Paul Agenor Koffi_Opportunités d`appuis existants pour

Commentaires

Transcription

Paul Agenor Koffi_Opportunités d`appuis existants pour
Atelier régional Secteur Privé – Cotonou, 03 – 04 Juin 2014
Paul Agenor K.
Directeur Exécutif/ CECI
Qualiticien, Auditeur Prix Ivoirien de la Qualité
Spécialiste RSE
1.
Introduction
2.
Enjeux pour le secteur privé
3.
Les CNE et leurs attentes
4.
Les opportunités d’appuis
5.
Les types d’appuis
6.
Recommandations
7.
Conclusion
Bill Gates vient tout juste de créer une infographie
recensant les 15 animaux les plus mortels de la
planète, en se basant sur le nombre officiel de
morts chaque année….
1. Le moustique : 725.000 morts/an
2. L'homme
: 475.000 morts/an
3. Les serpents : 50.000 morts/an
Les moustiques. Ces petits insectes volants sont
en effet porteurs de nombreuses maladies, dont
la malaria. Les pathologies qu'ils transmettent,
handicaperaient également quelques 200 millions
de personnes par an.
Absentéisme élevé,
Baisse de productivité,
Investissements massifs dans les soins de santé
Dysfonctionnements dans la chaîne de valeurs,
Baisse du pouvoir d’achat des populations,
Préoccupations de parties prenantes,
Perte de clientèle etc.
N°
Pays
Organisation
Nom complet de l'organisation
1
Benin
CEBAC-STP
Coalition Des Entreprises Béninoises Et Associations Privées Contre
Le SIDA La Tuberculose Et Le Paludisme
2
Burkina Faso
CNSPE
Coalition Nationale du Secteur Privé et des Entreprises (CNSPE)
3
Cameroun
CCA / SIDA
Coalition de la Communauté des Affaires contre le SIDA, la
Tuberculose et le Paludisme
4
Cote d'Ivoire
CECI
Coalition des Entreprises de Côte D’Ivoire
Contre Le SIDA, LA TUBERCULOSE ET LE PALUDISME
5
République of
Congo
CIELS
Comité Interentreprises de Lutte contre le VIH/SIDA (CIELS)
6
Madagascar
CECM
Coalition d'entreprises Citoyennes de Madagascar face out YST, ou
VIH, au SIDA, au Paludisme er a la Tuberculose
7
Mali
CSP
Coalition du Secteur Prive dans la lutte Contre le VIH/SIDA au Mali
8
Mauritanie
CEMA
Coalition des Entreprises Mauritaniennes Contre Le VIH/SIDA
9
Niger
CNEP/STP
Coordination Nationale des Entreprises Privées
N°
Pays
1
Burundi
2
Comores
3
Djibouti
4
Centrafrique
5
Congo Brazzaville
6
Gabon
7
Guinée Conakry
8
Rwanda
9
Sénégal
10
Tchad
11
Togo
12
Seychelles
Organisation
Nom complet de l'organisation
CM
Chambre des Mines
CNP
Conseil National du Patronat
Analyse besoins de Coalition GTZ-PABC 2009
Nombre d’Entreprises CNE/AF ~ 700
Analyse besoins de Coalition GTZ-PABC 2009
Partenariats PublicPublic-Privé (PPP) : Toutes les formes de
contractualisation entre des partenaires publics et
privés à l’effet de réaliser un projet (de
développement)…
…Les contrats PPP peuvent être conclus dans tous les
domaines de l’activité économique, sociale et
culturelle, tant du secteur marchand que non
marchand, entre l’autorité contractante et des
personnes morales de droit privé ou de droit public.
Objectif PPP : Contribuer à la mobilisation de
ressources privées pour des réponses pérennes face
aux défis de développement.
Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE)
La Responsabilité Sociale et Environnementale est
un concept dans lequel les Entreprises intègrent
les préoccupations sociales et environnementales
dans leurs activités et dans leur interaction avec
leurs parties prenantes sur une base volontaire.
La RSE,
RSE c’est l’application au sein de l’entreprise
du concept de Développement Durable.
Durable
RSO : Responsabilité Sociétale des Organisation.
Efficacité :
◦
◦
◦
◦
◦
Indicateurs de qualité (alignement PSN, Directives nationales)
Résultats mesurables (meilleur suivi évaluation)
Auto Evaluation interne (motivation/plaidoyer)
Coordination sectorielle (analyse des GAP)
Synergie d’actions soussous-régionale (10 pays)
Efficience :
◦
◦
◦
◦
Sources de financement diversifiées (pérennisation)
