Décembre 2014 - Moulin à Vent

Commentaires

Transcription

Décembre 2014 - Moulin à Vent
N° 168
Décembre 2014
Le journal de l’Amicale Cycliste du Moulin à Vent
L’équipe cycLo cross 2014
1 – Roue Libre n° 168
SOMMAIRE
NEWS CYCLOS p.3
NEWS COUREURS p.6
Mon 1er VELO p. 8
DIVERS p.10
LE RAVITO p.12
INFOS PRATIQUES p.13
Bonne route à tous !
2 – Roue Libre n° 168
CYCLOS…
Journée marche et visite musée
14 personnes étaient présentes pour la sortie pédestre
au barrage du Couzon en dessous de St Croix en Jarez le 30
octobre 2014.
Ce barrage est un des premiers de France. Il a été construit
en 1789 et achevé en 1811, il fut construit à l'initiative de
compagnie du canal de Givors pour permettre l'alimentation
en eau du canal entre Rive de Gier et Givors.
Le circuit balisé (à 2 ou 3 exceptions près) se fait en 3 h 00
assez facilement avec 9 kms pour une seule grosse montée
de 600 mètres.
.
3 – Roue Libre n° 168
Il nous a permis de longer le lac et au fur et à mesure de
découvrir les panoramas superbe sur le Pilat ou la vallée du
Gier. A la fin du parcours, on découvre des gorges et
l’on suit un torrent ainsi qu’ une cascade avant de remonter
au barrage .
13 h 00 c'est l'heure du pique-nique et Maurice et Annick n'étant pas disponible le matin sont là pour nous
accueillir avec une bonne bouteille.
14 h00 nous partons au musée d'art et d'industrie deSt
Etienne pour l'exposition sur le cycle.
C'est un musée très agréable et intéressant à tout point
de vue.
Il ne faut pas oublier que St Etienne est la capitale française du cycle, la première bicyclette aurait été fabriquée en 1886.
A travers l'histoire de l'industrie du cycle, nous retrouvons les marques emblématiques telles que Ravat, Mercier, Manufrance cyclo, Vitus…..
Beaucoup de publicités anciennes, affiches, pièces détachées et bien sur des anciens vélos de courses, vélos
utilitaires, tandems et même le vélo de Poulidor, Jeannie
Longo, Roger Rivière.
Certains en ont profité pour visiter les armes et rubans.
Déjà 17 h 00, tout le monde rentre sur Lyon sans encombres après une journée bien remplie.
Cette escapade a eu du succès (16 personnes). Merci à vous.
Alain ROLLAND
La sortie féminine du samedi 8 novembre 2014
Nous arrivons bien en avance sur la place, avec Christian, pour ne rien manquer de ce rendez-vous particulier du samedi après-midi ; un petit groupe de cyclos
est déjà présent, papotant sur les bancs de pierre
chauffés
par
le
soleil.
Les arrivées se succèdent, les groupes de discussion se
forment ; le temps est superbe, mais un peu frais, on
ne sait pas comment s’habiller ; toute la garde-robe
ACMV est de parade : des maillots courts, des longs,
des corsaires, des polaires, des brassières, des coupevent… personne ne sait vraiment quelle est la bonne
formule.
Notre petit groupe mixte se compose finalement de 6
dames : Arlette, Hélène, Irène, Jocelyne, Lulu et Marie-Christine, escortées par 6 cyclos : Antoine, Christian, Eric, Michel (qui a eu vent d’un rassemblement
de féminines), Pascal, et moi-même ; ouf, l’équité
hommes-femmes est parfaitement respectée, Belkacem
peut
être
satisfaite.
Le parcours, concocté par Clémentine, est disponible
sur Openrunner ; et là j’ai honte de dire que je n’ai pas
réussi à l’importer dans mon Garmin ; il faut pour cela
un Bac+5, alors que je me suis arrêté avant ; mais je
ne désespère pas pour la prochaine fois.
Du coup je l’ai imprimé ; et avec les papiers que me
passent gentiment Pitchounette et un autre cyclo, j’en
ai bien 3 dans la poche, on ne devrait pas se perdre.
