Devoir commun - Collège de Navarre Evreux

Commentaires

Transcription

Devoir commun - Collège de Navarre Evreux
Collège de Navarre
Mercredi 16 décembre 2009
DEVOIR COMMUN DE FRANÇAIS
Ce texte est la première page du roman.
Un arbre dans le jardin
5
10
15
20
25
30
― Pierre, il y a quelque chose qui déraille dans le jardin, dit Sophia.
Elle ouvrit la fenêtre et examina ce bout de terrain qu'elle connaissait herbe par
herbe. Ce qu'elle voyait lui faisait froid dans le dos.
Pierre lisait le journal au petit déjeuner. C'était peut-être pour ça que Sophia
regardait si souvent par la fenêtre. Voir le temps qu'il faisait. C'est quelque chose qu'on fait
assez souvent quand on se lève. Et chaque fois qu'il faisait moche, elle pensait à la Grèce, bien
entendu. Ces contemplations immobiles s'emplissaient à la longue de nostalgies qui se
dilataient certains matins jusqu'au ressentiment1. Ensuite, ça passait. Mais ce matin, le jardin
déraillait.
― Pierre, il y a un arbre dans le jardin.
Elle s'assit à côté de lui.
― Pierre, regarde-moi.
Pierre leva un visage lassé vers sa femme. Sophia ajusta son foulard autour de son cou,
une discipline conservée du temps où elle était cantatrice. Garder la voix au chaud. Vingt ans
plus tôt, sur un gradin de pierre du théâtre d'Orange 2, Pierre avait édifié une montagne
compacte de serments d'amour et de certitudes. Juste avant une représentation.
Sophia retint dans une main ce morne3 visage de lecteur de journal.
― Qu'est-ce qui te prend, Sophia ?
― J'ai dit quelque chose.
― Oui ?
― J'ai dit : « Il y a un arbre dans le jardin. »
― J'ai entendu. Ça paraît normal, non ?
― Il y a un arbre dans le jardin, mais il n'y était pas hier.
― Et après ? Qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ?
Sophia n'était pas calme. Elle ne savait pas si c'était le coup du journal, ou le coup du
regard lassé, ou le coup de l'arbre, mais il était clair que quelque chose n'allait pas.
― Pierre, explique-moi comment fait un arbre pour arriver tout seul dans un jardin.
Pierre haussa les épaules. Ça lui était complètement égal.
― Quelle importance ? Les arbres se reproduisent. Une graine, une pousse, un surgeon4
et l'affaire est faite. Ensuite, ça fait des grosses forêts, sous nos climats. Je suppose que tu
es au courant.
― Ce n'est pas une pousse. C'est un arbre ! Un arbre jeune, bien droit, avec les
branches et tout le nécessaire, planté tout seul à un mètre du mur du fond. Alors ?
Fred Vargas, Debout les morts, Éditions Viviane Hamy, 1995.
1.
2.
3.
4.
Ressentiment : colère contenue.
Orange : ville du Sud de la France, célèbre pour son théâtre antique.
Morne : inexpressif.
Surgeon : pousse aérienne, née sur une racine, et qui produit d'autres racines.
PREMIÈRE PARTIE
QUESTIONS [15 points]
Toutes vos réponses doivent être rédigées. Les citations doivent être mises entre guillemets.
I. Les deux personnages (2,5 points)
1. Quel lien familial unit les deux personnages ? Justifiez votre réponse en citant le
texte. (0,5 pt)
2. Qu'apprend-on sur le passé de Sophia ? (0,5 pt)
3. « Pierre avait édifié une montagne compacte de serments d'amour et de certitudes. »
(lignes 15-16).
a) Nommez l'image. (0,5 pt)
b) À quel moment de leur relation cette image renvoie-t-elle ? Citez une expression du
texte à l'appui de votre réponse. (0,5 pt)
c) Quelle vision cette image donne-t-elle de l'amour de Pierre ? (0,5 pt)
II. Une communication difficile (7 points)
4. a) Dans les lignes 4 à 9, quel est le temps verbal qui domine ? Quelle est sa valeur ?
(1 pt)
b) Que révèle-t-elle de la relation entre les deux personnages ? (1 pt)
5. a) Dans les lignes 4 à 9, à quoi Sophia s'occupe-t-elle ? (0,5 pt)
b) Pourquoi agit-elle ainsi ? Donnez au moins deux éléments de réponse. (1 pt)
6. a) Par quel type de phrases Pierre s'adresse-t-il le plus souvent à Sophia ? (0,5 pt)
b) Pour quelle raison selon vous ? (1 pt)
c) Quel est selon vous l'intérêt du discours direct ? Donnez au moins deux éléments de
réponse. (1 pt)
7. Quels sentiments Pierre éprouve-t-il ? Vous en indiquerez deux que vous illustrerez
par deux citations du texte. (1 pt)
III. Une découverte insolite (5,5 points)
« … il y a quelque chose qui déraille dans le jardin... » (ligne 1)
8. a) Donnez la composition du mot « dérailler » (0,5 pt)
b) Vous en déduirez le sens. (0,5 pt)
c) Quelle est la signification de ce verbe dans le texte ? (0,5 pt)
9. a) Quel sentiment éprouve Sophia en prononçant cette phrase ? (0,5 pt)
b) Vous éclairerez votre réponse par une citation du texte. (0,5 pt)
10. a) Pierre partage-t-il ce sentiment ? Quel type d'explication donne-t-il au phénomène ?
