258 - Association Française de la Presse Automobile

Commentaires

Transcription

258 - Association Française de la Presse Automobile
www.afpapresse.com
SEPTEMBRE - OCTOBRE 2004 - n°
Bulletin de liaison de l'Association Française de la Presse de l'Automobile
JEAN - FRANÇOIS
L OISEAU
Décidément, les 4X4 nous auront bien
occupés depuis le début de l’été. Après
les mauvaises impressions laissées par la
mairie de Paris et ses (abusives) menaces
d’interdiction, les bonnes, celles enregistrées lors du Salon de Val-d’Isère, rendezvous incontournable où cette année
encore, visiteurs et professionnels auront
pu constater l’engouement des automobilistes qui ne se dément pas pour les véhicules à quatre roues motrices (voir interviews ci-contre).
Mais à peine rentrés de vacances, c’est
maintenant vers la porte de Versailles que
nous braquons nos regards : le Mondial
ouvre ses portes dans quelques jours, les
23 et 24 septembre pour les journalistes ;
et dès le lendemain pour le public.
10 600 confrères français et étrangers en
2002, probablement encore plus cette
année, avec cette promesse de l’organisation : le jeudi 23 sera exclusivement
réservé aux détenteurs d’une carte de
presse - et bien sûr aux attachés de presse
et aux exposants - juré-craché, et tant
mieux pour les conditions de travail, il
était temps ! Je terminerai sur ce clin d’œil
aux amateurs d’autos et de bande-dessinée (j’en suis, pas vous ?) : une expo leur
est tout spécialement dédiée. Gaston
Lagaffe et sa Fiat 509 de 1929 en
vedette Porte de Versailles, bravo, il fallait
y penser !
Bulletin de liaison de
l'Association Française
de la Presse de l'Automobile
18 rue Gabriel-Péri
92130 Issy-les-Moulineaux
Tel. : 01 47 36 83 90
Fax : 01 47 36 90 23
www.afpapresse.com
Rédacteur en chef : André Degon
Salon de Val-d’Isère
PORTRAITS CROISÉS
Philippe Barret a rencontré à Val-d’Isère Jean-Claude Debard, président de Hyundai
France et Jean-François Pardé, directeur général du département automobile Suzuki
France. Pour Afpa infos, ils évoquent le salon, leur marque, le produit 4x4.
Rencontre avec Jean-Claude Debard
Tout sourire, le président de Hyundai France, élu personnalité 4x4 de l’année
- Afpa Infos : Pourquoi cette passion pour l’automobile ?
- Jean-Claude Debard : Ma naissance en 1952 à Sochaux, un père ingénieur chez
Peugeot sont sans doute à l’origine de ma passion pour l’automobile et ce malgré des
études de philosophie et un passage par l’Education nationale. Le virus l’emporte en
1977, époque à laquelle je rejoins la succursale Renault de Montbéliard avant d’être
en charge de la publicité de la marque au losange. Un poste de directeur de Lancia
France, avant de prendre en charge la direction des ventes spéciales. Aujourd’hui
après le rachat de Hyundai à Sonauto par le groupe Frey, j’assure le poste de
président de Hyundai France.
- AI : Le salon de Val-d’Isère semble indissociable de votre marque ?
- J-CD : Pour Hyundai, le salon du 4x4 de Val-d’Isère est un événement porte-bonheur
qui débute en 1999 avec l’introduction du Galloper. Depuis, nous avons utilisé ce
cadre exceptionnel pour le lancement de nos modèles Santa Fe et Terracan. Pour
cette dernière édition, nous lançons le nouveau Tucson.
.../...
credit photo : Philippe Barret
EDITORIAL
258
Salon de Val-d’Isère
- AI : Que représente votre élection au titre
de personnalité 4x4 de l’année par la
presse spécialisée ?
- J-CD : Une fierté pour toute mon équipe
que nous partageons avec nos concessionnaires et bien sûr avec Hyundai qui nous
permet, avec une gamme de trois modèles
de 4x4, de contribuer à une progression de
plus de 400 % de nos ventes. Il faut saluer
l’effort des Coréens pour nous fournir des
produits modernes en adéquation avec
notre marché : un exemple que devraient
suivre les grandes marques françaises chez
qui ce type de véhicule est toujours absent.
