UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 Licence lmd sciences et

Commentaires

Transcription

UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 Licence lmd sciences et
UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1
Licence lmd sciences et technologies mention sciences pour l’ingénieur
La licence Sciences et Technologie, mention Sciences pour l'Ingénieur (SPI), comporte un
ensemble de 5 parcours de spécialités construits sur la base d'Unités d'Enseignements (UE)
Majeures (obligatoires pour le parcours concerné) puisées dans le catalogue de l'offre de
l'UCBL. Certaines UE Majeures sont communes à tous les parcours, d'autres sont communes
avec les licences Sciences et Technologie mentions Physique et Chimie, et d'autres enfin sont
spécifiques de chaque parcours de spécialité.
Il s'agit dans tous les cas :
• de donner de solides bases dans les domaines des sciences de la matière, en mathématique
et informatique ;
• une bonne formation dans les domaines transversaux tels que les langues, les sciences
humaines ;
• d'orienter ensuite les étudiants vers les disciplines de l'ingéniérie représentées à l'UCBL.
L'arbre des choix d'UE est tel que jusqu'au quatrième voir au cinquième semestre, une
réorientation est encore possible grâce aux possibilités offertes par l'existence des UE
Mineures, c'est à dire d'UE dont le choix est libre.
Les 5 parcours de la licence SPI sont :
• la Mécanique,
• l'Ingéniérie Mécanique,
• le Génie des Procédés,
• le Génie Biomédical,
• l'Electronique- Electrotechnique - Automatique.
Etant formés aux disciplines de l'ingéniérie, professionnelles par nature, les étudiants
licenciés pourront envisager une recherche d'emploi.
Une réorientation vers des licences professionnelles est aussi envisageable dans certains cas, à
condition de l'anticiper suffisamment tôt pour que les UE choisies soient compatibles avec les
pré - requis demandés pour la licence professionnelle envisagée.
Sinon, la poursuite d'études dans les Masters relevant principalement du domaine Sciences
pour l'Ingéniérie est l'objectif de formation de cette licence. Le choix du Master dépendra bien
sûr du parcours suivi et du supplément au diplôme qui le décrira.
Trois parcours sont proposés par l’UFR GEP : génie électrique et des procédés,
électronique électrotechnique automatique, génie biomédical.
Deux parcours sont sous la responsabilité de l’UFR MECANIQUE : mécanique,
ingénierie mécanique.
L’ensemble de ces parcours est décrit ci-dessous.
Parcours proposés par l'UFR GEP (Génie Electrique et des Procédés)
L’appartenance de ces parcours au domaine des Sciences pour l’Ingénieur confère à ces
formations un fort caractère technologique qui peut le cas échéant permettre une insertion
professionnelle après la Licence. Il s'agit aussi de parcours de haut niveau scientifique
conçues pour une poursuite d'étude en Master.
Parcours EEA (Electronique, Electrotechnique, Automatique) de la licence
Sciences et Technologie, mention SPI
Généralités
Les secteurs d’activités concernés par l'EEA sont les télécommunications, les technologies de
l’information, les systèmes électroniques et les systèmes du génie électrique, les matériaux,
les composants, la microélectronique, la gestion de l’énergie électrique, l’informatique
industrielle, la commande et le contrôle des procédés et des systèmes industriels, les
transports. Pour appréhender cette discipline technique, il existe deux approches
complémentaires du domaine :
l’approche « Physique appliquée », relativement disciplinaire et Physique qui s’intéresse à des
sous-systèmes ou à des composants d’un système ;
l’approche « Système », fortement pluridisciplinaire et technologique qui s’intéresse à la
globalité du système.
La formation dans le domaine de l'EEA doit être assez générale, pluridisciplinaire, faisant une
grande place aux Mathématiques appliquées, à la Physique appliquée et à la Technologie. Il
s’agit de donner une solide formation de base montrant les deux approches, précédemment
définies.
Objectifs de la formation
L’objectif de la formation est d'une part de permettre une poursuite d'études en Master. En ce
qui concerne l'offre de formation de l'UCBL, il s'agit essentiellement du Master Professionnel
"Ingéniérie des Systèmes, de l'Information, et des Procédés" et du Master Recherche
"Sciences des Systèmes et de l'Information".
D'autre part, il existe dans le domaine de l'EEA une insertion professionnelle possible au
niveau Licence par la voie de la préparation des concours de l’Enseignement Secondaire.
