Utilisation des tests biochimiques pour biochimiques pour l

Commentaires

Transcription

Utilisation des tests biochimiques pour biochimiques pour l
Département des sciences de base A
2éme Année médecine
Cours de biochimie clinique
Utilisation des tests
biochimiques pour
l’exploration de la fonction
hépatique
Fait par le docteur LIMEM Khalifa
A fin de v ous aider à protéger v otre confidentialité, PowerPoint a empêché le téléchargement automatique de cette image externe. Pour la télécharger et l'afficher, cliquez sur Options dans la barre de message, puis cliquez sur A utoriser le contenu externe.
But :
♦ chercher une
éventuelle anomalie
♦ préciser la nature,la
localisation et la
gravité de l’anomalie
♦ suivre l’évolution
Le foie joue un rôle majeur
dans ll’homéostasie
homéostasie
des glucides ,des lipides
et des protéines
Les cellules hépatiques
p q
métabolisent
détoxifient et éliminent des composés
Endogènes et exogènes
Fonctions hépatiques
Une orientation clinique ou biologique
Constitue souvent le point de départ
♠ atteinte de la fonction d’épuration et d’excrétion
♠ lésions hépatocellulaires aigues ou chroniques
♠ insuffisance hépatocellulaire (cirrhose)
♠ hépatopathie alcoolique
♠ syndrome tumoral (néoplasie)
pour évaluer ll’état
état
Hépatique global
Il faut Combiner
un certain nombre d’examens
Le bilan hépatiq
hépatique:
e
Comprend des dosages qui apportent
p
une orientation
Simplement
sur
l’existence,l’ampleur
l’existence
l’ampleur
et le type d’une lésion hépatique
Le bilan hépatique
Consiste à doser :
♦ bilirubine
♦ transaminases
♦ phosphatases alcalines
Albumine
T
Taux
de
d prothrombine
th
bi
γGT
Le bilan hépatique
Donne souvent une orientation sur la
nature de la pathologie hépatique
Mais permet moins de poser
un diagnostic spécifique
Il est extrêmement utile dans le suivi de
l’évolution des affections hépatiques
Choix et sélection des tests
1 – recherche de l’atteinte de la
fonction d’épuration et d’excrétion
Bilirubine
ictère
ICTERE
Bilirubine augmentée
g
Ictère si > 50µmol/l
Subictère si entre 20 et 30
Peut être non conjuguée,conjuguée ou mixte
Si ictère à Bilirubine non conjuguée
Éliminer l’origine hémolytique
En déterminant d’autres paramètres
p
Associés à l’hémolyse
LDH,haptoglobine
, p g
Absence de bilirubine dans les urines
Urobilinogène ± augmenté
Penser à une
de la capture
acquise ou congénitale
Ou diminution de la
glucuronoconjugaison
Traitement par le rifampicine
Maladie de Gilbert
Crigler Najjar
Si ictère à Bilirubine conjuguée ou mixte
Choléstase intra ou extra hépatique
PAL ett γGT
GT
Élévation importante de PAL
Si extra
t hépatique
hé ti
10 à 12
12x
Pigment biliaires dans les urines
Sels biliaires dans les urines et dans le sang ( cholémie )
2 – recherche d’une insuffisance
hépatocellulaire
Cirrhose ?
Perturbation des fonctions
f
métaboliques
é
hépatocytaires
Les paramètres à analyser :
Glucose sanguin
Albumine sérique
Facteurs de coagulation ( TP )
Électrophorèse des protéines sériques
Insuffisance hépatocellulaire
Bloc β γ
Électrophorèse des protéines sériques
Autres paramètres
Urée
Ammoniaque
Acides aminés
bilirubine
3 – recherche d’une cytolyse
hépatocellulaire
Hépatites ?
Fuite des composés intracellulaires
Les paramètres à analyser :
♦ bilirubine
♦ transaminases
♦ LDH
♦ fer sérique
Circonstances de découverte
Hépatites virales
Hépatites toxiques
Nécrose ischémique
Hépatite alcoolique
4 – Gros foie
Processus tumoral ?
M
Marqueur
tumoral!
t
l!
Les p
paramètres à analyser
y
:
Bilirubine
PAL
γGT
Transaminases
Élecrophorése
Él
h é
des protéines
Albumine
TP
α foetoprotéine
5 – hépatopathie alcoolique
Débutante ( stéatose )
Souffrance hépatocellulaire (hépatite)
