prestations de maintenance, entretien et conduite sur les

Commentaires

Transcription

prestations de maintenance, entretien et conduite sur les
CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)
PRESTATIONS DE MAINTENANCE, ENTRETIEN ET CONDUITE SUR LES
INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE VENTILATION CLIMATISATION, DE
DESENFUMAGE ET DE PLOMBERIE SANITAIRE
DE LA COUR ADMINISTRATIVE D’APPEL DE PARIS
Appel d'offres ouvert
CCTP n° 01/ 10/ CAAP du 03 mai 2010
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 1 sur 63-
CCTP. n° 01/10/CAAP du 03 mai 2010
Marché relatif aux prestations de maintenance, entretien et conduite des installations de chauffage
ventilation climatisation, de désenfumage et de plomberie sanitaire de la cour administrative
d’appel de Paris
Sommaire
Article 1 – Objet du CCTP
Article 2 – Description des installations
Article 3 – Description générale des prestations
Section 1 – Nature des prestations à assurer
Section 2 – Liste des prestations générales
Section 3 – Liste des prestations de maintenance préventive
Sous-section 1: Production et distribution secondaire de chaleur à partir du CPCU
5
5
5
5
6
7
8
8
8
8
8
11
11
11
11
12
12
12
12
13
13
13
14
15
15
15
16
16
16
17
§1.Schéma de principe
§2. Descriptif des installations :
§2.1.Ensemble circuits primaire et secondaire
§2.2.Ensemble distribution de chaleur
§2.3.Ensemble maintien de pression
§2.4.Ensemble Traitement d’eau
§2.5.Ensemble régulation
§2.6.Plafonds chauffants, planchers chauffants
§2.7.Radiateurs et ventilo-convecteurs
§3.Analyse fonctionnelle
§4.Gamme des maintenances préventives
§4.1.Ensemble circuits primaire et secondaire
§4.2.Ensemble distribution de chaleur
§4.3.Ensemble maintien de pression
§4.4.Ensemble Traitement d’eau
§4.5.Ensemble Régulation chauffage
§4.6.Ensemble armoire électrique
§4.7.Plafonds chauffants, planchers chauffants
§4.8.Radiateurs et ventilo-convecteurs
§5.Principes conservatoires
§5.1.Mise en service sous station
§5.2.Mise en service sous station secondaire
§5.3.Visite de contrôle, conduite sous station réseau de
chaleur en cours de saison
§5.4.Visite de mise à l’arrêt du réseau de chaleur en fin 17
de saison
§5.5.Visite de mise à l’arrêt de la sous station réseau 18
secondaire en fin de saison
18
§5.6.Divers
Sous section 2. PRODUCTION ET DISTRIBUTION DE LA PRODUCTION DE FROID
§1.Schémas de principe
§2.Descriptif des installations
§2.1.Ensemble Production de froid
§2.2.Ensemble vannes de réglage et de régulation
§2.3.Ensemble sondes
§2.4.Ensemble Tour aéroréfrigérante
19
19
19
19
20
20
20
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 2 sur 63-
§2.5.Ensemble Traitement de laTour aéroréfrigérante
§2.6.Ensemble Circuits de circulation
§2.7.Ensemble Circuit eau Froide
§3.Analyse fonctionnelle des installations
§4.Gamme des maintenances préventives
§4.1.Ensemble Groupe Froid
§4.2.Ensemble Tour aéroréfrigérante
§4.3.Ensemble Traitement de laTour aéroréfrigérante
§4.4.Ensemble Circuits de circulation
§4.5.Ensemble Circuit eau Froide
§4.6.Ensemble installation électrique et automates de
gestion
§5.Principes conservatoires
§5.1.Mise en service centrale de production de froid
§5.2.Visite de contrôle, conduite production de froid en
cours de saison
§5.3.Visite de mise a l’arrêt de la production de froid
20
21
24
24
24
24
25
26
26
26
27
Sous section 3. TRAITEMENT D’AMBIANCE
§1.Schémas de principe
§2.Descriptif des installations
§2.1.Centrales de traitement d’air
§2.2.Armoires de climatisation
§2.3.Extracteurs
§2.4.VMC
§3.Analyse fonctionnelle du traitement d’air
§4.Gamme des maintenances préventives
§4.1.Ensemble Centrales de traitement d’air avec
humification
§4.2.Ensemble Centrale de traitement d’air sans
humification
§4.3.Ensemble Extracteurs
§4.4.Ensemble VMC
§4.5.Ensemble Régulation
§4.6.Ensemble Armoires et coffrets électriques
§4.7.Ensemble Batteries
§4.8.Filtres sur caissons d’air et ventilo-convecteurs
§4.9.Réglage des températures et hygrométrie
§4.10.Bouches d’air – Soufflage - Reprise
§4.11.Distribution aéraulique
§4.12.Compteurs
29
29
30
30
35
37
39
42
44
44
Sous section 4. DESENFUMAGE et ASSERVISSEMENTS
§1.Schéma de principe
§2.Descriptif des installations
§2.1.Désenfumage mécanique
§2.2.Ouvrants de désenfumage
§2.3.Ensemble clapets et volets coupe feu
§2.4.Ensemble coffrets de relayage et asservissements
§3.Analyse fonctionnelle
48
48
48
48
48
49
49
50
27
27
28
28
45
46
46
46
46
46
46
46
47
47
47
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 3 sur 63-
§4.Gamme de maintenances préventives
§4.1.Désenfumage mécanique
§4.2.DAS
§4.3.Essais de fonctionnement de sécurité incendie
Sous section 5.INSTALLATIONS DE PLOMBERIE ET DU MATERIEL SANITAIRE
§1.Descriptif des installations
§1.1.Surpresseur d’eau
§1.2.Pompes de relevage
§1.3.Préparateurs d’eau chaude et échangeurs (non
compris les ballons électriques individuels)
§1.4.Sanitaires
§1.5.Ballons d’eau chaude sanitaire électrique
§2.Gamme des maintenances préventives
§2.1.Surpresseur d’eau
§2.2.Pompes de relevage
§2.3.Préparateurs d’eau chaude et échangeurs
§2.4.Sanitaires
§2.5.Ballons d’eau chaude sanitaire électriques
50
50
50
50
51
51
51
51
51
52
52
52
52
53
53
53
53
Article 4 – Obligation et responsabilités des contractants
Section 1.Obligations du titulaire
Section 2.Responsabilités générales du titulaire
Section 3.Obligations de l’administration
Section 4.Modifications et extensions des installations
Section 5.Paramètres de fonctionnement
Section 6.Fréquence des visites
54
54
55
56
56
57
57
Article 5 – Moyens contractuels et organisation de la maintenance
Section 1.Moyens en personnel
Section 2.Dépannage et astreintes les nuits, fin de semaine et jours fériés
Section 3. Assistance technique
Section 4. Prestations diverses
Section 5. Organisation de la maintenance
58
58
58
59
59
60
Article 6 – Vérification des prestations
62
Article 7 – Fournitures des pièces détachées et stock de matériel
62
Article 8 – Travaux imprévus et urgents
63
Article 9 – Fin de contrat – début de contrat
63
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 4 sur 63-
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES
Article 1 : Objet du CCTP
Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) a pour objet de définir les prestations relatives au
marché de maintenance, de conduite et d’entretien des installations et équipements de chauffage, de ventilation, de
climatisation, de désenfumage et de plomberie sanitaire du site de l’Hôtel de Beauvais.
Article 2 : Description des installations
Le présent cahier des clauses techniques particulières comporte cinq annexes numérotées de I à V, détaillant les
équipements avec repérage sur plans.
• Annexe I : description et analyse fonctionnelle des installations
− Annexe I.1 : analyse fonctionnelle du traitement CVC (Tableau récapitulatif)
− Annexe I.2 : analyse fonctionnelle du traitement des plafonds rayonnants (Tableau récapitulatif)
• Annexe II : zonage du traitement ventilation, extraction et désenfumage par niveaux (24 plans),
− Annexe II.1 : Zonage avec équipements du traitement par les centrales (8 plans)
− Annexe II.2 : Zonage avec équipements du traitement d’extraction par la VMC et les extracteurs (8
plans)
− Annexe II.3 : Zonage avec équipements du traitement désenfumage (8 plans)
− Annexe II.4 : Zonage avec équipements du traitement des plafonds rayonnants (6 plans)
•
•
•
Annexe III : plans de localisation des sanitaires et de réseaux hydrauliques (8 plans),
Annexe IV : récapitulatif des équipements (plomberie sanitaire, installations de chauffage climatisation et
ventilation) par locaux
Annexe V : reprise des schémas de principe des réseaux par centrales de production.
Les sous sections 1, 2, 3, 4 et 5 de la section 3 dans l’article 3 décrivent ci après les différents postes
de production :
−
−
−
−
−
Sous-section I
production de chaleur
Sous-section II – production de froid
Sous-section III – traitement d’ambiance
Sous-section IV – désenfumage et asservissements
Sous-section V – plomberie sanitaire
Article 3 – Description générale des prestations
Section 1 - Nature des prestations à assurer
Le titulaire s’engage à assurer la conduite, l’entretien et la maintenance préventive et corrective dans les meilleurs
délais (qui seront définis d’un commun accord), l’entretien et la maintenance des équipements décrits dans les
annexes du présent CCTP.
Les prestations devront être effectuées dans les règles de l’art et dans les normes en vigueur.
Tous les moyens de préserver les biens et les personnes seront pris et sont à la charge du prestataire.
La liste des prestations définie ci-après, présentée par famille d’équipement ou par appareil, n’est pas
limitative et tout matériel ou élément constituant d’une installation ne faisant pas partie de cette liste devra
être pris en compte dans les tâches de maintenance préventive et corrective, conformément aux prescriptions
des fabricants.
Les prestations de conduite et d’entretien des différents matériels constituant chacune des installations sont
détaillées dans les sous sections suivantes et sont détaillées par des fiches individuelles des gammes de
maintenance. Elles n’indiquent pas volontairement les fréquences d’intervention qui seront considérées selon les
règles de l’art, les DTU d’usages et la réglementation en vigueur. Le titulaire du marché devra les indiquer dans
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 5 sur 63-
sa proposition, laquelle permettra d’évaluer la valeur qualitative technique de l’offre. Ces fréquences ont pour objet
également de permettre d’élaborer le planning annuel de maintenance préventive.
Pour effectuer les prestations énoncées et définies dans le présent document, le titulaire prendra à sa charge
tous les moyens de protection des équipements et du mobilier et assurera la mise en place du personnel
compétent pendant toute la durée de la prestation.
Son niveau de qualification devra être indiqué dans la proposition, ainsi que le tarif horaire forfaitaire lui
correspondant.
Le responsable de l’entreprise attaché au site participera au moins une fois par mois durant le premier
trimestre, puis une fois par trimestre, à une réunion avec les représentants de la personne publique pour
analyser :
−
−
−
Le respect de l’échéancier de la gamme de maintenance préventive systématique
Les opérations curatives susceptibles d’être apporter ou réalisées
Les problèmes techniques et les mesures techniques et solutions à mettre en œuvre
Section 2 - Liste des prestations générales
Le titulaire aura à sa charge les prestations générales suivantes :
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
Fourniture des produits d’entretien
Fourniture des produits de traitement d’eau, du sel
Réalisation des tests légionella pour la Tour aéroréfrigérante et les ballons d’eau chaude sanitaire de
plus de 25 litres, inclus la fourniture des rapports d’analyse
Fourniture et remplacements de voyants, relais, fusibles et petits matériels électriques
Maintien en état de propreté de tous les locaux techniques et gaines techniques recevant les installations
pré désignées
Enlèvement des déchets et gravats et retraitement ou reconditionnement
Peinture aux couleurs conventionnelles des installations si nécessaires.
Réparation de toutes sortes de fuite sur tuyauterie, chauffage, eau glacée et les réseaux concernés par les
équipements décrits dans le présent CCTP et ses annexes
Désembouage et nettoyage des canalisations VRD (si nécessaire) et des fosses de relevage
avec camion de pompage uniquement pour celle des sanitaires en sous-sol.
Réparation et/ou remplacement des vannes et robinets puisard si nécessaire
Fourniture, remplacement et réparation des vannes trois voies et vannes motorisées, thermomètres,
manomètres, vannes de barrage, vannes et moteurs de vannes sur les panneaux hydrauliques, condensateurs de
tous type de moteurs, robinets thermostatiques pour radiateurs statiques, disconnecteurs, dilatoflexes,
manchons antivibratiles, courroies, filtres de traitement d’air, pompes doseuses de traitement, électrovanne de
déconcentration, filtre à tamis, éléments de fonctionnalité et de sécurité de chaufferie vapeur, batteries
électriques pour V.C. du bureau du Président, thermostat de régulation + sonde de reprise des V.C., sondes de
température intérieure, extérieure, de gaine aéraulique, hydraulique avec doigts de gant, huiles et gaz
frigorifiques (si nécessaires) , cartouches déshydratante pour GF, tous types de soupapes, pressostats,
détartrage de la TAR (si nécessaire), contrôle annuel des disconnecteurs, contrôle et réglage des points de
consignes des automates Honeywell par sous-tratant certifié, systèmes complets de chasses d’eau sanitaires,
mitigeurs/mélangeurs lavabos et éviers, BECS ≤ à 25 litres, etc.
En fonction de la durée de vie garantie par le fabricant d’un moteur, d’une pompe et/ou de tout autre
équipement ou constituant de celui-ci et compte tenu d’un entretien correct, régulier et exécuté avec diligence, le
titulaire aura à sa charge le remplacement de l’équipement considéré, étant entendu, qu’il devra prouver que le
dysfonctionnement constaté n’est pas de son fait ou de la non réalisation dans les temps d’une prestation
normalement à sa charge.
.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 6 sur 63-
Le titulaire devra tenir à jour :
− 1 carnet de bord ou main courante des installations (actions curatives)
− 1 livret pour la chaufferie
− 1 livret de conduite pour le groupe froid (contrôle des rendements)
− 1 livret de conduite pour la Tour aéro-réfrigérante
− 1 cahier de présence journalière du personnel d’exploitation
− 1 cahier de stock de pièces détachées
− le cahier des gammes de maintenance préventive
Section 3 – Liste des prestations de maintenance préventive systématique suivant les
différents postes de production :
Les prestations sont détaillées dans les sous sections numérotées de 1 à 5 suivant les différents
postes de production. Les prestations de maintenance préventive systématique quoique listées dans
le présent CCTP, ne sont pas limitatives. Elles incluent cependant quelques opérations curatives,
inhérentes à la vocation de conduite du présent contrat.
Prestations concernant la sous-section I – production de chaleur
Prestations concernant la sous-section II – production de froid
Prestations concernant la sous-section III – traitement d’ambiance
Prestations concernant la sous-section IV – désenfumage et asservissements
Prestations concernant la sous-section V – plomberie sanitaire
Ces prestations sont détaillées dans le présent CCTP, l’analyse fonctionnelle étant décrite à l’annexe I joint au
dossier, avec un récapitulatif des équipements en annexe IV.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 7 sur 63-
3
Sous section 1.
PRODUCTION ET DISTRIBUTION SECONDAIRE DE CHALEUR A PARTIR DU CPCU.
Les besoins totaux en chaleur sont couverts par une production centralisée d’eau chaude production centralisée
d’eau chaude alimentée par C.P.C.U.
La production d’eau chaude à + 90° C est obtenue à partir de vapeur CPCU par l’intermédiaire de 2 échangeurs
verticaux. L’eau condensée après comptage est refoulée vers le réseau urbain.
§1.- Schéma de principe
Voir annexe V.
§2.- Descriptif des installations :
Les installations sont implantées dans le local CHAUFFERIE (C17 au 1er sous-sol).
Le local abrite les équipements suivants :
§2.1.- Ensemble circuits primaire et secondaire :
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
filtre Vapeur BAELZ 70023
un automoteur BAELZ 192-206-265
un pilote de détente BAELZ 206r et un pilote de sécurité BAELZ 265 ST
2 échangeurs vapeur de marque BAELZ type I06-14-45-KNS terminal CPCU sans bâche :
Puissance 225 kW avec une surface d’échange de 1.97 m2 et une capacité de tube de 6.5 L pour une
enveloppe de 20L.
un thermostat départ secondaire BAELZ 231
un ensemble manomètre 0-25 bars, robinet d’isolement et de siphon
une vanne condensat BAELZ 185 – E06
thermomètre, clapet anti-retour, robinet de purge manuel, purgeur automatique thermostatique, robinet
de recyclage de pompe,
Détecteur de noyage échangeur BAELZ 779 (tête d’échangeur),
Détecteur d’eau (marche à sec) BAELZ 1785 en bas de l’échangeur,
Pressostat BAELZ 835, électrovanne BAELZ 276 et refroidisseur de purges BAELZ 117, Vanne
d’isolement des pressostats BAELZ 835 et réducteur de passage
vanne détente vapeur de marque BAELZ, type 192/4 sur DN 15 PN 40.
§2.2.- Ensemble distribution de chaleur :
−
P1 et P3- Pompe condensats de l'échangeur 1 - Marque GRUNFOSS
Type: CR 3-7 - DN:65 - HMT: 9.6 m/CE
Désignation
CIRCUIT CONDENSEURS 1 & 2
Débit en m³/h :
51,8
Pertes de charges Circuit mce :
7,549
Diamètre nominal :
65
Pression disponible en mce
9,67
Courbe de sélection :
1
Vitesse de rotation en tr/min :
1450
Puissance électrique en W :
3000
Tension
Tri 400 V.
Intensité
6,5
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 8 sur 63-
−
−
−
P2 & 4 - Pompes de circulation jumelées des échangeurs 1 & 2 - Marque SALMSON
Type : DCX 65-90
Désignation:
ECHANGEURS 1 & 2
Débit en m³/h :
13,42
Pertes de charges Circuit mce :
8,319
Diamètre nominal :
65
Pression disponible en mce
9,6
Courbe de sélection :
2
Vitesse de rotation en tr/min :
2490
Puissance électrique en W :
1100
Tension :
Tri 400 V.