L’approche «Physique appliquée » et l’approche « Système » conduisent à deux spécialités
d’enseignants en Génie Electrique et en Physique appliquée.
Parcours Génie des Procédés de la licence Sciences et Technologie, mention
SPI
Généralités
Le domaine industriel concerné par le Génie des Procédés est vaste : on parle des industries
de procédés comme l’industrie chimique, l’industrie agro - alimentaire, l’industrie des
matériaux, l’industrie pharmaceutique … qui se caractérisent par des transformations
importantes de la matière. Les industries de transformation sont très représentées en Région
Rhône-Alpes, particulièrement la chimie et les industries agro - alimentaires. L’intervention
du spécialiste de Génie des Procédés est relative au dimensionnement et à l’exploitation
d’installations de production ou procédés. La formation en Génie des Procédés doit donc être
une formation assez générale, pluridisciplinaire et axée sur la méthodologie par nature même
de son large domaine d’action. Le spécialiste de Génie des Procédés doit avoir de bonnes
connaissances en sciences de base (sciences de la matière, mathématiques et informatique).
Ses compétences techniques principales concernent les phénomènes de transport, la cinétique
chimique et la thermodynamique. Ces disciplines permettent le dimensionnement des
procédés. Par ailleurs, il faut faire fonctionner ces procédés et l'automatique a aussi toute sa
place dans le cursus proposé.
I
Objectif de la formation
L’objectif de la formation est d'une part de permettre une poursuite d'études en Master. En ce
qui concerne l'offre de formation de l'UCBL, il s'agit essentiellement du Master Professionnel
"Ingéniérie des Systèmes, de l'Information, et des Procédés", spécialité "Génie des Procédés
et Automatique Industrielle" et du Master Recherche en "Génie des Procédés".
Une voie courte est aussi possible pour un étudiant qui aurait commencé le parcours de Génie
des Procédés par une réorientation vers la licence professionnelle "Chimie et ingénierie des
systèmes de production" proposée par les départements de Chimie et Génie Chimique de
l'IUT A et les UFR de Chimie - Biochimie et Génie Electrique et des Procédés.
Parcours Génie Biomédical de la licence Sciences et Technologie, mention
SPI
Généralités
Le domaine d'activité de la parcours Génie Biomédical concerne :
la conception, les études, la fabrication, la distribution des matériels d’exploration et
d’assistance destinés au diagnostic et au traitement des malades ;
des emplois dans le domaine Hospitalier.
La formation d'un spécialiste en Génie Biomédical repose sur de bonnes connaissances dans
les domaines des sciences de la matière et des mathématiques. L'apprentissage des techniques
d'investigation médicale dans tous leurs aspects (électronique, informatique, instrumentation,
images médicales et signaux physiologiques) constitue la spécialité du GBM au niveau de la
licence.
Objectif de la formation
L’objectif est la formation de cadres supérieurs spécialisés dans les techniques et
l’instrumentation utilisées par les services médicaux hospitaliers. On envisage donc pour
l'instant principalement la poursuite d'études en Master :
poursuite en Master Professionnel GBM : il s’agit de la parcours GBM de l’Université Claude
Bernard (MST/DESS GBM) qui a fait ses preuves du point de vue du placement au niveau
cadre supérieur dans les industries du domaine et dans la profession d’Ingénieur Biomédical
(responsable de la mise en œuvre du matériel médical en milieu hospitalier) ;
poursuite en Master Recherche GBM avec un stage dans un des laboratoires GBM de l’UCBL
;
poursuite en Master Recherche "Physique Médicale" : il s'agit d'une ouverture de la parcours
vers des fonctions de type Physicien d’Hôpital, responsable de la mise en œuvre des
équipements ionisants en milieu hospitalier. Cette parcours est proposée conjointement par
l'UFR GEP et l'UFR de Physique.