Insuffisance hépatocellulaire (cirrhose)
Hépatopathie débutante
Bilirubine , albumine , TP = Nle
γGT =
Transaminases et PAL légèrement
Réversible en cas de sevrage
g
Souffrance hépatocellulaire (hépatite)
d’origine alcoolique
Nécrose des hépatocytes
Bilirubine
Transaminases
γ
γGT
=
albumine
rarement > 300u/l
Et ASAT/ALAT >1ou plus
Insuffisance hépatocellulaire (cirrhose)
D’ i i alcoolique
D’origine
l
li
ASAT dépassant rarement les 300 u/l
ASAT/ALAT >1 ou plus
TP
Bloc β γ IgA
Bl β γ IgA
Bloc
I A
Département des sciences de base A
2éme Année médecine
Cours de biochimie clinique
Utilisation des tests
biochimiques
q
pour
p
l’exploration de la fonction
rénale
é l
Fait par le docteur LIMEM Khalifa
L Paramètres
Les
P
èt
bi
biochimiques
hi i
chercher
◙ atteinte
tt i t spécifique
é ifi
de
d
la fonction glomérulaire
◙ atteinte spécifique de
l fonction
la
f
ti
tubulaire
t b l i
◙ atteinte spécifique de
la fonction glomérulaire
paramètres
pa
a èt es prescrits
p esc ts pou
pour:
♦ Évaluer le DFG
♦ Évaluer l’intégrité
g
de la barrière de filtration
♦ Évaluer le DFG
Urée
Créatinine
Clearance +++
♦ Évaluer l’intégrité
l intégrité de
la barrière de filtration
Filtration des grosses molécules
protéinurie
Hématurie : GR en rouleaux encas d’atteinte sévère
◙ atteinte
spécifique de
la fonction tubulaire
Sont moins souvent demandés
Glycosurie
Aminoacidurie
Épreuves fonctionnelles
♦ épreuve de restriction hydrique
♦ épreuve d’acidification des urines
RESULTATS
Mise en évidence et suivi
d’une
d
une insuffisance rénale
2 formes :
♦ IRA : installation en quelques h
à quelques jours
(taille des reins Nle ou
)
♦ IRC : installation en quelques mois
à plusieurs années
(taille des reins
)
Rôle du laboratoire dans
la mise en évidence d’une
d une IRA
Au niveau sanguin :
Syndrome urémique :
Augmentation brusque de :
Urée
Créatinine
Acide urique
Évolution des paramètres biologiques
Hyperkaliémie
Acidose métabolique
Hyperhydratation associée
à une hyponatrémie
A niveau
Au
i
urinaire
i i
Oli
Oligurie
i ou anurie
i dans
d
50% des
d cas
Rôle
ô e du laboratoire
abo ato e dans
da s
la définition de l’origine de l’IRA
(origine pré rénale ou interstitielle)
Calcul de divers indices
IRA d’origine
d’ i i pré
é rénale
é l (fonctionnelle)
(f
ti
ll ) résulte
é lt
d’une hypo perfusion rénale
( i i hémodynamique
(origine
hé d
i
ou toxique)
t i
)
U é sérique
Urée
éi
//créatinine
é ti i sérique
éi
V l
Valeur
de
d référence
éfé
= 50
P é rénale
Pré
é l > 50
O i i organique
Origine
i
(interstitielle)
(i t
titi ll ) < 50
IRA fonctionnelle :
autres éléments d’orientation
Iono urinaire (Ur), plasmatique (P) et osmolarité en
mmol/l :
•
•
•
•
Na Ur < 20
N U
Na
Ur/K
/K U
Ur < 1
1, U
Urée
é U
Ur/Urée
/U é P >10
10 ;
Créatinine Ur/créatinine P > 30 ;
Osmolarité Ur/osmolarité P > 2
Fraction excrétée de sodium
< 1%
> 2%
Pré rénale
organique
(Nécrose tubulaire aigue)
Des valeurs > 1% peuvent être observées
- traitement par les diurétiques
- insuffisance surrénaliénne
Rôle du laboratoire dans
la mise en évidence d’une
d une IR chronique
IRC : diminution de la clearance
d la
de
l créatinine(<60ml/mn)
é ti i ( 60 l/ )
Progressive et Persistante
au delà
d là de
d 3mois
3 i
Urée
Créatinine
pH sanguin
Calcémie et phosphatémie
kaliémie
Mais surtout la clearance
de la créatinine < 15ml/mn

Documents pareils

ICTERES FEBRILES

ICTERES FEBRILES – cholestatique par atteinte hépatocellulaire dans les hépatites virales, les sepsis sévères, la leptospirose ictérohémorragique, par obstruction des voies biliaires intrahépatiques dans la cholang...

Plus en détail

Conduite à tenir devant une augmentation des

Conduite à tenir devant une augmentation des • Diminution ASAT :Insuffisance rénale,…

Plus en détail