Intensité :
2,15
P6 - Pompes de circulation jumelées - Circuit Ventilo-convecteurs Jouy - Marque Salmson
Type: CXL 2100 N - DN:40 - HMT: 6.38 m/CE
Désignation:
Circuit chaud V.C JOUY
Débit en m³/h :
1,56
Pertes de charges Circuit mce :
5,9
Diamètre nominal :
40
Pression disponible en mce
6,38
Courbe de sélection :
3
Vitesse de rotation en tr/min :
1440
Puissance électrique en W :
194
Tension
Mono - 230V
Intensité
0,88
P7 – Pompes de circulation jumelées - Circuit Radiateurs Jouy - Marque Salmson
Type: DCX 40 - 40 - DN:40 - HMT: 5.18 m/CE
Désignation:
Circuit Chaud Rads JOUY
Débit en m³/h :
0,13004
Pertes de charges Circuit mce :
4,885
Diamètre nominal :
50
Pression disponible en mce
7,5
Courbe de sélection :
1
Vitesse de rotation en tr/min :
1940
Puissance électrique en W :
730
Voltage :
Tri 400 V.
Ampérage en A :
2,25
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 9 sur 63-
−
−
−
−
P8 - Pompes de circulation jumelées - Circuit Ventilo-convecteurs / Panneaux Hydrauliques
eau chaude bâtiment Miron,
Marque SALMSON - Type: DCX 40-80 - DN 40 - HMT: 7.87 m/CE
Désignation:
circuit Ventilo-convecteur eau chaude Miron
Débit en m³/h :
3,13
Pertes de charges Circuit mce :
7,39
Diamètre nominal :
40
Pression disponible en mce
7,87
Courbe de sélection :
2
Vitesse de rotation en tr/min :
2330
Puissance électrique en W :
350
Tension
Tri 400 V.
Intensité
0,8
P9 - Pompes de circulation jumelées - Circuit radiateurs statiques eau chaude bâtiment Miron,
Marque SALMSON Type: DCX 50-50 - DN 50 - HMT: 6.77 m/CE
Désignation:
Circuit Chaud Rads Miron
Débit en m³/h :
0,13004
Pertes de charges Circuit mce :
4,885
Diamètre nominal :
50
Pression disponible en mce
7,5
Courbe de sélection :
1
Vitesse de rotation en tr/min :
1940
Puissance électrique en W :
730
Tension
Tri 400
Intensité
2,25
P10 - Pompe de circulation retour batterie de récupération, Marque SALMSON Type: SXM 40-80 DN: 40 - HMT: 9.9 m/CE
Désignation:
CIRCUIT RECUPERATEUR
Débit en m³/h :
3,056
Pertes de charges Circuit mce :
9,61
Diamètre nominal :
40
Pression disponible en mce
9,9
Courbe de sélection :
2
Vitesse de rotation en tr/min :
2730
Puissance électrique en W :
350
Tension
Mono 230 V.
Intensité
3,05
Vanne 3 voies et vannes de réglage, sonde :
V1 - Vanne 3 Voies Circuit V.C JOUY - Marque HONEYWELL Type: V5833A - DN:25
V2 - Vanne 3 Voies Circuit RADS JOUY - Marque HONEYWELL Type: V5833A - DN:25
R1 - Vanne de réglage Circuit Echangeur 1 - Marque T.A Type: STAD - DN:65
R2 - Vanne de réglage Circuit Echangeur 2 - Marque T.A Type: STAD - DN:65
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 10 sur 63-
R3 - Vanne de réglage Circuit V.C JOUY - -Marque T.A Type: STAD - DN:25
R4 - Vanne de réglage Circuit RADS JOUY - -Marque T.A Type: STAD - DN:25
S.1 - Sonde de température HONEYWELL H7015A,B circuit Ventilo-convecteur Chaud Bât: JOUY
S.2 - Sonde de température HONEYWELL H7015A,B circuit Radiateurs Bât: JOUY
§2.3.- Ensemble maintien de pression :
Le local Traitement d’eau situé au 1er sous-sol (C18) abrite les équipements suivants :
−
−
−
−
−
−
−
P5 - Pompes de maintien de pression marque SALMSON, type Expansion-V-205-CE-2D-400,00
Liquide :
Eau de chauffage
Volume de l’installation (I)
7200
Température départ (°C) :
90
Température départ (°C) :
70
Pression à maintenir (bar)
4
Vitesse de rotation en tr/min :
2900
Puissance électrique en W :
760
Tension
Tri 400 V
Bâche de stockage (L)
400
2 pompes de change : MULTI-V205T-OSE-T/2 (Vertical)
2pressostats mini
1 électrovanne de remplissage eau froide
1 déverseur
1 coffret électrique de commande et protection
1 pressostat manque d’eau, marque LANDIS ET STAEFA, type QBE 61.1.
§2.4.- Ensemble Traitement d’eau :
−
−
−
−
L’ensemble situé dans le local C18 en 2ème sous-sol est composé de
1 adoucisseur marque SOCOMARI type ACALCIC 27100 V avec chrono volumétrique
filtre à liquides avec pré filtration centrifuge de marque SOCOMARI type NMC –NW32 à cartouche
bac à sel capacité 100 Kg
disconnecteur Marque WATTS type BA DN 25
§2.5.- Ensemble Régulation :
−
−
armoires électrique de commandes et de protections équipées d’un arrêt d’urgence
Automate HONEYWELL XFC 2AXX
§2.6.- Plafonds chauffants :
−
Plafonds chauffants de marque KARO intégrés dans faux plafonds réversibles à plusieurs niveaux (R0,
E0, E1, 1C et 2C). Concernent 26 pièces. Les installations sont réparties dans 4 locaux techniques qui
contiennent, chacune, les équipements de station hydraulique suivants :
Désignation équipement
échangeur chaud
échangeur Froid
pompe
Caractéristiques
type ALFA LAVAL CB 14-30H puissance 11.5 KW
type ALFA LAVAL CB 14-30H puissance 11.5 KW
marque WILO type MHI 204 moteur 0.55 KW avec 3.3
m3/h et 23 mCE
vase d’expansion
12L Réf. Schmerber/Giacomini 64404
Purgeur d’air
Réf. Schmerber/Giacomini R 88/1
Collecteur de 4+1 à 20 (sur extension) Départs C+F+R 1“x1/2 Réf. Schmerber/Giacomini R
suivant les locaux techniques
551/5
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 11 sur 63-
Vannes thermostatiques
Débitmètres
Vanne de décharge
Soupape de sécurité
Manomètre
Soupape différentielle
Vanne sphérique
thermomètre
24V N.F. Réf. TACO 2571855000 – RA 57
DN25 – 8 à 30 l/min. Réf. TACO
½ » Réf. Schmerber/Giacomini R608
Réf. Schmerber/Giacomini R140/1
0-6 bar diam.50 Réf. Schmerber/Giacomini R225
¾“ Réf. Schmerber/Giacomini R147
F/F Réf. Schmerber/Giacomini R251 R
diamètre 3/8 » Réf. Schmerber/Giacomini
§2.7.- Radiateurs et ventilo-convecteurs :
−
−
Essentiellement de marque ACOVA, il y a 83 radiateurs
20 ventilo-convecteurs de marque Ciat de type Major 300 dans l’ensemble du bâtiment.
Voir l’annexe I.1 pour le détail des caractéristiques techniques y afférant.
§3.- Analyse fonctionnelle :
Durée de la période de chauffe :
La période de chauffe commencera le 15 octobre et se terminera le 15 avril ;
Elle pourra être rallongée ou raccourcie en fonction des conditions climatiques.
En tout état de cause, la décision de mettre en route ou arrêter le chauffage sera prise par le responsable de
l’établissement ou son représentant dûment nommé, et confirmé par écrit avec un préavis de 2 jours ouvrés.
Concernant les plafonds chauffants, voir le tableau récapitulatif de l’analyse fonctionnelle en annexe I.2.
§4.- Gamme des maintenances préventives :
§4.1.- Ensemble circuits primaire et secondaire :
fréquence
échangeurs de chaleur sous-station
Entretien : manœuvre des vannes
Entretien : nettoyage des filtres
Entretien : retouche peinture
Conduite : notation des paramètres de
fonctionnement
Conduite : contrôle de la température
départ-retour primaire
Conduite : contrôle pressions primaire et
détendue
Conduite : contrôle du fonctionnement
des sécurités
Conduite : relevé des compteurs
Conduite : contrôle du fonctionnement
des régulations
Contrôle de pression et température des
condensats
Vérification des presse-étoupe des
vannes
Vérification du bon fonctionnement du
purgeur HP
Vérification de la vanne de régulation
Resserrage des connexions électriques
Conduite : assistance aux contrôles
réglementaires
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 12 sur 63-
§4.2.- Ensemble distribution de chaleur :
fréquence
Pompes de circulation n°
Graissage paliers
Vérification des pressions amont et aval
Resserrage presses étoupes
Nettoyage des grilles de refroidissement
moteurs
Essai ou inversion pompe jumelées
Vérification des pressions amont et aval
Contrôle fonctionnement
Remplacement de la pompe, moteur,
roulement palier, roues, circulateurs
Réfection joint interne
Contrôle du bon fonctionnement des
variateurs de débits
Contrôle des intensités absorbées
Vérification de la mise à la terre
Resserrage des connexions électriques
Contrôle régulation + réglage des P.C.
Manœuvre vannes & graissage
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
§4.3.- Ensemble maintien de pression :
Maintien de pression
Contrôle fonctionnement
Appoint d'eau
Manœuvre de vannes
Remplacement filtre pernocristal
Contrôle serrage et nettoyage
connexions électriques
Contrôle signalisations & alarmes
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
des
Vase d’expansion
Vérification et étanchéité des vases à l’air
libre, essai de trop plein, contrôle des
niveaux
Contrôle des pressions de gonflage et
appoint éventuel d’azote pour les vases
sous pression
Contrôle des pompes, déverseurs, cuve,
trop plein, pressostat, niveau d’eau et
circuits électriques
Remplacement
des
soupapes
et
manomètres
Contrôle des pressions d’eau et appoint
d’eau
Remplacement éventuel de vase sous
pression d’azote
§4.4.- Ensemble Traitement d’eau :
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
Adoucisseur
Appoint de sel
Nettoyage du bac à sel
Maintien de l’étanchéité des vannes
(resserrage joints et presse étoupe)
Entretien
courant
des
matériels
électriques de commande (dépoussiérage,
resserrage des cosses ...
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
Disconnecteur
Contrôle (sous-traitantt)
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 13 sur 63-
fréquence
Adoucisseur
Analyse hebdomadaire des eaux (TH,
T.A., T.A.C., PH,...) avec fiches de
résultats
Nettoyage bac à saumure
Maintien en état des vannes et dispositifs
de régénération
Contrôle fonctionnement
Remplacement filtre permo
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
§4.5.- Ensemble Régulation chauffage :
fréquence
Régulation (armoire électrique)
Réglage des lois de températures, des
bandes proportionnelles « fonction P, PI,
PID »
Contrôle des paramètres du régulateur
Contrôle des températures départ/retour
des circuits
Contrôle des asservissements des vannes
de mélange
Vérification de la mise à la terre
Dépoussiérage et resserrage des cosses
Remplacement des lampes et des voyants
Maintien en bon état des contacts de
commande
Réglages des points de consignes,
étalonnage
Contrôle et remplacement d’horloge,
sondes,
coffret
de
régulation,
servomoteur, vanne, circuit imprimé,
accouplement, batteries, thermostats,
etc...
Contrôle physique des points (téléalarmes, télé-mesures, télé-réglages, télécomptages, télé-commandes)
Vérification des niveaux d’alarmes et de
leurs reports
Etalonnage des valeurs de consignes et
contrôles des capteurs (températures, HR,
pressions)
Vérification du bon fonctionnement des
appareils de transmission à distance
(modem, réseau télécoms, interfaces,
modules de transmission, bus, etc...)
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
Automates de régulation (armoire fréquence
électrique)
Contrôle logiciel : Vérification de
l’intégrité des bases de données
Contrôle logiciel : Vérification de
l’intégrité du logiciel d’application
Contrôle logiciel : Vérification des
erreurs de fonctionnement
Contrôle logiciel : Vérification de la
concordance des bases de données
Contrôle logiciel : Purge des fichiers
altérés après sauvegarde
Contrôle logiciel : Compression du
disque dur
Contrôle logiciel : Vérification des
erreurs de fonctionnement
Contrôle logiciel : Mise à jour après
visite + sauvegarde (disquettes)
Contrôle « hardware » : Vérification des
informations raccordées au système
d’acquisition
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 14 sur 63-
Automates de régulation (armoire fréquence
électrique)
Contrôle « hardware » : Test de la
communication des terminaux
Contrôle « hardware » : Test de la
communication des périphériques
Contrôle mécanique : Dépoussiérage des
stations de travail
Contrôle mécanique : Vérification des
connexions
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
§4.6.- Ensemble armoires électriques :
fréquence
armoire électrique
Remplacement des lampes, fusibles,
relais,
bobines,
contacteurs,
transformateurs, horloges et matériels
électriques divers...
Mesure des tensions des circuits
d’alimentation
Nettoyage et dépoussiérage
Resserrage des connexions
Essai d’alarme au tableau de report
Vérification du fonctionnement des
ventilateurs d’armoires électriques et
contrôle de l’élévation de température
Contrôle de la continuité des liaisons
équiponentielles « mises à la terre »
Recâblage
partiel
d’une
armoire
électrique
Essai des coups de poing d’arrêt
d’urgence réglementaire pour la sécurité
du travail
sem. 1
sem. 2 sem. 3
§4.7.- Plafonds chauffants :
−
−
−
−
Pompes de circulation : dito §4.2 - section 3, sous-section 1
Vase d’expansion : dito §4.3 - section 3, sous-section 1
Disconnecteurs : dito §4.4 – section 3, sous-section 1
Régulation, coffrets électriques et automates de gestion de la régulation: dito §4.5 - section 3, soussection 1
Plafonds
chauffants,
planchers fréquence sem. 1 sem. 2 sem. 3 sem. 4 sem. 5 sem. 6 sem. 7 ……
chauffants
Manœuvre
régulière
des
vannes,
remplacement si nécessaire
Vérification du fonctionnement des
régulateurs
Vérification
de
l’étanchéité
des
canalisations
sem. 52 Observation
§4.8.- Radiateurs et ventilo-convecteurs :
fréquence
Radiateur
Vérification de l'étanchéité
Vérification fonctionnement des Tés et
têtes
Purge si besoin
Nettoyage grille et coffre
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
Resserrage des presses étoupe sur les
robinets de radiateurs
Interventions curatives
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 15 sur 63-
fréquence
Ventilo-convecteur
Remplacement du filtre à air
Nettoyage et dépoussiérage de l'appareil
Vérification du fonctionnement de la
régulation et des asservissements
Contrôle de l'écoulement des condensats
Resserrage des connexions
Vérification de l’étanchéité
Interventions curatives
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
§5.- Principes conservatoires
§5.1. Mise en service sous station (local C17)
a)- Préparation du circuit secondaire :
−
−
−
−
−
−
−
−
Relevé des compteurs d’énergie et eau d’appoint,
Ouverture des vannes des différents circuits,
Contrôle de la hauteur manométrique,
Mise en service du maintien de pression,
Vérification du niveau d’eau de l’installation et appoint si nécessaire,
Chasses et purges éventuelles,
Dégommage des pompes et mise en service,
Contrôle des ٨P.
b)- Préparation du réseau vapeur :
−
−
−
−
−
Mise en service du groupe de relevage condensat,
Purge manuelle d’eau en point bas de la bouteille,
Mise en service de la régulation circuit vapeur,
Ouverture progressive de la vanne arrivée vapeur pour réchauffage lent du circuit vapeur,
Après stabilisation de la pression, ouverture complète de vanne arrivée vapeur et retour
condensat.
c)- Vérification du bon fonctionnement de l’ensemble :
−
−
−
−
−
Contrôle du fonctionnement de la vanne de régulation vapeur ou de la vanne détendeur,
Contrôle du bon fonctionnement de la régulation,
Contrôle du débit des condensats et des déverseurs thermostatiques et pressostatiques,
Contrôle fermeture des vannes de mise à l’égout et pression de refoulement des condensats,
Contrôle des sécurités HP et BP, thermostat haute température et soupapes de sécurité.
d)- Divers :
−
−
−
−
Purge des installations,
Contrôle du bon fonctionnement des pompes de relevage puisards,
Nettoyage de la sous-station,
Renseignement du carnet de conduite et entretien, et relevé des différents compteurs.
§5.2. MISE EN SERVICE SOUS STATION SECONDAIRE (LOCAL C0)
a)- Préparation du circuit secondaire :
−
−
−
Relevé des compteurs d’énergie et eau d’appoint,
Ouverture des vannes des différents circuits,
Contrôle de la hauteur manométrique,
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 16 sur 63-
−
−
−
−
−
Mise en service du maintien de pression,
Vérification du niveau d’eau de l’installation et appoint si nécessaire,
Chasses et purges éventuelles,
Dégommage des pompes et mise en service,
Contrôle des ٨P.
b)- Divers :
−
−
−
−
−
Contrôle du bon fonctionnement de la régulation,
Purge des installations,
Contrôle du bon fonctionnement des pompes de relevage puisards,
Nettoyage de la sous-station,
Renseignement du carnet de conduite et entretien, et relevé des différents compteurs.