- AI : Vous auriez aussi pu décrocher le prix
du décor avec votre stand d’inspiration
western ?
- J-CD : Mon costume de shérif prouve que
l’on ne se prend pas au sérieux contrairement à certains de nos concurrents. Notre
nouveau Tucson produit à l’est de l’Asie part
à la conquête de l’Ouest en faisant ses premiers tours de roues à Val-d’Isère. L’histoire
des cow-boys et des Indiens, c’est nous ;
mais c’est aussi un bon moyen pour nous
différencier.
- AI : Le prochain Mondial de Paris devrait
révéler un événement majeur pour Hyundai ?
- J-CD : Paris sera le cadre, devant la presse
internationale, du lancement de notre nouvelle génération de Sonata, une berline qui
occupe la première place des ventes de
notre marque dans le monde. Nous fondons
de bons espoirs sur ce modèle en Europe
qui disposera pour la première fois d’une
offre diesel.
- AI : Que pensez-vous de la polémique
autour du 4x4 en ville ?
- J-CD : Pour moi, c’est une tempête dans un
verre d’eau déclenchée par des gens qui ne
connaissent rien à l’automobile. Il faut rappeler que, en ce qui concerne la catégorie
de type de véhicule, figure sur la carte grise
de nos 4x4 la dénomination break. En ce
qui concerne les émissions, ces véhicules utilisent les mêmes moteurs que nos berlines.
Ils se montrent tout aussi rapides et offrent
un degré de sécurité supérieur à un véhicule
à deux roues motrices. A l’heure de la
construction européenne, comment peut-on
envisager d’interdire l’entrée de la capitale
à un touriste allemand au volant de son
Mercedes ML ?
américains de GM. Plus récemment, j’ai
occupé le poste de président du directoire
de Subaru avant d’exercer aujourd’hui le
poste de directeur général de Suzuki division automobile.
- AI : Que représente pour vous le Salon de
Val-d’Isère ?
- J-FP : Un rendez-vous incontournable marqué par une présence continue depuis le
début des années 80. Nos lignes de produits s’inscrivent parfaitement dans le cœur
de cible du marché avec trois berlines 4x4,
et quatre lignes distinctes de 4x4 de franchissement. Une spécificité d’offre comprenant à la fois des petits modèles toute adhérence et des 4x4 purs dont aucun de nos
concurrents ne peut s’enorgueillir.
- AI : Comment expliquez-vous la progression de Suzuki en France ?
- J-FP : La diésélisation de notre gamme au
cours des quinze derniers mois est à l’origine d’un trafic plus important dans nos
concessions. Toutefois, on remarque que
cela ne se fait pas au détriment de nos
ventes de modèles essence qui restent un
choix réaliste pour des clients qui n’ont pas
le besoin ou pas les moyens d’acquérir une
motorisation diesel. La refonte du modèle
Ignis, plus grand et mieux équipé, n’est pas
non plus étrangère à ce phénomène qui
permet à notre marque de dépasser 1 % de
part de marché en avril et en juillet derniers.
Un autre élément incontournable de ce
succès réside dans les qualités et le professionnalisme des 185 partenaires qui
composent aujourd’hui notre réseau qui devrait atteindre prochainement 200 point de
vente dans l’hexagone. Ces différents éléments se traduisent par une progression des
ventes de 35 %, soit un total cumulé VP-VU
de 19 000 unités cette année contre
14 200 en 2003.
- AI : Quels sont les points forts de l’image
Suzuki ?
- J-FP : Notre spécificité réside dans la fabrication de petites voitures disposant d’un
excellent rapport prix-équipement. Des véhicules abordables qui, par leur encombrement, s’inscrivent parfaitement dans le paysage automobile français. Tout en offrant en
série des équipements comme l’ABS ou
l’EBD, nous ne voulons pas nous inscrire
dans une surenchère de gadgets et nous
souhaitons conserver notre positionnement
dans les segments où nous sommes présents.
- AI : Comment compter vous faire évoluer
l’image de vos produits ?
