa les lois imposant la ségrégation grâce à la force d’une femme qui
a demandé égalité et civisme dans un autocar.
r
e
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
Une semaine pou
n
o
i
s
s
a
p
e
r
t
o
n
notre mission et
Nîmes
?
AH B
ON ?
s
e
l
G
è
r
Les
r
e
c
A
l
p
é
d
e
s
n
E
i
b
r
u
O
p
ARRÊT
DEMANDÉ
D
/ GAR
G
BAN
S/
E ALE
IQU
ETT
BILL
UE
TIQ
LET
BIL
ES
NÎM
D
/ GAR
G
BAN
S/
ALE
ES
NÎM
ES
NÎM
20€
D
/ GAR
G
BAN
S/
E ALE
IQU
ETT
BILL
D
/ GAR
G
BAN
S/
E ALE
IQU
ETT
BILL
ES
NÎM
50€
100€
+
-
A l’arrêt, faites signe au
conducteur pour que le
bus s’arrête. Les arrêts
ne sont pas obligatoires.
Seul le Tam'Bus s'arrête
à tous les arrêts.
De consommer de l'alcool
dans le bus.
Dès l’accès au bus, validez
systématiquement votre titre
N'encombrez pas le couloir avec
les poussettes.
de transport...
et
à chaque
montée dans le véhicule. La
validation systématique nous
permet de faire des études et
ainsi de vous assurer le meilleur
service transport possible.
UE
TIQ
LET
BIL
D
/ GAR
G
BAN
S/
ALE
ES
NÎM
Faites l'appoint pour l'achat de votre titre
de transport dans le bus. Le conducteur ne
dispose pas d’un grand stock de monnaie
et peut vous refuser un billet d’une valeur
supérieure à 20 euros. Ceci facilite le bon
respect des horaires.
UE
TIQ
LET
BIL
D
/ GAR
G
BAN
S/
ALE
ES
NÎM
UE
TIQ
LET
BIL
D
/ GAR
G
BAN
S/
ALE
ES
NÎM
Je présente spontanément mon titre
de transport au conducteur.
De consommer de l'alcool
dans le bus.
N'encombrez pas le couloir avec les poussettes.
ARRÊT
DEMANDÉ
UE
TIQ
LET
BIL
RD
/ GA
G
BAN
S/
ALE
ES
NÎM
Je présente spontanément mon titre
de transport au conducteur.
Une fois à l’intérieur du bus, dirigez vous
vers le fond du véhicule afin de faciliter
+
la circulation
des autres clients. Céder
votre siège aux personnes qui en ont le
plus besoin : personnes âgées, femmes
enceintes…
er
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
u
Une semaine po
ssion
a
p
e
r
t
o
n
t
e
n
io
notre miss
Pour descendre du bus,
appuyez sur le bouton d’appel
situé sur les barres. Un voyant
s'allume à proximité du
conducteur pour l'avertir.
UE
TIQ
LET
BIL
D
/ GAR
G
BAN
S/
ALE
ES
NÎM
UE
TIQ
LET
BIL
D
/ GAR
G
BAN
S/
ALE
ES
NÎM
Le bus s’arrête, descendez
par les portes arrières du
véhicule, à l’avant, d’autres
personnes montent.
r
e
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
Une semaine pou
n
o
i
s
s
a
p
e
r
t
o
n
notre mission et
Nîmes
?
AH B
ON ?
E
d
s
u
L
p
,
s
e
m
î
N
A
s
t
r
O
p
s
n
a
r
T
e
d
s
n
a
170
n
u
M
m
o
C
en
Les 1 transports publics de Nîmes naquirent très prématurément
par rapport à la moyenne des villes de sa taille à la même époque.
ers
Dès 1845, la ville de Nîmes souhaite coordonner l’ensemble des
services d’omnibus et de voitures de places. Elle attribue les
autorisations aux entrepreneurs par arrêté municipal en fixant tarifs,
itinéraires et fréquences.
Les omnibus exploités par des voituriers privés vont se développer
sur des itinéraires très variés, et on comptera jusqu’à 40 voitures en
service en 1880.
Mais Nîmes se prend vite à rêver de tramway.
Ainsi, en 1880, Nîmes acquiert son 1 tramway à chevaux sur un
réseau de 7 km.
er
En 1899, le réseau s’électrifie et s’étend sur 13 km, dont la ligne A
dite du « Tour des Boulevards » puis les lignes B et C assurant la
desserte des quartiers périphériques.
Les lignes seront également prolongées entre 1911 et 1914 et leurs extensions
atteindra alors 18 km.
Le réseau de Nîmes est mis en régie à la fin de 1944.