Projet d’offre de formation de l’U.F.R. de mécanique au
niveau Licence
II
Préambule
Au niveau Licence, l’UFR de Mécanique présente une offre de formation qui comporte, d’une part,
une Licence concernant des étudiants souhaitant poursuivre leurs études par des formations de Master
ou équivalentes et, d’autre part, une licence plus immédiatement ouverte sur le monde socioprofessionnel, donc adaptée à des étudiants qui souhaitent, au contraire, s'insérer plus rapidement dans
la vie professionnelle. Les deux Licences constituent un ensemble d'enseignements de mathématiques,
de physique, de chimie, d'informatique, de calcul scientifique et de mécanique, destiné à couvrir un
domaine scientifique pluridisciplinaire centré sur la Mécanique. Les deux formations sont ouvertes au
premier semestre à tout étudiant titulaire d'un Baccalauréat scientifique ou son équivalent. A tout
niveau du cursus, grâce à de multiples choix qui rendent l’étudiant acteur de sa formation, ces cursus
peuvent intégrer tout étudiant faisant la preuve qu'il possède des connaissances initiales suffisantes.
L'enseignement dans les deux Licences est découpé en Unités d'Enseignement semestrielles de 60
heures pour la plupart et de 30 heures pour certaines. Les choix d'Unités d'Enseignement optionnelles
permettent à l'étudiant, d'une part d'élargir sa formation et le préparer à l'orientation vers le champ
disciplinaire de son choix et, d'autre part de réaliser plus efficacement son projet professionnel. Pour
ouvrir l'étudiant sur d'autres champs de connaissances, une large place est donnée à la
transdisciplinarité (Langues, économie, management, éducation sportive, technique de
l'information,…) qui représente de l'ordre de 20% de l'offre de formation globale.
Dans ce contexte, l’UFR de Mécanique propose deux licences, dont les orientations et la structure
pédagogique sont détaillées ci-après :
-
La licence Sciences et Technologies, mention SPI parcours Mécanique, délibérément
conçue et orientée vers la poursuite d’études.
La licence Sciences et Technologies, mention SPI parcours Ingénierie mécanique,
destinée en priorité à une entrée directe dans la vie professionnelle.
La Licence Sciences et Technologies, mention SPI-Mécanique, ouvre naturellement, dans le contexte
de l’Université Lyon 1, sur deux Masters, qui possèdent une première année commune (premier et
deuxième semestre) :
-
-
Le Master Recherche « Mécanique-Energétique-Génie civil-Acoustique », qui fait l’objet d’une
cohabilitation avec deux autres établissements lyonnais (l’Ecole Centrale de Lyon. et l’INSA de
Lyon), et qui possède, outre un tronc commun, six spécialités : Mécanique des fluides, Génie
mécanique, Biomécanique, Thermique et énergétique, Génie civil et Acoustique.
Le Master Professionnalisant « Ingénierie Mécanique et Energétique », qui comporte trois
spécialités : "Modélisation et Simulation en mécanique. Utilisation de codes industriels",
"Mécanique et Energétique des transports"," Hydraulique et Dynamique de l’atmosphère
appliquée à l’environnement".
La licence Sciences et Technologies, mention SPI parcours Ingénierie Mécanique, peut, quant à elle,
permettre à des étudiants de poursuivre dans le Master professionnalisant, mais un tel choix ne devrait
concerner qu’une faible proportion d’étudiants inscrits dans cette licence.
D'une façon générale, l'évaluation de la qualité pédagogique des enseignements sera effectuée à
partir d'un questionnaire proposé aux étudiants. Cette évaluation permettra de mieux adapter, de
manière continue, les enseignements, à la formation initiale des étudiants. Aussi, pour mieux ajuster la
formation et garder sa totale adéquation avec la finalité globale du diplôme, les tuteurs industriels de
stage seront amenés à donner leur avis sur la faculté des étudiants à utiliser leurs connaissances et
les compétences acquises dans un contexte professionnel.
III
Licence « Sciences et Technologies », mention SPI parcours Mécanique
III.1
Objectifs
La licence Sciences et Technologies, mention SPI Mécanique, s'adresse essentiellement aux étudiants
qui projettent de poursuivre des études sous la forme de Master Recherche ou professionnalisant. Dans
tous les cas, elle s’adresse aux étudiants se destinant aux secteurs de l’industrie utilisant largement, et
au plus haut niveau, la mécanique sous ses aspects tant fondamentaux qu’appliqués.
Dans ce contexte, elle permet aux étudiants d’acquérir les connaissances de base dans tous les grands
domaines de la mécanique: Mécanique générale, des systèmes, des solides et des fluides, ainsi qu’une
initiation aux méthodes numériques et au calcul scientifique. En outre, le contenu de la formation est,
à la base, très pluridisciplinaire, pour permettre aux étudiants de posséder une culture scientifique
suffisante dans différents domaines de la physique, de la chimie, et des mathématiques; l’objectif
étant, avant tout, de leur donner une large capacité d’analyse de la physique macroscopique, en
insistant évidemment sur les aspects mécaniques.