Je demande quand même à CléClé à quel taux raisonnable de perte je suis autorisé pour cette 1ère sortie ?
La réponse est sans appel : « zéro pour cent ! tu me les
ramènes
TOUTES
s’il
te
plaît !»
On se dirige à vitesse réduite vers Parilly, direction
Les Crêtes et St Bonnet de Mure ; regroupement à
chaque feux ; je règle l’allure à l’oreille : tant que
j’entends papoter Lulu, c’est que le rythme est bon.
Les Henry nous accompagnent sur leurs drôles de ma-
4 – Roue Libre n° 168
chines ; leur démarche est fort élégante, et invite à la
promenade ; fidèle à son habitude, Pascal s’est lesté de
2 sacoches bien remplies pour que l’entraînement lui
soit
plus
profitable.
A chaque montée, on me fait remarquer que le profil est trop pentu ; à tel point que les Henry feront
toute la sortie en danseuse ! ou alors est-ce parce
qu’ils
n’ont
pas
de
selle ?
Il faudrait quand même que Clém réfléchisse bien à un
tracé
tout
en
descentes.
Pas de souci jusqu’à St Bonnet de Mure ; Hélène est
très facile, Irène et Jocelyne suivent sans problème ;
même Arlette me surprend, elle doit s’entraîner en
douce avec son Philippe ; on n’entend plus Lulu, qui
se réserve pour m’invectiver en haut de chaque bosse ;
Marie-Hélène, peut-être la moins expérimentée, a bien
du mérite sur sa machine qui pèse une tonne ; Alain
pourrait quand même lui passer un de ses nombreux
mulets !
En l’absence de GPS, le retour par Toussieu et St
Priest est plus délicat ; mais Pascal connaît bien le
coin et les Henry nous accompagneront jusqu’à la sortie
de
St
Priest.
Malgré un petit cafouillage au retour à Parilly, on n’a
finalement perdu personne, enfin je crois…
au bilan : 41km, moyenne 18,1 dénivelé 261m, écarts
température
12°
à
24°
Bravo à tous(tes) pour cette sortie si sympathique,
merci aux accompagnateurs, et c’est quand vous voulez Mesdames pour une prochaine !
Patrick M.
Une deuxième place qui vaut ….une première…..
Ce 7 novembre 2014, notre G.O cyclo de l’ACMV, Alain Roland, a été récompensé pour sa fidélité et son parcours au ruban
de l’UFOLEP, cérémonie qui s’est déroulée à Mions.
La soirée était organisée par le club cyclo de Mions, après quelques regrets sur
la situation de l’UFOLEP du Rhône, depuis maintenant 3 ans, une certaine désaffection des clubs se retournant vers d’autres fédérations, pour les raisons
maintes fois évoquées, la soirée des récompenses a battu son plein
d’enthousiasme, pour honorer les plus méritants, non pas par leur performances
chrono, mais leurs assiduités aux différents rallyes et les Kms parcourus.
Notre Grand Organisateur, pour ses initiatives diverses et variées, tant sur le
vélo, que dans d’autres domaines, a été récompensé en se voyant nominé à la
deuxième place du
RUBAN 2014. Une deuxième qui en vaut une première car nous le savons
tous, il a perdu la première place pour nous organiser le raid à CHAMPAGNEUX, et de ce fait n’a pu faire le rallye de l’UFOLEP ce W.E. là. Ce qui l’a
éloigné de la première place.
Alors nous te félicitons Alain et te remercions pour tout ce que tu nous apportes, ta bonne humeur et ta générosité. Nous ferons un clin d’œil à ton
épouse notre amie, Marie-Christine, qui est toujours là pour partager ces moments et t’apporter son soutien dans tes organisations.
Nous avons regrettés l’absence d’Annick Bodin, blessée au pied, qui n’a pu être
présente ce soir là, qui a aussi été nominée à la quatrième place du ruban, chez les
féminines. Mais attention, l’an prochain, il y aura de la concurrence, car l’équipe des
demoiselles et dames à bicyclette
s’agrandi.
Cette soirée a réuni 8à 10 personnes
du club, pour soutenir Alain, et partager son bonheur, les fidèles sur les
rallyes et dans sa vie.
