BAC Pro MRIM Révisions

Commentaires

Transcription

BAC Pro MRIM Révisions
BAC Pro MRIM
Révisions
CONSIGNES
?
?
?
?
?
?
Bien lire les questions, on peut cocher les questions quand on estime y avoir répondu (check-list).
Utiliser les informations contenues dans les annexes des sujets (formules, explicatifs, etc).
Faire attention aux préfixes multiples utilisés: unité, kilo, méga, giga etc.
Gérer son temps: ne pas rester sur une question plus que le temps nécessaire, vous y reviendrez par la suite.
Se relire et vérifier à nouveau vos calculs, tout en relisant le questionnement.
Utiliser pleinement les 4 heures de chaque épreuve.
ARCHITECTURE RESEAU
http://www.mrim.org/mrim/2006/2006%20MRIM%20E2%2004MR05%20rev01.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E2%2004MR05%20Corrige.pdf
Attention aux normes – On appliquera la norme mentionnée dans le sujet même si elle n'est pas applicable en
France.
France et Europe: NF EN 50173-2002
On parle de classe de câblage réseau (D, E et F) qui est fonction de la catégorie des composants constituant le
câblage réseau (5, 6 et 7). La catégorie 5e n'existe pas dans cette norme !
international: ISO 11801 (non applicables en France)
On parle de catégorie de câblage réseau (4, 5, 5 e, 6 et 7) qui est égale à la catégorie des composants constituant
le câblage réseau (4, 5, 5e, 6 et 7).
USA: EIA/TIA 568 (non applicables en France)
On parle de catégorie de câblage réseau (4, 5, 5e, 6 et 7) qui est égale à la catégorie des composants constituant
le câblage réseau (4, 5, 5e, 6 et 7).
FILAIRE - CUIVRE
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2004/2004%20MRIM%20E2%2003IM04.PDF
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2004/2004%20MRIM%20E2%20Corrige.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E2%2003IM05.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E2%2003IM05%20Corrige.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2004/2004%20MRIM%20E11.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2004/2004%20MRIM%20E11%20Corrige.pdf
On applique la norme EN-50173-2002
La longueur du canal (lien + cordons) ne doit dépasser 100m.
La longueur du lien (lien permanent fixe) ne doit dépasser 90m.
Prise RJ45:
Paire 1-2
Paire 3-6
100Base-TX
1000Base-T et TX
100Base-TX
1000Base-T et TX
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Paire 4-5
Téléphonie analogique
Paire 7-8
1000Base-T et TX
1000Base-T et TX
Revisions rev01.doc
Page 1
FIBRE OPTIQUE
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2004/2004%20MRIM%20E2%2003IM04.PDF
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2004/2004%20MRIM%20E2%20Corrige.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04%20Corrige.pdf
Les fibres les plus utilisées sont les fibres à gradient d'indice 62,5/125 (pour les courtes distances) et les fibres monomode
10/125 (pour les longues distances)
Calcul de l'atténuation:
Chaque point de raccordement, connecteur, épissure et autres entraînent une perte du signal lumineux que l'on appelle
atténuation.
La longueur de la fibre entraîne aussi une atténuation qu'il faut rajouter aux atténuations ci-dessus.
Pour calculer cette atténuation il faut faire la somme de toutes ces atténuations.
EQUIPEMENTS RESEAU
http://www.mrim.org/mrim/2006/2006%20MRIM%20E2%2004MR05%20rev01.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E2%2004MR05%20Corrige.pdf
Commutateurs – Switchs:
Un commutateur de niveau 3 fonctionne sur la couche réseau (n°3) du modèle OSI, il peut identifier l'adresse IP dans une
trame et de distribuer cette trame à la bonne adresse IP. Il effectue donc de la translation d'adresses et comporte alors des
fonctions de routage.
Un commutateur de niveau 2 fonctionne sur la couche liaison (n°2) du modèle OSI, les trames sont distribuées en fonction des
adresses MAC.
