Télécharger le document - Cathédrale de Strasbourg

Commentaires

Transcription

Télécharger le document - Cathédrale de Strasbourg
CATHEDRALE NOTRE DAME de STRASBOURG
9 novembre 2014
Dédicace de la Basilique du Latran
Homélie du Chanoine Bernard ECKERT
Réunis dans la basilique du Latran à Rome pour célébrer ce dimanche, les fidèles ont accueilli,
comme nous ici dans notre cathédrale, ces mêmes paroles de la 2ème lecture :
« Vous êtes le temple de Dieu…le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c’est vous » ( 2ème lecture
de ce dimanche) Si c’est vous le temple de Dieu, cela, (le bâtiment) c’est quoi ?
Beaucoup ne le comprennent pas. Avec quasiment quatre million de visiteurs par an, nous
prenons de plein front la différence de civilisations et de religions, le manque de culture générale
et la déchristianisation. Pour ces visiteurs, « cela » reste un monument ancien, et pour friser la
caricature, un support de gargouilles, un toit au-dessus d’une célèbre horloge. Et, par exemple, la
chaire, sur laquelle la Parole de Dieu a été annoncée pendant des siècles, aurait été construite
autour de la statuette d’un petit chien à caresser et d’un rayon vert saisonnier qui alimente une
partie des idées ésotériques sensées donner la clé de notre édifice.
Et pour nous, « cela » c’est quoi ? Dans notre cathédrale construite en forme de croix, fier signal
de foi visible de si loin, voulons-nous bien simplement voir l’évidence ? Innombrables statues,
innombrables vitraux, peintures, tapisseries, autels, lumières, que ce soit dehors ou dedans, à tout
moment, tout parle de Dieu, du Christ Jésus, des saints de notre religion. Pourquoi essaie-t-on de
l‘ignorer ? Honnêtement, en faisons-nous assez pour le découvrir et le communiquer largement,
surtout à nos jeunes…Il faudrait plus souvent lever nos yeux pour lire les messages inscrits dans
tant d’images, mais aussi ouvrir notre Bible qu’une grande majorité des représentations veut
illustrer.
Tout de suite un exemple pour nous. Quand nous levons les yeux, dans la galerie presque à michemin au-dessus de nos têtes, 75 images de croyants, réputés être les ancêtres de Jésus, et dans
les immenses verrières plus haut encore, 83 hommes et des femmes, des saints et des saintes qui
tous veulent nous dire : « Votre assemblée est plus grande que ce que vous voyez, nous sommes
en communion avec vous ! » Grâce à l’Esprit Saint nous faisons partie de tous ces humains d’hier
comme d’aujourd’hui, d’ici comme du bout du monde, qui vivent déjà dans la lumière du Père et
du Christ. Vous avez vos pieds bien sur terre, et vous avez raison, les vitraux qui représentent les
souverains du temps de la construction nous rappellent le quotidien de la société et de la
politique. Mais déjà, au fond de votre cœur, une autre dimension existe. Assis sur nos chaises en
bas comme debout dans les vitraux en haut, nous sommes tous frères. Attendez, un jour nos yeux
s’ouvriront et nous verrons pour de bon que nous sommes unis pour former ensemble ce temple
vivant au cœur duquel Dieu a choisi de demeurer !
Eh oui, ce temple de pierre veut nous dire que nous sommes le peuple que Dieu aime, qu’il nourrit
et guide dans l’existence personnelle et collective par sa Parole partagée ici, par le Corps de Jésus
donné dans la communion.
Nous sommes le temple de Dieu, le lieu vivant offert par Dieu à chaque homme pour le découvrir
et le rencontrer. Nous sommes immergés dans un entourage qui souvent nous apparaît bien loin
de la foi. Avec simplicité et naturel, conduisons-nous en amis du Christ, et sans prêchi-prêcha, par
document téléchargé sur www.cathedrale-strasbourg.fr
page -1-
toute notre façon de vivre, laissons humblement passer un peu de cette lumière que nous
recevons ici en frères.
Alors, qu’est notre cathédrale dont nous allons fêter le millénaire ? Ce temple de pierre voudrait
faire découvrir à tous les messages qui sont inscrits dans ses sculptures, ses vitraux, ses peintures :
une vraie parole en images. Mais il est aussi le lieu privilégié où sont appelés à se réunir ceux
auxquels la Parole de Dieu dit : « Vous êtes le temple vivant ! » Mais pour mieux le faire
comprendre encore, l’apôtre Paul écrit souvent aux chrétiens « Vous êtes le Corps du Christ, vous
êtes ses membres, chacun pour sa part » (1ère épître aux Corinthiens 12,27) Ce temple de pierre
réunit ceux qui forment aujourd’hui le Corps de Jésus ressuscité ! C’est proprement bouleversant !
Pardonnez-moi, je ne trouve pas de mots assez vrais pour insister, mais n’est-ce pas suffisant pour
partir aujourd’hui de ce temple de pierre avec ces mots dans notre cœur : « Nous sommes le
temple vivant, le Corps du Christ, … j’en fais réellement partie… »
Textes du jour :
Ezéchiel 47, 1-2.8-9.12 ; Psaume 45 ; 1 Corinthiens 3, 9+11.16-17 ; Jean 2, 13-22.
document téléchargé sur www.cathedrale-strasbourg.fr
page -2-

Documents pareils