escales marines - Ville de Bayonne

Commentaires

Transcription

escales marines - Ville de Bayonne
ESCALES MARINES
Quai Edmond Foy, du 21 au 24 juin 2012
1
La Ville de Bayonne et la Chambre de Commerce et d’Industrie Bayonne-Pays Basque
organisent en collaboration la première édition des Escales Marines, du 21 au 24 juin.
De nombreux partenaires se sont associés à cette manifestation, la Région Aquitaine,
propriétaire du port, le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, la Communauté
d’Agglomération Côte Basque-Adour, et la Marine nationale avec la Base Navale de
l’Adour. Accostage à quai de quatre vieux gréements de légende, retour des Ecrivains
de marine, expositions, concerts,... Bayonne célèbre son port.
Les Escales Marines sont l’un des temps forts du programme culturel de la Ville en 2012. Véritable
moment de rencontres conviviales et lieu de découvertes – gratuites, cette nouvelle manifestation,
qui s’inscrit pleinement dans la récente labellisation Ville d’art et d’histoire de Bayonne, a pour
objectif de mettre en valeur le patrimoine maritime, portuaire et fluvial de la cité, élément
fondateur de l’identité bayonnaise. Quatre jours durant, les Escales Marines feront revivre l’histoire
séculaire de ce port pour l’inscrire autrement dans la cité contemporaine.
Le quai Edmond-Foy, en aval du pont Henri-Grenet, sera le lieu d’amarrage des Escales Marines.
C’est là qu’accosteront quatre vieux gréements : le « Mutin », la plus ancienne unité navigante de
la Marine nationale, aujourd’hui navire école, le « Tecla », voilier école et de croisière, l'« Irène »,
au destin chargé d’histoire et le trois-mâts « Belem », dernier grand voilier de commerce français
du XIXe siècle encore en navigation. Ces quatre bâtiments seront ouverts gratuitement à la visite
pendant quatre jours.
Un village, installé à quai, proposera des expositions, des lectures, des concerts, des rencontres,
des visites, soirées festives et ateliers animés par des «gens de mer» et des passionnés
professionnels ou bénévoles tous prêts à offrir en partage « l’âme de ce port ».
C’est aussi sur ce quai qu’une quinzaine d’écrivains de renom, membres du corps des Écrivains de
Marine, reviendront à la rencontre des amateurs et passionnés de littérature et d’océan. Deux ans
après les Rencontres avec la mer, ces personnalités animeront débats et conférences et
dédicaceront leurs ouvrages.
En amont et en aval, toute la ville vivra à l’heure des Escales Marines. Le port, son histoire, ses
gens, ses métiers feront l'objet de plusieurs expositions au Pôle d'archives du Pays basque, à la
Médiathèque, à la CCI, dans les commerces du centre-ville.
Un programme d’expositions et de conférences sera mis en place pour aider à mieux comprendre
la vocation patrimoniale et la modernisation de l’estuaire de l’Adour, capital dans le rayonnement
local, régional, transfrontalier et international de notre territoire.
Partager l’identité maritime de Bayonne
Renouer avec son port, c’est lui réinventer continuités, utilités et identité pour en retrouver la
proximité. C’est toute l’ambition de la manifestation des Escales Marines que la Ville de Bayonne et
la Chambre de commerce et d’industrie Bayonne Pays Basque ont souhaité mettre en œuvre
conjointement du 21 au 24 Juin sur le Quai Edmond Foy.
Comme beaucoup d’autres villes françaises, Bayonne s’est bâtie à la force de ses fleuves et de
l’océan. Matrice de son territoire, son port l’a ouverte sur le monde, lui apportant la richesse tout
en contribuant à sa diversité. Tour à tour port d’armement au Moyen Age, port de commerce
« fameux et de grand trafic » à partir du XVII siècle, il devient prospère au XIXème siècle en
trouvant sa vocation industrielle. Il semblait donc naturel de recréer des moments d’échanges et
de dialogue largement ouverts au public pour faire découvrir ou redécouvrir ce patrimoine
maritime et fluvial exceptionnel et ces métiers d’hier et d’aujourd’hui qui le font vivre.
Le port de Bayonne, un lieu chargé d’Histoire
Bayonne est bâtie à la confluence de deux cours d’eau, l’Adour et son affluent la Nive, éléments
majeurs, sinon essentiels, dans l’organisation de l’espace et du paysage bayonnais. Le rôle
portuaire de Bayonne s’inscrit ainsi très tôt dans l’histoire de la ville : la situation géographique et
2
stratégique du castrum romain, à la jonction de la Nive et de l’Adour, prouve dès le IVe siècle la
position à la fois défensive et offensive qu’occupent la ville et son port.
Au Moyen-âge, Bayonne est à la fois un port d’armement, avec une activité de construction
navale, et de commerce tourné vers les pays du Nord (Angleterre, Irlande, Flandre…). À partir du
XVIIe siècle les conditions sont réunies pour que l’on puisse dire de Bayonne qu’elle est « un port
de mer fameux et de grand trafic ». La ville devient une place commerciale de premier ordre, qui
arme des bateaux pour Terre-Neuve et vers les Antilles.
Au XVIIe siècle, Bayonne devient la cheville ouvrière du commerce avec l’Espagne. Cette
orientation presque exclusive fait que le port ne connaîtra pas la croissance spectaculaire de ses
voisins de l’Atlantique, Bordeaux et Nantes, l’attractivité bayonnaise ne touchant que les régions
proches. Un siècle plus tard, le port acquiert une vocation industrielle et trouve une prospérité
sans précédent dans son histoire, notamment grâce à l’implantation de l’aciérie des Forges de
l’Adour à Tarnos en 1882.
Bien que l’activité portuaire reste faible au XXe siècle, le port de Bayonne reste néanmoins un
élément déterminant qui joue un rôle non négligeable dans l’activité économique de la ville. La
fermeture des Forges de l’Adour en 1964 atteint durement le trafic portuaire, déjà fortement
ébranlé au lendemain de la guerre. Pourtant, le port trouve une reconversion éclatante en
s’imposant comme le pôle d’expédition du gaz de Lacq et connaît ainsi une progression
spectaculaire. Puis le trafic se réoriente vers l’exportation du soufre et du maïs et l’importation
d’engrais et de produits chimiques.
Implantée au Pays basque depuis le 19ème siècle, la marine nationale s’est installée sur les berges
de l’Adour en 1983, sous l’appellation Marine Bayonne, base navale de l’Adour. Ainsi Bayonne est
devenu port d’escale pour des navires militaires français et étrangers.
Le port de Bayonne, un acteur économique majeur.
Au milieu des années 1990, avec l’ouverture des frontières dans le cadre de l’Union Européenne, le
port de Bayonne se trouve aux portes d’un marché de 3 millions d’habitants, relié à l’Europe par de
nombreuses et rapides voies de communication. N’ayant jamais cessé de maintenir son activité
depuis le Moyen-âge, et malgré des difficultés liées aux modifications naturelles de l’estuaire de
l’Adour et au défi permanent d’un accès direct à l'océan, le port de Bayonne est aujourd’hui le
neuvième port maritime français. Depuis le XXe siècle, la progression du port est constante en
raison des nombreux aménagements et travaux de modernisation et notamment ceux de la digue
nord (1966) et la digue sud (1970 et 2000).
Aujourd’hui propriété de la région Aquitaine et géré par la CCI de Bayonne Pays Basque, le port de
Bayonne réalise un trafic de l’ordre de 4MT par an, ce qui en fait un acteur économique de premier
plan en Aquitaine, remarquable pour son engagement en matière de développement durable
(premier port français triplement certifié Qualité Sécurité et Environnement).
Il génère 3 500 emplois (Equivalent Temps Plein) directs et indirects et contribue au
développement du territoire de manière significative avec 530 millions d’euros d’impact
économique en Aquitaine. La Région Aquitaine et la CCI mènent conjointement une politique
d’investissements continus permettant le développement de son activité et le maintien de sa
compétitivité.
Le port de Bayonne s’inscrit dans une politique active d’intégration avec les villes qui l’entourent et
de rapprochement avec les citoyens. Il est un élément fort du patrimoine d’hier et d’aujourd’hui,
autant pour ces installations que pour son fonctionnement et son insertion dans le tissu
économique, industriel et social de la région.
