Notre Père n° 456 du 18 octobre 2015

Commentaires

Transcription

Notre Père n° 456 du 18 octobre 2015
Passage à l’heure d’hiver Dimanche 25 octobre
Notre Père
N’oubliez pas de reculer l’heure de vos montres d’une heure
afin de pouvoir arriver au bon moment aux célébrations du dimanche.
Aumônerie Universitaire d’Évry
Étudiants à l’université ou en école,
vous êtes invités à l’Aumônerie
tous les mercredis
à 19h00 : messe à la crypte de la cathédrale
à 19h45 : rencontre au local
Adresse: 15, Cours Mgr Romero à Évry
Contact P. Antoine de la Fayolle
Tel: 06 79 72 05 51
Mail: [email protected]
Equipes Notre Dame
Messe au Monastère de la Solitude
Avenue Ratisbonne à Évry
Mardi 10 novembre de 20h45 à 21h45
Cette messe est ouverte à tous
Nos joies
Nos peines
Rencontre avec le Catéchuménat
Réflexion sur le thème:
« Comment Dieu tout puissant devient
homme..., faible et fragile »
Vendredi 13 novembre
de 20h15 à 22h00
Salle de conférence de la cathédrale d’Évry
La rencontre est ouverte à tous
Lecture priante de la Bible
(Lectio Divina)
avec Sr. Annick Le May
Vendredi 13 novembre à 20h30
à la cathédrale
De façon simple, une fois par mois, à partir
des textes de la Liturgie,
nous lisons, méditons, prions, contemplons.
Nos joies
Nos peines
Baptêmes à Bondoufle : Elynn FELZINES, Charlie BOITTE, Marceau et Anthony DEMARQUAY,
Léane et Gabin CASCARRA, Jules NOUARD.
Mariages à Bondoufle: Laëtitia SVALDI et Nicolas CORDON,
Mélanie BERNARD et Damien ROHOU,
Priscilla REQUENA et Sébastien RENDONNET,
Emmanuelle LEFOL et Christophe MURE.
Décès à Bondoufle : M. Julien MAILLOT (41 ans), Mme Colette TOZI (70 ans),
Mme Sofia HUTUPAS (90 ans), M. Roger HERVIEU (65 ans)
Prochaine édition de la feuille « Notre Père » Dimanche 1er novembre 2015
Équipe de rédaction, mise en page, impression et distribution :
P. Martial BERNARD, Jean-Louis BEHIN, Marie-Odile DUVAL,
Jean-Paul MANQUEST, Jacques MARTIN, Annie ZANETTA.
La feuille paroissiale “ NOTRE PÈRE ” paraît tous les 15 jours.
Pour paraître, les informations doivent parvenir à l’Équipe de rédaction
au moins 15 jours avant la date de parution.
Pour recevoir la feuille « Notre Père » par Internet, envoyer votre adresse mail à l’adresse suivante :
[email protected]
8
Dimanche 18 octobre 2015 - n°456 – 40ème année - Paroisses de Bondoufle et de Lisses
Saint Corbinien nous relie toujours au diocèse de Freising-Munich
L
es 5 et 6 septembre dernier nous avons fêté avec une trentaine d'allemands la
saint Corbinien en Essonne.
De plus, ce samedi 5 septembre, nous avons eu une très intéressante table
ronde intitulée « allons aux périphéries » dans laquelle différentes associations
laïques (Maison du monde, Association de médiation
Promevil) ou catholiques (le Nid et Missio en Allemagne).
Chaque association a montré que son but était
d'aider à vivre ensemble, d'aider les personnes ou les pays
fragiles.
Un concert donné par la chorale « Cholibrie » a
clôturé magnifiquement la soirée sur le thème du cantique
des cantiques.
La messe du dimanche à la cathédrale a été animée
joyeusement par une chorale de Grigny.
La Saint Corbinien permet des rencontres et des
échanges intéressants !
Par ailleurs depuis septembre 2013 sur la
proposition de Monseigneur Dubost, nous avons mené,
avec le conseil diocésain de Munich, un colloque sur le
thème « Comment dire Dieu dans notre société
sécularisée ». Nous allons bientôt donner la synthèse à nos évêques. Ce type de
travail entre deux Eglises dans des sociétés différentes est toujours passionnant.
Le 21 novembre 2015 c'est à Freising qu'aura lieu la Saint Corbinien en
Bavière. Un groupe d'Arpajon et quelques personnes de la commission Munich s'y
rendront.
Pourquoi pas vous l'année prochaine ?
Hélène Loirat pour la Commission d'échanges avec Munich
Consultez notre site Internet: http://secteur-evry-catho91.cef.fr
1
Peut-on être missionnaire aujourd’hui ?
