POINT DE SITUATION SUR LA GESTION DU RISQUE REQUIN

Commentaires

Transcription

POINT DE SITUATION SUR LA GESTION DU RISQUE REQUIN
COMMUNIQUE DE PRESSE
Commune de Bourail – province Sud
11 MAI 2016
POINT DE SITUATION SUR LA GESTION DU RISQUE REQUIN SUR
LA ZONE DE POE
- Commune de Bourail –
1- Bilan des opérations menées sur la zone de Poé
Suite à l’attaque mortelle survenue le 09 avril 2016, la commune de Bourail a mis en
œuvre plusieurs actions afin de limiter le risque d’une nouvelle attaque :
- En application du principe de précaution vis-à-vis de la sécurité des personnes,
deux arrêtés ont été pris par la commune : un arrêté d’interdiction temporaire de
baignade dans le lagon de Poé (n° 2242-036/2016 en date du 15/04/2016) et un
arrêté interdisant le rejet de déchets (n° 2242-43-20016 en date du 02/05/2016) ;
- Des opérations de surveillance aérienne quotidienne du lagon ;
- La recherche de stimuli alimentaires, en partenariat avec la police municipale et le
service des gardes nature de la Province Sud aussi bien sur terre qu’en mer : des
patrouilles nautiques et pédestres ont été organisées sans résultats probants à ce
jour ;
- Une recherche de stimuli plus diffus (eaux usées…) ou lié à des incivilités (rejets de
cadavres ou de viscères dans le milieu marin ou dans les creeks) ;
- Des opérations de prélèvement de requins tigre sur trois journées dans le cadre
d’une autorisation accordée par la province Sud (n°479-2016/ARR/DENV du
03/05/2016) qui ont permis la capture, le baguage et le déplacement de deux requins
tigre femelles de plus de 2 m. Ces opérations se sont déroulées en partenariat avec
l’IRD.
2- Quelle suite à court terme?
province-sud.nc
Depuis dimanche 8 mai, aucun requin tigre n’a été observé dans le cadre des survols
quotidiens organisés par le Commune.
Sans nouvelle observation de requin d’ici vendredi 13 mai, l’arrêté d’interdiction
temporaire de baignade pourrait être levé par la Commune de Bourail. Les survols
quotidiens seront néanmoins maintenus.
Si en revanche, de nouvelles observations de requin tigre de grande taille (> 2 m)
survenaient d’ici la fin de la semaine, l’arrêté d’interdiction temporaire de baignade
sera maintenu. La commune de Bourail pourrait alors à demander une nouvelle
autorisation de prélèvement de requins à la province Sud.
En parallèle, la Commune de Bourail (police municipale) et la Province Sud (Gardes
Nature) vont intensifier les opérations de recherche des sources d’attraction (stimuli
alimentaires) possibles, à terre et en mer.
Une campagne de prélèvement d’échantillons d’eau en mer et dans les creeks sera
également rapidement lancée par la Province afin de déterminer la présence de
matière organique ou autre paramètres susceptibles d’attirer les squales.
3- Gestion à moyen et long terme du risque requin sur la zone de Poé
La commune de Bourail est en train de finaliser son plan de sécurisation (plan de
balisage et plan de surveillance) pour de définir les modalités de gestion des activités
nautiques sur son territoire afin de sécuriser la baignade et les activités nautiques.
La province Sud s’est engagée à accompagner la commune pour le financement de
ces investissements.
A ce titre, des tours de guet seront prochainement aménagées sur le littoral de Poé.
4- Amélioration des connaissances sur les requins
L’attaque survenue dans le lagon de Poé et la présence de grands spécimens de
requin tigre ont surpris toutes les communautés, y compris les scientifiques.
La province Sud va donc engager un programme de recherche sur l’écologie et le
comportement des différentes espèces de requins afin d’améliorer la connaissance
sur ces espèces et apporter des éléments de compréhension sur l’écologie des
requins qui pourraient expliquer ces comportements.
province-sud.nc
Pourplusderenseignement
Marie-NoëlleLopez,directricedelaCommunication–provinceSud.Tél.203107.
province-sud.nc