La date a fait doublon avec notre
réunion mensuelle, et la difficulté
pour avoir la salle Vaillant Couturier, à d’autre date devenant problématique, nous ne pouvions que regretter de n’avoir pu déplacer notre
club à cette cérémonie comme ce fût le cas dans le passé.
Un buffet tout à fait honorable et de qualité, nous a régalé, même si dans nos
souvenirs nous avions été plus performant, là il n’y a pas compétition….. et
ce fût une très belle soirée, qui n’en doutons pas en appelle d’autres.
Alors Alain encore merci et à très vite sur le vélo, mais à allure modérée….
Ton ami Maurice.
5 – Roue Libre n° 168
COUREURS
Entrainement cyclo cross : reconnaissance parcours de Décines
Afin de préparer au mieux la deuxième épreuve FSGT de
la saison de cyclocross, notre groupe s'est donné rendezvous ce Dimanche 2 Novembre sur les berges du Rhône.
Direction le parc du Mamelon à Décines, non loin du parc
de Miribel Jonage. Au passage, nous en avons profité pour
reconnaître le parcours du cyclocross de Vaulx-en-Velin.
Sept de nos coureurs étaient présents : Silvin Rey Dit Guzer, Jean-Luc Lavet, Laurent Thibaud, Sébastien Bernin,
Pierre-Louis Pescheux, Florent Gleizal et Jean-Luc Deyrail.
Le parcours du parc du Mamelon promet de sourire aux
grosses cuisses ! La section cyclocross s’étoffe peu à peu.
Espérons que les résultats suivent sur les prochains cyclocross, début de réponse à Décines le Samedi 8 Novembre
prochain.
Cyclo cross du Mamelon
Samedi 8 novembre 2014, j’ai effectué ma 1 ère course avec
le maillot rose de l’ACMV, un cyclo-cross à Décines pour
être plus précis.
Nous étions 9 du club, 5 dans la catégorie reine et 4 en
2èmecatégorie.
L’année dernière, ce même cyclo-cross avait été qualifié de
« roulant » par la plupart
des participants, alors
cause à effet ou pas, cette
année ils nous ont trouvé
un "mamelon" à monter et
à descendre… et quel
mamelon !
La course part sur un
rythme élevé (comme toujours en cyclo-cross). .
Au fil des tours, on croise
les premiers sur différentes parties du parcours,
ce qui me permis
d’encourager les autres
gars du club, et bien-sur de
recevoir également des encouragements de ceux-ci.
Sébastien et Laurent ne sont pas loin l’un de l’autre (ils envoient les garçons), Jean- Luc, Pierre-Louis et Florent suivent
de près également.
Pour ma part, je ne sais pas trop où se trouvent les gars du
club dans ma catégorie, il me semble que je suis devant……..
Au premier passage sur les planches (il y en avait 4 à la
suite), je me suis cru 20 ans en arrière. J’essaie de sauter
comme cela se fait et là grosse douleur au niveau du genou
6 – Roue Libre n° 168
gauche (opéré du ménisque interne en aout 2014), j’ai même
pensé à abandonner, mais pas question, pas ma première
course avec mon nouveau maillot zip long (cela ne se fait pas
!!). Bref, je serre les dents, ensuite la douleur a diminuée et
j’ai pu continuer. A chaque passage des planches, je faisais
très attention. Bref, tout c’est bien passé, je finis ce cross
"rincé" mais content.
Ensuite, on c’est tous
retrouvés à l’arrivée
pour former une haie
d’honneur afin
d’encourager Cédric qui
en finissait également.
Un grand merci à Nathalie, qui pour nous
réchauffer, nous avait
préparés 2 tartes aux
noix ainsi qu’un chocolat chaud un peu spécial
(n’est-ce pas PierreLouis !).
En tous cas, bien content d’être venu au
club, une bonne ambiance, de la camaraderie, bref une bonne saison 2015 en perceptive….
Alain Mathias dit "linlin"
Le cyclocross de Parilly, ou l’histoire d’un évènement quasi incontournable
En ce mardi 11 Novembre, de commémoration, où des millions d’Hommes (au sens d’êtres humains) ont traversés un de ces épisodes tragiques de l’Humanité, le club de Moulin à Vent organisait pour son cyclocross pour la 5ème fois en 2014.