- J-FP : Après la moto, Suzuki se tourne avec
succès vers la compétition automobile avec
l’engagement de l’Ignis dans le championnat du monde des rallyes junior. Suzuki a
remporté trois des quatre courses, l’Acropole, le rallye de Finlande, le rallye de
Turquie (la marque s’est même offert un
podium complet), auxquelles il faut ajouter
une seconde place au Monte-Carlo. Cet
engagement se traduira à l’avenir par une
connotation plus sportive de nos produits.
En ce qui concerne notre évolution, jusquà
maintenant Suzuki se contentait d’adapter
aux standards européens (dieselisation…)
des modèles existants. Avec le plan Renaissance européenne initié à Francfort en
2001, la marque entend concevoir et fabriquer en Europe des produits destinés au
marché européen. Dans le cadre du
prochain Mondial de Paris, je vous invite à
découvrir le 23 septembre à 17 heures une
nouvelle berline qui ouvrira le cycle de
présentation d’un modèle inédit par an.
- AI : Que pensez-vous de la polémique
actuelle autour du 4x4 en ville sur certains
marchés ?
- J-FP : Je crois à un effet d’annonce prématuré même si, dans le futur, une taxation sur
les émissions au niveau européen apparaît
incontournable. Avec nos petites voitures
dont les émissions se situent en dessous des
140 grammes, la plupart de nos produits se
situent dans la zone neutre (de 140 à 180
grammes).
Propos recueillis par Philippe Barret
2
- Afpa info : Quelques mots sur votre itinéraire professionnel ?
- Jean-François Pardé : Après des études
d’ingénieur et de gestion, j’ai intégré le
groupe Chardonnet en charge de la
marque Lancia, avant d’occuper différents
postes au sein de Fiat en tant que directeur
des pièces détachées, de l’après-vente et du
marketing. Ensuite, j’ai pris en charge la direction du service marketing de Navi, une
structure qui importait les produits
credit photo : Philippe Barret
Rencontre avec
Jean-François Pardé
Jean-François Pardé et Raphaël Audhoui accompagnés des autorités locales
Au volant ou dans la tête
à Val-d'Isère
on a "voyagé" 4X4 !
Pour sa XXIe édition, le Salon de Val-d'Isère, qui s'est déroulé du
14 au 22 août, avait élu le slogan "Voyagez 4X4". Ce que les membres
de l'Afpa présents en force sur le terrain de La Daille et dans le cadre
grandiose de l'Espace Killy, n'ont pas manqué de faire. Au volant, ou
tout simplement dans la tête !
Cette manifestation, qui a bénéficié de conditions atmosphériques
clémentes (c'est essentiel, à Val-d’Isère !), a connu un réel succès populaire. Lors du premier week-end, il était difficile de circuler sur le site de
l'exposition. Il faut dire que les constructeurs présents avaient réservé à
l'événement cher à Raphaël Audhoui et à son équipe la véritable primeur
de quelques nouveautés que les "gens de la plaine" ne découvriront qu'à
l'occasion du Mondial de Paris ! Fiat proposait la très attendue version de
sa Panda 4X4, qui renoue avec la tradition, voire avec une véritable
légende. L'autre vedette incontestée du Salon de Val-d'Isère était le
Hyundai Tucson (une appellation qui nous valu d'être parachuté, sans plus
attendre, au fin fond de l'Ouest américain !), qui s'attaque sans complexe
aux vedettes de la catégorie des SUV compacts, que sont le Toyota RAV4
et le Nissan X-Trail. A propos de Nissan, on n'était pas en reste d'inédit
sur le stand de la marque puisqu'on y découvrait la toute dernière
évolution du Patrol GR qui, tout en demeurant dans la lignée des 4X4
authentiques, se civilise (encore !) un peu. Au rang des découvertes - ou
des redécouvertes, dans un cadre mieux approprié que celui d'un hall
d'exposition - figuraient aussi en bonne place le break Alfa Romeo Crosswagon ; le luxueux Cadillac SRX au style anguleux cher, désormais, à la
firme américaine ; le tout nouveau Ssangyong Rexton (toujours animé par
des mécaniques Mercedes) ; le superbe Land Rover Discovery III ; le pickup Isuzu D-Max ; les Suzuki Jimny 1.5 Ddis (qui reçoit un turbo-diesel à
injection directe de la dernière génération) et Liana 4X4 ; et le visage
redessiné du break Volvo XC70. Bref, de quoi occuper son monde !