Les Escales Marines invitent à approcher de plus près l’histoire et la vie quotidienne portuaire, un
espace où se mêlent paysages industriel et naturel.
3
SOMMAIRE
1. Les vieux gréements
p.5
2. Rencontres avec la mer, le rendez-vous des écrivains de Marine
p.7
3. Le village
p.14
4. En amont et en aval
p.17
5. Le programme
p.20
6. Les partenaires institutionnels
p.24
4
1. Les vieux gréements
Faire de Bayonne un port d’escale de vieux gréements fait partie pour la CCI de Bayonne
Pays Basque, de la stratégie d’intégration du port dans les villes d’Anglet, Bayonne, Boucau
et Tarnos. Ce volet d’intégration ville/port est l’un des engagements pris par la CCI lors du
renouvellement de la concession du port en 2009.
Il s’inscrit dans la continuité des travaux de la charte de la place portuaire du port de
Bayonne établie en 1997.
Véritables monuments du patrimoine maritime, lieux de conservation et de transmission des
savoir-faire et des traditions de la grande marine à voile les vieux gréements sont des
musées vivants qui jouent leurs rôles d’ambassadeurs du de l’histoire maritime civile.
Le « Mutin », la plus ancienne unité navigante de la Marine nationale, aujourd’hui navire
école, le « Tecla », voilier école et de croisière, L' « Irène », au destin chargé d’histoire et le
trois-mâts « Belem », dernier grand voilier de commerce français du XIXe siècle encore en
navigation seront ouverts gratuitement à la visite : le jeudi 21, le samedi 23 et le dimanche
24 de 14h30 à 18h30. Le vendredi 22, les visites du grand public ne commenceront qu’à
16h, jusqu’à 18h30. En effet, ce jour-là, les navires seront réservés entre 14h et 16h aux
scolaires, qui découvriront aussi l’atelier matelotage et nœuds marins, des contes marins et
les expositions.
Le dimanche 24 à partir de 10h, le public pourra assister à la parade des vieux gréements, la
descente de l’Adour par les navires. Les visites gratuites seront de nouveau assurées l’aprèsmidi entre 14h30 et 18h30.
« BELEM »
Construit et lancé à Nantes en 1896, le trois-mâts « Belem » a connu plusieurs vies, navire
de commerce français, puis yacht de plaisance britannique et enfin navire-école.
Le « Belem » a été racheté par les Caisses d’Epargne en 1979, puis confié en 1980 à la
Fondation Belem, créée pour assurer sa conservation dans le patrimoine maritime de la
France et son exploitation comme navire-école ouvert à tous.
Aujourd’hui le « Belem » continue de naviguer comme navire école ouvert à tous et permet
ainsi à un large public de découvrir à son bord les pratiques et les valeurs de la grande
navigation à voile des siècles passés.
On compte chaque année près de 1200 participants qui embarquent sur des stages proposés
d’avril à octobre et plusieurs dizaines de milliers de personnes visitent aussi à quai ce dernier
témoin de la flotte des grands voiliers de commerce français du 19ème siècle.
Manœuvré par un équipage de 16 marins, le Trois-mâts peut accueillir 48 stagiaires en
croisière.
Caractéristiques : le « Belem » est un trois-mâts barque à phare carré avec une longueur de
50,96 mètres, 58 mètres hors-tout, une largeur au Maitre bau de 8,80 mètres et un tirant
d’eau de 3,60mètres.
Contact : +33 (0)1 58 40 46 46.
Courriel : [email protected]
Site internet : www.fondationbelem.com
« TECLA »
Construit en 1915 en Hollande à Vlaardingen par le chantier naval De Jong et mis à l’eau
sous le nom de « Graaf van Limburg Stirum » ce dundee harenguier pêchait le hareng en
mer du Nord dès 1915. Vendu en 1935 il navigue au cabotage et transporte des
marchandises diverses entre les îles danoises. C’est en 1958 que ce bateau recevra son
premier moteur et en 1960, changeant à nouveau de propriétaire, il devient « Tecla ».
5
«Tecla » revient en Hollande en 1979 pour y être rénové et transformé en voilier de
croisière.
Dès 1989 ses propriétaires Jaap Vreeken et Jenny Pierik naviguent avec « Tecla » entre
l’Irlande, la mer du nord et les eaux françaises et britanniques. En 2006 « Tecla » change de
propriétaire et aujourd’hui Jan, Jannette et Gijs proposent à leurs passagers de partager
l’expérience de la navigation à bord d’un voilier traditionnel. « Tecla » participe
régulièrement au rassemblement de vieux gréements partout en Europe et aux épreuves de
la Tall Ship Race.
Caractéristiques : Longueur hors tout 38 mètres. Maitre-bau de 6.60 mètres. Tirant d’eau
2.70 mètres. Surface de voilure maximale 370 m². TECLA peut accueillir 16 personnes en
croisière.
Contact : 0031 6 42213951. Courriel : [email protected] . Site internet : www.tecla.nl.
« IRENE »
Construit en Angleterre aux chantiers Carvers de Bridgwater « Irene » a été mis à l’eau le 29
mai 1907.
Destiné au transport de briques et de tuile locales « Irene » naviguait au cabotage entre le
canal de Bristol et l’Irlande avant d’être utilisé pour transporter du charbon et de l'argile.
C’est un voilier construit très solidement car destiné à être déchargé dans des zones
nécessitant de s’échouer.
En 1960 « Irene » cesse ses activités de cabotage et change ensuite de nombreuses fois de
propriétaires avant d’être reconverti en habitation.
C’est en 1965 que le propriétaire actuel Leslie Morrish l’achète et s’engage alors dans une
restauration qui va durer 20 ans.
Aujourd’hui « Irene » accueille 12 passagers pour des navigations en Europe et aux Antilles,
c’est un habitué des rassemblements de vieux gréements
Caractéristiques Longueur hors tout 37 mètres. Maitre-bau de 6.50 mètres. Tirant d’eau 1.80
mètres. Surface de voilure maximale 320 m².
Contact: 0044 7 885624 001
Courriel : [email protected] Site internet : www.ireness.com.
« MUTIN »
Le « Mutin » est la plus ancienne unité navigante de la Marine nationale. C'est un dundee
construit en 1926 sur le modèle des thoniers à voile par les Chantiers FlorimondGuignardeau.
Il a été lancé le 18 mars 1927 aux Sables-d'Olonne.
De 1927 à 1964, il a servi à la formation des pilotes de la Flotte à Saint-Servan (Saint-Malo).
Lors de la seconde guerre mondiale le Mutin opère clandestinement pour le compte du
Special Operations Executive (SOE) britannique sur les côtes de la Manche, de l'Atlantique et
même
en
Méditerranée.
Depuis 1964, Basé à Brest et affecté à l’Ecole Navale, le « Mutin » participe à l'instruction à
la manœuvre des voiles et à la navigation.
À côté de cette mission de formation, il est présent dans toutes les manifestations nautiques
de la façade atlantique, en France comme à l'étranger.
Caractéristiques : Longueur hors tout 33 mètres. Largeur au maître au bau 6.35 mètres.
Tirant d’eau 3.40 mètres. Tirant d’air 21 mètres. Surface de voilure max 312 m².
Son équipage est constitué de neuf officiers mariniers et d'un équipage. Le « Mutin » peut
embarquer 15 élèves sur une sortie à la journée, 8 seulement s'il s'agit d'un transit de
plusieurs jours.
6
2. Rencontres avec la mer, le rendez-vous des Ecrivains de
Marine
« Pour écrire sur la mer, il faut y avoir été », Marie Dabadie
Fondés en 2003 à l’initiative de Jean-François Deniau, ambassadeur, ancien ministre, grand
reporter et député européen, les Écrivains de Marine, 20 écrivains d’origines diverses
intimement liés par une connaissance et une pratique de la mer mises au service de la
littérature, ont pour vocation de transmettre, diffuser et préserver la culture et le patrimoine
hérités de la mer.
Évènement culturel public, les Rencontres avec la Mer ont depuis connu un franc succès
dans toutes les villes maritimes où elles se sont déployées.