§5.3. VISITE DE CONTROLE, CONDUITE SOUS STATION RESEAU DE CHALEUR EN COURS DE SAISON
a)- Contrôle :
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
Contrôle visuel de la sous-station (fuite, voyant, etc.),
Contrôle auditif (bruits, claquements, …)
Contrôle tactile (vibration, échauffement, etc.),
Relevé compteur d’énergie ou vapeur,
Contrôle des températures primaires et secondaires en fonction de la température extérieure,
Contrôle de fonctionnement de la régulation par changement des points de consigne,
Contrôle de l’expansion (pression, niveau), appoint d’eau si nécessaire en notant la qualité
d’eau d’appoint si possible,
Contrôle des sécurités,
Contrôle des niveaux des bacs (l’installation est équipé d’un traitement d’eau), et mesure du
Th,
Contrôle de fonctionnement de la pompe de relevage,
Contrôle des pompes de circulation, permutation.
b)- Conduite :
−
−
−
−
Réglages et corrections des paramètres permettant d’optimiser le fonctionnement des
installations,
Relevé des différents comptages,
Notification sur le cahier de conduite et entretien des opérations effectuées et des paramètres
relevés,
Point avec le responsable technique de la Cour des anomalies constatées (manque de chauffage
ponctuel, …)
§5.4. VISITE DE MISE A L’ARRET DU RESEAU DE CHALEUR EN FIN DE SAISON
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
Contrôle des régulations avant arrêt,
Mise à l’arrêt des échangeurs par fermeture vanne de régulation primaire,
Isolement éventuel de la récupérateur sur condensats,
Vidange des circuits vapeur,
Arrêt progressif des circuits vapeur,
Contrôle de l’entartrage des circuits secondaires,
Entretien des purgeurs vapeurs,
Assistance aux contrôles réglementaires,
Contrôle et reprise étanchéité échangeur, et PE des pompes,
Dépoussiérage, resserrage des connexions électriques, mesure des isolements,
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 17 sur 63-
−
−
−
−
Nettoyage du local technique, reprise calorifuge, suppression des points d’oxydation,
reprise peinture,
Nettoyage puisard,
Relevé des différents comptages (Energie, Appoints d’eau …)
Renseignement du cahier d’entretien.
§5.5. VISITE DE MISE A L’ARRET DE LA
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
SOUS STATION RESEAU SECONDAIRE EN FIN DE SAISON
Purge des collecteurs,
Contrôle et reprise des étanchéité,
Contrôle entartrage des échangeurs,
Contrôle entartrage et embouage du circuit secondaire,
Relevé des compteurs (exploitation)
Nettoyage de l’armoire électrique, contrôle de l’état des composants,
Resserrage des connexions,
Manœuvre des vannes, reprise de calorifuge, suppression des points d’oxydation, reprise
peinture, nettoyage puisard,
Mise à l’arrêt du traitement d’eau circuit chauffage,
Renseignement du Cahier de conduite et entretien.
§5.6. DIVERS
−
−
−
−
Canalisations :
* Resserrage des joints et brides
* Recèlement ou réfection des supports
* Remise en état de petites surfaces de calorifuge
* Peinture antirouille sur les parties corrodées
Robinetterie y compris vannes 3 voies des régulations :
* Nettoyage des filtres
* Manœuvre périodique des vannes
* Resserrage des presses étoupes et complément de tresse
* Graissage des tiges de vannes
* Détartrage
* Resserrage des presses étoupe sur les robinets de radiateurs
Remplacement des thermomètres et manomètres défectueux
Remplacement siège de soupape, presses étoupe, robinet, clapet, vanne, purgeur automatique,
robinet de radiateur, filtres, filtres à tamis, manchons antivibratiles, etc...
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 18 sur 63-
3
Sous section 2.
PRODUCTION ET DISTRIBUTION
DE LA PRODUCTION DE FROID
Les besoins totaux en Froid sont couverts par un groupe de production d’eau glacée à condensation par eau et dont
l’échange de chaleur « air/eau » est réalisée par une tour aéro-réfrigérante humide semi-fermée.
§1.- Schémas de principe
− Schéma de principe de la production Groupe froid :
Voir annexe V.
− Schéma de principe de la Tour aéro-réfrigérante :
Voir annexe V.
− Schéma de principe de la distribution eau froide :
Voir annexe V.
§2.- Descriptif des installations :
Les installations de production du froid sont implantées dans le local Groupe Froid (C20 au 1er sous-sol), la
tour aéroréfrigérante en courette 2ème étage et le réseau de traitement de l’eau se répartie entre le local
Chaufferie (C17 du 2ème sous-sol) et le local technique de traitement à l’entresol 1er étage (230).
Les locaux abritent les équipements suivants :
§2.1.- Ensemble Production de froid :
Le groupe froid de marque CIAT COOLER LW de type 1200Z 407C est composé des éléments suivants :
− 2 Compresseurs de type semi-hermétique double vis comportant deux circuits pour une puissance
frigorifique de 275,4 kW (Puissance absorbée 82,4 kW et puissance calorifique de 361,3 kW)
− Séparateur d’huile intégré placé au refoulement du compresseur
− Evaporateur - 275.4 kW
− Condenseur à refroidissement par eau- 361.3 kW
− Moteur électrique d’une puissance totale dépensée de 85.8 kW sous une tension d’alimentation en
triphasée 400V – 50Hz et d’une intensité nominale maximal de 200 A.
− Armoire électrique et appareils de régulation et de sécurité (transmetteur(s) de pression sécurité HP/BP,
transmetteur de pression d’huile, soupapes de sécurité haute et basse pression, sonde antigel
évaporateur, sonde régulation eau glacée et contrôleur de circulation d’eau évaporateur).
Evaporateur :
Débit d'eau m3/H
47,4
Pertes de charge m CE 4,2
T°C Eau entrée/sortie 12°C / 7°C
Facteur d'encrassement
m²K/kW
NC
Taux de glycol %
NC
Diamètre
de
raccordement
DN 100
Condenseur
Débit d'eau m3/H
51,8
Pertes de charge m CE 2,03
T°C Eau entrée/sortie 31°C / 37°C
Facteur d'encrassement
m²K/kW
NC
Taux de glycol %
NC
Diamètre
de
raccordement
DN80
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 19 sur 63-
§2.2.- Ensemble vannes de réglage et de régulation :
−
−
−
−
−
−
R1 : Vanne de réglage de débit marque TA – type STAF DN100 – Circuit aller Condenseur
R2 : Vanne de réglage de débit marque TA – type STAF DN65 – Circuit retour Ventilo-convecteur
Jouy
R3 : Vanne de réglage de débit marque TA – type STAF DN50 – Circuit retour CTA.03 – Jouy
R4 : Vanne de réglage de débit marque TA – type STAF DN100 – Circuit retour bâtiment Miron
V1 : Vanne papillon motorisée Circuit by-pass Condenseur DN80
V2 : Vanne 3 voies marque Honeywell type ML 7430E1005 – circuit EG ventilo-convecteur Jouy
§2.3.- Ensemble sondes :
−
−
S1 : Sonde de température circuit condenseur – Tour
S2 : Sonde de température circuit ventilo-convecteur
§2.4.- Ensemble Tour aéroréfrigérante :
−
Tour aéroréfrigérante humide semi-fermée de marque BALTIMORE AIRCOIL de type VFL 361 M
comprenant un séparateur de gouttelettes, un ventilateur à entraînement par courroies (3 *TAR SPA
3150), une grille d’entrée d’air, un robinet à flotteur, une vidange trop plein, un purgeur de
déconcentration, un ensemble pulvérisateur, l’échangeur de chaleur, une pompe de circulation et un bac
de récupération. Cette installation est située au local 329 au 2ème étage dans la courette anglaise, mais
l’accès se fait à partir d’une échelle crinoline dans le local de traitement 230 de l’étage inférieur.
Désignation de l’équipement
Puissance calorifique évacuée kW
Débit d'eau à refroidir m3/h
Pertes de charge m CE
T°C Eau entrée/sortie
Facteur d'encrassement m²K/kW
Taux de glycol %
Diamètre de raccordement
Puissance moteur ventilateur kW
Puissance pompe arrosage kW
Résistance antigel kW
Poids en opération Kg
Tour aéroréfrigérante
365
52,3
4,2
37°C / 31°C
NC
0
NC
15
0,75
4
4305
§2.5.- Ensemble Traitement de la Tour aéroréfrigérante
−
−
−
−
−
−
−
−
−
−
L’ensemble se trouvant dans le local technique 230 de l’entresol 1er étage, il est composé de :
Un bac de dosage anti-corrosion,
Un bac de dosage anti-algue,
Un bac de dosage anti-légionelle,
Un coffret de déconcentration de marque SALINO.
Ces ensembles sont impulsés par 3 pompes doseuses électroniques sous programmation horaire de
marque DOSAPRO Milton Roy de type LMI série A7 dont l’une est régie par impulsion suivant un
débimètre de déconcentration.
Coffret électrique d’alimentation
Manomètres et vanne d’isolement et électrovanne (NF-220 V) DN20 sans contre pression (19_2140)
Vanne de régulation motorisée (électrovanne NF-220 V DN20 sans contre pression)
Filtre à tamis
Compteur volumétrique
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 20 sur 63-
§2.6.- Ensemble Circuits de circulation
−
Pompe P10 : Circulateur Froid CTA Miron de marque SALMSON JRC 410-21/4 jumelée
Désignation
Débit en m3/h:
Pertes de charges Circuit mCE:
Marque Circulateur:
Type:
Diamètre nominal:
Pression disponible en mCE:
Courbe de sélection:
Vitesse de rotation tr/mn:
Puissance électrique en W:
Voltage:
Ampérage en A:
−
Pompe P11 : Circulateur Froid CTA Jouy de marque SALMSON JRC 410-21/4 jumelée
Désignation
Débit en m3/h:
Pertes de charges Circuit mCE:
Marque Circulateur:
Type:
Diamètre nominal:
Pression disponible en mCE:
Courbe de sélection:
Vitesse de rotation tr/mn:
Puissance électrique en W:
Voltage:
Ampérage en A:
−
Circulateur Froid CTA Miron
47,4
6,733
SALMSON
JRC 410-21/4
100
13,66
0
1450
4000
400 tri.
8,8
Circulateur Froid CTA Miron
47,4
6,733
SALMSON
JRC 410-21/4
100
13,66
0
1450
4000
400 tri.
8,8
Pompe P12 jumelée: Circulateur Froid Ventilo-convecteurs Jouy
de marque SALMSON DCX 65-90
Désignation
Débit en m3/h:
Pertes de charges Circuit mCE:
Marque Circulateur:
Type:
Diamètre nominal:
Pression disponible en mCE:
Courbe de sélection:
Vitesse de rotation tr/mn:
Puissance électrique en W:
Voltage:
Ampérage en A:
Circulateur Froid VC Jouy
6,971
9,610
SALMSON
DCX 65-90
65
11,47
2
2490
1100
400 tri.
2,15
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 21 sur 63-
−
Pompe P13 jumelée: Circulateur Froid Ventilo-convecteurs Miron
de marque SALMSON DCX 65-90
Désignation:
Circulateur Froid Ventilo-convecteurs Miron
Débit en m³/h :
15,904
Pertes de charges Circuit mce :
8,426
Diamètre nominal :
65
Pression disponible en mce
9,12
Courbe de sélection :
2
Vitesse de rotation en tr/min :
2490
Puissance électrique en W :
1100
Voltage :
400 tri
Ampérage en A :
2,15
−
P14 - Pompes de circulation jumelées Circuit Condenseur
Salmson - JRC-406-22/3 HMT: 9.67 m/CE
Désignation
Débit en m3/h:
Pertes de charges Circuit mCE:
Marque Circulateur:
Type:
Diamètre nominal:
Pression disponible en mCE:
Courbe de sélection:
Vitesse de rotation tr/mn:
Puissance électrique en W:
Voltage:
Ampérage en A:
−
circulation jumelées Circuit Condenseur
51,8
7,549
SALMSON
JRC406-22/3
65
9,67
1
1450
3000
400 tri.
6,5
P15 - Pompes de circulation jumelées Circuit Evaporateur
Salmson - JRC-41021/4 HMT: 13.66 m/CE
Désignation
Débit en m3/h:
Pertes de charges Circuit mCE:
Marque Circulateur:
Type:
Diamètre nominal:
Pression disponible en mCE:
Courbe de sélection:
Vitesse de rotation tr/mn:
Puissance électrique en W:
Voltage:
Ampérage en A:
Circuit Evaporateur
47,4
6,733
SALMSON
JRC 410-21/4
100
13,66
0
1450
4000
400 tri.
8,8
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 22 sur 63-
−
P16 - Pompe de circulation maintien de pression Circuit Evaporateur
Récapitulation
Capacité tuyauterie
Capacité batterie
Capacité V.C.
Calcul vase d'expansion
Détermination vase
Volume d'expansion:
Volume total réservoir:
Conclusion
−
Température aller °c
Température retour °c
Température moyenne °c
Coefficient de dilatation
Température eau froide °c
Coefficient de dilatation
Hauteur géométrique en m
Ouverture soupape
Pression effective de gonflage en bars
Volume total de l'installation en l
3199,794
3115,14
644,805
12
7
9,5
0,0005
10
0,0004
25
4,5
2,5
6959,739
Vase d'expansion en litres:
Pression de service en bars:
Pression d'ouverture soupape en bars:
0,6959739
1,913928225
1,91
10
4,5
P17 - Pompe doseuse Circuit évaporateur
Récapitulation
Capacité tuyauterie
Capacité radiateurs
Capacité Condenseur
Calcul vase d'expansion
Détermination vase
Volume d'expansion:
Volume total réservoir:
Conclusion
Température aller °c
Température retour °c
Température moyenne °c
Coefficient de dilatation
Température eau froide °c
Coefficient de dilatation
Hauteur géométrique en m
Ouverture soupape
Pression effective de gonflage en bars
Volume total de l'installation en l
1363,5
0
2814
37
31
34
0,0044
10
0,0004
20
4
2
4177,5
Vase d'expansion en litres:
Pression de service en bars:
Pression d'ouverture soupape en bars:
16,71
41,775
41,78
4
4,5
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 23 sur 63-
−
P6 - Pompe doseuse Circuit Condenseur
Récapitulation
Capacité tuyauterie
Capacité radiateurs
Capacité Batteries
Calcul vase d'expansion
Détermination vase
Volume d'expansion:
Volume total réservoir:
Conclusion
Température aller °c
Température retour °c
Température moyenne °c
Coefficient de dilatation
Température eau froide °c
Coefficient de dialtation
Hauteur géométrique en m
Ouverture soupape
Pression effective de gonflage en bars
Volume total de l'installation en l
100,08
0
22
30
30
30
0,0044
0
0
15
3
1,5
122,08
Vase d'expansion en litres:
Pression de sevice en bars:
Pression d'ouverture soupape en bars:
0,537152
1,432405333
1,43
4
3
§2.7.- Ensemble Circuit eau Froide
−
−
−
−
−
−
−
Vanne d'isolement
Filtre à tamis
Manomètre
Vanne de régulation motorisée
Compteur volumétrique
Déverseur du poste du Maintien de pression
Vanne de régulation motorisée
§3.- Analyse fonctionnelle des installations :
La durée de rafraîchissement est fonction de la capacité des installations à produire du froid en période estivale.
Outre les plafonds rafraîchissants, les ventilo-convecteurs, le rafraîchissement est réalisé également par les
centrales de traitement d’air (voir la sous-section 3 « Traitement d’ambiance »). L’analyse fonctionnelle est décrite
dans les tableaux récapitulatifs (annexes I.1 et I.2).
Il sera maintenu une température de confort en rapport avec la réglementation du code de travail.
§4.- Gamme des maintenances préventives
§4.1.- Ensemble Groupe Froid
Groupe Froid
fréquence sem. 1 sem. 2 sem. 3 sem. 4 sem. 5 sem. 6 sem. 7 ……
sem. 52 Observation
Appoint de fluide frigorigène et contrôle
des
circuits
frigorigènes
après
vérification de l’étanchéité du circuit
Contrôle de l’état d’humidité et acidité du
circuit frigorigène si > 10Kw
Vérification de la suspension des groupes
Vérification débit fluide frogorigène
Manœuvre des vannes
Détartrage des condenseurs
Remplacement de tout ou partie des
régulations et organes de sécurité
(pressostat HP, BP, antigel, résistances
carter, etc...)
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 24 sur 63-
Ventilateur Condenseur à air : contrôle des
intensités, de l’isolement, des roulements
Ventilateur Evaporateur à air : contrôle des
intensités, de l’isolement, des roulements
Contrôle fonctionnement des appareils de
régulation et sécurité : Pressostat, HP, BP,
huile, Thermostat antigel, Thermostat de
régulation & essai et relevés des valeurs
aux manomètres HP/BP
Nettoyage et dés embouage des
évaporateurs à faisceaux tibulaires « eau
glacée »
Contrôle et éventuellement remplacement
des détendeurs et vannes pressostatiques
sur circuits de refroidissement à eau
perdue
Contrôle des intensités, de l’isolement et
des mises à la terre – serrage des
connexions
Compresseurs
fréquence sem. 1 sem. 2 sem. 3 sem. 4 sem. 5 sem. 6 sem. 7 ……
sem. 52 Observation
Nettoyage des clapets et sièges de clapets
Remplacement cartouche (déshydrateur)
Etanchéité des joints et usure des clapets
Vérification du bon fonctionnement des
détenteurs, son remplacement éventuel
Vérification
du
fonctionnement
des
appareils de régulation et de sécurité
Contrôle des intensités, de l’isolement et
des mises à la terre – serrage des
connexions
Vérification échauffement moteurs et
compresseurs
Contrôle des niveaux d’huile et
appoint
Remplacement moteur, compresseur si
nécessaire
Remplacement des plots amortisseurs si
nécessaire
Contrôle de l’étanchéité des bâches
tampons
Réparation fuite air comprimé
Remplacement robinetterie, filtres, purges
Purge d’eau réservoir
Assistance technique du constructeur pour
les vérification mécaniques, les tests
d’activité d’huile
§4.2.- Ensemble Tour aéro réfrigérante :
Tour aéro réfrigérante
fréquence sem. 1 sem. 2 sem. 3 sem. 4 sem. 5 sem. 6 sem. 7 ……
sem. 52 Observation
Vérification de l’alimentation en eau,
réglage éventuel du flotteur
Résistances
antigel :
contrôle
des
intensités, de l’isolement, serrage des
connexions
Nettoyage du filtre aspiration de la pompe
de brassage
Nettoyage du système de ruissellement
(uses, nid d’abeille)
Nettoyage du bac de récupération
Nettoyage des pales et aubes du
ventilateur
Graissage des paliers des ventilateur et
moteur
Contrôle de l’état et de la tension des
courroies, changement et réglage si
nécessaire
Vérification de l’état de la protection anticorrosive,
retouches
peintures
si
nécessaire
Contrôle de la régulation (cascade) et des
sécurités
Vérification des mises à la terre des
moteurs, de l’isolement, des intensités
moteur
Contrôle de l’échauffement des paliers et
moteur
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 25 sur 63-
§4.3.- Ensemble Traitement de la Tour aéroréfrigérante
Pompe doseuse
fréquence sem. 1 sem. 2 Sem. 3 sem. 4 sem. 5 sem. 6 sem. 7 ……
sem. 52 Observation
Contrôle du bon fonctionnement des
appareils par analyse des caractéristiques
de l’eau et calcul de la consommation
Nettoyage de la ligne crépine (clapet
d’injection)
Nettoyage des bacs à produit après
vidange de celui-ci
Contrôle du Th
Relevés compteurs d’eau
prévoir un traitement manuel avec les
produits algicides
prévoir un traitement manuel avec les
produits anticorrosion
Contrôle et réglage des systèmes de
déconcentration automatique
Déconcentration manuelle des bacs si
nécessaire
Remplacement de robinetterie, crépine,
bloc
de
commande
automatique,
électrovanne, came d’injection
Remplacement de compteur à impulsion,
pompe doseuse
Remplacement
de
la
robinetterie,
compteur, détenteur, membrane de
détendeur, disconnecteur
Approvisionnement en produit
Les traitements de choc contre la Légionellose, anti-algues et anti-bactéricide et anti-corrosion :
suivant les décrets et règlements en vigueur. Le personnel d’exploitation devra respecter les
normes d’hygiène du travail pour ces interventions (port impératif des EPI).