D'autant qu'il y a toujours, à Val-d’Isère, une foule d'attractions susceptibles d'éveiller - donc de satisfaire ! - la curiosité du visiteur, à l'image
d'une remarquable exposition consacrée à différents modèles de la Jeep
MB, symbole des débarquements de 1944, en Normandie comme en
Provence.
La balade qui concrétise l'heureux partenariat entre le Groupe Audhoui et
l'Afpa avait cette année pour but la découverte du vieux Val-d'Isère, et
plus spécialement de sa très curieuse église dont l'extrême sobriété extérieure cache un retable baroque aux flamboyants coloris. La promenade
s'achevait par la visite d'une accueillante ferme avaline (celle de l'Adroit,
tout un programme !), occasion pour les participants de déguster quelques
produits gastronomiques locaux. Petit bémol à cette partition, par ailleurs
joué sans fausse note : la date, et surtout l'horaire choisi (au lendemain de
la journée de presse, en fin d'après-midi) ne favorisent guère l'affluence
des journalistes ou des membres correspondants pour la plupart déjà en
route vers d'autres aventures ! Il y aurait, c'est certain, quelque chose à
(re)voir de ce côté-là …
René Bougros
Rallye Afpa
des voitures anciennes
Astiquées, pimpantes, rutilantes, elles se sont regroupées en juin
dernier au château de Vincennes pour le départ de la troisième édition du rallye de l’Afpa
credit photos : Christian Martin
Douze voitures, une moto et leurs équipages dûment badgés (merci
Dany et Chantal) s’étaient donné rendez-vous le 27 juin à 9 heures
sur l’esplanade du château de Vincennes, sous l’œil attentif des
curieux, pour cette troisième édition du rallye Afpa des voitures anciennes. Cap cette année vers le sud-est francilien et la Seine-etMarne, sur le joli parcours concocté avec toujours autant de minutie
par Thierry Emptas. Vaux-le-Vicomte, Blandy-les-Tours, les bords
de la Marne, en tout 179 kilomètres matérialisés par le road-book
offert comme de coutume par Guy Jourdan. Merci à lui et à son
équipe. Le temps était (presque) de la partie, permettant aux cabriolets et à leurs occupants de profiter du soleil… jusqu’à l’averse au
moment du déjeuner dans une auberge de Nangis, à l’invitation
désormais traditionnelle de Delphi représenté par Marie-Pierre
Ygrié. Clin d’œil de nos partenaires Solido et Holts avec un petit
paquet-cadeau à chaque participant, photo de famille par Christian
Martin avant de prendre le chemin du retour, et la promesse de
remettre ça l’année prochaine, destination encore inconnue à cette
heure. Les propositions sont les bienvenues et encore plus de belles
autos au programme !
J-F. L.
Thierry, le roi du road-book
et sa superbe 96
Belle journée où la convivialité était au rendez-vous.
Liste des participants :
- Au départ : Raymond Riou, Austin Healey.
- sur le parcours :
Oriane Tamburini, et son compagnon, VW Karmann Ghia ;
Jean-François Pardé et Madame, Alfa Romeo spider ;
Nicolas Briouze, Alfa Romeo Giulietta ;
Aurélie Litzler et Nathalie Geslin, cabriolet Honda S 800 ;
Jean Pierre Tricard et Denis Astagneau, Jaguar XK 120 ;
Danielle David et Théa , 4 CV découvrable ;
Christian Martin et Madame, 403 décapotable ;
Thierry Emptas, Saab 96 ;
Etienne Moity, Lancia HPE ;
Jean-François Loiseau et André Degon, Porsche 911.
- sans oublier : Dominique Gilbert et son fils Baptiste, Ducati 500.
- et à l’arrivée : Gérard Rulleau, Panhard 24 CT.
