MESURES D`ATTENUATIONS

Commentaires

Transcription

MESURES D`ATTENUATIONS
CONTRIBUTION A L'ETUDE DES MESURES D'ATTENUATION
POUR ATTENUE LES EFFETS NEGATIVES DE LA REALISATION
DE L'AUTOROUTE EST-OUEST DE BOUIRA
MEZRAG Djallal1, ZIANE Mahfoud2
Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene
Faculté des Science de la Terre et de la Géographie et de l'Aménagement de Territoire
Département de la Géographie et de l’Aménagement de Territoire
Laboratoire de l’Aménagement de Territoire
Résumé :
Le développement des voies de communication constitue un instrument incontournable de
toute politique d’aménagement du territoire et de développement d’un pays.
L’autoroute qui reliera Tlemcen à El Taraf sur une distance de (1216 km), desservant les
principaux pôles et concentre presque de (70%) de la population totale, touchant (24) wilayas.
L’étude d’impact sur l’environnement pour la section autoroutière de Bouira constitue une
partie du lot Centre.
Le but de ce travaille est d’évaluer les répercussions de l’implantation de cet ouvrage sur les
différentes composantes de son environnement.
La problématique initiale de ce travail porte essentiellement sur l’impact environnemental qui
reflet sur le milieu physique et naturel, et voir encore à qu’elle niveaux, la région traversé
peuvent bénéficier ?
Mots clés : autoroute est-ouest, impacts, environnement, Bouira, socio-économique.
Summary:
The development of communication channels is an indispensable tool for any policy planning
and development of a country.
The highway linking Tlemcen El Taraf a distance (1216 km), serving the main centers and
focuses almost (70%) of the total population, affecting (24) wilayas.
This report concerns the impact on the environment for the motorway section Bouira is part of
Lot Centre.
The aim of our study was to evaluate the impact of the introduction of this book on the
various components of the environment.
The initial problem of this work focuses on the environmental impact that reflection on the
physical and natural environment, and see it still levels across the region can benefit?
Keywords: east-west highway, impact, environment, Bouira, socio-economic
1
INTRODUCTION
L’Algérie a connu une forte croissance de sa population depuis son indépendance, nécessitant
davantage de développement des grandes infrastructures de base, surtout de transport, pour
répondre aux besoins exprimés par la population, le trafic routier représente plus de (80%) du
secteur de transport, l’idée d’une autoroute Est-Ouest est déjà apparue dès l’année 1970.
Deux groupements d'entreprises ont décroché les marchés de ce programme neuf de
septembre 2006, COJAAL 1 pour le lot Est de (399 km), le lot Ouest (359 km) et le lot Centre
(169 km) pour le groupe chinois (CITIC-CRCC), le reste (175 km) s’est inscrit dans le cadre
de l’ancien programme réalisé par la coopération Algéro-Italienne dont (114 km) en
circulation.
Le présent de ce travaille consiste à identifier et à évaluer les éventuels impacts que pourrait
générer le projet autoroutier sur l’environnement.
La réalisation de l’autoroute entrainera des impacts liée aux phases de la construction de
l’autoroute et d’autres qui sont liée à la phase d’exploitation.
Le tronçon autoroutier de Bouira fait partie du Lot Centre de l’Autoroute Est- Ouest, il
commence à la proximité de la commune de (Bouderbala) au Point Kilométrique (PK 146), et
passe dans une zone montagneuse et se termine à proximité de la commune de (El Adjiba)
dans la wilaya de Bouira au Point Kilométrique (PK 245).
La problématique initiale de ce travail porte essentiellement à partir des impacts
environnemental qui reflet sur le milieu physique et naturel, et voir encore qu'elles sont les