(0,5 pt)
b) Cette explication vous paraît-elle valable ? Pourquoi ? (1 pt)
11. a) Quelle atmosphère ce début de roman met-il en place ? (0,5 pt)
b) À quelle sorte de roman peut-on s'attendre ? Expliquez. (1 pt)
RÉÉCRITURE [5 points]
« Elle ouvrit […] si souvent par la fenêtre. » (lignes 2 à 5)
Réécrivez le passage au présent de l'indicatif. Remplacez « elle » par « elles » (« Sophia » y
compris). Faites toutes les transformations nécessaires.
DICTÉE [5 points]
Le hêtre de la scierie n'avait pas encore, certes, l'ampleur que nous lui voyons. Mais, sa
jeunesse ou plus exactement son adolescence était d'une carrure et d'une étoffe qui le
mettaient à cent coudées au-dessus de tous les autres arbres, même de tous les autres
arbres réunis. Son feuillage était d'un dru, d'une épaisseur, d'une densité de pierre, et sa
charpente (dont on ne pouvait rien voir, tant elle était couverte et recouverte de rameaux
plus opaques les uns que les autres) devait être d'une force et d'une beauté rares pour
porter avec tant d'élégance tant de poids accumulé.
D'après Jean GIONO, Un Roi sans divertissement.
Pour les collègues assurant la dictée (environ 15 mn avant la fin de la première partie)
1. Écrire au tableau : D'après Jean GIONO, Un Roi sans divertissement
et faire recopier cela aux élèves en tête de copie.
2. Écrire au tableau : hêtre, coudée, dru.
3. Lire le texte en entier, avec les liaisons mais sans la ponctuation, les élèves n’écrivant rien.
4. Dicter le texte par groupe de mots, avec la ponctuation, en surveillant le rythme d‘écriture
des élèves.
5. Relire l’ensemble du texte avec la ponctuation.
6. Laisser aux élèves quelques minutes pour la relecture.
Rappel : Les élèves n’ont aucune question à poser et ne doivent perturber la dictée en aucune
manière.
Un grand merci pour votre précieuse contribution.
DEUXIÈME PARTIE
RÉDACTION [15 points]
Vous collerez ce sujet sur la première page de votre copie.
Sujet :
Imaginez la suite immédiate du texte de Fred Vargas en développant des hypothèses sur la
présence de l'arbre.
Consignes :
Vous
Vous
Vous
Vous
limiterez l'emploi du dialogue.
proposerez une description de l'arbre.
ménagerez des paragraphes cohérents.
soignerez la langue et l'écriture.
Respect de la situation d'énonciation
/1
Cohérence avec le texte de Fred Vargas
/2
Description précise et détaillée de
l'arbre
/2
Récit à caractère fantastique et
explication de la présence de l'arbre
/4
Forme et valeur des temps
/2
Langue (MOPSE)
/4
QUESTIONS [15 points]
Réponse non rédigée : moitié des points. Oubli des guillemets : - 0,25 pt.
I. Les deux personnages (2,5 points)
1. Quel lien familial unit les deux personnages ? Justifiez votre réponse en citant le
texte. (0,5 pt)
Mari et femme : « sa femme » (l. 13).
2. Qu'apprend-on sur le passé de Sophia ? (0,5 pt)
Cantatrice (l. 14) ; rencontre avec son mari à Orange ; origine grecque.
Deux éléments de réponse attendus : 2 x 0,25
3. « Pierre avait édifié une montagne compacte de serments d'amour et de certitudes. »
(lignes 15-16).
a) Nommez l'image. (0,5 pt)
Métaphore.
b) À quel moment de leur relation cette image renvoie-t-elle ? Citez une expression du
texte à l'appui de votre réponse. (0,5 pt)
Au début de leur relation, au moment de leur rencontre : « vingt ans plus tôt »
(l. 14- 15).
0,25 + 0,25
c) Quelle vision cette image donne-t-elle de l'amour de Pierre ? (0,5 pt)
Amour immense, solide, indestructible.
II. Une communication difficile (7 points)
4. a) Dans les lignes 4 à 9, quel est le temps verbal qui domine ? Quelle est sa valeur ?
(1 pt)
Imparfait ; habitude / répétition dans le passé 0,5 + 0,5
b) Que révèle-t-elle de la relation entre les deux personnages ? (1 pt)
Relation tombée dans la routine.