−
Adoucisseur : dito §4.4, section 3, sous-section1. Pour les réseaux chauffage et climatisation non
équipés de traitement d’eau, l’exploitant devra effectuer des analyses d’eau, les résultats seront
consignés dans les cahiers de chaufferie.
§4.4.- Ensemble Circuits de circulation
−
−
−
Pompes de circulation : dito §4.2, section 3 sous-section 1.
Plafonds rafraîchissants : dito §4.7, section 3, sous-section 1.
Ventilo-convecteurs : dito §4.8, section 3, sous-section 1.
Canalisations
fréquence sem. 1 sem. 2 sem. 3 sem. 4 sem. 5 sem. 6 sem. 7 ……
sem. 52 Observation
fréquence sem. 1 sem. 2 sem. 3 sem. 4 sem. 5 sem. 6 sem. 7 ……
sem. 52 Observation
Resserrage des joints et brides
Recèlement ou réfection des supports
Remise en état de petites surfaces de
calorifuge
Peinture antirouille sur les parties
corrodées
Vannes 3 voies
Nettoyage des filtres
Manœuvre périodique des vannes
Resserrage des presses étoupes
complément de tresse
Détartrage
Graissage des tiges de vannes
et
§4.5.- Ensemble Circuit eau Froide
−
−
−
Remplacement des thermomètres et manomètres défectueux
Remplacement siège de soupape, presses étoupe, robinet, clapet, vanne, purgeur automatique,
robinet de radiateur, filtres, filtres à tamis, manchons anti-vibratiles, etc...
Vase d’expansion : dito §4.3, section 3, sous-section1
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 26 sur 63-
§4.6.- Ensemble installation électrique et automates de gestion
−
−
Armoires et coffrets électriques : dito §4.6, section 3, sous-section1
Régulation et automates : dito §4.5, section 3, sous-section1
§5.- Principes conservatoires
§5.1. Mise en service centrale de production de froid
Consulter le carnet de conduite et d’entretien, et vérifier la bonne disposition des équipements dans
le local technique, afin de s’assurer des éventuels travaux en cours ou effectués pendant la période
d’arrêt. Attention : ne pas mettre en service si les compresseurs n’ont pas été mis en
préchauffage au minimum 8 heures auparavant.
a)- Préparation du circuit eau glacée :
o
o
o
o
o
o
o
Relevé des compteurs d’énergie, horaires des compresseurs, et eau d’appoint,
Ouverture des vannes des différents circuits,
Contrôle de la hauteur manométrique, contrôle du vase d’expansion
Vérification du niveau d’eau de l’installation et appoint si nécessaire,
Chasses et purges éventuelles,
Dégommage des pompes et mise en service,
Contrôle des ٨P.
b)- Préparation du groupe froid au démarrage :
o
o
o
o
o
o
Contrôle de la pression du reversoir d’expansion
Contrôle du débit dans l’évaporateur, relevé du ٨P
Contrôle du niveau d’huile par le voyant
Contrôle du bon fonctionnement des résistances de préchauffage
Mise en marche des groupes compresseurs
Contrôle du passage des étages de compression, des pressions HP et BP et des
températures
c)- Préparation du circuit de refroidissement condenseur :
o
o
o
o
o
o
o
o
o
o
Contrôle du niveau d’eau de la tour
Contrôle du fonctionnement du régulateur de niveau et de la pression d’arrivée d’eau
d’alimentation
Contrôle du fonctionnement de la protection antigel
Contrôle du fonctionnement de la pompe
Contrôle de la tension et de l’état des courroies du ventilateur
Contrôle des gaines de rejets d’air
Mise en marche
Contrôle de la régulation de pression de condensation
Contrôle du fonctionnement du traitement d’eau, chimique et bactériologique
Contrôle du débit d’eau au condenseur
d)- Vérification du bon fonctionnement de l’ensemble :
o Contrôle de la régulation de la pression de condensation et de l’enclenchement des
ventilateurs du condenseur,
o Contrôle des températures du réseau d’eau glacée, entrée/sortie évaporateur,
o Contrôle des températures de surchauffe,
o Contrôle des températures de sous-refroidissement
o Contrôle de l’étanchéité des circuits frigorifiques,
o Contrôle des sécurités HP et BP, soupapes de sécurité, des circuits frigorifiques,
o Contrôle de l’intensité absorbée par les compresseurs
e)- Divers :
o Contrôle du fonctionnement de la pompe de relevage puisard,
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 27 sur 63-
o Contrôle du bon état de propreté du local technique
o Renseignements du carnet de conduite et entretien et relevé des différents compteurs.
§5.2. VISITE DE CONTROLE, CONDUITE PRODUCTION DE FROID EN COURS DE SAISON
a)- Contrôle :
o
o
o
o
o
o
o
o
o
o
Contrôle visuel de la centrale (fuite, voyant…),
Contrôle auditif (bruits, claquements,…),
Contrôle tactile (vibration, échauffement),
Contrôle des paramètres de fonctionnement,
Contrôle des pressions HP, BP, température départ, surchauffe,
Contrôle du niveau d’huile des groupes,
Contrôle de la charge en fluide frigorigène au voyant liquide,
Contrôle de fonctionnement de la régulation par changement des points de consigne,
Contrôle du niveau d’eau des différents circuits, appoint si nécessaire,
Contrôle des pompes de circulation, permutation.
b)- Conduite :
o Suite à ces différents contrôles, le technicien effectue si nécessaire les réglages et
corrections des paramètres permettant d’optimiser le fonctionnement des installations.
o Relevés des différents comptages (énergie, appoint d’eau, électricité, compteurs
horaires,…),
o Notification sur le cahier de conduite et entretien des opérations effectuées et paramètres
relevés.
o Point avec l’administration ou son représentant des anomalies qu’il a pu constater.
§5.3. VISITE DE MISE A L’ARRET DE LA PRODUCTION DE FROID
o Arrêt des groupes au tableau de commande (attendre la fin du cycle avant les
interventions suivantes),
o Arrêt des circuits eau glacée
o Arrêt des circuits eau condenseur
o Ouverture des circuits électriques de puissance,
o Veiller à la continuité de l’alimentation du préchauffage d’huile (sauf si arrêt de longue
durée),
o Test acide de l’huile,
o Analyse de l’huile par organisme spécialisé,
o Entretien du groupe (vidange, déshydrateur, filtres…),
o Contrôle et reprise des étanchéités des circuits, vannage et des pompes,
o Détartrage, nettoyage condenseurs,
o Dépoussiérage, resserrage des connexions électriques, mesure des isolements,
o Nettoyage du local technique, reprise calorifuge, suppression des points d’oxydation,
reprise peinture,
o Nettoyage puisard, relevé des comptages d’énergie,
o Renseignement du cahier d’entretien.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 28 sur 63-
Sous section 3.
TRAITEMENT D’AMBIANCE .
Les besoins totaux en ventilation et traitement d’ambiance sont assurés principalement par trois centrales de
traitement d’air. Une quatrième centrale traite en particulier la salle de réception du sous-sol. Le bâtiment étant un
site classé monument historique, ces centrales sont à humidification par ruissellement à eau perdue.
L’extraction est quant à elle sont couverts par plusieurs extracteurs et VMC.
§1.- Schémas de principe
− Schéma de principe de la CTA.01 :
Voir annexe V.
− Schéma de principe de la CTA.02 :
Voir annexe V.
− Schéma de principe de la CTA.03 :
Voir annexe V.
− Schéma de principe de la CTA.04 :
Voir annexe V.
− Schéma de principe de la ACL.01 :
Ventilateur de Soufflage
Batterie Froide
Groupe Froid
compresseurs
− Schéma de principe de la ACL.02 :
Ventilateur de Soufflage
Batterie Froide
Groupe Froid
Condenseur
à eau
− Schémas de principe de l’EXT.01 et de l’EXT.02:
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 29 sur 63-
− Schéma de principe de l’EXT.03
Ventilateur d' extraction
Filtre Gravimétrique
Batterie Froide de récupération
Registre
− Schémas de principe de l’EXT.04 à 10
− Schéma de principe de l’EXT.15 et de l’EXT.16:
Ventilateur de gaine
− Schéma de principe des ventilo convecteurs :
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 30 sur 63-
§2.- Descriptif des installations :
§2.1. - Centrales de traitement d’air:
a)- CTA.01 : situé au 1er sous-sol en C0 dans le local technique n°1.
De marque CIAT, type Climaciat GI 100 (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par
cette centrale : annexe II.1).
Principales caractéristiques :
CTA.01
Section de filtration
Batterie de chauffage à 3 rangs
Humidificateur à ruissellement HM
Batterie de réfrigération à 6 rangs
Ventilateur type MP (aubes à réaction)
Ventilateur type MP (aubes à réaction)
Cellule type F2 : Efficacité G4- Préfiltre
Gravimétrique %
Perte de charge sur air (1/2 encrassé)
Cellule type HPS2C : Efficacité F7 - Filtre à
poche Opacimétrique %
Perte de charge sur air (1/2 encrassé)
Batterie chaude Puissance kW
Fluide chauffant
T° entrée/T° sortie
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Débit de fluide
Perte de charge sur fluide
Perte de charge sur air
Efficacité
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Batterie frigorifique Puissance kW
Fluide chauffant
T° entrée/T° sortie
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Débit de fluide
Perte de charge sur fluide
Perte de charge sur air
Débit d’air
courroies
Pression disponible sur gaine
Vitesse de rotation de la turbine
Puissance absorbée à l’arbre du ventilateur
Puissance absorbée
Moteur 2 pôles Classe F avec PTO
Tension
90
18 mmCE 175 Pa
85
22 mmCE 212 Pa
127
eau
90°C/70°C
-5°C/90% (HR)
43.7°C/4.01% (HR)
5.45 m3/h
8 204 Pa
7 mmCE 71 Pa
60%
32.4°C/7.4% (HR)
21°C/42.9% (HR)
52.7
eau
7°C/12°C
30°C/40% (HR)
13.3°C/97.2% (HR)
9 m3/h
17 400 Pa
18 mmCE 176 Pa
8 000 m3/h
2 SPZ 1320
30 mmCE 294 Pa
2 667 tr/mn
2 990 W
3 439 W
5.5 kW
Triphasé 400V 50Hz
La centrale est composée de :
o
o
o
o
o
o
1 - Caisson de ventilation
2 - Batterie Froide : 52.66 kW
3 - Humidificateur à ruisselement
4 - Batterie Chaude : 104.96 kW
5 - Caisson de filration
6 - Registre
Régulation Centrale de traitement d'air
o
o
o
o
S1 - Sonde de température de soufflage
S2 - Sonde d'hygrométrie
S3 - Sonde ipsotherme
S4 - Sonde antigel
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 31 sur 63-
Désignation des vannes de Régulation
o
o
o
o
o
V1 - Vanne 3 voies Circuit EG - CTA - Type: V5833A2118 - DN:40
V2 - Vanne 3 voies Circuit EC - CTA - Type: V5833A2092 - DN:40/32
V3 - Vanne 3 voies Circuit EC - V.C - Type: V5833A2092 - DN:32
V4 - Vanne 3 voies Circuit EC - Rad - Type: V5833A2084 - DN:25
V5 - Vanne 3 voies Circuit EG - V.C - Type: V5329A1079 - DN:65
Désignation des pompes de Circulation
P1 - Pompes de circulation circuit Ventilo-convecteur / Panneau hydraulique
eau chaude Marque SALMSON Type: DCX 40-80 - DN 40 - HMT: 7.87 m/CE
o P2 - Pompes de circulation circuit statique eau chaude Marque SALMSON Type:
DCX 40-80 - DN 50 - HMT: 6.77 m/CE
o P3 - Pompes de circulation Ventilo-convecteur / Panneau hydraulique
eau glacée Marque SALMSON Type: DCX 65-90 - DN 65 - HMT: 9.12 m/CE
o
b)- CTA.02 : situé au 1er sous-sol en C11 dans le local technique n°2.
De marque CIAT, type Climaciat GI 100 (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par
cette centrale : annexe II.1).
Principales caractéristiques :
CTA.02
Section de filtration
Batterie de chauffage à 3 rangs
Humidificateur à ruissellement HM
Batterie de réfrigération à 6 rangs
Ventilateur type MP (aubes à réaction)
Cellule type F2 : Efficacité G4- Préfiltre
Gravimétrique %
Perte de charge sur air (1/2 encrassé)
Cellule type HPS2C : Efficacité F7 - Filtre à
poche Opacimétrique %
Perte de charge sur air (1/2 encrassé)
Batterie chaude Puissance kW
Fluide chauffant
T° entrée/T° sortie
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Débit de fluide
Perte de charge sur fluide
Perte de charge sur air
Efficacité
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Batterie frigorifique Puissance kW
Fluide chauffant
T° entrée/T° sortie
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Débit de fluide
Perte de charge sur fluide
Perte de charge sur air
Débit d’air
courroies
Pression disponible sur gaine
Vitesse de rotation de la turbine
Puissance absorbée à l’arbre du ventilateur
Puissance absorbée
Moteur 2 pôles Classe F avec PTO
Tension
90
19 mmCE 184 Pa
85
23 mmCE 223 Pa
127
eau
90°C/70°C
-5°C/90% (HR)
40.7°C/4.71% (HR)
5.42 m3/h
8 159 Pa
8 mmCE 78 Pa
60%
32.4°C/7.4% (HR)
21°C/42.9% (HR)
56
eau
7°C/12°C
30°C/40% (HR)
13.4°C/96.9% (HR)
9.57 m3/h
19 400 Pa
20 mmCE 176 Pa
8 500 m3/h
2 SPZ 1250
30 mmCE 294 Pa
2 856 tr/mn
3 661 W
4 211 W
5.5 kW
Triphasé 400V 50Hz
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 32 sur 63-
La centrale est composée de :
o
o
o
o
o
o
1 - Caisson de ventilation
2 - Batterie Froide : 55.95 kW
3 - Humidificateur à ruissellement
4 - Batterie Chaude : 111.55 kW
5 - Caisson de filtration
6 - Registre antigel
Désignation des sondes
o
o
o
o
S1 - Sonde de température de soufflage
S2 - Sonde d'hygromètrie
S3 - Sonde ipsotherme
S4 - Sonde antigel
Désignation des vannes
o
o
V1 - Vanne 3 voies - Circuit EG CTA - Marque HONEYWELL- Type : ...- DN: 40
V2 - Vanne 3 voies - Circuit EC CTA - Marque HONEYWELL- Type : ... - DN: 40/3
c)- CTA.03 : situé au 1er sous-sol en C24 dans le local technique n°4.
De marque CIAT, type Climaciat GI 75 (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette
centrale : annexe II.1).