Des mécanismes de financement innovants (gouvernance)
Réduction des délais et des risques
Réduction des coûts (économie d’échelle).
Niveaux
Sources
Instruments
Local
- Etats
- Collectivités
- Défiscalisation
- Exonérations
- Cadre des PPP/RSE
SousSous-régional
- UEMOA
- CEDEAO
- CEEAC/CEMAC..
- OMD/ post 2015
Multilatéral
- Fonds Mondial
- OMS/OOAS
- SNU/PNUD/BM (HIA)
- NMF (RSC/RSE)
- Proposition régionale
- OMD/ post 2015
Bilatéral
- FEI
- USAID
- Initiative 5%
- PMI
B to B
- Entreprises
- Fondations
- Assurances
- RSE/Paludisme
- MILDA
- CTA
- Gadgets
- CBAC-STP
- CECI
- UCP …
Fundraising
- Prévention
Le renforcement des systèmes communautaires (RSC) est définie
comme un approche qui favorise le développement de communautés,
organisations communautaires, groupes, réseaux et structures
informées, capables et coordonnés.
Quatre types d’interventions que le Fonds mondial soutiendra:
1
Suivi au niveau communautaire pour la reddition de comptes
2
Promotion des politiques de responsabilité sociale
3
4
La mobilisation sociale, création de liens, collaboration et
coordination communautaire.
Renforcement des capacités institutionnelles, la planification et le
développement du leadership dans le secteur de la communauté
Les services de prestation dirigés par la
communauté sont maintenant pleinement intégrés
dans les modules de services de santé
15
Approche pour les candidatures régionales : processus
en deux étapes
Étape 1
Soumission
d’une MdI
Examen de
la MdI
Étape 2
Si
admissible
Soumission
d’une note
conceptuelle
Examen de la
note
conceptuelle
•
Tous les candidats régionaux doivent soumettre une manifestation d’intérêt
(MdI) avant d’élaborer une note conceptuelle.
•
La manifestation d’intérêt fera l’objet d’un examen qui permettra de déterminer
l’admissibilité, le centrage stratégique, l’impact régional et les montants
indicatifs potentiels.
•
Seules les candidatures répondant aux critères et centrées de façon stratégique
peuvent soumettre une note conceptuelle.
•
Deux créneaux pour la soumission : en 2014 et en 2015
Structure d’une manifestation
d’intérêt
1
Synthèse sur le candidat
Type de candidat (ICR ou OR) et
maladie, pays impliqués et
informations préliminaires sur les
approbations par l’ICN
2
Brève description
Champ d’application proposé, coût,
impact attendu et justification d’une
approche régionale
3
Échéance et risques
Échéance proposée pour la mise en
œuvre et principaux risques
Objectifs d’une manifestation
d’intérêt
•
Résumé succinct : qui demande le
financement, pourquoi, quel
montant et quel impact attendu
•
Permet de déterminer si la
demande de financement régionale
est stratégiquement ciblée
Nécessité de disposer d’informations
suffisamment détaillées pour prendre
la décision de poursuivre ou non
Supporter la création de CNE dans tous les pays
Renforcer la visibilité des CNE (sites web…)
Renforcer le réseautage via les TIC (Facebook,
Newletters, Skype, Mail-groupe ect.)
Renforcer la coordination régionale via SEE
Faire des plaidoyers auprès des partenaires clés
(Org. sous-régionales, PNLP, SNU-PNUD, FMGenève, CCM-Pays, FOPAO, CCI, PABC, GBC)
Evaluation de l’impact (PS Nationaux – Régional)
Elaborer une manifestation d’intérêt pour le FM.
Le paludisme impact la productivité des entreprises
et menace le bien-être des communautés où celles-ci
opèrent. Cependant, le secteur privé en Afrique
francophone reste faiblement organisé.
Pour des réponses pérennes du secteur privé,
d’innombrables opportunités d’appuis existent et
méritent d’être exploiter grâce à une bonne
coordination et un suivi des CNE.
Ainsi, la RSE mettant en avant les questions de santé
et basée sur des PPP efficaces est appelée à se
renforcer dans les Etats de l’Afrique francophone.
PNLP
CEBAC -STP
SEE
SANOFI
USAID
ALERE SD
RBM
Merci pour votre aimable attention
[email protected]