5. a) Dans les lignes 4 à 9, à quoi Sophia s'occupe-t-elle ? (0,5 pt)
Regarder par la fenêtre pour voir le temps qu'il fait.
b) Pourquoi agit-elle ainsi ? Donnez au moins deux éléments de réponse. (1 pt)
Pierre l'ignore : il lit le journal à table.
Par « nostalgie », ennui et regret, mal du pays.
2 x 0,5
6. a) Par quel type de phrases Pierre s'adresse-t-il le plus souvent à Sophia ? (0,5 pt)
Phrases interrogatives.
b) Pour quelle raison selon vous ? (1 pt)
Manque d'attention aux paroles de Sophia.
Volonté de ne pas s'investir dans la conversation, de couper court à la conversation.
c) Quel est selon vous l'intérêt du discours direct ? Donnez au moins deux éléments de
réponse. (1 pt)
Rendre le récit plus vivant.
Mettre en évidence la difficulté de la communication.
Présenter deux caractères opposés.
2 x 0,5
7. Quels sentiments Pierre éprouve-t-il ? Vous en indiquerez deux que vous illustrerez
par deux citations du texte. (1 pt)
Lassitude, ennui : « leva un visage lassé vers sa femme » (l. 13).
0,25 + 0,25
Absence d'intérêt, indifférence voire mépris : « ça lui était complètement égal »,
« quelle importance » (l. 28-29), « qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ? » (l. 24).
0,25 + 0,25
III. Une découverte insolite (5,5 points)
« … il y a quelque chose qui déraille dans le jardin... » (ligne 1)
8. a) Donnez la composition du mot « dérailler » (0,5 pt)
Préfixe négatif dé- + radical raill- + terminaison (suffixe) d'infinitif -er.
Pas de quart de point.
b) Vous en déduirez le sens. (0,5 pt)
Faire sortir des rails, du chemin.
c) Quelle est la signification de ce verbe dans le texte ? (0,5 pt)
Il y a quelque chose d'anormal dans le jardin.
9. a) Quel sentiment éprouve Sophia en prononçant cette phrase ? (0,5 pt)
Peur, inquiétude, angoisse.
b) Vous éclairerez votre réponse par une citation du texte. (0,5 pt)
« Ce qu'elle voyait lui faisait froid dans le dos. » (l. 3).
10. a) Pierre partage-t-il ce sentiment ? Quel type d'explication donne-t-il au phénomène ?
(0,5 pt)
Non. Explication naturelle / scientifique.
Ne pas noter la réponse « non ». Seule la 2e partie de la question est notée.
b) Cette explication vous paraît-elle valable ? Pourquoi ? (1 pt)
Non. L'arbre est déjà grand, ce n'est pas une « pousse » (l. 32-33) : il est impossible
qu'il soit arrivé là de manière « naturelle ».
Ne pas noter la réponse « non ». Seule la 2e partie de la question est notée.
11. a) Quelle atmosphère ce début de roman met-il en place ? (0,5 pt)
Atmosphère inquiétante, étrange.
b) À quelle sorte de roman peut-on s'attendre ? Expliquez. (1 pt)
Roman fantastique : explication rationnelle (de Pierre) /explication irrationnelle (de
Sophia) ; hésitation entre deux explications opposées.
0,5 + 0,5
RÉÉCRITURE [5 points]
« Elle ouvrit […] si souvent par la fenêtre. » (lignes 2 à 5)
Réécrivez le passage au présent de l'indicatif. Remplacez « elle » par « elles » (« Sophia » y
compris). Faites toutes les transformations nécessaires.
Elles ouvrent (0,5) la fenêtre et examinent (0,5) ce bout de terrain qu'elles
connaissent (0,5) herbe par herbe. Ce qu'elles voient (1) leur (0,5) fait (0,5) froid dans le
dos.
Pierre lit (0,5) le journal au petit déjeuner. C'est (0,5) peut-être pour ça qu'elles
regardent (0,5) si souvent par la fenêtre.
-0,25 par erreur de copie
DICTÉE [5 points]
Erreurs de grammaire : 2 pts
Erreurs de lexique : 1 pt
Erreurs de ponctuation, accents, majuscules, alinéas, traits d'union : 0.5 pt (2 pts maximum)
Note sur 20 à ramener sur 5.
RÉDACTION [15 points]
Sujet :
Imaginez la suite immédiate du texte de Fred Vargas en développant des hypothèses sur la
présence de l'arbre.
Consignes :
Vous limiterez l'emploi du dialogue. Vous proposerez une description de l'arbre. Vous
ménagerez des paragraphes cohérents. Vous soignerez la langue et l'écriture.
Respect de la situation d'énonciation
/1
Cohérence avec le texte de Fred Vargas
/2
Description précise et détaillée de
l'arbre
/2
Récit à caractère fantastique et
explication de la présence de l'arbre
/4
Forme et valeur des temps
/2
Langue (MOPSE)
/4
En deçà d'une vingtaine de lignes, on sanctionne en divisant la note par deux.