Un commutateur de niveau 1 n'existe pas ou plutôt il est appelé concentrateur ou hub, il fonctionne sur la couche physique
(n°1) du modèle OSI. Les trames reçues par un port physique sont transmises vers tous les autres ports du concentrateur, ceci
quelque soit le destinataire ! Les concentrateurs sont aujourd'hui obsolètes.
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04%20Corrige.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E2%2003IM05.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E2%2003IM05%20Corrige.pdf
VLAN:
Virtual Local Aera Network – Réseau Local Virtuel – Il permet de créer un ou plusieurs réseau virtuels sur un même réseau
physique. Chaque réseau virtuel VLAN est alors séparé l'un de l'autre.
Niveau 1: fonctionne sur la couche physique (n°1) du modèle OSI, les ports du concentrateur sont alors isolés pour
créer un ou plusieurs VLAN.
Niveau 2: fonctionne sur la couche liaison (n°2) du modèle OSI, les adresses MAC des postes raccordés sur le
concentrateur sont isolés pour créer un ou plusieurs VLAN.
Niveau 3: fonctionne sur la couche réseau (n°3) du modèle OSI, les adresses IP des postes raccordés sur le
concentrateur sont isolées pour créer un ou plusieurs VLAN.
http://fr.wikipedia.org/wiki/802.1Q
VLAN Taggé IEEE 802.1Q:
Les trames Ethernet sont taggées (marquées) selon leur numéro de VLAN et la priorité de la trame, ainsi grâce à ce marquage
le traitement de la trame (affectation du VLAN et priorité) ne se limite plus à un seul commutateur, mais à tous les
commutateurs du réseau. Sous conditions que les commutateurs gérent l'IEEE 802.1Q.
L'avantage permet de créer un VLAN non seulement sur une localisation bien spécifique d'un répartiteur, mais sur plusieurs
répartiteur dans tout le campus.
Pour la partie technique, le tag inséré dans la trame comprends les champs suivants: TPID (16bit), Priority (3bit), CFI (1bit) et
Vlan ID, VID (12Bit).
Priority (3bit): défini la priorité de niveau 0 à 7.
Vlan ID, VID (12Bit): défini le numéro de VLAN de 0 à 4095.
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 2
ADRESSAGE – IPV4
http://www.mrim.org/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2004MR05.pdf
http://www.mrim.org/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2004MR05%20Corrige.pdf
Si un masque spécifique A, B, C ou CIDR n'est pas donné on applique le masque standard correspondant à la classe A, B ou C
des adresses mentionnées.
Faire la différence entre les adresses à usage public et privé (RFC 1918).
Sur la plage d'adresses hôte ou machine disponible, n'oubliez pas que 2 adresses sont réservées: celle du réseau et celle du
broadcast.
On rappelle:
qu'une adresse réseau comporte tous ses bits de la partie hôte ou machine à 0.
qu'une adresse broadcast comporte tous ses bits de la partie hôte ou machine à 1.
La notation CIDR /XX identifie la partie réseau par le nombre XX de bits occupés par l'identifiant du réseau, se comptent à
partir de la gauche.
ROUTAGE
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E11%2003MR05.pdf
http://www.mrim.org/mrim/2005/2005%20MRIM%20E11%2003MR05%20Corrige.pdf
MODELE OSI
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_OSI
Caractérisation résumée des couches
La caractérisation donnée ici est tirée du chapitre 7 de ISO 7498-1. La description originelle donne en plus pour chaque couche
les fonctions de manipulation de commandes ou de données significatives parmi celles décrites plus bas.
7. Application: point d'accès aux services réseaux, elle n'a pas de service propre spécifique et entrant dans la portée de la
norme.
6. Présentation: chargée du codage des données applicatives, précisément de la conversion entre données manipulées au
niveau applicatif et chaînes d'octets effectivement transmises.
5. Session: gère la synchronisation des échanges et les «transactions», permet l'ouverture et la fermeture de session.
4. Transport: gère les communications de bout en bout entre processus (programmes en cours d'exécution).
3. Réseau: gère les communications de bout en bout, généralement entre machines : routage et adressage des paquets.(cf.
note ci-dessous).
2. Liaison de données: gère les communications entre 2 machines adjacentes, directement reliées entre elles par un support
physique.