Principales caractéristiques :
CTA.03
Section de filtration
Batterie de chauffage à 4 rangs
Cellule type F2 : Efficacité G4- Préfiltre
Gravimétrique %
Perte de charge sur air (1/2 encrassé)
Cellule type HPS2C : Efficacité F7 - Filtre à
poche Opacimétrique %
Perte de charge sur air (1/2 encrassé)
Batterie chaude Puissance kW
Fluide chauffant
Batterie de chauffage à 2 rangs
Humidificateur à ruissellement HM
Batterie de réfrigération à 6 rangs
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Perte de charge sur fluide
Perte de charge sur air
Batterie chaude Puissance kW
Fluide chauffant
T° entrée/ T° sortie
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Débit fluide
Perte de charge sur fluide
Perte de charge sur air
Efficacité
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Batterie frigorifique Puissance kW
Fluide chauffant
T° entrée/T° sortie
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Débit de fluide
Perte de charge sur fluide
90
17 mmCE 165 Pa
85
20 mmCE 199 Pa
14.18
Solution à 30% de
Mono-EthylèneGlycol
-5°C/90°(HR)
3°C/47.6% (HR)
34 280 Pa
19 mmCE 184 Pa
68.5
Eau
90°C/70°C
3°C/47.6% (HR)41.5°C/4.52% (HR)
2.94 m3/h
2 505 Pa
4 mmCE 34 Pa
60%
32.4°C/7.4% (HR)
21°C/42.9% (HR)
36.2
eau
7°C/12°C
30°C/40% (HR)
13.3°C/97.2% (HR)
6.19 m3/h
7 214 Pa
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 33 sur 63-
Ventilateur type MP (aubes à réaction)
Ventilateur type MP (aubes à réaction)
Perte de charge sur air
Débit d’air
courroies
Pression disponible sur gaine
Vitesse de rotation de la turbine
Puissance absorbée à l’arbre du ventilateur
Puissance absorbée
Moteur 2 pôles Classe F avec PTO
Tension
16 mmCE 155 Pa
5 500 m3/h
1 SPZ 1220
30 mmCE 294 Pa
2 854 tr/mn
2 039 W
2 345 W
3 kW
Triphasé 400V 50Hz
La centrale est composée de :
o
o
o
o
o
o
o
1 - Caisson de ventilation
2 - Batterie Froide : 36.21 kW
3 - Humidificateur à ruissellement
4 - Batterie Chaude : 53.68 kW
5 - Batterie de Préchauffage : 14.18 kW
6 - Caisson de filtration
7 - Registre antigel
Désignation des sondes
o
o
o
o
S1 - Sonde de température de soufflage
S2 - Sonde de d'hygrométrie
S3 - Sonde ipsotherme
S4 - Sonde antigel
Désignation des vannes
o
o
o
o
o
V1 - Vanne 3 voies Circuit EG - CTA - Marque HONEYWELL - Type ... - DN: 40
V2 - Vanne 3 voies Circuit EC - CTA - Marque HONEYWELL - Type ... - DN: 40/32
R1 - Vanne de réglage Circuit retour EG - CTA - Marque TA - Type STAD - DN: 50
R2 - Vanne de réglage Circuit retour EC - CTA - Marque TA - Type STAD - DN: 32
R3 - Vanne de réglage Circuit retour EC - Récupération - Marque TA - Type STAD DN: 50
Désignation des pompes
o P1 - Pompe de circulation retour batterie de récupération
Marque SALMSON Type: SXM 40-80 - DN: 40 - HMT: 9.9 m/C
d)- CTA.04 : situé au 1er sous-sol en C4 dans le local technique n°4.
De marque CIAT, type Climaciat GI 50 (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette
centrale : annexe II.1).
Principales caractéristiques :
CTA.04
Mélange 2 voies
Section de filtration
900 m3/h/-5°C/90%
(HR)
2
100
m3/h
Air recyclé
20°C/50% (HR)
Point de mélange T° sortie air/Humidité
12°C/64.9% (HR)
900 m3/h/30°C/40%
Affichage des conditions été Air neuf
(HR)
2
100
m3/h
Affichage des conditions été Air recyclé
25°C/50% (HR)
T° sortie air / Humidité
26.5°C/46.8% (HR)
Cellule type F2 : Efficacité G4- Préfiltre 90
Gravimétrique %
Air neuf
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 34 sur 63-
Batterie de chauffage à 1 rang
Batterie de réfrigération à 4 rangs
Ventilateur type MP (aubes à réaction)
Perte de charge sur air (1/2 encrassé)
Batterie chaude Puissance kW
Fluide chauffant
T° entrée/ T° sortie
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Débit fluide
Perte de charge sur fluide
Perte de charge sur air
Batterie frigorifique Puissance kW
Fluide chauffant
T° entrée/T° sortie
T° entrée air/Humidité
T° sortie air/Humidité
Débit de fluide
Perte de charge sur fluide
Perte de charge sur air
Débit d’air
courroies
Pression disponible sur gaine
Vitesse de rotation de la turbine
Puissance absorbée à l’arbre du ventilateur
Puissance absorbée
Moteur 2 pôles Classe F avec PTO
Tension
14 mmCE 141 Pa
9.8
eau
90°C/70°C
12°C/64.9°(HR)
22°C/34.4% (HR)
0.42 m3/h
977.5 Pa
1 mmCE 12 Pa
14.5
eau
7°C/12°C
26.5°C/46.8% (HR)
13.9°C/93.8% (HR)
2.48 m3/h
9 991 Pa
7 mmCE 69 Pa
3 00 m3/h
1 SPZ 1000
30 mmCE 294 Pa
1 560 tr/mn
763.5 W
916.2 W
1.1 kW
Triphasé 400V 50Hz
La centrale comporte les éléments suivants :
o
o
o
o
1 - Caisson ventilateur - 3000 m/h
2 - Batterie Froide - Puissance kW : 14.5
3 - Batterie Chaude - Puissance kW : 9.8
4 - Caisson Filtre - Cellule type F2
Désignation des vannes
o
o
o
o
R.1 - Vanne de réglage - Marque T.A - Type STAD - DN 33
R.2 - Vanne de réglage - Marque T.A - Type STAD - DN 20
V.1 - Vanne 3 voies Circuit EG- Marque HONEYWELL - Type V5833A2076 - DN 32
V.2 - Vanne 3 voies Circuit EC- Marque HONEYWELL - Type V5833A2076 - DN 15
Désignation des sondes
o
o
o
S.1 - Sonde de température et d'hygrométrie en sortie de soufflage CTA - Marque
HONEYWELL - Type H7015A,B
S.2 – Sonde de température en reprise de la salle - Marque HONEYWELL -Type VF20
S.4, S5, S6, S7 - Sondes ipsothermes
§2.2.- Armoires de climatisation
− ACL.01 :
De marque CIAT, type SCRIB 5000 DDE/EG, elle assure la ventilation unique du local TGBT grâce
une gaine de type volet coupe feu à l’arrière du local technique HT/BT. Elle se situe au 1er sous-sol
dans le local technique contigü au LT n°2 (C11bis).
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 35 sur 63-
Principales caractéristiques :
ACL.01
Section de filtration
90
Section réfrigération 3 rangs à détente Puissance frigorifique totale/Sensible kW
directe (condenseur à plaques)
Fluide intérieur
T° /Humidité soufflage
Débit d’air
Section ventilation
(centrifuge,
turbine
à
action, Pression disponible
accouplement moteur/ventilateur par Moteur ventilateur
poulies/courroies)
Vitesse
tension
Puissance absorbée unitaire kW
Compresseur hermétique MTZ40-4
Intensité absorbée unitaire
T° de condensation
10/10
eau
7°C/12°C
16.8°C77.6%(HR)
1.71 m3/h
18 k Pa (compris
vanne 3 voies)
10/10
EauR407C
16.8°C77.6%(HR)
4 000 m3/h
15 mmCE
1.5 kW/
1 420 tr/mn
Triphasé 400V 50Hz
3.67
10A
52.4°C
Cellule filtrante G4: Efficacité G4/EU4
Gravimétrique %
Section réfrigération 2 rangs à eau Puissance frigorifique totale/Sensible kW
glacée
Fluide intérieur
T° entrée/ T° sortie
T° /Humidité soufflage
Débit d’eau
Perte de charge
L’armoire est également équipée de détendeur thermostatique, d’un filtre déshydrateur, de pressostat HP
et BP de sécurité et de régulation. La régulation est commandée par le biais d’un coffret de régulation
SIEMENS automatisé de type NRUF pour le contrôle de la température de l’air repris et la répercution
par affichage paramétreur de type NBRN des synthèses défaut.
Enfin, l’armoire est munie de sonde de température incorporée à la reprise , d’une sonde de pression
pour le contrôle du débit d’air et de l’encrassement filtre. Un commutateur manuel/Auto en façade
permet le basculement en secours sur une alimentation en eau perdue.
L’armoire de climatisation est composée :
o
o
o
o
o
1 - Caisson de ventilation
2 - Batterie Froide : 10 kW
3 - Compresseur 1
4 - Compresseur 2
5 - filtration
Désignation des vannes de réglage et sondes
o
o
o
o
o
R1 - Vanne de réglage Circuit Retour EG - CTA - Marque T.A - Type: STAF - DN: 65
R2 - Vanne de réglage Circuit Retour EC - CTA - Marque T.A - Type: STAF - DN: 40
R3 - Vanne de réglage Circuit Retour EG- ARMOIRE - Marque T.A - Type: STAF - DN: 4
S1 - sonde de pression
S2 – sonde de température sur reprise
− ACL.02 :
De marque CIAT, type SCRIB 5000 EG, elle assure la ventilation unique du local contenant
l’autocommutateur. Elle se situe à l’entresol du 1er étage dans le local informatique (216).
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 36 sur 63-
Principales caractéristiques :
ACL.02
Section de filtration
Section réfrigération 4 rangs
Cellule filtrante G4: Efficacité G4/EU4
Gravimétrique %
Puissance frigorifique totale/Sensible kW
Fluide intérieur
T° entrée/ T° sortie
T° /Humidité soufflage
Débit d’eau
Perte de charge sur fluide intérieur
Section ventilation
(centrifuge,
turbine
à
action,
accouplement moteur/ventilateur par
poulies/courroies
Débit d’air
Pression disponible
Moteur ventilateur
Vitesse
tension
90
14/13.5
eau
7°C/12°C
16.8°C77.6%(HR)
2.4 m3/h
3
200mmCE
(compris vanne 3
voies)
4 400 m3/h
10 mmCE
1.5 kW/
1 420 tr/mn
Triphasé 400V 50Hz
La régulation est commandée par le biais d’un coffret de régulation SIEMENS automatisé de type
NRUF pour le contrôle de la température de l’air repris et la répercution par affichage paramétreur de
type NBRN des synthèses défaut.
Enfin, l’armoire est munie de sonde de température incorporée à la reprise , d’une sonde de pression
pour le contrôle du débit d’air et de l’encrassement filtre, un commutateur manuel/Auto en façade.
L’armoire de climatisation est composée :
o
o
o
1 - Caisson de ventilation
2 - Batterie Froide : 10 kW
3 – filtration
Désignation des vannes de réglage et sonde :
o
o
o
R1 - Vanne de réglage Circuit Retour EF- ARMOIRE - Marque T.A - Type: STAF - DN: 4
S1 - sonde de pression
S2 – sonde de température sur reprise
§2.3.- Extracteurs :
− EXT.01 : Situé au 2ème étage combles dans le local technique 514 bis, il est asservi avec la centrale de
traitement d’air CTA.01. De marque CIAT de type VIRTUO 35, il a les caractéristiques principales
suivantes (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2). .
EXT.01
Section de filtration
Section ventilation moteur LS 100 LT
Entraînement
Cellule filtrante F2:
Gravimétrique %
Débit d’air
Pression ventilateur Pa
Puissance
Intensité
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Moteur
Turbine
Courroie
Efficacité
G4 90
8267 m3/h
350
2.2 kW
4.8 A
1435 tr/mn
Triphasé 400V 50Hz
1 SPZ 118/1610/24
1 SPZ 224/2012/30
1 SPZ 1500
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 37 sur 63-
Les composants de l’extracteur EXT.01 sont :
o
o
o
o
1 - Caisson de ventilation
2 – moteur : 2.2 kW
3 - Caisson de filtre
4 – Registre
Désignation des sondes
o
S1 - Sonde ipsotherme
− EXT.02 : Situé à l’entresol du 1er étage dans le local technique 230, il est asservi avec la centrale de
traitement d’air CTA.02. De marque CIAT de type Climaciat Compact 50, il a les caractéristiques
principales suivantes (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe
II.2).
EXT.02
Section de filtration
Section ventilation
Entraînement
Cellule filtrante F2:
Gravimétrique %
Débit d’air
Pression ventilateur Pa
Puissance
Intensité
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Moteur
Turbine
Courroie
Efficacité
G4 90
4602 m3/h
294
1.5 kW
3.8 A
1266 tr/mn
Triphasé 400V 50Hz
1 SPZ 85/1210/24
1 SPZ 100/1210/20
1 SPZ 1090
Les composants de l’extracteur EXT.02 sont :
o
o
o
o
1 - Caisson de ventilation
2 – Moteur : 1.5 kW
3 - Caisson de filtre
4 - Registre
Désignation des sondes
o
S1 - Sonde ipsotherme
− EXT.03 : Situé à l’entresol du 1er étage dans le local technique hydraulique 239 (accès par terrasse 1er
étage), il est asservi avec la centrale de traitement d’air CTA.03 et à une batterie de récupération. De
marque CIAT de type Climaciat GI 50, il a les caractéristiques principales suivantes (se reporter au
zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
EXT.03
Section de filtration
Batterie de réfrigération à 6 rangs
Cellule filtrante F2: Efficacité
Gravimétrique %
Perte de charge sur air (1/2 encrassé)
Efficacité
Puissance récupérée
Fluide réfrigérant
T° entrée air/humidité
Débit de fluide
Perte de charge sur fluide
Perte de charge sur air
G4 90
18 mmCE 175 Pa
32.11%
15.8 kW
Solution à 30% de
Mono-EthylèneGlycol
20°C/50% (HR)
3.88 m3/h
68 830 Pa
19 mmCE 184 Pa
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 38 sur 63-
Section ventilation type BP (aubes à Débit d’air
action)
Pression ventilateur Pa
Puissance
Intensité
Vitesse de rotation
Puissance absorbée à l’arbre du ventilateur
Puissance absorbée
Tension d’alimentation
Moteur
Entraînement
Turbine
Courroie
4665 m3/h
30 mmCE 294 Pa
1.5 kW
3.4 A
1528 tr/mn
1 230 W
1 475 W
Triphasé 400V 50Hz
1 SPZ 90/1210/24
1 SPZ 95/1210/25
1 SPZ 1090
Les composants de l’extracteur EXT.03 sont :
o
o
o
o
1 - Caisson de ventilation
2 - Batterie Froide de récupération: 15.8 kW
3 - Caisson de filtre
4 - Registre
Désignation des sondes
o
S1 - Sonde ipsotherme
§2.4.- VMC :
−
VMC.04: Implantée dans le local technique de traitement d’eau de la tour aéroréfrigérante à l’entresol
du 1er étage (230), cette extraction de marque CIAT, type MINI VM Modèle 1400 concerne les
sanitaires côté Jouy. (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe
II.2).
VMC.04
Section ventilation
Entraînement
−
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
1184 m3/h
140 Pa
0.56 kW
1.47A
1500 tr/mn
Mono 230V 50Hz
1.8A
VMC.05 : Implantée dans le faux plafond du 2ème étage (204 ter), cette extraction de marque France
AIR, type SILENS’AIR C Modèle 250C concerne les sanitaires côté Miron. (se reporter au zonage de
traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
VMC.05
Section ventilation
Entraînement
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
923 m3/h
140 Pa
0.298 kW
1.02A
2120 tr/mn
Mono 230V 50Hz
1.16A
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 39 sur 63-
−
VMC.06 : Implantée dans le local technique hydraulique de l’entresol rez-de-chaussée (E4), cette
extraction de marque CIAT, type MINI VM Modèle 400 concerne l’extraction de la salle C5 du soussol. (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
VMC.06
Section ventilation
Entraînement
−
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
210 m3/h
153 Pa
0.045 kW
0.46A
1500 tr/mn
Mono 230V 50Hz
0.5A
VMC.07 : Implantée dans le faux plafond des sanitaires côté Jouy du 2ème étage (331), cette extraction
de marque CIAT, type MINI VM Modèle 400 comporte un variateur de vitesse et concerne l’extraction
des sanitaires de la pièce 331. (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale :
annexe II.2). (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
VMC.07
Section ventilation
Entraînement
−
70 /300 m3/h
150 Pa
0.045 kW
0.44A
1500 tr/mn
Mono 230V 50Hz
0.5 A
VMC.08 : implantée dans le local technique hydraulique de l’entresol 1er étage (239, accès par la
terrasse du 1er étage), cette extraction de marque CIAT, type MINI VM Modèle 400 concerne
l’extraction du sanitaire 146 (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale :
annexe II.2).
VMC.08
Section ventilation
Entraînement
−
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
2260 m3/h
140 Pa
0.045 kW
0.36A
2120 tr/mn
Mono 230V 50Hz
0.5A
VMC.09 : implantée en toiture du 2ème étage (accès par la gaine technique GT11 côté escalier K),
cette extraction de marque CIAT, type TH Modèle 200 concerne l’extraction de la cuisine du 1er étage
côté coupole. (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
VMC.09
Section ventilation
Entraînement
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
212 m3/h
140 Pa
0.05 kW
0.45A
1500 tr/mn
Mono 230V 50Hz
0.55A
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 40 sur 63-
−
VMC.10 : Implantée dans le local technique chaufferie du 2ème sous-sol (C17), cette extraction de
marque CIAT, type PL Modèle 50 concerne l’extraction par déclenchement thermostatique pour une
température supérieure à 24°C de la chaufferie. (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux
par cette centrale : annexe II.2).
VMC.10
Section ventilation
Entraînement
−
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
3146 m3/h
230 Pa
0.56 kW
1.27/1.13/1.26A
1500 tr/mn
Tri 400V 50Hz
1.1A
VMC.11 : Implantée dans le local technique du 1er étage combles (412 bis), cette extraction de
marque CIAT, type MINI VM Modèle 1400 concerne l’extraction de la salle C2 du sous-sol. (se
reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
VMC.11
Section ventilation
Entraînement
−
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
1024 m3/h
140 Pa
0.56 kW
2.21A
1500 tr/mn
Mono 230V 50Hz
2.4A
VMC.12 : implantée en toiture du 2ème étage (accès par la gaine technique GT11 côté escalier K),
cette extraction de marque CIAT, type DELPHI 125 concerne l’extraction du sanitaire R38 ter du rezde-chaussée. (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
VMC.12
Section ventilation
Entraînement
−
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
103 m3/h
250 Pa
0.298 kW
0.3 A
2320 tr/mn
Mono 230V 50Hz
0.34 A
VMC.13 : Implantée dans le local technique groupe froid du sous-sol (C20), cette extraction de
marque CIAT, type PL Modèle 50 concerne l’extraction par déclenchement thermostatique pour une
température supérieure à 24°C de ce local. (se reporter au zonage de traitement d’air des locaux par
cette centrale : annexe II.2).
