Deux nouvelles résidences ouvrent leurs portes à

Transcription

Deux nouvelles résidences ouvrent leurs portes à
9 2015
2
n° b r e
oc
to
Vivre
ensemble
MAGAZINE D’INFORMATION POUR LES LOCATAIRES DE LA SA HLM IDF HABITAT
✱ PLEINS FEUX
Deux nouvelles résidences
ouvrent leurs portes
à Champigny-sur-Marne (94)
LE SAVIEZ-VOUS
Les élus visitent le chantier de notre
future résidence « Villa Molière »
(37 logements locatifs sociaux
à Ivry-sur-Seine – 94)
De gauche à droite : François Debard, architecte de l’opération,
Claude Huet, Directeur d’IDF Habitat,
Philippe Bouyssou, Maire d’Ivry-sur-Seine
✱ Le groupe IDF Habitat pose la première pierre de son nouveau siège social
Huet et Christian Chevé Directeur général de
Coopimmo ont ainsi posé la première d’un bâtiment
qui devrait être opérationnel fin 2016.
Dessiné par l’architecte Stefano Sbarbati, le nouveau
siège d’IDF Habitat se veut hyper fonctionnel avec
plus d’une centaine de bureaux, des espaces de
convivialité, des salles de réunion mais également
très économe en énergie. Le bâtiment répondra
aux exigences de la Réglementation Thermique
et visera la certification BBC (Bâtiment Basse
Consommation) comme HQE (Haute
Qualité Environnementale) grâce
à une éco-gestion des énergies, et
des déchets.
Dans son discours, Maurice
Ouzoulias, s’est réjoui d’officialiser
avec l’ensemble de ses équipes le
lancement de la construction du
nouveau siège. Puis, il a rappelé que
« cette première pierre symbolique
concrétise l’engagement du groupe
pour le logement social aussi bien
en locatif qu’en accession »
© Didier Rullier
Regrouper les services répartis sur
trois différents sites pour gagner
en efficacité, créer un espace de
travail agréable pour les équipes du
groupe mais également accueillant
pour le public… Il y a maintenant
près de quatre ans que le conseil
d’administration d’IDF Habitat
avait souhaité la construction d’un
nouveau siège social. Il a donc été
décidé de l’installer dans la ZAC
des Bords de Marne, entre l’avenue
Carnot et le Quai Victor Hugo, à
Champigny-sur-Marne (94) proche des transports
en commun et notamment de la future gare du
métro de la ligne 15 .
Le 25 juin 2015, en présence du personnel du groupe
IDF Habitat et de nombreuses personnalités, parmi
lesquelles le Maire de Champigny-sur-Marne,
Dominique Adenot et le Président du Conseil
départemental du Val-de-Marne, Christian Favier, le
PDG d’IDF Habitat Maurice Ouzoulias, le Président
de Coopimmo et Directeur d’IDF Habitat Claude
2
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
LE MOT DU PRÉSIDENT
d’en réduire le nombre. Progressivement
nous nous acheminerions vers la création
d’énormes structures HLM pouvant gérer
chacune 200 000 logements dont la proximité avec le terrain s’estomperait au profit
d’une gestion plus financière compte tenu du
désengagement de l’Etat.
✱
Madame, Monsieur
D’année en année la crise du logement s’aggrave. 3,5 millions de personnes ne sont pas
ou très mal logées, plus de 5 millions sont en
situation de fragilité à court ou moyen terme
dans leur logement. 1,2 millions de ménages
sont en attente d’un logement social.
Face à cette situation le gouvernement a décidé pour 2016 de diminuer les aides de l’Etat
pour le logement social et de favoriser les
investisseurs privés en leur accordant des
avantages fiscaux grâce au dispositif PINEL.
Le 24 septembre 2015 lors du congrès HLM,
le Président de la République a annoncé la
création d’un fonds national des aides à la
pierre de 500 millions, financé pour partie
par les bailleurs sociaux (270 millions), qui
viendrait en complément des 750 millions
que les organismes HLM versent déjà à la
CDC pour financer le logement social. Soit un
total de plus d’un milliard pris dans la poche
des organismes HLM qui vont être obligés de
réduire l’entretien de leur patrimoine.
Ce fonds auquel l’Etat participera à hauteur
de 250 millions lui permettra d’économiser
150 millions d’euros d’aides à la pierre par
rapport au budget 2015 qui était de 400 millions.
De plus le gouvernement a décidé dans son
budget de diminuer de 185 millions, l’aide
personnalisée au logement (APL) qui pourtant bénéficie à des familles très modestes.
Pour des raisons d’économie budgétaire
permettant d’annoncer des baisses d’impôt
en 2016, le gouvernement a donc fait le choix
de faire payer, de manière détournée, les
locataires HLM pour venir compenser le désengagement de l’Etat dans le financement
du logement social. Joli tour de passe-passe
qui va une nouvelle fois frapper les personnes les plus fragiles.
Considérant que les bailleurs sociaux seraient trop nombreux (environ 700 organismes HLM gèrent 4,6 millions de logements), sans pouvoir d’ailleurs le démontrer, le Président de la République a décidé
Le modèle social et solidaire que représente le logement social serait ainsi remis
en cause. Il serait réduit au logement des
plus pauvres créant des ghettos propices à
de graves dysfonctionnements et explosions
sociales.
Les couches moyennes seraient laissées au
bon vouloir des investisseurs privés avec des
loyers bien supérieurs à ceux qu’elles pouvaient payer dans le logement social.
Une telle situation ne relève malheureusement plus de la politique fiction puisqu’aujourd’hui tout est fait pour que les couches