III.2
Proposition d'organisation de l'enseignement et contenu pédagogique
Les enseignements sont organisés en semestres. Le contenu pédagogique de chaque UE est donné en
Annexe.
L'organisation générale des enseignements favorise, au début du cycle de formation (du premier au
quatrième semestre), les enseignements de base en sciences fondamentales (mathématiques, physique,
chimie). Les UE de mécanique sont introduites progressivement. En dehors des UE optionnelles, il est
proposé trois UE durant les quatre premiers semestres. Le cinquième et sixième semestre de la
formation sont majoritairement consacrés aux enseignements de base de la mécanique, avec un
complément en mathématiques et en d'autres matières relevant du domaine des sciences pour
l'ingénieur.
Année Semestre
Unité d'Enseignement
1
Mathématiques I
Optique géométrique et Mécanique du point
III.2.1.1 S1 Thermodynamique et transfert thermique
Constitution de la matière et liaisons chimiques
UE transversale
Mathématique II
Base de l'électricité
Chimie générale
S2
UE au choix: Biochimie/Biologie, Sciences de la terre
UE transversale
2
S3
Mathématique III
Electromagnétisme
Mécanique 1: Cinématique du solide
Crédits
(ECTS)
6
3+3
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
3
S4
S5
3
S6
Mesures Physiques
Informatique et programmation
UE transversale
Mathématiques IV et informatique
Mécanique II : Dynamique des systèmes
Eléments de physique relativiste et Microscopique
Optique physique et spectroscopie
Informatique scientifique
Option 1
Option 2
3
6
6
6
3
3
6
3
3
3
UE Transversale
3
Mathématiques pour la Mécanique (V)
Base de la Mécanique des fluides & MMC
Mécanique des solides, des structures & RDM
Calcul scientifique
Traitement du signal
Option
Langues
Mathématiques pour la Mécanique (VI)
Thermodynamique et transferts
Mécanique analytique et des vibrations
Option 1
Option 2
Langues
6
6
6
3
3
3
3
6
6
6
6
3
3
Remarque :
- Les UE d'option sont à choisir parmi celles proposées par la mécanique (voir annexe) ou
celles proposées par les autres formations.
- Cette offre de formation se répartit globalement comme suit : 20% relève des
mathématiques, 20% relève des sciences physiques, 20 % UE transversale, 7% relève de
la chimie et de l'ordre de 33 % relève de la Mécanique ou est fortement basé sur la
Mécanique
III.3
Critères d’évaluation de la formation
Compte tenu du fait que la formation n’est pas a priori à envisager comme une formation terminale,
nous retenons deux critères d’évaluation à son niveau qui doivent traduire :
1. Son adaptation pédagogique à la formation initiale des étudiants qui rentrent à l’université :
o
Nombre d’étudiants diplômés au bout de trois années/Nombre d’étudiants inscrits
2. Sa capacité à attirer des étudiants extérieurs à Lyon 1
o
Nombre d’étudiants extérieurs à Lyon 1/Nombre d’étudiants inscrits
IV
Licence « Sciences et Technologies », mention SPI parcours Ingénierie Mécanique
IV.1
Objectifs
La licence « Sciences et Technologies », mention SPI-Ingénierie Mécanique, privilégie un
enseignement plus appliqué et vise par conséquent un public d’étudiants souhaitant disposer d’un
diplôme leur permettant de rentrer dans la vie active dès le niveau Licence. Toutefois, la formation est
conçue de manière à permettre à ceux qui le souhaitent, de poursuivre dans un Master
Professionnalisant, mais cette poursuite d’études, si elle est possible, ne devrait pas concerner la
majorité des étudiants de cette formation.
Dans ce contexte, la formation est adaptée à la grande variété de débouchés industriels et combine à la
fois des enseignements à caractère fondamental et appliqué. Elle permet aux étudiants d’acquérir des
connaissances de base dans les grands domaines des sciences fondamentales tels que les
mathématiques, la physique et la chimie, en complément des compétences et du savoir faire acquis en
Mécanique. L’objectif est, avant tout, de leur donner les connaissances indispensables dans des
matières comme la mécanique générale, des systèmes, des fluides et des solides, la vibration des
structures, l'acoustique, …, que doit posséder le mécanicien pour modéliser, concevoir et fabriquer.
