07 09 2011 Le Pacte - négo à venir

Commentaires

Transcription

07 09 2011 Le Pacte - négo à venir
Roissy, le 7 septembre 2011
SPECIAL NEGOCIATION :
Première partie : LES ENJEUX
Comme vous le savez, des négociations vont s'engager avec la direction de Régional sur plusieurs sujets :
− Le périmètre d'activité, et les conditions économiques nécessaires à sa rentabilité (révision des
chapitres, rémunération et conditions de travail, et éventuellement d’autres chapitres pertinents de
l’ACPN).
− Les conséquences des bases province AF, traitement social des conséquences de la mise en place du
projet Bases Air France.
− La mise en place des bases province pour Régional.
− La poursuite des carrières vers AF…
Ces négociations seront d'une très grande importance aussi bien pour les PN de Régional que pour les PN
des filiales du Groupe Air France, car elles nous permettront de redéfinir de manière durable notre place
dans le Groupe.
La complexité des sujets à traiter ainsi que le grand nombre d'intervenants directs et indirects, font
qu'elles sont d'ores et déjà prévues pour une durée initiale de 4 mois, et qu'elles pourraient très facilement
se prolonger.
Pour bien comprendre la complexité de ces négociations, nous allons dans un premier temps vous dresser
un tableau des interactions entre AF et YS.
I
- LA RENEGOCIATION DE L'ACCORD GLOBAL PLURIANNUEL AIR
FRANCE, DIT AGP 2006 :
C'est la principale négociation, elle conditionnera toutes les autres et contrairement à ce que l'on pourrait
penser, elle ne se déroulera pas chez Régional, mais chez Air France.
L'AGPC défini le périmètre d'activité des pilotes d'Air France et a pour principal objectif de défendre
l'emploi pilote AF en garantissant un nombre de charges et d'heures de vols minimum.
Dans cet accord se trouvent un certain nombre d'éléments qui nous concernent directement comme la
scope close à 110 sièges, les types avions que l’on nous interdit d’utiliser, le nombre de charges que nous
sommes autorisés à exploiter puisqu'elles découlent directement du nombre de charges moyen courrier
exploité par Air France.
SYNDICAT NATIONAL DES PILOTES DE LIGNE FRANCE ALPA
AFFILIE ECA, IFALPA – N° SIRET 785 743 246 00031 CODE APE 9420Z
Roissypôle Le Dôme – 5 rue de La Haye – BP 19955 - 95733 Roissy CDG CEDEX
Tel. (33) 01 49 89 24 00 – Fax (33) 01 49 89 24 10 – e-mail : [email protected]
Flight Union Cockpit
20, rue Paul Gauguin
44100 NANTES
Certaines clauses de sauvegarde seront à redéfinir, comme par exemple sur le code share qui nous porte
un vrai préjudice : Flybe étant le meilleur exemple.
La validité de l’AGP 2006 pour le Chapitre 1 « Développement de l’entreprise et Périmètre de l’Emploi »
a été prolongée jusqu’à fin octobre 2011. Une partie du périmètre AF ayant déjà été actée dans l’accord
bases province, les discussions vont reprendre, et cette négociation va se dérouler entre la direction d'Air
France et le SNPL AF.
Avec la négociation du périmètre d'activité de Régional nous allons redéfinir notre mission au sein du
Groupe, c'est-à-dire préciser notre cadre de travail notamment en garantissant le nombre de coques
avions, les types avion ainsi que le volume d'activité exprimé en charges ou mieux en heures de vols. Il
s'agit de garantir notre volume d'activité donc nos emplois !
Toutes ces conditions dépendent de la direction de Régional, de sa motivation et de la direction d'Air
France avec ses besoins et ses contraintes. Dans cette partie de la négociation le SNPL Air France aura
une influence importante.
Pour les filiales ce sera l'opportunité de convaincre Air France à nous intégrer dans un nouveau
périmètre : celui du Groupe Air France et donc de protéger l'emploi pilote à l'échelle du Groupe.
Seule une mobilisation sans faille de votre part nous permettra de faire entendre nos revendications pour
les parties de l'accord qui nous concernent et pour que désormais la protection de l'emploi s'entende au