Depuis 2004, Marie Dabadie, journaliste, productrice de films et administratrice de
l’Académie Goncourt, déléguée du corps des Écrivains de Marine, organise une réunion
annuelle des écrivains intitulée les Rencontres avec la Mer.
« Mon attachement de toujours et pour toujours au Pays basque et précisément à la ville de
Bayonne, je pense l’avoir transmis aux Ecrivains de Maine, car ils étaient revenus
enthousiastes de l’accueil chaleureux que la ville et son maire , mon ami Jean GRENET, nous
avaient réservé en 2010. La tente construite sur le mail Chaho Pelletier n’avait pas désempli
pendant les deux jours de conférences, débats et lectures, l’ambiance était chaleureuse et
nous nous étions quittés en nous promettant de nous retrouver un jour… Mais nous ne
pensions pas que cela adviendrait si vite.
Quand la direction culturelle de la Ville de Bayonne m’a parlé des Escales Marines en
proposant de nous y inclure, j’ai aussitôt appelé notre président Didier Decoin qui a applaudi
à cette nouvelle.
Nous voilà donc de retour à Bayonne.
Entre temps, nous avons élu deux nouveaux prestigieux Ecrivains de Marine : l’écrivain
ambassadeur Daniel Rondeau qui a écrit une vingtaine d’ouvrages et le talentueux Sylvain
Tesson, écrivain voyageur, que la vie a entraîné vers un tour du monde à bicyclette, la
traversée de l'Himalaya et les steppes d’Asie centrale à cheval. Puis en Sibérie sur les bords
du lac Baïkal où, en 2010, il passera six mois en ermite dans une cabane .
Il nous racontera les Mers intérieures et mers gelées de la Russie .
Cette année les Ecrivains de Marine nous ont concocté des conférences agrémentées de
films ou de diapositives. Il sera essentiellement question de ports. Nous voyagerons de
Carthage à Yangshan, illustré d’un diaporama avec l’amiral Bellec, Isabelle Autissier nous
contera les nouveaux défis de l’Océan, notre Président Didier Decoin : Les ports au cinéma ,
Patrick Poivre d’Arvor nous emmènera dans les coulisses du tournage de son film Mon frère
Yves.
Grâce au producteur, nous pourrons présenter le film en avant-première, samedi soir. Le
Havre sera le thème d’Hervé Hamon accompagné d’un film, le port de Bayonne sera traité
par Yann Queffélec, les ports de commerce et ports militaires par Loïc Finaz et Olivier
Frébourg.
Seul notre académicien Michel Déon, avec son talent reconnu, nous promènera loin des ports
et nous racontera l’Académie française.
Nous vous attendons nombreux sur le quai Edmond Foy pour vous raconter de belles
aventures de mer. »
Marie Dabadie
Déléguée aux Ecrivains de Marine
7
Les écrivains
Didier Decoin de l’Académie Goncourt
Président des Ecrivains de Marine
Né le 13 mars 1945 à Boulogne-Billancourt (Seine), Didier Decoin est un scénariste et
écrivain français récompensé du prix Goncourt en 1977 pour John l'Enfer. Membre de
l’Académie Goncourt depuis 1995, il a assuré à deux reprises la présidence de la Société des
Gens de Lettres et il est l’un des fondateurs de la SCAM (Société Civile des Auteurs
Multimédia).
Il a publié de nombreux œuvres comme : Elisabeth ou Dieu seul le sait (Seuil, 1970) ;
Abraham de Brooklyn (Seuil, 1971) ; L'Enfant de la mer de Chine (Seuil, 1981 ) ; La Femme
de chambre du Titanic (Seuil, 1991) ; Avec vue sur la Mer (Nil Editions, 2005).
Isabelle Autissier
Née le 18 octobre 1956 à Paris, Isabelle Autissier est une navigatrice française, première
femme à avoir accompli un tour du monde en compétition, en 1991. Elle a également
entamé une « carrière » d'auteur et de conteuse et à publier de nombreux romans : Rendezvous avec la mer, avec Antoine Le séguillon (Solar, 1996) ; Une solitaire autour du monde,
avec Éric Cocquerel (Arthaud, 1997) ; Kerguelen, le voyageur au pays de l'ombre (Grasset,
2006) ; Salut au Grand Sud, avec Erik Orsenna (Stock, 2006) ; Versant océan : l'île du bout
du monde avec Lionel Daudet (Grasset, 2008) ; Et seule la mer s'en souviendra, roman
(Grasset, 2009)
8
Jean-Michel Barrault
Né en 1927 à Nantes, Jean-Michel Barrault est célèbre pour son talent d’ écrivain de marine,
circumnavigateur, journaliste et éditorialiste.
Membre de l'Académie de Marine, navigateur accompli, Jean-Michel Barrault a effectué avec
sa femme un tour du monde et demi et couvert, ces trente dernières années, pour Le Figaro
ou Paris-Match, tous les grands événements nautiques. Historiographe de la mer, JeanMichel Barrault est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages : Au cap Horn à vingt ans
Gallimard 1974 ; Grande croisière Editions Maritimes et d'Outre-Mer 1984 ; Amours océanes,
Gallimard 1986 ; Des bateaux et des hommes : L'aventure de la voile Française de 1950 à
2000, Robert Laffont, 2002 ; Moitessier : Le Long Sillage d’un homme libre, Seuil, 2004 ;
Pirates des mers d’aujourd’hui, Gallimard, 2007
Amiral François Bellec
Amiral François Bellec écrivain et peintre français, né à Brest le 24 novembre 1934. Le
parcours de l’Amiral Bellec, qui a su conjuguer une carrière d’officier de Marine avec celle de
Peintre de la Marine, mêle tour à tour la Marine, la peinture et l’Histoire.
Elu président de l’Association des Peintres Officiels de la Marine dans les années 1980 il a
aussi publié de nombreux ouvrages parmi lesquels : Carnets de voyages des peintres de la
Marine ; Marchands au long cours ; La France des gens de mer ; De la Royale à la Marine de
France ou Les Terre-Nuevas ; Vanikoro ; sur les traces de Lapérouse ;Sauveteurs et
Arsenaux de Marine en France, Glénat 2008 , ; L’arbre de nuit, JCLattès en 2012.
9
Michel Déon, de l’Académie française
Michel Déon, né à Paris le 4 août 1919 sous le nom d'Édouard Michel, est un écrivain,
dramaturge, et académicien français.
C’est en pratiquant la voile dès son plus jeune âge avec son père que Michel Déon a
contracté le goût de la mer et des voyages. Fin connaisseur de la Méditerranée, il en aime
les îles et la mer qu’elle soit douce ou tourmentée. Il a lui aussi publié de nombreux
ouvrages : Les Poneys sauvages roman Gallimard 1970 ; Un taxi mauve roman Gallimard
1973 ; Mes arches de Noé récits La Table Ronde 1978 ; Un souvenir roman Gallimard 1990 ;
Larbaud, heureux Larbaud Éditions Sigalla 2003 ; Quelques enchantements ou lettres de
château, Gallimard, 2009 ; Cahier Déon, L'Herne, 2009 ; Partir ! ..., Nicolas Chaudun, 2012
Loïc Finaz
Né en 1961, capitaine de vaisseau et écrivain de Marine.
Officier de marine, Loïc Finaz a navigué sur des frégates anti-sous-marines et des sousmarins nucléaires d'attaque.
Il a publié plusieurs ouvrages : Echouage (1995) ; Des villes d’escale (1997) ; Nous avions
accosté à Guayaquil (2003) ; L’or du soir (poèmes, éditions des Equateurs,2007)
Olivier Frébourg
Journaliste, écrivain et éditeur français né le 14 septembre 1965 à Dieppe (Seine-Maritime)
Olivier Frébourg est le fils d’un capitaine au long cours ainsi que le directeur littéraire des
éditions de la Table Ronde. Il a créé sa propre maison, Les Editions des Equateurs.
10
Il est aussi l’auteur du très remarqué Un homme à la mer et a publié d’autres ouvrages
comme Basse saison, Albin Michel, 1991 ; La vie sera plus belle, Albin Michel, 1994 ; Port
d'attache, Albin Michel, 1998; Maupassant, le clandestin, réédition Gallimard collection
"Folio" ; Souviens-toi de Lisbonne (Table ronde 2008) ; Gaston et Gustave, Mercure de
France, 2011.
