Langue française par la BD Niveau A2 Thème : « L`Histoire de Pif

Commentaires

Transcription

Langue française par la BD Niveau A2 Thème : « L`Histoire de Pif
Erasmus+ Strategic Partnership
„Comics in teaching languages /
La BD en classe de langues”
2015-1-RO01-KA219-014963_1
Langue française par la BD
Niveau A2
Thème : « L’Histoire de Pif » (1)
Auteur : Alexandru Mîtã
2015
A. Civilisation française
L’Histoire de Vaillant
et de Pif Gadget
en textes et images
2
1942 (janvier) : naissance du bulletin d'information Le Jeune Patriote,
imprimé et distribué clandestinement par le Front Patriotique de la
Jeunesse, sous le Régime de Vichy, dans le but de lutter contre la
propagande de l'occupant nazi auprès des plus jeunes et de les tenir
informés des actions du Conseil National de la Résistance.
3
1945 (1er juin) : à la Libération, Le Jeune Patriote, à partir de son n°
31, est rebaptisé Vaillant le Jeune Patriote, le journal des jeunes le plus
captivant. Le tract devient alors journal, accueillant ses premières BD:
Fifi, gars du maquis, par Michel d'Eaubonne (scénarios) et André Liquois
(dessins) ; ainsi que Les Aventures de R. Hudi junior et de Nitrate par
Eugène Gire.
4
Aux commandes de Vaillant le Jeune Patriote : Ginette Cros, Madeleine
Bellet et René Moreu (anciens Résistants communistes). Ils sont secondés
par trois assistants, qui se sont, eux aussi, distingués par leurs actions
contre les troupes du Führer : Roger Lécureux, Pierre Olivier et Jenan
Ollivier.
1945 (14 décembre) : Les Pionniers de l'Espérance font leur première
apparition sous les crayons de Raymond Poïvet (scénarii) et Roger
Lécureux (dessins). Il s'agit d'une bande dessinée de science-fiction
prônant les valeurs humaines, qui viennent d'être mises à mal par la
Seconde Guerre Mondiale.
1946 (janvier) : José Cabrero Arnal rejoint l'équipe de Vaillant avec sa
B.D. Le Petit Chien (ancêtre de Pif).
1946 (avril-mai) : le titre du journal est raccourci en Vaillant, le journal
le plus captivant.
1946 (mai) : au n° 56 apparaissent pour la première fois Placid et Muzo,
par J.C. Arnal et Pierre Olivier.
1946 (juin) : à partir du n° 59, le bimensuel devient hebdomadaire.
1946 (été) : coup dur pour l'équipe de rédaction qui découvre que Liquois
a collaboré pendant la guerre à un journal pro-nazi. Il est alors
remplacé sur Fifi par Raymond Cazanave (le scénario est alors signé R.
Lécureux).
1950 (avril) : à partir du n° 255, le journal passe de 8 à 16 pages.
1952 (décembre) : en guise de cadeau de Noël, Arnal et Pierre Olivier
présentent Pif le chien, dans une aventure commençant dans le n° 397
et s'achevant dans le n° 398. Celui-ci n'est pas un parfait inconnu,
puisqu'il amuse les lecteurs de L'Humanité, sous la plume de son
créateur Arnal, depuis mars 1948. Cependant, personne n'imagine alors
que Pif allait devenir la mascotte de Vaillant et remporter un tel succès
qu'il donnerait un jour son nom au journal ! C'est pour cette même
histoire qu'Arnal crée le chat Hercule, qui deviendra rapidement le
pendant inséparable de Pif...
5
6
1962 (décembre) : lancement de Pif Poche.
1965 (avril) : au n° 1038, Vaillant devient Vaillant, le journal de Pif.
Les 48 pages sont désormais imprimées sur un papier de meilleure
qualité. Les lecteurs ont été préparés à cette transformation dans les
numéros précédents, grâce à des annonces illustrées par Gotlib.