VMC.13
Section ventilation
Entraînement
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
3241 m3/h
230 Pa
0.298 kW
1.11/1.08/1.09A
1500 tr/mn
Tri 400V 50Hz
1.1A
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 41 sur 63-
−
VMC.14 : Implantée dans le local technique ventilation CTA 01 sous-sol (C0), cette extraction de
marque SAFTAIR, type K 200 L concerne l’extraction par déclenchement thermostatique pour une
température supérieure à 24°C du local machinerie ascenseur Miron du sous-sol. (se reporter au zonage
de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
VMC.14
Section ventilation
Entraînement
−
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
257 m3/h
200 Pa
0.155 kW
0.68A
2645 tr/mn
Mono 230V 50Hz
0.7A
VMC.15 : Implantée dans le local technique ventilation CTA 03 du sous-sol (C24), cette extraction de
marque SAFTAIR, type K 200 L concerne l’extraction par déclenchement thermostatique pour une
température supérieure à 24°C du local machinerie ascenseur Jouy du sous-sol. (se reporter au zonage
de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
VMC.15
Section ventilation
Entraînement
−
247 m3/h
200 Pa
0.155 kW
0.68A
2645 tr/mn
Mono 230V 50Hz
0.7A
VMC.16 : Implantée dans le local technique électrique du rez-de-chaussée (R36bis), cette extraction
de marque CIAT, type DELPHI Modèle 125 concerne l’extraction par déclenchement thermostatique
pour une température supérieure à 24°C du local poubelle au rez-de-chaussée (R36). (se reporter au
zonage de traitement d’air des locaux par cette centrale : annexe II.2).
VMC.16
Section ventilation
Entraînement
−
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
Débit d’air
Pression statique disponible
Puissance
Intensité absorbée
Vitesse de rotation
Tension d’alimentation
Intensité moteur
direct
186 m3/h
250 Pa
0.076 kW
0.34A
2320 tr/mn
Mono 230V 50Hz
0.32A
VMC.17 : Implantée dans le local machinerie ascenseur Central au sous-sol (C14 bis), cette extraction
de marque SAFTAIR, type K 200 L concerne l’extraction par déclenchement thermostatique pour une
température supérieure à 24°C du local.
§3.- Analyse fonctionnelle du traitement d’air :
• Généralités :
Les conditions de préservation de l’immeuble monument historique impliquent la nécessité d’une stabilité
climatique des espaces.
Le critère essentiel de conservation en matière de climat étant l’humidité relative de l’air, il est donc
nécessaire que le personnel d’exploitation prenne conscience de l’importance de cette valeur.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 42 sur 63-
Des brusques variations de l’humidité relative des locaux sont néfastes pour la bonne préservation de
l’immeuble.
Les poussières sont également des facteurs de détérioration des conditions sanitaires, l’exploitant devra
donc assurer un suivi rigoureux de l’encrassement des filtres d’air.
Il est bien évident que les installations techniques dont le titulaire du marché aura la charge ne sont pas
équipées d’appareils et de systèmes pouvant répondre aux stricts besoins de cette conservation. Toutefois la
conduite des installations pour le chauffage des locaux devra s’effectuer en respectant un certain nombre de
consignes ci-dessous :
−
Eviter les coupures et remises en route intempestives des installations entraînant des écarts
importants de température et par suite d’humidité relative.
− Eviter les ralentis de nuit sur les installations de chauffage où s’ils existent prévoir de très faibles
écarts de température.
− L’exploitant devra disposer de psychromètres pour le contrôle des taux d’humidité relative dans les
locaux ainsi qu’un thermomètre de contrôle.
− Les fuites ou les inondations peuvent avoir des conséquences très graves pour le bâtiment ; à ce
titre, l’exploitant devra procéder aux réparations immédiates des équipements douteux, ou bien
vidanger ou isoler un circuit pouvant présenter un risque de fuite importante ou d’une inondation et
ceci à ses propres frais.
− L’outil automate est conçu pour générer le contrôle, le suivi des tendances et les enregistrements des
paramètres climatiques. Il disposera des seuils d’alarmes permettant d’alerter en cas de dérive de
climat.
• Consommation d’énergie :
Les services techniques du Conseil d’Etat et l’établissement assurent la gestion des consommations
d’énergie.
La conduite et l’entretien des installations devront permettre d’obtenir des rendements optimums.
Bien que ce marché ne soit pas de type PFI « à intéressement » l’exploitant devra assurer une conduite des
installations permettant d’obtenir le minimum de consommation d’énergie. Des contrôles de température
seront effectués par l’administration en cours de la saison de chauffe.
Il établira les consommations de chaque établissement en fonction des degrés – jours édités par la station
météorologique la plus proche.
A partir de ces consommations, une courbe de consommation type sera élaborée.
Les valeurs ci-dessus pourront être modifiées à la demande de l’administration pour des problèmes
spécifiques de confort, et cela dans la mesure des possibilités des installations.
Le week-end et jours fériés, journées d’occupation restreinte de la Cour, lorsque l’installation le permet, il
y a lieu de prévoir des ralentis en période d’inoccupation des locaux (économies d’énergie).
Dans les bureaux temporairement inoccupés, l’exploitant devra assurer une température antigel pendant
cette période.
En demi-saison (pour les installations de climatisation) la variation de la température ambiante de 18 à 25
°C devra se faire progressivement entre l’hiver et l’été. Ces réglages seront fonction de la température
extérieure.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 43 sur 63-
Le traitement d’ambiance est un complément du confort dans les locaux et apportent une composante non
négligeable dans les périodes de chauffe et de rafraîchissement. Les quatre centrales de traitement d’air ont
été programmées comme suit :
CENTRALES
période estival
CTA.03
en
SEMAINE
WEEK END
9H00 -> 12H00
10H00 -> 13H00
12H05 -> 15H10
13H05 -> 16H00
15H13 -> 20H00
16H05 -> 20H00
12H00 -> 16H00
CTA.02
16H05 -> 20H00
CENTRALES en
SEMAINE
période hivernale
CTA.03
Démarrage
à
6h00 Démarrage
à
7h00
délestage toutes les 3 h délestage toutes les 3 h
pendant 10 mn – arrêt à pendant 10 mn – arrêt à
22h00
20h00
CTA.02
Démarrage
à
5h00
7h00 avec délestage toutes
délestage toutes les 3 h
les 3 h pendant 10 mn –
pendant 10 mn – arrêt à
arrêt à 20h00
22h00
CTA.04
à
14h00
Démarrage
à
14h00 Démarrage
délestage toutes les 3 h délestage toutes les 3 h
pendant 10 mn – arrêt à pendant 10 mn – arrêt à
20h00
20h00
CTA.01
Démarrage
à
5h00 Démarrage
à
9h00
délestage toutes les 3 h délestage toutes les 3 h
pendant 10 mn – arrêt à pendant 10 mn – arrêt à
22h00
20h00
10H00 -> 13H00
13H05 -> 16H00
16H05 -> 20H00
14H00 -> 17H00
CTA.04
CTA.01
14H00 -> 20H00
17H05 -> 20H00
9H00 -> 12H00
10H00 -> 13H00
12H05 -> 16H00
13H05 -> 16H00
16H05 -> 20H00
16H05 -> 20H00
WEEK END
Deux armoires de climatisation sont implantées, l’une au sous-sol l’autre en entresol 1er étage pour le
rafraîchissement du TGBT et de l’autocommutateur. Le maintien en fonction de ces installations est
impératif pour assurer la sécurité de fonctionnement de ceux-ci de façon optimisée.
§4.- Gamme des maintenances préventives
§4.1.- Ensemble Centrales de traitement d’air avec humification
CTA
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
Révision de l’étanchéité des caissons
(joints) et les trappes de visite
Contrôle Courroies, poulies, alignements
et intensités
Remplacement courroies
Contrôle régulation
Remise en état des tôles (vibrations, etc.)
Détartrage des bacs de condensats
Réglage et graissage des axes des volets
d’air
Resserrage des accouplements moteur
Curage des vidanges
Remplacement de volet d’air, trappes de
visite,
manchettes
souples,
joints
d’étanchéité
Remplacement de cadres de filtres, pièces
détachées, de filtres à déroulement
automatique
Contrôle de l’étanchéité des manchettes
souples
Vérification de l’isolement et terre et
réglage des protections
Contrôle et essai des thermostats antigel,
des thermostats incendie et des détecteurs
de fumée (y compris centrales)
Nettoyage Batteries chaudes et batteries
froides
Nettoyage et décapage à la brosse
métallique et peinture de protection
intérieure résine ...
Manœuvre graissage vannes
Contrôle serrage et nettoyage des
connexions électriques
Contrôle signalisations & alarmes
Contrôle point de consignes été/hiver
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 44 sur 63-
Moteur de ventilation
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
……
sem. 52
Observation
Vérification les connexions (serrage,
oxydation)
Vérification l’isolement du moteur entre
phases et phase/neutre/terre
Vérification graissage des roulements
Vérification du niveau d’huile et appoint
éventuel
Alignement poulies
Vérification usure paliers, poulies et arbre
et graissage
Nettoyage turbine et volute
Réglage de tension, remplacement de
courroie
Lignage d’arbre
Réfection de palier
Equilibrage de turbine
Serrage du moteur sur ses ancrages
Mesure de l’intensité absorbée, rendement
Remplacement moteur
Remplacement du support et des plots
antivibratiles
Re bobinage d’un moteur
Remplacement
de
poulies,
des
accouplementscomplet
Contrôle du bon fonctionnement des
ipsothermes
Humidificateur
Nettoyage filtre alimentation
Remplacement résistance(s)
Intervention corrective
Batterie chaude
Contrôle régulation
Dépoussiérage batterie chaude
Batterie Froide
Contrôle régulation
Dépoussiérage batterie froide
§4.2.- Ensemble Centrale de traitement d’air sans humification
CTA n°4
fréquence
Sem. 1 sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
Révision de l’étanchéité des caissons
(joints) et les trappes de visite
Contrôle Courroies, poulies, alignements
et intensités
Remplacement courroies
Contrôle régulation
Remise en état des tôles (vibrations, etc.)
Détartrage des bacs de condensats
Réglage et graissage des axes des volets
d’air
Resserrage des accouplements moteur
Curage des vidanges
Remplacement de volet d’air, trappes de
visite,
manchettes
souples,
joints
d’étanchéité
Remplacement de cadres de filtres, pièces
détachées, de filtres à déroulement
automatique
Contrôle de l’étanchéité des manchettes
souples
Vérification de l’isolement et terre et
réglage des protections
Contrôle et essai des thermostats antigel,
des thermostats incendie et des détecteurs
de fumée (y compris centrales)
Nettoyage Batteries chaudes et batteries
froides
Nettoyage et décapage à la brosse
métallique et peinture de protection
intérieure résine ...
Manœuvre graissage vannes
Contrôle serrage et nettoyage des
connexions électriques
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 45 sur 63-
Contrôle signalisations & alarmes
Contrôle point de consignes été/hiver
Moteur de ventilation
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
sem. 1
sem. 2 sem. 3
sem. 4 sem. 5
sem. 6 sem. 7
……
sem. 52
Observation
Vérification les connexions (serrage,
oxydation)
Vérification l’isolement du moteur entre
phase et phase/neutre
Vérification graissage des roulements
Vérification du niveau d’huile et appoint
éventuel
Alignement poulies
Vérification usure paliers, poulies et arbre
et graissage
Nettoyage turbine et volute
Réglage de tension, remplacement de
courroie
Lignage d’arbre
Réfection de palier
Equilibrage de turbine
Serrage du moteur sur ses ancrages
Mesure de l’intensité absorbée, rendement
Remplacement moteur
Remplacement du support et des plots
antivibratiles
Re bobinage d’un moteur
Remplacement
de
poulies,
des
accouplementscomplet
Moteur de ventilation
Contrôle du
ipsothermes
bon
fonctionnement
des
Batterie chaude
Contrôle régulation
Dépoussiérage batterie chaude
Batterie Froide
Contrôle régulation
Dépoussiérage batterie froide
−
Maintenance moteur de ventilation : dito §4.1, section 3, sous-section 3
§4.3.- Ensemble Extracteurs
EXT.
Dépoussiérage ventilateur d’extraction
Contrôle serrage et nettoyage des
connexions électriques
Contrôle signalisations & alarmes
−
fréquence
sem. 1
sem. 2
sem. 3
sem. 4
sem. 5
sem. 6
sem. 7
……
sem. 52
Observation
sem. 52
Observation
Maintenance moteur de ventilation : dito §4.1, section 3, sous-section 3
§4.4.- Ensemble VMC
VMC
Dépoussiérage ventilateur d’extraction
Contrôle serrage et nettoyage des
connexions électriques
Contrôle signalisations & alarmes
−
fréquence
sem. 1
sem. 2
sem. 3
sem. 4
sem. 5
sem. 6
sem. 7
……
Maintenance moteur de ventilation : dito §4.1, section 3, sous-section 3
§4.5.- Ensemble Régulation
−
Armoires et coffrets électriques : dito §4.6, section 3, sous-section 1
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 46 sur 63-
§4.6.- Ensemble Armoires et coffrets électriques
−
Régulation et automates : dito §4.5, section 3, sous-section 1
§4.7.- Ensemble Batteries :
−
−
−
−
−
Dépoussiérage annuel des batteries (parties accessibles)
Détartrage éventuel
Contrôle d’étanchéité
Mesures des températures (entrée et sortie)
Nettoyage des batteries électriques, contrôle de leurs isolements et essai de thermostats de sécurité
§4.8.- Filtres sur caissons d’air et ventilo-convecteurs :
−
−
−
Entretien, nettoyage ou remplacement des filtres (périodicité suivant encrassement)
Réparation des cadres et supports filtres
Essai de fonctionnement des pressostats d’encrassement des filtres
§4.9.- Réglage des températures et hygrométrie :
−
Contrôle des températures et hygrométrie à l’intérieur des locaux en collaboration avec le
responsable technique
§4.10.- Bouches d’air – Soufflage – Reprise
−
−
−
−
Nettoyage et dépoussiérage de toutes les bouches (soufflage, reprise, transfert, prise d’air neuf,
rejet d’air) selon besoin
Réglage des registres si nécessaire
Remplacement éventuel de bouche, diffuseur, grille et damper de réglage à la charge du titulaire.
Nettoyage et contrôle du bon fonctionnement des boîtes de détente
§4.11.- Distribution aéraulique :
−
−
−
Equilibrage des réseaux lorsque cela s’avère nécessaire
Maintien de l’étanchéité des gaines d’air, joints et raccords souples
Petites réparations sur réseau de gaine (tôle ou fiber)
−
−
Petites réparation de calorifugeage
Etalonnage des thermo hygrographes, des hygromètres et des capteurs (ou sondes), en assistance
technique au personnel de la cour ;
§4.12.- Compteurs :
−
−
Relevés des indices des compteurs (eau, électricité)
Contrôle du bon fonctionnement des compteurs et des sondes
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 47 sur 63-
3
Sous section 4.
DESENFUMAGE et ASSERVISSEMENTS
Le bâtiment est doté de désenfumage mécanique et naturel. Le titulaire se préoccupera essentiellement du
premier qui comporte deux ventilateurs asservis aux coffrets de relayage, les commandes par coffrets
DAS et les volets clapets coupe feu. Le désenfumage naturel est activé manuellement par d’autres
services.
§1.- Schéma de principe :
Se référer au schéma de principe CTA.04 (§1, section 3, sous-section 3)
§2.- Descriptif des installations
§2.1.- Désenfumage mécanique :
− Ventilateur A.N. désenfumage VL.01/VSD01, de marque CIAT type COMPACT 25 est
implanté dans le local technique n°4 (C4) au sous-sol. Il assure l’amenée d’air neuf de la
salle de réception C2.
Principales caractéristiques :
Ventilateur de soufflage débit m3/h
Nombre de vitesses
Pression Ventilateur Pa:
Vitesse de rotation tr/mn
Puissance / Intensité N. moteur kW / A
Tension d'alimentation
Accessoires: Coffret de relayage STOP 18 NV
3240
1
250
1500
0,55 / 4,6
MONO 230-50Hz
− Extracteur de désenfumage VD.01 de marque CIAT de type VL Modèle 500
implanté dans le local technique 514 bis au 2ème combles.
Principales caractéristiques :
Ventilateur de soufflage débit m3/h
Nombre de vitesses
Pression Ventilateur Pa:
Vitesse de rotation tr/mn
Puissance / Intensité N. moteur kW / A
Tension d'alimentation
Accessoires: Coffret de relayage STOP 18 NV
5400
1
320
1430
1,5 / 3,5
TRI 400-50 Hz
§2.2.- Ouvrants de désenfumage (hors lot) commandés par gaz. Pour info :
-
CN25 : ouvrant à la française 1 vantail en imposte ; désenfumage avec ouverture par cartouche
CO2 et fermeture manuelle
CN41 bis : ouvrant à la française 1 vantail ; désenfumage avec ouverture et fermeture par cartouche
CO2
CN48 bis : ouvrant à la française 1 vantail ; désenfumage avec ouverture et fermeture par cartouche
CO2
CE31 : ouvrant à la française 1 vantail ; désenfumage avec ouverture par cartouche CO2 et
fermeture manuelle
J022 : ouvrant à l’anglaise1 vantail ; désenfumage avec ouverture par cartouche CO2 et fermeture
manuelle
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 48 sur 63-
§2.3.- Ensemble clapets et volets coupe feu :
− Clapets coupe feu ALDES (514 bis, 2ème étage combles) de marque ALDES de type ISONE
Principales caractéristiques :
Coupe-feu 2h et 1h30
Local Technique
Canne Th.70°c + Bobine à émission 48 Vcc
Début et fin de course bipolaire + Moteur de
réarmement de 48 Vcc
03
Caractéristique
Emplacement:
Déclenchement:
Options
QUANTITE
Circuit
Extraction-EXT-011
Desenf. EXT-VD.01
Extraction-EXT-011
−
Diamètre
Ø250
Ø500
Ø560
Type
ISONE NO
ISONE NF
ISONE NO
Clapets coupe feu ALDES (C4, sous-sol) de marque ALDES de type VRFI
Principales caractéristiques :
Coupe-feu 2h et 1h30
Local Technique
Canne Th.70°c + Bobine à émission 48 Vcc
Début et fin de course bipolaire + Moteur de
réarmement de 48 Vcc
03
Caractéristique
Emplacement:
Déclenchement:
Options
QUANTITE
Circuit
Desenf. EXT-VL.01/VSD01
Soufflage CTA-04
Reprise CTA-04
−
Section
400 X 400 h
450 X 400 h
600 X 300 h
Type
VRFI NF
VRFI NO
VRFI NO
Clapets coupe feu circulaire AIRO (divers niveaux + locaux techniques N° 1 ,2 et 3) de marque
AIRO de type AFD
Principales caractéristiques :
Caractéristique
Emplacement
Déclenchement
Coupe-feu 2h
Sorties gaines techniques
Canne Th.70°c
§2.4.- Ensemble coffrets de relayage et asservissements :
−
Coffrets de relayage STOP 18 NV implantés au 2ème étage combles (514 bis) et dans le local
technique C4 au sous-sol, au nombre de 3 (inclus extension), y compris coffrets de dispositif à
action de sécurité DAS.