Hervé Hamon
Né le 14 août 1946 à Saint-Brieuc, Hervé Hamon est écrivain, éditeur et cinéaste. D’abord
auteur de grandes enquêtes à caractère sociologique ou historique (Les porteurs de valises,
Les Intellocrates, Tant qu’il y aura des profs, Génération, Tu vois je n’ai pas oublié avec
Patrick Rotman, ou Nos Médecins et Tant qu’il y aura des élèves en solo), il s’est consacré à
des essais et des récits plus personnels où la mer occupe une place prépondérante (Besoin
de mer, L’Abeille d’Ouessant, Le Livre des tempêtes) ainsi qu’à un ouvrage autobiographique
en 2007 Paquebot ;
en 2008,
(Le Vent du plaisir). Ecrivain de marine, Il publie
Demandons l’impossible ; En 2009, Toute la mer va vers la ville ;
en 2010, La diagonale du traître, nouvelles Editions Dialogues ; en 2011, Comédie musicale,
Editions JBZ et Cie.
Patrick Poivre d’Arvor, vice-Président
Né le 20 septembre 1947 à Reims, dans la Marne. Il a présenté le journal de vingt heures
pendant plus de vingt-cinq ans. Patrick Poivre d’Arvor a gardé intactes ses passions: le
journalisme, la littérature et la mer. Nous lui devons Les Enfants de l’aube ; Coureurs des
mers ; Le roman de Virginie ; La Traversée du miroir ; Elle n’était pas d’ici ; Une trahison
amoureuse ou encore La mort de Don Juan. Il a publié en 2005 Confessions, un livre
d’entretiens avec Serge Raffy. En 2006, Les aventuriers des mers, et, il a co-signé avec son
frère Olivier, Disparaître. En 2007, J’ai tant rêvé de toi.2008, Petit prince du désert chez Albin
Michel. En 2008, À demain ! En chemin vers ma liberté, éditions Fayard, Horizons lointains,
Toucan. Fragments d'une femme perdue, éditions Grasset 2009, Et puis voici des fleurs, Le
Cherche-Midi, 2009. L’Expression des sentiments, Stock, 2011. Rapaces, Cherche-Midi, 2012.
11
Yann Queffélec
Né à Paris le 4 septembre 1949, Yann Queffélec est un célèbre écrivain français.
Il reçoit le prix Goncourt 1985 pour Les Noces Barbares. Un énorme succès pour cet
amoureux des livres et de la mer. Suivront Le Soleil se lève à l’ouest, Toi l’horizon, Et la force
d’aimer, Boris après l’amour, Moi et toi. Ma première femme, Vents et Marées. En 2006,
L’Amante et L’amour est fou. En 2007, Le plus heureux des hommes. En 2008, Passions
criminelles avec Mireille Dumas.
Tabarly aux éditions Fayard et Tabarly chez l’Archipel. La puissance des corps Fayard, 2009.
Adieu au Bugaled Breizh, Rocher, 2009. Le piano de ma mère, L’Archipel, 2009. Les Sables
du Jubaland, Plon, 2010 .
Sylvain Tesson
Ecrivain et voyageur français né le 26 avril 1972, géographe de formation, Sylvain Tesson a
écrit de nombreuses nouvelles, récits, essais : L'axe du loup, Robert Laffont, 2004 ; La
chevauchée des steppes, Robert Laffont 2001 ; Nouvelles de l'Est, Phébus en 2002 ; Les
Jardins d'Allah, Phébus , 2004 ; Petit traité sur l'immensité du monde, Equateurs en 2005 ;
Éloge de l'énergie vagabonde, Equateurs en 2007 ; Aphorismes sous la lune et autres
pensées sauvages, Equateurs,2008 ; Aphorismes dans les herbes et autres propos de la nuit,
Equateurs, 2011 : Ciel mon moujik ! Manuel de survie franco-russe, Chiflet&Cie, 2011. Il
obtient le Goncourt de la nouvelle en 2009 pour Une vie à coucher dehors Gallimard, le prix
Médicis essai en 2011 pour Dans les forêts de Sibérie.
Il sera intronisé nouvel Ecrivain de Marine à l'occasion des Rencontres avec la Mer de cette
année à Bayonne et remplacera Monsieur Michel Mohrt (décédé).
12
La photo des Ecrivains de Marine :
Tous les écrivains poseront devant les bateaux pour la traditionnelle photo de
groupe, le samedi 23 à 11h.
La Ville tient à évoquer le souvenir de Pierre Schoendoerffer, dont la présence avait marqué
les Bayonnais lors des Rencontres avec la Mer 2010 et dont le film « Le Crabe Tambour »
avait été projeté à L’Atalante. Le scénariste, réalisateur et écrivain est décédé à Clamart le
14 mars 2012.
Le salon du livre
Vente et signatures d’ouvrages sur le site des Escales Marines.
Auteurs présents : Écrivains de Marine, Frank Bonnet, Emmelene Landon, Gilles Mezzomo, Jean
Pattou.
Avec la participation des librairies Alinéa, Darrieumerlou, Elkar, Gallibrairie, Gribouille, Koegui, La
Rue en Pente et de la librairie du Levant.
Médiathèque de Bayonne : ouvrages sur le port issus des collections de la Médiathèque,
présentation des archives sur la thématique du port fluvial et maritime numérisées en 2012.
Les peintres officiels de la marine
Le corps des peintres officiels de la marine nationale qui perdure depuis plus de deux
siècles et compte actuellement 44 membres sera également présent pendant « Escales
Marines » en la présence de monsieur Michel Bez, président des peintres officiels
de la marine qui donnera une conférence « Les peintres officiels de la Marine et
les ports » le vendredi 22 juin 2012 de 17h à 18h.
Le Lieutenant de vaisseau Eric Brothé, Aide de camp du Ministre délégué chargé des
Anciens Combattants et écrivain donnera également une conférence « Bayonne, Port de
guerre commercial » le vendredi 22 juin 2012 de 18h à 19h.
13
3. Le village
Le village des exposants se tiendra tous les jours sur le site : salon du livre, espaces
découvertes, lectures théâtrales, animations musicales et expositions…
Il sera ouvert le jeudi et le vendredi de 16 à 20h, et le samedi et le dimanche de 12h à 20h.
Entrée libre.
1- Les chapiteaux exposants :
 Le Conseil Régional d’Aquitaine.
Sur son espace, la Région Aquitaine, propriétaire du port de Bayonne, expose des photos sur
la richesse architecturale et la diversité de l’activité industrielle du port.
La Région présente également son action au Port de Bayonne, guidée par sa préoccupation
constante de conciliation entre développement économique et préservation de
l’environnement et du cadre de vie.
 La CCI de Bayonne Pays basque
Avec les Escales Marines, la CCI Bayonne Pays Basque, concessionnaire du port, souhaite
faire découvrir ou redécouvrir aux habitants l’âme du port, ses métiers et sa vocation.
L’Exposition du photographe Sébastien Husté sur les « Métiers du Port » met en avant des
portraits et des métiers spécifiques à l’activité d’un port de commerce et de mieux connaître
le rôle du port de Bayonne.
 Le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques
Exposition autour du « Babeslea », le protecteur en basque. Ce bateau remplace « La
Rhune II », le bateau dont se servait l’Agence technique de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure dans
le cadre de ses opérations maritimes après plus d’une cinquantaine d'années de bons et
loyaux services.
Conçu et fabriqué au chantier naval de la SOCARENAM à Boulogne-sur-Mer, « Babeslea »
continue d’assurer les missions de renforcement des digues. Il est également équipé d'un
moyen de dragage complémentaire qui lui permet d'enlever les matériaux argilo-sablonneux
au fond de l’eau et pouvant gêner la navigation des navires de pêche qui fréquentent le port
de Saint-Jean-de-Luz. Construit selon une norme de Haute Qualité Environnementale, il
mesure 23,83 mètres de long pour 6,35 mètres de large.
 La Base Navale de l’Adour
Présentation de maquettes de bâtiments et expositions de photographies : la première,
dédiée à Julien Viaud, alias Pierre Loti, auteur du célèbre Ramuntcho et officier de marine.