Nous ne sommes plus au temps où les Français se sentaient responsables
et partaient dans le monde annoncer l’Évangile.
Il y avait dans leur cœur beaucoup de générosité, d’audace !
Personne ne peut dénigrer ces temps anciens.
Ils avaient, souvent, un sentiment de supériorité,
celle de posséder une richesse à partager avec des « pauvres ».
Mais, à l’évidence, les missionnaires d’hier devaient « sortir »,
sortir de chez eux, sortir d’eux-mêmes.
Les temps ont changé.
Ils nous invitent à aller à l’essentiel.
L’essentiel, c’est Dieu. Dieu Trinité. Dieu relation :
Dieu veut être en relation avec l’homme.
Tous les hommes. Toutes les femmes.
Être missionnaire aujourd’hui, c’est vouloir être « comme Dieu ».
Être relation.
C’est facile à dire. C’est héroïque à mettre en œuvre.
Pour être relation, il faut oser rencontrer.
Il convient de comprendre l’autre, d’analyser sa culture.
Ensuite s’imposer de traduire le fondamental de la foi
dans l’amitié et la culture de l’autre,
c’est-à-dire dans ce qu’il peut comprendre, ce dont il a besoin.
Et ce n’est pas tout.
Aujourd’hui, la mission s’appuie sur nos communautés,
sur le rayonnement de leur prière et de leur entente,
sur leur ouverture et leur capacité à se réformer pour accueillir,
et être au service, gratuitement.
Peut-on être missionnaire aujourd’hui ? Bien sûr !
Bien des chrétiens le sont,
et comment ne pas en rendre grâce ?
Mgr Michel Dubost
Evêque d’Evry-Corbeil Essonne
Célébrations de la Toussaint et prière pour les défunts
Fête de Toussaint, messes anticipées Samedi 31 octobre
18h00 à Lisses, église Saint-Germain Saint-Vincent.
18h00 à Évry, église Notre-Dame de l’Espérance.
Fête de Toussaint Dimanche 1er novembre
10h00 à Évry vieux village, église Saint-Pierre Saint-Paul.
10h00 à Bondoufle, église Saint-Denis Saint-Fiacre.
11h00 à Courcouronnes, église Saint-Guénault.
11h00 à Évry, Cathédrale de la Résurrection.
19h00 à Évry, Cathédrale de la Résurrection.
Commémoration de tous les fidèles défunts
Lundi 2 novembre
12h15 à Évry, Cathédrale de la Résurrection.
19h00 à Évry vieux village, église Saint-Pierre Saint-Paul.
19h00 à Bondoufle, église Saint-Denis Saint-Fiacre.
19h00 à Lisses, église Saint-Germain Saint-Vincent.
20h00 à Courcouronnes, église Saint-Guénault à Courcouronnes
Synode sur la famille à Rome du 4 au 25 octobre 2015
Le Synode sur la famille s’ouvre à Rome cette semaine.
Les avis de ceux qui y siègent sont fort différents.
Les opinions des chrétiens divergent.
Les discussions promettent d’être ardues.
Et c’est bien ainsi !
Les chrétiens ne sont pas immunisés contre les
changements de leur temps
et leur vocation est de vivre
et proclamer ce qui ne change pas :
l’amour de Dieu, dans un monde en mouvement.
Le Pape a invité souvent à préparer le Synode
en contemplant le don que Dieu fait de l’amour
dans tant de familles,
au cœur de tant de personnes !
Pour lui, la famille est le lieu fondamental de
l’Alliance entre l’Église et la Création de Dieu.
C’est une confirmation de la bénédiction de Dieu.
Comment vivre de cette bénédiction ?
Les positions peuvent être divergentes.
Reste que sont communs l’attachement au Christ
et la recherche de la volonté de Dieu pour le temps présent.
Et l’appel à la prière pour les Pères Synodaux.
† Monseigneur Michel Dubost
2
7
Semaine Missionnaire Mondiale, du 11 au 18 octobre
Son animation s’appuie sur la dynamique de l’envoi très présente dans le décret Ad
gentes , dont nous fêtons le cinquantième anniversaire de sa promulgation lors de Vatican II
(7 décembre 1965).
La quête mondiale pour la mission est un acte missionnaire. Elle permet à l’Église de
vivre, d’assurer sa mission, sa croissance dans le monde et de favoriser l’annonce de l’Évangile.
L’offrande est une contribution pour soutenir la vie des prêtres dans plus de 1 350
diocèses, construire des chapelles, églises, lieux de catéchèse dans plus de 70 pays les plus
pauvres, assurer une formation pastorale pour plus de 33 000 séminaristes et 220 000 catéchistes, favoriser des projets d’éducation et d’évangélisation.