1. Physique: chargée de la transmission effective des signaux entre les interlocuteurs. Son service est typiquement limité à
l'émission et la réception d'un bit ou d'un train de bit continu (notamment pour les supports synchrones).
Un moyen mémotechnique pour se souvenir des 7 couches :
Après Plusieurs Semaines Tout Respire La Paix
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 3
ECHANGE DE TRAMES - ARP
http://fr.wikipedia.org/wiki/Address_Resolution_Protocol
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04%20Corrige.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E11%2003MR05.pdf
http://www.mrim.org/mrim/2005/2005%20MRIM%20E11%2003MR05%20Corrige.pdf
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 4
ECHANGE DE TRAMES - DNS
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04%20Corrige.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E11.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E11%2001MR05%20Corrige.pdf
Exemple:
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 5
PROTOCOLE - TCP
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04%20Corrige.pdf
http://fr.wikipedia.org/wiki/Transmission_control_protocol
Rôle:
Le "Transmission Control Protocol" (TCP, protocole de contrôle de transmissions), est un protocole de transport fiable, en mode
connecté, documenté dans la RFC 793 de l' IETF.
Dans le modèle TCP/IP, TCP est situé entre la couche de réseau (généralement le protocole IP), et la couche application. Les
applications transmettent des flux d'octets sur le réseau. TCP découpe le flux d'octets en segments, dont la taille dépend de la
MTU du réseau sous-jacent (couche liaison de données).
Une session TCP fonctionne en trois phases :
* l'établissement de la connexion ;
* les transferts de données ;
* la fin de la connexion.
L'établissement de la connexion se fait par une poignée de main en trois temps: SYN, SYN + ACK et ACK
La rupture de connexion, elle, utilise une poignée de main en quatre temps.
Pendant la phase d'établissement de la connexion, des param ètres comme le numéro de séquence sont initialisés afin d'assurer
la transmission fiable (sans perte et dans l'ordre) des données.
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2004/2004%20MRIM%20E11.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2004/2004%20MRIM%20E11%20Corrige.pdf
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 6
PROTOCOLES SUR DOD
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E11.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2005/2005%20MRIM%20E11%2001MR05%20Corrige.pdf
ADSL
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E11%2005MR04%20Corrige.pdf
W I-FI
http://www.mrim.org/mrim/2006/2006%20MRIM%20E2%2004MR05%20rev01.pdf
http://fcoffrini.free.fr/mrim/2006/2006%20MRIM%20E2%2004MR05%20Corrige.pdf
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 7
ABREVIATIONS
* AAA : Authentication Authorization Accounting
* AAC : Advanced Audio Coding
* AC97 : Audio Codec 1997
* ACL : Access control list
* ACPI : advanced configuration and power interface
* ACRONYM : Abbreviated Coded Rendition Of Name Yielding Meaning
* ADSL : ligne d'abonné numérique à débit asymétrique (asynchronous digital subscriber line)
* AFNIC : association française pour le nommage Internet en coopération
* AGP : Accelerated Graphics Port
* AI : intelligence artificielle (Artificial Intelligence)
* ANSI : American National Standards Institute
* AP : Access Point (voir WEP)
* API : Application Programming Interface
* APIPA : Automatic Private Internet Protocol Addressing
* ARP (Address Resolution Protocol)
* ASCII : American Standard Code for Information Interchange
* ASP : Active Server Pages
* AT : Advanced technology (voir (en) PC/AT d'IBM en 1983)
* ATA : Advanced Technology Attachment
* ATAPI : ATA with Packet Interface
* ATM :
o asynchronous transfer mode (mode de transfert asynchrone)
o en ce moment (at the moment) : voir Argot internet)
o Automatic Teller Machines : distributeur de billets ou Guichet Automatique Bancaire (GAB)
* ATX : Advanced Technology Extended
* BASIC : Beginner's All Purpose Symbolic Instruction Code (langage)
* BBS : Bulletin board system
* BCD :
o Binary coded decimal
o Boot Configuration Data (pour le futur Vista), voir boot.ini
* BD : Base de données
* BDD :
o Binary Decision Diagram
o Base de données
* BER : Bit error ratio, voir (en) Bit error ratio
* BINL : Boot Information Negotiation Layer (Microsoft)
* BIOS : Basic Input Output System
* BIT : unité binaire d'information (BInary digiT)
* BLR : boucle locale radio
* BMP : BitMaP, voir Image matricielle
* BPL - Broadband over Power Lines, en français : CPL (Courants porteurs en ligne)
* BPS : Bits Per Second, voir débit binaire
* BSA : Business Software Alliance
* BSOD : Blue Screen Of Death
* BTX :
o Balanced Technology Extended
o BTX : BooTX, voir (en) BTX (boot loader)
* BW : Band Width (largeur de bande), voir Bande passante
* CA : certificate authority, voir (en) Certificate authority
* CAN
o Controller area network
o Content Addressable Network
o Convertisseur analogique-numérique
* CAO : Conception assistée par ordinateur
* CC
o C Compiler : compilateur C d'Unix.
