Le café de la gare : la restauration comme outil de réinsertion

Commentaires

Transcription

Le café de la gare : la restauration comme outil de réinsertion
Le café de la gare : la restauration comme outil de réinsertion
sociale (Québec)
Résumé : En 2010, l’organisme La maison Lyse Beauchamp a fondé un restaurant de fine cuisine, le Café de la Gare, offre des emplois à
des individus souffrant de toxicomanie ou de problèmes de santé mentale. Approvisionné majoritairement par des producteurs agricoles
locaux, le lieu a permis de revitaliser le secteur de Mont-Laurier.
AUTEUR(S)
PROGRAMME
ORGANISME(S)
Michel Bolduc
Démarrage : Janvier 2010
Maison Lyse Beauchamp
Directeur général
Lieu de réalisation : Mont-Laurier
(Laurentides)
770, Olivier-Guimond # 1
m.bolduc
@maisonlysebeauchamp.org
Qc J9L 2Y6 Mont-Laurier
Budget : N/C
http://www.maisonlysebeauchamp.org
Origine et spécificités du financement :
N/C
Salariés : 22
Bénévoles : 0
COMITé DE LECTURE
Date de lecture de la fiche : mardi 19 janvier 2016
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Agriculture et alimentation, Développement territorial, Emploi, Exclusion et isolement
Opérateur(s) : Association, ONG
Pays : Canada
Bénéficiaires : Chômeurs, Bottom Of the Pyramid (BOP)
Envergure du programme : Locale
Domaine(s) : Travail, Santé, Alimentation
Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (Québec)
Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/)
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Bolduc, « Le café de la gare : la restauration comme outil de réinsertion sociale (Québec) »,
**Journal RESOLIS** (2016)
ORIGINES ET CONTEXTE DU PROGRAMME
La gare de la Ville de Mont-Laurier était barricadée et abandonnée par la communauté depuis plusieurs années. Un organisme
communautaire de la région, la maison Lyse Beauchamp, a décidé de revitaliser ce lieu et d’en faire un lieu de fierté pour la communauté. En
2010, l’organisme y a installé un restaurant de fine cuisine qui sert de plateau de travail pour des individus souffrant de toxicomanie ou de
problèmes de santé mentale. Le restaurant est approvisionné en partie par des producteurs agricoles de la région. Un des menus du jour est
toujours à saveur locale.
OBJECTIFS DU PROGRAMME
L’objectif du Café de la Gare est de favoriser la réinsertion sociale d’individus souffrant de toxicomanie et de troubles de santé mentale par la
restauration. Le restaurant est situé dans une zone défavorisée de Mont-Laurier. Le restaurant a contribué à revitaliser ce secteur de la
municipalité et à créer un lieu de rassemblement pour la communauté.
ACTIONS MISES EN OEUVRE
Le restaurant le Café de la gare est un restaurant de fine cuisine qui permet de réinsérer socialement des citoyens éloignés du marché du
travail. Il s’agit d’une entreprise d’économie sociale et d’un plateau de travail qui s’adresse à une clientèle vulnérable (toxicomanie, trouble de
santé mentale). Cette plateforme vise à briser les préjugés à l’égard des citoyens marginalisés. Des liens ont été tissés avec des producteurs
agricoles de la région. Un des menus du jour est toujours à saveur locale. Du miel est également fait sur place.
RéSULTATS ET IMPACTS, QUANTITATIFS ET QUALITATIFS, DES ACTIONS
MISES EN OEUVRE
Le restaurant connaît une grande popularité dans la région. L’ensemble de la communauté supporte l’initiative. Quatre employés à temps
plein sont dans un parcours de réinsertion sociale tout en travaillant au sein du restaurant le Café de la Gare. Le taux d’hospitalisation a
grandement diminué grâce à ce restaurant et plusieurs bénéficiaires sont en cheminement vers un emploi stable. Le restaurant a également
permis de revitaliser un secteur de la municipalité de Mont-Laurier et de développer le goût des citoyens pour la fine cuisine et l’agriculture
locale. Côté économique, l’organisme estime qu’un citoyen hospitalisé coûte près de 900$ par jour tandis que la Maison Lyse Beauchamp
coûte seulement 50$ par jour.
ORIGINALITé DU PROGRAMME
L’utilisation de la restauration comme plateau de réinsertion sociale est un moyen efficace de donner une seconde chance à des citoyens en
difficulté. De plus, la maison Lyse Beauchamp offre une gamme de services qui permettent de venir en aide aux individus marginalisés tout
au long de leur vie.
PARTENARIAT(S) DéVELOPPé(S) DANS LE CADRE DU PROGRAMME
Des partenariats ont été développés avec plusieurs producteurs locaux de la région.
RETOUR D’EXPéRIENCE
Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :
Des changements apportés au programme d’aide sociale privent l’organisme de son financement et empêcheront l’organisme de
venir en aide aux individus dans le besoin.
Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :
L’organisme effectue des pressions auprès des autorités politiques pour obtenir des ajustements au programme d’aide sociale. Un
reportage est paru à la télévision de Radio-Canada pour exposer les difficultés de l’organisme.
Améliorations futures possibles :
L’organisme souhaite stabiliser ses sources de financement et pérenniser sa mission.
Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :
La communauté est très attachée au restaurant le Café de la gare. Les citoyens se sont appropriés ce lieu, ce qui contribue à son
succès.

Documents pareils