Le lieu de cette bataille est le magnifique parc Alpestre de Parilly, sur un très beau tracé technique réalisé par Jean Luc Lavet et
son équipe, alternant tous les éléments fondamentaux de cette discipline hivernale. De très belle parties sinueuses, qui permettent
de faire la part belle au pilotage et aux relances, une longue montée avec ce revêtement bitumeux pour les puncheurs rouleurs, des
dévers sur une si belle prairie (ou pelouse) digne d’un terrain de rugby. On y retrouve même des escaliers permettant des passages
à pieds.
Donc nous parlons bien ici, d’un vrai cyclocross moderne, alternant passages physiques
ou l’effort cardio vasculaire est parfois violent, et d’autres ou l’habileté technique et
l’engagement est mis en avant.
Dans ce haut lieu du cyclocross Lyonnais, c’est sous une météo clémente, que le
départ a été donné pour les 94 spécialistes (cela doit être un record)
des sous-bois, issus des fédérations
affinitaire FFC/FSGT/UFOLEP de
la région Rhône-Alpes se sont âprement disputés la victoire, sur un
parcours souple et légèrement humide grâce aux pluies des jours
précédents.
Aucun souci dans le premier tour, malgré un peloton aussi fourni lancé a très vive
allure sur le circuit. Le peloton s’étira rapidement, les meilleurs distançant rapidement leurs poursuivants. Sur ce type de tracé ou les nombreuses relances ne permettent pas de prendre les « bonnes » roues, les écarts grandissent très vite.
Au bout de 51 minutes de combat acharné, ils étaient encore deux à pouvoir se
disputer la victoire. Une ultime attaque, a permis à Anthony Quattrone de remporter la victoire devant David Lambert, la troisième marche du podium revient à
Nicolas Salah.
Cette année encore le parcours du cyclocross de Parilly, l’organisation du Club de
Moulin à Vent et l’ambiance ont conquis l’ensemble des participants. Tous les
éléments du succès d’une organisation ont été au rendez-vous.
A l’année prochaine pour de nouvelles explications dans les sous-bois.
Laurent Thibaud
7 – Roue Libre n° 168
MON PREMIER VELO….
Dominique LENOIR
Contrairement à quelques uns je n'ai pas eu de vélo étant
enfant, j’ai donc commencé mon apprentissage à l'âge de 7 ou
8 ans sur le vélo de ma petite voisine. J’ai pratiqué ensuite
avec les vélos des copains qui en possédait un. Mon premier
vélo perso fut celui de mon père qu’'il n'utilisait plus depuis
des années et qui dormait au fond d'un hangar. Avec quelques
pièces récupérées de ci de là, je l'ai remis en état. On était très
débrouillards les gamins des années 60. J'ai roulé avec pendant de nombreuses années .C'était un routier, beaucoup trop
grand pour moi au début, mais qui allait mieux au fur et à
mesure de ma croissance. Je peux vous dire que monter Chaponost avec un tel fer à repasser quand on a 13-14 ans, c'était
pas triste. J’ai retrouvé une photo exacte du vélo dans
Google, il n'y a que la couleur qui change, le mien était jaune.
Je vous mets quelques photos des accessoires qui l’équipait. Voila c'est toute l'histoire de mon premier vélo.
Robert OLIVIERI
A l'époque je n'avais presque jamais fait de vélo, à part enfant à la campagne pour les vacances.
Bien sur aucune connaissance en rien concernant un vélo, modèle, taille et j'en passe et des meilleures!!!
Un copain avec qui je travaillais, me propose son vélo avec des pneus demi ballon, des garde boue à l'avant ainsi qu’à l’arrière,
guidon de course bien sur. J’ai trouvé qu'il était un peu petit mais je l'achète quand même.
C'était dans les années 1970, je demeurais Rue Séguin dans le quartier de Perrache, non loin de la patinoire. L’immeuble était très
ancien. J’étais au 3ème et dernier étage avec des escaliers on ne peut plus pentus… juste de monter mon vélo cela m'a dégouté. Il
n'ai redescendu qu'après être vendu!!!