o Copie carbone
o Creative Commons
* CD
o disque compact (compact disc)
o carrier detect FR : Détection de porteuse
* CD-R : disque compact enregistrable (compact disc recordable)
* CD-ROM : cédérom (compact disc/read-only memory)
* CD-RW : disque compact réinscriptible (compact disc rewritable)
* CF : CompactFlash, voir (en) CompactFlash
* CFG
o .cfg : ConFiG : extension de nom de fichier pour fichiers de configuration
o Context-free grammar, voir Grammaire hors-contexte
* CGA : Color Graphics Adapter
* CGI :
o Common gateway interface
o Computer-generated imagery, voir Image de synthèse
* CHS : Cylinder-head-sector, les cylindres, tête et secteur d'un disque dur, voir (en) Cylinder-head-sector
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 8
ABREVIATIONS
* CI
o Circuits Intégrés
* CIDR : Classless Inter-Domain Routing, voir (en) CIDR
* CIFS : Common Internet File System
* CISCO : Computer Information System COmpany
* CLI : command-line interface (Interpréteur de commandes)
* CLSID : CLasS IDentifier (Microsoft) ; pour désigner le GUID d'un objet OLE.
* CLUF : Contrat de Licence Utilisateur Final
* CMOS : Complementary-symmetry/metal-oxide semiconductor
* CMYB : Cyan, Magenta, Yellow And Black
* CN : Common Name, voir LDAP
* CNAME : Canonical NAME, voir Principaux enregistrements DNS
* codec : Compressor-Decompressor', ou 'Coder-Decoder', ou 'Compression/Decompression algorithm'
* COM : Component object model
* CPS
o caractères par seconde
* CPU : central processing unit (Processeur)
* CR : carriage return, (retour chariot)
* CRC : Cyclical Redundancy Checksum ou Cyclic Redundancy Check, (Contrôle de redondance cyclique)
* CRT : Cathode Ray Tube, moniteur à tube cathodique, voir Écran à tube cathodique
* CSMA : Carrier Sense Multiple Access
* CSS :
o Content Scrambling System
o cascading style sheets (Feuilles de style en cascade)
* CSV : valeurs séparées par des virgules (comma-separated values)
* CTCP
o Client-To-Client-Protocol
o Compound TCP, pour le futur Vista, algorithme qui fait partie de la pile TCP de Vista, il est conçu pour optimiser la
fenêtre TCP/IP d'émission, voir (en) Bandwidth-delay product
* CTFMON : Common Trace Facility Monitor, il fait partie de Office, il fournit le alternate user TIP (Text Input Processor)
* CVS: Concurrent versions system
* DAO : Dessin assisté par ordinateur
* DARPA : Defense Advanced Research Projects Agency
* DAT : Digital Audio-Tape
* DADVSI : Droit d’Auteur et Droits Voisins dans la Société de l’Information (droit français)
* DB : Base de données (DataBase)
o DBA : Data Base Administrator, voir Administrateur de bases de données
o DB2 Data Base 2 (SGBD d'IBM)
* DCD :
o Data Carrier Detect, un terme utilisé avec les modems
o Document Content Definition (XML)
* DD :
o Disque dur
o Double density, pour les disquettes, voir (en) Double density
* DDOS : Distributed Denial Of Service, voir Déni de service
* DDR-SDRAM :
o Mémoire RAM : Double Data Rate SDRAM
o Sur la liste de diffusion des traducteurs francophones de Debian, signifie « demande de relecture ». Cette abréviation
est utilisée dans le sujet des courriers et est souvent entourée de crochets.