Toutes les églises catholiques fêtent en même temps la Journée Missionnaire Mondiale, le dimanche 18 octobre 2015, temps de communion, où chaque paroisse se mobilise
dans la prière et la charité.
La semaine missionnaire mondiale se dit en trois mots : Témoigner, Prier, Partager.
Nous ne pouvons pas tous partir évangéliser sur les chemins du monde mais nous pouvons y
contribuer chacun, là où nous sommes.
Catéchuménat: Job et les difficultés de la vie
© Sweet publishing
POURQUOI ?
Pourquoi ma vie est-elle si difficile ?… qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu ?
Ces questions, cette question est éternelle et se posait déjà 1000 ans avant J.C.. Elle est
transcrite dans le livre de Job, au temps du roi Salomon et réécoutée avec attention pendant
l’Exil du peuple juif au 6e siècle avant J.C.
Aujourd’hui… n’est-elle pas relue par les exilés (réfugiés) qui fuient les guerres ?
Oui Job crie vers Dieu “Ma vie n’est pas une
vie“. Oui il faudra “écrire mes malheurs afin que tous
sachent et comprennent“. Oui “je vais mourir mais je
suis sûr que mon sauveur ne m’oublie pas“. Oui, j’ai
crié vers Dieu, oui “j’ai pensé que Dieu pensait ceci et
cela… comment ai-je osé me mettre à la place de Dieu
lui qui a créé le ciel et la terre ?“
Voilà en quelques mots les réflexions de Job que nous
avons partagées. Nous nous sommes demandés comment concevoir un Dieu tout puissant en même temps qu’un Dieu amour. Comment au
fond du fond de notre cœur vivre notre foi (fidélité à Dieu) avec ces deux notions ? …Job
nous y a aidé.
Nous avons terminé par un questionnement libre sur « Comment aujourd’hui vivre le
malheur, comment Job nous y aide ? »
Prochain RDV des rencontres du catéchuménat, vendredi 13 novembre. Thème :
« Comment un Dieu tout puissant devient un homme… faible, fragile ? » Que nous disent
les 4 évangélistes de la naissance de cet homme ? Comment le disent-ils ?
Comme d’habitude, c’est une réunion ouverte à tous.
Marcel Pouchelet
6
Vie consacrée, témoignage de sœur Isabelle Denis
d’être sœur de Notre Dame de Sion à 15 ans après avoir, entre
J ’ai10 choisi
et 14 ans, lu dans Historia ce qui concernait la libération du camp
d’Auschwitz, en 1945, l’anéantissement du Ghetto de Varsovie, etc…
Je suis entrée au noviciat à 20 ans, quelques mois après la promulgation au Concile Vatican II de la Déclaration « Nostra Aetate ».
De mon enfance je garde des lectures bibliques : Sagesse de Salomon, fidélité
à leur foi juive des frères Maccabées … et la prière des psaumes.
Mes études théologiques, bibliques, liturgiques m’ont aidée au service
de la Bonne Nouvelle de Jésus dès l’éveil à la foi, auprès des jeunes et maintenant surtout auprès d’adultes. : cf. site www.sion.org.
Faire connaître les racines juives de la religion chrétienne, lutter contre
l’antisémitisme et promouvoir connaissance et estime entre les religions sont
au cœur de ma vie.
Pour que l’on n’oublie pas les horreurs de la Shoah afin de lutter contre tous totalitarismes,
tous génocides, j’aide à l’association juive www.lenfantetlashoah.org.
Je suis amie d’une école juive, rêve d’enfance, pour un monde nouveau d’estime réciproque : cf. www.ganenou.fr .
C’est dans une vie donnée à Dieu sans partage, à la suite du Christ Jésus, né enfant
juif de Marie Fille d’Israël, que je réponds à l’appel de Dieu sous le regard de Marie, Mère
de l’Eglise, qui est à l’origine de ND-SION. Nos vœux de chasteté, pauvreté, obéissance,
vécus en congrégation religieuse sont chemin de vraie liberté. La vie communautaire fraternelle a une responsabilité de signe prophétique du Royaume inauguré par la résurrection de
Jésus. Merci d’en rendre grâce avec moi…
Lettre de départ de sœur Denyse
A
toute la communauté d’Evry qui m’est si chère
Finalement mon départ à Bayonne prévu pour la mi-octobre est
arrivé plus tôt que prévu mais impensable de quitter Evry après 63 ans de
présence sans vous redire tout mon attachement et ce n’est pas si facile de
vous rejoindre tous. Le 30 août 1953, il n’y avait qu’une paroisse, un seul
curé, tout le monde se connaissait, mais en 2015 !!! Deux églises que j’ai vu
sortir de terre, une cathédrale et tant de personnes croisées au jour le jour.