§3.- Analyse fonctionnelle :
Se référer à l’annexe II.3 pour l’implantation des équipements et du zonage de traitement.
§4.- Gamme de maintenances préventives
L’exploitant devra maintenir en parfait état de fonctionnement les ventilateurs de désenfumage.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 49 sur 63-
§4.1.- Désenfumage mécanique :
−
Maintenance moteur de ventilation : dito § 4.1, section 3, sous-section 3.
VL.01
Essais mécaniques des appareils
Entretien et contrôle des moteurs et
volets
Essai et contrôle des pressostats d’air
Nettoyage du bac et clapet
fréquence
sem. 1
sem. 2
sem. 3
sem. 4
sem. 5
sem. 6
sem. 7
……
sem. 52
Observation
§4.2.- DAS
DAS
fréquence
sem. 1
sem. 2
sem. 3
sem. 4
sem. 5
sem. 6
sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
sem. 1
sem. 2
sem. 3
sem. 4
sem. 5
sem. 6
sem. 7
……
sem. 52
Observation
Vérification signalisation déclenchement
Contrôle serrage et nettoyage
connexions électriques
Contrôle signalisations & alarmes
des
CCF/VCF.
Signalisation déclenchement
Réarmement
Mécanisme moteur (chgmt SB)
vérification branchement
vérification fermeture coupe feu
vérification du système de déclenchement
de l'appareil
Les opérations curatives seront consignées sur la main courante avec les bons d’attachement s’y
référant. Cette procédure devant permettre de vérifier les actions menées et de rendre compte de
l’efficience des prestations.
−
−
Contrôle et entretien des coffrets de dispositif à action de sécurité DAS y compris prise d’impulsion et
coup de poing d’urgence
Participation aux essais des scénarios de sécurité avec les sociétés chargées de l’exploitation du
courant faible et la détection incendie, et les bureaux de contrôle conformément à la réglementation
incendie des ERP.
§4.3.- Essais de fonctionnement de sécurité incendie (visite réglementaire) :
De tous les appareils de contrôle et de sécurité y compris les clapets et volets coupe feu.
− Essai de fonctionnement des alarmes 1 fois l’an (en liaison avec les responsables de sécurité du site)
− Contrôle des fins de courses et de l’alimentation électrique des clapets et volets coupe feu (y compris
en cas de déclenchements intempestifs)
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 50 sur 63-
3
Sous section 5.
INSTALLATIONS DE PLOMBERIE ET DU MATERIEL SANITAIRE.
§1.- Descriptif des installations
Tous les équipements sont détaillés et répercutés dans l’annexe IV, l’implantation des
équipements avec leurs réseaux hydrauliques s’y afférant sont repris dans les plans de l’annexe III
du présent CCTP.
§1.1.- Surpresseur d’eau :
−
Le module surpression de marque ALTISON 203 M de type HYDROSIN 203-M/MOD/B, est
implanté en C21 au sous-sol. Il comporte 2 vases d’expansion de type alimentaire, l’un de 100L de
marque SCHMERBER GIACOMINI et l’autre de 12 L.
§1.2.- Pompes de relevage :
−
Pompes de relevage N°1, 3, 5 et 7 (sous-sol) dans les locaux techniques LT n°1, 3, 4 et en C20. De
marque FLYTGT de type DP 3045 MT 234, elles servent à évacuer les eaux de vannes non
chargées des CTA et du Groupe froid.
Principales caractéristiques :
Puissance nominale :
Mode de démarrage
Tension
Fréquence :
−
0,7 KW
Direct
Mono 230 V
50 hz
Pompes de relevage N°2 (sous-sol) est implantée dans la circulation C13 et est chargée d’évacuer
les eaux chargées des sanitaires du bâtiment. De marque FLYTGT de type CP 3057 HT 254.
Principales caractéristiques :
Puissance nominale :
Mode de démarrage
Tension
Fréquence :
−
1,5 KW
Direct
Mono 230 V
50 hz
Pompes de relevage N°4 (sous-sol) est implantée en C12 et est chargée d’évacuer les eaux pluviales
du bâtiment. De marque FLYTGT de type DP 3068 MT 473.
Principales caractéristiques :
Puissance nominale :
Puissance maxi absorbée
Vitesse de rotation
Mode de démarrage
Tension
Fréquence :
1,3 KW
1,9 KW
1400 tr/min
Direct
Mono 230 V
50 hz
§1.3. Préparateurs d’eau chaude et échangeurs (non compris les ballons électriques
individuels) :
Des panoplies de stations hydrauliques sont implantées dans 4 locaux (E4, 204, 239 et 414 bis)
alimentent les plafonds rayonnants. Se référer à l’analyse fonctionnelle (annexe I.2 du CCTP) et aux
plans de zonage avec implantation de ces équipement (annexe II.4 du CCTP).
Elles comprennent les équipements suivants :
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 51 sur 63-
−
Pompes de circulation de marque WILO de type GMBH MHI 204/1/E/1-230-50-2, pompe
centrifuge multicellulaire Nombre 4.
Principales caractéristiques :
Débit :
Pression
Nombre de roues
Joints VITON
1.47 m3/h
20.5 mCE
6
E
Puissance
0.55 kW
Tension
Fréquence :
Mono 230 V/400V
50 hz
−
−
−
−
−
−
Les plaques d’échange thermiques sont implantées dans les locaux techniques hydrauliques
alimentant les plafonds rayonnants : échangeur froid de type ALFA LAVAL CB 14-14 H d’une
puissance de 5.1 Kw. Nombre : 4.
Vases d’expansion 12L de marque SCHMERBER GIACOMINI réf. 64404
Débimètre DN20 3 à 12L/min. de marque TACO.
Purgeur d’air R 88/1 de marque SCHMERBER GIACOMINI
Collecteurs 4+1 départs F+R (en 204), 20+1 départs F+R (414 bis), 2+1 départs F+R (239), 4+1
départs F+R (en E4) de marque SCHMERBER GIACOMINI R 551/5
Vanne thermostatique 24V N.F. de marque TACO, vanne de décharge 1 /2 ‘’ R 608 de marque
SCHMERBER GIACOMINI, soupape de sécurité R 140/1 de marque SCHMERBER GIACOMINI,
manomètre 0-6 bar diam.50, vanne sphérique F/F, soupape différentielle ¾ ‘’.
§1.4. Sanitaires :
−
Lavabo sur colonne : de marque Antarès, 1218-1219 Lavabo 70x53 cm / colonne11kg couleur
pergamon
− Lavabo suspendu : de marque Antarès, 1243 Lavabo 63x50 cm couleur pergamon
− Lave-mains suspendu : de marque Antarès, 1272 lave-mains 44x34 cm avec robinetterie Enduro
plus
− Cuvette-réservoir : de marque Antarès, 1602 en porcelaine sortie horizontale 68x36,5 cm / 1606
Réservoir complet avec équipement silencieux + 6548 abattant couleur pergamon
− Urinoir de marque Losange, 7530, Urinoir losange 7530 00 XX 54 x 40 cm avec presto 12 A
(arrivée arrière mâle G 1/2 (15x21) départ avec joint et écrou-raccord pour tube 12 x14 pour
robinet temporisé d'urinoir (Réf. 31707)
− Douche : de marque JUMP 2, receveur de douche 0166 receveur 80x80 cm trou pour bonde de
diam. 60 avec ensemble de douche Lena 2 hauteur 700 mm chromé sans porte savon (Réf; H1972
AA) et mélangeur douche H5111 AA
Se référer à l’annexe IV du CCTP pour le décompte quantitatif
§1.5. Ballons d’eau chaude sanitaire électrique :
−
−
De marque Atlantic, électrique, code 325216 PC15 RB 0,6MPa max. 15 L - 1600W - 230V au
nombre de 17.
De marque Atlantic, électrique, code 321207 75 VM 0,6MPa max. 75 L - 1200W - 230V au nombre
de 2
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 52 sur 63-
§2.- Gamme des maintenances préventives
§2.1.- Surpresseur d’eau :
Surpresseur d’eau
fréquence
sem. 1
sem. 2
sem. 3
sem. 4
sem. 5
sem. 6
sem. 7
……
sem. 52
Observation
Vérification et resserrage des joints et
brides
Entretien de la robinetterie
Entretien des pompes
Entretien des installations électriques
Réglage et vérification des pressostats
Appoint d’azote pour les vases sous
pression
Contrôle des anti-béliers, soupapes et
détendeurs d’eau
Remplacement
de
pompe,
moteur,
roulement, palier
Remplacement robinetterie,
des antibéliers, soupapes et détendeurs
Remplacement
pressostat,
manostat,
appareillages électriques
Remplacement éventuel de vase tampon
§2.2.- Pompes de relevage
Pompes puisards et de relevage
fréquence sem. 1 sem. 2 sem. 3 sem. 4 sem. 5 sem. 6 sem. 7 ……
sem. 52 Observation
Nettoyage du puisard
Nettoyage crépine et flotteur
Contrôle du contacteur à flotteur
Essai de fonctionnement mensuel
Remplacement de tout ou partie de la
pompe
Remplacement robinetterie et crépine
Contrôle des niveaux de débordement
(contacteur à flotteur, poire à mercure,
etc...) et reports d’alarmes
§2.3. Préparateurs d’eau chaude et échangeurs (non compris les ballons électriques)
Echangeurs
fréquence
sem. 1
sem. 2
sem. 3
sem. 4
sem. 5
sem. 6
sem. 7
……
sem. 52
Observation
fréquence
sem. 1
sem. 2
sem. 3
sem. 4
sem. 5
sem. 6
sem. 7
……
sem. 52
Observation
Réglage de la température EC
Dégazage manuel et/ou automatique
Resserrage ou remplacement des joints
des tampons de visite
Contrôle et détartrage éventuel du
faisceau
Chasses périodiques
Remplacement de résistance électriques,
faisceau eau chaude, joints de tampon de
visite et appareillage électrique
Remplacement périodique des électrodes
§2.4. Sanitaires
Sanitaires
Dépannage sur engorgement
Remplacement des joints
Détartrage
Vérification de l’étanchéité
Remplacement des chasses si nécessaire
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 53 sur 63-
§2.5. Ballons d’eau chaude sanitaire électriques
fréquence
BECS
sem. 1
sem. 2
sem. 3
sem. 4
sem. 5
sem. 6
sem. 7
……
sem. 52
Observation
Mesure de l’intensité absorbée
Isolement électrique
Température de sortie
Contrôle des organes de sécurité
Contrôle de l’état du revêtement interne
Contrôle des manchettes témoin et du
purgeur automatique
Resserrage électrique
Manœuvre des vannes
Test légionelle annuelle pour les
plus de 75 L
Extraction d’eau au point bas
Réglage des détendeurs
Retouches de peinture si nécessaire
Article 4 – Obligation et responsabilités des contractants
Section 1.- Obligations du titulaire
1. Le titulaire doit assurer le chauffage des locaux pendant chaque période fixée soit par le
marché soit par ordre de service de l’administration. Le cas échéant, il doit en outre assurer
le chauffage et la distribution de l’eau chaude sanitaire ou d’autres fluides thermiques. Ces
obligations sont remplies dans les conditions fixées au présent CCTP.
2. Le titulaire assure la conduite, la surveillance, le réglage des éléments constituant les
installations.
3. Le titulaire est responsable de la notification en temps utile à l’administration des
dispositions à prendre en vue d’assurer la continuité des approvisionnements, en quantité
et qualité convenables du combustible.
4. Le titulaire doit assurer l’entretien du matériel des installations ainsi que le nettoyage et le
maintien en état de propreté des locaux techniques et des locaux mis à sa disposition.
5. Le titulaire doit signaler par écrit à la direction de l’établissement les incidents constatés
ainsi que les incidents prévisibles dès qu’il peut les déceler, en indiquant les conséquences
que pourraient entraîner la non-intervention de l’administration et les travaux nécessaires.
Dans les circonstances exigeant une interruption immédiate, le titulaire est autorisé à
prendre les mesures nécessaires d’urgence. Il doit en aviser le chef d’établissement dans
les plus courts délais.
6. Le titulaire doit surveiller, périodiquement, l’état des diverses canalisations des
installations dont il a la charge et en informer le chef d’établissement. S’il existe des
appareils de traitement des eaux, le titulaire doit en assurer le bon fonctionnement, et
commander si nécessaire les produits de traitement d’eau.
7. Le titulaire doit faire effectuer à ses frais une fois par an, par un expert agréé
conformément à la réglementation en vigueur, le contrôle de bon fonctionnement des
compteurs que peut comporter l’installation, et dont le titulaire à la charge. Tout
contrôle ou étalonnage supplémentaire demandé par le chef d’établissement est à la
charge de ce dernier, sauf si cette opération met en évidence, en sa défaveur, une
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 54 sur 63-
erreur supérieure à l’erreur maximale garantie par le constructeur. L’entretien de
ces compteurs, et s’il y a lieu leur remplacement, sont à la charge du titulaire. En cas
de défaillance ou de déréglage manifeste d’un compteur, le titulaire est tenu de le
signaler d’urgence à la direction de l’établissement ; il dispose d’un mois pour sa
remise en état ou son remplacement par un appareil similaire.
8. L’exploitant devra assurer la formation de son personnel et faire respecter les décrets et
réglementation en vigueur dans les domaines suivants :
− La lutte contre la légionellose (méthode de traitement et protection du personnel de
maintenance),
− La présence de plomb dans certains locaux (protection du personnel et conditions de
traitement du plomb).
9. Le titulaire est chargé de participer aux contrôles et aux visites légales et réglementaires
des installations effectués par les bureaux de contrôle agréés.
10. Le titulaire s’engage à laisser en fin d’exécution du marché, l’installation en état normal
d’entretien et de fonctionnement.
11. L’exploitant devra, sans pouvoir demander aucune indemnité ou augmentation sur les prix,
se conformer aux instructions qui lui seront données par le chef d’établissement ou son
représentant en ce qui concerne les heures d’entrée et de sortie de ses personnels,
l’emplacement et le dépôt du matériel et des matériaux.
12. L’exploitant supportera les interruptions de travail nécessitées par les besoins de
fonctionnement ou d’exploitation de l’établissement dans lequel s’effectueront les travaux
et prendra à sa charge toutes les mesures qui lui seront indiquées pour ne pas gêner les
services.
Section 2.- Responsabilités générales du titulaire
1. Pendant toute la durée d’exécution du marché, le titulaire est responsable des dommages
qui pourraient être causés soit aux personnes, soit aux biens, soit aux installations dont il
assure l’exploitation.
Le titulaire prend à sa charge tous les risques de responsabilité civile (accidents, incendie,
explosions, vols, dégâts des eaux) découlant de l’exploitation qui lui est confiée. A cet
effet, il doit contracter une assurance prenant effet au moins à la date du début d’exécution
du marché.
L’exploitant devra prendre toutes les dispositions pour respecter, dans le cadre de ses
activités, les dispositions de l’arrêté du 25 juin 1980 et les dispositions ultérieures
approuvant le règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les
établissements recevant du public.
2. Sont exclus de la responsabilité du titulaire du marché, sous bénéfice de preuve, les
dommages dus :
− A l’intervention d’un tiers que le titulaire n’a pas eu matériellement la possibilité
d’empêcher ;
− A la nature même des combustibles préconisés par les constructeurs des générateurs,
s’ils sont utilisés selon les prescriptions de ces constructeurs.
3. Si l’installation et les locaux indiqués cessent d’être conformes à la législation ou
réglementation en vigueur, le titulaire, dès qu’il en a connaissance, doit le signaler à
l’administration, laquelle est tenue d’y porter remède aussi rapidement que possible ; sous
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 55 sur 63-
réserve que l’installation et les locaux visés ci-dessus restent conformes à cette
réglementation.
Le titulaire est responsable de la bonne observation en chaufferie des règlements de
sécurité et de lutte contre la pollution atmosphérique et contre la pollution des eaux.
Section 3.- Obligations de l’administration
1. L’administration met à la disposition exclusive du titulaire à titre gratuit, pendant toute la
durée d’exécution du marché :
− Les locaux de chaufferie, autres locaux techniques concernés par l’exploitation ;
− Les installations décrites dans les annexes I, II et III du présent CCTP.
L’administration s’interdit d’utiliser à d’autres fins les locaux et installations mis à la
disposition du titulaire.
2. L’administration doit maintenir clos et couverts et en bon état les locaux mis à la
disposition du titulaire.
3. L’administration doit assurer à ses frais toutes les prestations et fournitures non comprises
dans le prix, nécessaires à la bonne marche de l’installation.
4. L’administration, doit, à ses frais, rendre les installations conformes à la législation ou
réglementation en vigueur
5. Prestations matérielles :
L’administration s’engage à prendre en charge : le matériel défectueux, à condition que son
état ne résulte pas d’un défaut de prestation préventive que devait le titulaire (preuve à charge
de celui-ci) ; sauf ceux énumérés en section 2 de l’article 3.
6. Garanties de l’administration :
Les locaux, lieux de passage, de visites et de travail, devant être utilisés normalement par le
personnel d’exploitation, comporteront toutes dispositions réglementaires à la législation sur
la sécurité du travail.