* DEV : device, voir (en) Device file
* dhclient : DHCp cLIENT, voir DHCP
* DHCP : Dynamic host configuration protocol
* DHTML : Dynamic HTML
* DIMM : Dual Inline Memory Module
* DIN : Deutsche Industrie-Norm
* DIP : Dual Inline Package
* DIVX : Digital Video Express
* D/L : DownLoad (Téléchargement)
* DLL : Bibliothèque dynamique (Dynamic Link Library)
* DLT : Digital Linear Tape, voir (en) Digital Linear Tape
* DMA : Direct Memory Access
* DN : Distinguished Name (LDAP)
* DnD : Drag and Drop (glisser-déposer)
* DNS : Domain Name Server/System
* DOI : Digital Object Identifier
* DOS :
o Disk Operation System (voir système d'exploitation et MS -DOS)
o Denial of service
* DPI : Dots Per Inch (Points par pouce, unité de résolution à l'impression)
* DRAM : Dynamic random access memory
* DSI :Directeur du Service Informatique
* DSL :
o Definitive Software Library (ITIL)
o Digital subscriber line, voir xDSL
* DSP : Digital signal processor, voir (en) Digital signal processor
* DTE : Data Terminal Equipment
* DTR : Data Terminal Ready
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 9
ABREVIATIONS
* DWORD : Double WORD
* DVD : Digital Versatil/Video Disc
* DVD5 : DVD, comportant une seul couche de 4,7 Go
* DVD9 : DVD, comportant deux couches de 4,7 Go chacune soit 9,4 Go (d'ou DVD9)
* DVD+/-R : DVD Recordable
* DVD+/-RW : DVD ReWritable
* DVI : Digital Visual Interface
* EAP : Extensible Authentication Protocol
* EAR : Entreprise ARchive (J2EE)
* ECC : Error Checking and Correcting (type de mémoire)
* EDB : Expression des besoins, voir jargon informatique
* EDI :
o Échange de données informatisées (Electronic Data Interchange)
o Environnement de développement intégré
* EDO RAM : Extended Data Out Random Access Memory
* EEPROM : Electrically Erasable Programmable Read-Only Memory
* EFI (Extensible Firmware Interface)
* EFS : Encrypting File System
* EGA : Enhanced Graphics Adapter, résolution de 640x350
* EHCI : Enhanced HCI (Host Controller Interface], c'est-à-dire la version 2.0 d'USB
* EIDE : enhanced IDE
* EIGRP : Enhanced IGRP
* EISA : Extended Industry Standard Architecture
* EMA : Entreprise Memory Architecture
* EM64T : Extended Memory 64-bit Technology
* EOD : End Of Data
* EOF : End Of File
* EOT : End Of Transmission
* EPIC : Explicitly Parallel Instruction Computing
* EPN : Espace public numérique
* EPROM : Erasable Programmable Read-Only Memory
* E/S : Entrée / Sortie
* ESDI : Enhanced Small Device Interface
* eth, eth0, eth1, etc. : ethernet
* ETL : Extract, Transform, and Load
* ETSI : European Telecommunications Standards Institute
* EULA : CLUF (End User's License Agreement)
* FAI : fournisseur d'accès à Internet
* FAO : Fabrication assistée par ordinateur
* FAQ : foire aux questions (Frequently Asked Questions)
* FAT : File Allocation Table
* FDD : Flexible/Floppy Disc Drive
* FDDI : Fiber Distributed Data Interface
* FHS : Filesystem Hierarchy Standard (Unix)
* FIFO : First In First Out (premier arrivé, premier servi)
* FLOPS : Floating Point Operations Per Second
* FP : Floating Point
* FSB : File System Block, Front side bus
* fsck : File System ChecK
* FSF : Free software foundation
* FTP
o Protocole de transfert de fichier (File Transfer Protocol, voir Internet)
o Foiled Twisted Pairs, voir Paire torsadée
* G : Giga
* GDI : Graphics Device Interface (Microsoft)
* GDM : GNOME Display Manager
* GED : Gestion Électronique de Documents