Deux autres expositions présenteront l’histoire de la marine au Pays basque et des images
du projet pédagogique « La bouteille à la mer ». Un atelier de matelotage, principalement
destiné aux enfants de 7 à 77 ans, sera également animé sous une forme ludique.
 Surfrider Foundation
Présentation de l’exposition Des montagnes à l’Océan. Sensibilisation des plus jeunes au
transport maritime à travers le livret des Schtroumpfriders.
Projection du film L’Océan mené en bateau toutes les 10 minutes, rencontres-débats avec les
adhérents de l’association.
14
 Escumayres-Talasta
Présentation du bateau « Balea » en cours de construction, exposition photo évoquant la vie
de l’association, diffusion de reportages réalisés lors d’une construction et pendant des
navigations sur l’Adour.
Participation à la parade accompagnant le « Belem » dimanche 24 juin avec une flottille de
petites embarcations.
 Ibaialde :
Présentation du projet de remontée du St Laurent à bord d’une traînière entre Trois Pistoles
et Montréal en juin 2013. Exposition et projection d’un film du voyage réalisé en 2003 entre
l’embouchure du St Laurent et Québec. Exposition d’une traînière et participation à la parade
du dimanche 24 avec une traînière.
 Ecoles Brana et Lahubiague
Accompagnées par une exposition de coquillages exotiques du Muséum d’Histoire Naturelle,
les écoles Brana et Lahubiague présenteront sur site leurs projets culturels et éducatifs sur la
mer, développés pendant l’année scolaire 2011-2012. Exposition photo et présentation des
projets au village des Escales.
2- Les expositions :
 Les ports du monde, Jean Pattou
Jean Pattou, architecte et peintre, a parcouru les plus belles villes du monde depuis de
nombreuses années, peignant des ports célèbres comme Dunkerque, Anvers, Barcelone,
Marseille, Lisbonne, Singapour, Hong-Kong…
Il présente du 21 au 24 juin une vingtaine de tirages numériques de ces aquarelles
extraordinaires, invitant au voyage comme à la rêverie.
 Baleak
Evocation des nageoires caudales des grands cétacés émergeant majestueusement à la
surface des océans, les sculptures du projet Baleak sont autant de pièces inédites décorées
par des artistes sélectionnés par Donostia 2016.
 Marché Montmartre
Quittant la place Pasteur pour accompagner les Escales Marines, les peintres et plasticiens
du Marché Montmartre posent leurs chevalets sur le quai Edmond Foy et proposeront sur le
site leurs visions du port et de l’océan.
3- Les lectures théâtrales :
« Escales poétiques » : lectures, musique, et chants, par la compagnie des Cous Lisses et
leurs amis, à partir de textes de Arthur Rimbaud, Claude Levi-straus, Léo Ferré, Marie
Darrieussecq, Homère, Florence Aubenas, Walt Whitman, Fernando Pessoa...
- jeudi 21 à 18h30 / chapiteau libraires
- vendredi 22 à 18h /chapiteau libraires
- samedi 23 à 13h / chapiteau libraires
- dimanche 24 à 19h, dans le cadre de l’intervention de Claude Labat « Chronique d’un
port » / chapiteau conférences
4- Les animations musicales :
Ttiki brass et Open Brass, ensemble de cuivres du Conservatoire Maurice Ravel, Harmonie
Bayonnaise et chorale de l’Association des Paralysés de France.
15
5- Les films :
Le jeudi 21, de 17h à 18h, projection de Chronique du Port de Bayonne, documentaire
réalisé par la Ville de Bayonne, texte lu par le comédien Didier Jousse.
Présenté par Claude Labat, écrivain.
Une évocation de l’histoire et des destinées du port de Bayonne au cœur du 19e siècle
jusqu’aux progrès industriels du début du 20e siècle.
Le samedi 23, de 20h30 à 22h, projection en avant-première de Mon frère Yves, film réalisé
par Patrick Poivre d’Arvor sur un scénario de Didier Decoin.
Chapiteau conférences, sur scène. (Film produit par le 17 Juin Média.
Genre : Téléfilm, drame - Durée : 1h30 mn
Année de production : 2011. L’oeuvre de Pierre Loti évoque une amitié orageuse et passionnée pour
un matelot de Saint-Pol-de Léon, Yves Kermadec. Loti est alors officier de la marine.
Avec Thierry Fremont, Jérôme Kircher, Jacques Spiesser et Agnès Delachair.)
À quinze ans, Julien Viaud, qui deviendra célèbre sous le pseudonyme de Pierre Loti,
perd le frère qu’il adore, Gustave, chirurgien de marine, emporté par le choléra lors d’une
mission en Cochinchine. En « désespoir de frère », Loti, devenu à son tour officier de
marine, se donne un frère de substitution : le matelot de son livre, Yves Kermadec.
« Mon frère Yves » est le récit d’une amitié fraternelle ambiguë et passionnée, entre Julien
Viaud, officier de marine et le matelot Yves Kermadec, son frère de substitution, deux
hommes que tout oppose. D’un côté, le naturel, le caractère fruste et primaire d’Yves, qui
sait à peine lire et écrire, et de l’autre Pierre, incarnant l’extravagance, le raffinement, le
prestige de la culture et de la connaissance. Les pires dangers menacent Yves aussi bien
sur la mer que lors d’escales dans les plus sombres ports où il s’enivre au point de devenir
un autre homme, endurci et violent. Yves croise par chance la route de Julien, qui a juré à
sa mère (celle d’Yves), qu’il veillerait toujours sur ce dernier comme son frère. Julien fera
tout pour qu’il se construise en tant qu’homme. Il va l’aimer… mais ce terme peut revêtir
tant de sens différents, qu’il faudra à Julien toute une vie pour faire la part des choses
entre “aimer“ et “aimer“…
6- L’Autre TV
L'Autre TV réalise trois portraits de gens de la mer et/ou du port qui seront diffusés en
amont de l'événement sur leur site www.lautretv.com et sur www.bayonne.fr, à partir du 14
juin. Ils seront également diffusés sur l'écran du chapiteau conférences pendant les Escales.
Par ailleurs, L'Autre TV sera présente sur le site quai Edmond-Foy le vendredi 22 juin, à
partir de 14h pour recueillir des témoignages de visiteurs (anecdotes, souvenirs, liés au port
de Bayonne). Les témoignages seront diffusés ensuite sur les deux sites internet.
16
4. En amont et en aval
Des conférences, des spectacles et des expositions se tiendront autour des Escales Marines :
CONFERENCES :
Lundis du Patrimoine / Bayonne Centre Ancien
- « Le port et son influence pour le patrim oine bayonnais »
Conférence de Mme le Professeur Josette Pontet, professeur émérite de l’Université Michel
Montaigne de Bordeaux, Présidente de la SSLA de Bayonne, et M. Oliver Ribeton,
conservateur du Musée Basque et de l’histoire de Bayonne.
Lundi 18 juin - 20h30 / auditorium de la CCI
- « Las Plazas del Agua » , diaporama présenté par M.Inaki Uriarte, architecte à Bilbao,
sur les différentes villes côtières entre Bilbao et Bayonne dont les places ouvrent sur le port.
Lundi 25 Juin - 20h30 / auditorium de la CCI
Conférences au Musée Basque :
- Conférence « Bilbao, port industriel XIXe- XXIe siècles ». Par Alexandre Fernandez
Société Sciences Lettres et Arts.
Musée Basque et de l'histoire de Bayonne
mercredi 20 juin - 16h, salle Xokoa, entrée libre
Conférence-diaporama « La chasse à la baleine au XIXe siècle ». Par Philippe de
Laborde Pédelahore.
Si les récits de baleiniers sont bien nombreux, celui de l'anonyme embarqué pour une
campagne de trois ans au large des îles Malouines et du Chili, dont la copie est conservée à
la Médiathèque de Bayonne, est encore méconnu. Cette conférence, illustrée de belles
estampes et gravures du XIXe siècle, dévoilera ce témoignage exceptionnel et les périples
vécus à bord de la « Fanny ».
Mercredi 20 juin à 18h, salle Xokoa, Musée Basque, entrée libre.