mesures qui nous pouvons appliquer pour atténué les effets négatives?
1
: Consortium Japonais pour l’Autoroute Algérienne
2
 METHODOLOGIE
Pour l’élaboration de ce travail on a adopté une simple méthodologie basé sur les étapes
suivantes :
 Le début de travaille a été consacrée à une recherche bibliographique spécialisée de
l’Institut des Science de la Terre, l’Agence National des Autoroutes, Direction du Projet Lot
Centre.
 Une autre étape a été suivie par une collecte des données auprès des organismes
spécialisés (ONS, DPN, DPLC, ANRH, ONM, …) sur le milieu concerné par le projet.
 On à fait une sortie sur le terrain a été réalisée au cours du mois du Mai 2011.
 Pour la réalisation du l’Aspect Technique du projet, nous somme basés sur les
documents techniques d’Avant Projet Sommaire (APS) et d’Avant Projet Détaillé (APD).
 Avec l’aide et les conseilles précieux des spécialistes de l’ANA et de notre promoteur,
nous avons recommandé des mesures et des propositions d’atténuations de ce projet
d’autoroute sur son site.
 PLAN D’ETUDE
Le plan de travail comprend quatre chapitres essentiels :
-Le premier chapitre sera réservé a la description du projet par la présentation technique du
projet avec tous les aménagements prévus, ainsi que le dimensionnement de l’ensemble des
ouvrages d’arts l’accompagnant.
-Le second chapitre consacré à l’analyse de l’état initiale du site comprenant une description
morphologique, géologique, hydrologique et climatologique du site ainsi que son occupation
du sol.
-Le troisième chapitre sera réservé a la l’identification et l’évaluation des impacts sur
l’ensemble des composantes du milieu traversé découlant de la mise en place de cette
autoroute.
-Le quatrième et le dernier chapitre consacré un certains nombre des mesures proposées pour
supprimer ou bien atténuer ou compenser les effets dommageable du projet.
3
La
prés
ente
étap
e
trait
e les
mas
ures
envi
sagé
es
pour
atté
ou
com
pens
er
les
éve
ntue
ls
imp
acts
que
pour
rait
engendrer le projet autoroutier sur l’environnement.
I-MESURES ENVISAGEES EN PHASE DE CHANTIER
I-1. Précautions à prendre en matière de sécurité :
4
Carte n° (1) : Localisation de la zone d’étude.
nuer
Parmi les précautions de sécurité à prendre en phase de chantier, il faut prévoir :
 Des panneaux interdisant l’accès aux différents chantiers.
 Les travailleurs devront porter obligatoirement des masques anti-poussières et
bouchons antibruit.
 Utilisation des gants en cas de nécessité.
 Le chantier doit être muni d’équipements médicaux pour les premiers soins.
Photo. n° (1) : Mesures à prendre en matière de sécurité.
I-2. Le sol:
A- Pollution des sols :
Les risques de pollution des sols par le déversement des produits chimiques peuvent être
limités par le respect des instructions d’emplois de ces produits, en cas de déversement
accidentel important, il faut :
 Récupérés et évacués vers un dépôt définitif pour traitement ou disposition.
 Il doit entreposer les barils/conteneurs/citernes/réservoirs sur des aires prévues.
5
Photo. n° (2) : Mesures préventive à la citerne de carburant.
B- Glissement du terrain :
Lors de travaux de terrassement, le responsable du chantier doit veiller à minimiser les risques
de glissements de terrains en faisant très attention dans la zone montagneuse lors :
 De l’usage et de la détermination de la charge des explosifs.
 Du creusement aux pieds des talus.
Photo. n° (3) : Creusement aux pieds des talus.
6
Photo. n° (4): Fixation des talus puis la végétalisation.
I-3. Mesures réductrices de pollution des eaux :
Pour limiter le risque de pollution durant les travaux de l’autoroute Est-Ouest, des mesures
constructives et préventives seront adoptées :