Avec plusieurs d’entre vous j’ai connu toutes les mutations…le passage d’un
village à une préfecture, des champs de blé et de roses aux tours en béton,
d’une classe unique à des dizaines de groupes scolaires et tant d’autres changements !
J’ai eu la chance d’assister à de nombreuses ordinations ; à Saint-Spire, à Longpont
puis à la cathédrale, à la naissance des équipes animatrices, aux synodes, aux grandes
manifestations d’Eglise pour l’an 2000, à l’arrivée de Mgr Dubost et à tant d’autres fêtes.
J’ai essayé de m’impliquer au mieux que j’ai pu dans les équipes de catéchèse, de
préparation au baptême et là aussi, je garde des amitiés solides.
Evry a grandi dans tous les sens du mot, est allé de l’avant envers et contre tout, a
connu tous les brassages d’une ville nouvelle et c’est ce que je garderai de plus positif. Je
quitte la région physiquement mais mon cœur vous reste uni et ma prière vous rejoindra
souvent. Au revoir chers Evryens
Sr Denyse Marie - 50 chemin de Hargous - 64100 Bayonne
3
Messes dominicales sur le Secteur à partir du 5 septembre
Célébrations, permanences, réunions régulières
(des modifications sont susceptibles d’être apportées lors de la rentrée)
Samedi
Dimanche
18h
18h
10h
10h
10h30
10h45
11h
11h
19h
Évry, église Notre-Dame de l’Espérance
Lisses, église Saint-Germain Saint-Vincent
Évry, église St-Pierre St-Paul
Bondoufle, église Saint-Denis Saint-Fiacre
Évry, monastère de la Croix
Évry, monastère de la Solitude
Évry, cathédrale de la Résurrection
Courcouronnes, église Saint-Guénault
Évry, cathédrale de la Résurrection
Le secrétariat du Secteur pastoral d’Évry à la cathédrale est ouvert
du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h30 à 19h Tél : 01 64 97 93 55
Bondoufle
Nous fêterons bientôt
22 octobre: Saint Jean-Paul II - 263ème pape de 1978 à 2005 (+ 2005)
Canonisé le 27 avril 2014 en même temps que Jean XXIII.
« Jean Paul II a été le Pape de la famille »
(Pape François) .
Le 12 avril 2011, la Congrégation pour le culte divin et la
discipline des sacrements a émané le décret fixant au 22
octobre la mémoire liturgique du bienheureux Jean-Paul II,
inscrite au calendrier diocésain de Rome et de la Pologne.
Courcouronnes
Sources Nominis
28 octobre: Saint Jude "Thaddée", apôtre (1er siècle)
Jude est aussi appelé Thaddée pour le distinguer de Judas.
Avec Simon, il appartenait sans doute à ces zélotes qui
refusaient l'occupation romaine, mais le message du Christ fut
pour lui la découverte de l'universalité de l'amour de Dieu.
Saint Jean nous rapporte la question de saint Jude lors de la
dernière Cène : «Pourquoi te découvres-tu à nous et non pas
au monde ?» (Jean 14.22). Jésus y répondra indirectement :
«Si quelqu'un m'aime, il gardera mon commandement».
Dans la liste des apôtres, ils sont côte à côte et la tradition les
fait mourir ensemble en Perse.
Dimanche :
11h00 Messe dominicale à l’église St Guénault
Jeudi :
17h 00 à 19h00 accueil à l’église St Guénault (hors v. s.)
2è jeudi du mois: 17h00 à 18h30, permanence du P. Joël Maltête
2ème jeudi du mois: 18h30 Messe de semaine
Samedi :
10h00 à 12h00 Accueil à l’église St Guénault (hors v. s.)
Lisses
Sources Nominis
4
Dimanche : 10h00 Messe dominicale.
Mardi :
20h00 à l’église: Répétitions du Chœur de Bondoufle .
Mercredi : 17h00 Chapelet à l’église pendant tout le mois d’octobre.
Vendredi : 17h00 à 18h00, Permanence du P. Heidet .
18h00 à 18h30 Messe de semaine.
18h30 à19h00 Adoration du Saint Sacrement.
Samedi : 10h00 à 12h00, accueil à l’église.
Mardi : 18h00, permanence du père Claude à la sacristie.
19h00, Messe de semaine.
Jeudi:
19h45, Groupe de prière « Marie » et adoration
Samedi : 10h00 à 11h00, accueil au presbytère (hors vacances scolaires)
18h00, Messe anticipée du dimanche.
5