* GFDL : Gnu Free Documentation License
* GHz : gigahertz
* GIF : graphics interchange format
* GIMP : GNU Image Manipulation Program
* GMAO : Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur
* GML :
o Generalized Markup Language, prédecesseur du SGML, voir (en) Generalized Markup Language
o Geography Markup Language
o Graph Modelling Language
* GND : [Ground] = Mise à la masse, à la terre
* GNOME : GNU Network Object Model Environment
* GNU : GNU|GNU's Not Unix (acronyme récursif)
o GnuCash : GNU Cash
o GNUFDL : GNU Free Documentation License
o GnuLinEx : GNU LINux Extremadura
o GnuPg : GNU Privacy Guard
* Go : gigaoctet
* GPAO : Gestion de la production assistée par ordinateur
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 10
ABREVIATIONS
* GP : Global Policy (Stratégie de Microsoft, dans Active Directory), voir (en) Group Policy
o GPCO : Global Policy Creator Owners
o GPO : Global Policy Object
o GPMC : Group Policy Management Console
* GPL : licence publique générale (general public license), ou plus humoristiquement: va jouer à l'avocat (go play lawyer)
* GPS : Global Positioning System
* GPU : Graphics Processing Unit
* GSHDSL : Single-pair High-speed Digital Subscriber Line
* GTI : Génie des technologies de l'information
* GUI : graphical user interface
* GUID : Globally Unique Identifier
* GUL : Groupe d'utilisateurs Linux
* HD : disque dur (Hard Disk)
* HDD : [Hard Disk Drive] = Lecteur de disque dur
* HDMI :High-Definition Multimedia Interface
* HFS : Hierarchical File System, système de fichiers des Macintosh
* HTML : HyperText Markup Language
* HTTP : hypertext transfer protocol
* HTTPS : hypertext transfer protocol secure
* x86 : Intel Corporation Architecture x86 microprocessor Familly
* IA32 : Intel Corporation Architecture 32-bit microprocessor
* IA-64 : Intel Corporation Architecture 64-bit microprocessor
* IANA : Internet Assigned Numbers Authority
* IAS : Internet Authentication Service
* IBM : International Business Machines
* ICF : Internet Connection Firewall
* ICANN : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers
* ICMP : Internet Control Message Protocol
* IDE
o Integrated Drive Electronics
o Integrated Development Environment
* IDPR ; Inter-Domain Policy Routing Protocol
* IDRP : Inter-Domain Routing Protocol
* IE : Internet Explorer
* IEEE : Institute of Electrical and Electronics Engineers
* IETF : Internet Engineering Task Force
* IGMP : Interior Gateway Routing Protocol
* IGP : Interior Gateway Protocol
* IM : Instant Messenger
* IMAP : internet Message Access Protocol
* initrd : INIT RamDisk
* inode : Index Node
* I/O : Input/Output (Entrée/Sortie), voir aussi E/S
* IOAT : Intel I/O Acceleration Technology
* IOCTL : I/O ConTroL
* IOS : Internetwork Operating System
* IP : Internet Protocol
* IPENCAP : IP ENCapsulated in IP
* IPL : Initial Program Load
* IPOT : IP Over Time
* IPP : Internet Printing Protocol
* IPX : Internetwork packet exchange
* IR : InfraRed
* IrDA : Infrared Data Association
* IRC : Internet Relay Chat
* IRP : I/O Request Packet
* IRQ : Interrupt ReQuest
o IRQL : IRQ Level
* ISA
o Industry Standard Architecture (bus ISA))
o Instruction Set Architecture
* ISDN : Integrated Services Digital Network
* ISP : Internet Service Provider
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 11
Document sous licence Creative Commons
- www.mrim.org
Revisions rev01.doc
Page 12

Documents pareils