Je ne l'ai même pas essayé ! Un autre copain de travail plus petit que moi me l'a racheté!! Drôle d'histoire!!
Voici l'achat de mon premier vélo…cela n'a pas été une réussite, mais bon, peut-être faut il en passer par là avant de faire le bon
achat !!!
8 – Roue Libre n° 168
Qui suis-je ?
Pour mon premier vélo, mes parents avaient choisi pour moi un modèle à roulettes. A l’époque, le port du casque n’était pas encore
aussi répandu, aussi je m’élançais la tête libre sur la route ; j’avais déjà la grande classe sur ma monture, n’est-ce pas ?
Mes premiers kilomètres à vélo furent réalisés sur
une piste cyclable, à La Ravoire, bien à l’abri des
voitures. Très vite, je gagnai en agilité et pu me
passer de ces encombrantes roulettes, qui de plus
m’empêchait de rivaliser sur Strava. Imaginezvous de faire des KOM avec des roulettes ?
Pour mes parents, ces sorties de vélo avec ma
sœur étaient l’assurance d’une soirée calme, car
déjà j’étais à fond sur le vélo et ne voulais rien
lâcher. Ce sont ces premières sorties qui m’ont
certainement donné cette passion du cyclisme, et
depuis j’ai dû chevaucher une bonne
dizaine de vélos et VTT différents.
M’avez-vous reconnu ?
Indice : maillot T1, plusieurs
titres à son actif….
Alexis LOUIS
Mon premier vélo était un ancien modèle Peugeot en acier et jantes inox. Je l ai acheté à un cyclo qui venait de changer de vélo.
J’avais 15 ans. Je disposais des
vitesses au cadre mais le système
Simplex fonctionnait au top. Il
fallait être un peu équilibriste
pour changer de pignon en montée et ne pas avoir peur dans les
descentes. Je l'ai eu pendant 4
ans et je n ai eu à déplorer qu'une
seule crevaison. Il était lourd,
9 – Roue Libre n° 168
âgé mais d'une fiabilité exceptionnelle. A l'époque j'étais léger comme
une plume alors ce n’était pas un
problème. Je ne passais pas inaperçu
lors des rallyes cyclo mais les anciens
qui venaient de découvrir les cadres
carbones ou alu léger venaient souvent
me voir pour vanter les mérites de
mon ancienne monture.
Divers
Module commun d'entraîneur : 4 roses en formation
Le comité du Rhône FFC organisait les 25 et 26
octobre un module commun d'entraîneur, point
d'entrée pour l'obtention du diplôme d'entraîneur Jeunes. Depuis quelques mois, le club a
entrepris de former (de nouveau) de jeunes
cyclistes à partir de cadets. Grâce à plusieurs
bénévoles motivés, une section jeunes a donc
vu le jour et un processus de formation a été
lancé en complément des compétences déjà
acquises par certains de nos encadrants.
La formation suivie comprend :
- une journée de préformation,
-deux journées du module commun d'entraîneur,
-trois journées du module d'activité du cyclisme
traditionnel (route, piste et cyclocross)
Julien Rivallain, Cyril Bergemin, notre increvable président Jean-Claude Bordaz et moimême, nous sommes donc retrouvés au centre
omnisports de Mâcon (ancien creps) pour deux
jours d'apprentissage. La formation était dis-
pensée par Sébastien Bérard du Vélo
Club Vaulx-en-Velin. Plusieurs thèmes
ont été abordés : anatomie, pédagogie,
phases de l'enfance, organisation d'un
stage, zones d'intensité de l'effort, déroulement d'une séance de PPG. Le
contenu était très intéressant, entrecoupé
d'exercices pratiques et de mises en
situation à l'extérieur.
Il restera donc encore trois jours de
formation à nos encadrants avant de
pouvoir lancer leur stage pratique en
club.
Cette démarche nous permet de reprendre encore plus contact avec les
structures de la FFC et d'assurer, nous
l’espérons, l'avenir du club en favorisant
la pratique du cyclisme auprès d'un
public jeune.