moyennes ne puissent plus accéder au logement social. Le développement du logement
intermédiaire s’inscrit parfaitement dans
cette politique de ségrégation sociale. La
mixité sociale pourtant prônée par les pouvoirs publics n’est plus qu’un leurre.
Les promesses du Président de la République en 2012 de doubler les aides de l’Etat
pour le logement social sont restées lettre
morte, pire pour la première fois ce sont
les organismes HLM qui financent plus la
construction de logements sociaux que
l’Etat.
Pour sortir de cette spirale infernale il faut
que les aides de l’Etat au logement public
soient plus importantes que les aides au
logement privé. Le financement du logement
social doit être revu en augmentant les aides
de l’Etat et la durée des emprunts et en
baissant les taux d’intérêts pour permettre
de construire plus de logements à des
loyers minorés. Il existe bien le prêt à taux
zéro pour l’accession sociale, pourquoi
n’existerait-il pas le prêt à taux zéro pour le
locatif social.
IDF HABITAT continuera d’agir et de défendre le logement social pour répondre
aux besoins immenses de notre pays. C’est
aussi la raison pour laquelle le conseil
d’administration d’IDF HABITAT a décidé de
ne pas augmenter les loyers au 1er Janvier
2016.
Au mois de décembre vont avoir lieu les élections régionales qui seront l’occasion de vous
exprimer notamment sur les choix proposés
pour le développement de l’offre de logements sociaux dans notre région. Ne manquez pas ce rendez-vous citoyen.
› Sommaire
Le saviez-vous
p. 2
• Le groupe IDF Habitat
pose la première pierre de
son nouveau siège social
Dossier
p.4 et 5
• Maurice Ouzoulias, Président
Directeur Général d’IDF Habitat,
inquiet pour la pérennité
du logement social
• Congrès HLM 2015
p. 6 à 7
Actuas Cités
• Les travaux sur le patrimoine
Côté pratique
p.9
• Payer votre loyer grâce à Eficash
• Détecteur de fumée :
c’est en cours !
Témoignage
p.10 à 11
• Accéder à la propriété en toute
tranquillité grâce à Coopimmo
• Quelques programmes en accession
sociale sécurisée par Coopimmo
L'invité
p.12 à 13
• Mieux vivre ensemble,
c’est l’affaire de tous…
Pleins Feux
p. 15
• Nos derniers programmes
à Champigny-sur-Marne (94)
NUM
29
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION
CLAUDE HUET
IMPRESSION ET CRÉATION
PUBLIC IMPRIM
Le Président Directeur Général,
Maurice OUZOULIAS
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
3
DOSSIER
Communiqué :
Maurice Ouzoulias, Président
Directeur Général d’IDF
Habitat, inquiet pour la
pérennité du logement social
✱
A l’occasion du 76e Congrès du Mouvement Hlm, François Hollande a affirmé que l’Etat verserait
en 2016, 250 millions d’euros pour la construction de logements sociaux au sein d’un Fonds
national d’aide à la pierre. Un engagement insuffisant pour le Président Directeur Général de
la SA d’Hlm IDF Habitat, Maurice Ouzoulias, qui appelle le gouvernement à « mettre en œuvre
dans notre pays une véritable politique sociale du logement et [à] préserver ainsi notre modèle
social ».
Dans un courrier adressé lundi 5 octobre 2015 au
Président de la République, Maurice Ouzoulias, revient
sur les annonces faites fin septembre par le chef de l’Etat
en direction du Mouvement Hlm. Le Président Directeur
Général d’IDF Habitat se dit ainsi profondément « déçu »
et s’indigne de « ces mesures qui vont à l’encontre des
promesses [faîtes] en 2012 de doubler l’aide à la pierre »,
précisant qu’« il fallait donc entendre que ce doublement
[…] serait financé par les organismes Hlm et non par
l’Etat ».
Alors que le gouvernement vient tout juste de dévoiler
son projet de loi de Finance 2016, Maurice Ouzoulias
« fait les comptes de manières sérieuse » et condamne
le désengagement financier de l’Etat pour le logement
social constatant que « l’aide à la pierre financée par l’Etat
diminue de 150 millions ». Même tours de vis opéré du côté
des APL (Aides Personnalisées au Logement), remarquet-il, qui seront amputées de 185 millions d’euros.
Il en profite également pour évoquer la large contribution
des organismes Hlm qui « doivent, outre les 270 millions
versés au Fonds national des aides à la pierre, financer
pendant 3 ans pour un montant de 750 millions dans le
cadre de la mutualisation, la construction de logement
sociaux ».Des organismes Hlm qui se mobilisent déjà au
jour le jour « pour aider les familles en grandes difficultés
économiques et sociales » et qui cherchent « à innover
pour construire mieux et moins cher ».
44
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
Alors que 3,5 millions de personnes sont toujours non ou
mal-logées, le Président Directeur Général d’IDF Habitat
appelle l’Etat à faire « du logement une priorité nationale »
et à ne pas faire peser sur les locataires Hlm son
désengagement financier. Au contraire, il doit « soutenir et
aider les plus faibles ». Puis de s’inquiéter, « notre modèle
social prend l’eau » et avec lui « le navire de la solidarité
et de l’entraide ».
« L’Etat doit être le garant de la solidarité nationale »
souligne-t-il, avant de conclure « mais pas seulement
dans les mots ».
DOSSIER
Congrès HLM 2015
✱
Temps fort d’expression du Mouvement Hlm, le Congrès de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH)