Le programme proposé comporte un enseignement théorique appuyé par des travaux dirigés et
prolongé par des travaux pratiques ou des bureaux d’études visant à mettre l’élève en situation réelle
devant un problème concret. L’accent est mis sur les techniques modernes liées à l’utilisation de la
CAO, de l’informatique scientifique, de l’automatique, du traitement du signal, des outils numériques
et des codes industriels. Durant le cursus, des enseignements de spécialité et de sensibilisation aux
nouvelles technologies industrielles sont introduits progressivement dans des UE comme "Conception
et dimensionnement I & II". Un enseignement de "CFAO: atelier" est proposé aux étudiants pour
les familiariser avec l'approche concrète (atelier-usinage, machines à commande numérique) des
problèmes rencontrés en mécanique. l'UE "Projet de conception I & II" favorise et renforce plus
particulièrement la formation par le travail personnel, en liaison avec des entreprises ou des
laboratoires de recherche nationaux et internationaux (Etats unis, Angleterre, Canada…). L'UE
"Outils numériques et utilisation de codes industriels" offre à l'étudiant la possibilité de manipuler
les outils numériques et d'utiliser des codes numériques industriels, ce qui lui permet d'une part de
s'initier à la modélisation et à la simulation numérique des problèmes industriels et d'autre part de
consolider les aspects théoriques et pratiques de sa formation.
Le cursus se termine par un stage industriel obligatoire (en France ou à l’étranger) d’une durée
minimale de quatre mois, souvent prolongée à six mois et qui joue évidemment un rôle de premier
plan.
IV.2
Organisation et contenu pédagogique
Les enseignements sont organisés en semestres. Le contenu pédagogique de chaque UE est donné en
Annexe.
Année Semestre
1
Unité d'Enseignement
Mathématiques I
Optique géométrique et Mécanique du point
IV.2.1.1 S1 Thermodynamique et transfert thermique
Constitution de la matière et liaisons chimiques
UE transversale
Crédits
(ECTS)
6
3+3
6
6
6
S2
S3
2
S4
S5
3
S6
IV.3
Mathématique II
Base de l'électricité
Conception I
Procédés de fabrication & génie des matériaux
UE au choix: Biochimie/Biologie, Sciences de la terre
UE transversale
6
6
3
3
6
6
Mathématique III
Mesures Physiques
Mécanique 1: Cinématique du solide
CAO Mécanique
Informatique et programmation
UE transversale
Calcul scientifique en Mécanique & Informatique
Mécanique II : Dynamique des systèmes
Automatique 1
Conception surfacique
Conception & Dimensionnement 1
Informatique scientifique
Option
6
3
3
6
6
6
6
3
6
3
3
3
3
UE Transversale
3
Projet d'application
Mécanique des fluides & MMC
Mécanique des structures & RDM
Automatique II
Conception et Dimensionnement II
Langues, Socio-économie
Outils numériques et utilisation de codes industriels
CFAO: atelier
Projet d'application II: synthèse
Vibration des structures
Hydraulique
Traitement du signal
Langues
Stage en entreprise
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
2
22
Critères d’évaluation de la formation
Comme cette formation est essentiellement destinée à une insertion directe dans le tissu socioéconomique, nous proposons les quatre critères d’évaluation suivants :
1. Adaptation pédagogique aux étudiants qui rentrent à l’université :
o
Nombre d’étudiants diplômés au bout de trois années/Nombre d’étudiants inscrits
2. Capacité à attirer des étudiants extérieurs à LYON :
o
Nombre d’étudiants extérieurs à Lyon1/Nombre d’étudiants inscrits
3. Capacité à répondre aux besoins du marché de l’emploi :
V
o
Nombre d’étudiants embauchés au bout de six mois/Nombre de diplômés
o
Nombre d’étudiants poursuivant des études dans un Master/Nombre de diplômés
Liste limitée de quelques options offertes par l'UFR de Mécanique
Option
Dynamique des gaz
Physique des milieux continus
Acoustique
Mécanique des poutres
Cinématique plane et mécanismes
Statique du solide parfait
Crédits
3
3
3
3
3
3