Sur deux roues
c’est pas mal non plus !
Allez, roulez petit bolide !
avec Danielle et Théa, sa petite fille.
Dominique
et son fils Baptiste.
3
La
VIE de l’association
NOUVEAUX
MEMBRES
MEMBRE ACTIF
Thierry de Saulieu
21, rue Martissot
92110 Clichy
Tél. : 01 41 27 97 47
Fax : 01 41 27 97 30
E-mail [email protected]
MEMBRES CORRESPONDANTS
Alexandre Telinge
Valeo
43 rue Bayen
75017 Paris
Tél. : 01 40 55 20 74
Fax : 01 40 55 21 65
Portable : 06 16 23 86 91
Isabelle Menault
Coming up. RP
41-43, rue de Cronstadt
75015 Paris
Tél. : 01 44 55 22 37
Fax : 01 44 55 22 40
Portable : 06 16 29 38 75
E-mail. [email protected]
Pour Info...
• Gérard Jouany nous informe qu’il asure depuis la rentrée la chronique
automobile hebdomadaire de Radio Classique. Il collabore également à Economie Matin, le nouvel hebdomadaire économique gratuit distribué à Paris.
Ses coordonnées sont toujours : 19, rue de la Pierre levée, 75011 Paris.
Portable : 06 09 49 12 86. E-mail : [email protected]
• Elodie Lamboley a changé d’adresse. Ses nouvelles coordonnées sont :
10, rue Dulac 75 015 Paris
COMITE
DIRECTEUR
JUILLET
Synthèse du comité du 1 juillet.
er
Il n’y avait pas de comité en août pour cause de congés.
Etaient présents : René Bougros, André Degon, Gérard Jouany,
Jean-François Loiseau, Etienne Moity.
Excusés : Denis Astagneau, Hervé Bouchot, Elodie Lamboley, Benoît Pérot.
Présente également Danielle David.
Moins chargé que d’habitude pour cause de vacances proches, ce comité
permit néanmoins d’aborder les sujets suivants :
• Cély : l’opération journée des attachés de presse est en train de se finaliser.
Denis s’occupe des derniers détails.
• Val-d’Isère : René Bougros nous représentera à Val-d’Isère. Notre partenariat fonctionne bien avec le groupe Audhoui. Lire le compte-rendu de
René en page 3.
• Mondial : les journées approchent et tout se passe sans anicroche.
• Annuaire : les rectifications sont tenues au jour le jour. Nous serons dans
les temps pour l’édition 2005 à paraître en fin d’année. Quand à la pub, elle
rentre bien et nous avons déjà atteint le niveau de l’annuaire 2004.
• Les opérations petits-déjeuners vont reprendre. Il en sera question lors
du bureau du 8 septembre.
• AGENDA •
Mondial de l’Automobile
Presse : 23 et 24 septembre
Public : 25 sept. - 10 oct.
Salon Véhicules de Loisir
Public : 25 sept. - 3 oct.
4
En bref...
Forum L’automobile,
secteur d’avenir.
A l’initiative des quatre organisations représentant les grands acteurs
de la filière automobile française, le
CCFA, le CNPA, la Fiev et le SIA,
se déroulera le 14 septembre à
l’Automobile club à Paris, de 8h30 à
13 heures, un forum, L’automobile,
secteur d’avenir ? Parmi les sujets
qui seront abordés : le poids économique et social du secteur automo-
NOMINA
T I O N S
CHANGE
M E N T S
Arnaud Belloni est nommé, à dater
du 29 juin, directeur marketing des
marques Fiat VP et Lancia au sein de
Fiat Auto (France). Il est directement rattaché au directeur de la Business Unit, Christophe Decultot..
Continental
Suite au départ d’Eric Mathiot, président, Linda Jackson, contrôleur
financier Europe de MG Rover
Group, assumera de façon provisoire
les fonctions de président de MGRover France. Thierry Depond
assume toujours ses fonctions de
directeur général et de directeur du
service après-vente de MG-Rover
France.