SPECTACLES :
Emmelene Landon : “I don’t want to miss a thing”
Livre d’artiste, « I don’t want to Miss a thing » est une tablette tactile imaginée par l’artiste
Emmelene Landon. Ce livre numérique avec textes, images, clips vidéos et sonores sur une
musique originale de Steve Argüelles est le fruit d’une commande que des habitants de
Bayonne et d’Anglet ont passée auprès de l’artiste, grâce à l’action Nouveaux
Commanditaires soutenue par la Fondation de France. Ce projet a été rendu possible grâce
au partenariat de la Ville de Bayonne, la ville d’Anglet, la CCI Bayonne Pays Basque, le
Seamen’s Club et le soutien de la Fabrique BnsA – Région Aquitaine.
Vendredi 22 juin – 19h / sous chapiteau Quai Edmond Foy présentation en avant première
de l’ouvrage multimédia.
17
Pour mieux faire connaître le Port de Bayonne et les hommes qui y travaillent, un collectif de
Bayonnais et d’Angloys s’est constitué autour des directeurs des médiathèques de Bayonne et
d’Anglet, des membres du Seamen’s Club Escale Adour, de la Chambre de Commerce et d’Industrie
de Bayonne Pays Basque. Le groupe a passé commande d’une oeuvre à l’artiste Emmelene Landon.
Pendant un an, Emmelene Landon a arpenté la zone d’activité portuaire. Elle a convié à ses
pérégrinations et à ses rencontres les élèves de la classe de seconde 1 du lycée Louis de Foix de
Bayonne, les élèves de la classe de deuxième année BTS Design d'espace du lycée des Métiers du
Bâtiment de Cantau à Anglet, ainsi que leurs professeurs. Au terme de cette enquête, Emmelene
Landon propose une oeuvre – I don’t want to miss a thing – combinant textes, images et son. Grâce
aux nouvelles technologies, ces éléments ont été associés dans la composition d’un livre numérique,
d’un parcours sonore jalonnant l’enceinte du port, et d’un film vidéo. Cette première expérimentation
d’un livre d’artiste – sous forme de tablette tactile – est présentée à Bayonne lors des Escales
Marines avant d’être conservée dans les collections des deux médiathèques d’Anglet et de Bayonne.
Pour inscrire l’œuvre sur le territoire, Emmelene Landon, accompagnée de Steve Argüelles,
compositeur, crée un parcours sonore. Ce dernier est accessible, de juin à novembre 2012, par des
QR code, disposés le long des promenades autour du port. Le film vidéo et le livre seront présentés
dans le cadre de l'exposition Cartographies portuaires du 26 octobre au 24 novembre 2012 à la
médiathèque d'Anglet.
Spectacle « Il était une fois la mer » / école maternelle Lahubiague
« Il était une fois…la mer » projet de création réalisé par Mme Olivia Queysselier est
l’aboutissement de trois ans de jumelage de la maternelle Lahubiague avec l’ORBCB.
Fruit de rencontres artistiques entre visite du théâtre de Bayonne, découverte de l’exposition
de Jon Fox à l’espace SpaceJunk, rencontre avec Mme Hélène Bonnefoy, participation à la
scène ouverte du salon du libre Bouquinivilles à Baroja a conduit à l’aboutissement d’un
spectacle musical dansé présenté le 13 Juin au théâtre de Bayonne.
Les enfants de l’école, le Quatuor Arnaga de l’ORBCB , des parents volontaires, des
professionnels, tous seront réunis sur scène afin de faire partager leur réalisation.
Scénario et mise en scène de Mme Hélène Bonnefoy, musique constituée de productions
sonores d’enfants et de la création originale de M. Philippe Forgert, décor confectionné par
M. Jon Fox, tout sera calculé dans le moindre détail afin que ce moment de détente puisse
être enrichissant. (Libre participation).
Mercredi 13 Juin - 19h30 / théâtre de Bayonne
EXPOSITIONS :
Exposition Marine "Escales" / Galerie des Corsaires
Exposition collective sur le thème du port et ses bateaux, promenade artistique sur les
quais. Un chalutier à Ciboure, un cargo en pleine mer, un cabotage, une gabare sur
l’Adour…Philippe Helot, Maïté Daguerre, Eric Bourdon, Jean François Pinon, Patricia Fleurus,
Jean Paul Grienay, Bernard Olczak et d’autres artistes encore seront sur le pont.
16, rue Pontrique - du lundi au samedi de 15 à 19h du 16 au 29 Juin
Entrée libre
Agenda 10/10 : L’album perdu de J. B Margain / Musée Basque et de l’histoire de
Bayonne
Une exposition-dossier rassemblant un manuscrit perdu depuis longtemps, de belles
estampes et gravures et les nouvelles technologies qui retracent l’Histoire.
Argialde 37, quai des Corsaires. Ouvert de 10 h à 18 h, du mardi au dimanche sauf les jours
fériés et jusqu’au 24 Juin. Plein tarif 5,50 €.
18
Images d’un port, métiers d’hier / Pôle d’Archives départementales
Exposition réalisée par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques en partenariat avec la
Ville de Bayonne, qui présente l’évolution du port de Bayonne et de ses métiers du XVIIème
siècle à la seconde moitié du XXème siècle. Ce parcours le long des quais de Bayonne, à la
rencontre des hommes qui faisaient vivre le port, s’appuie sur les fonds et collections des
Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, du Musée Basque et de l’histoire de
Bayonne, et de la médiathèque de Bayonne. Dessins, cartes postales et photographies
anciennes, mais aussi lettres, jugements et estampes font découvrir l’histoire maritime et
fluviale de la ville.
Pôle d’archives de Bayonne et du Pays basque - 39 avenue Duvergier de Hauranne 64100
Bayonne
Du lundi au vendredi : 8h45-12h30 et 13h30-17h15, inauguration de l’exposition le 20 juin
2012 à 18h30.
du 20 juin au 16 septembre 2012 - (Entrée libre)
Et aussi, dans le cadre de l’exposition...
 12/07 : lectures de textes sur le port et les voyages en mer / parvis du Musée Basque – 18h30.
 13/07 : conférence de Laurent Védrine et Philippe de Saint-Arroman / Pôle d’Archives – 18h.
 10, 17 et 24/07 : visites patrimoniales de l’exposition pour les plus jeunes, dans le cadre du Ticket
Découverte.
 17 et 24/07 : parcours découverte du port par les guides-conférenciers de l’Office de Tourisme.
 08/08 : spectacle conté de Koldo Amestoy, « Aneta du Boucau » / Pôle d’Archives – 18h
 30/08 : lectures de textes sur le port et les voyages en mer / jardins de la Médiathèque – 18h30.
 11/09 : atelier de connaissance des fonds sur le patrimoine maritime / Pôle d’Archives – 16h.
« Marins et ports du monde », photographies de la CCI et de la Marine Nationale
/ Halles de Bayonne.
entrée libre, horaires d’ouverture des Halles.
19
5. Le programme
Mercredi 13/06
20h30 SPECTACLE
« Il était une fois la mer » – spectacle école maternelle Lahubiague.
Théâtre de Bayonne
Lundi 18/06
20h30 CONFÉRENCE
Lundi du Patrimoine / Bayonne Centre Ancien
« Le port et son influence pour le patrimoine bayonnais ».
Amphithéâtre CCI
Mercredi 20/06
18h30 VERNISSAGE EXPOSITION
« Images d’un port, métiers d’hier ».
Cartes anciennes, estampes, peintures et documents anciens issus des collections du Pôle
d’Archives départemental, de la CCI, de la Médiathèque de Bayonne et du Musée Basque et
de l’histoire de Bayonne.
Pôle Archives Départementales
Jeudi 21/06
14h OUVERTURE DU SITE AU PUBLIC
entre 14h30 VISITES DES NAVIRES (gratuites)
et 18h30
14h30-16h30 PARCOURS DECOUVERTE À VÉLO
de l’ancien port en cœur de ville vers l’exposition du Pôle d’Archives, par les guides
conférenciers.
Sur inscription – 20 places. Rdv et départ Office de Tourisme.
Renseignements : 05 59 46 63 98
16h-20h OUVERTURE DU VILLAGE :
salon du livre, expositions, espaces découverte et animations musicales.