Collecte des eaux de ruissellement du chantier et décantation dans des bassins
provisoires au droit des secteurs sensibles.

Nettoyage, réparation et alimentation en carburant des engins interdits dans les
emprises du chantier, en dehors des aires spécifiques aménagées à cet effet.

Mise en place d’un plan de circulation et surveillance des engins lors de la phase
(chaussées), ce plan exclura le stationnement et l'entretien du matériel, l'approvisionnement et
le stockage des carburants et huiles, dans les zones définies comme sensibles ou en amont
immédiat de forages.

Confinement des eaux de ruissellement de l’aire de stationnement des engins dans un
bassin provisoire régulièrement vidangé.

Collecte et élimination des déchets conformes à la réglementation.

Mise en place de barrages de terre, de sable ou de paille pour éviter la propagation
d’un polluant lors d’un déversement accidentel au droit des secteurs sensibles définis
précédemment.

Mise en place de fosses sceptiques afin d’évacuer et traiter les eaux usées des bases
vie situées au (PK130+500) à droite de l’autoroute et au (PK 150+500) à gauche de l’axe de
projet.

Recueil et transfert des huiles de vidanges des engins de travaux publics vers éventuels
recyclage.
7
Figure. n° (1) : Bassin de rétention des déchets spéciaux (huiles usées, produits pétrolières).

Dans notre sortie au niveau du chantier, les dispositifs saisie précédemment ne respect
pas par le chantier (Chinois) et résulté des impacts nocifs, qui nous avons illustré dans le
troisième chapitre.
I-4. Mesures réductrices de la pollution de l’air :
Les principaux mesures pour réduire la pollution de l’air, sont incluent dans le tableau
suivant :
Tableau. n° (1): Les mesures à prendre pendant la phase chantier (pollution de l’air).
Objectifs visés pour réduire les impacts
Mesures envisagées pour atteindre
les objectifs
Réduire les dispersions de poussières lors
-Fixer la poussière avec de l’eau si les
d’opérations de mise en œuvre sur un sol
conditions météorologiques favorisent le
naturel sec (terrassements, circulations
phénomène (temps sec et venteux), arrosé de
d’engins et de camions sur l’emprise du
manière préventive dès l’apparition des
chantier).
poussières, arroser les pistes de chantier.
-Maîtriser les ruissellements, éventuellement
causés par les opérations d’arrosage (quantité
d’eau épandue …).
Réduire les dispersions de poussières lors
-Mettre en place sur le chantier une
d’opérations sur les matériaux finis (reprises démarche qualité pour limiter les reprises.
de béton, découpe de béton ou de bitume à
-Humidifier, si possible au préalable la zone
la scie ou limiter les reprises au marteau
de travail.
piqueur…).
Source : ANA2(DPLC)3
2
8
: Agence National des Autoroute / 3 : Direction des Projet Lot Centre
Photo. n° (5) : L’un des solutions qui nous avons trouvé pour réduire l’émission des
particules fines,
I-5. Moyens de protection contre le bruit :
Les dispositions suivantes seront prises :

Utilisation de matériels conformes aux normes acoustiques en vigueur.

Près des zones habitées, les horaires de chantier seront au maximum en période
diurne.
I-6. Mesures relatives au paysage :
Nous avons tenté de préconiser les aménagements paysagers suivants :

Aménagement les talus (vigétalisation).

Aménagement de l’échangeur (vigétalisation).
Tableau. n° (2) : Etat d’avancement des travaux de la végétalisation.
Type de
plantation
Arbuste sur
talus
Arbre
d’alignement
Arbrisseaux
4
Quantité
total
Quantité
regarnir
30733
745
-
-
Pas encore
Pas encore
-
-
Pas encore
Pas encore
: Bureau du Control et de Suivie
9
Taux
Taux de
d’avancement réussite
moyenne
51%
97%
Reste a réalisé
49%
100%
100%
Source : BCS4
I-7. Mesures de protection la faune et la flore
A- Faune :
Des itinéraires de déplacement seront coupés un temps par les travaux, ils seront ensuite
rétablis lors de la phase d’exploitation spécifique au droit des ouvrages hydrauliques et par les
passages pour la faune qui seront aménagés.
Remarque : la présence des tunnels dans la zone forestière permettra de constituer des ponts
pour la circulation de la faune.
Figure. n° (2) : Passage permettant le déplacement de la grande faune.
Figure. n° (3) : Schéma de principe pour le passage de la faune.
10
I-8. Mesures sur les voies de communication :
Les routes interceptées seront alors rétablies par des ouvrages, soit en passage inférieur, soit
en passage supérieur.
Tableau. n° (3): Les types de rétablissement mis en place à hauteur des différentes voies de
communication interceptées.
Localisation
voies interceptées
Type de rétablissement
PK 126+067 (Larbatache)
RN 29
Passage Supérieure (PS)
PK 126+773 (Larbatache)
CR
Passage Supérieure (PS)
PK 149+776 (Lakhdaria)
CR
Passage Inferieure (PI)
PK 150+750 (Lakhdaria)
RN 29
Passage Inferieure (PI)
Source : ANA(DPLC)
Photo.n° (6) : Cadre fermé (fin de projet).
II-MESURES REDUCTRICES EN PHASE D’EXPLOITATION
II-1. Mesures réductrices de la pollution atmosphérique :
Les principales mesures dans cette phase sont :
 La diminution des émissions par la création des institutions de contrôle des organes
moteurs pour limitée leur émission et la réduction des émissions de gaz
d’échappement dans les automobiles de moteur a essence (par des catalyseurs et des
réacteurs thermique, et l’utilisation de l’essence sans plomb)
 La végétalisation joue un rôle de filtre vis-à-vis de la pollution de l’air.
11
II-2. Mesures réductrices des impacts hydrologiques :
Les oueds et les nappes sont les récepteurs des pollutions engendrée par les eaux de
ruissellement de la plat forme autoroutière il est donc nécessaire d’envisagée des mesures de
protection :

