rapport de fin de sejour a l`etranger

Commentaires

Transcription

rapport de fin de sejour a l`etranger
Université : Aarhus Universitet
RAPPORT DE FIN DE SEJOUR A
L’ETRANGER
Année 2011-2012
A) Vie pratique
Logement :
L’université d’Aarhus s’est occupée de trouver, pour l’ensemble des étudiants « Exchange »,
un logement dans une résidence étudiante. Deux types de logements étaient possibles :
- Des appartements pour 2 personnes en face de l’Université avec salle de bain, 1 chambre, 1
salon-chambre et une cuisine.
- Ou des chambres universitaires dans une école agricole à 2 km de l’Université.
Ce fut mon cas. Le loyer des chambres à « Agroskolen » était de 2000 Couronnes Danoises
(DKK), soit 268.52€. Au premier semestre, la résidence était composée de 26 « Exchanges »,
puis 20 au second semestre ayant tous une chambre avec un lit, une penderie et un bureau et
partageant 2 cuisines et 4 salles de bain.
La résidence comprenait également un gymnase, une salle de musculation et un terrain de
beach volley à disposition en dehors de leurs utilisations par les étudiants d’Agroskolen.
Tout était en assez bon état, et propre. La caution pour le logement était de 1000 DKK soit
134.26€. Elle fut restituée en fin de séjour par virement après inspection de l’accueil.
Cependant, l’Université ne nous a pas laissé le choix entre ces deux types de logement. Mais
mon affectation à Agroskolen m’a parfaitement convenu et a tout à fait répondu à mes
attentes.
D’après moi, le principal point positif de ce type de logement est la mixité culturelle. Durant
toute cette année, j’ai eu la possibilité de vivre avec 10 différentes cultures toutes
extrêmement intéressantes à découvrir et à côtoyer.
Argent :
La vie coûte généralement plus cher au Danemark qu’en France. Que ce soit pour les achats
alimentaires, courants ou pour les vêtements, comptez dépenser environ 30% de plus qu’en
France.
Il est possible d’ouvrir un compte dans une banque Danoise, sous réserve de disposer de la
« Yellow card » fonctionnant comme une carte d’identité pour les étrangers. Sachant qu’il
faut environ un mois avant de l’obtenir, je vous conseille d’avoir quelques réserves de
liquidité ou d’avoir un accord avec votre banque Française concernant le retrait d’espèces en
attendant ce délai.
Santé :
Les étudiants étrangers possédant la « Yellow card » bénéficient de la gratuité aux soins. En
remplissant les formulaires pour cette carte, la commune attribue un médecin généraliste en
fonction de la localisation de votre résidence.
Concernant l’hôpital, je ne pense pas que le système des urgences soit bien conçu. En effet, à
moins d’être arrivé par ambulance, il est nécessaire avant toute chose d’appeler, avec un
téléphone mis a disposition à l’entrée, un service externe afin de s’identifier à l’aide de la
« Yellow card », et d’expliquer la raison de la venue ou de détailler la blessure.
Puis, cette identification donne droit à un numéro qui vous permettra de patienter votre tour
dans la salle d’attente. Cela peut durer plusieurs heures quelque soit la blessure.
Télécommunications :
Il est possible de d’acheter des cartes SIM avec des recharges dans tous les bureaux de tabac.
Je vous conseille de demander au buraliste de vous recharger votre téléphone car toute la
procédure est en Danoise et est assez complexe…
Il est également possible d’utiliser son portable français. Chez SFR l’appel est de 0.43
centimes la minute et les Textos vous couteront 0.13 centimes.
Concernant Internet, les résidences disposaient de la WIFI plus ou moins performante suivant
la période et l’emplacement.
L’université mettait à disposition des ordinateurs et disposait également d’une connexion
Internet Wifi.
Transports :
Herning étant une petite ville, les moyens de transports n’étaient pas nombreux mais
couvraient l’ensemble de la ville. Le prix de tickets de bus était cependant plutôt élevé, 20
DKK par ticket, soit 2.70€.
En règle générale, le Danemark est plutôt bien couvert aussi bien par des Bus que par les
trains. Cependant, le temps de trajet est relativement long comparé à la France. Comptez 4H
afin d’effectuer Herning-Copenhague, soit 315 Km.
Climat :
L’un des sujets des plus récurrents quand on parle du Danemark est bien entendu le climat.
J’ai pu me rendre compte durant cette année que le Danemark est un pays très humide : en ne
comptant pas le mois de Décembre et de Janvier, seulement 2 semaines complètes se sont
écoulées sans qu’il ne pleuve. Les températures étant très froides en Décembre et en Janvier,
le climat est plutôt sec et froid. L’hiver est donc assez rude au Danemark.
Le Danemark étant un pays plat (Møllehøj, le sommet du Danemark se situe à 170 mètres), il
y a beaucoup de vent, ce qui rend la température ressentie encore plus basse.
Vie universitaire :
J’étudiais à Aarhus Universitet à Herning. Beaucoup d’étrangers y étaient présent et nous
étions rarement mélangés avec les étudiants Danois.
Les cours avaient lieu en Anglais, donnés par des professeurs Danois qui bien souvent
donnaient le même cours en Danois le même jour.
Il était possible de choisir autant de cours que l’on souhaitait au niveau de l’Université
d’Aarhus, nombre bien évidemment imposé par notre propre université, dans différents
domaines tels que la communication, l’économie, l’informatique ou l’ingénierie. Il était
également possible de choisir des cours plus généraux tel que l’apprentissage basique du
