20151119_Le Nouvelliste_Chavalon reste sous cocon

Commentaires

Transcription

20151119_Le Nouvelliste_Chavalon reste sous cocon
Date: 19.11.2015
Le Nouvelliste S.A.
1950 Sion
027/ 329 75 11
www.lenouvelliste.ch
Genre de média: Médias imprimés
Type de média: Presse journ./hebd.
Tirage: 39'200
Parution: 6x/semaine
N° de thème: 999.012
N° d'abonnement: 1068566
Page: 14
Surface: 48'460 mm²
Chavalon
t
sous
cocon
VOUVRY Le démontage des tours de refroidissement a commencé.
Un travail nécessaire, quel que soit l'avenir du projet de centrale à gaz.
-
D'importants travaux sont
prévus sur les tours de
refroidissement. SACHA BITTEL
NICOLAS MAURY
Un recours et des
demandes en suspens
Chavalon, l'ingénieur Nicolas Ce chantier est entrepris alors
Rist désigne les quatre tours de que l'avenir du complexe est loin
refroidissement s'offrant à sa d'être défini. «Mais il doit être
Sur le toit de l'usine de
de permis pour le gazoduc et la
ligne électrique à très haute tension. «Ces décisions tomberont
sans doute de manière coordon-
née.» Quand on lui demande
vue. «L'essentiel du travail consis- réalisé quelles que soient les décipour quand il les espère, il estera à enlever les plaques d'Eternit sions futures.» Pour mémoire,
quisse une petite moue. «Nous
dont elles sont garnies. Cette tâche CTV souhaite remplacer l'anne sommes pas très pressés. Le prix
prendra environ 4 à 5 mois.»
cienne usine brûlant du fuel de l'électricité sur le marché est très
Commencé en 2009 avec un lourd par une centrale à gaz na- bas. Tant qu'il ne remonte pas, la
important désamiantage, l'assai- turel à cycle combiné. Deux obsréhabilitation n'est pas une priorinissement du site se poursuit. tacles y font pour l'heure bar- té.»
«Cette nouvelle phase va générer rage. «En premier lieu, nous somLe kWh coûte aujourd'hui enun peu de trafic à travers Vouvry. mes dans l'attente des autorisaviron 4 centimes, mais la rentaEnviron un camion par jour... A la tions nécessaires», détaille Jean-
fin, seule restera la structure mé- François Pilet. De fait, le permis
tallique des tours», note Jean- de construire délivré par Vouvry
François Pilet, directeur du pro- fait toujours l'objet d'un recours
jet au sein de la société Centrale auprès du Tribunal cantonal,
thermique de Vouvry (CTV).
tandis que l'Office fédéral de
l'énergie examine les demandes
Observation des médias
Analyse des médias
Gestion de l'information
Services linguistiques
bilité ne serait pas assurée à
moins d'un tarif multiplié par
deux. «Le verdict définitif quant à
sa viabilité pourrait prendre encore 3 à 4 ans. Mais cela pourrait
être plus rapide comme plus
lent... Au niveau européen, nom-
ARGUS der Presse AG
Rüdigerstrasse 15, case postale, 8027 Zurich
Tél. 044 388 82 00, Fax 044 388 82 01
www.argus.ch
Réf. Argus: 59770028
Coupure Page: 1/2
Date: 19.11.2015
Le Nouvelliste S.A.
1950 Sion
027/ 329 75 11
www.lenouvelliste.ch
Genre de média: Médias imprimés
Type de média: Presse journ./hebd.
Tirage: 39'200
Parution: 6x/semaine
bre de projets similaires sont ge- d'énergies renouvelables. Ce site
lés.»
reste une opportunité unique, surtout dans la perspective de la conL'atout flexibilité
Reste que, hormis la question crétisation de la stratégie 2050 de
des tarifs, d'autres éléments la Confédération et de sa volonté
pourraient entrer en ligne de de sortir du nucléaire.»
compte. «Une centrale telle que Mais en attendant, «Chavalon
celle-ci serait à même de compen- reste sous cocon», conclut Jeanser les aléas de productions issues François Pilet.
N° de thème: 999.012
N° d'abonnement: 1068566
Page: 14
Surface: 48'460 mm²
COMMENTAIRE
NICOLAS MAURY
JOURNALISTE
La loi du marché
La chute du prix du pétrole a son-
né le glas de la raffinerie, celui
de l'électricité décidera du destin
Tant que le prix
de l'électricité est bas,
nous ne sommes pas
très pressés.»
de Chavalon.
En attendant les résultats de leur
«évaluation fine», les porteurs du
projet prennent les devants en
réalisant des travaux d'envergure
qui devaient de toute manière être
entrepris.
Quelle que soit l'issue, ils avan-
JEAN- FRANÇOIS PILET DIRECTEUR DU PROJET
cent.
400 MW ET 700 MILLIONS DE FRANCS
Construite en 1965, l'ancienne usine a fonctionné jusqu'à la fin des années
90. Peu rentable, elle fut mise à l'arrêt. CTV SA projette de la remplacer par
une centrale à gaz naturel à cycle combiné. D'une puissance de 400 MW,
le projet représente une production de 2 à 3 tétrawattheures, correspondant aux besoins annuels en électricité de 500 000 ménages. Il nécessite
un investissement de l'ordre de 700 millions de francs, dont 380 pour l'ingénierie, les matériaux et la construction. NM
La volonté de transformer l'ancienne usine thermique en centrale à gaz remonte au début des
années 2000. L'ouverture était
alors espérée pour l'horizon 2010.
Aujourd'hui, trois ans sont consi-
dérés comme nécessaires pour
construire et mettre en service la
nouvelle centrale... une fois toutes les autorisations obtenues et la
décision prise.
Si l'énergie dépensée en procédu-
res bureaucratiques pouvait être
convertie en électricité, nul doute
qu'elle suffirait déjà à alimenter
bon nombre de ménages, à Vouvry
et au-delà.
GALERIE PHOTOS
CI
Observation des médias
Analyse des médias
Gestion de l'information
Services linguistiques
Retrouvez notre galerie
sur notre app journal.
ARGUS der Presse AG
Rüdigerstrasse 15, case postale, 8027 Zurich
Tél. 044 388 82 00, Fax 044 388 82 01
www.argus.ch
Réf. Argus: 59770028
Coupure Page: 2/2