rassemble tous les ans organismes Hlm, politiques, professionnels de l’habitat, industriels, et
médias autour de l’habitat social. L’édition 2015 s’est tenue du 22 au 24 septembre à Montpellier
avec comme thème principal « Les Hlm, acteurs des transitions ».
Le 76e Congrès de l’USH s’est ouvert cette année dans
une ambiance quelque peu tendue. En toile de fond, les
mesures annoncées durant l’été par le gouvernement,
notamment la création d’un fonds national des aides à la
pierre (voir communiqué ci-contre) Mais également, les
réflexions menées par Bercy et le ministre des Finances,
Michel Sapin, sur la diminution des aides personnelles
au logement. C’est dans ce contexte particulier, que près
de 3 370 congressistes se sont retrouvés pour débattre
ensemble sur la politique du logement social.
❱ COMPRENDRE POUR AGIR
❱ UN MOUVEMENT EN MARCHE
POUR LE CLIMAT
Ce Congrès a été également l’occasion d’aborder la
question du logement social et du développement
durable. Alors que le bâtiment est l’un des secteurs
les plus énergivores, le Mouvement Hlm s’est dit prêt
à proposer des solutions adaptées pour répondre aux
enjeux de la transition énergétique, du climat, et de la
précarité énergétique. Déjà engagé dans un programme
de rénovation thermique de 800 000 logements sociaux, il
a ainsi présenté toute une série de propositions dans un
programme baptisé « Hlm 2016-2020 : Agir pour le Climat
et la Transition Energétique ».
Comme chaque année, IDF Habitat était représentée au
Congrès Hlm par une délégation d’administrateurs conduite
par Maurice Ouzoulias, Président Directeur Général.
© Enguerran Ouvray / USH
Au cours des différentes rencontres professionnelles, les
responsables des quelques 757 organismes du logement
social présents ont pu ainsi échanger avec leurs partenaires
sur les moyens à mettre en œuvre pour développer la
production, mobiliser le foncier, valoriser l’accession
sociale et renforcer la qualité de service. Au programme
également : l’accompagnement du vieillissement de la
population et des locataires du parc social, la gestion des
demandes, la réforme des attributions ou encore la mixité
sociale dans les quartiers et le renouvellement urbain.
Intervention d’ouverture de Jean-Louis Dumont,
Président de l’Union sociale pour l’habitat
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
5
ACTUAS-CITÉS
Les travaux
sur le patrimoine
✱
Résidence « Verdun »
à Fontenay-sous-Bois (94)
✱ ASCENSEURS
Afin de respecter au mieux la
réglementation en vigueur, IDF
Habitat a engagé des travaux de
rénovations sur certains ascenseurs
de son patrimoine :
Entretenir durablement son patrimoine, améliorer la
performance des équipements et garantir la qualité de
service sont des priorités pour IDF Habitat. Zoom sur les
principaux travaux en cours ou à venir sur les résidences…
✱ TRAVAUX DE
RAVALEMENT
D’importants travaux de ravalement
sont en cours ou vont être réalisés
sur les résidences suivantes :
• Résidence du Plateau : 786 à 986,
avenue Maurice Thorez à Champignysur-Marne. Nettoyage - réparation
• Résidence du Plateau : 786 à 986,
avenue Maurice Thorez à Champignysur-Marne.
✱ TRAVAUX D’ÉLECTRICITÉ
• La Courteline : 94 Bis rue
M.Berteaux, 49-53 rue Ambroisine,
24-30 avenue Paul Lafargue, 33
ET DE PLOMBERIE
avenue Clara, 19 avenue Kalck à
Champigny-sur-Marne
• Diderot : 174-180 bis rue Diderot /
153-161 bis rue Diderot à Champignysur-Marne.
• Clos de Bourges : 1,3 rue du Tunnel
à Champigny-sur-Marne
• Alfred Grévin (ilot 1) : 102-122 rue
Alfred Grévin à Champigny-sur-Marne
• Les Epivans : 2-12 avenue de Neuilly
à Fontenay-sous-Bois
Au cours de l’année, les installations
électriques et la plomberie des
logements des résidences suivantes
seront rénovées dans le cadre des
changements de locataires :
• Cité du Docteur Bring : 14 à 20 rue
du Docteur Bring à Champigny-surMarne
• Les Buissons : 1-13 résidence des
Buissons / 45 rue Alexandre Fourny à
Champigny-sur-Marne
• Clos du Pré de l’Etang : 1-7 Clos
du Pré de l’Etang à Champigny-surMarne
• Les Perroquets : 1-29 Clos des
Perroquets à Champigny-sur-Marne
• 20 - 24 – Musselburgh : 20-24 rue
de Musselburgh à Champigny-surMarne
• Jean Bonnefoix : 7 - 7 bis rue Jean
Bonnefoix à Ivry-sur-Seine
Résidence « Diderot » à Champigny-sur-Marne (94)
66
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
ACTUAS-CITÉS
✱ TRAVAUX DE PEINTURE
EN PARTIES COMMUNES
Plusieurs résidences verront leurs
parties communes embellies par des
travaux de remise en peinture :
• Tours K&L : 20 rue Julien Heulot
(tour K), 47 avenue du 8 mai 1945
(tour L) à Champigny-sur-Marne
• Clos de Bourges : 1,3 rue du Tunnel
à Champigny-sur-Marne > travaux
de peinture des cages d’escalier
• Le Bûcher : 4-4bis rue du Monument
à Champigny-sur-Marne > peinture
des couloirs
• Raymond Bussières : 11, 15, 19,
21, avenue du maréchal Mortier à
La Queue en Brie > réfection des
peintures des cages d’escaliers
• Les Gilletains : 1-13 Chemin de la
Butte, 1-14 Chemin des Vignes, 1-3
rue de la Briquèterie, 6-20 rue de la
Briquèterie, 3-31 rue des Tuilots, 2-10
rue des Tuilots, 43-43Bis rue SaintMartin, 2-8 Allée de la Treille, 3-5
Chemin des Vignes à Villeneuve-le-Roi
• Les Renardières : 52, 52 ter rue de
