LA MAPPEMONDE CONTINENTALE

Commentaires

Transcription

LA MAPPEMONDE CONTINENTALE
LA MAPPEMONDE CONTINENTALE
par Olivier SERRET
Pour représenter les continents, les planisphères coupent souvent un continent (l’Antarctique), ce qui est
paradoxal pour des planisphères continentaux. On propose donc de représenter les continents selon le même
principe que celui déjà utilisé pour la « mappemonde océanique » : en décalant légèrement les pôles, c’està-dire en n’ayant plus le pôle nord et le pôle sud exactement au centre et en périphérie de feuille. Nous pouvons ainsi obtenir une représentation de chaque continent, sans en « couper » aucun. En utilisant une projection du type de celle de Mollweide-Babinet, on obtient une représentation conforme, qui conserve les surfaces (fig.1).
Cette mappemonde continentale présente 3 caractéristiques :
80% de la population terrestre est présente sur un demi globe terrestre. Ce demi-globe est matérialisé par
le cercle rouge, au centre de la carte. Et, par construction, la partie centrale de la mappemonde est la surface la moins déformée (fig. 1). Cette carte centrée sur la population mondiale est adaptée à la représentation des activités humaines, les échanges, les migrations, les transports aériens, etc… (fig. 2).
Selon la nationalité du lecteur, les planisphères sont axés sur le continent d’origine : l’Europe pour les
Européens, l’Amérique pour les Nord-Américains, l’Asie pour les Indiens ou les Chinois. L’avantage de la
mappemonde continentale est d’avoir, par une simple rotation, la possibilité d’utiliser une « même » carte tout
en présentant au centre le continent désiré ; cela confère un caractère universel à ce document (fig. 3).
En prenant le cas de la mappemonde centrée sur l’Europe, et en occultant là aussi le continent
Antarctique, nous obtenons une mappemonde en « format portrait » (les planisphères étant d’habitude présentés en format paysage). Cela permet d’utiliser, sur une page d’un livre ou d’une revue, une échelle
4 fois plus grande, et donc une représentation des continents 4 fois plus détaillée ! (fig. 4).
Cette mappemonde continentale est présentée comme une maquette qu’il reste à exploiter.
CFC (N°206 - Décembre 2010)
77
Figure 1 : Mappemonde continentale
Figure 2 : Exploitation de la Mappemonde continentale
78
CFC (N°206 - Décembre 2010)
Figure 3 : Mappemonde continentale
centrée sur trois continents différents
CFC (N°206 - Décembre 2010)
79
Figure 4 : Mappemonde en format portrait
permettant sur une page d’un livre une échelle 4 fois plus grande
80
CFC (N°206 - Décembre 2010)