1967 : Louis Cance commence à dessiner les B.D. de Pif et Hercule ; il
mettra ainsi leurs aventures en images jusqu'en... 1990 !
1969 (février) : le n° 1239 de Vaillant est remplacé par le n° 1 de Pif
Gadget. Désormais chaque n° aura de 76 à 80 pages et les histoires à
7
suivre laisseront la place à des récits complets. Première aventure de
Rahan par Roger Lécureux et André Chéret. Le tout premier gadget est
une paire de "lunettes sidérales", des lunettes de soleil souples.
1970 (avril) : au n° 60 est offert l'un des gadgets les plus mémorables
du journal : il s'agit d'oeufs d'artémia salina, surnommés "pifises" par
Pif gadget.
8
1982 (avril) : Pif Gadget devient Le Nouveau Pif et son gadget. Cette
nouvelle formule est encore d'excellente qualité. Cependant, les
créations originales se font de plus en plus rares : chaque n° comporte
des B.D. achetées à d'autres éditeurs.
9
1985 (décembre) : Le Nouveau Pif devient Pif. Ce nouveau changement
de titre, cette fois, va de paire avec la médiocrité d'une énième
nouvelle formule qui a tout perdu de "l'esprit Vaillant" : on flatte le
jeune lecteur dans ses goûts mercantiles, les B.D. de qualité et les
rubriques édifiantes se font de plus en plus rares.
1986 (juillet) : sortie du n° 1 de Super Hercule, un mensuel de bien
meilleure qualité que Pif (quoiqu'il s'agisse essentiellement de rééditions)
! Il y aura un peu plus de 70 numéros, jusqu'en 1992.
1993 : le nouveau propriétaire du journal, Jacques Wojcik, rend le titre
mensuel, puis le rebaptise en Pif Découverte. Cette dernière formule
n'est peut-être pas la plus mauvaise, puisqu'elle remet l'accent sur
l'aspect pédagogique du magazine. Mais, concernant la bande dessinée,
point de nouveaux chefs d'oeuvre à l'horizon... Pif tire sa révérence à
la fin de l'année.
10
2004 (juillet) : retour de Pif Gadget ! Rompant avec la numérotation de
Vaillant, le premier numéro est... le n° 1. Le magazine (mensuel) renaît
chez son premier propriétaire : le quotidien L'Humanité. Aux commandes
: François Corteggiani, un ancien du journal (scénariste des aventures de
Pif, entre autres). Des rééditions d'anciennes B.D. de Vaillant qui ont
fait leurs preuves côtoient avec bonheur de nouveaux talents. Les
rubriques éducatives et civiques, qui rappellent les valeurs chères à
"l'esprit Vaillant" ne sont pas en reste. Ce n° 1, qui propose comme
gadget les fameux artemia salina, est vendu à 440000 exemplaires.
C'est un franc succès !
11
2008 (novembre) : le n° 53 est le dernier. Pif Éditions, acculées
financièrement, sont contraintes de mettre la clef sous la porte, au
grand dam des fans qui voient leur journal favori disparaître pour la
seconde fois en quinze ans.
2015 (juin) : il paraît à nouveau sous forme de hors-série.
L'histoire de Pif
continue!
12
B. Exploitation didactique en
classe de langue française
d’un épisode de Pif
Extrait du « Pif Gadget »
no. 83/Septembre 1970
13
14
Propositions d’activités
I. Répondez aux questions :
a) Qu’est-ce qui a déclenché l’état de Pif ?
b) Comment expliquez cet état ?
c) Que vous suggère le titre ?
II. Introduisez les mots et les expressions
tirés de la BD dans des propositions :
« tomber à pic », « n’y plus rien voir »,
« en mettre plein la vue ».
III. Faites des suppositions :
a) Où se dirigerait Pif ?
b) Que ferait Hercule pour comprendre les
actions de Pif ?
c) Quelle serait la prochaine séquence de la
BD, à votre avis ?
15