Le bassin de retenue : ces il dilue la pollution et joue un rôle dans l’interception de la
pollution accidentelle.

L’infiltration et absorption : les sols jouent un rôle de filtre efficace assurent
l’interception
de la fraction en suspension donc le recoure a l’utilisation de fossés
d’infiltration peut être adopté à cause de la capacité d’absorption des sols (perméabilité) et la
préséance des nappes phréatique à moins de (3m).

Réduction du flux direct issue du ruissellement routier par les bassins de rétentions.
Tableau. n° (4) : Les mesures apprendre pour réduire la pollution des eaux.
Localisation
Mesure à mettre en place
PK 126 au PK 129 (centre de béton)
Bassin et fossé en béton
PK 129 au PK 129+900 (centre de béton)
Fossé en béton
PK 139+600 au PK 140+550 (centre de béton)
Bassin et fossé en béton
Autres secteurs du tronçon
Aucune mesure de protection
Source : ANA(DPLC)
Photo. n° (7) : Système de drainage de plate-forme.
12
Figure. n° (4) : Exemple l’un des dispositifs retenue au niveau de la plate-forme.
II-3. Moyens de lutte et de protection contre la nuisance sonore :
Des dispositifs d’atténuation du nivaux sonore doive être mise en place dans les zones
sensible sont :
 Le dispositif de protection par butte de terre elle permet d’évité les réflexions gênantes
vers les constructions situées en face, elle caractérise par un aspect esthétique à par la
végétation.
 Autre dispositif de protection c’est le mur vertical : elle mise en place en face du bâti
se trouvant à la proximité du l’autoroute
Le projet d’étude nécessite donc la mise en place d'un dispositif de protection acoustique, sera
favorisée:

l’habitation le permet,
 Soit la mise en place d’écran acoustique réfléchissant installé le long de la bande
roulante.
13
Figure. n° (5) : Principe des protections acoustiques par merlon.
Figure. n° (6) : Principe des protections acoustiques par écran.
Figure .n° (8) : Exemple de protection par l’écran des habitations à proximité du tracé.
14
Tableau. n° (5) : Les caractéristiques générales de l’écran et merlon.
Situation des
Habitations
PK 124+700
(Larbatache)
PK 126+250
(Larbatache)
PK 126+250
(Larbatache)
PK 150+100
(Lakhdaria)
PK 150+550 au PK
150+800(Lakhdaria)
Type de
Protection
Hauteur
Longueur
Ecran
2m
160 m
Ecran
2m
250 m
Ecran
2m
250 m
Merlon
2m
250 m
Ecran
2m
350 m
Situation de la
Position Protection
Droite PK 124+640 au PK
124+800
Droite PK 126+150 au PK
126+400
Droite PK 126+150 au PK
126+400
Gauche PK 149+950 au PK
150+200
Droite PK 150+500 au PK
150+850
Source : ANA(DPLC)
II-4. Réseaux divers :
Les tableaux suivants représentent les mesures à prendre, pour les réseaux techniques aériens
et souterrains :
Tableau. n° (6): Mesures à prendre pour les réseaux aériens.
Localisation
PK 124+936
PK 125+850
PK 127+821
PK 143+523
PK 149+962
PK 150+225
PK 150+825
Utilisation
Electricité
Electricité
Electricité
Electricité
Electricité
Electricité
Electricité
Type
Pylône
Pylône
Poteau en acier
Poteau en acier
Poteau en béton
Poteau en béton
Poteau en béton
Mesure à prendre
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Source : ANA(DPLC)
Tableau. n° (7): Mesures à prendre pour les réseaux souterrains.
Localisation
PK 124+869
PK 126+108
PK126+557
PK 126+651
PK 132+105
PK 139+317
PK 140+165
PK 150+651
15
Utilisation
Conduite d’eau
Conduite d’eau
Conduite d’eau
Conduite d’eau
Gazoduc
Gazoduc
Gazoduc
Gazoduc
Mesure à prendre
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Déplacement
Source : ANA(DPLC
CONCLUSION
La réalisation du projet autoroutier (Lakhdaria-Larbatache) s’inscrit dans le cadre de
l’autoroute Est-Ouest, plus particulièrement dans le lot centre (Bouira et Boumedes).
Ce projet représente à l’issue de sa réalisation un pas vers le développement de ces régions,
une sécurité et un gain de temps appréciable pour les usagers.
L’implantation d’une telle infrastructure va surement porter atteinte aux différents
composants du milieu lors de sa réalisation et de son exploitation.
La pollution issue du trafic risque de perturber la qualité de l’eau, de l’air, s’ajoutent à cela les
émissions du bruit qui dépassent les seuils admissibles, dégradant ainsi la qualité de la vie de
la population avoisinante.
La consommation des terrains agricoles implique une réduction de la Surface Agricole Utile
(SAU) et la diminution des rendements pour atténuer les incidences du projet sur le milieu
naturel et humain..
On à recommandé une série des mesures réductrices et préventives pour assurer le maximum
de fiabilité de ce projet.
Si l’étude d’impact sur l’environnement est en relation étroite avec le premier trait définissant
le tracé général de l’autoroute jusqu’à sa mise en service, cette dernière ne pourra que
renforcer et améliorer le bien être économique, sociale et environnemental.
Les mesures proposées ici semblent être les plus appropriées, et les plus abordables par apport
à la situation de la région et permettre à l’autoroute de mieux s’intégrer à l’environnement.
16
BIBLIOGRAPHIE :
1- B, BENKHARFALLAH (juin 2007), GROPEMENT CITIC-CRCC :
Plan de Respect l’environnement.
2- DESSAU (Assistante à la maitrise d’ouvrage) 2010, Suivi de l’environnement, Lot unique
(centre) Section M3, LAKHDARIA –LARBATACH
3- D, ZEMIT (Octobre 2010) SNC LAVALIN INTERNATIONAL :
Contrôle et suivi de la construction Lot Centre de l’autoroute Est-Ouest, Aspet
environnemental.
4-F, LOUNES et D, NEGGACHE (1996) :
Contribution à l’étude d’impact du projet autoroutier EST-OUEST cas du tronçon de
BARAKI.
5- J, FAUCHIER (Octobre 2010) SNC LAVALIN INTERNATIONAL :
Rapport de mission de l’expert audit technique environnement
6- H,Kamel et K,Abd rezak (1999-2000) :
Contribution à l’étude d’impact sur l’environnement préalable a la réalisation du tronçon
autoroutier (CHELGOUMLAID-AI N SMARA)
7- K, BOUKHARI et M, YAHIAOUI (1998) :
Contribution à l’étude d’impact sur l’environnement préalable à la réalisation du tronçon
autoroutier (HAMIZ - LAKHDARIA)
8- M. BELATTAF Impacts socioéconomiques et environnementaux de l’autoroute Est-Ouest
en Algérie, , Université de Bejaïa.
9- MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS (2005) :
Les travaux publics en Algérie, histoire et perspectives.
10- T, HEBADA et M, KHALFAOUI(1998) :
Contribution à l’étude d’impact sur l’environnement préalable à la réalisation du tronçon
autoroutier (EL GHOMRI-ALAIMIA) w de Mascara
17

Documents pareils