Artistes du 29 avril

Commentaires

Transcription

Artistes du 29 avril
Thomas Huertas
Thomas Huertas est franco-espagnol, géographe de formation. Il étudie le chant auprès de
Malcolm Walker du Conservatoire National Supérieur de Paris et de Roger Soyer. En avril
2009, il remporte le 2eme prix du concours national de chant de la ville de Béziers. Il s’est
récemment perfectionné auprès de Teresa Berganza et de José Cura.
Après ses débuts en 2004 à l’Opéra de Limoges sous la direction de Guy Condette dans Les
Saltimbanques de Louis Ganne dans une mise en scène de J.-F. Vinciguerra et Yakuside dans
Madama Butterfly dans une mise en scène d’Eric Chevalier, il chante Fiorello dans Il Barbiere
di Siviglia avec l’Opéra-Studio de Genève mis en scène par Serge Lipszyc et dirigé par JeanMarie Curti…Parmi ses engagements récents, on pourra citer : Il sera le Dancaïre en juin
2016 dans le Carmen de Bizet, en tournée dans toute la Belgique sous la direction de Eric
Lederhandler avec NouveMusiche. En février 2016, il sera le Baron de Gondremark dans La
Vie Parisienne d'Offenbach au Théâtre de Troyes sous la diection d'Emmanuel Marfoglia.
Il sera pendant la tournée de l'été 2015, pour Opéra en Plein Air Belgique, Schaunard et chef
des chœurs dans La Bohème de Puccini, mis en scène par Albert-André Lheureux et dirigé
par Eric Lederhandler. Il rejoint le Renouveau Lyrique pour la saison 2013/2014 où il
interprétera, dans des mises en scène d’Emmanuel Marfoglia, Escamillo dans Carmen de
Bizet et Masetto dans le Don Giovanni de Mozart. En avril 2013, il est le Marquis d’Obigny
dans La Traviata de Verdi au Théâtre Mohammed V de Rabat (Maroc) avec l’Orchestre
Symphonique du Maroc, dirigé par Benoît Girault et mis en scène par Jean-Marc Biskup. Lors
des saisons 2012/2013 et 2011/2012, il chantera le rôle du Maestro Strappaviscere dans
Viva La Mamma! de Donizetti dans la production de La Clef des Chants, à l’Opéra de
Rouen, le Grand-Théâtre de Reims, au théâtre d’Arras… dans une mise en scène de François
de Carpentries et de Karine Van Hercke, sous la baguette de Federico Santi.
En août 2011, il est Escamillo dans le Carmen de Bizet sous la direction de Bruno Membrey
et dans une mise en scène de Jean-Marc Biskup à la Gare du Midi de Biarritz.
En avril 2011, il interprète le rôle du Dancaïre dans Carmen de Bizet avec La Fabrique Opéra
au Summum de Grenoble sous la baguette de Patrick Souillot.
En mai 2010, il est Papageno dans La Flûte Enchantée de Mozart sous la direction de JeanLuc Tingaud avec l’orchestre OstinatO au théâtre d’Herblay en région Parisienne dans une
mise en scène de Christophe Luthringer. En juin 2009, il chante le rôle de Lycidas dans la
création Pastorale de Gérard Pesson au Théâtre du Châtelet sous la direction de Jean-Yves
Ossonce, mis en scène par Pierrick Sorin.
En septembre 2009, il chante sous la direction de José Cura à l’Opéra National de Lorraine
accompagné par l’orchestre symphonique et lyrique de Nancy.
Gregory Del Rio
« de l’imaginaire ………….au réel »
De L'imaginaire
Spécialiste des événements d’entreprises et de prestige, le magicien et mentaliste Grégory
DEL RIO est un des artistes les plus sollicités de la profession par les entreprises, les
administrations, les agences événementielles, les casinos, les particuliers, les ministères ou
encore pour les personnalités du spectacle. Il a été nominé aux meilleurs spectacles
magiques de l’année 2014/2015 par la Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs
(FFAP) catégorie MENTALISME.
Quelle que soit la nature de votre prochain événement, la magie de Grégory DEL RIO est une
expérience divertissante et inoubliable au plus près de vos convives.
Grégory exerce la magie et le mentalisme tant en France qu’à l’étranger et pour tous les
publics.
Toujours à l’écoute de ses hôtes, son élégance, son humour, sa technique irréprochable et sa
créativité font de cet artiste une valeur sûre pour votre événement.
De L'imaginaire... au réel
Christophe gabriel
UNE HISTOIRE
Aux commandes de sa peluche Fredy, il n’est plus utile de présenter le ventriloque Christian
Gabriel après toutes ces années de notoriété. Très tôt, à l’âge de 7 ans, Christian est captivé
par cette vocation et c’est à 18 ans qu’il quitte sa province pour conquérir Paris.
De cabarets, music-halls en télévision, il fait son bout de chemin et fera même le tour du
monde à bord du célèbre bateau de croisière « Mermoz » et bien d’autres.
Il rencontre lors de conventions au Japon et aux USA ses homologues étrangers tels que Ron
Lucas, Terry Fator, Jeff Dunham, Takeshi Ikeda avec qui il échange des idées de shows.
Sa rencontre avec le docteur Abitbol (qui lui a consacré un chapitre dans son livre
« l’Odyssée de la Voix ») lui permet de faire un bond technique qui classe Christian Gabriel
parmi les meilleurs techniciens de sa génération.
UNE PERSONNE
Au-delà de ses représentations et de ses shows, Christian Gabriel s’implique humainement
auprès d’associations comme CLEA (Cancer, Leucémies, Enfants, Adolescents), association
qui a pour vocation d’aider et d’apporter du soutien aux enfants malades. Il s’est investi à
créer une marionnette pour le tournage d’un petit film. A titre personnel, l’artiste intervient
dans les hôpitaux, met en scène des scénarios et offre des peluches aux enfants.
Cette proximité et cette facilité de contact avec les enfants mais également tout autre public
font la force de cet artiste singulier.
DES REFERENCES
Cabarets
Don Camilo, César Palace, Main au panier, Chez ma cousine, Folies Bergère, Cabaret du Casino
(Monte Carlo)

Documents pareils