Le dernier tramway rentre définitivement au dépôt le 20 juillet 1951.
Cette suppression entraine alors l’installation d’un véritable réseau d’autobus.
En 1982, développement de l’offre et une priorité est donnée aux transports
er
collectifs. En 1984, le 1 autobus articulé est mis en service sur la ligne 1.
La régie municipale cesse définitivement d’exister en 1985 et laisse place au
er
1 décembre
à
la
STCN
(Société
des
transports
en
commun
de
Nîmes).
r
e
t
n
o
c
our vous ra
Une semaine p
ssion
a
p
e
r
t
o
n
t
e
n
io
notre miss
En 2004, avec Nîmes Métropole le réseau de transport s’enrichie de
22 communes supplémentaires à desservir.
En 2007, naissance de la marque TANGO – Réseau de transport de Nîmes
Métropole.
En 2012, lancement de la 1 ligne de transport en site propre – le Tram’bus
qui est aujourd’hui utilisé par plus de 7400 voyageurs/jour.
re
r
e
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
Une semaine pou
n
o
i
s
s
a
p
e
r
t
o
n
notre mission et
Nîmes
?
AH B
ON ?
s
e
u
Q
l
e
u
q
…
s
u
b
’
M
a
r
t
Le
é
t
i
r
u
C
é
s
e
d
s
e
l
rèG
LES FEUX
TRICOLORES
LES VOIES DU TRAM’BUS
Des feux tricolores spécifiques
sont positionnés aux intersections
des voies du Tram’bus et des
autres véhicules. Le tram’bus
étant en site propre, ces feux lui
permettre d’assurer un service
fiable et rapide.
Lorsque le feu indique
un trait vertical cela
signifie que le Tram’bus
peut passer (équivalent
au feu vert).
Lorsque le feu indique
un point cela signifie
que le Tram’bus doit
s’arrêter (équivalent
au feu orange).
Lorsque le feu indique
un trait horizontal
cela signifie que le
Trambus soit s’arrêter
(équivalent au feu
rouge).
Lorsque que le
losange clignote 3
fois, cela indique
que l’approche du
Tram’bus a bien été
prise en compte.
Lorsque le point d’exclamation
s’allume en bleu … cela indique
que le feu va évoluer et qu’il faut
être attentif.
Elles sont strictement allouées aux tram’bus.
Ainsi, il est interdit de circuler, de stationner même
momentanément et ceci pour tous les véhicules.
Pour les piétons, il est recommandé de traverser
sur les zones prévues à cet effet. Les passages
piétons sont positionnés sur des axes visibles par
les conducteurs.
Evitez de téléphoner ou d’écouter votre baladeur
en vous trouvant à proximité des plateformes,
en effet, vous seriez moins attentifs à l’arrivée du
tram’bus.
r
e
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
u
Une semaine po
ssion
a
p
e
r
t
o
n
t
e
n
io
notre miss
Ces marquages présents aux carrefours
matérialisent une voie réservée aux transports en
commun et aux véhicules prioritaires d'urgences.
Les automobilistes qui le franchissent ne peuvent
en aucun cas s'y arrêter ou y stationner.
LES MONTÉES ET
DESCENTES
A l’arrivée du tram’bus, évitez de courir
sur la plateforme de la station afin de
ne pas tomber. Ecartez-vous du bord, le
véhicule est en mode guidé afin d’être au
plus près du bord du trottoir. Les bandes
rugueuses servent de repère pour les nonvoyants.
Les montées s’effectuent par toutes
les portes dans un souci de rapidité
d’accès au véhicule. Néanmoins, il est
primordial d’attendre que les portes soient
complètement ouvertes et que le véhicule
soit à l’arrêt. Les descentes du véhicule
s’effectuent par les portes arrière afin de
laisser la porte avant libre pour la montée
ou d’éventuels renseignements échangés
entre client et conducteur. La station
A54-Caissargues est un terminus, tout le
monde doit descendre du véhicule.
LES PORTES DU
TRAM’BUS
Elles sont puissantes et sécurisées afin
de ne pas pouvoir s’ouvrir lorsque celui-ci
roule. Une fois le tram’bus en marche la
réouverture est impossible, alors attention
à leur fermeture. Elles peuvent vous coincer
et créer un accident grave.
Il ne faut en aucun cas s'y engager si l'on est
susceptible d'y rester bloqué. Automobilistes,
prenez-y garde !
r
e
t
n
o
c
a
r
s
u
o
v
r
Une semaine pou
n
o
i
s
s
a
p
e
r
t
o
n
notre mission et
Nîmes

Documents pareils