Les dispositions intérieures fixes des locaux de service et des espaces ouverts au public seront
conformes à l’arrêté du 25 juin 1980 et que les dispositions ultérieures puissent être respectées
en toutes circonstances.
L’administration assure les responsabilités civiles de toute personne étrangère à l’exploitation,
devant pénétrer dans les locaux techniques, les locaux de service ou intérieures, pour y
effectuer des contrôles ou travaux sur l’ordre de l’administration.
L’administration s’engage à fournir l’énergie nécessaire à la marche de l’installation dans le
respect de la réglementation en vigueur.
Section 4.- Modifications et extensions des installations
L’exploitant n’est pas tenu de supporter sans indemnité ni redevance les frais d’exploitation découlant
d’une éventuelle augmentation à hauteur de 20 % supplémentaire du matériel à entretenir.
Ces modifications feront l’objet d’un avenant au présent marché et seront signalées par écrit à
l’exploitant.
L’exploitant ne pourra refuser la prise en charge de nouvelles installations dans les limites de ce
pourcentage.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 56 sur 63-
L’exploitant aura l’obligation d’assister, à titre consultatif, aux opérations de réceptions provisoires et
définitives des installations nouvelles.
Entre la date de première mise en marche des installations nouvelles et la date de réception de cellesci, l’exploitant aura l’obligation d’assurer leur exploitation sous forme de prestations de service,
conformément à l’avenant du marché.
L’exploitation étant assurée dans les conditions normales définies par l’installateur et le ou les
descriptifs du programme, l’exploitant ne pourra pas être tenu responsable des insuffisances
quantitatives ou qualitatives qui seraient décelées lors de cette période de mise au point. L’installateur
supportera en effet toute la responsabilité au titre de la garantie.
L’exploitant se chargera de toutes les démarches nécessaires à la mise en conformité technique et
administrative de la ou des nouvelles installations.
Section 5.- Paramètres de fonctionnement
L’exploitant devra maintenir dans les locaux les températures et l’hygrométrie tel que définis dans les
annexes I.1 et I.2 du présent CCTP. Les températures seront mesurées conformément à la
réglementation en vigueur.
Le chef d’établissement ou son représentant, est seul habilité à modifier la température des locaux si la
préservation du patrimoine l’impose. Toutefois, il ne pourra le faire que par écrit en précisant les
nouvelles conditions climatiques désirées.
Si, pour des raisons techniques, l’exploitant ne pouvait réaliser les nouvelles conditions, il ne serait pas
tenu compte de cette insuffisance dans la prestation. Seules les températures et humidité contractuelles
ou légales seraient prises en considération.
Lorsqu’un local ou groupe de locaux est inoccupé temporairement, le titulaire doit, si l’administration
lui en fait la demande, et sous réserve que les caractéristiques de l’installation le permettent, y
maintenir un régime ralentit au cours duquel les températures intérieures correspondent à la sécurité
contre le gel des installations et au maintien en bon état des locaux.
Dans le cas où la température extérieure s’abaisserait au-dessous de la température extérieure de base,
le titulaire assurera le meilleur chauffage compatible avec la puissance des installations et leur sécurité
de marche.
Le titulaire doit être en mesure de mettre en route ou d’arrêter le chauffage des locaux dans les 24
heures suivant la demande de l’administration, pendant la saison de chauffe.
En dehors de la saison de chauffe, le titulaire doit assurer ces prestations dans les mêmes conditions,
mais la remise en route exceptionnelle du chauffage ne pourra être réalisée que sur ordre écrit du chef
d’établissement.
Section 6.- Fréquence des visites :
Pour assurer les prestations décrites par le présent CCTP, le titulaire mettra à disposition de la Cour la
main d’œuvre qualifiée, avec le temps nécessaire par semaine pendant toute l’année selon un
planning élaboré par le prestataire et le client.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 57 sur 63-
Article 5 – Moyens contractuels et organisation de la maintenance
Section 1.- Moyens en personnel
L’entreprise a latitude pour définir en fonction des besoins la définition quantitative des effectifs.
Cependant, elle devra, en fonction des besoins ponctuels être en mesure de mettre à disposition de la
Cour, le personnel compétent avec les qualités cité ci-après :
•
•
•
•
•
Un responsable d’exploitation
Un électro-frigoriste
Un électro-mécanicien
Un monteur tuyauteur chauffagiste
Un plombier
L’ensemble de ce personnel devra être spécialisé dans la maintenance des équipements de chauffage, de
ventilation, de conditionnement d’air, de désenfumage, en poste CPCU et de plomberie, ainsi que d’en
assurer des dépannages.
En outre le responsable d’exploitation sera en charge de la gestion et de l’organisation du personnel de
l’équipe, de la coordination et de la maintenance des équipements techniques et devra assurer, entre
autres les tâches suivantes :
− La rédaction du rapport trimestriel d’activités
− La mise en place et le suivi du planning de maintenance préventive
− L’élaboration des fiches des gammes de maintenance si nécessaire en complément
de celle définies en coordination avec le responsable des services généraux
− Il participera à une réunion technique trimestriel, ainsi qu’à d’autres à titres
exceptionnelle à la demande de l’administration, ainsi qu’aux réceptions de
travaux sur de nouvelles installations dont il aura ultérieurement la charge
− Il peut être amené à effectuer un suivi des consommations d’énergie en fonction
des degré-jours.
Section 2 : Dépannage et astreintes les nuits, fin de semaine et jours fériés :
L’exploitant devra organiser son personnel afin d’assurer une couverture du bon fonctionnement
des installations 24 heures sur 24, et cela toute l’année y compris les nuits, fin de semaine et jours
fériés. A ce titre, il devra prévoir :
•
1 système d’astreintes à domicile pour les tranches horaires de nuit, les samedis
dimanches et jours fériés : les astreintes seront assurées systématiquement par l’un des
membres de l’équipe ; ceci afin d’avoir, lors des dépannages ou des interventions d’urgence,
des techniciens ayant une connaissance approfondie des installations.
En cas de nécessité et/ou d’insuffisance, il pourrait être fait appel en renfort aux autres
techniciens d’astreintes de la société. Ce personnel devra recevoir une formation et une
reconnaissance des sites.
•
Les dépannages : Ils devront être effectués dans un délai maximum de 2 heures suivant
l’appel téléphonique de l’établissement concerné.
Section 3 : Assistance technique :
L’exploitant devra, à la demande de l’administration, mettre à disposition un ingénieur spécialiste
en génie climatique, qui sera chargé de superviser la bonne marche des installations.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 58 sur 63-
Cette supervision implique une responsabilité de gestion technique pouvant se traduire par toutes
études prévisionnelles, destinées à améliorer les installations.
Cette prestation permettra, entre autres, d’orienter la programmation des travaux de gros entretien.
Ce chargé d’affaires participera aux rendez-vous de mise au point et de coordination des travaux
de maintenance.
Les frais de supervision sont réputés être inclus dans les frais généraux de l’entreprise.
Nota : l’exploitant devra justifier en début de prestation des niveaux de qualification du personnel
défini ci-avant.
Section 4.- Prestations diverses
1. Disconnecteurs :
L’exploitant devra assurer les visites de contrôle et de maintenance des équipements mis à sa
disposition, à ses frais.
A ce titre, il devra contracter, si le personnel de sa société ne possède pas cette qualification
spécifique, un contrat de maintenance auprès d’autres prestataires.
2. Maintenance automates et paramétrage :
L’exploitant devra assurer à ses frais les visites de contrôle et de maintenance des équipements
mis à sa disposition.
A ce titre, il devra contracter, si le personnel de sa société ne possède pas cette qualification
spécifique, un contrat de maintenance auprès de Honeywell.
Les prestations obligatoires devront être réalisées 1 fois l’an , dont la première doit être établie dès
le début du présent marché.
3. Outillage :
Chaque technicien devra avoir à sa disposition un outillage complet adapté à ses activités :
− Outillage d’électromécanicien
− Outillage de monteur en chauffage plombier
− Outillage d’électricien
Par ailleurs, l’exploitant devra posséder les matériels pour assurer les mises au point et réglages
suivants :
− Mallette pour les tests de d’étanchéité
− Mallette de réglage des robinets d’équilibrage TA, etc…
− Mallette de test des clapets coupe feu
− Psychromètre et le nécessaire d’étalonnage
− Mallette d’analyse de l’eau
− Anémomètre et tube de Pitot pour les mesures de débit d’air
− Pince ampèremétrique
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 59 sur 63-
4. Moyens informatiques :
Le titulaire devra impérativement mettre à la disposition de ces techniciens :
− 1 ordinateur portable avec le logiciel de configuration pour accès à l’automate (système
Honeywell) notamment pour le réglage des sondes des plafonds rayonnants et des automates
des centrales et groupe froid.
5. Formation du personnel :
Les techniciens constituant l’équipe dévolue au site Hôtel de Beauvais, ainsi que le technicien de
remplacement pendant les congés, devront connaître le fonctionnement des équipements suivants
afin d’assurer la conduite de ces installations dans les meilleures conditions, à savoir :
− Les automates : Honeywell, Siemens
Afin de répondre à ces besoins, l’exploitant devra procéder, au besoin, à la formation de son
personnel avec certificat de formation nominatif à l’appui, à savoir :
− Formation de niveau 3 permettant d’assurer la conduite, le paramétrage, des modifications
succinctes de programme, ainsi que la saisie des bases de données (éditions de courbes,
tableaux, statistiques, etc…)
− Formation de niveau 1 afin de permettre d’assurer la conduite, les réglages ainsi que la
visualisation de l’imagerie et la prise en compte et l’acquittement des alarmes.
Grâce à ces outils, l’exploitant devra organiser son travail grâce aux logiciels mis à sa disposition,
à savoir :
¾ L’ensemble des imageries actives du site (les schémas, les plans et les tableaux d’alarmes)
¾ L’édition de journaux (main courante) regroupant tous les évènements survenant sur les
installations, les programmes temporels permettant les réglages de cycles ou des
optimisations
¾ L’arborescence de tous les points des installations
¾ L’édition des alarmes classées par catégories et par niveaux d’urgence
¾ Le système de gestion du bâtiment
¾ Le gestionnaire d’astreintes permettant d’appeler automatiquement les portables d’astreinte
en cas de pannes.
Section 5.- Organisation de la maintenance :
1. Rôles et intervenants de l’Administration :
La Cour assure un suivi de la gestion technique des prestations de la maintenance sur le site
Ce rôle consiste à assurer le suivi des prestations de maintenance préventive pouvant impliquer :
* Des visites de contrôle de la bonne exécution des prestations
* Un suivi du planning préventif
* Un suivi des consommations d’énergie en collaboration avec l’établissement
* Un suivi du climat dans les salles dans le cadre de la préservation du monument
historique
* La programmation et le suivi des travaux de rénovation ou de gros entretien
* La coordination des rendez-vous et/ou visites de site dans le cadre d’une demande de
l’établissement, d’une visite de bureau de contrôle, d’une exécution de travaux, de
mises aux points diverses, d’une réception de travaux, etc…
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 60 sur 63-
2. Organisation du personnel d’exploitation :
L’établissement met à la disposition du personnel de la société d’exploitation un certain nombre
de locaux, notamment le local de ventilation C24 et le local entretien en C15 (vestiaire) en soussol et quelques placards techniques pour le stockage des pièces détachées.
Il faut noter que le chef d’établissement peut décider d’une modification de l’usage de tout ou
partie de ces locaux, en fonction de ses besoins.
3. Interactions entre les techniciens de maintenance :
L’équipe constituée à plein temps et le remplaçant pendant les congés a pour objectif d’assurer
une cohérence et une meilleure efficacité dans les domaines suivants :
• Connaissance géographique du site
• Connaissance technique des différentes installations
• Contraintes liées aux exigences de la préservation du patrimoine
• Efficacité dans les interventions en astreintes les nuits et les fins de semaine par des techniciens
connaissant parfaitement les installations.
Ainsi, l’exploitant devra mettre en place un système de couverture d’astreinte, de façon à ce que
le roulement des techniciens des sites soit effectué toutes les six semaines, ceci afin d’éviter de
voir des interventions de personnels ne connaissant pas le site, et de ce fait, incapables de résoudre
certains dysfonctionnements ou encore non connus du personnel de sécurité interne qui à juste
titre rejetterait leur présence.
En cas de besoin de renfort, ou de problèmes graves, les techniciens de l’ « équipe constituée »
pourront faire appel au système général d’astreinte de la société, et cela sans occasionner de frais
supplémentaires. Cette prestation est sensée être prévue dans les prix forfaitaires de la feuille de
décomposition des prix.
Les techniciens devront effectuer des rotations ponctuelles sur le site, afin de posséder une parfaite
connaissance des équipements.
4. Remplacement d’un membre de l’équipe :
L’exploitant ne pourra changer le personnel chargé de l’exploitation sans en aviser par écrit le
chef d’établissement. En ce qui concerne le responsable d’exploitation, celui-ci devra fournir un
préavis de trois mois, pendant lequel il instruira le nouveau responsable d’exploitation des
consignes à appliquer et assurera la formation sur les installations qu’il aura en charge.
Pour le reste du personnel, ce préavis est ramené à un mois dans les mêmes conditions que cidessus.
Le chef d’établissement se réserve le droit de refuser tout ou partie du personnel, si ce dernier ne
faisait pas l’affaire, ou ne possédait pas le niveau de technicité requis (sur motifs réels et
pertinents).
5. Dépannage :
Les dépannages seront effectués dans un délai de deux heures suivant l’appel.
A ce titre, les techniciens d’astreintes devront être opérationnels pour répondre à cette contrainte.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 61 sur 63-
Article 6 – Vérification des prestations
Pendant toute la durée de la prestation, le titulaire est tenu, lors de chaque opération ou intervention, de
consigner dans un document de visite la nature des prestations effectuées, et d’informer le représentant de
la personne publique du risque d’inefficacité de la protection installée consécutive à toute cause
justifiable ne relevant pas de ses engagements contractuels.
Le document de visite doit être signé par le représentant de la personne publique et par le titulaire. Il reste
entre les mains du représentant de la personne publique.
Le responsable des services généraux effectuera un pointage mensuel des prestations sur les fiches de
gamme de maintenance afin de faire réajuster les prestations et ou le planning par le responsable
d’exploitation du prestataire.
C’est sur cette base que le calcul des pénalités pour retard, indisponibilité ou interruption pourra être
effectuées. Cela attestera de la qualité des prestations sur lesquelles s’est engagé l’exploitant.
Article 7 – Fournitures des pièces détachées et stock de matériel :
Le titulaire devra commander les pièces détachées au fur et à mesure des besoins :
− Soit pour le remplacement de pièces s’avérant défectueuses et devant être remplacées
immédiatement afin d’éviter des dysfonctionnements des installations.
− Soit pour approvisionner le stock de matériel ou pièces détachées.
Produits consommables :
− Les ingrédients tels que : huile, huile et gaz frigorifique, dégraissants, chiffons,
graisses sont dus par le prestataire ;
− Les filtres pour les CTA et armoires de climatisation (trimestriel), préfiltres pour les
CTA (semestriel), courroies (trimestriel à semestriel), les filtres pour les ventiloconvecteurs (semestriel), consommables pour le traitement d’air sont dus par le
prestataire.
− Les petites fournitures courantes, tels que visseries, tiges filetées, piles 9 volts, petits
raccords et joints standard, etc… sont dus par le prestataire ;
− Les compléments normaux de charge de glycol en dehors de fuites accidentelles ou
les recharges après entretien sont dus par le prestataire.
− Les produits de traitement d’eau pour la tour aéroréfrigérante, le sel pour
l’adoucisseur, sont dus par le prestataire.
− Les robinets thermodynamiques pour les radiateurs, les sondes de régulation et les
boîtiers de régulation et de commandes des ventilo-convecteurs sont dus par le
prestataire.
La liste ci-dessus n’est pas limitative.
Il appartient au titulaire, en concertation avec le représentant de l’établissement, de les adapter à la
nature exacte des équipements et aux conditions réelles des équipements.
Article 8 – Travaux imprévus et urgents :
L’exploitant assurera, en cas d’incident, les travaux qui nécessitent une intervention immédiate sous peine
de déficience de l’installation mettant en échec la permanence des résultats contractuels.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 62 sur 63-
Le titulaire prendra de sa propre initiative les mesures d’urgence et avertira sans délai le chef
d’établissement de l’incident qui a motivé l’intervention, les moyens employés et les travaux engagés.
Il lui confirme cette information par télécopie et par lettre recommandée avec accusé de réception dans un
délai d’un jour ouvrable après l’incident en précisant, notamment, la gravité du désordre, les possibilités
et délais de remise en service ainsi que les risques éventuels et ultérieurs de nouveaux désordres.
L’administration ainsi informée, délivrera au titulaire un Bon de Commande régularisant les travaux déjà
exécutés et notifiant les décisions qu’elle prend quant aux travaux complémentaires restant à exécuter.
Le titulaire est dégagé de la responsabilité d’obtention des résultats contractuels pendant le délai
d’intervention correspondant à l’ensemble des travaux définis ci-dessus ; cependant, pendant cette durée,
il assure au mieux les objectifs contractuels compatibles avec la puissance des installations restant en
œuvre et leur sécurité de fonctionnement.
L’estimation annuelle de ces travaux n’est pas définie dans la mesure où de par sa nature imprévisible et
impromptu, ces opérations ne peuvent être envisagées qu’à titre exceptionnel.
Article 9 – Fin de marché – début de marché
Dès la prise en charge des installations, un état contradictoire sera établi, afin de remédier aux
discordances d’inventaire. Il en sera de même en fin de contrat ou en cas de non renouvellement de
marché.
En cas de résiliation ou de non renouvellement de marché, le dossier de maintenance ainsi que tout
support informatique restera la propriété de l’établissement.
L’établissement s’assurera de l’état des équipements par tous les moyens à sa convenance afin de
pouvoir donner quitus au titulaire.
CCTP N°01/ 10 /CAAP.
- Page 63 sur 63-