16h30-17h30 « CHRONIQUE DU PORT DE BAYONNE », documentaire réalisé par la Ville de
Bayonne, texte lu par le comédien Didier Jousse.
Présenté par Claude Labat, écrivain.
Une évocation de l’histoire et des destinées du port de Bayonne au cœur du 19e siècle
jusqu’aux progrès industriels du début du 20e siècle.
17h45-18h30 MUSIQUE : Ttiki brass et Open Brass, ensemble de cuivres du Conservatoire
Maurice Ravel. Chapiteau conférences.
18h30 LECTURES : Lectures de textes marins par les comédiens du Théâtre des Cous Lisses.
Chapiteau Libraires.
18h30 FIN VISITES NAVIRES
20
19h INAUGURATION OFFICIELLE
Chapiteau conférences
20h
FERMETURE DU VILLAGE
Vendredi 22/06
14h OUVERTURE DU SITE AU PUBLIC
14h-16h DÉCOUVERTE DES ESCALES PAR LES SCOLAIRES :
visite des gréements, atelier matelotage et nœuds marins, contes marins, découverte des
expositions.
14h30-16h30 PARCOURS DECOUVERTE À VÉLO :
de l’ancien port en cœur de ville vers l’exposition du Pôle d’Archives par les guides
conférenciers.
Sur inscription – 20 places. Rdv et départ Office de Tourisme.
Renseignements : 05 59 46 63 98
entre 16h VISITES NAVIRES (visites gratuites)
et 18h30
16h-20h OUVERTURE DU VILLAGE :
salon du livre, expositions, espaces découverte et animations musicales.
16h-17h CONFÉRENCE :
« Regards d’artistes sur le port» par Jean Pattou, peintre et aquarelliste et Bruno Lehoux,
responsable d’Ocean Art Force – projet Baleak.
Chapiteau conférences, sur scène
17h-18h CONFÉRENCE :
« Les peintres officiels de la Marine et les ports » par Michel Bez, président des Peintres
officiels de la Marine.
Chapiteau conférences, sur scène
18h-19h CONFÉRENCE : « Bayonne, port de guerre commercial» par le Lieutenant de
vaisseau Brothé, Marine Nationale.
Chapiteau conférences, sur scène
18h LECTURES : lectures de textes marins par les comédiens du Théâtre des Cous Lisses.
Chapiteau Libraires.
18h30 FIN VISITES NAVIRES
19h-20h « I don’t want to miss a thing » : restitution de l’œuvre d’Emmelene Landon
réalisée dans le cadre du dispositif des Nouveaux Commanditaires.
Chapiteau conférences, sur scène
21h-22h30 CONCERT SUEÑO MILONGAS, tango argentin.
21
Samedi 23/06
11h PHOTO OFFICIELLE DES ÉCRIVAINS DE MARINE
devant les bateaux
12h OUVERTURE DU SITE AU PUBLIC
entre 14h30 VISITES NAVIRES (visites gratuites)
et 18h30
12h-20h OUVERTURE DU VILLAGE : salon du livre avec la participation des Ecrivains de
Marine et dédicaces sur site, expositions, espaces découvertes et animations musicales.
14h-15h CONFÉRENCE :
« De Carthage à Yangshan : histoire naturelle des ports de mer » par l’Amiral Bellec.
Chapiteau conférences, sur scène
15h-16h CONFÉRENCE :
« Mers intérieures et mers gelées de la Russie » par Sylvain Tesson.
Chapiteau conférences, sur scène
16h-17h CONFÉRENCE :
« L’Océan : nouvelles opportunités, nouveaux défis» par Isabelle Autissier.
Chapiteau conférences, sur scène
17h-18h CONFÉRENCE :
« Les ports au cinéma » conférence de Didier Decoin.
Chapiteau conférences
18h30 FIN VISITES NAVIRES
18h30-20h CONFÉRENCE :
Mon frère Yves, film de Patrick Poivre d’Arvor sur l’œuvre de Pierre Loti évoquant l’amitié de
ce dernier avec le matelot Yves Kermadec.
Scénario et dialogues de Didier Decoin.
Chapiteau conférences
20h-21h CONFÉRENCE :
RENCONTRE-DÉBAT sur me film « MON FRÈRE YVES », animée par Patrick Poivre d’Arvor.
Chapiteau conférences
Dimanche 24/06
10h OUVERTURE DU SITE AU PUBLIC
à partir de 10h PARADE DES VIEUX GRÉEMENTS, descente de l’Adour par les navires.
entre 14h30 VISITES NAVIRES (visites gratuites)
et 18h30
12h-20h OUVERTURE DU VILLAGE : salon du livre avec la participation des Ecrivains de
Marine et dédicaces sur site, expositions, espaces découverte et animations musicales.
22
14h-15h CONFÉRENCE :
« Ports et mouillages du bout du monde» par Jean-François Barrault.
Chapiteau conférences, sur scène
15h-16h CONFÉRENCE :
« Le Havre et les conteneurs » par Hervé Hamon.
Chapiteau conférences, sur scène
16h-17h CONFÉRENCE :
« Histoire fluviale et maritime du port de Bayonne » par Yann Queffélec.
Chapiteau conférences, sur scène
17h-18h CONFÉRENCE : « L’Académie Française » par Michel Déon.
Chapiteau conférences, sur scène
18h-19h « CHRONIQUE DU PORT DE BAYONNE », documentaire réalisé par la Ville de
Bayonne, texte lu par le comédien Didier Jousse.
Présenté par Claude Labat, écrivain. Intermèdes du théâtre des CousLisses.
18h30 FIN VISITES NAVIRES
Lundi 25/06
20h30 CONFÉRENCE Lundi du Patrimoine / Bayonne Centre Ancien
« Las Plazas del Agua » : les villes côtières dont les places ouvrent sur un port, de Bilbao à
Bayonne.
Diaporama présenté par Iñaki Uriarte, architecte de Bilbao.
Amphithéâtre CCI.
23
6. Les partenaires institutionnels
Le Conseil régional d'Aquitaine, propriétaire du port de Bayonne, y propose une
exposition de photos
L’événement Escales Marines contribue à mieux faire
connaître le port aux habitants des territoires qui
l’entourent et, à ce titre, s’intègre à la mission
d’amélioration du lien villes / port confiée à la CCI
Bayonne – Pays basque, que la Région a choisie comme
concessionnaire du port.
Sur son espace, la Région Aquitaine proposera aux
visiteurs une exposition présentant les richesses
architecturales et la diversité de l'activité industrielle du
port. Des photos aériennes offriront une vision générale
du port et de toutes les zones qui le composent, et des
photos en noir et blanc d’Alban Gilbert permettront à
chacun de bénéficier d’un regard nouveau sur des
fragments emblématiques du port : bateaux, industries,
tour des signaux, quais, grues… La Région présentera
également son action au Port de Bayonne, guidée par sa
préoccupation
constante
de
conciliation
entre
développement
économique
et
préservation
de
l'environnement et du cadre de vie.
Tout savoir sur le rôle de la Région pour le port de Bayonne
La Région Aquitaine est propriétaire du port de Bayonne depuis 2006. Le périmètre
comprend le port de commerce et les ports de plaisance d’Anglet et Boucau.
Pour la Région Aquitaine, le port est un outil au service :
- du développement économique durable du sud de l’Aquitaine,
- du report modal du transport de marchandises de la route vers la mer et le fer, moins
polluants,
- de l’innovation technique et sociale.
24
Il s’agit donc à la fois d’œuvrer en faveur de l’installation d’entreprises créatrices d’emplois et
d’activités, tout en préservant le cadre de vie de la côte basco-landaise, et d’encourager le
transfert de flux de marchandises de la route vers le maritime et/ou le ferroviaire.
C’est pourquoi la Région investit massivement pour moderniser les infrastructures du port et
favoriser son intégration dans la ville.
La Région a confié l’exploitation du port de commerce, qui comprend notamment la gestion
et le développement des terre-pleins, hangars et outillages ainsi que le développement de
l’activité commerciale, à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne – Pays basque.
Faire du port un atout pour la vitalité économ ique côte basco-landaise : quelques
chiffres clefs
-
-
36 : nombre d’agents de la Région implantés à Anglet
16,7 M€ : les investissements du Conseil régional d'Aquitaine investis de 2006 à fin
2011, avec notamment l’extension du quai Delure servant aux exportations de
billettes d’acier du groupe espagnol CELSA et l’importante opération de travaux
d’entretien de la digue Nord, à l’entrée du port.