la Renardières à Montreuil
• Villeneuve : 1-5 place Marcel Paul à
Villeneuve-le-Roi
✱ AMÉNAGEMENTS
EXTÉRIEURS
Au cours de l’année, des travaux
sur les espaces extérieurs seront
prochainement effectués sur de
nombreux programmes notamment
dans les résidences suivantes :
• Les Maisonnées : 101 à 317 allée
des Maisonnées à Champigny-surMarne > Clôture jardins privatifs
• Cité du Docteur Bring : 14 à 20 rue
du Docteur Bring à Champigny-surMarne > Ajout de clôture et d’un
portail
• Périmètre 18 : 2,2 bis, 4,6,8 avenue
Jean-Jacques Rousseau, 46-48 rue
Beauregard à Champigny-sur-Marne
- création d’espaces verts
• Bois de Chaqueux : 2-54 rue André
Malraux, 3-31 rue de Mérantaise,
1-15 rue Lucile Desmoulins, 2-20
rue Rouget de l’Isle, 15-23 rue
Rouget de l’Isle, 11 rue Rouget de
l’Isle, 15-27 rue du Bois du Kiosque,
27-67 rue du Bois des Chaqueux,
81-115 rue du Bois des Chaqueux,
64-102 rue du Bois des Chaqueux,
19-35 Allée Saint-Just, 14-30 Allée
Robespierre à Fleury-Mérogis – En
cours : remplacement des clôtures
des jardins en plusieurs tranches.
• Place de l’Argonne : 1 Place
de l’Argonne à Noisy-le-Grand –
Réfection du pavage de l’allée côté
intérieur
• Les Epivans : 2-12, avenue de
Neuilly à Fontenay-sous-Bois –
Réfection du marquage des places de
parking
• Verdun : 65 Ter – 69 boulevard
de Verdun à Fontenay-sous-Bois –
Remplacement de 10 portes de boxes
• Les Esselières : 33-53, rue du 12
février à Villejuif – A venir : pose d’un
poteau anti-stationnement
• Le Thibert : 10, rue René Thibert
et 4-8 allée Nikki de Saint-Phalle à
Villejuif – Des stop park ont été posés
sur le parking
• Clos Saint Roman : 14,16 rue du
Colonel Marchand – 6,8, rue Romain
Rolland à Villejuif – Réfection
extérieure des 2 halls et peinture des
accès sous-sol
✱ TRAVAUX D’ÉTANCHÉITÉ
• Sentier des Pendants (ilot 7) : 5
sentier des Pendant, 104-109 Villa
Rollay, 1,2,3,5 Villa des Hautes
Courantes, 7 3 avenue de Coeuilly à
Champigny-sur-Marne – Réfection
de l’étanchéité des terrasses
• Mail de la Demi Lune (ilot 8) : 11-19
mail de la Demi Lune à Champignysur-Marne
• Avenue de Coeuilly (ilot 8ter) : 58
avenue de Coeuilly à Champigny-surMarne - Réfection de l’étanchéité de
la toiture
• Villa Pichon : 11-13 Villa Pichon
à Choisy-le-Roi - Réfection de
l’étanchéité des terrasses
• Villeneuve : 1-5 place Marcel Paul à
Villeneuve-le-Roi
✱ REMPLACEMENT DES
PORTES DE HALLS
• Roger Salengro : 48-50 bis rue
Roger Salengro / 2, rue Romain
Rolland à Champigny-sur-Marne
• Clos de Bourges : 1,3 rue du Tunnel
à Champigny-sur-Marne
• Diderot : 174-180 bis rue Diderot /
153-161 bis rue Diderot à Champignysur-Marne.
Remplacement
des
portes en façade de la résidence + de
la porte du sas
✱ MENUISERIES
EXTÉRIEURES
• Les Maisonnées : 101 à 317 allée
des Maisonnées à Champigny-surMarne > Peinture des persiennes
métalliques
• Le Pierrier : 45 boulevard du Moulin
de la Tour / 5, 9, 11,17 rue Pergaud au
Plessis-Robinson - Remplacement
des persiennes et des fenêtres
• Louis Auroux : 26-26 rue Louis
Auroux, 51-53, rue du Bois des Joncs
et 25-47B, rue du bois des Joncs à
Fontenay-sous-Bois – Remplacement
de 21 velux sur les pavillons
✱ DIVERS
• Hameau du printemps (ilot 9) : 61
rue du Monument - 103-119 Hameau
du printemps à Champigny-surMarne - Réfection de l’étanchéité des
dalles sur plot
• La Planchette : 1 rue du Cimetière,
149-157 avenue Roger Salengro,
2-4Ter rue de la Planchette à
Champigny-sur-Marne > travaux
sur la toiture
• Rue Jalapa (ilot 10) : 2-10 mail
de la Demi-lune, 3-11 rue Jalapa à
Champigny-sur-Marne - Réfection de
l’étanchéité des dalles sur plot
• Avenue de Gaulle : 160,170 avenue
du Général De Gaulle à Champignysur-Marne > remplacement des
portes palières
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
7
Vo t r e s o l u t i o n p r o p r e t é
Nettoyage de bâtiments communaux, bureaux,
parties communes de résidences,
sites industriels, et prestations de vitrerie
143 Grande Rue - 92310 Sèvres
Tel. 01 41 14 02 40 - www.novasol.fr
88
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
CÔTÉ PRATIQUE
Payer votre loyer
grâce à Eficash
D’ici à la fin de l’année, pour les
locataires qui ne souhaitent pas ou qui
ne peuvent pas payer par chèque ou
par prélèvement automatique, vous
pourrez régler votre quittance grâce
au nouveau service « Eficash » mis
en place par la Banque Postale et qui
remplace le mandat compte.
Eficash, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit
d’un code barre apposé sur votre avis
d’échéance qui vous permet de régler
votre facture sans avoir à remplir de
bordereau. Concrètement, il vous
suffit de vous rendre dans le bureau de
Poste le plus proche et de présenter
au guichetier le code barre présent
sur votre avis d’échéance. Attention,
sans votre quittance, vous ne pourrez
pas effectuer votre règlement. Dès
réception, conservez-là précisément.
Une fois scanné, le code barre indiquera
automatiquement votre numéro de
bail, le numéro du compte bénéficiaire
et le montant à payer. Votre paiement
sera automatiquement transmis à IDF
Habitat. Bien entendu, ce service est
totalement gratuit. Comme auparavant
le choix du montant payé reste libre.
Un justificatif de paiement vous sera
également remis.
Pour vous faciliter encore plus le