Danois, l’étude du logiciel Photoshop, ou encore sur le développement personnel.
En moyenne les étudiants en « bachelor » avaient entre 20 et 25 ans, avec tout de même
quelques étudiants de plus d’une trentaine d’année.
La coordinatrice internationale fut d’une grande aide et fut toujours disponible tout au long de
l’année.
Un autre aspect de la vie universitaire est bien entendu les soirées et activités qui y sont liées.
Tous les vendredi après-midi avait lieu le Friday bar au sein même de l’Université. Tous les
étudiants ayant fini les cours à partir de 12h jusqu'à 17h se réunissaient afin de partager une
boisson, discuter, faire de nouvelles rencontres, jouer à différents jeux de société. Puis le
Vendredi soir avait lieu une soirée à la « Student House », également propice à de nouveaux
échanges.
Vie quotidienne :
Durant mon année, j’ai pu nouer quelques relations avec des Danois. Leur facilité à parler
Anglais rend les rencontres plus faciles et les discussions plus profondes. Les Danois en
général sont assez gentils et ouverts aux étrangers. Demander en anglais des informations sur
un produit dans un supermarché se révèle beaucoup plus facile et intéressant qu’en France par
exemple. Le meilleur endroit pour s’intégrer à des groupes de locaux reste quand même
l’Université et les soirées organisées par celle-ci.
Quelque chose qui m’a vraiment surpris durant ce séjour fut le respect des règles et
l’honnêteté de la part des Danois. Traverser, en tant que piéton, quand le feu des piétons est
rouge est très mal vu et très souvent sanctionné par les policiers Danois. Même si il n’y a
aucune voiture à perte de vue, le feu des piétons doit être respecté sous risque de se voir
réprimandé par les locaux. Durant cette année, en allant aux différents supermarchés, je n’ai
d’ailleurs jamais mis de cadenas sur mon vélo. Je pense que le regard des autres est très
important pour les Danois qui ne brisent donc aucune règles afin d’être toujours bien vu.
Le rythme de vie est assez différent de celui de la France. Il est similaire au pays scandinaves
et germaniques. Une journée de travail commence tôt pour finir tôt. Les pauses de midi sont
très brèves voir inexistantes dans certains organismes ou administrations, le repas étant pris
rapidement pendant les heures de travail. Les magasins et entreprises restent ouverts en
continue. En ce qui concerne les supermarchés, leurs heures d’ouverture sont généralement de
8H à 21h, 7 jours sur 7 ! Je peux donc vous dire que pouvoir aller au supermarché un
Dimanche après-midi supprime bien des contraintes. Cependant, les administrations et
organismes sociaux sont beaucoup moins généreux au niveau des horaires d’ouverture, étant
parfois ouverts de 11h à 15h…
Il m’est arrivé de manger dans un restaurant Danois durant cette année afin d’expérimenter la
cuisine locale que je ne pouvais tester dans ma résidence. Leurs repas sont assez équilibrés et
variés. Le poisson et les boulettes de viande font parties de leur quotidien, tandis que les
autres types de viande sont assez chers et peu consommés.
Je finirais cette partie en vous parlant des centres aquatiques-fitness du Danemark. J’ai pu me
rendre dans l’un d’entre eux (DGI) une dizaine de fois car il se trouve à Herning. En tant
qu’étudiant, pour 30 Dkk soit 4€, il est possible de bénéficier pendant une journée entière
d’une salle de musculation, de fitness, 2 saunas, 1 hammam, 2 bains chauds à l’extérieur (à
faire de toute urgence !), 1 jacuzzi, 1 bain d’eau froide, 1 piscine de plongeons avec
trampoline et mur d’escalade…
B) Bilan et suggestions
Cette année fut pour moi la meilleure expérience que j’ai pu vivre jusqu'à aujourd’hui. La
découverte d’un nouveau pays, d’un nouveau mode de vie tout en étudiant en Anglais. Grace
à ma résidence et à l’université, j’ai pu découvrir de nouvelles cultures du monde entier,
échanger avec certains et même nouer des relations sincères avec d’autres.
Cette expérience m’a également permis de mûrir et de devenir plus autonome. L’absence de
support familial pendant une année m’a permis de me débrouiller face à des problèmes du
quotidien, d’expérimenter de nouvelles choses, de devenir totalement indépendant. Je pense
avoir beaucoup évolué durant cette année et pu redéfinir mon projet professionnel grâce à ces
expériences par la même occasion.
Etant arrivé quelques jours après la rentrée officielle en raison de mon travail d’été, j’ai
rencontré quelques difficultés par rapport à l’obtention de la carte de résidence du Danemark
(yellow card). En effet, étant arrivé après la visite de l’organisme délivrant cette carte, j’ai du
à deux reprises me déplacer à leurs bureaux (à Ringkøbing) durant leurs horaires d’ouverture
très limités afin de remplir mon dossier.
Je recommande à tout étudiant de partir à l’étranger s’ils en ont l’occasion étant donné que
cette expérience est en tout point enrichissante. Les enseignements et les expériences que
vous tirerez seront souvent au-delà même de vos espérances.
Pour les étudiants souhaitant partir à l’étranger, je leur recommande de réserver leur billet
d’avion au plut tôt possible, de commander un maximum de devises auprès de votre banque
avant de partir dans un pays n’ayant pas l’Euro, et d’acheter le guide du routard du pays en
question. Cela vous aidera grandement.

Documents pareils