niveau du Groupe Air France tout entier.
II
- CONSEQUENCE DES BASES PROVINCE AF
Pour MRS et TLS, le problème principal est le sort de nos collègues.
Il nous parait fondamental qu'ils soient repris (pour ceux qui le souhaitent) par Air France à l'instar de nos
collègues PNC. Ce point est déterminant pour la sécurité commune de nos emplois, en effet que se
passera t-il pour tous les Pilotes de Régional si dans deux ans Air France décidait de reprendre toutes nos
bases sur son modèle Bases Province ?
Là encore l'influence sur ce sujet du SNPL AF sera déterminante.
III - MISE EN PLACE DES BASES PROVINCE REGIONAL POUR UN RETOUR
POSSIBLE A LA CROISSANCE
La base de Bordeaux va être au cœur des débats en devenant un possible laboratoire qui pourrait servir de
base à une mutation profonde de la compagnie.
Elle pourrait prendre pour modèle les Bases province AF avec une exploitation densifiée du type 4 étapes
le matin, 4 étapes le soir et d'un réseau plus diversifié.
Cette négociation pourra être une opportunité si elle est accompagnée d'un certain nombre de garanties.
La première d'entre elles étant de se prémunir des conséquences pour les PN d'une éventuelle reprise par
Air France en propre de cette activité ou d'un éventuel échec économique, mais aussi la nécessaire
garantie qu'AF ne privilégie pas un « partenaire » sur la base (Flybe...).
Une reprise de la croissance de notre activité est à attendre de cette partie de la négociation et aura de fait
une très forte incidence sur les carrières PNT.
De plus comme nous souhaitons tous évoluer dans une entreprise dynamique, conquérante et ambitieuse,
nous pourrons préparer le développement futur de ce modèle sur d'autres bases.
IV
- LES CARRIERES
Les carrières PN sont en panne depuis des mois à Régional et la crise n'est pas la seule explication.
Les principales raisons de l'arrêt complet des carrières à Régional, s'expliquent par la diminution du
nombre de nos charges (de 55 à 46), étant elles-mêmes déterminées par le nombre de charges moyencourrier AF, par l'inexistence d'un processus efficace d'accès à Air France pour les pilotes des filiales, et
par une politique économique beaucoup trop passive du Groupe AF à l'égard des Low-Cost.
Après plus de 10 ans d'appartenance au Groupe Air France, le temps est venu pour que les PN qui le
souhaitent puissent poursuivre leur carrière vers Air France. Cela ne devant plus être une exception mais
un cheminement professionnel naturel.
Nous avons donc au moins un intérêt commun avec la direction puisque comme toutes les directions elle
a l'obsession de la « baisse des coûts ».
Un nouveau schéma de carrière aurait pour vertu la suppression du sureffectif ainsi que le rajeunissement
de la pyramide des âges, donc une diminution mécanique du coût PN.
Les effets de la croissance combinés à un nombre significatif de départs vers la maison mère, permettront
pour ceux qui le souhaitent d'avoir une nouvelle carrière et mécaniquement, permettra aux autres
d'entrevoir un nouvel avenir chez Régional.
Ces négociations seront pour nous l'occasion de revendiquer la création d'une LCP Groupe Air France, de
manière à sécuriser les emplois PNT et d'organiser un processus de carrière cohérent et équitable au sein
du Groupe AF.
Soyez certains que nous travaillons d'arrache-pied pour élaborer des propositions, NOUS SERONS
MOTEUR DE LA MUTATION A VENIR et non pas spectateurs !
Gageons que notre unité sera notre meilleur atout pour négocier ce nouveau virage. Cet automne se joue
nos prochaines années, il n'est pas question de faiblir !
Les négociations débuteront le 15 septembre à raison de 4 jours de réunions par mois et il est fondamental
que vous restiez mobilisés.
Nous sommes tous à VOTRE disposition et nous vous tiendrons régulièrement informés de l'état
d'avancement des négociations.
A suivre la seconde partie ou nous vous expliquerons dans le détail, NOTRE PROJET.
RESTEZ MOBILISÉS, NOTRE FORCE DE NEGOCIATION : C’EST VOUS