règlement de votre quittance et vous
éviter de vous déplacer, vous pouvez
opter pour le prélèvement automatique
mensuel. Rien de plus simple et qui
ne coûte rien. Pour les modalités
pratiques vous pouvez vous adresser à
votre chargé de gestion locative.
Détecteur de fumée :
c’est en cours !
C’est la loi : à partir du 8 mars 2015 (reporté au 31 décembre
2015), tous les logements devront être équipés d’un
détecteurs autonome avertisseur de fumé, appelé DAAF.
Depuis novembre 2014, et comme vous nous l’annoncions
dans le dernier numéro de notre magazine (Vivre Ensemble
n°28 – mars 2015), IDF Habitat par l’intermédiaire de la
société Gaz Hop, pose ainsi des détecteurs de fumée dans
tous les logements de son patrimoine. Nous précisions
que seule cette société est autorisée à mettre en place des
DAAF sur notre patrimoine. Refusez toutes les propositions
éventuelles des démarcheurs à domicile.
Les installations s’étaleront jusqu’à la fin décembre 2015.
Pour certaines résidences, elles seront réalisées en même
temps que les visites d’entretien des chaudières. Pour les
autres, vous serez informé de la venue du technicien une
dizaine de jours avant par voie d’affichage. Deux passages
dans chaque programme sont prévus. S’agissant d’une
obligation légale, il est impératif de permettre l’accès
à votre logement. En cas d’indisponibilité, vous devrez
impérativement prendre contact avec la société Gaz Hop
grâce au numéro de téléphone indiqué sur l’affichage et
caler un autre rendez-vous. Pour rappel, IDF Habitat prend
à sa charge l’achat du matériel et sa pose. Il ne vous reste
plus qu'à en assurer l’entretien et le bon fonctionnement.
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
9
TÉMOIGNAGE
Accéder à la
propriété en toute
tranquillité grâce
à Coopimmo
✱
❱ QU’EST-CE QUE L’ACCESSION
SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ ?
C’est un dispositif qui permet aux familles qui ont des revenus
modestes, de devenir pleinement propriétaires au sein de
programmes neufs. L’accession sociale à la propriété peut
s’effectuer via le Prêt Social Location Accession (PSLA).
Concrètement, l’accession se déroule de manière progressive.
Dans un premier temps, l’accédant occupe son logement en
tant que locataire et verse une redevance composée d’un loyer
et d’une épargne. A l’issue de cette période, comprise en 1 et 4
ans, il peut devenir propriétaire de son logement ou renoncer.
❱ QUELS SONT LES AVANTAGES
DE CE DISPOSITIF ?
Tous nos accédants bénéficient des garanties intéressantes
pour faire face aux éventuels accidents de la vie : garantie de
relogement dans le parc Hlm et de rachat. Coopimmo offre
en parallèle une garantie de revente qui protège les futurs
propriétaires contre la décote de leur logement en cas de
revente forcée.
❱ LES ACCÉDANTS PROFITENT ÉGALEMENT
DE CONSEILS SUR-MESURE…
Accompagner au mieux les futurs acquéreurs est un de nos
objectifs. C’est d’ailleurs un principe ancré dans l’ADN même
de notre coopérative Hlm. Je pense par exemple à l’aide qui
10
10
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
Favoriser le parcours résidentiel de nos
locataires est une volonté forte d’IDF Habitat
inscrite jusque dans son Projet d’entreprise.
Plus que des mutations au sein de son parc,
le groupe permet en effet à de nombreuses
familles de devenir propriétaires via
l’accession sociale à la propriété sécurisée.
Pour ce faire, il s’appuie sur sa coopérative
Hlm, Coopimmo, spécialisée notamment dans
la location-accession (PSLA). Explications
par son Directeur général, Christian Chevé…
leur est proposée pour le montage financier de leur dossier.
Notre équipe reste également à leur écoute à chaque étape
clé de leur projet, avant et après leur entrée dans les lieux,
et même, comme je le soulignais précédemment, en cas de
grandes difficultés.
❱ LES PRIX PRATIQUÉS SONT-ILS
VRAIMENT ATTRACTIFS ?
Oui car il s’agit de logements dans des programmes neufs
proposés à des prix en dessous du marché, 15% environ, ce
qui correspond à un taux de TVA réduite, 5,5% au lieu de 20%.
Sans oublier que les accédants sont exonérés de taxe foncière
pendant 15 ans et qu’ils ont la possibilité de cumuler PSLA et
Prêt à Taux Zéro (PTZ).
❱ DES PRIX ATTRACTIFS CERTES, MAIS QU’EN
EST-IL DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES ?
Nous sommes extrêmement attentifs à la qualité de nos
logements. C’est la raison pour laquelle nous avons développé
un cahier des charges avec des exigences architecturales
précises, notamment en ce qui concerne l’esthétisme des
bâtiments, la taille des logements, les matériaux, etc. Tous
nos programmes bénéficient des dernières normes en
matière de confort thermique qui garantissent aux habitants
des économies d’énergie et donc de faibles charges.
TÉMOIGNAGE
Quelques programmes
en accession sociale sécurisée
par Coopimmo
✱
Vous cherchez à devenir propriétaire ? Voici quelques exemples d’opérations actuellement
commercialisées par notre coopérative Hlm.
RÉSIDENCE DE L’ARC BOISÉ
LA QUEUE EN BRIE (94)
RÉSIDENCE LE CLOS DES VIGNES
BAGNEUX (92)
RÉSIDENCE CHANTEREINE
MONTREUIL (93)
20 logements du T2 au T4 commercialisés en location-accession
Surfaces : de 45 m² à 72 m²
Conforts de la résidence :
• Digicode