530 M€ par an : l’impact économique du port en Aquitaine
3.400 : le nombre d’emplois liés au port, dont 970 emplois directs dans les
entreprises et services portuaires.
Les travaux de la R égion
Sur le port : innover au service de tous
Un exemple : la nouvelle dalle de béton armé en acier inoxydable pour la digue
nord
Le choix, par les services du Conseil régional d'Aquitaine, d’une dalle en béton armé en acier
inoxydable permet d’envisager une réduction des coûts d’entretien et également une durée
de vie bien plus grande de la dalle, estimée entre 50 et 100 ans. En effet, l’acier inoxydable
permettra de préserver l’intégrité et la fiabilité de l’ouvrage, malgré les infiltrations d’eau de
mer, inévitables au bout de quelques années.
Cette innovation a déjà fait l’objet de l’organisation d’une visite professionnelle d’acteurs
importants du secteur du béton et de l’acer inoxydable.
Une politique régionale toujours guidée par la m êm e volonté : le développem ent
durable des territoires aquitains
Report modal de la route vers la mer et le fer
- Moins de camions sur les routes et dans les villes, moins de pollution, moins de
saturation, moins d’embouteillages
- bilan CO² : 15 fois meilleur sur la mer que sur la route
- bilan énergétique : 27 fois mieux sur la mer que sur la route
Chantiers d’insertion
Les chantiers réalisés sur le port intègrent une clause sociale d’insertion de travailleurs en
difficulté, ou les plus éloignés de l’emploi, en partenariat avec le PLIE de Seignanx
Ramassage des déchets échoués : 100 000 tonnes en 2011
Depuis août 2001, les déchets échoués sur les berges de l’estuaire de l’Adour à l’intérieur de
la zone portuaire sont ramassés, triés et éliminés. Cette opération, confiée à une entreprise
d’insertion spécialisée, la Maison d’Initiation à la Faune et aux Espaces Naturels (MIFEN),
25
permet de concilier deux objectifs : la protection de l’environnement des sites portuaires et
l’insertion personnes en difficulté des Départements des Pyrénées-Atlantiques et des Landes.
Constructions en conteneurs
La Région a décidé d’agrandir les locaux qui accueillent ses services chargés du
développement et de l’exploitation du Port à partir d’éléments modulables de conteneurs
maritimes. Il s’agit de :
- réduire les coûts de construction tout en visant une exigence durable, conforme au
Système de Management Environnemental (SME) engagé par la Région : achat écoresponsable, maîtrise des ressources naturelles et de l’impact de la construction,
performance énergétique,
- ancrer ce bâtiment contextuel dans le paysage portuaire en utilisant un élément
identitaire du transport maritime.
Gestion responsable du Port
Les services de la Région :
- participent activement aux travaux de l’Observatoire de l’Eau du Bassin de l’Adour,
- réalisent un suivi environnemental rigoureux des travaux en mesurant la
bactériologie, la turbidité, les matières en suspension dans l'Adour en coordination
avec la DDASS et les services de la Police de l'eau, et ceci avant, pendant et après les
travaux.
- réalisent des études d’impact sur la base d’un référentiel plus contraignant que la
réglementation
- intègrent à la conception des opérations des dispositions sur les produits et matériaux
à employer et une réflexion du coût de la démolition de l’ouvrage et intègrent dans le
choix des entreprises des critères environnementaux tels que le respect des dates de
migration des poissons.
Photo : Alban Gilbert – Région Aquitaine
26
Le Conseil général, acteur du patrimoine maritime
C’est tout naturellement que le Conseil général est partenaire des Escales Marines, rendezvous culturel important qui permet de découvrir les multiples facettes des côtes du
département. Parce qu’il est d’abord, à travers son Pôle d’archives départementales, le
gardien d’une partie de la mémoire portuaire des Pyrénées-Atlantiques. Les documents
anciens qu’il met ainsi à disposition nourrissent en partie la fascinante exposition intitulée
« Images d’un port, métiers d’hier». Le vernissage de cette exposition aura lieu le mercredi
20 juin à 18h30, au Pôle d’archives départementales, à Bayonne.
Elle présentera des cartes anciennes, estampes, peintures et documents anciens issus des
collections du Pôle d’Archives départementale, de la CCI, de la Médiathèque de Bayonne et
du Musée Basque et de l’histoire de Bayonne. Cette exposition sera proposée jusqu’au 16
septembre inclus.
Si le Conseil général est partenaire technique et financier de cette manifestation, c’est aussi
parce qu’il est un acteur essentiel de la filière halieutique du département. Il investit
notamment dans les infrastructures portuaires, participe à leur gestion ou soutient encore la
modernisation de la flottille locale pour maintenir une pêche artisanale de qualité. Par ses
politiques, le Conseil général participe ainsi à la préservation et à l’évolution d’une histoire
maritime qui continue de forger le caractère unique des Pyrénées-Atlantiques. Ces Escales
Marines en sont une très belle illustration.
Le Conseil général présente lors de ces Escales Marines une exposition autour du
«Babeslea », le protecteur en basque.
Ce bateau remplace « La Rhune II », dont se servait l’Agence technique de Saint-Jean-deLuz/Ciboure dans le cadre de ses opérations maritimes, après plus d’une cinquantaine
d'années de bons et loyaux services. Conçu et fabriqué au chantier naval de la Socarenam à
Boulogne-sur-Mer, le « Babeslea » continue d’assurer les missions de renforcement des
digues. Il est également équipé d'un moyen de dragage complémentaire qui lui permet
d'enlever les matériaux argilo-sablonneux au fond de l’eau et pouvant gêner la navigation
des navires de pêche qui fréquentent le port de Saint-Jean-de-Luz. Construit selon une
norme de Haute Qualité Environnementale, il mesure 23,83 mètres de long pour 6,35 mètres
de large.
27
La Base Navale de l’Adour
Implantée au Pays basque depuis le 19ème siècle, la marine nationale s’est installée sur les
berges de l’Adour en 1983. Sous les ordres du commandant de la marine à Bayonne, environ
soixante dix militaires et civils servent au sein de la base navale de l’Adour ou à bord des
patrouilleurs « Athos » et « Aramis » et de la vedette de gendarmerie maritime « Adour ».
Quatrième et plus petite base de métropole, la base navale est le dernier « port militaire »
en service sur la côte Atlantique au sud de Brest.
La marine à Bayonne réalise certaines missions relevant de l'action de l'Etat en mer : défense
côtière, surveillance maritime, police de la navigation, lutte contre les pollutions en mer et
sur les côtes, contrôle des pêches, opérations de sauvetage …
A terre, elle soutient les bâtiments de la marine nationale en escale dans les ports
d’Hendaye, de Saint-Jean-de-Luz et de Bayonne. Elle anime également les formations des
préparations militaires marines de Bayonne et de Tarbes et les relations avec les écoles qui
souhaitent apporter à leurs élèves une connaissance sur la marine ou sur les enjeux que
représentent la mer d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Elle occupe enfin un rôle particulier
de diplomate dans la zone transfrontalière de la Bidassoa où elle gère notamment l’île des
faisans, de manière alternative avec la marine espagnole.
28
CONTACTS PRESSE
ORGANISATEURS :
Ville de Bayonne
Claire JOMIER 05 59 46 63 01 et 06 23 55 25 44 [email protected]
CCI Bayonne Pays Basque
Didier MUNDUTEGUY 06 80 20 74 52
Florence BIDEGAIN-BIDAURY [email protected]
PARTENAIRES :
Conseil Régional d’Aquitaine
Rachid BELHADJ 05 57 57 02 75 et 06 18 48 01 79 [email protected]
Conseil Général des Pyrénées Atlantiques
Jean-Pierre MIFFURC 05 59 98 64 71 et 06 09 05 81 11 [email protected]
Marine Nationale – Base navale de l’Adour
Lieutenant de vaisseau Aude POSTIGO 06 82 82 45 08 [email protected]
POUR LES ECRIVAINS DE MARINE :
Marie DABADIE [email protected] 06 07 01 69 18
29