Directeur des systèmes électriques et
électroniques chez Volkswagen,
Karl-Thomas Neuman devrait
prendre la direction de la division
composants automobiles (CAS) de
l’équipementier allemand. Il remplacera Wolfgang Ziebart, nommé au
printemps dernier à la tête du fabricant de semi-conducteurs Infineon.
Daimler-Chrysler France
Depuis le mois de juin dernier,
Pascal-Eric Montazel, responsable
presse Mercedes Car Group assume
en plus de ses fonctions actuelles l’intérim de Dominique Meites appelé à
d’autres fonctions à qui l’Afpa souhaite bonne chance dans ses nouvelles responsabilités.
Groupe Daimler-Chrysler
Eckhard Cordes, patron de la division véhicules utilitaires, prendra le
1er octobre prochain la direction de
Mercedes Car Group (MCG) qui regroupe les marques Mercedes et
Smart. Il remplace Juergen Hubbert
qui devient président du comité exécutif du constructeur (EAC).
Dangel
MG-Rover France
Mitsubishi Motors
James Highnam est nommé directeur financier. Il est membre du
comité de direction dirigé par Dirk
Pissens, président. Eric Dromain accède au poste de responsable flottes
et sociétés après avoir occupé les
fonctions d’attaché grands comptes
chez Fiat Auto France.
Tim Tozer a été nommé P.-D.G. de
la filiale Europe Mitsubishi Motors
Europe (MME). Sa nommination
est effective depuis le 1er septembre.
Tim Tozer était précédemment
directeur du secteur automobile au
sein du groupe Mondial Assistance
UK
Seat France
Bruno Frété est nommé depuis le
1er juillet chef de département commercial Seat. Il reporte directement
à Jochen Funk, directeur. Il succède
à Gérard Beaujeault.
Agnès Barthélemy est nommée responsable de la communication et des
relations presse d’Automobiles
Dangel. A ce titre, elle est chargée de
mettre en place la communication
interne de l’entreprise et d’optimiser
la communication externe destinée
aux réseaux de concession Peugeot,
Citroën et Fiat en Europe. Agnès
assurera toutes les relations avec la
presse française et étrangère. Basée à
Sentheim, elle partagera son temps
entre l’Alsace et la région parisienne.
Agnès Barthélemy : ligne directe
Sentheim : 03 89 38 57 08 ; portable
06 82 56 98 69.
E-mail: [email protected]
Jean-Marc Prince est promu responsable du département commercial
Skoda France depuis le 1er juin.
Il succède à Paul Barrocas. JeanMarc Prince rapportera à François
Rupplin, directeur Skoda France.
Thierry Sionneau est promu responsable du département marketing
Skoda France depuis le 1er juin.
Il succède à Arnaud Belloni. Thierry
Sionneau rapportera à François
Rupplin, directeur Skoda France.
Fiat
Volkswagen France
Paul Barrocas est nommé, à dater du
28 juin, directeur des ventes Fiat
VP-Lancia au sein de Fiat Auto
(France). Il est directement rattaché
au directeur de la Business Unit,
Christophe Decultot.
Gérard Beaujeault est nommé
depuis le 1er juillet chef de département commercial Volkswagen. Il
reporte directement à Thierry
Lespiaucq, directeur et succède à
Christophe Mathieu..
bile, la dynamique de l’innovation,
la révolution dans les services et l’arrivée en force de nouveaux profils.
Contact presse : Jean-Pierre Mercier,
CCFA, tel. : 01 49 52 51 24.
E-mail : [email protected]
mieux en le disant. Que Jean-Luc
nous excuse pour cette coquille.
Pan sur le bec
Dans le corps du texte sur L’automobile et la presse (no 257), la
chaîne dont Jean-Luc Roy est responsable est bien Motors TV et non
pas AB Motors. Les connaisseurs auront rectifié d’eux-même, mais c’est
Skoda Auto
Opération Cély le 23 octobre
L’Afpa renouvelle la journée de rencontre des attachés de presse et de
leurs produits. Cette année, l’opération aura lieu le 23 octobre et
comme l’année dernière elle se
déroulera au château de Cély. Les
constructeurs peuvent ainsi faire
connaissance avec la concurrence.
Cette journée est bien évidemment
ouverte à tous les membres.

Documents pareils