• Jardins privatifs individuels
• Parkings extérieurs sécurisés
• Chaudière individuelles au gaz
• Certification BBC
Prix de vente : pour exemple un T3 à
partir de 216 900 €
Renseignements et vente :
06.33.23.56.00
15 maisons 4 pièces commercialisées
en VEFA (Vente en l’état futur
d’achèvement) (TVA 5.5%)
Surfaces : 88 m² à 98 m²
Conforts de la résidence :
• Bardage bois et panneaux solaire
• Toits terrasses accessibles ou plantés
• Jardins privatifs
• Parking
• Labellisations RT 2012, BBC, Effinergie
Prix de vente : à partir de 360 000 €
Renseignements et vente :
06.25.22.13.06
26 logements du T2 au T4 commercialisés en location–accession
Surfaces : 45 m² à 81 m²
Conforts de la résidence :
• Certification : Minergie eco P (P
pour passif)
• Jardins privatifs
• 13 places de stationnement pour 26
logements
• 1 voiture électrique en autopartage
Prix de vente : un T3 à partir de 231 150 €
Renseignements et vente : Equature
M. Barra : 06.47.85.77.32
Pour avoir plus d’informations sur les programmes présentés ici ou les autres résidences en accession sociale proposées
par Coopimmo, rendez-vous sur le site internet de la coopérative Hlm : www.coopimmo.com
Et maintenant l'habitat participatif...
Toujours à la recherche de solutions innovantes dans le domaine de l’accession sociale à la propriété,
Coopimmo s’est lancée dans plusieurs projets d’habitat participatif toujours en accession sociale à la
propriété, notamment à Vitry-sur-Seine (94). Le principe ? Proposer aux futurs habitants réunis au sein
d’une association de participer dans une démarche collective à la définition et à la conception de leurs
logements. En tant que maître d’ouvrage, Coopimmo réalise le montage juridique et financier du projet,
et sécurise les accédants à la propriété.
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
11
L'INVITÉ
Mieux vivre
ensemble, c’est
l’affaire de tous…
✱
… Et rien de mieux qu’une Charte du Bien Vivre Ensemble
pour l’illustrer. Rédigée dans le cadre du Projet
d’entreprise d’IDF Habitat, cette charte baptisée « J’aime
ma résidence… » est le fruit d’un travail collectif. Un
travail auquel Michel Dauch, Président de l’amicale CNL
des locataires de la résidence « La Redoute » à Fontenaysous-Bois, a participé…
❱ QU’EST-CE QUE LE « BIEN VIVRE
ENSEMBLE » AU SEIN D’UNE RÉSIDENCE ?
Pour moi, le « bien vivre ensemble » c’est le respect de
l’autre, de son environnement, et de son cadre de vie.
❱ POURQUOI AVOIR RÉDIGÉ UNE CHARTE
DU BIEN VIVRE ENSEMBLE ? Il fallait remettre à jour certains points du règlement de
location en rappelant par exemple aux résidents leurs
obligations envers leur voisinage, ou encore le respect des
lieux occupés tant à l’intérieur de leur logement que dans
les parties communes, avec la même intention : améliorer
le mieux vivre ensemble.
❱ COMMENT ÉTAIT COMPOSÉ
VOTRE GROUPE DE TRAVAIL ?
A mes côtés, il y avait d’autres locataires responsables
d’amicales, Mme Normand, secrétaire de l’amicale de La
Redoute, et Mme Grambin, qui au moment de la rédaction
de la charte était représentante des locataires. IDF Habitat
était représentée par la responsable de la gestion locative,
Mme Deveaux, un gardien, M. Martin, un responsable de
site, M. Hachet et enfin un chargé de gestion locative, M.
Lo. Nous avons également sollicité la Maison de Justice de
Champigny-sur-Marne.
❱ ET DE QUELLE MANIÈRE
AVEZ-VOUS TRAVAILLÉ ?
Cette charte est le résultat d’une étroite collaboration.
Nous l’avons imaginée en nous inspirant de ce chacun
12
12
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
d’entre nous a vécu ou peut vivre au sein des résidences.
Nous avons beaucoup échangé. Chaque membre du groupe
a apporté ses idées et fait part de ce qu’il peut observer
tous les jours sur le comportement de certains résidents,
notamment les incivilités, les injures à autrui et parfois
le non-respect du travail des gardiens ou des sociétés de
ménage
❱ QUELS EN SONT LES OBJECTIFS PRINCIPAUX ?
La première vocation de cette charte est la mise en œuvre et
le développement au quotidien d’une relation de proximité
fondée sur l’écoute, la compréhension des situations, le
soutien aux démarches, la valorisation des ressources et des
capacités des personnes. L’objectif n°1 étant le bien-être des
habitants dans leur logement et dans leur environnement.
❱ PENSEZ-VOUS QUE LE
« BIEN VIVRE ENSEMBLE »
EST UNE NOTION QUI SE PERD ?
Malheureusement oui. Le sens du « bien vivre ensemble »
est encore mal compris. Est-il bien perçu par tous ? Peutêtre pas assez. C’est justement ce qu’il faut développer chez
les locataires grâce à des réunions de sensibilisation ou des
supports d’explications sur les comportements. D’ailleurs,
les municipalités travaillent aussi sur le sujet notamment
dans le domaine du tri sélectif, contre les jets d’objets
par les fenêtres, dans les parties communes et la voirie.
Les amicales de locataires elles-mêmes, avec la CNL, ont
l’objectif premier de défendre les locataires par rapport à
leur bailleur mais aussi et surtout de préserver le bien vivre
ressemble.
L'INVITÉ
Charte du Bien Vivre Ensemble
J’aime ma résidence…
Lorsqu’il fait bon vivre ensemble :
 Je respecte le travail du gardien et du personnel de ménage et je réserve un bon