Florent GLEIZAL
Au temps du VEL’D’HIV
La lecture du livre de Dominique GRANFILS « Au temps du VEL’D’HIV » m’a plongé dans un univers que je connaissais peu,
celui de la « grande époque de la piste » à travers l’histoire du Vélodrome d’Hiver à Paris et celle d’un pistard de l’époque Jean
PIETERS. Histoire qui rejoint celle de la France dans cette période troublée entre 1910 date de l’inauguration du vélodrome et sa
démolition en 1959.
Les Six Jours de Paris
On découvre notamment « Les Six jours de Paris », épreuve cycliste annuelle qui se
déroulait sur six jours par équipes de deux coureurs formant relais, l’un des coureurs
se reposant pendant que l’autre roule.
Tout cela dans une ambiance de kermesse survoltée où s’entassent jusqu’à 18 000
spectateurs de toutes catégories sociales, venus acclamer les meilleurs sprinteurs du
monde tournoyant sans cesse sur cet anneau de 300 mètres de long, avec des distances parcourues par chaque équipe dépassant les 3500 km !
Les spectateurs des « populaires » invectivant souvent les « rupins » venus se pavaner dans les loges situées au centre du vélodrome, au plus près de la piste. Le tout
accompagné par les flonflons de l’orchestre.
Sans oublier la soirée de gala du vendredi où les personnalités en tenues élégantes
dînent au centre de la piste, et la Reine de la Course, différente chaque année, souvent une personnalité du monde du spectacle. (Entre autres, Edit Piaf, Paulette Dubost, Annie Cordy…)
Malheureusement, la belle histoire du vélodrome sera à jamais entachée par «la rafle
du Vel d’Hiv» des 16 et 17 juillet 1942 quand la police française y enferme plus de
13 000 juifs dans des conditions atroces, avant de les acheminer vers les camps de la mort.
10 – Roue Libre n° 168
L’histoire du pistard Jean Pieters
L’histoire du pistard Jean Pieters, liée à celle du Vel
d’Hiv, nous fera pénétrer de l’intérieur le monde de
la piste de l’époque. A travers ses exploits, ses joies
et ses malheurs, nous pénétrerons au plus prés
l’ambiance et les coulisses de ce véritable « monument » qu’a été le Vélodrome d’Hiver de Paris.
La dernière édition des « six jours de Paris » s’est
tenue en novembre 1958. On y retrouve des noms
qui ont marqué nos mémoires : Léon Zitrone, Robert
Chapatte, Roger Rivière, Fausto Coppi, Jacques
Anquetil…
Ce sont ainsi deux véritables pages du cyclisme et
de la vie parisienne qui sont définitivement tournées
avec la démolition du VEL D’HIV en 1959.
Je ne saurai que vous recommander la lecture de cet ouvrage si vous êtes intéressés par le monde du cyclisme dont la piste constitue une des branches importantes, peu connue car peu médiatisée…….
Une Rosette…
Un tour anecdotique….
Pendant le premier Tour de France en 1903, qui comptait 79 inscrits, 60 s’aligneront sur la ligne de départ et seulement 21 passeront
la ligne d’arrivée après 2428 kms de course en 6 étapes et 25.6
kms/h de moyenne pour le vainqueur, le français Maurice GARIN.
Pour le départ de la première étape, les coureurs se réunissent le 1er
juillet à Montgeron, banlieue sud de Paris, devant le café « le réveil
matin ». Le départ ne put hélas pas être donné devant ce café mais
déporté sur la commune voisine de Villeneuve-Saint-Georges……
Pour cause, louis Lépine, alors Préfet de police de la Seine, avait
tout simplement… interdit les courses sur le territoire parisien.
A suivre…
Gérard Michaud
11 – Roue Libre n° 168
Le Ravito
Cake pour apéro facile
Ingrédients / pour 8 personnes
250 g de farine
4 œufs
1/2 sachet de levure
1 verre normal d'huile
1 verre de vin blanc
150 g de comté en dés
150 g d'olives (noires ou vertes) dénoyautées
150 g de jambon en dés
Mettre la farine et la levure dans un saladier, et faire un puits. Au centre mettre les œufs, mélanger et ajouter l'huile et le vin blanc pour
obtenir une pâte lisse et homogène.