accueil auprès des entreprises mandatées par IDF Habitat,
Je respecte mon environnement, je ne fume pas dans les parties communes et mon
mégot finit dans mon cendrier,
Je fais attention à ne pas créer de nuisances afin de préserver la tranquillité de
mes voisins,
J’entretiens avec mes voisins des relations courtoises et conviviales,
Je suis parent, je suis responsable des actions de mes enfants,
Je fais preuve de tolérance et d’exemplarité.
Lorsque je suis en sécurité :
 Mon palier n’est ni un parking ni un lieu de stockage, je ne l’encombre pas pour






ma sécurité et celle de mes voisins,
Je tiens à ma vie et à celle de mes voisins, j’avertis les services de secours lorsque
notre sécurité est en danger,
Je reste vigilant face à toutes personnes extérieures s’introduisant dans ma
résidence,
J’aime la mécanique mais je ne répare pas mon véhicule dans le parking,
Je ne stocke pas de matériaux dangereux et produits inflammables,
Je respecte les accès au service de secours et pompiers,
Je gare mon véhicule sur les places autorisées.
Lorsqu’elle est belle et bien entretenue :









Je suis conscient que nourrir les oiseaux c’est offrir à dîner aux rats, cafards, etc
J’aime l’art urbain mais pas sur les murs et les bancs de ma résidence,
Je n’installe pas d’antenne parabolique sans l’accord de mon bailleur,
J’aime lorsque les parties communes sont propres et sentent bon,
J’aime mon chien, je le sors en laisse et je ramasse ses déjections,
Je jette mes déchets dans les conteneurs prévus à cet effet,
Je ne laisse pas les poubelles devant ma porte de palier,
Je prends soin de mon ascenseur, j’en ai besoin,
J’entretiens mon jardin privatif.
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
13
Devenez Propriétaire à La Queue-en-Brie (94)
Résidence
Frais de notaire réduits
belles
surfaces
de
Renseignements et ventes
du t2 au t4
01 55 43 49 98 ou 06 33 23 56 00
[email protected]
www.coopimmo.com
Design by Paul Morgan, www.paulmorgan.fr, perspectives © Architecture Pelegrin
26 rue Jean Jaurès
PLEINS FEUX
Nos derniers programmes
à Champigny-sur-Marne (94)
✱
« Rousseau II » et « Messidor », voici les noms des deux nouvelles résidences respectivement
mises en location par IDF Habitat en juin et en septembre. Tour d’horizon de ces programmes…
« ROUSSEAU II »
« MESSIDOR »
Installée boulevard Stalingrad à Champigny-sur-Marne
proche de la future gare du métro de la ligne 15, la résidence
« Rousseau II » fait partie d’un ensemble immobilier réalisé
par Demathieu & Bard mêlant accession à la propriété et
logements locatifs sociaux. Le programme d’IDF Habitat
abrite ainsi 52 logements sociaux répartis dans des
bâtiments de faible hauteur du R+3 au R+5. Imaginée par le
cabinet Groupe A, la résidence bénéficie d’une architecture
moderne avec un parking en extérieur mais également en
sous-sol. Elle intègre les dernières exigences en matière
d’énergie : Réglementation Thermique 2012 (RT2012),
label « Habitat & Environnement » avec option économie de
charge pour limiter au maximum les déperditions d’énergie
et favoriser les économies de charges. Mise en location,
début juillet, « Rousseau II » a accueilli ses habitants tout
au long de l’été.
Livrée début septembre, la résidence « Messidor »
participe au vaste projet d’aménagement et de rénovation
urbaine lancé sur le quartier des 4 Cités de Champignysur-Marne pour diversifier l’offre de logement. A proximité
de la gare « Les Boullereaux » du RER E, de commerces,
notamment le centre commercial Republic 2000 et de
nombreux équipements publics (écoles, crèches, centres
de loisirs, etc.), elle propose 52 logements locatifs sociaux
sur 2 bâtiments de 3 à 5 étages. Exemplaire en matière
d’économie d’énergie, l’opération est labellisée Bâtiment
Basse Consommation (BBC) Effinergie 2005 et Habitat &
Environnement. Le chauffage des logements, ainsi que
la production d’eau chaude sanitaire (au moins 50%)
sont assurés par une chaufferie collective au gaz et par
des panneaux solaires situés en terrasse. Les parkings
sécurisés sont situés en sous-sol.
VIVRE ENSEMBLE OCTOBRE 2015
15
Email :Email
[email protected]
Email
94sp
:: 94sp
TOUS
DE
CLIMATIQUE,
PL
TOUS TRAVAUX
TRAVAUX
DE
GENIE CLIMA
CLIMA
TOUS TRAVAUX
TRAVAUX
DE GENIE
GENIEDE
CLIMATIQUE,
PL
TOUS
GENIE

 CHAUFFAGE
CHAUFFAGE
 CHAUFFAGE
CHAUFFAGE


 CLIMATISATION
CLIMATISATION
 CLIMATISATION
CLIMATISATION




REGULATION
 ELECTRICITE
ELECTRICITE
REGULATION
 ELECTRICITE
ELECTRICITE
REGULATION

REGULATION



// ZINGUERIE
 COUVERTURE
COUVERTURE
ZINGUERIE
 COUVERTURE
COUVERTURE
ZINGUERIE

// ZINGUERIE
03_0304_idf_brochure.indd
10
03_0304_idf_brochure.indd
10
03_0304_idf_brochure.indd
10
03_0304_idf_brochure.indd
10



Documents pareils

Résidence Yves Farge : démolir pour mieux reconstruire

Résidence Yves Farge : démolir pour mieux reconstruire Siège 1 : Madame Dominique GRAMBIN, liste CNL, remplacée par Monsieur Hervé CORZANI Siège 2 : Monsieur Jacques COUVENHES, liste CLCV, remplacé par Madame Sandrine DESGRUGILLIERS Siège 3 : Monsieur ...

Plus en détail

I Vivre ensemble I

I Vivre ensemble I Alors que Monsieur SARKOZY déclare vouloir construire plus de 500 000 logements par an, son gouvernement fait voter au Parlement un budget pour 2008 qui stagne depuis 2004, donc insuffisant. De plu...

Plus en détail