Ajouter les olives, le comté, le jambon. Versez le tout dans un moule à cake beurré ou huilé.
Enfourner pendant 40 minutes à 180°C. Laisser refroidir, démouler puis couper en tranches ou en dés.
Le Bistrot des Maquignons
Ambiance chaleureuse, cuisine généreuse
Repris il y a cinq ans par Thierry Laffitte et Isabelle Milandri – auparavant à la Fleur de Thym, avenue Jean-Jaurès, à Gerland Le Bistrot des Maquignons s’est forgé depuis une réputation méritée.
Face à l’église Saint-Louis, on y succombe midi et soir au péché de
gourmandise, avec ferveur. Outre un menu du jour conjuguant souci de
varier les plaisirs et addition indulgente, la carte offre d’emblée bien
des raisons d’hésiter, entre pâté en croûte au foie gras et pistaches,
sashimi de saumon ou escargots de Bourgogne au cresson.
Maquignons obligent : les viandes occupent bien sûr une place de choix.
Cœur de rumsteack, entrecôte charolaise, onglet poêlé, paleron de veau
en pot au feu, côte de cochon façon osso bucco témoignent de
l’imagination du chef qui agrémente volontiers ses recettes de savoureux
champignons frais. Le poisson n’est pas pour autant interdit de séjour :
encornets farcis façon bouillabaisse, daurade rôtie entière ou filet de
féra du Léman en témoignent au gré des arrivages.
Même souci de fraîcheur et même bonheur dans les desserts : imposants Paris-brest, îles flottantes d’une tenue irréprochable,
tartes aux pralines et autres gourmandises en portions majuscules. Cave intéressante entre grands crus et découvertes du patron.
Les Maquignons ? Amis gourmands, topez-là !
A découvrir également sa sympathique annexe mitoyenne, le Bistrot 113 : on y déguste, autour d’un verre, tapas majuscules,
terrines, salaisons, fromages et douceurs…
Jean-Jacques Billon
Le Bistrot des Maquignons. 113 Gde Rue de la Guillotière. Lyon 7è. 04 72 71 63 87. Fermé dimanche et lundi. Formules à 12,50
et 15,50 € (midi, du mardi au vendredi) + carte.
12 – Roue Libre n° 168
Infos pratiques et Agenda
Courses FSGT :
- 06 décembre : Cyclo-cross de la Bachasse à Oullins
- 13 décembre Cyclo-cross de Vaulx-en-Velin
- date à venir : Cyclo-cross régional dans la loire
- 4 janvier 2015 : Cyclo-cross de Brignais
- 11 janvier 2015 : Cyclo-cross de Francheville
Renouvellement des licences pour la saison 2014/2015
La saison 2014 se termine et déjà tous nos regards se tournent vers 2015 !
Pensez à renouveler votre adhésion au club et votre licence !
Pour cela, merci de vous rapprocher de Maurice Chavanel qui est en charge des adhésions et de prévoir un certificat médical
d’aptitude à la pratique du cyclisme, 2 photos d’identité et un chèque d’adhésion de 50€. Pour les nouvelles féminines 50 % du
tarif sera appliquée cette saison.
Séjour de ski
Prévision d’un séjour de ski de fond, de piste, de raquettes ou tout simplement
de ballades et de se retrouver entre amis vous est proposé du 24 au 31 janvier
2015. Les familles sont les bienvenues !
MACHON
N’oubliez pas, à l’issue de notre prochaine réunion mensuelle, le mâchon du club vous attend. Inscrivez-vous via le forum ou bien
envoyer un mail à notre ami Patrick. Dernière réunion avant 2015 !
ENTRAINEMENTS VELO DE ROUTE DU CLUB
RDV TOUS LES SAMEDI A 13H30
SUR LA PLACE ENNEMOND ROMAND A VENISSIEUX
SORTIES CYCLO : MARDIS ET JEUDIS 13H
13 – Roue Libre n° 168
PROCHAINE REUNION
LE 9 JANVIER 2015
19H30 AU FOYER

Documents pareils